Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

13 avril 2021 20:42

Les autorités évaluent à 424 milliards d'euros les pertes liées à la crise sanitaire pour les années 2020, 2021 et 2022, indique le ministre des Comptes publics dans une interview au Figaro. Selon le FMI, l’Hexagone est classé parmi les pays les plus frappés par la pandémie, avec un recul du PIB de 12,5%.

La crise sanitaire a coûté à la France la somme astronomique de 424 milliards d'euros pour 2020, 2021 et 2022, confie au Figaro Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics.

Cette somme qui équivaut à 20% du produit intérieur brut (PIB) de 2020 indique l'écart entre les déficits publics prévus avant la crise et ce que le ministre en charge des comptes publics Olivier Dussopt a inclus dans le programme de stabilité qui doit être soumis prochainement à la Commission européenne.

D'après les données de Bercy, le coût économique de l'épidémie s’est élevé en 2020 à 158 milliards d'euros, répartis entre baisses des recettes fiscales et dépenses exceptionnelles. Cette année, il se fixera à 171 milliards d'euros, dont 56 milliards alloués aux mesures d'urgence. En 2022, le montant devrait atteindre 96 milliards d'euros, indique le journal.

Pour ces trois années, l'État prévoit des déficits respectifs de 9,2%, 9% et 5,3%.

Une perte de 12.000 milliards de dollars prévue

La France n'est pas le seul pays qui a été durement frappé par la pandémie. Selon une estimation de juin dernier du Fonds monétaire international (FMI), l'économie mondiale devrait perdre plus de 12.000 milliards de dollars (10.100 milliards d'euros) sur 2020 et 2021.

Selon le FMI, en 2020, le recul du PIB s'élèverait à 8 % pour les pays industrialisés. L'Espagne et l'Italie (-12,8%) puis la France (-12,5%) et le Royaume-Uni (-10,2%) sont parmi les plus touchés.

 

source

Partager cet article

Repost0