Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

15 avril 2021 23:48

Après les aéroclubs de Poitiers, les voiliers polluants de Vincennes ! Le conseil municipal de la ville du Val-de-Marne a été le théâtre d’une scène des plus rocambolesques mercredi 14 avril. Alors que la municipalité débattait d’une subvention accordée au « Yacht Club Vincennois », les écologistes se sont inscrits en faux contre cette mesure.

Mais ce n’est pas seulement ce désaccord qui a illuminé cette séance du conseil en plein milieu des débats, mais bien les arguments d’un élu écolo dans un premier temps, qui s’est ridiculisé devant la maire de la ville, Charlotte Libert Albanel. Interrogé par cette dernière sur le refus du groupe écologiste, celui-ci répond de façon laconique : « Je pense que vous savez très bien la raison de notre vote, nous ne subventionnons pas des sports qui émettent des polluants. »

 

 

Quelque peu interloquée, Charlotte Libert Albanel insiste : « Des quoi ? », sous les rires de l’Assemblée.

L’élu continue : « Mais le yacht-club, c’est des bateaux ? ». S’ensuit un échange où l’écologiste perd pied petit à petit : « Oui, à voile », relance la maire. « Oui, mais il n’y a pas un port en France, c’est bien une convention en Irlande, avec un port irlandais ? », questionne-t-il fébrilement.

La réponse de l’édile, empreinte d’ironie, ne se fait pas attendre : « C’est de la voile, ça avance avec le vent un bateau. On est à peu près sur le même niveau de polémique que sur les aviateurs. La raison de votre absention, c’est parce que la pratique de la voile est polluante », lâche-t-elle, dubitative…

Un sport pour « un petit groupe de copains »

L’affaire aurait pu en rester là si la conseillère municipale écologiste, Muriel Hauchemaille, n’en avait pas rajouté une couche. « Les faux procès, ça commence un peu à me chauffer la bile, mais je resterais zen », s’emporte-t-elle. Avant de préciser la pensée de son groupe : « Si on s’abstient pour la subvention, c’est qu’on trouve quand même qu’un yacht-club à Vincennes, à part sur le lac Daumesnil, c’est privilégier un petit groupe de copains… donc c’est pour ça qu’on ne votera pas. On ne va pas s’expliquer sur chaque vote. »

Réponse recevable pour la maire de Vincennes qui explique tout de même qu’elle a le droit de demander la raison. Réponse hésitante de la conseillère : « C’est pour éviter que, enfin… on trouve ça un peu idiot qu’il y ait un yacht-club à Vincennes. » 

Pour conclure, Charlotte Libert Albanel a tancé le fait que les écologistes fassent le choix « à la place des Vincennois qui décident de réaliser une pratique sportive qui leur va, en fait. » Pour rappel, lors du conseil municipal du 8 juillet 2020, sur un total de quasiment 100 000 euros accordés aux associations sportives, seuls 2 000 euros avaient été accordés au Yacht Club de Vincennes.

Partager cet article

Repost0