Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

21 avril 2021 13:24
L'ANSES a communiqué ses conclusions sur les aspects sanitaires liés au déploiement de la 5G :
https://www.anses.fr/fr/content/5g-pas-de-risques-nouveaux-pour-la-sant%C3%A9-au-vu-des-donn%C3%A9es-disponibles
 
Comme on pouvait s'y attendre, tout va bien, la 5G n'aggravera point le brouillard électromagnétique déjà provoqué par les 2, 3 et 4G, dixit la vénérable agence.
 
Qu'en sera-t-il vraiment ?
Voici un exemple concret, d'un projet d'antennes sur un immeuble du 15e arrondissement de Paris, déjà pourvu d'une station radioélectrique, et sur laquelle les opérateurs Bouygues et Free veulent rajouter la vraie 5G à 3 500 MHz.
 
En PJ, un extrait des tableaux des caractéristiques techniques données par chaque opérateur. On y trouve :
 
Pour Free :
- Antennes 3G d'une puissance max de 30 DBW soit 1 000 Watts
- Antennes 4G - 30 DBW soit 2 000 Watts, le double de la 3G, mais on le sait depuis longtemps.
Mais le pire est à venir (sachant que la valeur en DBW est logarithmique et double la puissance en Watt à chaque incrémentation d'une valeur 3)
- Antennes 5G - 47,6 DBW soit 57 000 Watts soit 20 fois la puissance de la 4G !!!!
 
Pour Bouygues:
- Antennes 3G - 28 DBW soit 630 Watts
- Antennes 4G - 35 DBW soit 3 200 Watts
- Antennes 5G - 46,7 DBW soit 46 700 Watts
Un calcul rapide, en ne considérant qu'une antenne 5G donne un champ électromagnétique de 12 V/m à 100m
Et il faudrait ajouter algébriquement toutes les valeurs de puissance des autres antennes.
 
Il est établi que :
- L'industrie numérique, les pouvoirs publics et les agences, telles que l'ANSES et l'ANFR, ne considèrent que les effets thermiques de ces micro-ondes, et jamais les effets athermiques, qui peuvent impacter le vivant à des valeurs 100 fois inférieures aux VLE (Valeurs Limites d'Exposition) décrétées en 2002, et démontrées par des milliers d'études.
- Quand on sait que 9 études indépendantes sur 10 pointent ces effets sanitaires, et que 9 études financées par l'industrie sur 10 n'en trouvent aucun,
- Quand on imagine quelles peuvent être les études "sélectionnées" par l'ANSES pour qu'elles arrivent à de telles conclusions,

On est certain que dans notre belle démocrature, la bergerie a été confiée aux loups.

Patrice Goyaud, pour Robin des Toits (20 avril 2021)
bouygues_5g_paris15e.pdf Bouygues 5G Paris15e.pdf  (167.02 Ko)
free_5g_paris15e.pdf Free 5G Paris15e.pdf  (217.25 Ko)
 

Partager cet article

Repost0