Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

29 mai 2021 11:15

Un homme a porté plusieurs coups de couteau à une policière municipale dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre, en Loire-Atlantique. La policière serait grièvement blessée. Le suspect, connu pour radicalisation, a été interpellé par les gendarmes. 

Cet homme, connu pour radicalisation, a été libéré de prison il y a quelques semaines  (Europe1)

​Ce vendredi 28 mai, vers 10 heures, un homme a porté plusieurs coups de couteau à une policière municipale dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, en Loire-Atlantique. Selon une source proche du dossier, le pronostic vital de la victime est engagé. "J'ai entendu crier, ça criait au commissariat", détaille un témoin auprès d'Europe 1. "Puis, le gars est parti à fond avec la voiture. Je dirais qu'il était tout seul."

Un suspect "grand, costaud"

Selon ce même témoin, le suspect, qu'il décrit comme "grand, costaud", a donc pris la fuite, avant d'avoir un accident, d'abandonner son véhicule et de repartir à pied. L'automobile a déjà été retrouvée, moteur toujours tournant, au milieu de la chaussée et les pneus éclatés après avoir heurté un terre-plein central. D’après les informations d'Europe 1, le suspect aurait saisi l’arme de service de la policière sans en faire usage. Il n'y a pas de précisions, à ce stade, sur les circonstances de cette agression, ni sur motivations de l'auteur.

La victime, de son côté, est décrite comme une femme "dévouée", "toujours auprès de nous pour la commune" par Margaux, qui tient un salon de coiffure juste à côté du poste de police, et s'est confiée à Europe 1. "Un service à demander ? Elle est là. C'est un de ses collègues qui m'a appris l'agression, il s'est effondré dans mes bras."

240 gendarmes mobilisés

Des moyens très importants ont été engagés pour rechercher le fuyard : 240 gendarmes sont mobilisés, dont 180 gendarmes du département de Loire-Atlantique et 60 gendarmes mobiles. Cinquante militaires du GIGN de l'unité central de Versailles-Satory vont se rendre sur place par voie routière et par hélicoptère pour s'ajouter aux 15 déjà présents, issus de l'antenne GIGN de Nantes. Deux hélicoptères et trois équipes cynophiles ont également été déployés.

L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Nantes. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, est attendu sur place cet après-midi.

 

source

Partager cet article

Repost0