Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

20 mai 2021 15:55

Vladimir Poutine s'est dit certain que la Russie fera toujours face aux velléités de la «contenir» malgré toutes ses tentatives de satisfaire les demandes de ses détracteurs, tout en promettant une riposte ferme à ceux qui tenteront d'en croquer un morceau.

La Russie «cassera les dents» à celui qui tentera d'en croquer un morceau, a déclaré ce jeudi 20 mai le Président Poutine lors d'une réunion du comité d'organisation russe Victoire.

«Tout le monde veut nous mordre quelque part ou croquer un morceau de notre pays. Mais ceux qui entendent le faire doivent savoir que nous allons leur casser les dents pour qu'ils ne puissent pas mordre. C'est évident, et le développement de nos forces armées le garantit», a indiqué M.Poutine.

La Russie possède notamment les armes stratégiques les plus modernes parmi les puissances nucléaires, elle s'est récemment dotée d'une nouvelle arme stratégique baptisée Avangard. C'est un planeur hypersonique d'une portée intercontinentale, a-t-il noté.

Un pays trop grand et trop riche pour certains?

Le Président a estimé que les tentatives de ceux qui cherchent à «contenir» Moscou ne cesseront jamais malgré ses tentatives de satisfaire les demandes de ses détracteurs. Ces tentatives ont continué même après l'effondrement de l'URSS. Cela s'explique par le fait qu'ils n'ont pas besoin d'un pays comme la Russie à la différence de ses citoyens, à son avis.

«Même depuis que nous avons perdu un tiers de notre potentiel, la Russie semble trop grande pour certains. En effet, notre potentiel est colossal, notre territoire reste le plus vaste du monde. Notre pays compte 146 millions d'habitants -ce n'est pas beaucoup par rapport aux pays où il y a des centaines de millions voir plus d'un milliard de citoyens. Mais cela semble déjà beaucoup pour certains», a poursuivi le Président.

Selon lui, d'aucuns osent dire publiquement qu'il est injuste que les richesses de la Sibérie appartiennent à un seul pays, ce qui «est étrange, surtout lorsqu'on l'entend dans l'espace public».

«Nous ferons tout pour préserver, mais aussi consolider et renforcer […] pour atteindre notre objectif stratégique. Nous devons tout faire pour préserver la mémoire des événements passés, de ceux qui ont défendu notre patrie», a ajouté le chef d'État.

Pas question de militariser l'économie

Dans le même temps, le Président a tenu à souligner que la Russie ne militarisait pas son économie. La part de ses dépenses militaires diminue tous les ans et devrait atteindre 2,5% du PIB d'ici 2023 contre 3,1% en 2020 et 2,7% en 2021.

En 2021, «la Russie a débloqué 3.116 milliards de roubles à la défense nationale», soit quelque 42 milliards de dollars, alors que «les dépenses militaires des États-Unis ont déjà dépassé 770 milliards de dollars», a précisé M.Poutine.

«En termes absolus, la Russie se situe plutôt en bas du top 10» des pays ayant les plus importantes dépenses militaires, derrière les États-Unis, la Chine, l'Inde, l'Arabie saoudite, l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Même le Japon dépense plus que la Russie «malgré le fait qu'il n'a officiellement pas d'armée conformément à sa constitution», a souligné le Président russe.

Partager cet article

Repost0