Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

25 juin 2021 00:27

En 2020, le patrimoine net des Français a augmenté de 5,9%. Cette progression est moindre comparé à celle du patrimoine de nos voisins britanniques (+7,5%) et allemands (+17,7%), apprend-on du dernier rapport annuel « Global wealth report » de Crédit Suisse.

France : la valeur du patrimoine a progressé, de même que l’endettement

L’année 2020 a été propice à une hausse du patrimoine des ménages. En France, le patrimoine net a augmenté de 5,9% par personne en moyenne. Cette progression est certes impressionnante quand on la compare à celle observée en Norvège (+0,6%) ou en Finlande (+1,2%) par exemple. Mais elle est de bien moindre ampleur qu’au Royaume-Uni (+7,5%), au Danemark (+11,5) ou encore en Allemagne (+17,7%), nous apprend Crédit Suisse dans la dernière édition de son rapport annuel « Global wealth report ».

Preuve que l’endettement des Français a progressé en 2020, la valeur brute de leurs actifs (sans tenir compte de l’endettement éventuel) a progressé de 6,9%. Nos voisins affichent des progressions plus conséquentes : +7,1% au Royaume-Uni et +13,4% en Allemagne par exemple.

Le patrimoine financier des Français a bien progressé

S’il y a un indicateur dont la France peut être fière, c’est la progression de la valeur du patrimoine financier par personne. Dans notre pays, en 2020, il a progressé de 14%, ce qui est même plus qu’en Allemagne (+13,4%) et bien plus qu’au Royaume-Uni (+8,7%). Toujours est-il qu’il y a des pays en Europe où il a progressé encore davantage : en Finlande, Suède et Norvège, il a progressé de 17% en moyenne.

S’agissant du patrimoine non-financier, sa progression ne donne aucune raison de se réjouir : elle a été de seulement 1,9% en France, contre 5% au Royaume-Uni par exemple. Une fois n’est pas coutume, en la matière, les pays nordiques affichent une performance négative : le patrimoine non-financier de leurs citoyens s’est déprécié de 5,3%.

 

source

Partager cet article

Repost0