Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

22 juin 2021 10:42

La majorité LREM cherche à tout prix à préserver le e-commerce et Amazon des contraintes qu'elle entend imposer, par ailleurs, au commerce traditionnel dans le cadre de la loi climat. Emmanuel Macron avait reçu à l'Elysée Jeff Bezos, le patron d'Amazon le 28 février 2020 (notre photo). 

ENQUETE - La majorité LREM s’apprête une fois de plus à exclure Amazon et le e-commerce des fortes contraintes de la future loi climat imposées à toutes les autres formes de commerce. Une exception de plus qui s’inscrit dans une doctrine macroniste de soutien indéfectible au géant du e-commerce. Récit de six mois de tractations.

Alors que la France se déconfine peu à peu, que les masques tombent enfin et que la vie économique reprend son cours, un débat intense se fait jour dans les travées de l’Assemblée nationale, mobilisant les plus importants cabinets de lobbying de la place.

Les parlementaires discutent de la loi Climat et notamment d’un article 52 qui concentre toutes les attentions. L’idée, qui est née de la convention climat, est de limiter à 10.000 mètres carrés les possibilités d’artificialiser des sols pour toutes les grandes surfaces commerciales. Toutes? Pas tout à fait.

Le gouvernement s’est en effet toujours opposé à ce que le e-commerce et ses entrepôts géants rentrent dans ce nouveau cadre très contraignant. Ikea, Lidl, Carrefour ou les centres commerciaux devront montrer patte blanche avant de construire un entrepôt, en revanche Amazon ou CDiscount pourront y aller sans vergogne.

Ce débat pose la question du statut du e-commerce. Amazon est-il un commerçant comme les autres? Comment imaginer que les petits commerces indépendants survivent à des géants du e-commerce si ces derniers sont exemptés des règles qu’on impose aux autres.

 

source

 

Partager cet article

Repost0