Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

14 août 2021 19:59

À la liste déjà assez longue des lieux où l’accès n’est désormais possible qu’avec le pass sanitaire, les plages s’y ajoutent-elles également? Oui, mais pas toutes.

Cafés, bars, restaurants, cinémas, musées… L’inventaire des établissements soumis au pass sanitaire est, depuis le 9 août, déjà assez large. La nouvelle loi sanitaire, qui exige notamment la nécessité de présenter un pass pour accéder «aux activités de loisirs», prévoit également la présence du précieux sésame pour aller sur des plages privées, fait remarquer Le Dauphiné. Cette mesure n’est pourtant pas directement citée dans le texte de loi.

Exiger un pass sanitaire sur une plage privée peut paraître d’autant plus étrange que l’accès à la plage publique reste libre. Néanmoins, cette différence de traitement est notamment expliquée par le fait que sur les plages privées des bars ou restaurants peuvent y être implantés, indique CNews. Selon la loi sanitaire promulguée le 5 août, les activités de restauration commerciale ou de débit de boissons sont en effet soumises au dispositif.

 

Tout comme dans les cinémas ou salles de sport, l’instauration du pass sanitaire dans les plages privées, même en pleine saison, fait baisser la fréquentation, informe Le Dauphiné. Dans la plage privée à Nice Cocoon Beach qui a pris les devants en obligeant ses clients à présenter le pass même avant l’entrée en vigueur de la mesure le 9 août, le pass a déjà fait perdre 30% de chiffre d'affaires, relate BFM TV.

Généralisation du pass sanitaire

Le pass sanitaire, initialement mis en place en France le 9 juin pour les rassemblements de plus de 1.000 personnes, a été étendu le 21 juillet à tous les lieux publics recevant plus de 50 personnes et depuis le 9 août aux cafés, restaurants, transports de long trajet et hôpitaux ainsi qu’aux grands magasins et centres commerciaux dans les départements avec un taux d’incidence supérieur à 200 pour 100.000 habitants.

Un mois après le lancement du mouvement anti-pass sanitaire causé par les annonces de Macron du 12 juillet, les manifestants ne semblent pas reculer, bien au contraire.

Chaque samedi, le nombre de manifestants bat le record du rassemblement précédent. Alors que le 7 août plus de 237.000 personnes ont battu le pavé, près de 250.000 opposants au pass sont attendus dans les rues françaises ce samedi 14 août.

 

source

 

Partager cet article

Repost0