Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

16 août 2021 17:49

L’adolescente a réagi sur Twitter et s’est adressée aux femmes après la prise de pouvoir des talibans à Kaboul, en Afghanistan. 

« J’assiste, comme vous, à ce désastre. » Mila n’a pas tardé à critiquer « l’oppression de l’islam » sur les femmes en Afghanistan et à fustiger au passage les féministes, deux jours après que le président afghan Ashraf Ghani a reconnu la prise de Kaboul par les talibans. Connue en janvier 2020 pour avoir critiqué l’islam dans une vidéo, Mila, qui est depuis devenue la cible de menaces de viol et de mort récurrentes, a rédigé un communiqué publié sur son compte Twitter. La jeune étudiante a voulu s’adresser « aux femmes de ce pays, prises de terreur devant ce qui les attend ».

 

« La lâcheté de ceux et de celles qui se taisent »

« Que voient vos yeux à travers le grillage de votre burqa ? Après avoir entraperçu un court instant la liberté, l’éducation et la possibilité d’avoir un avenir, je crains que vous ne voyez maintenant que nos lâchetés », dénonce d’emblée l’adolescente, qui pointe du doigt « la lâcheté de ceux et de celles qui se taisent, qui ne dénoncent pas le sort qui [leur] est réservé par ceux qui veulent imposer la loi islamique pure ». 

Elle critique également « l’asservissement des femmes et des petites filles » afghanes « à la loi de l’homme ». Mila n’hésite pas à rappeler que « celles qui ne se soumettent pas » à cette loi masculine seront victimes du « fouet, de la lapidation, d’attaques à l’acide, d’assassinats » des hommes.

« Nous femmes européennes, nous pouvons parler, crier, chanter, hurler, rire… Les Afghanes ne pourront bientôt plus que pleurer, en silence, emprisonnées derrière leurs draps bleus », poursuit Mila dans sa lettre. Elle tacle aussi les féministes qui ne « dénoncent pas ce qu’elles voient ». Mila s’adresse d’ailleurs directement à elles : « Vous êtes woke ? Alors soyez-le jusqu’au bout ! Ayez conscience de l’oppression de l’islam sur ces femmes. » Et de conclure : « J’oublie un détail, ce combat est beaucoup plus dangereux que ceux que vous menez habituellement. »

 

SOURCE

Partager cet article

Repost0