Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

6 octobre 2021 15:45
En sortant des contrats à long terme pour le gaz, l’Europe a opté pour une politique erronée dont les conséquences ont des répercussions aujourd’hui sur le marché de l’énergie, a déclaré ce 6 octobre le Président russe.
En commentant la flambée inédite des prix du gaz, Vladimir Poutine a estimé que la Commission européenne avait commis une erreur.
Selon lui, l’institution a effectué de nombreuses démarches pour éliminer des contrats de long terme pour l’approvisionnement en gaz naturel.
 
"Cette pratique [de nos partenaires européens] a prouvé encore une fois qu’ils avaient commis des erreurs. Nous en avons parlé avec les membres de la précédente Commission européenne. Toute son activité était axée sur l’abolition des contrats de long terme. Elle visait le transit vers le commerce boursier du gaz. Actuellement, il est absolument évident que cette politique est une erreur", a déclaré le Président russe lors d’une visioconférence consacrée au développement de l’énergie.
Comme il n’y a pas de place pour les mouvements chaotiques sur le marché énergétique mondial, "les projets d’investissements portent un caractère durable", a-t-il souligné.
"C’est la raison pour laquelle les actions abruptes et peu réfléchies peuvent aboutir, et, à en juger la situation actuelle sur le marché, entraînent des déséquilibres importants, ceux que l’on observe maintenant sur le marché énergétique européen qui connaît plusieurs facteurs négatifs apparus simultanément", poursuit M.Poutine.

Transit du gaz via l’Ukraine

En se prononçant au sujet du transit du gaz via l’Ukraine, une question qui produit des "spéculations", le chef de l’État russe a assuré que la Russie transférerait via son territoire 40 milliards de mètres cubes par an.
"Nous voyons diverses spéculations au sujet du transport et du transit du gaz dans le domaine [énergétique, ndlr] ukrainien. Je voudrais également souligner que nos engagements contractuels prévoient le transfert de 40 milliards de mètres cubes par an via le système de transport de gaz naturel de l'Ukraine.
En neuf mois de 2021, Gazprom [géant gazier russe, ndlr] a augmenté ses livraisons […] de plus de 8%. Il est possible de dire avec certitude que nous dépasserons nos engagements contractuels sur le transfert de gaz via le territoire ukrainien", a ajouté Vladimir Poutine.
 
Parmi de nombreux facteurs négatifs qui ont exacerbé la crise énergétique en Europe, figurent la reprise économique et des niveaux faibles des stocks européens de gaz. Cependant, selon divers analystes, dont ceux de la banque danoise Saxo Bank, le lancement du Nord Stream 2, qui a commencé à remplir sa première conduite, pourrait favoriser la baisse des prix du gaz.
Les livraisons de gaz en Europe par l’entreprise Gazprom sont déjà proches d'un record, a pointé ce 6 octobre le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov. La Russie est disposée à couvrir tous les excès de demande, a-t-il assuré.
 
 
SOURCE

Partager cet article

Repost0