Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

5 décembre 2021 16:57

Au lendemain de sa défaite au second tour du Congrès des Républicains, le député des Alpes-Maritimes a annoncé sur Twitter le lancement de son mouvement « A droite ! », rapporte Le Figaro.

 

Moins de 24 heures après sa défaite au second tour du Congrès des Républicains, Éric Ciotti a annoncé, sur Twitter, dimanche 5 décembre, sa décision de lancer son propre mouvement : « A droite ! » Une épine dans le pied de la désormais candidate des Républicains pour l’élection présidentielle d’avril 2022, Valérie Pécresse.

Selon les informations du Figaro, Eric Ciotti et Valérie Pécresse se sont parlé près de 45 minutes pour « mettre les choses au clair » après le passage de Valérie Pécresse sur le plateau du 20h de TF1, samedi 4 décembre. Il y avait urgence à accorder les violons après que le député des Alpes-Maritimes a estimé devant quelques journalistes que la candidate désignée du parti n’avait pas envoyé « le bon message. »

« J’entends que mes idées soient représentées avec force »

Interrogée samedi soir sur TF1, Valérie Pécresse a annoncé qu’elle ne reprendrait pas à son compte certaines propositions phares d’Éric Ciotti, comme la création d’un Guantanamo à la française ou la priorité nationale pour les emplois, relate Le Figaro. « Je ne reprends pas les propositions d’Éric Ciotti, mais dans mon programme, il y a une prise de position très ferme et des mesures d’ordre très fermes », avait-elle cherché à nuancer. 

« Éric Ciotti aura toute sa place dans ma campagne, comme Xavier Bertrand, comme Michel Barnier, comme Philippe Juvin, parce qu’ils représentent des sensibilités qui sont très complémentaires et ça fait une formidable équipe de France », tempérait-elle.

 

Des propos insuffisants aux yeux d’Éric Ciotti. « Je pense qu’aujourd’hui nous devons fonder un programme d’unité, de rassemblement et le message qui a été adressé hier soir a étonné beaucoup des personnes qui me soutiennent », a-t-il affirmé. 
« Nous en parlerons demain avec Valérie Pécresse, je la soutiens, mais j’entends que mes idées soient représentées avec force, les idées d’une droite qui entend se faire respecter », a insisté le député des Alpes-Maritimes.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost0