Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

11 janvier 2022 00:25

Les chiffres témoignant de la pression migratoire sur le littoral de la Manche ne cessent d’augmenter. Selon l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), le nombre de migrants secourus par les autorités françaises a augmenté de 194 % par rapport à 2020, rapporte BFMTV.

 « Le nombre de personnes naufragées au large de Calais et mises à l’abri a été de 1 002 en 2021 », détaille l’organisme. Ils n’étaient « que » 341 l’année précédente. Une prise en charge qui représente « un effort financier qui ne cesse d’augmenter », a fait remarquer le directeur général de l’Ofii, Didier Leschi.

Ces chiffres peuvent s’expliquer par la sécurisation de la zone de Calais qui a poussé les migrants à se rabattre sur la traversée à bord de petites embarcations comme moyen d’atteindre l’Angleterre.

 

Plus de 30 000 personnes hébergées

L’Ofii note également que le nombre de personnes « mises à l’abri » alors qu’elles vivaient dans des camps de fortune sur les côtes de la Manche a suivi une évolution similaire.
En 2021, 31 103 personnes installées dans ces campements ont été orientées vers le dispositif national d’accueil contre 9 172 l’année précédente (+239 %), précise BFMTV.
Le patron de l’Offi avait déjà expliqué qu’une part significative des migrants refuse les places d’hébergement proposées, préférant rester à proximité de la côte. Les chiffres semblent confirmer cette situation. Ainsi, 9 779 places d’hébergement ont été proposées en 2021, mais moins de 7 000 personnes en ont finalement profité.
 
Du côté du Royaume-Uni, la tendance est similaire. Le ministère britannique de l’Intérieur a recensé 28 395 arrivées de migrants via la Manche en 2021, contre 8 500 en 2020. Le dossier a provoqué de vives tensions entre Paris et Londres, le gouvernement britannique reprochant à la France de ne pas en faire assez pour enrayer les départs.
 
 

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS