Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

31 mai 2022 09:56

Au moins 6 morts et 15 blessés dans le centre de Donetsk après une attaque hier de l'artillerie lourde ukrainienne. Que des civils. Deux écoles touchées. Aucune, absolument aucune, réaction internationale pour ce qui est un crime de guerre.

Mais l'Ukraine est soutenue, pour son malheur, par l'Occident, elle est donc du côté du "Bien". Etrange "bien" que celui qui autorise de viser des civils, de tirer sur des écoles. En toute impunité. Une telle désertion morale ne peut conduire qu'à la catastrophe de tout un peuple.

 

Les forces armées ukrainiennes ont attaqué hier matin le centre de Donetsk à l'artillerie lourde. 6 missiles à sous-munitions ont été tirés, certains parlent d'armes américaines, faisant au moins 6 morts et 15 blessés, dont un adolescent né en 2009.

Dans le centre de la ville, les deux écoles N°22 et N°5 ont été touchées, faisant le plus de victimes. Un homme est par ailleurs décédé suite à des tirs sur la rue Dinamitchkaya et un autre au carrefour de la rue Général Antonov et 50 ans de l'URSS.

Tous des civils. Ici, à Donetsk, les écoles ne sont pas transformées en site militaire, comme l'a fait l'armée ukrainienne notamment à Mariupole. Ici, des enfants y apprennent et des enseignants y travaillent. Tirer sur des écoles est un crime de guerre, un crime grave, car ce sont des sites particulièrement protégés par les conventions de Genève.

Pourtant, nous n'avons entendu aucune condamnation internationale et l'information est passée très discrètement et sans aucune indignation dans les médias français, insistant que c'est "selon Moscou". Et personne ne cherche à savoir ce qu'il s'est passé, aucun journaliste main stream ne se déplace rapidement pour prendre une interview des victimes, pour diffuser des photos des blessés. De ce jeune adolescent, mort. Silence. Ce qui n'est pas montré, ce qui n'est pas dit, n'existe pas et si cela n'existe pas, nous pouvons continuer comme si de rien n'était. 

En revanche, vous pouvez voir les photos de Svetlana Kissileva sur son Telegram canal ici et ici, qui ne seront jamais montrées en Occident, par peur de réveiller un peuple confortablement endormi dans son hypocrisie criminelle. Certaines sont trop violentes pour être publiées ouvertement ici, mais je vous conseille réellement d'aller les regarder et de réfléchir à la douleur humaine, qui s'en dégage. Voici un aperçu :

 

 

Ces écoles éventrées de Donetsk, qui n'intéressent pas les médias atlantistes
Ces écoles éventrées de Donetsk, qui n'intéressent pas les médias atlantistes

Publié par 

 

SOURCE

Partager cet article

Repost0