Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

25 mai 2022 09:32

Nous vivons une époque somme toute ennuyeuse, à force d'être prévisible ...
Dès qu'une personnalité étiquetée "pro-russe", c'est-à-dire ne pratiquant pas la russophobie ordinaire, est soumise à des mesures de rétorsion, la bonne conscience internationale ne s'émeut pas - il est "pro-russe", à la guerre comme à la guerre ...
L'Occident globalisé est bien en guerre contre le "Monde russe". L'ancien président moldave Igor Dodon a été interpellé hier notamment pour haute trahison, mais cela ne provoque aucune réaction internationale. Les systèmes démocratiques sont morts, car plus personne ne s'intéresse à la démocratie dans "le monde libre", tout ce petit monde est bien trop occupé avec la russophobie.

 

Hier, une perquisition a été organisée au domicile de l'ancien Président moldave, Igor Dodon, dans le cadre de l'ouverture d'une enquête pour corruption le 18 mai. Sur une vidéo datant de 2019, l'on voit Dodon recevoir un paquet des mains du leader du parti Démocratique Vladimir Plakhotniouk. Cette vidéo a été publiée en 2020 par l'ancien député Yuri Renitsé, qui affirme que le paquet en question contenait de l'argent.

C'est justement sur ce fondement, que deux ans plus tard, une vendetta est lancée contre Dodon. Il est accusé sur quatre fondements : corruption passive, enrichissement illégal, réception d'un financement politique d'une source criminelle et ... haute trahison. Le lien entre le paquet et la haute trahison est particulièrement ... évident ...

Après la perquisition, Dodon a été interpellé pour 72h. N'oublions pas que cela se passe sur fond de renforcement du conflit ukrainien vers la Transnistrie, que cela se passe sur fond de manifestations de l'opposition contre la nouvelle Présidente, elle parfaitement globaliste.

Au moment de son interpellation, Dodon a écrit sur son Telegram:

"Ce n'est pas la première fois que je suis la cible d'une justice mise en scène et politiquement contrôlée. Au cours des dernières années, j'ai été la cible de nombreuses attaques et j'ai connu diverses campagnes de diffamation et des accusations non fondées. Cependant, jamais auparavant, ce n'est allé aussi loin qu'aujourd'hui."

Si le Kremlin souligne qu'il s'agit d'une affaire intérieure à la Moldavie, il déclare être inquiet de voir continuer ces attaques contre les personnes considérées "pro-russes" :

"nous sommes, bien sûr, alarmés qu'une fois de plus une telle pratique soit appliquée à l'égard d'un partisan du développement de relations amicales et mutuellement bénéfiques avec la Russie.

La russophobie est bien la maladie de l'époque, la peste morale, qui a détruit toute vie politique. Au nom de la russophobie, tous les excès sont permis, toutes les institutions lentement, patiemment construites au fil des siècles et de l'histoire, s'écroulent. Il ne reste que la barbarie d'un processus anti-civilisationnel, la vengeance, la séparation du monde entre les "siens" et l' "Autre", cet ennemi qu'il est non seulement possible, mais légitime de détruire, dès lors qu'il est soupçonné d'appartenir au "Monde russe".

C'est pourquoi l'interpellation d'un ancien Président pour haute trahison, en se cachant derrière de la corruption, ne soulève aucune réaction non plus dans les médias français, dès lors qu'il est "pro-russe" :

 

source

 

 

 

Partager cet article

Repost0