Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

23 mai 2022 09:54

Le Président polonais était en visite hier 22 mai à Kiev, pour soutenir ... l'impérialisme globaliste en Ukraine, pour rappeler que c'est la seule voie ouverte désormais à ce pays rendu, que la population n'a plus le choix. Puisque l'Ukraine est utilisée comme terrain de guerre contre la Russie, elle ne peut plus revenir en arrière. Et d'ailleurs, la Pologne a obtenu des avantages coloniaux en Ukraine. En fait, Duda a fait un très étrange discours ...

Le discours de Duda en Ukraine est présenté très positivement par les médias, les uns soulignant son appel à l'entrée immédiate de l'Ukraine dans l'UE, les autres insistant sur le fait que les relations avec la Russie ne peuvent plus, désormais, être normalisées.

En se cachant confortablement derrière "l'impérialisme russe", le Président polonais a martelé, grandiloquent et surjouant, comme dans  un mauvais feuilleton de série B :

Je vous remercie de défendre l’Europe devant l’invasion des barbares et le nouvel impérialisme russe 

Non, les barbares ne sont pas les gentils gars d'Azov et l'impérialisme n'est pas américain. La Pologne joue son rôle, ce pour quoi elle a été financée et dont les complexes ont été entretenus depuis des années. Et évidemment, son Président nous ressort le droit des peuples souverains :

"Seule l’Ukraine a le droit de décider de son futur"

En effet, qu'il aurait été bien de laisser l'Ukraine et les Ukrainiens décider de leur avenir, nous n'en serions certainement pas là. Nous n'en serions pas là si la première Révolution Orange de 2004 n'avait pas été organisée contre la volonté populaire et mise en oeuvre par l'OSCE, si le Maïdan de 2014 n'avait pas été financé, organisé et commandité par les Etats-Unis et leurs pays satellites, notamment européens, pour détruire cette Ukraine qui avait relevé la tête malgré 2004, si les programmes de l'OTAN ne s'étaient pas multipliés dans le pays, si des ministres étrangers n'avaient pas été mis au Gouvernement après le Maïdan, etc.
Bref, l'Ukraine n'en serait pas là si réellement elle avait eu le droit de décider de son futur, si les puissances atlantistes n'en avait pas décidé pour elle - dans leur intérêt.

C'est un discours totalement surréaliste qui nous a été servi par Duda à Kiev.

Il faut dire que la Pologne a son intérêt en Ukraine, où dans la chaîne de soumission globaliste, elle tient cette fois-ci une place juste au-dessus de l'Ukraine. Ainsi, lors de la visite de Duda, l'on apprend que Zelensky a donné son accord pour de nouveaux rapports régionaux, excluant la frontière entre les deux pays, les ressortissants polonais allant bénéficier d'un statut spécial en Ukraine.

L'Ukraine continue ainsi sur la voie du Protectorat, mais baisse de plus en plus le niveau du "protecteur", un peu comme une prostituée en fin de carrière.

 

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS