Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

31 janvier 2023 11:48
Interrogé par Sputnik Afrique, le petit-fils du général de Gaulle, Pierre, a pointé l’importance de "dénoncer les fausses vérités et la mauvaise perception que l'Occident a de la Russie". En tant qu’exemple de l’amitié franco-russe, qu’il "faut garder", il a cité l’escadrille Normandie-Niémen qui combattait avec les Soviétiques contre les nazis.
Pour atteindre la paix, il est nécessaire de dénoncer les désinformations et la mauvaise perception de l’Occident sur la Russie, a estimé Pierre de Gaulle, petit-fils du célèbre général, dans une interview accordée à Sputnik Afrique.
 
"L'Occident connaît mal la Russie, il connaît mal le peuple russe, il connaît mal votre culture et je pense que c'est quelque chose qu'il faut absolument travailler en vue de rapprocher nos deux pays puisque nécessairement on doit revenir à la paix", a-t-il indiqué ce 31 janvier lors d’une conférence à Moscou à l’occasion du 80eme anniversaire de la victoire de la bataille de Stalingrad.
Selon lui, "la paix passe par ce travail de rapprochement, d'apprentissage et de connaissance. Et il faut aussi dénoncer les fausses vérités et la mauvaise perception que l'Occident a de la Russie".

Manque de symboles de l’amitié franco-russe

Interrogé sur le manque d’un symbole de l’alliance franco-russe aujourd’hui, il a mis en valeur l’importance de se souvenir de l'escadrille Normandie-Niémen qui combattait les nazis aux côtés des Soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale:
 
"C'est un acte historique très fort qu'a voulu faire mon grand-père. C'est la seule unité combattante occidentale en Russie contre l'envahisseur nazi et c'est un symbole très fort de l'amitié franco-russe et des sacrifices qui ont été faits par nos deux pays pour se battre contre l'envahisseur commun".
D’après lui, "c’est "notre destin commun", et "un symbole d'amitié qu'il faut garder à l’exemple".
Et d’ajouter: "On doit rappeler aux générations futures que, comme ce qui a été annoncé ici, c'est une mauvaise information, une mauvaise connaissance de l'histoire".
 
source

Partager cet article

Repost0