Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

13 janvier 2015 02:09

al qaida

Andrew Parker, le chef du MI5 craint des attaques massives d’Al Qaïda notamment en Europe.

« Al Qaïda en Syrie prépare des attentats à grande échelle en Occident, peut-être contre des transports publics ou des «cibles symboliques», » a déclaré le chef du MI5, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo.

«Un groupe de terroristes d’Al Qaïda en Syrie prépare des attentats contre l’Occident en vue de causer le maximum de pertes», a-t-il dit, peut-être en s’en prenant «aux transports publics ou à des cibles symboliques» a ajouté le chef des renseignements britanniques.

Bien que la menace la plus évidente soit celle de l’organisation Etat islamique (EI), des extrémistes appartenant à des groupes liés à el-Qaëda constituent également un danger, a dit M. Parker.

« Nous sommes toujours confrontés à des complots plus complexes et plus ambitieux qui suivent l’approche, malheureusement bien établie aujourd’hui, d’al-Qaïda et de ses imitateurs : des tentatives pour provoquer des pertes de vies massives, souvent en attaquant des moyens de transport ou des objectifs symboliques »

 

Nous savons que nous ne pouvons pas tout arrêter

 

« Bien que nous et nos partenaires fassions notre maximum, nous savons que nous ne pouvons pas tout arrêter », a ajouté Parker.

I-Télé a affirmé aujourd’hui que les services secrets algériens ont prévenu la France, le 6 janvier dernier, de l’imminence d’une attaque terroriste.

Par ailleurs, le quotidien libanais as-Safir rappelle que les services de renseignement libanais ont mis en garde, au cours des derniers mois, les autorités européennes contre le risque d’attentats spectaculaires sur le sol français.

Les renseignements libanais mais aussi syriens ont prévenu Paris d’éventuelles attaques spectaculaires que des groupes jihadistes de retour de Syrie, ou en contact avec des militants sur place, pourraient mener contre la France.

 

Une nouvelle opération terroriste qui pourrait être plus violente que celle contre Charlie Hebdo

 

Et selon les libanais, « des préparatifs sont en cours pour une nouvelle opération terroriste sur le sol français, qui pourrait être plus violente que celle contre Charlie Hebdo », rapporte encore as-Safir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Sources :

JournalDeQuebec.com

 

L’orient le jour

vu sur : http://www.dreuz.info/2015/01/attentats-terroristes-le-pire-est-a-venir-selon-les-experts/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
12 janvier 2015 13:24
les frères Kouachi, arrêtés deux fois pour des charges en lien avec le terrorisme, et condamnés pour des faits similaires, ont rencontré l’un des principaux leaders d’Al-Qaïda, se sont entraînés avec lui et ont combattu aux côté d’Al-Qaïda. Les services de renseignement français vont pourtant, il y a six mois, relâcher la surveillance du dangereux duo et les classer comme à « faible risque ». Six mois c’est précisément le laps de temps qui leur a été nécessaire pour planifier, financer et exécuter leur opération sur Paris. Devons-nous croire que l’arrêt de la surveillance des services de renseignement dans le timing nécessaire à la préparation d’une des pires attaques terroristes que la France est connu est juste une coïncidence ?

 

 

les frères Kouachi, arrêtés deux fois pour des charges en lien avec le terrorisme, et condamnés pour des faits similaires, ont rencontré l’un des principaux leaders d’Al-Qaïda, se sont entraînés avec lui et ont combattu aux côté d’Al-Qaïda.
Les services de renseignement français vont pourtant, il y a six mois, relâcher la surveillance du dangereux duo et les classer comme à « faible risque ».

Six mois c’est précisément le laps de temps qui leur a été nécessaire pour planifier, financer et exécuter leur opération sur Paris. Devons-nous croire que l’arrêt de la surveillance des services de renseignement dans le timing nécessaire à la préparation d’une des pires attaques terroristes que la France est connu est juste une coïncidence ?

Corroborant des informations des agences de renseignement françaises, une interview étrange donnée juste avant la mort du principal suspect Chérif Kouachi a révélé qu’il s’était rendu au Yemen et qu’il avait été en contact direct avec Anwar Al Awaki, le célèbre leader d’Al-Qaïda prétendument tué dans une attaque de drones au Yemen en 2011. 

 

Le journal UK Mirror, dans un article intitulé « Attaques de Paris : la conversation étrange d’Amedy Coulibaly avec un otage durant le siège du supermarché. » cite Kouachi affirmant :

«  Qu’ils sont les défenseurs du prophète et qu’ils ont été envoyé par Al-Qaïda au Yemen, qu’ils se soient rendus là bas et que Anwar Al Awaki les a financé. »

Anwar Al Awaki n’était pas seulement l’un des principaux leaders d’Al-Qaïda, il a également été reçu à dîner en compagnie de l’élite militaire au Pentagone juste après les attentats du 11 septembre sur New-York, Washington et en Pennsylvanie.

CBS News rapporte dans un article intitulé « Un imam lié à Al-Qaïda a dîné au Pentagone après le 11 septembre. » :

« Anwar al-Awlaki, le leader spirituel radical lié à plusieurs des terroristes du 11 Septembre, à la fusillade de Fort Hood, et à une tentative d’attentat sur un avion de ligne le jour de Noël, était l’invité du Pentagone dans les mois qui ont suivi le 11 Septembre, ce qu’un officiel du Pentagone a confirmé à CBS.

Al-Awlaki était invité en qualité de « membre d’un programme informel de sensibilisation » dans lequel des officiels ont sollicité des contacts « avec des leaders de la communauté musulmane ».

A cette époque, Awlaki était considéré comme l’imam « modéré » d’une mosquée du nord de la Virginie.

Dans le même temps, le FBI a interrogé Awlaki au sujet de ses contacts avec trois des terroristes du 11 septembre -Nawaf al-Hazmi, Khalid al Midhar and Hani Hanjour- qui appartenaient à la cellule de cinq hommes ayant crashé le boeing d’American Airlines sur le Pentagone. »

Anwar Al Awaki aurait admis avoir rencontré Hamzi, un autre incident que le public est supposé considérer comme une étonnante coïncidence.

La liste des « coïncidences » et des « accidents » est impressionnante et inclut les éléments suivants :

1 Les autorités françaises ont arrêté et emprisonné Kouachi pour des faits de terrorisme en 2005. Il sera relâché en 2008 après avoir purgé sa peine, malgré les preuves évidentes suggérant que Kouachi avait l’intention de se rendre à l’étranger. Le magazine Slate rapportait dans un article :  « Les détails des preuves à charge pour terrorisme concernant le suspect Kouachi en 2008 » :

« Kouachi a été arrêté en 2005 et était accusé de vouloir rejoindre les djihadistes en Irak. Il serait tombé sous l’influence de Farid Benyettou, un jeune prédicateur qui prônait la violence, mais n’a pas pour l’instant voyagé en Irak ni commis un quelconque acte de terrorisme. Ses avocats ont déclaré qu’il n’avait pas reçu d’armes et qu’il « avait commencé à éprouver des doutes » assez sérieux pour se déclarer « soulagé » d’avoir été appréhendé. »

2 Kouachi et son frère ont été impliqués dans une autre affaire terroriste en 2010 mais n’ont pas été poursuivis faute de preuves. La BBC, dans un article intitulé « Attaque de Charlie Hebdo : les profils des suspects », avance les éléments suivants :

« En 2010, Chérif Kouachi a été cité dans un complot visant à faire évader de prison un autre islamiste, Smain Ait Ali Belkacem. Un complot fomenté par Beghal, selon des sources anti-terroristes françaises.

Belkacem appartenait au Groupe Islamique Armé algérien (GIA) et a été condamné à la réclusion à perpétuité pour les attentats de 1995 dans le métro parisien qui avaient blessé 30 personnes.

Said Kouachi, 34 ans, avait également été cité dans le complot visant à faire évader Belkacem, mais les frères n’avaient pas été poursuivis faute de preuves suffisantes. »

3 Les frères Kouachi ont ensuite voyagé au Yemen en 2011, au su des agences de renseignement françaises, pour y recevoir des armes et un entraînement d’Al-Qaïda. CNN rapporte dans un sujet intitulé : « La France signale aux états-unis que le suspect de Paris s’est entraîné avec Al-Qaïda au Yemen » :

« Un officiel US a signalé que les autorités américaines ont reçu des informations des agences de renseignement françaises disant que Said Kouachi a voyagé au Yemen en 2011 sous le couvert d’Al-Qaïda. Une fois au Yemen, l’aîné des deux frères a reçu des armes d’entraînement d’Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQAP). Il est aussi possible que Said ait été également formé à la fabrication et à l’usage d’explosifs, un entraînement courant pour les djihadistes au Yemen. Deux autres officiels US ont confirmé que l’information concernant ce voyage au Yemen avait été fourni par les services de renseignement français.

La ministre de la justice Christiane Taubira a déclaré à la journaliste de CNN Christiane Amanpour au cours d’une interview que l’un des frères avait voyagé au Yemen en 2005, sans préciser lequel. »

Si l’on admet que l’un des frères a voyagé au Yemen en 2005, cela veut dire qu’il avait peut-être reçu

une formation au maniement des armes par Al-Qaïda avant son arrestation et son emprisonnement la même année.

4 Il a été rapporté que les deux frères ont combattu en Syrie avant de revenir l’été dernier, approximativement il y a six mois. USA Today l’a relevé dans son article : « La chasse à l’homme continue pour les deux français suspectés de terrorisme » :

«  Les frères sont nés à paris de descendants algériens. Chérif a été condamné à trois ans de prisons en mai 2008 pour des faits de terrorisme. Les deux frères sont revenus de Syrie cet été. »

5 Donc, il y a six mois, les services de renseignement français ont décidé que les suspects, qui multipliaient les infractions par des contacts directs avec Al-Qaïda – incluant un entraînement au maniement des armes et des explosifs et une expérience de combat sur le terrain en Syrie, présentaient un « faible risque » et ont donc cessé de les surveiller.

Etonnamment, le Daily Mail rapporte dans un article : « Révélations : la police avait cessé la surveillance des tueurs de Paris six mois avant, après que la cellule terroriste de l’assaillant du supermarché casher et de sa femme, qui s’est envolée pour la Syrie, soit classée à « faible risque »

« La terroriste la plus recherchée au monde s’est envolée pour la Syrie, comme l’a révélé hier soir la police qui a également admis avoir stoppé la surveillance de sa cellule terroriste parisienne six mois auparavant au motif qu’elle avait été classée à « faible risque ».

Le Daily Mail s’intéresse également aux autres membres de la cellule terroriste, incluant Amedy Coulibaly, également tué par la police à la suite des attaques sur Paris, connu pour des infractions multiples et pour être un terroriste, et précédemment arrêté et condamné pour des faits en relation avec le terrorisme.

Qui a décidé que cette cellule ne présentait qu’un « faible risque » il y a six mois ? C’est probablement dans cette direction que la population française devrait demander justice, si la justice est bien sa préoccupation.

Six mois, coïncidence, c’est également le laps de temps généralement nécessaire aux services de renseignement pour infiltrer une cellule terroriste. Cela fournit une plage de temps nécessaire à la planification des attentats, leur financement, et leur exécution. Le public est sensé croire que cette cellule qui a été poursuivie ou emprisonnée pour des faits de terrorisme pendant presque 10 ans et a été en contact direct avec Al-Qaïda a soudainement été effacée des radars des services de renseignement juste à temps pour perpétrer son crime le plus impressionnant ?

Malheureusement, ces « coïncidences » et ces « accidents » ne sont ni des coïncidences ni des accidents. Elles forment le schéma évident d’une provocation mise en scène dans le contexte de la mise en place d’une « stratégie de la tension » intentionnelle identique à celle que l’OTAN avait menée durant la guerre froide à travers ses réseaux « stay behind » plus communément connue sous le nom d’opération Gladio.

En effet, si l’OTAN pouvait mener des attaques meurtrières contre les pays d’Europe de l’Ouest durant la guerre froide, conçues pour apparaître comme l’oeuvre des ennemis de l’OTAN, pourquoi l’organisation militaire serait-elle maintenant écartée des investigations alors qu’elle reste l’un des principaux suspects ?

Au vu des « coïncidences » et « accidents » mentionnés plus haut, ceux qui occupent les plus hautes responsabilités militaires, politiques, et qui se trouvent à la tête des services de renseignement en France, devraient être limogés et inculpés pour négligence criminelle, au minimum.

Alors que les pièces du puzzle continuent de s’assembler, l’image qui apparaît est celle d’une provocation intentionnelle destinée à diviser la société et à relancer les expéditions militaires. Et à mesure que cette image devient plus nette, la rhétorique destinée à détourner l’attention du public va atteindre son paroxysme.

Source : Land Destroyer

Traduction Guillaume Borel pour les moutons enragés

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
12 janvier 2015 02:57

Addendum : Même son de cloche de la part d’autres services de renseignement, notamment libanais.

Le quotidien libanais as-Safir rapporte vendredi que les SR libanais ont mis en garde, au cours des derniers mois, les autorités européennes contre le risque d’attentats spectaculaires sur le sol français.

Les renseignements libanais et syriens ont notamment informé Paris d’éventuelles attaques spectaculaires que des groupes jihadistes de retour de Syrie, ou en contact avec des militants sur place, pourraient mener contre la France.

Selon les SR libanais, « des préparatifs sont en cours pour une nouvelle opération terroriste sur le sol français, qui pourrait être plus violente que celle contre Charlie Hebdo », rapporte encore as-Safir. [...]

L’Orient Le Jour


Le chef du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, a déclaré jeudi qu’un groupe islamiste extrémiste se trouvant en Syrie projetait «des attentats de grande ampleur» en Occident.

Parlant à Londres au lendemain de l’attentat meurtrier commis à Paris contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, qui a fait douze morts, Andrew Parker, directeur général du MI5, a évoqué le risque d’attaques qui pourraient être commises par des combattants appartenant à divers groupes et revenant de Syrie.

Bien que la menace la plus évidente soit celle de l’organisation Etat islamique (EI), des extrémistes appartenant à des groupes liés à Al-Qaïda constituent également un danger, a déclaré M. Parker.

«Nous sommes toujours confrontés à des complots plus complexes et plus ambitieux qui suivent l’approche, malheureusement bien établie aujourd’hui, d’Al-Qaïda et de ses imitateurs: des tentatives pour provoquer des pertes de vies massives, souvent en attaquant des moyens de transport ou des objectifs symboliques», a-t-il dit.

«Nous savons par exemple qu’un groupe de terroristes d’Al-Qaïda en Syrie projette des attentats de grande ampleur contre l’Occident», a déclaré M. Parker.

«Bien que nous et nos partenaires fassions notre maximum, nous savons que nous pouvons arrêter tout», a-t-il ajouté.

M. Parker a souhaité dans ce contexte que les services antiterroristes disposent de pouvoirs renforcés pour l’identification et la surveillance des suspects.

Le Dauphiné

vu sur : http://www.fdesouche.com/551263-groupe-en-syrie-projetterait-attentats-grande-ampleur-en-occident

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
12 janvier 2015 02:23
Mohammed Mehra et les frères Kouachi seraient liés aux services secrets français

Le quotidien états-unien McClatchy annonce que les Frères Kouachi et Mohammed Mehra ont été recrutés par l’artificier du sous-groupe Khorasan d’Al-Qaïda.

L’année dernière, le même journal avait révélé l’existence du Français David Drugeon et son rôle au sein d’al-Qaïda en Syrie. Il avait prétendu que le jeune homme était un membre des services secrets français. Puis, le Pentagone avait confirmé le considérer comme une cible prioritaire. Le ministère français de la Défense avait alors vivement infirmé que Drugeon ait jamais travaillé pour lui.

Le 6 novembre 2014, Fox News annonçait que David Drugeon avait été tué par un drone états-unien à Samarda (Syrie). La chaîne réitérait l’accusation selon laquelle il travaillait pour les services secrets français.

Dans un article de son correspondant en Irak, Mitchell Prothero, McClatchy analyse les images et vidéos de la tuerie deCharlie Hebdo. Il conclue que les Frères Kouachi ont probablement eu une expérience de guerre ou ont au moins reçu une formation militaire.

L’article renouvelle l’accusation de l’appartenance de David Drugeon aux services secrets français. Il laisse entendre une possible responsabilité des services secrets français dans les affaires Mehra et Kouachi.

Cet article figurait dans la revue de presse interne du Pentagone, datée du 8 janvier.

Videos show Paris gunmen were calm as they executed police officer, fled scene”, Mitchell Prothero, McClatchy, January 7, 2015.

Source: Réseau Voltaire

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/mohammed-mehra-et-les-freres-kouachi-seraient-lies-aux-services-secrets-francais.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
11 janvier 2015 14:51
Marche républicaine: Erdogan à Paris menace un caricaturiste turc de 9 ans de prison

La marche républicaine est-elle devenue un fourre-tout ? ou une réunion entre copains de l'OTAN ? La question se pose tant certains invités ne sont pas connus pour offri la liberté à leurs opposants.

Ainsi, la présence du Président turc Erdogan à la marche parisienne peut surprendre puiisqu'un caricaturiste turc risque à ce jour 9 ans et 10 mois de prison pour l'avoir dessiné. Intolérable.

Erdogan à une manif pour la liberté d'expression c'est comme Cahuazc à une manif contre la fraude fiscale. 

Quant à Netanyahu, Tsahal a juste bombardé des journalistes gazaouis le 9 juillet dernier dont vous pourrez voir une photo tout en bas de cet article. Normal donc qu'il soit invité à Paris..

 

 

Daminens Lanxade pour WikiStrike

 

Voici un article sur le sujet ainsi que le dessin en cause:

 

Le journal Cumhuriyet a rapporté lundi que selon l'acte d'accusation, Erdogan aurait déposé plainte contre le caricaturiste Musa Kart pour insulte et diffamation dans les médias via une caricature qui a été publiée dans l'édition du 1er février 2014 du quotidien. La section presse du bureau du procureur avait d'abord dit qu'il n'y avait pas de motifs valables pour engager une action en justice sur cette caricature. Cependant, sur objection de l'avocat d'Erdogan, la 14e Cour pénale de Bakirköy a décrété que la caricature dépassait de loin les limites de la critique et est revenue sur la décision initiale. L'acte d'accusation déposé ensuite demande une peine de prison pouvant aller jusqu'à 9 ans et 10 mois pour Kart. Le procès de celui-ci doit commencer ce 23 octobre.

"Il y a bien une caricature de la justice en Turquie"

Dans la caricature controversée, on aperçoit deux voleurs retirant de l'argent d'un coffre-fort et l'un d'eux dire : «Ne te presse pas, le gardien est un hologramme». En arrière-plan, est dessiné Erdogan sous forme d'hologramme surveillant les lieux. Ce dessin fait référence à l'apparition d'Erdogan à une réunion du parti sous forme d'un hologramme haut de 3 mètres et demi de fin janvier.

«Nous sommes devant l'évidence qu'il y a bien une caricature de la justice en Turquie et non pas une justice en soi», a déclaré Kart.

Soulignant qu'aucun des 209 suspects impliqués dans l'enquête anticorruption dévoilée au grand jour les 17 et 25 décembre 2013 ne subira de procès, des procureurs d'Istanbul ayant décidé la semaine dernière d'abandonner les charges contre eux, Kart a ajouté : «Maintenant, c'est un caricaturiste qui va avoir droit à un procès... Même les caricaturistes n'auraient imaginé une telle scène».

L'enquête très médiatisée du 17 décembre dernier avait été suivie d'une autre vague d'arrestations le 25 décembre. Elle a été qualifiée par les autorités de «coup d'Etat contre le gouvernement». Les fils de plusieurs ex-ministres, des hommes d'affaires pro-gouvernementaux et le président de la Halkbank avaient été interpellés.

La caricature de Musa Kart a été publiée début février dans le quotidien

turc Cumhuriyet

 

Source

Marche républicaine: Erdogan à Paris menace un caricaturiste turc de 9 ans de prison
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
10 janvier 2015 23:01
Près de 600 islamistes de retour en Europe (ministre espagnol)

MADRID, 10 janvier - RIA Novosti/La Voix de la RussiePrès de 600 des 3.000 islamistes partis combattre au Proche-Orient, surtout en Syrie et en Irak, sont déjà rentrés en Europe, a annoncé vendredi à Madrid le ministre espagnol de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz.

Des centaines de combattants se trouvent actuellement en Europe. Ils peuvent agir à tout moment individuellement ou en petits groupes et organiser des actions tragiques comme celle que nous avons observée à Paris", a indiqué M.Diaz à la chaîne de télévision Telecinco.

Selon le ministre, 80% des Européens qui ont rejoint les jihadistes, font partie du groupe Etat islamique, les autres sont devenus membres d'autres groupes d'Al-Qaïda. Environ 70 personnes ont notamment quitté l'Espagne.
Une dizaine de ces combattants sont déjà rentrés en Europe dont la moitié ont été arrêtés en Espagne ou au Maroc. Mais même "une seule personne représente un danger potentiel", a souligné le ministre. En plus, les islamistes européens ne rentrent pas toujours dans le pays d'Europe qu'ils ont initialement quitté pour le Proche-Orient.

Une rencontre des ministres européens de l'Intérieur aura lieu le 11 janvier à Paris avec la participation du procureur général des Etats-Unis Eric Holder.

Ces derniers jours, la France a fait face à une série d'attaques terroristes. Deux djihadistes français, Saïd et Chérif Kouachi, ont fait irruption mercredi dernier dans la rédaction de l'hebdomadaire parisien Charlie Hebdo, tuant 12 personnes dont 2 policiers. Vendredi, les deux frères Kouachi ont été tués dans l'assaut des forces de sécurité dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) où ils retenaient une personne.

Jeudi, un autre djihadiste armé, Amedy Coulibaly, a tué une policière à Montrouge (Hauts-de-Seine). Un jour plus tard, il s'est retranché avec une vingtaine d'otages dans un supermarché casher à Paris. Il a été abattu par la police lors d'un assaut. Quatre otages ont péri.

Les autorités ont confirmé qu'Amedy Coulibaly connaissait les frères Kouachi. Les trois hommes appartenaient à la même filière islamiste dite des Buttes et opérant dans le nord-est de la capitale française.

 

RIA Novosti
Lire la suite: 
http://french.ruvr.ru/news/2015_01_10/Pres-de-600-islamistes-de-retour-en-Europe-ministre-espagnol-1812/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
10 janvier 2015 02:02

En recevant l’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, Netanyahu a exhorté la France et les autres pays confrontés à des actes comme le massacre à Charlie Hebdo à s’unir dans une « large offensive » contre l’islamisme radical.

« Ces terroristes abattent des journalistes à Paris, ils décapitent des humanitaires en Syrie, ils enlèvent des écolières au Nigéria, ils font sauter des églises en Irak, ils massacrent des touristes à Bali, ils lancent des roquettes sur des civils depuis Gaza, et ils aspirent à fabriquer des armes nucléaires en Iran« , a-t-il dit.

« Ils ont beau porter différents noms » comme État islamique et Al-Qaïda, ou encore Hamas et Hezbollah –deux groupes respectivement palestinien et libanais considérés comme terroristes par Israël–, « ils sont tous poussés par la même haine et le même fanatisme assoiffé de sang« , a-t-il dit.

« Ceci est un combat global » qui réclame « une large offensive contre les forces de l’islam radical à travers le monde », a-t-il dit. « La liberté doit l’emporter, mais pour qu’elle l’emporte, nous devons faire face ensemble et combattre ensemble« , a-t-il insisté.

AFP

vu sur : http://www.fdesouche.com/551213-israel-exprime-inquietude-devant-loffensive-terroriste-en-france

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 20:59
20h46

BFMTV a été en contact avec deux des terroristes lors de cette journée de vendredi. Ils ont revendiqué leurs actes. L’un d’eux a fait état d’une synchronisation entre les actions.

BFMTV a suivi en direct vendredi les deux prises d’otage simultanées en Seine-et-Marne et à Paris.

L’un des tueurs de Charlie Hebdo, Chérif Kouachi, joint vendredi matin par BFMTV, affirmait dans la matinée avoir été missionné par « Al Qaida du Yémen » et avoir été formé par l’Imam Anwar Al Awaki. « On est les défenseurs du prophète », a-t-il dit. La rédaction est tombée sur le terroriste en essayant de joindre des témoins dans l’imprimerie.

Amedy Coulibaly, le terroriste de la porte de Vincennes, a lui contacté BFMTV à 15h pendant la prise d’otage. Le preneur d’otage de l’épicerie cacher a affirmé s’être « synchronisé » avec les tueurs de Charlie: « Eux Charlie Hebdo, moi les policiers « , a affirmé Amedy Coulibaly. Il a de son côté affirmé appartenir à l’Etat Islamique. [...]

BFMTV

Interview complète de Chérif Kouachi :

vu sur : http://www.fdesouche.com/551267-prises-dotages-dammartin-vincennes-interview-terroristes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 19:09

Seal_of_Algeria.svg

Le 6 janvier, les services secrets algériens ont prévenu leurs homologues français: « une attaque terroriste d’envergure est en préparation en France. » Cette alerte aurait donc été donnée 24 heures avant l’attaque de Charlie Hebdo.

L’information a été dévoilée à l’instant sur I>Télé – par le rédacteur en chef de la chaîne.

Un des cerveaux de ces attentats serait au Yémen. D’ailleurs, ces attentats (Charlie Hebdo, Montrouge, HyperCasher) sont revendiqués par Al Qaïda au Yémen ; pays où ils (les Kouachi) sont passés il y a très peu de temps.
Enfin, et toujours sur le sujet: Saïd Kouachi s’est entraîné au Yémen.

Ce ne sont donc pas des « loups solitaires » selon cette chaîne de télévision.

Par Ariel Melles – JSSNews 

vu sur : http://jssnews.com/2015/01/09/les-services-algeriens-avaient-prevenu-la-france-le-6-janvier-de-limminence-dune-attaque-denvergure/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%28JSS+News%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 15:38
Attentat contre Charlie Hebdo : 9 points étranges

1 - Après le passeport indestructible du 11 septembre, l'un des deux suspects, Saïd Kouachi, a oublié, malencontreusement, sa carte d'identité dans la voiture. 

2- Lors de la tuerie, entre
 3 et 5 tireurs ont été aperçus:

"J'ai entendu des coups de feu, j'ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq", a précisé Michel Goldenberg, un voisin de Charlie Hebdo. Un autre voisin, Bruno Leveillé, a raconté avoir entendu "à 11 h 30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes."

- La piste israélienne : 

A - JSS News semble très bien informé. Ne citant pas leurs sources, ils auraient été
 les premiers à publier l'identité des terroristes:

Selon des informations reçues par JSSNews, un des trois terroristes de Charlie Hebdo, le jeune Hamyd, a été arrêté. Il s'est rendu lui-même à la police - quand il a vu JSSNews publier son identité. 

Rappelons que JSSNews a déjà publié deux informations exclusives et vérifiées ces dernières heures. La première concernant l'identité des terroristes (Saïd et Cherif Kouachi et Hamyd Mourad) et la deuxième concernant la voiture des terroristes, retrouvée devant un restaurant casher à Paris. 

Plus tôt, ce soir, Libération titrait: « les trois suspects interpelés » - le titre a été changé par « les trois suspects identifiés et localisés.

Toujours selon JSS News, les premiers médias à diffuser la vidéo du policier abattu auraient été ceux d'Israël:

Voici une vidéo qui montre des échanges de tirs entre les musulmans qui ont attaqué le journal Charlie Hebdo et la police. BFM TV vient d'annoncer « ne pas vouloir montrer cette vidéo. »La vidéo est diffusée par les médias israéliens. Le policier mort dans cet échange de feu serait musulman (son prénom est Ahmed).

- Russia Today nous apprend qu'Amchai Stein, l'éditeur en chef de la chaine israélienne IBA Channel 1, était présent sur les lieux du crime et postait des photos de la fusillade:


Amichai Stein @AmichaiStein1 
רכב מנוקב כדורים בזירת האירוע בפריס 
12:24 PM - 7 Jan 2015

5 - La police était injoignable lors du massacre:

Une journaliste de Première Ligne, qui a souhaité rester anonyme, témoigne 

Il a aperçu deux personnes armées de kalachnikov qui demandaient 'C'est où Charlie Hebdo ?' Mon collègue est remonté en courant. Nous nous sommes barricadés et nous avons essayé d'appeler la police, mais ils étaient injoignables, c'était hallucinant.

6 - Un temps d'attente anormalement long entre la tuerie et l'arrivée des secours:

On était une dizaine dans l'atelier quand on a entendu des tirs, sans trop comprendre d'abord ce qu'il se passait. On entendait des bruits venant de l'immeuble, qu'on n'a pas identifié tout de suite, puis dans la rue. Là on a tout de suite compris que c'était des tirs. On s'est éloigné des fenêtres. Entre une demi-heure et trois-quart d'heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. Cette situation est un peu oppressante.

- Moins d'une heure après l'attaque, Hollande se rend, sans aucune peur, sur le lieu du drame:

Ce que je trouve fort, c'est que moins d'une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement.... l'a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre le pantin qui nous sert de Président.

8 - Un commissaire de police de Limoges qui travaillait sur l'affaire Charlie Hebdo se suicide mystérieusement dans son bureau:

Il travaillait sur une mission de la police judiciaire dans le cadre de l'affaire Charlie Hebdo. Ce suicide intervient un peu plus d'un an après la mort d'un autre responsable du service régional de la police judiciaire de Limoges. En novembre 2013, le numéro 3 de ce service s'était lui aussi donné la mort et c'est le commissaire décédé la nuit dernière qui l'avait découvert.

- Des soi-disant « terroristes » ressemblant plus à la police antiterroriste qu'à autre chose:

Deux personnes qui ont croisés la route des frères Kouachi témoignent ce matin du 9 janvier 

D'abord l'homme qui s'est fait volé sa voiture ce matin dans l'Oise, sur RTL. "Ils étaient en tenues paramilitaires et avec leurs armes à la main, très calmes, très sereins, très professionnels, pas énervés. Ils ont jamais couru ni élevé la voix. Ils n'étaient pas transpirants.
Ils donnaient l'impression d'être en opération",
explique le conducteur de la clio grise vraisemblablement attaquée par les frères Kouachi vendredi matin. "La simple chose qu'il m'ont dite en partant : "si les médias te posent une question, tu n'as qu'à dire que c'est Al Qaïda Yémen". C'est la dernière chose qu'il m'ont dite." 

Puis, sur France info, un commercial qui était dans la zone artisanale de Dammartin et qui a d'abord cru avoir affaire à un policier : "Je ne les ai pas reconnus formellement, ils étaient habillés comme des policiers d'intervention, tenue noire, gilet pare-balles et fusil.
Ça aurait pu être un policier s'il ne m'avait pas dit 
'on ne tue pas les civils'.
 Ils étaient lourdement armés, comme des policiers qui interviennent avec des fusils type kalach. J'étais devant la porte de l'entreprise, j'ai serré la main de Michel [un client, NDLR] et de l'un des terroristes. Il m'a dit 'je suis la police. Partez, on ne tue pas les civils'. Après je suis parti, et Michel a fermé le portail derrière moi. Je suis parti dans la foulée"

Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/attentat-contre-charlie-hebdo-9-points-etranges.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 03:45
Pour Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, l’attentat contre Charlie Hebdo est un complot

La durée de leur fuite, des terroristes trop calmes, le manque de protection de la rédaction de l’hebdomadaire satirique, les armes des terroristes… Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, n’est pas convaincu par la version officielle.

Lors de cette funeste journée du 7 janvier 2014, date marquée à jamais comme synonyme de la mort de 12 personnes lors de l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, l’hypothèse d’un complot faisait déjà son chemin.

Et aujourd’hui, ce n’est ni plus ni moins qu’Aldo Giannuli, experts des services secrets italiens, qui publie un article sur le blog de Beppe Grillo.

Il est fort possible que cet attentat soit l’œuvre d’individus d’une toute autre importance… C’est très louche.

Aldo Giannuli

Selon lui, cette tragédie porte bel et bien la trace de l’extrémisme religieux, mais « cette affaire sent le cramé »...

Les éléments qui le portent à penser cela ? Des papiers d’identité « oubliés » dans la voiture, à la durée importante de la fuite des terroristes, en passant par la protection très réduite de la rédaction de l’hebdomadaire satirique et les armes que possèdent les auteurs de l’attentat.

Comme dans la plupart des grandes affaires (Kennedy, l’attentat de piazza Fontana, Olof Palme, le 11-Septembre, la mort d’Oussama Ben Laden, etc.), quelque chose cloche, et de nombreuses interrogations s’imposent.
Comment est-il possible qu’un objectif aussi sensible que la rédaction de Charlie Hebdo ait été si peu protégé ?
Où les auteurs de l’attentat se sont-ils procurés ces armes ? Ils les ont ramenées de Syrie ?
Mais le plus important, c’est ceci : avez-vous déjà vu des terroristes qui vont commettre un attentat en prenant soin d’emmener leur pièce d’identité, et qui l’oublient ensuite dans la voiture ?

Aldo Giannula, expert des services secrets italiens

Des doutes auxquels s’ajoutent les suivants :

On n’a jamais vu ça : des terroristes qui passent à l’action et perdent autant de temps durant leur fuite, après avoir participé à deux affrontements à l’arme à feu, contre une voiture de police notamment.
Ils ramassent une chaussure puis oublient un gant. Et comment se fait-il qu’aucun blocage routier n’ait été mis en place dans la zone ? En plein centre de Paris, il doit y avoir de très nombreuses voitures de police. Et Paris est loin d’être une ville où la circulation est fluide…

Aldo Giannula

Et l’expert des services secrets italiens de conclure :

Je crois qu’il s’agit en effet d’une piste djihadiste, c’est hautement probable étant donné le contexte, cette affaire date de près de 10 ans.
Mais cela ne signifie pas qu’il ne puisse pas y avoir d’autres personnes impliquées dans cette affaire. Ni qu’on n’ait pas purement et simplement laissé faire les terroristes. Les services secrets s’attendaient sans doute à quelque chose, mais peut-être pas de cette ampleur.

Il est également possible que les enquêteurs cachent quelque chose qui n’a rien à voir avec cette tragédie, et que ce qu’ils cachent pourrait sortir au grand jour. Et ils veulent peut-être éviter que ces informations soient révélées. Je pense qu’il est tout à fait possible que les personnes impliquées soient bien plus nombreuses, entre commanditaires, cerveaux, mercenaires, infiltrés, dirigeants ou cellules isolés.

Aldo Giannu

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/pour-aldo-giannuli-expert-des-services-secrets-italiens-l-attentat-contre-charlie-hebdo-est-un-complot.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 03:38
© wsws Carte d’implantation des forces militaires US en Asie, Afrique et Europe. Les pays en rouge font partie de l’Otan ou hébergent des exercices de l’Otan.Les pays en bleu ont été le théâtre d’opérations militaires par l’US Africa Command et le Central Command. Les pays en jaune hébergent des forces du US Pacific Command.

© wsws Carte d’implantation des forces militaires US en Asie, Afrique et Europe. Les pays en rouge font partie de l’Otan ou hébergent des exercices de l’Otan.Les pays en bleu ont été le théâtre d’opérations militaires par l’US Africa Command et le Central Command. Les pays en jaune hébergent des forces du US Pacific Command.

En 2014, le budget militaire américain pour l'armée et les opérations militaires s'est élevé à 661,29 milliards de dollars, soit plus de 1,8 milliard de dollars par jour, ou près de 21 000 dollars par seconde ! Cela représente 17,3 % du budget américain, et plus de 4 % du Produit intérieur brut du pays, ce qui en fait le premier budget militaire du monde. Qui finance ce budget militaire extravagant des USA ? En théorie , ce sont les contribuables américains et ceux des pays alliés. En pratique, ce sont surtout ces mêmes alliés, et le reste du monde, qui financent, par le système de Ponzi du dollar, l'armée même qui va les surveiller, voire les attaquer [1]. 

Le 11 décembre 2014, le président Obama a envoyé une lettre au Président de la Chambre des représentants des États-Unis (le speaker), John Boehner, précisant les théâtres d'opérations et les forces correspondant au budget militaire états-unien [2]. 

Cette information correspond à une obligation faite au président, depuis 1973 et le retrait du Vietnam, d'informer le Congrès du déploiement des forces américaines engagées dans des opérations combattantes [3]. On notera que ce décompte n'inclut pas les différentes opérations, officielles et plus souvent déguisées (covert), assurées par la CIA, par un grand nombre d'Organisations non gouvernementales travaillant pour elle et d'autres agences, ainsi que par les très nombreux mercenaires militaires financés sur des budgets inconnus de tous, même des parlementaires. Par exemple, de tels mercenaires mènent aujourd'hui la guerre, pour le compte des États-Unis, en Ukraine, contre les séparatistes, et en Syrie, contre le régime en place. 

La lettre d'Obama mentionne un nombre d'opérations bien supérieur à celles connues du grand public, en Afghanistan et dans le conflit Iraq-Syrie. Le décompte inclut en effet le déploiement de troupes américaines dans des zones dites non combat, ainsi que les manœuvres communes avec les alliés des États-Unis, au sein de l'Otan ou dans le Pacifique. A tous moments, de telles zones de non combat peuvent se transformer en zones de combat, ce que le Congrès, les médias et le public ne découvrent qu'avec retard. 

La carte ci-dessus montre les différentes zones où sont déployés les moyens militaires américains (source 
WSWS). Elle ne comprend pas les pays du continent américain proprement dit, l'Amérique du Nord et les Amériques centrale et du Sud. Celles-ci relèvent des Northern et Southern Commands, Pour le reste du monde, trois commandements sont en charge, l'Africa Command, le Central Command et le Pacific Command. Nous n'examinerons ici que les opérations et implantations relevant du Central Command au Moyen-Orient. Mais le même exercice s'imposerait dans les zones Europe, Afrique et Asie, où sont déployés des forces américaines de plus en plus importantes. 

L'implantation militaire officielle des USA au Moyen-Orient 

Au Moyen-Orient, selon le document de la Maison Blanche, c'est la guerre globale contre la terreur, présentée comme conduite par Al-Qaïda, qui justifie les opérations américaines. Un examen de détail montre qu'il n'en est rien. Ainsi, une partie des opérations conduites au Moyen-Orient visent en fait à combattre Bashar al Assad en Syrie, considéré comme un allié de la Russie. La présence américaine vise aussi à contenir l'influence de l'Iran, également considérée comme alliée de la Russie, tout en évitant que Bagdad ne se rapproche de l'Iran. 

En Afghanistan, malgré l'annonce d'un retrait officiel, plus de 10 000 agents militaires et civils relevant de l'US Central Command semblent destinés à y rester un temps indéterminé. Dans ce cadre, les troupes américaines continuent à emprisonner et interroger un grand nombre de prisonniers provenant des États voisins, dont le tort, semble-t-il, n'est pas de servir Al-Qaïda mais de s'opposer aux visées économiques américaines dans la zone. 

Les 3 100 hommes déployés dans le cadre de la coalition internationale censée lutter contre l'État islamique (Daech/Isis/EIIL) conduisent certes des opérations terrestres et aériennes semblant avoir eu une certaine efficacité, ce dont personne ne se plaindra. Mais comme toujours en ce cas, ils mènent des opérations déguisées, sur demande de la Turquie, des États du Golfe, et sans doute d'Israël. Au Yémen, les interventions américaines se déployant dans un État ayant perdu toute autorité, visent à protéger et étendre les intérêts américains. Il n'est pas exclu que cela ne débouche sur une vraie guerre civile. En Jordanie, prétendument à la demande du Roi Abdullah, totalement manipulé, l'armée américaine a mis en place des missiles Patriot, des moyens aériens et 1 700 hommes. Quel ennemi potentiel visent exactement ces moyens ? 

En ce qui concerne la présence de l'US Army dans les États pétroliers du Golfe, elle est en place depuis longtemps, et beaucoup plus massive : 2 500 hommes au Qatar, ainsi qu'une base aérienne, le quartier général de la 5e flotte à Bahreïn, 2 500 militaires dans la base d'Eskan en Arabie saoudite. L'aviation et la marine de guerre américaines utilisent aussi des bases à Oman et dans les Émirats. Comme il ne s'agit pas officiellement de zones de combat, le document remis par Obama au Congrès ne mentionne pas ces moyens. Enfin, plusieurs centaines d'hommes sont basés dans le Sinaï, avec l'accord d'Israël et, semble-t-il, de l'Égypte. 

On imagine la réaction belliqueuse des États-Unis, si la Russie avait mis en place le dixième de ces moyens dans des régions qui intéressent tout autant, sinon plus, ses intérêts vitaux que ceux des États-Unis.

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/budget-militaire-us-officiel-1-8-milliard-de-par-jour-finance-par-le-reste-du-monde.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 02:54
Voici comment l’Occident soutient «Daech» !
Par Samer R. Zoughaib

De plus en plus d’experts et d’analystes s’interrogent sur l’attitude ambigüe des Occidentaux à l’égard des terroristes de «Daech». D’un côté, ils prétendent les combattre mais de l’autre, ils leur apportent un précieux soutien militaire et financier.

Moufid al-Baldaoui, caïmacam (préfet) du district de Balad, au nord de Bagdad, a révélé, samedi, qu’un avion de la Coalition internationale a largué, la veille, un ballon géant au-dessus d’une région où des combattants de «Daech» sont encerclés par les troupes irakiennes et les volontaires de la «Mobilisation populaire». Ce ballon est semblable à ceux qui contiennent des armes, des munitions et d’autres équipements militaires parachutés aux troupes des peshmergas dans d’autres régions du pays. M. Baldaoui a demandé aux autorités irakiennes d’ouvrir UNE ENQUÊTE pour connaitre la composition du colis largué aux terroristes et identifier le pays responsable de ce parachutage. Il a précisé que des centaines d’habitants de Balad ont été témoins de cet incident, qui a été filmé (pour visionner la vidéo, cliquer ici ).

Ce n’est pas le premier incident du genre. Un officier de renseignement de l’armée irakienne et plusieurs autres experts ont révélé que des avions américains avaient largué des armes, des équipements et des rations alimentaires aux terroristes de «Daech» en difficulté dans la province de Diyala (Est de Bagdad), notamment dans la localité stratégique de Jaloula. Selon les mêmes sources, cette aide a permis aux terroristes, qui étaient sur le point de se rendre, de continuer de se battre pendant plusieurs jours.

L’argument de l’erreur, invoqué par les responsables de la coalition pour expliquer ce parachutage, est peu convaincant, car ce jour-là, le 7 novembre, les avions de la coalition ont fait quatre passages, bien qu’ils aient été prévenu que les colis tombaient dans les régions contrôlées par les terroristes.

 

Ventes de pièces archéologiques en Occident

«Daech» profite aussi des largesses des Occidentaux pour alimenter ses caisses en devises fortes. UNE ENQUÊTE réalisée par Svetlana Kholodnova pour la «Voix de la Russe» révèle que l’organisation terroriste revend à des collectionneurs occidentaux les trésors archéologiques pillés en Irak et en Syrie. Ce marché lucratif, qui s’est essentiellement développé au Royaume-Uni, rapporterait plusieurs dizaines de millions de dollars. La journaliste ajoute que «seulement 1% des lots est intercepté par les forces de l’ordre, le reste s’éparpillant dans les pays d’Europe et aux Etats-Unis».

«Rien n’arrête les collectionneurs qui achètent les trésors aux terroristes», ajoute Mme Kholodnova avant de poursuivre: «Washington et les Européens affirment à l’unisson qu’il faut lutter contre l’EI et couper ses rentrées d’argent. Mais ces affirmations n’ont rien à voir avec la réalité. Selon les services de renseignement irakiens, suite au pillage de plusieurs lieux saints près de la ville syrienne de Nabak, les rebelles auraient empoché près de 40 millions de dollars.»

Ce flot de devises vient s’ajouter aux 50 à 100 millions de dollars générés tous les mois par «Daech» grâce au trafic de pétrole. Le brut est écoulé sur le marché noir via la Turquie et le Kurdistan irakien, au vu et au su des autorités, qui ne font rien pour mettre un terme à cette manne de dollars, qui permet à l’organisation terroriste d’entretenir une armée de plusieurs dizaines de milliers de combattants.

 

 

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=13783&cid=324#.VKMtJ_-BOc

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/voici-comment-l-occident-soutient-daech.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
9 janvier 2015 02:37
Jacques Sapir : les prix du pétrole mènent les Etats-Unis à la crise économique et financière

Par La Voix de la Russie | Les Etats-Unis risquent de plonger dans la crise si les prix mondiaux du pétrole restent bas, écrit dans une note d’analyse récente (http://russeurope.hypotheses.org/3215 ) Jacques Sapir, directeur d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

 

L’expert note que la chute des prix du pétrole fait perdre de l’argent au secteur pétrolier américain. Selon certaines sources, les forages pétroliers américains ne sont rentables qu’au-dessus de 80 dollars le baril, tandis que selon d’autres sources, ce seuil ne doit pas tomber en-dessous de 100 dollars.

En ce qui concerne le pétrole de schiste, Jacques Sapir note que les compagnies américaines qui travaillent dans ce secteur ont souscrit des assurances en cas de la baisse des prix du pétrole. Ces contrats ont été conclus en septembre 2014 pour une période variant entre 6 mois et un an, et ils vont bientôt expirer.

« Dès que les assurances cesseront couvrir les pertes, la fermeture d’un grand nombre de sociétés va devenir inévitable. La chute de la vente de concessions et la baisse rapide des nouvelles mises en production est un signe très net que l’ensemble de l’huile de schiste est d’ores et déjà entrée dans une crise », conclut Jacques Sapir, en ajoutant que ces problèmes auront des conséquences géopolitiques pour les Etats-Unis.

vu sur : http://french.ruvr.ru/news/2015_01_03/Jacques-Sapir-les-prix-du-petrole-menent-les-Etats-Unis-a-la-crise-economique-et-financiere-8146/

VU
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2015_01_03/Jacques-Sapir-les-prix-du-petrole-menent-les-Etats-Unis-a-la-crise-economique-et-financiere-8146/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
7 janvier 2015 02:11
65 % des enfants américains vivent de charité publique

Ceux qui tombent dans le panneau d’une propagande qui ferait croire qu’en Amérique tout va bien feraient bien de s’informer. Le Bureau du Recensement Américain (Census Bureau) publie des statistiques qui en disent bien plus de la santé du pays que les gains de la bourse ou les dépenses du complexe militaro-industriel. Obama est à la tête (en fait plus du tout) d’un pays à l’agonie.

Les programmes fédéraux d’aide à l’enfance concernent :

– le « Medicaid », (26,4 millions de participants)
– le “National School Lunch Program”, (35 millions d’enfants concernés)
– le “Temporary Assistance for Needy Families” (TANF), (2,3 millions d’enfants)
– le “Supplemental Nutrition Assistance Program” (SNAP) (17,3 millions d’enfants)
– et le “Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants, and Children” (WIC) ( 6.,4 millions d’enfants).

L’analyse des chiffres montre que le taux de pauvreté est bien supérieur dans les familles mono parentales, comme on pourrait s’y attendre, ces familles étant la conséquence directe du nombre de mariages qui diminuent et de l’effondrement de la vie de famille traditionnelle.

Le taux de pauvreté de l’enfant dans les familles mono parentales excède 40%, celui des familles où les parents sont mariés n’étant que 14%. Très significatif est que 73% des enfants qui vivent dans des familles où un des parents est d’origine étrangère mais où les parents sont mariés, est à comparer aux 60% des enfants dont les parents sont nés aux Etats-Unis.

Ces chiffres démontrent que le bien-être des enfants est directement lié aux bienfaits de la famille traditionnelle. Au cours de la dernière décennie, les enfants aidés par l’assistance publique ont cru de 56% à 65%.

La pauvreté est une condition dont on ne sort pas quand un enfant grandit et devient adulte. L’avenir de l’Amérique n’est pas seulement politique ou économique, mais aussi culturel. Il dépend de ceux qui ont l’autonomie grâce à une famille traditionnelle ou ceux qui n’en n’ont plus.

Si besoin était, ces chiffres alarmants et en perpétuelle augmentation trahissent le fait que l’Amérique est à une étape avérée de son déclin.

Algarath

http://www.oulala.info/2015/01/65-des-enfants-americains-vivent-de-charite-publique/#sthash.LIyGZkZH.dpuf

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/65-des-enfants-americains-vivent-de-charite-publique.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
6 janvier 2015 02:57

image

 

Le pays de l’Oncle Sam nous réserve bien des surprises. On nous présente habituellement les États-Unis comme un pays où le libéralisme économique règne en maître, où l’interventionnisme étatique est inexistant et aussi palpable que les melons sur les rives de la mer de Barents.

 

 

Pourtant en l’espace de six mois, les autorités américaines nous ont prouvé qu’elles étaient capables de hausser fortement le ton lorsqu’il s’agissait de faire respecter sa législation pour mieux défendre ses intérêts.

En effet, ce lundi 22 décembre, le groupe industriel français Alstom a été reconnu coupable de corruption dans plusieurs pays (Égypte, Taïwan, Arabie Saoudite, Bahamas) et condamné à verser 772,29 millions de dollars, soit 630 millions d’euros dans le cadre de la loi américaine sur les pratiques de corruption à l’étranger (FCPA). Tout ceci est à remettre dans le contexte du rachat du pôle énergie du groupe français par le groupe américain General Electrics, mais cette amende devra être réglée au préalable par le groupe français.

 

En juillet dernier, c’était la banque BNP Paribas qui avait été condamnée à une amende de 80 millions de dollars, soit 59 millions d’euros, ceci pour avoir osé violer l’embargo américain à l’encontre du Soudan, de l’Iran et de Cuba. Un crime de lèse-majesté envers le monde dit libre en somme. Tout ça alors que l’embargo à l’encontre de Cuba s’apprête à être levé, c’est bien dommage.
Bien entendu aucun groupe américain lui ne saurait être soumis au même traitement.

On aimerait que le gouvernement français en fasse de même et fasse condamner Hewlett Packard qui avait délocalisé et supprimé des emplois en France en 2008, tout en ayant bénéficié de subventions. Le gouvernement français de Sarko l’américain d’alors aurait-il eu le courage de prendre une telle décision ? Laissez-nous rire à gorge déployée.

 

Le gouvernement français UMPS ferait mieux de défendre intérêts de la France, plutôt que donner des conseils aux Français en matière de sujets à aborder ou pas dans les chaumières de France et de Navarre en cette période de fêtes de fin d’année. Craint-il que toutes les discussions finissent comme le suggère la célèbre caricature de l’Affaire Dreyfus, c’est-à-dire en pugilat ? On ne peut même plus s’engueuler chaleureusement à table en famille dans ce pays ? Fichtre alors !

 

Avec en outre les représailles prises à l’encontre de la Corée du Nord, qui se traduisit par une gigantesque coupure d’Internet, en raison de l’attaque informatique subie par Sony, consécutive à la sortie du film produit par les mêmes studios mettant en scène l’assassinat du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, film au sujet très original au passage, puisqu’il s’agit de l’assassinat d’un dirigeant certes pas grand philanthrope mais honni des États-Unis, la Maison Blanche sait hausser le ton quand il le faut, malgré les signes incontestables de déclin.

Il n’y a pas de doute : America is bel et bien back.


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2014/12/29/les-usa-attaquent-les-entreprises-francaises-avec-des-amendes-ca-emeut-personne/#vDyEI7Mzcub4Bsy7.99

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
4 janvier 2015 02:53
Le yuan et la roupie soutiendront le rouble

Par La Voix de la Russie | Le gouvernement indien élabore un scénario du renoncement à l’utilisation du dollar et de l’euro dans les régements avec la Russie. Il est prévu d’utiliser très prochainement les roubles et les roupies dans les échanges commerciaux entre la Russie et l’Inde.

Les exportateurs indiens insistent sur cette solution. « Nous n’avons pas de temps pour une longue attente : la chute du rouble nuit aux exportations indiennes car les règlements se font en dollars ». C’est ce qu’a déclaré Adjai Sakhaï, directeur général de la Fédération des exportateurs indiens (FIEO). « Tous les règlements commerciaux peuvent être effectués en roupies », - affirme Adjai Sakhaï.

Les businessmen chinois proposent la même chose – de passer aux règlements en yuans. Andrei Ostrovski, expert de l’Institut de l’Extrême-Orient, croit que l’essentiel, ce n’est pas le rouble, mais la Russie.

« Les deux pays ont intérêt à développer les liens économiques et commerciaux avec elle. Il est de plus en plus difficile de le faire avec le dollar. Le cours du rouble a chuté. Alors, pour la Chine et pour l’Inde, les exportations deviennent problématiques. La Russie a intérêt à exporter, non à importer. Alors, l’Inde et la Chine ont du mal à poursuivre les exportations en Russie. Lorsque le cours du rouble baisse, il vaut mieux travailler avec la roupie et le yuan, puisque dans le cas des règlements en une autre monnaie, les exportateurs des produits en Russie subissent de grosses pertes. Cela amène à la majoration des prix de 10-15. »

Les propositions de renoncer aux dollars et euros dans les règlements avec la Russie ont été faites bien avant la chute du rouble. Les exportateurs indiens avaient des problèmes à cause de la baisse de demande de leurs produits aux Etats-Unis, de la récession industrielle au Japon et de la crise en Europe. Les exportateurs chinois connaissent, eux aussi, une baisse de demande sur les marchés étrangers. Alors, l’Inde et la Chine sont prêtes à soutenir le rouble, mais non sans intérêt pour elles-mêmes, croit Alexandre Salitski, l’expert de l’Institut IMEMO de l’Académie des Sciences de Russie.

« Ici, tout est assez simple. Les deux pays orientaux ont un intérêt à ce que leurs monnaies aient un statut international, régional. Les accords avec la Russie, y compris dans le cadre du BRICS, visent l’utilisation des monnaies nationales des trois pays dans les règlements entre les partenaires. A mesure que dans ces pays, certains secteurs de l’économie deviennent compétitifs à l’échelle globale, il est logique de passer à ce niveau dans les règlements. Seulement, ce n’est pas si simple et cela demande du temps. »

Le chef du Centre des études orientales de l’Académie diplomatique du MAE de Russie Andrei Volodine est certain que le renoncement au dollar dans les règlements est une tendance qui gagne du terrain.

Dans ce cas, le mécanisme est simple. Si les échanges commerciaux entre les économies émergeantes deviennent plus importants qu’avec les pays industrialisés, le dollar n’est plus nécessaire dans les règlements. Ce processus est lancé, il va croissant car plusieurs économies émergeantes souffrent à cause de l’utilisation de la monnaie américaine dans les règlements. Les accords de swap, c’est le premier moyen de passer aux règlements en monnaies nationales. L’Inde, la Chine, le Brésil commencent à les pratiquer.

Il y a un point important : malgré la chute du rouble, la Chine n’a pas demandé de corriger l’accod avec la Russie sur le swap yuan-rouble.

 

vu sur : http://french.ruvr.ru/2014_12_25/Le-yuan-et-la-roupie-soutiendront-le-rouble-3205/

 

vu s
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_12_25/Le-yuan-et-la-roupie-soutiendront-le-rouble-3205/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
4 janvier 2015 02:47

 Dans une interview à la RTS du 17 septembre 2014, le Nobel de la paix et ex-président de l’URSS a critiqué l’Otan et jugé “révoltantes” les sanctions européennes contre la Russie.

Transcription de l’interview :

Q : Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie, est-ce que c’est risqué, c’est dangereux selon vous ? Une provocation ?

MG : C’est indéfendable ! Quelle genre de politique est-ce que c’est ? C’est révoltant ! Ça veut dire essayer d’étouffer notre pays pour que la Russie cesse sa politique, sa stratégie de coopération, de développement. Cela veut dire que notre partenaire va mal.

Q : Il y a 25 ans, moment historique : vous avez accepté le mouvement d’époque, une Allemagne unifiée dans l’OTAN, une maison commune (c’étaient vos paroles). Est-ce que l’OTAN a trahi en voulant tellement s’étendre du côté de la Russie ? Est-ce qu’elle a trahi ?

MG : L’OTAN n’est pas nécessaire ! On n’en a plus besoin.  L’OTAN n’est plus nécessaire.

Q : Elle devrait être dissoute ?

MG : On n’a plus besoin de l’OTAN. On s’est bien débarrassé du Pacte de Varsovie. Mais l’OTAN veut toujours prouver qu’elle a sauvé le monde ! Ils veulent, à l’OTAN, faire en sorte que partout sur tous les territoires, on leur obéisse. Ils disent : « pour la paix » ; mais en fait ils veulent simplement avoir une influence universelle sur la politique de tous les pays.

[…]

Q : Cette femme si puissante [Angela Merkel], une Allemagne prospère, équilibrée… A quoi vous pensez ?

MG : Je pense que la génération actuelle et la précédente ont fait beaucoup de choses pour changer l’Allemagne, pour changer la réputation de l’Allemagne. C’est un pays démocratique. Mais je vois que la chancelière Mme Merkel – je la respecte beaucoup – mais elle va dans tous les sens.

Q : Sur la question de l’Ukraine vous dites ?

MG : Oui. Sur les sanctions surtout. Mais je ne pense pas que les Allemands puissent permettre une complication de nos relations.

Q : Vous avez mis fin à la guerre froide. Aujourd’hui, est-ce qu’il y a dans les têtes de certains, aux États-Unis, en Russie, un retour de guerre froide ?

MG : ça y ressemble quelque part. J’ai l’impression parfois aussi que l’on essaye de nous attirer dans une nouvelle guerre froide. Mais il faut tout faire pour ne pas admettre ça. Il faut arrêter quiconque veut une nouvelle guerre froide.

Source : Interview de Mikhaïl Gorbatchev à la RTS, sur le site du Point

vu sur : http://www.les-crises.fr/reprise-mikhail-gorbatchev-rts/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
4 janvier 2015 02:43


Un film d'Alena Bereza sur les enfants des zones de "l'Opération Anti-Terroriste" (OAT) menée par les forces ukrainiennes avec le soutien des USA et de l'UE dans la République populaire autoproclamée de Donetsk :


(Vidéo sous-titrée en anglais)

Vidéo russe originale : LIEN

Le site de l'organisation de soutien humanitaire d'Igor Strelkov :  http://novorossia.pro/

vu sur : http://gaideclin.blogspot.fr/2015/01/ukrainenovorossia-enfants-de-loat.html?spref=fb

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
4 janvier 2015 02:10
Islamisme, djihadisme : vous reprendrez bien un peu de bobards ?

 
Chronique de Michel Geoffroy, essayiste.

L’islam est, nous le savons tous, une religion de paix et d’amour. Prétendre le contraire nous exposerait de toute façon à bien des désagréments et à des poursuites judiciaires en Europe.
 

Cela étant posé, examinons donc comment nos médias, qui ont le souci de bien nous informer, s’efforcent de nous présenter certains événements qui pourraient contredire cette vérité d’évidence.


Ne pas confondre islam et islamisme


Première règle : il faut, bien entendu, scrupuleusement distinguer l’islam de l’islamisme et si possible celui-ci du djihadisme.
En effet, il existe un « islamisme modéré » pour nos médias, comme il existe un islam radical. Rappelez-vous : on vous en a parlé lors des révolutions arabes.
 Un islamiste « modéré » n’est pas protectionniste en économie, ce qui – vous en conviendrez – est essentiel.


Mais alors d’où proviennent ces méchants djihadistes qui tuent, qui égorgent, qui organisent des mariages forcés ou qui prennent en otages des lycéennes en Afrique ou ailleurs ?


La réponse tombe sous le sens : ils commettent des crimes parce qu’ils subissent l’influence de la terrible « extrême droite », au ventre si fécond : ce ne sont pas des islamistes mais fascistes, comme nous l’écrit si bien le journal Le Monde : « les islamo-fascistes prennent en otage l’Afrique et le Proche-Orient » (Le Monde du 16 octobre 2014).

Bref, le djihadisme est un fascisme à barbe et non pas à petite moustache comme le vieil Adolf, mais antisémite comme lui.
Bon sang mais c’est bien sûr !
 Tout s’éclaire : ce sont des fachos, comme dit Charlie Hebdo !

« Pas-d-amalgame »

Seconde règle : pas d’amalgame.
Les auteurs d’attentats en Europe ou ailleurs ne sont pas des musulmans. 
Non.
 D’ailleurs, ce mot ne s’emploie jamais pour les désigner, même quand ils portent la barbe, crient « Allah Akbar » ou exhibent par exemple un drapeau de l’Etat islamique : on écrit d’ailleurs de plus en plus Daech car le mot fait plus savant et un peu allemand.
Le truc génial c’est de nous expliquer que si ces terroristes et ces criminels invoquent l’islam c’estpar erreur.
Car ils se sont autoradicalisés sur Internet, non pas en fréquentant une mosquée (on dit aussi « centre culturel » en France).
 Ou bien on nous dit qu’ils se sont convertis récemment à l’islam, ce qui montre bien qu’ils n’ont pas su comprendre toutes les subtilités de cette belle religion, les pauvres : ah, si un imam avait pu les guider !
On a rodé cette manière de faire avec Mohamed Merah, l’assassin toulousain antisémite qui aimait les voitures rapides et qui malheureusement n’était pas d’extrême droite comme le souhaitaient les médias. 
Il s’était autoradicalisé, le pauvre. 
Donc il était tout seul. 
CQFD.
Tout seul aussi Bertrand Nzohabonayo qui a agressé des policiers en criant « Allah Akbar » à Joué-lès-Tours : car lui et son frère aîné se sont radicalisés « en dehors de toute appartenance à une filière traditionnelle » (leFigaro.fr du 22 décembre 2014). 
On ignorait qu’il existât des « filières traditionnelles » de djihadisme là-bas, mais le journaliste, par discrétion sans doute, ne nous éclaire pas sur la chose.

Ce sont surtout des victimes

Troisième règle : les djihadistes occidentaux sont des victimes – des paumés ou des malades.
On nous présente ainsi à l’envi ces individus, comme en « mal d’identité » ou « en rupture avec la société ».
 C’est la version justificative du sociologue de service.
Ainsi la prise d’otages sanglante de Sydney nous est présentée par le correspondant local desEchos – le journal de l’oligarchie financière – comme « le désir de personnes en mal d’identité d’accomplir une action spectaculaire » (Les Echos du 16 décembre 2014).
 Pourtant on lit plus loin que l’auteur est un « imam de d’origine iranienne récemment converti au sunnisme », ce qui ne semble pas désigner une identité imprécise ni maladive.
Pas de chance non plus pour Bertrand Nzohabonayo.
 Le Figaro nous explique, citant un magistrat, qu’il s’agissait d’un « jeune désœuvré », d’un individu « en rupture avec la société » (leFigaro.fr du 22 décembre 2014).
 Encore une victime de la dure société d’Indre-et-Loire !

I.S.O.L.É.S.

Enfin, d’après nos médias, ces djihadistes français ou australiens sont toujours et surtout des I.S.O.L.É.S. 
Enfoncez-vous cela dans le crâne !
Ainsi on nous explique que l’auteur de la prise d’otages sanglante de Sydney est un « loup solitaire »
 (« L’Australie choquée après la prise d’otages sanglante d’un loup solitaire », Les Echos du 16 décembre 2014). 
Le journaliste oublie hélas que les loups chassent plutôt en meute.
Le journal Le Monde renchérit dans le stéréotype compassionnel en titrant « Un individu dérangéderrière le drame australien » (Le Monde du 17 décembre 2014). 
Pas de chance aussi pour ce chauffard portant djellaba et criant « Allahou Akbar » qui fonce sur des passants à Dijon : un « proche du dossier », nous dit l’AFP, explique que « l’homme né en 1974 présente le profil d’un déséquilibré et serait suivi en hôpital psychiatrique » et « pour l’heure ses revendications semblent encore floues » (leFigaro.fr du 22 décembre 2014).
Nous voilà rassurés. 
Ce ne sont pas des terroristes islamistes mais des « déséquilibrés ».

Grâce aux médias on comprend tout !

Grâce aux médias nous avons donc une nouvelle fois tout compris sur ce qui se passe.
Ces individus qui commettent des crimes ou des délits sont seuls. 
Absolument seuls.
D’ailleurs, parce que ces individus sont des isolés, la police fait périodiquement des « coups de filet » dans les milieux islamistes radicaux. 
Ils sont seuls mais il y a des « milieux » avec des islamistes : c’est pourtant simple à comprendre !
Si ces isolés invoquent l’islam, ils ne sont pas du tout musulmans.
Ils ont seulement mal compris le Coran en surfant tout seul, ou avec leur frangin, sur Internet.
 Et ce n’est pas de leur faute : victimes ou malades ils ne sont pas responsables de leurs actes.
 Leur milieu, leur famille, leurs parents et leur origine n’y sont absolument pour rien non plus.

 Le vrai coupable c’est la société, la nôtre pour être précis, qui ne sait pas assez bien accueillir ces malheureux, qui se trouvent acculés à commettre un délit pour tenter d’exister.

Grâce aux médias nous savons maintenant que le djihadisme est une maladie sociale qui frappe au hasard, d’une façon imprévisible, des Français, des Normands, des Londoniens, ou des Australiens qui étaient comme on dit « sans histoire » avant, enfin, presque.

Une maladie qui peut vous faire voyager en Syrie avec une kalachnikov, ou bien crier « Allah Akbar », comme cela, sans raison aucune, dans un quartier de Bruxelles, de Sydney ou de Dijon.

Et cette terrible maladie se transmet ni par voie orale ni par le sexe : elle se transmet seulement par Internet.

Dormez tranquilles, vous avez tout compris : le vrai problème c’est l’Internet.

 Michel Geoffroy23/12/2014

Correspondance Polémia – 24/12/2014 

source

vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/12/islamisme-djihadisme-vous-reprendrez.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
3 janvier 2015 14:05
L’approvisionnement de l’Etat Islamique depuis la Turquie (reportage)

Par la chaine allemande WD

La chaine allemande Deutsche Welle (DW) a publié un reportage vidéo d’une importance capitale ; c’est sans doute le premier grand média occidental à admettre que ce qu’on appelle l’EIIL (ou ISIS, ou encore Islamic State) est alimenté, non pas par le marché noir du pétrole, ou par les prises d’otage avec rançons, mais par des approvisionnements et du matériel pour plusieurs milliards de dollars, transportés quotidiennement par camion jusqu’en Syrie à travers la frontière avec la Turquie, pays membre de l’OTAN.

Le reportage qui s’intitule ‘IS’ supply channels through Turkey ( » Les circuits d’approvisionnement de l’EIIL viennent de Turquie ») confirme ce qui avait été rapporté par plusieurs analystes politiques dès 2011, à savoir que la Turquie, bien que membre de l’OTAN, permet le passage d’énormes quantités de fournitures, d’armes et de combattants à travers sa frontière avec la Syrie à destination des positions tenues par l’EIIL.

Dans une scène surréaliste du reportage de DW, on voit des terroristes anti-syriens traverser tranquillement la frontière et une fois arrivés de l’autre côté, être abattus par des combattants kurdes.

Les habitants et les commerçants locaux interviewés par DW admettent que le commerce qu’ils exerçaient avec la Syrie s’est interrompu dès le début du conflit et que les camions de marchandise qui traversent la frontière proviennent de « l’ouest de la Turquie. »
Le reportage de DW ne s’attarde pas sur ce que signifie l’expression « ouest de la Turquie », mais cela désigne visiblement Ankara, les différents ports utilisés par l’OTAN, et bien évidemment la base aérienne de l’OTAN à Incirlik.

Bien que le reportage de DW affirme que personne ne sait vraiment qui est derrière toutes ces expéditions, on n’y apprend néanmoins que le gouvernement turc d’Ankara nie l’existence même de ces convois de camions filmés par les reporters allemands.

Il est cependant certain que la Turquie, non seulement est au courant, mais qu’elle en est directement complice, de même que l’OTAN, laquelle fait semblant de vouloir combattre l’EIIL, mais n’est pas parvenue jusqu’à maintenant à dénoncer et à éradiquer les sponsors internationaux de l’EIIL, et chose plus importante, l’OTAN a refusé de couper purement et simplement les lignes d’approvisionnement de l’EIIL – ce qui constitue pourtant l’un des principes de base de toute stratégie militaire.

Depuis le début, derrière la menace de l’EIIL, l’OTAN

Comme expliqué depuis 2007, les USA et leurs complices dans la région ont comploté pour utiliser al-Qaïda et d’autres groupes armés extrémistes dans le but de réorganiser la carte de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Le célèbre journaliste lauréat du prix Pulitzer Seymour Hersh écrivait dans son article de 2007 intitulé “The Redirection: Is the Administration’s new policy benefiting our enemies in the war on terrorism?” :

« Pour affaiblir l’Iran qui est majoritairement chiite, le gouvernement Bush a décidé de revoir ses priorités au Moyen-Orient. Au Liban, le gouvernement a coopéré avec l’Arabie Saoudite – qui est sunnite – dans le cadre d’opérations clandestines destinées à affaiblir le Hezbollah, l’organisation chiite soutenue par l’Iran. 

Les États-Unis ont aussi pris part à des opérations clandestines visant l’Iran et son alliée la Syrie. Un des effets de ces activités a été le développement de groupes extrémistes sunnites qui épousent une vision militante de l’Islam, sont hostiles aux États-Unis, et sont proches d’al-Qaïda. »

Bien sûr, le terme « groupes extrémistes » qui « épousent une vision militante de l’Islam » et « sont proches d’al-Qaïda », désigne clairement l’État islamique. L’EIIL constitue la force expéditionnaire de mercenaires de l’OTAN, dévastant par procuration les ennemis de cette dernière depuis la Libye en Afrique du Nord, jusqu’au Liban et à la Syrie, en passant par l’Irak et même aux frontières de l’Iran.

Son approvisionnement apparemment inépuisable en argent, en armement et en combattants ne peut s’expliquer que par l’aide de plusieurs pays étrangers et par l’existence de territoires refuges que l’OTAN protège du feu de ses ennemis que sont la Syrie, le Hezbollah, l’Iran et l’Irak. Le reportage de la chaine allemande DW met bien en évidence la façon dont les terroristes de l’ISIS s’échappent régulièrement de Syrie et trouvent refuge en Turquie.

Le complot des États-Unis et de leurs alliés visant à créer une force mercenaire sectaire alignée sur al-Qaïda ayant été mis en évidence, tout comme le fait que les soi-disant « rebelles modérés » que les US ont officiellement soutenus en Syrie ne sont rien d’autre que des extrémistes sectaires, le reportage de DW filmant les convois d’approvisionnement en provenance de la Turquie vient confirmer, si le doute existait encore, que la menace posée par l’EIIL vis-à-vis de l’OTAN provient de l’OTAN elle-même.

Cela lève le voile sur une politique étrangère si incroyablement insidieuse que l’on a du mal à y croire, même après la diffusion par de grands médias comme DW d’images montrant que les voies d’approvisionnement de l’EIIL proviennent de territoires contrôlés par l’OTAN.

Tony Cartalucci 
Land Destroyer Report

 

Lu ici

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/l-approvisionnement-de-l-etat-islamique-depuis-la-turquie-reportage.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
3 janvier 2015 02:23
Purification ethnique: Kiev s'en prend maintenant aux grecs d'Ukraine

La purificatuion ethnique de la Junte de Kiev s’en prend maintenant aux Grecs d’Ukraine, au nom de la xénophobie russophobe … 
  
Résumé français de l’article grec : 
« Suite aux bombardements des villages grecs de la région de Donetsk par les forces gouvernementales de l'Ukraine, le député du Parlement grec, membre permanent du Conseil de la Défense et des Affaires étrangères, GABRIEL AVRAMIDIS a fait la déclaration suivante: "Après le refus de la Présidente de la Fédération ukrainienne des communautés grecques, Mme Alexandra Protsenko-Pitsatzi, de renoncer à l'utilisation de la langue russe par les Grecs russophones de l'Ukraine, comme il a été exigé par le gouvernement de Kiev, fait que Mme Protsenko-Pitsatzi a qualifié d'extrémisme linguistique et de violation des droits de l'homme, propre à un régime totalitaire, le régime de Kiev a répondu en bombardant des villages grecs.

Les villages qui ont subi des bombardements - Styla, Komsomolsk, Telmanovo, Dokoutchaevsk et Petrovskoe - sont éloignés de la zone de conflit, mais on y compte plusieurs victimes et nombreux blessés d'origine grecque.

Selon les informations provenant des grecs de la région plus de 100 maisons on été touchées. 
J' exhorte le gouvernement grec à prendre des mesures immédiates pour protéger les vies et les biens des Grecs dans la région "… » 
  
Article complet en Grec sur OLIMPYA.ORG : 

http://olympia.gr/2014/12/08/%CE%B2%CE%BF%CE%BC%CE%B2%CE%AC%CF%81%CE%B4%CE%B9%CF%83%CE%B1%CE%BD-%CE%B5%CE%BB%CE%BB%CE%B7%CE%BD%CE%B9%CE%BA%CE%AC-%CF%87%CF%89%CF%81%CE%B9%CE%AC-%CE%BF%CE%B9-%CE%BF%CF%85%CE%BA%CF%81%CE%B1%CE%BD/ 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/purification-ethnique-kiev-s-en-prend-maintenant-aux-grecs-d-ukraine.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
2 janvier 2015 02:32

Les actions se réclamant du terrorisme islamiste en Occident, si elles proviennent souvent d’actes isolés, s’inscrivent dans une stratégie plus large, théorisée en 2004 par un dénommé Abou Moussab Al-Souri dans un ouvrage de 2 500 pages. Objectifs : un désordre permanent et des clivages marqués, qui doivent permettre au djihadisme international de triompher.

Atlantico : En 2004, Abou Moussab Al-Souri, théoricien du djihadisme, publiait un ouvrage de 2500 pages donnant les indications des actions à mener pour composer un djihadisme mondial, qui ne s’arrêterait pas à la seule région du Proche et Moyen-Orient. Qu’est-ce qui dans ses écrits prédit un projet de guerre civile ? Quelle était le processus imaginé en théorie ?

Alain Rodier : Tout d’abord, Abou Moussab Al-Souri, de son vrai nom, Setmariam Nazar possédant la double nationalité syro-espagnole (par mariage), est un idéologue d’Al-Qaida « canal historique », bien qu’ayant toujours fait preuve d’une grande indépendance personnelle vis-à-vis de la direction du mouvement.

Comme cela est dit dans le film « les barbouzes », « il encombre aux archives » de tous les services de renseignement. Seul détail gênant, depuis sa libérations des geôles syriennes en 2011 (il avait été « rendu » au régime de Bachar el-Assad par les Américains – qui l’avaient arrêté en 2005 – quand celui-ci était encore fréquentable), personne ne sait où il est passé.

Ses théories vont à l’opposé de celles de Daech dans le cadre de la création d’un « État » islamique. Il jugeait cette façon de faire comme trop dangereuse car présentant une cible trop facile à frapper par les Occidentaux. Ayant une grande connaissance de l’étranger, il prônait la créations de cellules clandestines sans liens avec un commandement central pour ne pas se faire détecter.

Ces cellules devaient pouvoir passer à l’action avec leurs propres moyens pour déclencher une guerre civile en créant des divisions entre les musulmans et les populations locales.

L’Etat islamique semble vouloir « rationaliser » ses actions sur le territoire européen – et français – avec des appels à recrutement, et à mener des actions, lancées depuis la Syrie notamment. En quoi leur modèle d’importation de la « guerre civile » en France diffère-il de celui des précurseurs d’Al-Qaïda ? Pourquoi ? (…)

Daech, à la différence d’Al-Qaida « canal historique », ne possède pas (encore) de « réseau » à l’étranger. (…)
Le problème réside dans le fait que des individus isolés trouvent dans la « cause » de l’État Islamique la raison de passer à l’action. Cette « cause » est différente de celle d’Al-Qaida car il existe aujourd’hui un véritable État islamique situé à cheval sur la Syrie et l’Irak. C’est du « concret ». (…)
Le principe pour recruter des activistes est de les valoriser personnellement en leur démontrant qu’ils sont « maltraités » par la société. (…)

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/547447-declenchement-dune-guerre-civile-en-europe-na-rien-dune-vue-lesprit-releve-bien-dun-implacable-projet-applique-letat-islamique

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
2 janvier 2015 02:32

url

L’Etat islamique vient de mettre en ligne une vidéo, en français, avec les images des trois attentats de Loué, Dijon et Nantes, et renouvelle ses appels aux frères qui sont en France : « laissez-les ne pas dormir, laissez-les dans l’insécurité »

« Un ennemi d’Allah, tuez-le ! »

« Écrasez-les avec vos voitures, faites ce que vous pouvez faire, pour les humilier. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

vu sur : http://www.dreuz.info/2014/12/video-letat-islamique-renouvelle-son-appel-a-tuer-des-francais-en-montrant-dijon-et-nantes/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
2 janvier 2015 02:21

D. Strauss-Khan prendra-t-il la tête de la Banque centrale ukrainienne?

 

L'Ukraine au bord de la faillite pourrait demander à G. Soros ou à D. Strauss-Khan de prendre la tête de la Banque nationale. Les ukrainiens, qui ne comprennent déjà pas pourquoi tant d'étrangers s'occupent de leur pays alors que la rhétorique du pouvoir est fondée sur la "surglorification" patriotique, vont apprécier l'arrivée de personnes à la tête de la Banque du pays, qui n'ont que faire de l'intérêt national. Encore moins que ceux qui ont pris le pouvoir, vue la politique suicidaire menée par l'Ukraine depuis le putsch de Maïdan.


Cela fait déjà plusieurs mois que diverses structures financières internationales préviennent l'Ukraine d'un risque de défaut de paiement, d'une faillite, imminent. Avec la guerre que Kiev mène dans le Donbass et qui coûte environ 100 millions de grivnas par jour comme l'affirme Poroshenko, la situation ne cesse de s'aggraver. 

 

Début octobre, l'agence de notation Fitch baissait la note de Kiev de CCC à CC, puisque le 6 octobre, la ville n'a pas rempli ses obligations à hauteur de 1,125 milliards de grivnas et le conseil municipal a pris la décision de restructurer sa dette intérieure.

 

Maintenant c'est l'agence Moody's qui affirme le risque de défaut de paiement, cette fois-ci non seulement de Kiev, mais de l'Ukraine, qui va être obligée en 2015 de restructurer sa dette. En effet, elle doit rembourser environ 28 milliards de dollar pour sa dette extérieure et l'aide apportée par les créditeurs extérieurs, FMI et UE, n'est pas suffisante pour la couvrir. Sans même parler de la nécessité de faire vivre le pays.

 

Et les indicateurs ne sont pas bons. La dette publique a atteint 60% du PIB, la monnaie nationale a baissé d'environ la moitié de sa valeur depuis le début de l'année, l'économie a ralentie de 7,5% en 2014, les prix ont augmenté en moyenne de plus de 20% et la réserve de monnaies étrangères a chuté à 8 milliards de dollar, ce qui, selon l'agence Moody's permet juste de payer les importations pour 1 mois.

 

Ainsi, le FMI et les agences de notations estiment que l'Ukraine a besoin de toute urgence, c'est-à-dire dans les semaines à venir, d'une somme allant de 15 à 20 milliards de dollar pour seulement stabiliser la chute de l'économie. Cette chute de l'économie ukrainienne est en grande partie liée à la rupture de ses relations commerciales avec la Russie, qui était son principal partenaire et cela a provoqué une fuite massive de capital.

 

Maintenant il faut sortir de la crise. Selon le journal australien Contra-Magazin, la voie politique choisie par Porochenko est celle de la vassalisation de l'Ukraine aux Etats Unis, ce qui explique l'arrivée massive d'étrangers liés à ce pays aux postes clés et de direction du pays.

Et comme la Banque centrale reste une institution incontournable pour diriger le cours politique de l'Ukraine, que les deux directeurs ukrainiens nommés depuis le putsch n'ont rien pu faire, Poroshenko envisage la candidature de "spécialistes" étrangers pour la diriger, ou la sauver: G. Soros ou D. Strauss-Khan.

Même si cela ressemble à une fausse information, il faut s'attendre à tout, surtout après avoir proposé à Saakachvili de faire partie du Gouvernement ukrainien, alors qu'il est accusé dans son pays, la Géorgie, pour des crimes de sang commis lors de sa présidence.

 

Jusqu'où l'Ukraine va-t-elle tomber? Et va-t-elle "réussir" à faire sombrer l'UE, voire l'Europe, avec elle? Des questions inquiétantes pour la stabilité du continent européen.

 

vu sur : http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/12/lukraine-au-bord-de-la-faillite-appelle.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International