Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

19 décembre 2014 02:34
Un ancien du Djihad islamique : les Frères musulmans sont très ignorants des principes du Coran

Nabil Na’im Aboul Fattah était en son temps l’un des fondateurs du Djihad islamique en Egypte, groupe alors connu non moins que l’Etat islamique actuellement.

Ayant purgé plus de 20 ans pour activités terroristes en prisons égyptiennes, Nabil Na’im est de nos l’un des plus âpres critiques des fanatiques religieux. Salafistes, takfiristes, frères musulmans sont de diverses branches d’un même arbre, a-t-il constaté dans un entretien avec notre correspondant.

« La Confrérie musulmane est étroitement liée aux takfiristes (de l’arabe «excommunier »). Je peux même dire qu’elle les a engendrés. Ainsi, les Frères musulmans prétendent que ceux qui fréquentent la mosquée pour prier ne sont pas des musulmans.
Saïd Kutb lui-même et tous les adeptes des Frères musulmans ne comprennent rien en Islam. J’ai étudié à l’Université la loi musulmane et je peux juger du niveau de leurs connaissance de la religion ».

« Quant aux leaders de groupes radicaux islamiques (Frères musulmans, salafistes), je peux dire qu’ils sont des personnes sans scrupules, des personnages machiavéliques, à la recherche uniquement du gain et des sponsors.

Après la révolution du 25 janvier, à laquelle les salafistes n’ont pas pris part, tous nous avons été surpris par leurs fatwas odieuses, telles que le droit de donner le sein à un homme adulte, de prendre pour femme des fillettes (7-9 ans), d’avoir des rapports sexuels d’adieu avec l’épouse morte. Est-ce que ce sont des enseignements de l’Islam ?

Par leur faute l’Islam a commencé à susciter de la répulsion chez des gens à travers le monde. Les salafistes représentent un danger pour la société. Après le 25 janvier ce sont eux encore qui ont brûlé des mosquées, car ils sont les descendants de Mohammed ben Abdelwahhab, qui considérait tous, dont des musulmans, comme des apostats ».

« Les salafistes cherchent à mettre à leur profit toute situation, avec pour motif un impératif religieux. Ils n’ont pas pris part à la révolution du 30 juin, amis ont prétendu à leur part du gâteau. C’est-à-dire que des jeunes font la révolution, tandis que les salafistes cherchent à profiter de ses fruits. Un travail d’explication est nécessaire pour que les gens comprennent que les salafistes égyptiens sont des wahhabites et non pas des adeptes du prophète Mahomet. Ma tâche est d’expliquer aux gens qui est qui ».

vu sur : http://french.ruvr.ru/2014_12_15/Un-ancien-du-Djihad-islamique-les-Freres-musulmans-sont-tres-ignorants-des-principes-du-Coran-5392/


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_12_15/Un-ancien-du-Djihad-islamique-les-Freres-musulmans-sont-tres-ignorants-des-principes-du-Coran-5392/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 décembre 2014 01:48

 

1 / 2
  

Par La Voix de la Russie | Melanie Dittmer, 36 ans, a travaillé pour Frontal 21, rédaction politique de la ZDF. Depuis deux mois, Pediga, mouvement européen de patriotes contre l'islamisation de l'Occident, manifeste tous les lundis à Dresde. Les médias subventionnés et les politiques parlent de manifestations de nazis.

Ce fut le cas pour les Montagsdemos et les manifestations des hooligans (HoGeSa). La police de la charia qui circulait à Cologne, les revendications des musulmans dans le pays, le doublement du nombre de candidats au djihad venant d'Allemagne et les décapitations d'Occidentaux et de chrétiens ont provoqué une révolte populaire et un rejet de l'islam sous la forme de HoGeSa et de Pediga. La journaliste Melanie Dittmer a été envoyée par la ZDF pour couvrir les manifestations anti-islam comme celle de Pediga. Melanie Dittmer a refusé d'obéir à sa rédaction qui lui demandait de qualifier les manifestants de nazis car elle n'avait vu que des citoyens lambdas et des familles réunies contre l'islamisation. Licenciée sur le champ par la ZDF pour avoir voulu faire son métier d'information Melanie Dittmer a décidé de mener le combat contre la censure et l'islamisation. Elle répond à nos questions.

LVdlR : Depuis quand travailliez-vous pour Frontal 21 ?

Melanie Dittmer : J'ai travaillé pour Rainer Fromm(1) qui fait des reportages pour la ZDF et la MDR. Frontal 21 n'est qu'une rédaction où il travaille. Depuis 2008 jusqu'à 2014, j'ai travaillé de manière étroite avec Rainer Fromm. J'ai fait les interviews des convertis allemands à la cause salafiste : Pierre Vogel(2), Bernhard Falk(3), Sven Lau(4). En 2012, à la demande de Rainer Fromm, j'ai suivi les manifestations de Pro NRW contre l'islam et j'ai été témoin dans ces nombreuses manifestations que j'ai filmées et photographiées. La ZDF a affirmé dans une décision interne que je n'ai pas à décider du contenu des reportages. Cela est absurde. J'ai moi-même cherché mes contacts pour les entretiens, les lieux de tournage et réalisé seule les entretiens ou en compagnie de Rainer Fromm. Le détail de mes prestations est détaillé (fonction, lieu de tournage, interviewés) dans ma facture qui a été payée par Rainer Fromm. L'affirmation de la ZDF est un mensonge dans le but de se protéger. C'est moi qui ai en grande partie réalisé les sujets. Là où je ne suis pas intervenue c'est durant le montage. Quand on voit ce qui est montré à la télévision allemande, on peut en avoir honte.

LVdlR : Pourquoi Frontal 21 vous a licencié ?

Melanie Dittmer : Je n'ai jamais eu un contrat en CDI de la ZDF. J'ai simplement un jour reçu plus de contrats de Rainer Fromm, un expert sur l'islam et sur l'extrême droite qui réalise des reportages sur les salafistes et les mouvements dénonçant l'islam. De la même façon je n'ai plus reçu de contrat des autres rédactions culturelles avec lesquelles j'ai travaillé. En parallèle de mon activité de journaliste, j'étais de 2010 à 2014 organisatrice de festivals à Essen pour le Zeche Carl attachée au service presse. Mon renvoi de la ZDF touchait à cette activité. Mon employeur m'a licencié à cause des pressions exercées par des rédacteurs du Essener Stadtanzeiger et des Antifas « pour ne pas subir des dégâts collatéraux ». De ce fait je peux aujourd'hui oublier de travailler dans l'organisation d'événements culturels ou pour des rédactions dites « normales ». C'est la situation en Allemagne. Si tu as une vision différente, ils tentent de te casser pour te rendre silencieux.

LVdlR : Que se passe-t-il dans votre pays ? Montagsdemos, HoGeSa, Pediga, Dügida… Actuellement les Allemands sont tous les jours dans la rue ! Bientôt une révolte ?

Melanie Dittmer : Oui je le pense. Un peuple ne se laisse pas perpétuellement tromper. Le peuple n'a jamais été interrogé. J'exige le droit au référendum sur des sujets importants comme l'euro, l'immigration de masse, les djihadistes qui retournent des zones de guerre en Allemagne et qui représentent une bombe à retardement. De nombreux Allemands ne croient plus aux médias qui nous prônent la société multiculturelle qui est vendue comme un enrichissement. Vous voyez où cela mène. Je suis pour le pluralisme ethnique. Chaque peuple doit être libre de décider pour lui. On doit avoir des frontières claires. Chaque peuple doit garder son identité et avoir le droit de la défendre. On ne peut pas importer un grand nombre de cultures différentes dans un pays et nous faire croire que tout ira bien et que tous sont égaux. Les faits contredisent le courant politique actuel. On a différentes mentalités. Et ces mentalités ne peuvent que se confronter un jour. L'immigration de masse est le problème, pas l'immigré pris de manière isolée. Les musulmans en particulier, par leurs réclamations, exigent plus de droits et plus d'avantages comme l’abattage halal. Chez nous on ne saigne surtout pas les animaux en les laissant conscients. La majorité des citoyens allemands refusent cette violence animale. De même nous ne voulons pas de mariage entre cousins et cousines et surtout pas de mariages forcés. Les autres groupes issus d'autres cultures ne réclament pas autant. Je n'ai jamais entendu dire que les Hindous qui vivent en Allemagne exigent la sacralisation de leurs vaches. Si la situation continue de la sorte le peuple va devenir violent et cela va déboucher sur la haine. Les politiciens pourraient encore intervenir pour empêcher un désastre. Un jour ou l'autre le peuple va sortir de ses maisons et cela ne sera plus contrôlable.

(1) expert de l'extrême droite et des sectes, il travaille depuis plus de 20 ans pour ARDArte,ZDF

(2) Pierre Vogel, ancien boxeur converti à l'islam et devenu prédicateur islamiste

(3) Bernhard Falk, ancien terroriste d'extrême gauche converti à l'islam et islamiste

 4) Sven Lau, converti au salafisme et prédicateur islamiste /N

 

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

vu sur : http://french.ruvr.ru/2014_12_12/Islam-Entretien-avec-une-journaliste-allemande-licenciee-Partie-1-3042/?slide-1

vu sur 
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_12_12/Islam-Entretien-avec-une-journaliste-allemande-licenciee-Partie-1-3042/?slide-1

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
17 décembre 2014 23:32

 

Voici le témoignage de vie de Jocelyne Tarneaud, écrivain et journaliste, sur KTO,


Mai 68, une bonne idée ? En tout cas c'est ce que pensait Jocelyne en se jetant dans la tourmente de son époque. Elle avait alors 18 ans et, étudiante, elle épousait les idées de Sartre, Simone de Beauvoir et tant d'autres prophètes de la modernité.

Mais c'était sans compter sur une série de catéchèses auxquelles elle assiste en 1973 dans l'église Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Un ami lui propose cet enseignement. Elle s'y rend pour mieux remettre en cause la foi catholique de cet ami.

Au bout de quelques semaines, ses préjugés sur la foi chrétienne tombent : elle fait la rencontre du Christ victorieux de la mort. Désormais, toute sa vie, elle voudra transmettre cette vérité : le Christ a vaincu la mort. Aujourd'hui marié à cet ami " providentiel ", mère de 7 enfants et grand-mère, journaliste et écrivain, Jocelyne Tarneaud livre un témoignage touchant.

 

merci à : Iona Musicals

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 décembre 2014 21:53

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-allemagne-15-decembre-nouvelle-manifestation-geante-des-patriotes-allemands-contre-l-islamisation-on-125219333.html

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 décembre 2014 21:15

 

 

Vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-australie-sydney-juin-2014-confrontation-violente-entre-musulmans-soutenant-leurs-coreligionnaires-d-125219007.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 décembre 2014 20:34

L'information est bannie par les médias français aux ordres... sauf quelques articles où les manifestants sont comme d'habitude traités d'extrémistes et de racistes.

 


 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-depuis-deux-mois-chaque-lundi-des-dizaines-de-milliers-d-allemands-descendent-dans-les-rues-des-gran-125208776.html

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 décembre 2014 20:20

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-islamisation-de-l-angleterre-ville-d-eton-27-septembre-2014-un-musulman-appelle-a-la-priere-dans-un-125211903.html

 

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 décembre 2014 19:38
Des musulmans en train d'effectuer une prière

Crédit : BORIS HORVAT / AFP

INFO RTL - Une étude réalisée par l'institut Sociovision sur la perception de la religion par les Français révèle un clivage net entre l'ensemble des Français et les musulmans pratiquants.

vu sur : http://www.gerard-brazon.com/article-la-laicite-plebiscitee-en-france-a-l-exception-des-musulmans-pratiquants-125194143.html

La laïcité, une valeur qui progresse dans l'Hexagone, sauf pour les musulmans. Tel est le résultat d'une étude réalisée par l'institut Sociovision sur la perception de la religion par les Français. RTL en dévoile les conclusions  (lire ici) ce mercredi 9 décembre en ce jour anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État.

D'une manière générale, la sécularisation a le vent en poupe. Au total, 10% des Français se disent pratiquants toutes religions confondues. Ils étaient 14% il y a encore vingt ans. Plus de 80% des Français souhaitent également que la religion soit cantonnée à la sphère privée. Une proportion qui reste identique chez les catholiques déclarés. 

L'islam de France, jeune et affirmé

 

L'étude révèle pourtant un clivage très net entre les musulmans pratiquants et l'ensemble des Français. Seuls 50% des musulmans français disent préférer une société qui respecte la neutralité en matière de religion. Par ailleurs, 60% d'entre eux trouvent acceptable le port de signes religieux et la prière sur le lieu de travail, contre 18% de la population française. 

Selon Anne Madelin, consultante à SocioVision, ce clivage est aussi l'illustration de la jeunesse de l'islam de France, dont 40% des pratiquants ont moins de 30 ans.

"On est face à une religion musulmane largement plus jeune que la religion catholique et donc porteuse d'un rapport plus fort à la religion. Les musulmans sont beaucoup plus demandeurs d'expression de leur religion tout en vivant ensemble dans l'espace public", estime-t-elle.

 rapport intéressant peut être téléchargé ici :
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 décembre 2014 12:43

radio

 

Ce qu’il y a de sympathique avec l’ensemble des médias, c’est que ceux-ci n’écrivent jamais sur les vrais sujets qui intéressent les français. Ils font des tonnes sur les starlettes de la téléréalité, ou sur les amours de François Hollande etc. Ils relatent encore moins sur les dérives dans leur propre corporation. Il ne faut jamais critiquer un journaliste ou un média quelconque ce serait le retour aux « heures les plus sombres de notre histoire ».

 

 

C’est ainsi qu’une information a été totalement occulté par nos élites médiatiques. Nous apprenons aujourd’hui par Me Goldnadel que « Radio France attribue à certains de ses salariés des « autorisations d’absence rémunérée » pour leurs principales fêtes religieuses.
Radio France a cru bon d’attribuer à certains de ses salariés des « autorisations d’absence rémunérée » pour leurs principales fêtes religieuses ; en l’occurrence Aid El Fitr et Aid El Adha pour ceux qui se réclament de l’Islam, Roch Hachana et Yom Kippour pour ceux qui s’identifient en tant que juifs… »

 

« Il faut remarquer que les heureux bénéficiaires de ces mesures d’exception n’en perdent pour autant aucun de leurs droits en matière de congé, RTT, jours fériés etc… »

« En revanche, si un catholique pratiquant veut être libre, il doit « poser » un jour et son capital-congé sera amputé par le service du personnel d’une journée (voire plusieurs, en fonction de certaines modalités de décompte !) »

 

Cette mesure démontre la volonté de nos élites mondialisées de communautariser notre pays, de l’américaniser, car il s’agit de leur modèle de société. Elles militent pour une France monde, une France sans histoire, sans frontière, sans repère commun. Pour elles la France n’est pas une nation mais une terre vierge censée accueillir le monde en son sein.
L’étranger est supérieur à l’indigène français c’est une de leur règle. La culture française et la religion chrétienne qui a fait depuis 1500 ans doivent être détruites. C’est tout le sens de leur combat.

 

Information de Me Goldnadel

http://www.valeursactuelles.com/societe/radio-france-quand-les-cathos-sont-discrimines-49541#


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2014/12/10/radio-france-discrimination-aux-jours-feries-envers-les-salaries-catholiques-de-la-station/#5hZT2TvWQ4zJfM7g.99

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 décembre 2014 02:49

Pape Catho et CoranSalut nazi palestinien3La HaineFemme grillagée

Pour Riposte-Laïque

Au cours d’une réunion avec un prélat chrétien français, on lui pose la question suivante :
Quels sont vos rapports avec la communauté musulmane de votre diocèse ?
Il répond immédiatement :
Oh ! J’ai de bonnes relations avec ses imams et ses notables que je rencontre souvent. Ils m’invitent parfois à partager leur repas. J’apprécie beaucoup leur piété. Ils prient toujours avant de commencer le repas. C’est un bon signe de respect et de convivialité !

On lui demande alors :
– Monseigneur ! Prient-ils en français ?
– Non, en arabe, c’est leur langue liturgique.
– Avez-vous compris le contenu de leur prière?
– Non, mais je suppose qu’elle est, comme toute prière, un louange au Seigneur, notre Dieu commun.
– Ayez le courage, la prochaine fois, de leur demander la traduction de cette prière ! Lui a-t-on recommandé.

Les non-musulmans, et tous ceux qui ne comprennent pas l’arabe, doivent s’interroger sur le contenu des prières que les musulmans récitent en cette langue, afin de savoir s’il s’agit en réalité de prières purement religieuses ou d’imprécations à connotation antisémite, antichrétienne et haineuse.

Il est temps que le contenu de cette prière que tout musulman récite dix-sept fois au moins par jour en arabe, soit dévoilé. Il s’agit d’« al-fatiha » ou l’ouverture, première sourate du Coran.

Dans cette pseudo-prière, le musulman supplie son dieu Allah, qualifié de clément, de miséricordieux : « Guide-nous dans la voie droite, celle de ceux que tu as comblés de bienfaits, non celle de ceux qui ont encouru ta colère ni celle de ceux qui se sont égarés. »

La périphrase, « ceux qui ont encouru ta colère », est tirée de la sourate 2, verset 61, qui dit :
« Ils (les Juifs) furent frappés d’humiliation et d’indigence. Ils ont encouru la colère d’Allah pour n’avoir pas voulu croire à ses signes et pour avoir tué injustement ses prophètes. Telles furent les suites de leur transgression et de leur désobéissance. »

Et la deuxième périphrase, « Ceux qui se sont égarés », est tirée de la sourate 4, verset 44, qui dit :
« Ne vois-tu pas comment ceux (les chrétiens) qui ont reçu une partie des Écritures, se sont égarés et souhaitent que vous vous égariez à votre tour de la bonne voie. »

C’est l’unique supplication que les musulmans demandent à Allah dans leur prière. Ils lui demandent donc de les garder loin du chemin des Juifs et de celui des Chrétiens.

Toute prière devait, en effet, être une pétition respectueuse adressée à Dieu sous forme de louange, de remerciement ou de supplication. Rien ne réchauffe le cœur que lorsque quelqu’un vous dit : « Nous prions pour vous. » Les prières judéo-chrétiennes ne sont que des expressions spontanées qui émanent du cœur de celui qui les prononce.

En revanche, les prières musulmanes suivent dix-sept rites bien élaborés. Le cycle complet d’une prière s’appelle « raq’a » (génuflexion) et comprend une inclination, une mise à genoux et une récitation de certaines phrases et déclarations dans une séquence spécifiée.
Ces prières sont répétées cinq fois par jour et chaque prière comprend de multiples génuflexions. Dans la prière de l’aube on trouve une place pour une supplication spontanée, alors que dans les autres prières on doit se tenir à des formules strictes.

Les guides de prière pour les musulmans, publiés dans différentes langues, sont très nombreux. Si un musulman doit se conformer à toutes les prescriptions et procéder aux ablutions nécessaires, il devra y consacrer au moins deux heures et demie par jour. Le Coran exhorte les musulmans à « maintenir la prière » quarante-quatre fois (conformément aux sourates 2,43, 6,72, 11,14 et 31,17) avec la répétition régulière d’al Fatiha.

Quant à la prière de Vendredi à la mosquée, elle est encore plus offensive et plus choquante à l’encontre des Juifs et des Chrétiens, car elle exige non seulement deux récitations de la sourate d’Al-Fatiha, mais aussi de la sourate 62, « Le Vendredi » et de la sourate 63, « Les Hypocrites ». La sourate 62 condamne spécifiquement, d’une part, les païens vivant « en erreur grossière », et d’autre part, les Juifs assimilés à « des ânes pliant sous le poids de livres et qui traitent de mensonges les versets d’Allah » (62,5). Quant à la sourate 63, elle condamne « les hypocrites », c’est-à-dire ceux qui ont renoncé à leur foi musulmane. « Ce sont ceux-là les pires ennemis. Méfie-toi d’eux ! Qu’Allah anéantisse ces hypocrites… » (63,4)

La prière du Vendredi est toujours accompagnée d’un prêche quasi classique dans toutes les mosquées. Les prédicateurs y crachent leur colère contre les juifs et les non-musulmans et sollicitent l’aide de leur dieu Allah.

Les prédicateurs concluent son prêche par la litanie suivante et la masse des fidèles répond après chaque supplication par un « Amen » :
« O Allah ! Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion ! (Amen)
O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen)
O Allah ! Eparpille leur nation ! (Amen)
O Allah ! Disperse leurs troupes ! (Amen)
O Allah ! Détruis leurs édifices ! (Amen)
O Allah ! Fais périr leur récolte ! (Amen)
O Allah ! Rend orphelins leurs enfants ! (Amen)
O Allah ! Rend veuves leurs épouses ! (Amen)
O Allah ! Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre les mains des musulmans ! (Amen) ! »


http://www.youtube.com/watch?v=zZ47NFTgWTg

Est-ce que les musulmans courageux, honnêtes, se demandent parfois si leurs prières constituent effectivement une communication avec le Créateur ou représentent tout simplement un exercice rituel routinier destiné à leur faire avaler sans cesse la pilule empoisonnée d’une haine antijuive et antichrétienne.

Comment un musulman qui affiche ouvertement, dans sa prière, la haine et l’intolérance religieuse à l’égard des Juifs et des Chrétiens, ose-t-il prétendre et clamer haut et fort, sans honte ni pudeur, que son islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance !

Cette haine antijuive et antichrétienne n’est pas seulement manifeste dans les prières, mais elle est également bien articulée dans les hadiths de Mahomet qui aurait clamé ou ordonné :

La malédiction d’Allah sur les juifs et les chrétiens.
Les juifs sont condamnés et les chrétiens égarés.
La raison des juifs et des chrétiens vaut la moitié de celle des musulmans.
N’adressez jamais le salut en premiers aux juifs ni aux chrétiens.
Opposez-vous aux juifs et aux chrétiens
Ne saluez jamais à la manière des juifs et des chrétiens.
Je jure au nom d’Allah que j’expulserai les juifs et les chrétiens de la Péninsule arabique.
Le jour de la résurrection, Allah pardonnera aux musulmans leurs péchés et les imputera aux juifs et aux chrétiens.
Dès qu’un musulman décède, Allah fait entrer à sa place en enfer un juif ou un chrétien.

Voilà comment les musulmans crachent leur haine contre les Gens du Livre dans leur prière, et comment leur prétendu prophète les considère. En dépit de ces prières et de ces enseignements authentiques, les musulmans continuent à clamer que leur prophète était généreux et tolérant à l’encontre des juifs et des chrétiens, qu’il était le plus sincère et le plus fidèle et qu’il est venu parfaire les bonnes mœurs sur terre. Chiche !

Ces tergiversations et ces manipulations hystériques et diaboliques trouvent leur source fondamentale dans le mensonge recommandé et légalisé (hallalisé) en islam. Il se concrétise en permanence par le recours à l’hypocrisie comme à la dissimulation, une application pure et simple de la taqiya. Il est temps que les masques tombent et que la vérité éclate.

Malek Sibali

 

 

vu sur : http://www.gerard-brazon.com/article-racisme-et-antisemitisme-dans-la-priere-musulmane-par-malek-sibali-125147284.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 décembre 2014 01:45

S’il est vrai, comme le soutient avec quelque véracité le blogue canadien de langue anglaise Cultural Marxism (marxisme culturel), sous titré « The Decline of the Western Civilization » (le déclin de la civilisation occidentale), qu’un groupe d’immigrés musulmans en Confédération helvétique avait exigé, dès 2011, que le pays hôte supprime la Croix de son drapeau national parce que jugé offensante à leur sensibilité religieuse, ont peut légitimement douter que les autorités de Berne puissent accorder une quelconque satisfaction à une telle extravagance…

Ce qui serait, par contre, extravagant – et inquiétant –, c’est la “dhimmitude” à laquelle se seraient soumises de respectables et célèbres entreprises suisses, pour des raisons purement mercantiles. 

Cultural Marxism signale trois de ces entreprises dont le logo commercial arborait fièrement le drapeau suisse à la Croix blanche sur fond rouge, mais qui l’ont supprimé parce que la Croix offensante pour la clientèle musulmane risquerait de leur “plomber” le marché dans les pays mahométans.

En voici les trois illustrations : l’horlogerTissot, l’horloger Swatch et le coutelier Victorinox, fournisseur de l’armée helvète et créateur du célèbre “couteau suisse”…

swatch-sharia

tissot-halal-version

swiss-knives-halal

Source : Cultural Marxism (1er décembre) – Merci A. A. pour ce signalement !

vu sur : http://www.christianophobie.fr/breves/des-entreprises-suisses-sont-elles-passees-a-la-dhimmitude?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#.VINqkDGG-UU

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 décembre 2014 01:25

Le Christian Broadcasting Network vient de mettre en ligne la vidéo d’un entretien que le chef de son bureau pour le Moyen-Orient Chris Mitchell a recueilli du chanoine AndrewWhite, pasteur de la petite communauté anglicane de l’église St. George de Bagdad.

Le chanoine y raconte, en tâchant de retenir ses larmes, une histoire abominable survenue dans le nord de l’Irak, probablement dans la région de Mossoul quand celle-ci est tombée aux mains de l’État Islamique en juin dernier. Quatre jeunes chrétiens, tous de moins de 15 ans, ont été capturés par les islamistes. Ces derniers exigent d’eux qu’ils prononcent la chahada, la profession de foi mahométane :

Le chanoine Andrew White et ses « enfants »…

Le chanoine Andrew White et ses « enfants »…

« [Les militants de l’État Islamique] viennent dire aux enfants : “Prononcez la formule [la chahada] selon laquelle vous allez suivre Mahomet”. Les enfants, tous de moins de quinze ans, répondent : “Non, nous aimons Yasua [Jésus].

Nous avons toujours aimé Yasua. Nous avons toujours suivi Yasua. Yasua a toujours été avec nous”. [Les militants] leur disent : “Prononcez la formule !” [Les enfants] : “Non, nous ne pouvons pas le faire”. Ils leur ont alors coupé la tête, à tous. Comment réagir à cela ?

On ne peut que pleurer. Ce sont mes enfants. Voilà ce que nous avons enduré. Voilà ce que nous continuons à endurer ».

Source : Christian Broadcasting Network (6 novembre)

vu sur : http://www.christianophobie.fr/breves/irak-letat-islamique-a-decapite-4-jeunes-chretiens-pour-avoir-refuse-dapostasier?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#.VIdWRTGG-UU

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 décembre 2014 02:35

 

 

 La mère de toutes les batailles, ce sont donc ces combats pour l’identité, pour la famille, car si l’économie, si le verbe avoir sont essentiels ils ne seraient l’être d’avantage que l’identité, que le verbe être.

 

Les français sont le produit de 1 500 ans d’histoire et ils ne veulent pas disparaître par submersion, par substitution, par islamisation.

vu sur :

http://www.fdesouche.com/542927-aymeric-chauprade-les-francais-veulent-pas-disparaitre-submersion-substitution-islamisation
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 décembre 2014 02:26

C’est un rituel, chaque fin d’année le Conseil général de la Vendée installe dans son hall d’entrée une nativité, le Tribunal administratif y voit une connotation religieuse, une animation incompatible avec la séparation de l’église et de l’État. 

C’est le mouvement de la Libre Pensée qui a saisi le Tribunal administratif sur cette question. Le tribunal considère donc que la neutralité des services publics à l’égard des cultes n’est pas respectée. Il demande au Préfet de pourvoir à l’exécution de sa décision.

 

Le conseil général a fait appel du jugement. Et fait valoir son point de vue. « Le respect de la laïcité n’est pas l’abandon de toutes nos traditions et la coupure avec nos racines culturelles, motive le Département.
Faudrait-il interdire les étoiles dans les guirlandes de Noël qui décorent nos rues, sous prétexte qu’il s’agit d’un symbole religieux ? »

Ce à quoi les libres penseurs répondent que « pour le respect de l’égalité en droit de tous le citoyens et citoyennes, de leur liberté de conscience, la Loi de séparation des églises et de l’État doit être appliquée. Dans un département de la République la Loi doit être appliquée. » Ce que confirme le tribunal administratif de Nantes.

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/542107-la-roche-sur-yon-85-la-creche-du-conseil-general-interdite-au-nom-de-la-laicite

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 décembre 2014 01:48

 

Alors que les musulmans en France jouissant de tous les droits élémentaires crient souvent à la discrimination, il es bon de rappeler la condition des catholiques en terre d'islam. Monseigneur Louis Pelâtre vicaire apostolique d'Istanbul était interrogé par La Croix du 30 novembre 2014 

2014-12-01 23.45.06 - copie.jpg

 

Voir aussi l'excellent documentaire d'Arte sur l'islamisme d'état en Turquie.  La Turquie  transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient de confisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki.

 Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France.

D'ailleurs un Campus islamique turc vient d'ouvrir à Strasbourg comprenant collège et lycée.  L'UMP comme le PS ont voté les milliards de crédit d'adhésion de cet état christianophobe dans l'Union européenne.

 

vu sur : http://www.islamisation.fr/archive/2014/12/01/en-turquie-les-catholique-n-ont-pas-le-droit-de-creer-une-as-5501800.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 décembre 2014 01:34

pape-sainte-sophie

Au cours de son voyage à Constantinople, le pape a consacré plus d’une demi-heure à la visite de l’ancienne basilique Sainte-Sophie, musée depuis 1935. La chaîne KTO a diffusé in extenso les images de cette visite.

Laconiquement, le commentateur rappelle que cet édifice fut une basilique chrétienne transformée ensuite en mosquée. Le directeur du musée, cicérone de ce moment de tourisme papal, s’est appliqué sagement à donner les dimensions, à présenter les plus belles fresques, à vanter les qualités antisismique du monument, à préciser le montant des travaux des deux prochaines années… Toutes choses fort intéressantes, on en conviendra, et qui ont sans doute passionné le pape.

Cependant, durant cette visite, un point de détail de l’histoire de Sainte-Sophie n’a pas été relaté : les circonstances de la transformation de ce sanctuaire chrétien en mosquée. Ni le directeur du musée ni le journaliste deKTO n’ont sans doute voulu perdre leurs auditeurs en digressions superflues.


Le 29 mai 1453, les Ottomans, après un siège terrible, entrent dans Constantinople. À midi, les rues sont des ruisseaux de sang. Sainte-Sophie va alors être le cadre d’un sacrilège grandiose et abominable. Alors que l’on chante les matines, on entend arriver les Turcs. On ferme les grosses portes de bronze que les assaillants brisent. Les fidèles les moins beaux sont massacrés sur place ; les autres (hommes et femmes) sont emmenés au campement de la soldatesque ottomane…
Des princesses descendantes des plus nobles lignées sont dénudées sur place. Les prêtres sont massacrés sur l’autel alors qu’ils célèbrent la messe. En fin d’après-midi, le sultan Mehmed II pénètre dans l’église. Il ordonne que le plus vénérable des imams monte en chaire pour proclamer le nom d’Allah clément et miséricordieux. J’invite ceux qui veulent en savoir plus à lire l’Histoire de Byzance (Perrin 1988) de John Julius Norwich, ancien élève d’Oxford, président du Fonds international pour la sauvegarde de Venise.


Mustafa Kemal, fondateur de la Turquie moderne, eut la sagesse très laïque de transformer cette mosquée, autrefois basilique dédiée à la Divine Sagesse, en musée et de l’offrir à l’humanité. Depuis plusieurs années, des islamistes turcs s’activent pour que Sainte-Sophie redevienne une mosquée. Ce serait en quelque sorte confirmer le sacrilège de 1453.

Espérons que le pape, qui connaît sans doute cette page de l’histoire de l’Europe et de la chrétienté, pendant que le guide déroulait ses commentaires érudits, implorait in petto le pardon pour ceux qui commirent ce sacrilège jamais réparé à ce jour. Espérons qu’il a prié aussi pour que Sainte-Sophie soit maintenue dans le statu quo voulu par Atatürk. En fin de visite, le pape s’est soumis volontiers à la signature du livre d’or avec, en fond sonore, l’appel à la prière du muezzin ; la même, j’imagine, que celle du 29 mai 1453 sous ces mêmes voûtes.

« Sainte sagesse de Dieu, combien est belle ta demeure », a écrit le Patriarche d’Occident sur ce livre d’or.

 

vu sur : http://www.bvoltaire.fr/georgesmichel/le-pape-sainte-sophie-combien-est-belle-ta-demeure,142963?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=94467e7e0a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-94467e7e0a-30494613&mc_cid=94467e7e0a&mc_eid=3bbbfa4636

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 décembre 2014 14:24

Grâce à la diplomatie russe, dont il convient de saluer avec gratitude l’initiative, l’Organisation pour la Coopération et la Sécurité en Europe (OSCE), vient de reconnaître la réalité de la christianophobie au Proche-Orient et au Maghreb.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a constaté le problème de la christianophobie au Proche-Orient, a indiqué vendredi [5 décembre] à Bâle, en Suisse, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov

« L’OSCE lutte contre toute forme d’intolérance et a des résolutions sur la lutte contre l’antisémitisme, contre l’islamophobie. A présent, nous pouvons constater que le problème de la christianophobie est également reconnu comme très sérieux.
Les chrétiens au Proche-Orient et dans le Nord de l’Afrique, dans les pays embrasés par des conflits, sont soumis à des discriminations, obligés d’abandonner leurs foyers et assistent à la destruction de leurs lieux sacrés.

Je pense que la décision d’aujourd’hui permettra faire face plus efficacement à ces menaces », a déclaré M.Lavrov lors d’une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’OSCE. De nombreuses ONG à travers le monde fustigent le double langage et l’absence de remise en question des pays musulmans.

Tandis que les pays de l’Organisation de coopération islamique (OCI) dénoncent « l’islamophobie » occidentale, les adeptes du Christ sont réduits à des citoyens de seconde zone en pays d’islam et y forment des minorités humiliées.

Source : La Voie de la Russie/RIA Novosti 

vu sur : http://www.christianophobie.fr/breves/christianophobie-losce-reconnait-son-existence-grace-a-une-initiative-russe?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#.VIRU3jGG-UU

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 décembre 2014 02:01
  
Après Bilal à l’Épeule et Abou Bakr dans le Pile, c’est le quartier Oran-Cartigny qui va voir pousser une mosquée flambant neuve.

C’est le centre cultuel et culturel Eyup-Sultan, que la communauté franco-turque de Roubaix veut le plus ouvert possible sur la ville.

Une cohue et une ferveur digne de la visite d’une pop-star. 
Cet après-midi, pour la communauté franco-turque, c’était un jour historique. 
Les pères, venus à Roubaix et tout particulièrement dans les quartiers du Cul-de-Four et Oran-Cartigny pour travailler à la Lainière, avaient transformé un garage en lieu de prière. 
Les fils vont construire une véritable mosquée avec un minaret culminant à 23 m de haut. 
Mieux, un centre cultuel et culturel sur un terrain de 5 000 m². 
La première pierre a été posée aujourd’hui, vers 16h.


Plusieurs millions à trouver
« C’est le jour qui voit se réaliser le rêve de milliers de Roubaisiens, une trentaine d’années d’espoir et de travail », s’enthousiasme Ibrahim Alci, le président de la mosquée franco-turque. 
Il insiste : ce lieu ne sera pas seulement celui d’une communauté, il l’imagine ouvert sur son quartier, sur la ville. 
Bref, ouvert à tous, musulman ou non.
L’ancien et le nouveau maire étaient présents. 
Pierre Dubois (PS), auteur du schéma directeur des lieux de culte, avait fortement accompagné le projet. 
Guillaume Delbar (UMP) a marché dans ses pas. 
Si la municipalité n’a pas le droit de financer la construction, elle a aidé les responsables de la mosquée à présenter un projet architectural susceptible d’être validé par l’architecte des bâtiments de France et compatible avec le plan local d’urbanisme.
Eyup Sultan –c’est son nom – est la troisième mosquée neuve qui va sortir de terre à Roubaix, après Bilal à l’Épeule et Abou Bakr dans le Pile.
 Elle coûtera, selon Ibrahim Alci, entre 6 et 10 millions d’euros, entièrement financés par les dons des fidèles.
 « Nous avons déjà près d’un million », indique le président, confiant pour la suite : « La première pierre montre que ça devient concret. Ceux qui étaient sceptiques vont commencer à donner. »
Le gros œuvre doit être achevé dans huit mois.
 Ensuite, tout dépendra des récoltes de dons.
Les responsables de la mosquée franco-turque mettront ce temps à profit pour négocier avec les pouvoirs publics : ils espèrent racheter 1 000 ou 2 000 m² de terrain pour « aérer » leur mosquée, avec espaces verts et terrains de sport.
Où en sont les six mosquées?

1. La mosquée Bilal à l’Épeule

Lancé en mars 2010, le chantier de construction de cette mosquée « 100 % roubaisienne » selon les termes de ses responsables vient à peine de s’achever avec l’assemblage du minaret.
 L’édifice a une superficie de 1 500 m², il a coûté plus de 2 millions d’euros, financés « à 99 % par les fidèles ». 
Ceci explique la très longue durée du chantier.

2. La mosquée Da’wa rue Archimède

On a beaucoup parlé d’elle en novembre, puisque la mairie menace de la fermer « dans les quinze jours » depuis un mois. 
On la remarque à peine de la rue, puisque le lieu de culte de l’Alma est abrité dans un immeuble tout ce qu’il y a de plus classique.
 L’hypothèse privilégiée est de remettre le bâtiment aux normes pour qu’il soit autorisé à accueillir du public.

3. La mosquée Sunna rue Saint-Maurice

C’est la plus ancienne de Roubaix, elle aussi située dans le quartier de l’Alma. 
D’une autre époque, elle est forcément moins imposante que celles qui sortent de terre.
 L’idée d’en construire une nouvelle trotterait dans la tête de ses responsables.

4. La mosquée Eyup-Sultan à Oran-Cartigny

Lancé en 2011, le projet se concrétise donc maintenant rue du Caire et permettra à la communauté turque musulmane de quitter son « garage » de la rue Daubenton.

5. La mosquée Abou Bakr au Pile

La première pierre avait été posée en janvier 2012.
 Caché derrière la Condition publique, le lieu de culte s’étend sur pas moins de 5 500 m². 
Le chantier, estimé à 2,6 millions, est encore loin d’être achevé.

6. La mosquée Arrhama aux Trois-Ponts

Monumental et chiffré à 6 millions d’euros, le projet de reconstruction rue d’Anzin peine à démarrer.
 Ça devrait bouger dans les semaines qui viennent : l’association cultuelle doit déposer la demande de permis de construire.
vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/12/un-troisieme-chantier-de-mosquee.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 décembre 2014 01:47
Muzzcouverture
  
 
Le 13 décembre prochain se tiendra la journée contre l’islamophobie, dans plusieurs villes européennes, dont Paris, Amsterdam et Bruxelles.


 Nous y entendrons les requêtes habituelles de ceux qui veulent interdire toute critique de l’islam, voulant que nos législations s’adaptent aux droits de l’Homme en islam, signés au Caire en 1990, qui conditionnent, dans leur article 22, toute liberté d’expression à sa compatibilité avec la charia.
Comme nous ne sommes pas encore sous domination musulmane, et n’entendons pas le devenir, nous commencerons cet édito par ce texte formidable du député hollandais Machiel de Graaf, qui, au parlement, expliquait que sans l’islam, les Pays-Bas seraient un pays formidable.
Dans un autre registre, invité par l’UDC de Sion, notre fondateur, Pierre Cassen, a répondu positivement à la question posée : « l’islam, un danger pour nos démocraties ? » et a suggéré d’en interdire la visibilité dans nos pays, considérant que ce n’était pas une religion, mais un dogme hégémonique qui ne peut exister que par la conquête.
 Il a exposé cela dans des termes très clairs, que vous retrouverez sur cette vidéo.


Mais nul doute que c’est la sortie d’un nouveau livre de nos amis des éditions Riposte Laïque (qui tiennent à affirmer leur indépendance par rapport au site, dirigé par Riposte Laïque Suisse),MUSULMANS VOUS NOUS MENTEZ, qui risque de faire causer.


En effet, dans cet ouvrage, l’auteur, Hubert Lemaire, se permet ce que jamais personne n’a jamais osé, à notre connaissance. 
Ce livre est une bombe, car il ose dénoncer ce qu’est vraiment  l’islam (ce qu’il n’est pas le premier à faire), mais surtout la duplicité de nombre de musulmans, leur takikya et leurs mensonges délibérés pour masquer la dangerosité de leur dogme. 
L’auteur, un paisible grand-père, grand voyageur, n’est absolument pas un militant. 
Il n’a jamais mis les pieds dans la moindre manifestation avant l’âge de 70 ans.
 Mais il connaît parfaitement les pays arabes, dans lesquels il a longtemps vécu, et a constaté, tout au long de son existence, les ravages quotidiens que l’Islam, c’est-à-dire le Coran et Mahomet, exercent sur les populations.

Dans ce livre, Hubert ne nous fait donc pas de l’islamo-collabo à la Askolovitch, Plenel, Fourest, et encore moins du Cazeneuve…

Cazeneuvecollabo
 

Il est également aux antipodes de l’ouvrage d’un pasteur, Roger Parmentier, aujourd’hui décédé, qui, lui, en bon dhimmi, titrait : MUSULMANS NOUS VOUS AIMONS ET VOUS RESPECTONS, et surtout écrivait en page 4 de couverture : « Nous avons réussi à nous indigner et à exaspérer bon nombre de Musulmans qui sont devenus des « islamistes », dangereux pour eux-mêmes et pour tous.


 musulmansnousvousrespectons
 

Hubert Lemaire, c’est l’anti Roger Parmentier. 
Avec lui, pas de discours compassionnel, ni repentant. 
Il ne fait pas du musulman une victime innocente, il en fait un militant complice des méfaits de son dogme.
Comment s’y prend-il ? 
Alors que, y compris dans les colonnes de Riposte Laïque, en général, les auteurs se contentent d’attaquer le dogme, l’islam, en se montrant fort prudents sur les disciples d’Allah, parfois mêmes présentés comme les principales victimes de l’islam, l’ami Hubert, rompant avec ce politiquement correct, n’y va pas avec le dos de la cuillère, et engueule copieusement (il n’y a pas d’autres mots), les musulmans.

Quel est le détonateur de cette colère qui fera date ? 
Hubert ne supporte plus l’hypocrisie et les gémissements des pleureuses habituelles et de leurs complices, sur les plateaux de télévision, suite à un attentat ou des assassinats, y compris par la décapitation, commis au nom de l’islam. 
Il en a marre des Boubakeur, Bouzar, Chebel et autres faux-culs, qui se victimisent à chaque nouveau crime islamique, en nous faisant le coup de « l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix »,  « Surtout pas d’amalgame, ne confondez pas islam et islamisme », « Pas en notre nom », et autres enfumages classiques nous expliquant que les égorgeurs n’auraient rien compris au message de paix véhiculé par le coran.

Eric Zemmour prétendait, dans « Le Suicide français » déconstruire le discours des déconstructeurs. Hubert a su, dans cet ouvrage, vulgariser un travail de déconstruction de l’argumentaire habituel de ceux que René Marchand appelle les taupes de l’islam. 
Et le bougre ne fait pas dans la dentelle !

 aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Musulmansmentez4couv
 

Il n’épargne donc pas les musulmans – ceux qui se réclament du livre sacré – qu’il accuse d’abord de nous mentir, sciemment, sur la réalité de l’islam, pour mieux nous faire accepter sa présence et son développement en Occident
Il a cette phrase très forte, qui explique son coup de gueule violent : « De l’imam le plus médiatisé au simple croyant, ceux qui se prétendent musulmans en occident participent tous à une guerre de conquête, donc au djihad. »
Là est le cœur de sa démonstration : un bon musulman ne peut que souhaiter vivre sur une terre musulmane, dirigée par les règles de la charia, sinon, soit il n’est plus musulman, et c’est soit un apostat, soit c’est un mauvais musulman. 
Donc, le coup du musulman modéré, on ne la fait pas à notre ami Hubert !

Il cite, avec nombres d’exemples accablants, les dégâts occasionnés, dans les pays musulmans, par l’application des imbécillités de l’islam, et y voient l’explication de la stagnation de ces pays.

Il interpelle les musulmanes, n’en faisant pas, elles non plus, d’innocentes victimes des hommes, mais des rouages essentiels de la propagation du cancer musulman dans nos pays.
 Il fait savoir clairement à celles qui portent le voile qu’elles n’ont rien à faire sur notre sol, et doivent aller vivre dans un des cinquante-sept pays de l’OCI.

Naturellement, il reprend nombre de citations d’écrivains célèbres, qui auraient sans doute, s’ils vivaient ce jour, fini devant la dix-septième Chambre correctionnelle de Paris (rappelons que le verdict de la Cour d’Appel de Besançon sur le procès de Christine Tasin, sera rendu ce 4 décembre, suite à sa première condamnation par le tribunal de Belfort, suite à la plainte du procureur Chevrier).
Après avoir copieusement vilipendé les disciples de l’islam, durant tout le livre, les rendant complices des exactions commises au nom de leur dogme (qu’il s’interdit d’appeler une religion), l’auteur les appelle à la révolte, et à s’émanciper de leur livre sacré et de leur prophète assassin.

 Son objectif apparaît dans le dernier paragraphe du livre : « Aider les musulmans à se réveiller, à comprendre, à s’indigner, à se libérer pour enfin s’échapper de leur islam sans espoir et sans avenir, c’est faire de l’assistance à musulman en danger d’islam ».
Par ailleurs, il cite, en annexe, 400 sourates et versets juridiquement condamnables selon les lois françaises, et s’étonne que les associations dites antiracistes soient silencieuses sur de véritables incitations à la haine et au meurtre contre des groupes de personnes, en raison de leur appartenance religieuse.
Voilà donc ce qu’est ce livre-choc, que l’auteur assume totalement, qui, nous n’en doutons pas, fera beaucoup causer… et gémir les habituelles pleureuses. 

Dans un contexte où la place de l’islam et des musulmans dans la société française est de plus en plus contestée, et où elle est l’objet de débats passionnés au sein de tous les partis, FN y compris, nous encourageons vraiment nos lecteurs à l’acheter et à le faire connaître.
Ce livre justifie, par l’audace qu’il faut pour l’écrire et l’éditer, trois citations célèbres de grands auteurs. Jean Jaurès disait : « Le courage, c’est de chercher la vérité, et de la dire ». 

Quant à Albert Camus, personne n’a oublié sa célèbre phrase : « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ».

En page 5, Hubert commence cet ouvrage indispensable pour tous les esprits libres par cette citation de Charles Péguy : « Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires ».

Nul ne pourra reprocher cela à l’homme libre Hubert Lemaire, ni à Riposte Laïque, qui a édité, en toute connaissance de cause, cet ouvrage de salubrité publique.

ripostelaique

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 décembre 2014 19:49

Ca se dispute – Itélé – 05/12/14

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/543019-eric-zemmour-catholicisme-nest-pas-nimporte-quelle-religion-france-cest-religion-fait-france-depuis-1500-ans

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 décembre 2014 19:06

le-maire-fn-de-beziers-robert-menard-montre-la-creche-insta.jpgMathieu Bock-Côté analyse, pour FigaroVox, l’actualité vue du Québec. Il se penche ce vendredi sur la polémique autour des crèches de Noël, au cœur, selon lui, de la question identitaire. Mathieu Bock-Côté est sociologue (Ph.D). Il est chargé de cours à HEC Montréal et chroniqueur au Journal de Montréal ainsi qu’à la radio de Radio-Canada.

Cette querelle n’est pas nouvelle. Surtout, elle n’est pas exclusivement française. En fait, elle traverse, depuis plus de vingt ans, toutes les sociétés occidentales. Elle a d’abord été nommée aux États-Unis, où on parle de War on Christmas mais elle se déploie ailleurs. Au Québec aussi, depuis une dizaine d’années, elle est devenue rituelle à partir du premier décembre, même si son intensité varie au fil des ans.

Il s’agit en fait d’éradiquer les dernières traces du christianisme dans l’espace public, pour le neutraliser. Plus largement, on efface progressivement tout ce qui peut lier les institutions publiques à une civilisation particulière, à une mémoire historique particulière. C’est en extrayant chaque société occidentale de son histoire qu’on l’ouvrira vraiment à la différence et à l’altérité.

 

Dans la perspective du multiculturalisme, ce qui était autrefois considéré comme la nation, avec son identité culturelle, historique et civilisationnelle n’est plus qu’un communautarisme parmi d’autres dont il faudrait contester les privilèges.

On veut déconstruire la culture nationale pour mieux accueillir ceux qui arrivent. On oublie pourtant une chose: si toutes les convictions sont naturellement égales devant la loi, toutes les religions ne sont pas égales devant l’identité.

Ce serait une grande erreur de réduire la guerre contre Noël à l’opposition classique entre catholiques traditionnels et militants intransigeants de la laïcité. Nous sommes plutôt au cœur de la question identitaire.

Mais pour les multiculturalistes, la démocratie ne sera vraiment qu’en intégrant publiquement les symboles identitaires et religieux des différentes communautés qui se sont implantées par l’immigration. La preuve en est que ce zèle suspect pour déchristianiser l’espace public s’accompagne souvent d’un militantisme pour favoriser la reconnaissance de l’Islam. On se souvient d’ailleurs du rapport Tuot qui poussait la France à assumer publiquement sa part arabo-orientale.

La complaisance devant les différentes revendications identitaires et religieuses associées à l’Islam témoigne de cet état d’esprit. On y verra autant d’occasion d’en finir avec l’occidentalocentrisme et le christianocentisme. Ou invitera alors les institutions publiques à ajuster leurs horaires, leurs menus à la cantine, leurs formulaires, pour les adapter aux différentes minorités religieuses. [...]

Le Figaro

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/542993-interdiction-creches-sommes-plutot-au-coeur-question-identitaire

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 décembre 2014 02:58

On n'aimerait parler ce qui compte énormément pour les musulmans, les hadiths. Dans l'Islam, il y a les Hadiths et le Coran. Dans les hadiths, il y a des gens bien connus : Abbou Ayyoub, Abou Houraira, Muslim et autres ...

Et dans les hadiths, on trouve évidemment, ce que les musulmans cachent ; ils disent c'est pas dans le Coran. Mais voilà c'est dans le Hadith (le livre qui raconte les enseignements du prophète et son comportement). Pourquoi, nous cache t-on toutes ces traditions ou les hadiths qui sont étudié dans les écoles islamiques ?

Si on nous cache cette deuxième source est très importante, en effet, il est dans le Coran Sourate 33 verset 21 : « Vous avez dans le messager d'Allah, un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment. ». Sourate 34 verset 80 : « Quiconque obéit au Messager, obéit à Allah ».

Eh ! Bien ! On nous les cache.car, ça montre le vrai visage de l'islam, un visage que l'occident ne peut pas accepter sans rire, parce que c'est très drôle. C'est très loin de notre univers.

L'islam n'est pas une révélation divine, mais plutôt, une révélation humaine.

 

vu sur : https://www.youtube.com/watch?v=2ZDMHKFyiZU&feature=youtu.be

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 décembre 2014 02:47

missmonde

http://www.jforum.fr/forum/international/article/miss-musulmane-tunisienne-lance-le

 

La miss a été couronnée parce que c'était celle qui, parmi toutes les concurrentes, connaissait le mieux l'islam et l'appliquait le mieux du monde...

Son appel au djihad prouve donc, une fois de plus, le rapport étroit entre haine des juifs et islam, entre djihad  et islam, entre violence et islam, entre guerre et islam...

C.Q.F.D.

Christine Tasin

 

 

vu sur : http://christinetasin.over-blog.fr/article-a-peine-couronnee-la-miss-musulmane-appelle-au-djihad-contre-israel-125102245.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 décembre 2014 02:14

Holy Femen! Topless activist snatches baby Jesus from Vatican at Christmas - RT

 

Il faut sans doute au moins cela, en cette fin 2014, pour que ce qui reste des Femen ait encore un semblant d'existence médiatique... Résumons : une poignée d'adhérentes, des prises de position bien éloignées du militantisme féministe dont elles se réclamaient originellement, de moins en moins d'amis politiques après leurs derniers excès en date (pseudo enlèvement d'un faux prêtre à Paris, profanation de la cathédrale de Strasbourg)… Sans l'aide active de médias amicaux pour relayer leurs provocations creuses, il ne resterait des Femen guère plus que des Libres Penseurs laïcistes, amateurs comme elles de combats datés et de haines recuites.


Une justice bien (trop) clémente

Là où le bât blesse, concernant ces quelques militantes dépoitraillées, c'est quand il s'agit de les juger. La clémence se mue en indécence, quand les pires obscénités à la Madeleine ne se voient condamnées que d'une amende et d'un mois de prison avec sursis. Les faits commis au sein de la cathédrale de Strasbourg tomberont peut-être, pour leur part, sous le coup du Code pénal alsacien plus sévère. Mais quand on constate que l'ex porte-parole des Femen figurera en bonne place sur la liste PS francilienne lors des prochaines élections régionales, liste menée par l'héritier politique de Manuel Valls, comment ne pas constater la proximité  entre ce groupuscule et le premier cercle du pouvoir ?
 

Détenue et jugée au Vatican ?

Seulement, la conception très particulière de la liberté de culte pratiquée dans l'Hexagone, où même l'Elysée omet de souhaiter un joyeux Noël aux Français, ne franchit pas les frontières du pays : la militante Femen qui a jugé intelligent de dérober le jour de Noël la statue de l'enfant Jésus de la crèche de la place Saint-Pierre va peut-être l'apprendre à ses dépens.
En effet, arrêtée immédiatement, elle a été placée en détention par la Gendarmerie Vaticane. Le Vatican est juridiquement libre de décider de la juger sur son territoire pour "offense, actes obscènes dans un lieu public et vol", comme l'a confirmé en personne le porte-parole du Vatican. Cette militante restera en cellule jusqu'à ce que qu'elle soit entendue par un magistrat pour répondre de ses actes, suite à son arrestation en flagrant délit.

Cet acte, commis place Saint-Pierre et le jour même de Noël, visait intentionnellement à blesser les sentiments religieux des nombreux fidèles présents. Il "doit être considéré comme particulièrement grave en raison du lieu et des circonstances, car il offense intentionnellement les sentiments religieux de très nombreuses personnes", a souligné le le Père Federico Lombardi.

Il a par ailleurs rappelé que trois autres militantes de ce groupuscule pseudo-féministe avait déjà sévi place Saint-Pierre le 14 novembre dernier afin de protester à leur manière (vulgaire) contre la visite du Pape François au Parlement Européen. "Il semble par conséquent légitime d'agir avec la rigueur appropriée contre ces actes répétés qui portent atteinte intentionnellement au droit qu'ont les croyants de voir respectées leurs convictions religieuses légitimes", a donc déclaré le Père Lombardi. Le Vatican sera-t-il finalement clément dans cette affaire ? Il est permis, au vu de ces déclarations, d'en douter.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 décembre 2014 18:19
Geert Wilders au congrès du FN, le 29 novembre.
LE MONDE
  
Le national-populiste néerlandais Geert Wilders franchit un nouveau pas : son Parti pour la liberté (PVV) plaide désormais pour la fermeture de toutes les mosquées des Pays-Bas.

« Le message doit être clair : le pays doit être désislamisé », a récemment expliqué l’un des élus de la formation extrémiste lors d’un débat houleux au Parlement de La Haye. 
Machiel de Graaf, l’un des porte-voix du dirigeant du parti, a suscité un tollé en évoquant« l’avalanche d’enfants du nom de Mohammed » dans les écoles ou « la particularité, l’identité et la culture néerlandaises menacées par l’immigration et l’utérus ».

Le PVV, lors des législatives de 2012, prônait l’interdiction des minarets et l’arrêt de la construction des lieux de prière. 

Pas leur interdiction. 
Interrogé sur cette atteinte à la liberté religieuse, un thème clé du débat public aux Pays-Bas, le député a expliqué que l’islam n’était pas une religion, mais une idéologie...

L’accès à la totalité de l’article est protégé 
source

 

vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/12/aux-pays-bas-lextreme-droite-veut.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions