Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

23 novembre 2014 06:52


Les élèves de six petites écoles privées musulmanes dans l’est de Londres présentent des risques de dérives extrémistes et de radicalisation, explique l’inspecteur en chef de l’Ofsted.

Sir Michael Wilshaw précise au sujet des élèves que «le bien-être physique et éducatif est en grave danger» après une série d’inspections d’urgence.

Il dit que toutes ces écoles se concentrent trop sur les enseignements islamiques.

Une des écoles en question a rétorquée que l’Ofsted «manque de professionnalisme», tandis qu’une autre a déclaré que ses conclusions ne reflètent pas la réalité.

Secrétaire à l’Education, Nicky Morgan affirme que ces écoles seront fermées si des changements ne sont pas opérés rapidement.

«Nous avons demandé à l’Ofsted d’effectuer ces inspections des écoles indépendantes et les résultats sont très inquiétant,» dit-elle.

«Bien qu’il n’y ait aucune suspicion d’un complot coordonné, il est clair que ces écoles trompent les enfants et c’est inacceptable.»

«Les femmes restent à la maison, font le ménage et s’occupent des enfants»

«Toutes les écoles doivent préparer les enfants à la vie en Grande-Bretagne moderne. »

«Risque important»

Dans une école, les inspecteurs ont trouvé élèves ne connaissant pas la différence entre la charia et la loi britannique.

Et ils ont expliqué que le programme de l’école Uloom Mazahirul à Tower Hamlets se «concentre uniquement» sur des thèmes islamiques. [...]

BBC (+vidéo)

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/539747-londres-risque-radicalisation-six-ecoles-privees-musulmanes

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 novembre 2014 04:48

Les experts sont unanimes : l’islamisation de l’Europe représente aujourd’hui le principal défi lancé à la civilisation européenne.

Face aux efforts déployés par l’Occident en vue d’évincer la Russie de l’espace socio-politique européen, les analystes l’appelle à ne pas chercher les ennemis là où il n’y en a pas. Dans le même temps ils appellent à faire attention au danger réel émanant de la société européenne elle-même, plus concrètement de sa partie grandissante représentée par les jeunes néo-musulmans ayant opté pour la doctrine du « califat mondial ».

Nombre d’entre eux sympathisent avec l’activité des radicaux de l’Etat islamique et des centaines d’islamistes européens se joignent à cette organisation extrémiste. Irina Zviaguelskaïa de l’Institut d’orientalisme de l’Académie des sciences de Russie relève :

«… Ils ont envie d’une idéologie qui serait de dimension globale, mais simple à percevoir. Leurs esprits déformés prennent la barbarie pour l’héroïsme, l’obscurantisme pour l’illumination et les succès militaires de l’Etat islamique pour la solvabilité de cette organisation. Car l’EI est une idéologie. C’est un projet qui est attrayant pour une partie des musulmans ».

Pendant plusieurs dizaines d’années des difficultés de caractère socio-économique et démographique obligeaient les pays de l’Union européenne à légaliser, voire à encourager l’immigration depuis des pays musulmans. 
L’opinion dominait sur le continent que l’intégration de la diaspora musulmane dans la société européenne contribuerait au rapprochement entre les Européens et les immigrés. Cependant cela ne s’est pas produit.

 L’idée de multiculturalisme proposée par Bruxelles a échouée et les Européens ont renoncé eux-même au « pot de fusion » à l’instar du modèle américain. (…) Mais les principes comme la liberté individuelle, le suffrage universel, l’égalité de tous indépendamment du sexe, de la race ou de l’appartenance religieuse ont été utilisés contre eux-mêmes.

… un nouveau spectre hante l’Europe, bien que ce ne soit plus le spectre du communisme, mais celui de l’islamisme radical capable d’absorber le continent d’abord culturellement, ensuite politiquement. Le chercheur du Centre d’études germaniques de l’Institut de l’Europe Alexandre Kamkine explique :

« Il y a là-dedans deux aspects. Primo, l’ersatz de l’islam sous forme du salafisme et du wahhabisme répandu parmi les néo-musulmans européens enclins au radicalisme est une version simplifiée de l’islam pour les profanes. La popularité de ces idées tient à la connaissance superficielle en Europe des doctrines islamiques. Pour les Européens, il est difficile de faire la distinction entre l’islam traditionnel et un succédané primitif destiné aux néophytes incultes (…)

Secundo, nous constatons le déclin total des valeurs spirituelles en Europe. Ayant renoncé à leur identité culturelle, à leur code culturel, les Européens ont élevé sur le pavois un ersatz de religion du libéralisme et du succès personnel. Mais c’est tellement contraire à l’essence humaine que les gens cherchent des alternatives les trouvant, notamment, dans l’islamisme radical ».

Les experts voient le noeud du problème dans la perte par l’Europe de ses racines chrétiennes. A quelques exceptions près, comme la Pologne ou l’Irlande, c’est un continent post-chrétien, estime le politologue de Saint-Pétersbourg Sergueï Lébédev. Selon lui, l’islamisation signifie le déclin de l’Europe témoignant et le processus semble être irréversible.

En ce sens, l’influence de la Russie chrétienne pourrait assainir la situation si les Européens ne la repoussaient pas au nom d’une conjoncture politique.

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/539569-islamisation-leurope-declin-proche

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 novembre 2014 03:11

 

im-copie-52.jpg

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-islamisation-de-l-allemagne-des-musulmans-distribuent-des-corans-dans-la-rue-125040483.html

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 novembre 2014 00:20

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-france-des-adorateurs-d-allah-homosexuels-lesbiennes-prient-ensemble-dans-une-mosquee-appartement-se-125059528.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 novembre 2014 18:19
Le jeune Français qui appelle au jihad est de Labastide-Rouairoux dans le Tarn

Le jeune Français qui appelle au jihad est de Labastide-Rouairoux dans le Tarn

Regardez ceux que la Belgique et la France ont nourri, ont éduqué, ont soigné…

Ceux dont les parents et les grands-parents sont venus travailler chez nous parce que leur pays d’origine ne le leur permettait pas…

Ceux qui trahissent leur pays d’adoption, ont rejoint l’Etat Islamique en Iraq et, dans cette vidéo, appellent les musulmans restés chez nous à venir les rejoindre afin de combattre, dans le chemin d’Allah, les infidèles, et les égorger…

Ils appellent les musulmans de Belgique et de France qui ne savent pas émigrer vers l’Etat Islamique à combattre dans notre pays et à tuer le maximum d’entre nous par tous les moyens possibles, à verser du poison dans notre eau potable, à foncer sur nous avec leur voiture …

 

Cet appel est en parfaite cohésion avec le message contenu dans le coran, message qui appelle tous les musulmans à mener la guerre sainte, le djihad, et à tuer les juifs, les chrétiens et tous ceux qui refusent de se soumettre à la religion d’Allah…

Cette vidéo, je vous la dédicace à vous, les gens de bien, les adeptes du politiquement correct, à vous, les promoteurs du « vivre ensemble », et à vous, les amoureux du multiculturalisme.

Que Dieu veille sur vous et sur vos enfants…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Renversez pour Dreuz.info.

 

vu sur : http://www.dreuz.info/2014/11/des-francais-musulmans-appellent-au-meurtre-des-francais-non-musulmans/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 novembre 2014 02:45

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-etats-unis-des-musulmans-prient-dans-la-rue-pour-provoquer-les-passants-125029324.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 novembre 2014 02:44

 

Hilarant et sinistre! Quand, en 1953,  le président Nasser se gaussait  quant au port du voile pour les femmes alors, qu’aujourd’hui les dhimmis aux commandes de l’état français font que plus laisser faire… et que L’UOIF (Les frères musulmans) considérée comme organisation terroriste par les Emirats est bienvenue sur notre territoire.

 

vu sur : http://www.delitdimages.org/video-port-du-voile-faisait-rire-nasser/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 novembre 2014 01:23

 

im-copie-48.jpg

im-copie-49.jpg

 

 

VU  sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-dans-l-antre-de-la-mosquee-caserne-de-saint-etienne-loire-presentee-exclusivement-en-arabe-par-les-m-125029956.html

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 novembre 2014 23:38

 

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-france-communautarisme-et-islamisation-les-traitres-de-politiques-islamo-collabos-veulent-plus-de-ca-125051945.html

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 novembre 2014 20:44

 

im-copie-53.jpg

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-londres-des-musulmans-allemands-distribuent-des-corans-dans-la-rue-125045904.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 novembre 2014 20:40

Port-de-Nice-Vue-d-ensemble.jpg

 

Lu dans Metro du lundi 17 novembre : "A Nice, dans le quartier Bon-Voyage, au pied de la tour 20, la police a condamné une petite salle de prière occupée illégalement depuis des années.

"Le tribunal d'instance avait prononcé le 11 février 2008 l'expulsion de l'association de ce local qui n'est pas adapté pour recevoir du public" explique à metronews la sénatrice UMP Dominique Estrosi-Sassone, présidente de Côte d'Azur Habitat, propriétaire de ce lieu de 70 mètres carrés.

Lire la suite Six ans pour faire appliquer la loi aux islamites... Sur la multiplication des mosquées à Nice par la collaboration active de Christian Estrosi, lire le livre de Philippe Vardon "L'imâm Estrosi: bientôt vingt mosquées à Nice" préface de Joachim Véliocas (éditions Idées, 2014).

vu sur : http://www.islamisation.fr/archive/2014/11/17/une-mosquee-illegale-de-nice-fermee-par-la-prefecture-5492022.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 novembre 2014 01:51

Source info. : ca.reuters.comRappel : les mosquées ne sont pas des lieux de prière, centres de la vie de la Umma, la communauté musulmane, à la fois mairies, bureaux d’état-civil, tribunaux, commissariats, écoles, organes de propagande, de formation, de mobilisation et de répression, éventuellement casernes, les mosquées sont les bastions avancées d’une armée d’invasion. Source

Il y a plus de 2368 mosquées en France (dont 2052 en métropole) et 151 projets de construction en cours. Source


im-copie-51.jpg

  

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-kenya-ville-de-monbassa-17-11-raid-de-la-police-dans-deux-mosquees-250-musulmans-arretes-1-tue-125033090.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 novembre 2014 02:23

Des siècles les séparent...

Pendant que les femmes kurdes jouent un rôle de premier plan sur la ligne de front, et viennent d'acquérir la pleine égalité des droits, l'État islamique propage un Guide sur le rôle secondaire des «parfaites épouses des jihadistes», lesquels réduisent des femmes en esclavage...

 

Les Kurdes syriens proclament l’égalité hommes-femmes 

Syrian-kurdish-female

Les autorités locales aux commandes dans les régions kurdes de Syrie ont promulgué un décret garantissant aux femmes les mêmes droits que les hommes, a rapporté une ONG qualifiant l’initiative «d’affront» à leurs ennemis djihadistes. 

Les femmes et les hommes doivent être «égaux […] dans tous les aspects de la vie publique et privée», proclame le texte publié mercredi sur la page Facebook des autorités kurdes dans la province d’Hassaka. 

Les Kurdes présents dans le nord-est de la Syrie sont parvenus à instaurer une sorte d’autonomie à la faveur du conflit déclenché en mars 2011. Ils édictent leurs propres règles qui s’appliquent à toutes les populations — y compris arabes — dans les trois «cantons» constituant cette région autonome, non reconnue par le régime de Damas. 

Le décret balaye une série de droits allant de l’interdiction de se marier avant 18 ans, ou contre son consentement, aux conditions de travail et rémunérations qui doivent être égales à celles des hommes en passant par le congé maternité garanti jusqu’au troisième enfant. 

Il condamne également les «crimes d’honneur», les «violences et discriminations» contre les femmes et interdit la polygamie. 

Enfin, le décret garantit aux femmes les mêmes droits que les hommes en matière d’héritage et pour se porter témoin devant les tribunaux. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les femmes kurdes syriennes ne touchaient jusqu’alors aucun héritage. 

Ce décret est «un affront aux lois passées par le groupe État islamique qui sont extrêmement discriminatoires à l’égard des femmes», a estimé le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane. (...)

Source : Le Devoir, 10 novembre 2014 

 

L'État islamique publie un Guide sur la parfaite épouse du jihad

Issiwomen-4

La Fondation Zora est le dernier groupe media de l’État islamique à opérer sur les réseaux sociaux. Elle cible spécifiquement les femmes soutenant les combattants islamistes en leur fournissant des conseils sur la manière d’être de «bonnes épouses du jihad». Zora a adopté le slogan «se préparer pour l’honneur du jihad», et diffuse des vidéos et des tweets expliquant aux femmes comment elles peuvent contribuer à l’insurrection de l’État islamique.

La plus récente publication de Zora est une recette partagée sur le compte Twitter Zora Media. Selon M. Winter, chercheur pour la Fondation Quilliam sur le contre-extrémisme, la recette était précédée de cette introduction : «Pour être des supporters victorieux du jihad et des moudjahidines bien-aimés [par exemple, les femmes qui se rendent en Syrie], qu’Allah bénisse leurs efforts et les récompense en conséquence, nous dédions cette première recette aux héros sur la ligne de front». Le texte explique que la recette «contient beaucoup de calories et prolongera la force et la puissance du combattant ».

Zora a également publié une video sur Youtube expliquant comment les femmes, qui ne doivent jamais jouer des rôles de combat selon l’EI, peuvent contribuer au jihad par des «travaux manuels féminins» tels que faire la cuisine et soigner les combattants. 

 Issiswomen-3

 

M. Winter explique : «La vidéo aborde des sujets tels que les premiers soins, la cuisine et la préparation des aliments, les livres sur Allah, la science de la charia et la préparation des femmes pour leur contribution au jihad – et en particulier, le recrutement de femmes pour rejoindre l'EI.  (...)

 

Source :  Isis now targeting women with guides on how to be the 'ultimate wives of jihad', The Independent, 31 octobre 2014. Traduction par Poste de veille

 

vu sur : http://www.postedeveille.ca/2014/11/les-femmes-kurdes-et-les-femmes-des-jihadistes.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 novembre 2014 02:14

islam radical

Les gouvernements européens ont voulu freiner l’islam radical sans en explorer les racines. Au bilan, tous ont échoué à parer au danger. Et ils persévèrent dans leur politique de l’autruche.

 

Ces dernières années, la lutte contre l’islam radical s’est enlisée partout. Quelques mesures ont été prises, sans aucun effet. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir mesuré le péril. Les services de renseignement ont tous sonnée le tocsin.

 

  • 1 –  En 2012, «le salafisme» préoccupe de plus en plus la police et la sécurité. En juin, le ministre de l’intérieur Hans-Peter Friedrich déclare: «Le salafisme radical, c’est comme une drogue dure. Tous ceux qui y succombent deviennent violents.»(1)

Le 10 mars 2013, le chef de l’Agence de renseignement met en garde contre l’augmentation spectaculaire du nombre d’islamistes. Il affirme que le gouvernement doit prendre «des mesures décisives contre les islamistes violents», sinon la menace va augmenter.

En Belgique, le rapport 2010 de la Sûreté rappelle à quel point des puissances étrangères et des mouvements radicaux tentent de prendre pied dans l’islam institutionnel du pays. Il souligne aussi que plusieurs dizaines de prédicateurs «salafistes» sont venus déverser leurs paroles extrémistes dans les communautés musulmanes.
 «L’extrémisme islamique ne perdra pas en importance à l’avenir. Par ailleurs, les ambitions que nourrissent les extrémistes musulmans exerceront une influence négative sur l’intégration des musulmans dans la société occidentale. Il n’est pas à exclure que certains extrémistes musulmans se montrent à l’avenir ouvertement favorables à la violence, à laquelle ils n’hésiteront pas à recourir.»

En décembre 2004, le ministère néerlandais de l’intérieur publie un rapport de la « Dutch Intelligence Agency ». Il estime que le pays compte quelque 50.000 musulmans radicaux dont le principal but est de cibler le mode de vie occidental et de combattre sa domination politique, économique et culturelle. Le rapport conclut que la société néerlandaise est pauvrement équipée pour résister à cette menace de l’islam radical.

En Grande-Bretagne, après l’échec de la stratégie d’éradication du terrorisme décidée en 2007, de nouvelles mesures sont présentées le 7 juin 2011. Le gouvernement va se montrer plus ferme envers les groupes islamistes radicaux, même non violents.

En Espagne, deux rapports publiés en 2012 pointent le danger. Celui du « National Intelligence Center » indique que le radicalisme islamique est la plus sérieuse menace à la sécurité. Il dresse le portrait d’un «groupe salafiste» qui souscrit à la version «la plus radicale et violente du salafisme-djihadisme».

Le rapport du ministère de la Défense examine quelques-uns des principaux groupes islamistes, dont les Frères musulmans. Il conclut que l’islam radical est en forte progression et constate: «Le large éventail de libertés dans des pays comme l’Espagne, telles que la liberté d’expression et d’association, et les protections judiciaires étendues, représentent paradoxalement un avantage pour les mouvements islamistes qui souhaitent diffuser des messages opposés à la démocratie ou des messages qui favorisent la radicalisation.»

En 2005 déjà, le Centre français de recherche sur le renseignement révèle: «Depuis le début des années 2000, le phénomène islamiste ne cesse de croître, essentiellement concentré dans les banlieues des grandes agglomérations. Les extrémistes sont devenus des acteurs majeurs des zones sensibles et les signes de progression de l’islam radical s’observent chaque jour.»

Et le rapport de préciser: «Les islamistes se consacrent à la remise en cause des lois et coutumes de la société française pour y substituer leurs pratiques traditionnelles, en totale opposition avec nos institutions démocratiques et laïques.
Malgré la faible proportion d’islamistes parmi la communauté musulmane française, leur activisme virulent est d’autant plus préoccupant qu’il n’y a pas de frontière étanche entre l’islam fondamentaliste et le terrorisme. »

Ce qui manque dans la presque totalité de ces mises garde, c’est la cause: où ces radicaux, salafistes, islamistes, fondamentalistes… puisent-ils leur extrémisme? Sont-ce des générations spontanées de musulmans? Sont-ils perchés dans les arbres?
C’est simple: ils font leur nid dans les mosquées et s’abreuvent au littéralisme. Les centaines de milliers de fidèles, voire les millions qui fréquentent des lieux de culte gérées par les Frères musulmans, wahhabites, Tabligh, Mili Görus (turc), etc. ou simplement par des imams scotchés à des écrits inchangés depuis mille ans ont pour conséquences cette célébration de la violence, cette détestation de l’Occident et le souhait d’une société islamique régie par la charia.

A aucun moment, les textes fondateurs de l’islam, au premier chef le Coran, ne sont mis en cause par les gouvernements ou les élus. Ce «Grand Secret» (dixit le psychanalyste Daniel Sibony) doit à tout prix être préservé. Il explique pourquoi toutes les tentatives de freiner le radicalisme ont avorté.

  •  2 - A la recherche des modérés

Alors que les gouvernements visent un extrémisme abstrait, une frange croissante de musulmans poursuit son avancée vers le VIIe siècle. Aperçu.

Une enquête conduite en 2008 et parue en 2013 examine le degré de fondamentalisme des musulmans marocains et turcs en Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, Autriche et Suède. Les interviewés doivent dire s’ils sont tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord ou  pas d’accord du tout avec les propositions qui leur sont soumises.

«Les musulmans doivent revenir aux racines originelles de l’islam.» Seuls les musulmans de Suède sont d’accord à moins de 50%. En Belgique, 2 sur 3 approuvent.

«Il n’y a qu’une interprétation possible du Coran et tout musulman doit s’y tenir.» Le plus bas score d’adhésion est l’Allemagne avec 57% (France et Belgique 82%).

«Les règles du Coran sont plus importantes pour moi que les lois de mon pays.» L’approbation obtient un score inférieur à 50% (45%) chez les seuls musulmans allemands (France et Autriche 73% Pays-Bas et Belgique 70%).

«L’Ouest veut détruire l’islam.» Seule l’Allemagne est au-dessous de 50%.

En Allemagne, une Conférence annuelle réunit autorités et organisations musulmanes. En 2013, le gouvernement souhaite traiter des moyens qui pourraient être mis en œuvre pour lutter contre l’islamisme et l’extrémisme. Offensés par l’insinuation que l’islam pourrait être radical ou violent, les musulmans boycottent.

Plus les jeunes musulmans allemands sont pieux, plus ils sont attirés par la violence, révèle une vaste recherche réalisée par le ministère de l’intérieur et l’Institut de recherche sur la criminologie de Basse-Saxe (KFN) en 2010. Chez les chrétiens, c’est l’inverse.

La radicalisation de la jeune génération est observée dans toute l’Europe de l’Ouest.

Pays-Bas. Début 2013, un sondage révèle que 73% de musulmans néerlandais considèrent les jihadistes qui partent en Syrie comme des héros.

Grande-Bretagne. Certaines écoles coraniques expliquent à leurs élèves comment amputer les mains et les pieds des voleurs et quelle est la meilleure manière d’exécuter un homosexuel. C’est ce que révèle un documentaire de la BBC en 2010. Ces leçons sur la charia sont au programme de près de 5000 jeunes de 6 à 18 ans au Royaume-Uni.
La crainte de «stigmatiser» peut avoir des conséquences ahurissantes. Durant des années, des gangs de proxénètes pédophiles pakistanais ont pu poursuivre leur activité entre autres parce que travailleurs sociaux, enquêteurs et policiers craignaient d’être accusés de racisme en révélant qui étaient les auteurs et qui étaient leurs proies: blanches et non musulmanes. Des rapports  détaillent ce scandale.

  1.  En 2012, un rapport du ministère de l’Intérieur indique que plus de la moitié des musulmans d’Espagne se considèrent comme «très religieux», plus de 80 % sont opposés à l’interdiction de la burqa et seuls 39 % refusent l’établissement de tribunaux de la charia. Plus de 60 % affirment obéir aux instructions des imams de leurs mosquées locales.

Cette même année une fuite permet au journal El Pais de publier des extraits d’un rapport secret. Il révèle que le gouvernement de Rabat met en œuvre «une stratégie à grande échelle» pour contrôler le million d’immigrants marocains qui résident en Espagne. La stratégie comprend la mise en œuvre d’une société parallèle. Rabat finance la construction de centaines de mosquées dont les imams sont payés par le gouvernement marocain.

  1.  En 2009, le gouvernement a voulu savoir quelles étaient les convictions de ses enseignants en religion islamique. Dans ce pays, les cours de religion sont obligatoires et les enseignants sont rémunérés par les pouvoirs publics (les non-croyants suivent des cours d’éthique). Résultat: plus d’un cinquième des enseignants en islam n’adhéraient pas à la démocratie et 18% approuvaient la mise à mort d’un apostat.

En France, de nombreux rapports officiels (Obin, Halde, etc.) confirment l’emprise islamique dans les écoles, entreprises, hôpitaux. Les dégâts sont effrayants.

Un tabou: incriminer les textes

Les imams enseignent le même coran, la même tradition prophétique (hadiths), la même biographie (Sirah) de Mahomet, dans la plus pure orthodoxie. Celle qui fait le lit du radicalisme.

L’exemple de ces nombreux convertis qui deviennent au mieux des fanatiques, au pire des tueurs prêts à toutes les atrocités illustre les conséquences de cette fondamentale intolérance des textes. 

Au bilan intermédiaire, 3000 jihadistes européens sont partis pour tuer au Proche Orient et quelques-uns assassinent déjà chez nous. Mais pas ébranlées pour un sou, les autruches maintiennent avec autant d’obstination que de lâcheté leur tête dans le sable.

(1) Ces informations sont, sauf liens pour les plus récentes, tirées de «Boulevard de l’islamisme, l’essor du radicalisme musulman en Europe.» Il cite des exemples si abondants que le choix a été cornélien.

Blog de Mireille Vallette

Déjà paru dans Les Observateurs

vu sur : http://www.eurabia.org/comment-lutter-contre-lextremisme-islamique-sans-en-chercher-les-causes-chronique-dun-echec-par-mireille-valette/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 novembre 2014 12:41

Future génitrice d’un fou d’Allah égorgeur polygame ?

 

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-france-embrigadement-d-enfants-dans-la-religion-de-paix-et-d-amour-125009688.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 novembre 2014 12:30
Sharia-zone
  
Grande-Bretagne – L’islamiste Abou Rumaysah fait partie de laShariah Patrol et dit à qui veut l’entendre qu’il veut voir toutes les femmes du Royaume-Uni « couvertes de la tête aux pieds. »
 
Rumaysah et ses amis islamistes patrouillent dans les rues de East London, pour rappeler à l’ordre les citoyens qui ne respectent pas la loi islamique. 
Dans une série de vidéos, ces islamistes peuvent être vus en train de harceler des femmes pour leur robe jugée inappropriée, de tenter de convaincre des hommes de cesser de boire de l’alcool, etc.
« En fin de compte, je veux voir chaque femme dans ce pays couvert de la tête aux pieds », a déclaré Rumaysah à la journaliste de télévision Clarissa Ward. 
«Je veux voir trancher la main des voleurs. Je veux voir les femmes adultères lapidées. Je veux voir la charia en Europe, et je veux la voir en Amérique, aussi. Je crois que nos patrouilles sont un moyen pour atteindre cette fin.«
Rumaysah s’adresse à la journaliste avec autorité et, devant la caméra, lui dit : « Donc, couvrez-vous. Portez le hijab « .
Rumaysah est proche du religieux musulman Anjem Choudary.

 Les deux hommes ont été arrêtés en septembre, accusés d’inciter de jeunes musulmans britanniques à s’engager dans le terrorisme.

source
vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/11/a-londres-la-patrouille-de-la-charia.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 novembre 2014 12:12

 

im-copie-44.jpg

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-etats-unis-une-femme-courageuse-dit-non-a-la-presence-de-musulmans-barbus-et-de-musulmanes-voilee-en-125010944.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 novembre 2014 19:40

 

 

Savent-ils que leurs enfants vivront sous le joug islamique dans quelques décennies ?

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-mosquee-caserne-de-strasbourg-10-novembre-des-centaines-de-francais-de-souche-couches-devant-un-imam-124995170.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2014 23:40

 

im-copie-40.jpg

 

 

VU SUR : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-quebec-nos-cousins-se-revoltent-aussi-contre-l-islamisation-de-leur-pays-et-comme-d-habitude-les-m-124995572.html

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2014 23:37

im-copie-41.jpg

 

 

VU SUR / http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-nicolas-abdullah-converti-a-l-islam-cerveau-lave-a-l-ideologie-malsaine-et-retrograde-futur-candidat-124995643.html

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2014 02:19

download 

Screen Shot 2014-10-27 at 11.01.34 AM

lu sur : http://srv08.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=811415395141


La migration des musulmans vers le Dar-al-Harb, le « territoire de la guerre » est l’application d’un décret religieux

Dans un livre passionnant, publié en 2009, mais d’une étonnante et brûlante actualité : « Le Cheval de Troie des temps modernes : la doctrine islamique de l’immigration », les auteurs Sam Solomon, un ancien professeur de droit musulman (charia), converti au christianisme et Elias Al Maqdisi, un expert de l’enseignement islamique, expliquent la migration des musulmans vers le Dar-al-Harb, le « territoire de la guerre » comme l’application d’un décret religieux, issu de la doctrine islamique.

Une stratégie de conquête vieille de 14 siècles

Ils décrivent, étape par étape, ce processus de conquête basé sur une stratégie vieille de 14 siècles. Il s’agit d’une stratégie transitoire, qu’ils définissent comme l’étape la plus importante pour la propagation de l’islam et la préparation au jihad. Leur traité sur la Hijra (ou l’Hégire) explique clairement que la migration, de concert avec la conquête militaire, sont les deux pôles de l’expansion islamique.

(L’Hégire signifie la rupture des relations, l’abandon de la tribu, ou migration, et se réfère au départ de Mahomet et de ses compagnons de la Mecque, le 16 juillet 622, pour l’oasis de Yathrib (plus tard rebaptisé Médine). Le calife Omar I (d. 664) a proclamé le début de l’ère musulmane (AH, annus hegirae), dès le premier jour de l’année lunaire, au cours de laquelle s’est produite l’hégire ou la migration de Mahomet vers Yathrib.)

Une immigration conçue pour dominer les sociétés non-musulmanes

La Hijra n’a rien de romantique. C’est une immigration conçue pour dominer les sociétés non-musulmanes et paver la voie à leur totale islamisation.

L’immigration musulmane ne doit pas être confondue avec l’arrivée d’immigrants de différentes cultures à la recherche d’une vie meilleure et désireux de faire profiter le pays d’accueil de leurs talents. Il s’agit d’une immigration au service de l’impérialisme arabe. Elle mise sur la ségrégation ethnique pour obtenir des privilèges et un statut spécial dans les pays d’accueil.

Dans leur livre, Solomon et Al Maqdisi passent en revue les différentes phases de la Hijra et sa base juridique ou légale, inscrite dans la doctrine islamique. Sous le couvert de la taquiya ou de la tromperie, la méthodologie du processus de migration est conçue, étape par étape, afin de soumettre, puis assujettir la culture hôte, et enfin instaurer la charia.

  • La phase initiale de l’islamisation consiste à faire accepter des activités propres à l’islam, à établir sa présence physique et visible, comme par exemple des appels publics à la prière, la création de lieux de prière, d’écoles musulmanes, de bibliothèques, de centres de recherches, l’enseignement de la langue arabe. Toutes ces activités semblent correspondre à des exigences raisonnables et respectables, afin d’établir l’infrastructure, nécessaire au soutien de la foi.

  • A ce stade de la Hijra, il est permis aux Musulmans de s’engager dans des activités considérées comme « haram » (qui leur sont généralement interdites) ou d’accomplir des actes interdits et ce dans le but d’établir et de renforcer le pouvoir de l’Oumma ou de la communauté musulmane.
    Les règles coraniques interdisant d’entretenir des relations amicales avec les infidèles sont suspendues. Pendant ce temps, les instruments de la future islamisation sont systématiquement mis en place. Dans sa phase initiale, la Hijra trompe la vigilance des Occidentaux et ces derniers sont naïvement prêts à croire que l’immigration musulmane est essentiellement économique, une sorte de pèlerinage vers une vie meilleure.

Les auteurs Solomon et Maddisi décrivent la stratégie islamique, qui débute par l’établissement de larges communautés musulmanes (l’Oumma).

La mosquée devient le centre du pouvoir, le cœur de toutes les activités de la communauté et une base stratégique.

Ils expliquent, comment, lors de cette phase embryonnaire, l’une des priorités majeures est l’accueil de nouveaux immigrants, afin d’accroître et de renforcer le pouvoir de la communauté existante.
Les leaders de la communauté leur offriront l’assistance nécessaire et les conseilleront dans le choix des écoles, du logement, de la mosquée, du marché halal et autres services, afin de s’attirer la reconnaissance des nouveaux arrivants et les insérer dans la communauté musulmane locale.
Des agents des mosquées, toujours en alerte et à la recherche de nouveaux migrants et de convertis potentiels, s’impliquent dans des formes subtiles d’endoctrinement et de surveillance des musulmans.

La véritable fonction de la mosquée est de décourager l’intégration des musulmans dans le but de promouvoir l’islamisation

La première étape relative à l’établissement d’une mosquée, comme centre de la vie communautaire et islamique locale, est erronément considérée par les non musulmans comme la construction bénigne d’un simple lieu de prière, à l’instar d’une église, d’un temple ou d’une synagogue. Son véritable objectif – qui est celui de décourager l’intégration des musulmans dans le but de promouvoir l’islamisation du pays d’accueil – échappe hélas à leur attention.

Une fois la communauté bien consolidée, commence alors la lutte pour obtenir un statut spécial, suivi par la demande de l’application de la charia. Comme dicté par le coran et la sunnah, la ségrégation d’avec les non musulmans est l’issue naturelle de la progression de l’immigration de conquête.

Au fur et à mesure que la population musulmane s’accroît, des changements visibles commencent alors à paraître.

  • Avec le temps, le code vestimentaire se transforme : on passe du hijab, d’abord réservé aux enclaves musulmanes, au niqab, recouvrant entièrement le corps de la femme dans la sphère publique. Ensuite, on arrive à l’abolition de la mixité et à la séparations des musulmans des non musulmans.

Peu à peu, la population de souche s’habitue à ces accommodements dits religieux et les mesures ségrégationnistes et intolérantes sont dès lors facilement acceptées : demandes de séparation dans les lieux publics, les lieux de travail, école, et universités.
Repas halal, finances islamiques dans le respect de la charia et ajout de fêtes musulmanes au calendrier public.
Toutes ces exigences contribuent à élever la communauté musulmane et à lui accorder un statut spécial, à en faire une communauté séparée et distincte.

 

Ces demandes sont d’abord présentées comme des accommodements bénins pour répondre aux exigences religieuses de pieux musulmans, et toutes tentatives de les supprimer seront décriées comme une discrimination religieuse.

Aux USA, les musulmans ont commencé par demander des horaires séparés pour la piscine et les cours de gymnastique, à exiger que le visage des femmes musulmanes, portant le hijab, ne soit pas dévoilé sur les photos d’identification pour les permis, à autoriser le personnel musulman à ne pas manipuler et/ou transporter des produits contenant du porc, à exiger que les employées portent des vêtements plus modestes sur leurs lieux de travail.


A ce stade, les représentants des communautés musulmanes coopèrent souvent main dans la main avec le gouvernement du pays d’accueil pour implanter ces changements.

L’idée est d’habituer la société hôte à accepter les coutumes, les fêtes, les codes vestimentaires, les bâtiments musulmans

Comme l’expliquent les auteurs, l’idée est d’habituer la société hôte à accepter les coutumes, les fêtes, les codes vestimentaires, les bâtiments musulmans. Les nouveaux arrivants sont encouragés par les leaders musulmans à devenir des citoyens, à voter, à se porter candidat aux élections pour accroître l’influence de l’Oumma.


Au niveau universitaire, on endoctrine les étudiants à devenir les « avocats » de l’islam, à s’engager dans des activités interconfessionnelles, à faire de la da’wa – du prosélytisme – et à s’entraîner pour le djihad. Des professeurs non musulmans sont sollicités via la « zakat » ou « dons en argent » à présenter des cours favorables à l’islam et à en faire la promotion via leurs écrits et leurs conférences.


Le prince saoudien Al-Waleed bin Tahal avait fait un don de 20 millions de dollars à chacun des centres d’étude islamique des universités de Harvard et de Georgetwon dans le but de s’assurer que les recherches et les publications soient favorables à l’islam.


Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans leur livre, les auteurs Sam Solomon et Elias Al Maqdisi soulignent le fait que l’identité musulmane se raffermit au fur et à mesure que les musulmans gagnent du pouvoir, grâce à leur poids démographique et au renforcement de leurs infrastructures : les mosquées, les écoles coraniques, les clubs, les organisations et mes médias islamiques se multiplient.


La doctrine de la taqiya ou du mensonge est fermement mise en place, tandis que les musulmans dissimulent leurs objectifs de conquête sous le diktat de leur dévotion religieuse et cherchent à modifier le culture du pays hôte, le pays des non musulmans ou kouffars.


A ce stade plus avancé, des initiatives sont prises dans le but de réduire les opposants au silence ou de gagner leurs faveurs. L’utilisation judicieuse de la Zakat (dons en argent) vise à encourager les politiciens, les médias et autres organisations à donner une image plus favorable de l’islam et des musulmans.

Par exemple, au cours de ces deux dernières années, aux USA, sous l’Administration Obama, les mots « jihad » et « islamofascisme » ont été expurgés du vocabulaire officiel des représentants du gouvernement et les mots « islamique » et « terrorisme » sont rarement associés.

En Europe, en état d’islamisation avancée, un tournant dangereux s’est produit, non seulement avec le meurtre de Theo van Gogh, coupable d’avoir réalisé un film sur l’asservissement de la femme dans l’islam, mais également via les menaces de mort à l’encontre du parlementaire néerlandais Geert Wilders pour ses critiques virulentes contre l’islam.

Au fur et à mesure que progresse l’islamisation du pays hôte, les incitations à s’entraîner au jihad augmentent.

Les jeunes jihadistes occidentaux se rendent dans leur pays d’origine, pour un endoctrinement plus approfondi et une formation aux techniques du jihad.
Ce phénomène est apparu dans les communautés musulmanes au Minnesota et dans le Tennessee. De jeunes musulmans « américains » ont quitté les USA pour la Somalie afin de rejoindre Al-Shabaab, le groupe terroriste lié à Al Qaïda responsable, entre autres, d’attaques terroristes islamistes sanglantes au Kenya.


Dès que la communauté musulmane est bien installée, elle commence à exercer une influence importante dans l’arène politique et soumet les politiciens à des pressions pour autoriser l’instauration de tribunaux conformes à la charia en échange des voix musulmanes.

 

Ce phénomène, qui s’apparente à un chantage, se développe clairement en Grande Bretagne, où des systèmes parallèles de jurisprudence coexistent. Les citoyens musulmans du pays hôte subissent des pressions pour suivre la charia en lieu et place du système juridique en vigueur.


Plusieurs décisions juridiques récentes prises par des juges non musulmans en Europe se sont référées à la loi de la charia, pour émettre des verdicts à l’encontre des musulmans.


Au fur et à mesure que la Hijra gagne en intensité, on assiste à l’apparition de ghettos, ou zones réservées aux seuls musulmans. Ce sont des quartiers de nos villes où les non musulmans sont interdits et où tout infidèle qui aurait l’impudence d’y pénétrer s’exposerait à être physiquement menacé.


De telles zones de non droit où même les travailleurs non musulmans, comme la police, les pompiers, les service de secours, etc. ne sont pas les bienvenus, prolifèrent partout en Europe aujourd’hui.

Par contre, les musulmans et les organisations musulmanes peuvent circuler librement à travers tout le pays, sans aucune restriction. Ils sont chez eux partout dans nos pays et nous le font comprendre.


Une immigration insidieuse qui a pour objectif la transformation des comportements, des coutumes et des lois des sociétés d’accueil

Comme le montrent Sam Solomon et Elia Al Maqdisi, la doctrine de l’hégire doit être comprise comme une stratégie politique globale, destinée à miner les cultures et les valeurs des pays non musulmans, et les remplacer par les valeurs de l’islam et de la charia. C’est une immigration insidieuse qui a pour objectif la transformation des comportements, des coutumes et des lois des sociétés d’accueil en vue d’y établir État islamique.


On peut déjà constater l’islamisation à des degrés différents des sociétés occidentales. Ironiquement, c’est l’ouverture de nos démocraties et l’octroi aux migrants musulmans de nos droits constitutionnels à la liberté d’expression, de religion et d’assemblée, qui facilitent la marche vers la disparition de nos valeurs et nos modes de vie.

La lecture de ce livre « Modern Day Trojan Horse » (le Cheval de Troie des Temps Modernes) devrait être conseillée à tous les citoyens de nos démocraties occidentales, car il est urgentissime de comprendre la menace de la Hijra, de l’immigration musulmane pour nos pays.

Le livre sonne comme une alarme pour une évaluation prudente de ce qui semble être une pratique religieuse innocente, mais dont l’objectif sinistre vise à transformer nos sociétés à tout jamais.


Si l’immigration musulmane constitue un danger mortel pour nos populations, les véritables responsables de cette politique de remplacement des peuples européens par des gens venues d’ailleurs sont l’ONU et l’UE. La mise en minorité de la population traditionnelle chrétienne européenne a été décidée à New York (ONU) et à Bruxelles (UE).


Les élites onusiennes ont élaboré la planification de l’immigration vers l’Europe et autres pays développés, soit disant dans le but de résoudre les problèmes liés à la faible natalité européenne, tout en soulageant les pays du tiers monde, confrontés à l’explosion de leur population.


Or, la disparition programmée des Européens de souche par l’ONU et l’UE, via une politique de transfert de population des plus folles, est fortement souhaitée et soutenue par l’oligarchie des multinationales, des lobbies pétroliers, miniers, agro-alimentaires …, motivée par ses seuls intérêts financiers, peu importe si cela conduit à la mort de l’Europe judéo-chrétienne.

big.129876357

Si l’invasion musulmane de l’Europe se poursuit au rythme actuel, d’ici quelques décennies, les cimetières seront les seuls endroits où les Chrétiens seront majoritaires.

Le blog de Christine TasinReproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 novembre 2014 02:09

 

im-copie-38.jpg

 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-belgique-5-novembre-12-jeunes-belges-forces-de-visiter-une-mosquee-caserne-antre-de-la-charia-la-loi-124963592.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 novembre 2014 03:07
maldives-burqa


Le 31 octobre 2014 


   
L'obligation de porter la burqa arrive aux Maldives, archipel où pourtant les musulmans, depuis des siècles, vivaient leur foi de façon bon enfant.

Le 23 octobre, « Envoyé spécial » consacrait un reportage dont le titre, « Maldives, la charia au paradis », illustre fort à propos le témoignage d’une jeune Maldivienne, athée : « Vous pouviez voir chaque jour de plus en plus de femmes porter la burqa, il y avait une pression sociale pour celles qui ne le voulaient pas. » « La population était très modérée avant, mais depuis 2004, tout a changé », regrette la jeune femme.
Qu’arriverait-il donc si elle ne cachait pas son visage ? « Je ne pense pas que je serais encore en vie » : c’est la loi islamique.
Mais que se passe-t-il donc, dans ce merveilleux archipel du bout du monde ?
De tradition bouddhiste jusqu’au XIIe siècle, c’est sous l’impulsion de nombreux marchands arabes parcourant la route entre le Levant et l’Inde que la religion musulmane, à partir de 1153, finira par s’implanter et supplantera toutes les autres croyances de l’archipel.
La Constitution, en 1997, proclame les Maldives « république islamique » et l’islam religion d’État.
 Et l’identité nationale, cultivée par les autorités, est forgée de trois principes : « Un seul peuple, une seule religion, une seule langue. »
Et, parce que proscrit en islam, il n’y a aucune représentation artistique de visages : le 9 février 2014, dans l’unique musée maldivien, des œuvres préislamiques – vieilles de 850 et 1.200 ans – seront saccagées par une douzaine d’hommes. 
« Ces antiquités ne font pas de moi un mauvais musulman, pas du tout » , se désole pourtant Ismail, le restaurateur du musée.
Et depuis une vingtaine d’années, les Maldiviens – musulmans depuis plusieurs siècles – s’opposent à la rigidité hégémonique des différents gouvernements. 
En outre, depuis 2008, si la Constitution des Maldives impose la religion musulmane, encore ne l’autorise-t-elle que pour la seule expression sunnite.

Les confidences de la jeune fille n’osant exposer son visage font elles-mêmes écho à celles de Messie, un rare Maldivien à travailler dans les zones non musulmanes, c’est-à-dire dans les luxueux hôtels destinés aux touristes.
 « Dans nos villages, tout est interdit, tout le monde se connaît, ici, et si vous faites quoi que ce soit, vous serez puni », raconte le jeune homme dont la mère, il y a six ans, fut convaincue par un imam que ne pas porter la burqa – le jour du jugement dernier – ne lui donnera pas accès au paradis.
 La modération des musulmans proviendrait-elle de leur ignorance du Coran ?
C’est Sher Adam Shami, imam de Malé (la capitale), fort de ses enseignements reçus de son séjour en Arabie saoudite, qui entend bien la pallier. 
Il s’active à faire triompher « l’islam politique », dont la peine de mort par décapitation plutôt que par injection létale, plus conforme aux textes fondamentaux.
 Peine de mort requise dès l’âge… de 7 ans.
 
L’obligation de porter la burqa arrive ainsi aux Maldives, archipel où pourtant les musulmans, depuis des siècles, vivaient leur foi de façon bon enfant.

 Difficile de ne pas se demander si la prolifération de burqas dans notre pays ne représente pas, ici aussi, « l’islam politique » pour lequel se bat l’imam de Malé…

 On peut au moins se poser la question.
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 novembre 2014 19:37

Voir à partir de 1 mn 25 s (après les salamalikoum des psychopathes adeptes de la religion de paix et d’amour).


 

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-irak-kirkouk-les-musulmans-de-l-etat-islamique-detruisent-et-brulent-tout-ce-qui-n-est-conforme-a-la-124963493.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 novembre 2014 02:30

Le Père Michel Viot fut aumônier catholique de prison et il connaît bien le monde carcéral. Dans un entretien sur le plateau de TV Libertés, il confirme la réalité de la radicalisation islamistes dans les prisons françaises, sur la nécessaire évangélisation pour contrer les progrès de l’islam et l’absence de neutralité de l’État en matière religieuse…

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions