Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

24 octobre 2014 23:11

 

 

http://gloria.tv/?media=527837&language=MnVpcnQGQh7

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 octobre 2014 01:30
 Une mosquée est en construction rue Jules-Campagne, à Hautmont, dans l’ancien café le Shérazade. VDN

 
Depuis plusieurs semaines, au 91 de la rue Jules-Campagne, une poignée d’hommes s’active en toute discrétion. Dans l’ancien café le Sherazade, la création d’une mosquée salafi, basée sur le Coran et la Sunna, est en cours. Le tout, sans accord de la Ville. 

 Publié le 17/10/2014
CÉCILE DEBACHY


« La ville d’Hautmont n’a connu que des salles de prière, certaines se trouvant parfois dans des caves, il était important pour la communauté de réfléchir à un projet de construction de mosquée », peut-on lire sur le blog de l’association Assalem, à l’origine de la création rue Jules-Campagne. 
Nous n’en saurons pas beaucoup plus de la part de la structure (lire ci-dessous)

Tout juste que ce projet de construction de mosquée est basé « sur le Coran et la Sunna », en d’autres termes un retour à l’Islam des origines par imitation de la vie du Prophète et un respect des traditions islamiques.
Créée en juillet 2014, selon les statuts déposés en sous-préfecture, l’association hautmontoise, propriétaire du café le Sherazade (cédé à titre gratuit), souhaite par cette future mosquée « éclairer le dialogue et les échanges cultuels et culturels entre les musulmans et les non-musulmans ».
 Les fidèles pourront y pratiquer les cinq prières et la prière du vendredi, les rites liés au ramadan, apprendre le Coran ou la langue arabe, écouter des conférences... 
Un projet de rénovation et construction, chiffré, selon le site de l’association , à 20 000 euros.

Aucun permis de construire

Ce projet risque fort de faire grincer des dents les élus hautmontois, surpris d’apprendre son existence. 
« Aucun dossier n’a été déposé en mairie en ce qui concerne les commissions de sécurité, ni aucun permis de construire pour l’extension qui vient d’être faite à l’arrière du bâtiment. », explique-t-on la Ville. 

Si la mosquée pourrait ouvrir d’ici « deux à trois mois », selon les membres de l’association, pas sûr que la Ville laisse le projet se poursuivre en toute sérénité. 
Une éventuelle préemption des bâtiments (dans le cadre de la politique de résorption de l’habitat insalubre) et des terrains aux alentours, dès que l’opportunité se présentera, est déjà envisagée, afin d’éviter toute extension future.

 Incompréhension  

Durant des semaines, nous avons cherché à les contacter, sans résultat.
 Quand nous sommes allés sur place, nous avons été renvoyés manu militari dans notre rédaction, par le président de l’association Assalem, à l’origine de la création de la future mosquée hautmontoise. 

Par crainte, sans doute, d’amalgames, surtout face aux récents événements qui ont porté un coup à la communauté musulmane. 

Peu désireux de parler à la presse, – et encore moins à une femme « qui n’a rien de mieux à faire et devrait s’occuper de ses gosses » – le président ne veut pas faire de vague.

 On le comprend. 
Nous aurions aimé parler des besoins de la communauté en mal de lieu de culte, du projet culturel porté par l’association, des futurs échanges... 

Nous aurions aimé. 

Eux visiblement pas. Dommage.
http://by-jipp.blogspot.fr/2014/10/une-mosquee-salafi-hautmont-un-projet.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 octobre 2014 00:11

jeune_nation_053_islamisme-république-visu-jn-

L’ancienne école catholique Saint-Louis a été « achetée » par une association regroupant les islamistes de la cité des Berlouffes à Wattrelos, tout à côté d’une autre mosquée, devenue « trop petite » face à pression migratoire.

L’école catholique, fermée en 2008, a été cédée pour 240 000 euros par l’Association immobilière roubaisienne, spécialisée chargée de brader le patrimoine de l’enseignement catholique. Les locaux nécessiteraient pourtant officiellement d’importants travaux : le maire de gauche prétend que la ville n’a pas pu reprendre les locaux parce qu’« il y en avait pour 1,5 million de travaux, entre le désamiantage, la toiture »

Les islamistes, eux, soient se désintéressent du désamiantage, soit sont en mesure de réunir 1,8 million d’euros pour l’achat et les travaux initiaux – sans compter la transformation des lieux en mosquée – pour une simple « salle de prière ».

Les islamistes se réjouissent bruyamment de ce coup :

« On a un souci avec la prière du vendredi, des prières de rue se forment indépendamment [sic] de notre volonté. On a agrandi la salle de prière l’an dernier, mais ce n’est pas suffisant pour absorber tout le monde. Et puis, même si ça se développe ailleurs maintenant, on a la particularité d’avoir un discours en français et en arabe, ce qui est intéressant pour les non-arabophones, comme les convertis »

exulte un responsable islamiste qui annonce déjà la mise en place de cours d’arabe.

 

http://jeune-nation.com/2014/10/10358-a-wattrelos-conversion-dune-ecole-catholique-en-mosquee-inchallah-souhaite-la-voix-du-nord/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 octobre 2014 00:11

Cette photo a fait carton plein hier sur les réseaux sociaux… Et nombreux sont ceux qui ont exprimé leur « dégoût » à l’égard des juifs, du juif qui crie sur cette pauvre arabe apeurée.

Screen Shot 2014-10-16 at 6.17.54 AM

Mais si vous regardez de plus près la photo, vous voyez quelque chose d’intéressant.

Le livre que la femme arabe tient est un livre juif de « psaumes »:

Screen Shot 2014-10-16 at 6.19.06 AM

En fait, elle a arraché le livre de prière de cet homme juif, juste à temps pour que le photographe ne prenne un cliché intéressant… Et sans que personne ne semble comprendre que cette femme vient de voler son livre de prière à un juif.

Il y a d’autres photos de la scène qui montre une autre femme arabe agresser physiquement le même Juif:

Screen Shot 2014-10-16 at 6.20.30 AM

En fait, ce sont les femmes musulmanes qui ont été manifester près du Mont du Temple pour inciter les juifs à quitter le lieu le plus saint du judaïsme. Cette photo, du même photographe, en montre un peu plus:

Screen Shot 2014-10-16 at 6.21.58 AM

Une autre photo de la femme musulmane qui a saisi le Juif est apparue plus tard sur le web. Cette fois, elle attaque une fille juive dans le dos:

Screen Shot 2014-10-16 at 6.22.19 AM

Qui intimide qui déjà?

et pour ceux qui doutent encore: deux vidéos qui montrent la scène dans son ensemble:

Par Elder of Ziyon - adapté par Antoine Chatrier – JSSNews 

 

http://jssnews.com/2014/10/16/anti-propagande-la-verite-sur-cette-photo-dun-juif-qui-crie-contre-une-arabo-musulmane-a-jerusalem/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%28JSS+News%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 octobre 2014 01:55

Le projet des adeptes de la religion de paix en vidéo.


im-copie-27.jpg

Cours d’arabe dans l’école Arabe inclue dans la mosquée.

L’islamiste Tariq Ramadan est venu soutenir le projet à Bagneux en 2013…

 

Vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-l-islamisation-de-bagneux-92-est-en-marche-projet-de-mosquee-ecole-islamique-ou-seront-enseignes-le-124794574.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 octobre 2014 22:55

A partir de 8 mn 40 s dans la vidéo.

im-copie-25.jpg

 

SOURCE / http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-ville-de-mulhouse-68-9-octobre-le-maire-et-son-adjointe-voilee-pour-la-circonstance-viennent-so-124788170.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 octobre 2014 10:58

Des chercheurs de l’UCL, issus du centre interdisciplinaire de l’Islam dans le monde contemporain viennent de mener une enquête. Leur conclusion est claire: «il existe aujourd’hui un malaise réciproque qui ne peut être nié entre musulmans et non-musulmans. »

carte associations islam belgiqueL’étude de l’UCL, laisse peu de doutes : «les crispations réciproques entre les musulmans et les non-musulmans à Bruxelles ont pris une ampleur inédite». L’actualité internationale -avec les records d’envoi de djihadistes, des fractures multiples notamment au niveau de modes de vie tellement différents entretiennent les clichés de part et d’autre.

L’étude de la chercheuse Brigitte Maréchal a abordé quatre grands thèmes: les jeunes, les services publics, les entreprises et l’islamophobie. Brigitte Maréchal et son équipe ont employé une méthodologie scientifique par laquelle tant des musulmans que des non-musulmans ont été interrogés.

La conclusion est claire: «il existe aujourd’hui un malaise réciproque qui ne peut être nié» entre musulmans et non-musulmans ». Il y a de part et d’autre des incompréhensions, des rêves et des réalités différentes et surtout chez les belges, un sentiment qui devient du repli sur soi qui devient de plus en plus important et une fatigue face au multiculturalisme qui nous est imposé par la pensée dominante.

Les chercheurs disent clairement qu’il faut travailler sur toute une série de problématiques lancinantes: le machisme (voir le reportage de Sofie Peeters quartier Anneessens), le halal, les salles de prières dans les entreprises, le port du voile, la place de plus importante de la religion qui vicie les rapports professeurs/élèves dans les écoles bruxelloises.

Le Parti Populaire n’est guère étonné de ce constat alarmant qui ne surprendra aucun habitant de Bruxelles. La fracture est là. Outre le contexte international, elle a été agrandie par 40 ans de mesures laxistes, ou pire d’absence de politiques de nos dirigeants à l’égard des compatriotes et primo-arrivants de tradition arabo-musulmane.

Islam bruxellesQuand ils sont arrivés dans les années 60, aucune politique proactive d’assimilation n’a été menée car ils étaient sensés repartir.

Le regroupement familial a créé une immigration de peuplement et on les a laissés à eux-mêmes ghettoïser des parties entières de Bruxelles. Peu à peu, ils ont osé sans vergogne imposer sur le sol belge leurs propres normes ressortant d’un Islam rétrograde à vocation politique dont le but est devenu en 2014 de créer une contre-société qui refuse nos valeurs de vie.

Contre vents et marées, l’attitude de nos dirigeants -pour ceux qui ne sont pas clientélistes- doit tendre à l’assimilation de ces populations à nos moeurs, modes de vie et coutumes. C’est ansi que les rapports avec les non-musulmans seront harmonieux, eux qui se sentent très souvent gênés par les revendications illégitimes d’un Islam politique qui veut s’imposer en Belgique, dans le cadre plus international de l’islamisation de l’Europe.

Nous attendons d’urgence du gouvernement Michel ler les mesures suivantes :

1. Assimilation totale des populations arabo-musulmanes par la fermeté sur nos valeurs de civilisation qui ont fait de la Belgique un pays aux valeurs démocratiques, de lberté d’expression, d’accueil et de respect des femmes.
2. Refus clair et net des  manifestations criantes d’un islam politique que nous réprouvons. Quelles sont-elles ? Voiles portés par des jeunes filles de plus en plus jeunes, imposition dans nos écoles et dans la société en général de la nourriture halal ; réécriture et enseignement de l’histoire dans un sens islamo-compatible, accomodements raisonnables à la pensée de l’Islam ans certaines écoles.

Nous acceptons l’Islam comme sensibilité dans la sphère privée mais nous réprouvons avec vigueur l’Islam politique qui veut imposer ses moeurs, ses us et ses coutumes au détriment du mode de vie ancestral qui fait le bonheur de vivre dans ce pays et le ciment entre ses habitants.
Ce n’est qu’une salve de mesures indispensables pour que chaque belge ainsi que les non-belges soient à égalité de traitement, une égalité harmonieuse pour tous nos concitoyens.

 

ABRAHAM L

 

http://www.lepeuple.be/lislam-a-bruxelles-desamour-reciproque/23205

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2014 21:33

Les adeptes de la religion de paix et d’amour ont ''fêté'' leur rite de l’égorgement des moutons dans la mosquée de la ville de Bitche en Moselle avec Mehmet Keksai, l’imam turc local n’alignant évidemment pas un seul mot de français interviewé et doublé en voix off par la chaîne locale de TV. Le clou du spectacle est l’affichage du drapeau turc en arrière-plan et du drapeau de l’EURSS.


Le drapeau français encore présent mais probablement plus pour longtemps est en partie coupé et relégué à l’extrême droite de l’image… Le mahométan en chef a bien pris soin de placer derrière lui son drapeau national sans doute pour montrer qu’il est déjà en terrain conquis et que les mécréants n'ont qu'à bien se tenir pour ne pas dire s'applatir.

L’invasion étrangère et l’islamisation rapide de notre pays se concrétisent aussi par des symboles… Allah Akbar !


Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.im-copie-21.jpg

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-france-ville-de-bitche-8-octobre-drapeau-turc-et-imam-turc-pour-le-rite-de-l-egorgement-des-mou-124753553.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2014 18:40

Cheikh Bechir Ben Hassen, mosquée de PuteauxCheikh Rachid, mosquée de PuteauxCheikh Bechir Ben Hassen, mosquée de PontoiseCheikh Mohamed Chaïbi, mosquée de DijonCheikh ZAKARIA, mosquée de MassyCheikh Achir, mosquée de SevranCheikh Youssef Baouendi, mosquée de VigneuxCheick el Mhissni, mosquée de Vigneux

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-islamisation-de-la-france-des-cheikhs-etrangers-font-des-preches-en-arabe-dans-les-mosquees-124747237.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2014 01:49

Algerie--les-chretiens-kabyles-vigilants-devant-les-menac.png

 

L’égorgement et la décapitation d’Hervé Gourdel dans le Djurdjura, en Kabylie, par les “Soldats du Califat en Algérie” (Jund al-Khilafah fi Ard al-Jazaïr), ont profondément marqué les chrétiens protestants de cette région. Un article du site protestant américain Voice of the Persecuted en fait écho hier.

« Les membres de la communauté chrétienne de Bejaia, une des principales villes de Kabylie, sont particulièrement préoccupés par les menaces posées par ces militants [islamistes]. “Si nous considérons le sort réservé par les combattants de l’EI [État Islamique] aux chrétiens irakiens, il y a de bonnes raisons d’avoir des craintes pour l’Église en Algérie.

C’est pourquoi nous devons rester vigilants”, déclare Omar, 31 ans, membre d’une église protestante de Bejaia. Pour Selma, 26 ans, une autre chrétienne de Bejaia, l’Église constitue une cible potentielle pour les terroristes qui ont manifesté “leur désir d’établir un régime théocratique islamique partout où ils mettent les pieds, au détriment des autres croyances. Franchement, je suis préoccupée. Les chrétiens devraient se mobiliser dans la prière contre ces ténèbres qui approchent” ».

kabylie-supporting-iraqi-yezidi-christians-sign

 

http://www.christianophobie.fr/breves/algerie-les-chretiens-kabyles-vigilants-devant-les-menaces-islamistes?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 octobre 2014 10:07

Pedro Lazo Torres, le chef des musulmans à la Havane a révélé que ses efforts, conjoints avec la fondation islamique des affaires religieuses turque pour l’ouverture d’une mosquée, ont été rejetés. Le gouvernement communiste Cubain a dit non à la construction d’une mosquée à la Havane.

Torres a exprimé sa consternation suite à la décision rappelant que la Russie a obtenu la permission de construire une église orthodoxe alors que les 4000 musulmans de Cuba n’ont toujours pas de lieu de prière.

En avril dernier, Mustafa Tutkun le chef de la fondation turque avait demandé la permission de travailler sur un projet de mosquée calquée sur la mosquée d’Ortaköy à Istanbul. Le plan faisait partie du plus grand projet turc de construction de mosquée pour les musulmans dans les Caraïbes. Néanmoins, un projet identique est sur le point d’être achevé à Haïti fin 2014. Source info :Worldbulletin.net


Les mahométans à Cuba.

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-cuba-dit-non-a-la-construction-d-une-mosquee-turque-124714822.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 octobre 2014 01:53
Le Mouvement islamique d'Ouzbékistan s'allie avec l'Etat Islamique

L'Etat islamique grandit, grandit, grandit...

Le Mouvement islamique d'Ouzbékistan s'allie avec l'Etat Islamique

 

L'organisation terroriste Mouvement islamique d'Ouzbékistan a rejoint le groupe Etat islamique qui agit en Irak et en Syrie, a annoncé lundi un représentant de la police ouzbèke.

"Nous avons reçu des données vidéo et audio confirmant la participation du Mouvement islamique d'Ouzbékistan aux opérations militaires menées par l'Etat islamique", a indiqué le responsable.

Selon lui, le Mouvement islamique d'Ouzbékistan, basé en Afghanistan, recrute activement des combattants et organise des camps d'entraînement dans les régions pakistanaises et afghanes proches de la frontière avec l'Ouzbékistan, obligeant les services secrets ouzbeks à prendre des mesures antiterroristes renforcées.

Les médias ont annoncé fin septembre la mort en Syrie de 17 ressortissants ouzbeks qui avaient combattu dans les rangs des combattants de l'Etat islamique.

Les forces de l'ordre ouzbèkes interpellent régulièrement des membres présumés du Mouvement islamique d'Ouzbékistan mis en place en 1996 par les activistes des partis politiques interdits en Ouzbékistan, qui s'étaient installés en Afghanistan. Cette organisation est étroitement liée avec le mouvement des talibans et Al-Qaïda. La Russie, les pays d'Asie centrale et les Etats-Unis ont reconnu le Mouvement islamique d'Ouzbékistan comme une organisation terroriste.

L'Etat islamique (EI), appelé autrefois l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sévissait auparavant principalement en Syrie où il combattait les troupes gouvernementales, acquérant la réputation de l'une des organisations terroristes les plus cruelles. Il y a quelques mois, l'EI s'est soudainement activé en Irak en s'emparant d'importants territoires. Fin juillet, l'EI a proclamé un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. 

Depuis le 8 août, l'armée américaine porte des frappes aériennes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak.

 

Source

http://www.wikistrike.com/2014/10/le-mouvement-islamique-d-ouzbekistan-s-allie-avec-l-etat-islamique.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 octobre 2014 00:36

 

 

 http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-argenteuil-95-devient-il-un-mini-califat-des-milliers-de-mahometans-se-sont-masses-dans-la-mosquee-d-124722783.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 octobre 2014 00:05

Un porte-parole de la police nationale et du département des affaires religieuses a déclaré à l’agence de presse russe Interfax mercredi 1er octobre 2014, l’interdiction de la vente et de l’abattage sacrificiel islamique dans Moscou pendant les vacances. Néanmoins, les musulmans seront autorisés à égorger des moutons pour leur rite de l’Aïd dans les banlieues de la capitale.

L’afflux massif d’immigrés majoritairement musulmans dans Moscou depuis le nord du Caucase et d’Asie centrale génèrent des tensions croissantes avec la communauté slave de la ville. Il y a quatre mosquées officielles dans Moscou saturées par l’augmentation du nombre de musulmans arrivant dans la ville. Ces dernières années, les musulmans se sont installés sur les places publiques pour la prière de l’Aïd avec l’autorisation préalable des autorités locales.

23 millions de musulmans vivent en Russie soit 15% de la population totale. L’islam est la deuxième religion du pays. Source info : Worldbulletin.net


Des dizaines de milliers de mahométans prient dans les rues de Moscou en 2013 pour l’Aïd.

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-moscou-les-autorites-russes-interdisent-aux-musulmans-d-egorger-des-moutons-pour-leur-rite-de-l-ai-124712723.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 octobre 2014 23:06

Alors que nous sommes écrasés d’impôts, que les prix augmentent comme jamais et que la France croule sous 2000 milliards d’Euros de dette…

Quand allons-nous foutre en l’air ces traitres d’islamo-collabos dont nos enfants et petits-enfants en paieront le prix futurs esclaves de l’islam ?


 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-30-septembre-a-la-mosquee-de-lyon-cazeneuve-de-lyon-annonce-que-nos-impots-financeront-le-futur-124714409.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 octobre 2014 01:53

Lettre-d-une-mecreante-aux-musulmans-moderes.jpg

Image à la Une : Nicolas Sarkozy salue de manière obséquieuse l’Imam de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur censé représenter « l’islam modéré ». C’est ce que les bien-pensants de tous bords veulent croire.

Mais souvent la taqyia le rattrape et sa façade de « modéré » se craquelle. (Voir Apostat-Kabyle 26 décembre 2012). Et son discours devient cinglant voire djihadiste.

En substance à propos des caricatures de Mahomet, il a montré sa conception du monde : les nazis sont ceux qui font des caricatures et non ceux qui s’attaquent aux ambassades, brûlent des drapeaux, saccagent tout sur leur passage  et menacent la terre entière dès lors que l’Islam est insulté. 

*****

Cette Lettre d’une internaute fait une synthèse particulièrement intelligente et claire de la partie de cache-cache auxquels se livrent les musulmans, bien aidés il est vrai par médias et politiques.  Elle pose les vraies questions, celles qui ont trait aux textes.

*****

Femme de gauche et plutôt idéaliste, j’ai défendu les causes les plus diverses.  J’ai notamment participé à des manifestations pour l’environnement, pour les droits des femmes, pour la paix, pour le logement abordable, pour l’éducation et la santé, pour la laïcité, contre la pauvreté, à l’occasion de différents sommets, etc.

J’ai longtemps cru que toutes les religions étaient basées sur la paix et l’amour, (même si je n’en pratique plus aucune depuis que j’ai abandonné la religion catholique, faute de foi). J’ai évidemment cru qu’il en était de même pour l’islam et j’étais bien trop paresseuse pour vérifier si j’avais raison. Dans mon esprit, les musulmans violents étaient de mauvais musulmans qui ne respectent pas les principes de leur religion, contrairement aux musulmans à côté desquels je marchais pour protester contre l’embargo américain en Irak et la guerre en Afghanistan.

Il y a environ 6 ans, lorsque je me suis mise sérieusement à l’étude de l’islam, cette conviction que je croyais inébranlable avait résisté au régime taliban, au 11 septembre 2001, à tous les attentats terroristes musulmans qui ont suivi et à toutes les flagellations, amputations, décapitations et autre lapidations commises au nom d’Allah.  Elle a pourtant finit par être ébranlée au point de s’écrouler comme un château de cartes et c’est aux textes fondateurs de l’islam eux-mêmes que je dois le séisme psychologique dont j’avais besoins pour m’ouvrir les yeux.

En tout, j’ai lu le Coran presque 3 fois mais dès ma première lecture de la seconde sourate, il n’était déjà plus possible pour moi de continuer de croire que l’islam n’était que paix et amour. Je ne pouvais que constater une correspondance troublante entre de nombreux versets et plusieurs des actes criminels commis par des musulmans intégristes.

La lecture de hadiths considérés comme authentiques (dont ceux du Sahih Mouslim et ceux du Sahih Boukhari) n’a fait que renforcer mon opinion sur l’islam, que je n’ai désormais d’autre choix que de considérer comme une idéologie violente, misogyne, ségrégationniste et totalitaire. Comme Neo venant d’avaler la pilule rouge dans le film «La Matrice», je vois désormais la réalité sans fard et il n’y a plus de retour en arrière possible.

Les perroquets

Lorsque je souligne la violence de l’islam sur des blogues sans trop donner de détails, il arrive fréquemment que des musulmans me répondent que l’islam n’est pas violent parce que le Coran, prétendent-ils, ne contient aucun verset prônant la violence ou encore qu’il interdit la violence. Évidemment, ils changent de discours lorsque je leur mentionne que je l’ai lu et que je leur cite quelques versets discriminatoires ou violents envers les non-musulmans (polythéistes, juifs, chrétiens, athées, apostats, etc).

Ils m’expliquent alors qu’on ne doit pas interpréter ces versets au sens littéral, qu’il faut les replacer dans leur contexte historique et qu’ils autorisent seulement les musulmans à se défendre en cas d’attaque. En d’autres termes, tout serait dans l’exégèse. Certains musulmans m’ont même affirmé qu’il fallait lire le Coran en arabe pour le comprendre correctement! Parfois ils semblent sincères, parfois non, mais dans tous les cas, ils semblent réciter mécaniquement un texte trouvé sur Internet et appris par cœur.

Mauvais destinataire

Imaginons un instant que ces musulmans aient raison. Imaginons que 100% des versets violents soient acceptables lorsqu’on les interprète/traduit/analyse correctement et, pourquoi pas, que tous les hadiths violents sont faux ou mal rapportés, ce qui ferait des musulmans intégristes des hérétiques et des ignorants qui ne connaissent pas le «vrai» islam, celui des musulmans dit «modérés».

J’ai justement une question pour eux: pourquoi est-ce seulement aux non-musulmans que vous expliquez tout ça?

Pourquoi ne l’expliquez-vous pas plutôt aux autres musulmans afin de prévenir l’intégrisme en amont? Lettres ouvertes, livres, réseaux sociaux, blogs, forums, ce ne sont pourtant pas les possibilités qui manquent de nos jours pour le leur apprendre!

Vous avez peur des représailles? Utilisez un pseudonyme!

Pourquoi ne demandez-vous pas à vos imams, à vos conférenciers et aux enseignants des écoles musulmanes de transmettre cet islam idyllique?

Pourquoi ne menacez-vous pas de boycott les librairies musulmanes qui vendent des livres pro-charia et pro-jihad?

Pourquoi ne descendez-vous pas dans les rues pour protester contre le «faux» islam? Après tout, il menace certainement plus de vies humaines qu’une caricature de Muhammad!

Ne devriez-vous pas être inquiets de voir les mosquées pousser comme des champignons jusqu’en Occident, en sachant qu’une bonne partie d’entre elles sont affiliées à la Muslim World League (organisation wahhabite financée par l’Arabie Saoudite) et que les textes de l’islam y sont interprétés littéralement? Ne devriez-vous pas craindre que ces établissements ne produisent des intégristes en série qui commettront un jour des crimes au nom de votre dieu et achèveront de ruiner la réputation de votre communauté?

La façon dont les non-musulmans interprètent les textes de l’islam n’a absolument aucune importance à partir du moment où nous ne croyons pas à leur origine divine et ne les appliquons pas dans nos vies!

Ce sont des musulmans qui célèbrent le mariage de fillettes avec des pédophiles, kidnappent des jeunes filles d’autres confessions pour les violer et les forcer à se convertir, amputent des voleurs, flagellent des célibataires qui font l’amour, lapident des personnes mariée qui commettent un adultère, exécutent des apostats, pendent des homosexuels, entraînent des enfants-soldats et persécutent des minorités religieuses (y compris des branches minoritaire de l’islam).

Ne pensez-vous pas que les musulmans qui appliquent à la lettre les versets et hadiths les plus violents nuisent bien plus à la réputation de l’islam que tous les non-musulmans mis ensembles ne sauraient le faire?

L’exégèse imaginaire

Si la violence islamiste s’expliquait vraiment par une mauvaise interprétation des textes fondateurs de l’islam, ça ne devrait pas être difficile à prouver non? Pourquoi ne pas commencer par nous donner le nom de l’auteur de cette mystérieuse exégèse censée pouvoir relativiser toute cette barbarie? Jusqu’à présent, aucun des musulmans avec qui j’en ai discuté n’a été capable de me le donner, encore moins de m’en citer des extraits. Est-ce l’exégèse de Tabari? De Al Qurtubî? De Samarqandî? De Ul Kabîr? Existe-t-elle seulement?

«Au royaume de aveugles les borgnes sont rois» dit un proverbe et au royaume de la mécréance, il est assez facile pour le musulman moyen, surtout s’il a un nom à consonance arabe, de faire croire aux mécréants que son appartenance à l’islam lui confère de grandes connaissances sur sa religion et une maîtrise de l’arabe. Pourtant, beaucoup de musulmans (la plupart?) n’ont jamais lu le Coran en entier et connaissent peu ou pas les hadiths. De plus, la majorité d’entre eux n’ont pas l’arabe comme langue maternelle et, de toute façon, la quasi-totalité des arabophones ne comprennent à peu près rien à l’arabe coranique (les éditions arabes du Coran sont des traductions au même titre que les autres).

Tenter de se convaincre soi-même

Vous savez ce que je crois? Je crois que cet islam de paix et d’amour, bon nombre d’entre vous n’y croyez pas plus que moi! Au mieux pouvez-vous seulement prétendre qu’il existe. Votre discours rassurant est réservé aux infidèles parce que vous savez parfaitement bien qu’il ne tiendrait pas la route devant des musulmans bien informés. C’est l’ignorance à propos des textes de l’islam qui permet à ce discours de conserver un reste de crédibilité (du moins dans l’esprit de ceux qui croient encore à la bonté intrinsèque de toute religion). Qui essayez-vous réellement de convaincre? Les non-musulmans ou vous-mêmes?

Avec tous ces terroristes qui révèlent chaque jour un peu plus de la face cachée de l’islam, la supercherie est de plus en plus difficile à maintenir. Faute de pouvoir empêcher l’islam de ternir lui-même sa réputation, plusieurs d’entre vous cherchent à ternir celle de quiconque ose le critiquer. Islamophobe, ignorant, raciste, xénophobe, nazi, aucune insulte ne semble assez forte pour nous qualifier.

Cette tactique pitoyable prouve que nous ne sommes pas si loin de la vérité. Si la mauvaise réputation de l’islam était seulement un malentendu, vous ne réagiriez pas ainsi. Normalement, on n’insulte pas ceux qui se trompent de bonne foi, on leur explique plutôt calmement en quoi ils se trompent, en amenant des preuves convaincantes.   Si vous ne le faites pas, c’est que vous savez au fond de vous-mêmes que c’est impossible.

Penser par soi-même. Les choses sont tranquillement en train de changer. Les gens se lassent de laisser les autres penser à leur place et sont de plus en plus nombreux à lire le Coran et même des recueils de hadiths afin de se faire par eux-mêmes une opinion sur l’islam. Ce n’est jamais facile de réaliser qu’on s’est trompé. Le réveil est brutal mais il est salutaire. Des gauchistes, des féministes, des multiculturalistes et même des musulmans réalisent enfin qu’ils se sont fait avoir et que l’islam n’a rien du conte de fée qu’on leur a dépeint. Lorsqu’on pense par soi-même, on ne peut plus se mentir.

Nous nous servons enfin de notre propre jugement et écoutons notre conscience plutôt que le prêt-à-penser politiquement correct. Nous avons cessé de croire que nos perceptions ne sont pas les bonnes, que les mots ont un autre sens que celui que les dictionnaires leur donnent, que toutes les traductions du Coran sont déficientes, que la haine c’est de l’amour, que la discrimination c’est de l’inclusion et que la guerre d’agression c’est de l’autodéfense.

Nous avons cessé de croire que le problème ce n’est pas l’islam.

Pour connaître les textes fondateurs de l’islam http://textup.fr/81394LX

Cette Lettre est parue le 27 septembre sur le blog «Savoir ou se faire avoir» de Sami Aldeeb. Puis dans celui de Mireille Vallette.

http://www.eurabia.org/minona-lettre-dune-mecreante-aux-musulmans-moderes/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2014 23:43

Cet article est sûrement trop long mais sachez chers lecteurs que nous sommes entré désormais en période de lutte contre l'imposition d'une dictature qui se sert du religieux pour imposer un mode de vie inventé par et pour des bédouins du 7iém siècle en Arabie.

Gérard Brazon

Je ne crois pas un mot du discours de ces "imminents" musulmans "modérés" qui se plaignent que l'on confonde le terrorisme de l'état islamique (EI) et de Boko Haram avec l'islam.

L'islam c'est aujourd'hui ce que nous vivons en France, silencieux mais visible partout dans toutes nos rues. Tranquille mais exigeant, pleurnichard et demandeur de subventions, de constructions de mosquées. Hypocrite et pratiquant la taqqya.

L'islamisme, c'est l'islam en mouvement.

Celui qui s'exprime en Syrie, en Irak et partout dans le monde musulman. Bientôt ce sera le tour de l'Europe lorsque cet islam que nous connaissons, que nous supportons malgré nous, par le fait des politiques, celui qui s'impose sans trop de violence aujourd'hui, deviendra assez fort numériquement pour imposer sa dictature...

C'est pourquoi il faut que vous ayez les arguments, les "élément de langage" comme disent les politiques, les réponses à ceux qui vous disent que l'islamophobie est du racisme alors même que c'est une réaction saine par rapport à l'installation d'une dictature qui n'a rien à voir avec notre civilisation judéo-chrétienne soulignant la raison, la liberté et les droits de l'homme et de la femme.

De grâce, prenez le temps de lire.

Gérard Brazon

ENCHAINES POUR APPRENDRE LE CORAN !LA BARBARIE DANS LE CORAN

Par Abbas Abdelnour, ancien imam, diplômé de l’université islamique d’al-Azhar au Caire et docteur ès lettres de la Sorbonne à Paris.

[Depuis le début de cette semaine, les responsables du culte musulman squattent les plateaux de télévision et les autres médias pour nous rabâcher le message suivant : « Nous condamnons la barbarie des djihadistes. Les atrocités qu’ils commettent n’ont rien à faire avec l’islam. Etc. » Nous leur demandons : Êtes-vous prêts à condamner les versets coraniques qui incitent à la violence, à la haine, à la barbarie ?

Avant de condamner formellement, taqiya oblige, et par convenance, pour innocenter l’islam et pour se désolidariser des islamistes qui ont décapité notre concitoyen Hervé Gourdel, il faut d’abord nettoyer devant sa porte, réviser les textes sacrés de l’islam et réformer radicalement l’enseignement religieux. Le texte suivant fut écrit en 2004 par un ancien imam qui a renoncé à l’islam après avoir compris la vérité de cette croyance. Etant toujours d’actualité, nous le publions pour leur rappeler où se trouve le terreau de la barbarie et où se nourrissent les djihadistes.]

Truffé d’imprécations guerrières et de préceptes moraux dégradants, le Coran fait de l’islam une croyance que l’on est en droit, et même en devoir, de redouter, d’autant plus que sa pratique s’avère inadmissible au regard des exigences de notre époque. L’horreur peut surgir dès qu’un musulman décide d’agir conformément à certains préceptes de ce livre. Plus grave encore, l’effet d’un examen critique de ses enseignements est dévastateur tant au niveau de la croyance qu’à celui de leur mise en pratique. Outre les incohérences, les contradictions et les bizarreries qu’on y observe, ce recueil regorge de propos barbares et indignes de l’homme, du prophète Mahomet et même d’Allah lui-même. Sans prétendre être exhaustif, je me limite à quelques échantillons.

Le Coran dénigre la confiance en soi

À bien lire le Coran posément, avec recul et en détail, l’examinant à la loupe, on s’aperçoit, car on le découvre, que son plus grand ennemi, c’est la confiance en soi ou la foi en l’homme. La foi en l’homme est une présomption et un crime impardonnable de vanité. Ils disaient : Si nous avions dû obtenir quelque avantage de toute cette affaire, certes nous n’aurions pas été défaits ici. Rappelle : Si vous étiez restés dans vos maisons, ceux dont le trépas était écrit là-haut seraient-ils venus succomber à ce même endroit. (3, 154) Ce ne sont pas les combattants qui ont tué les polythéistes dans leur guerre avec eux, mais c’est Allah seul qui les aura exterminés. De même, ce n’est pas Mahomet, dit le prophète, qui lançait des flèches, le lanceur c’était Allah lui-même. Ce n’est pas vous qui les tuez, c’est Allah. Quand tu lançais (un trait), ce n’est pas toi qui le lançais, c’était Allah. (8, 17) D’ailleurs, ni vous, lecteurs, ni moi n’avons aucun pouvoir sur les idées qui traversent nos esprits ou les sentiments de nos cœurs. Sachez que Allah se glisse entre l’homme et son cœur (8, 24), ce qu’il est avisé et subtil ! Pourquoi Allah vous torture-t-il pour vos péchés ? Vous n’êtes que des hommes, une partie de ce qu’il a créée. Il absout qui il veut et châtie qui il veut. (5, 18)  Ô croyants ! Ceux qui associent sont immondes ; cette année expirée, ils ne doivent pas s’approcher de l’oratoire sacré. (9, 28)Il aurait été fort possible de remplacer ce mot par un autre plus significatif, mais moins insultant, de sorte, au moins, qu’il convienne au caractère inimitable attribué au Coran, ce recueil prétendument supérieur à l’intelligence. Le Coran ou plutôt son auteur, veut-il bien, qu’avec une telle offense, une expression si ignoble, nous puissions imaginer les autres et réaliser le noble projet de notre renaissance ? Est-ce avec une notion aussi abominable qu’il conçoive l’avenir de nos relations avec l’autre. Autre parce qu’il exprime une conception différente de la nôtre, au sujet des convictions et de la pratique religieuse, donc de la doctrine ? Hélas, je vois, ici, l’application d’un proverbe arabe qui dit : « L’intérêt est une maladie. » Effectivement, même Allah, dans le Coran, n’en serait pas exempt.

C’est désolant !3. Le Coran détruit la liberté individuelleLa destruction de la liberté individuelle fait partie des préceptes barbares diffusés dans le Coran. Aucun croyant, aucune croyante n’ont le choix de leurs affaires si Allah et son prophète en ont décidé autrement. (33, 36) C’est ainsi que le Coran asphyxie l’épanouissement personnel en privant l’individu de toute initiative. L’être humain est contraint à la soumission dans l’islam. (2, 208). Il est soumis à l’esclavage envers le dieu du Coran et son prophète. Quelles sont les paroles des croyants quand on les appelle devant Allah et son prophète afin qu’ils décident entre eux ? Ils disent : ‘Nous avons entendu et nous obéissons’. (24, 51). Le croyant musulman doit devenir un simple robot. Il n’a pas le choix. Sa liberté est confisquée, voire spoliée. Il est contraint à l’obéissance aveugle d’une idéologie totalitaire.4. Le Coran appelle les musulmans à combattre les non musulmans

 

  1. J’aurai bien souhaité que le Coran ne qualifie pas le polythéiste d’immonde. Je croyais qu’étant plus grand et plus noble, son auteur n’intégrerait pas un tel terme, si insupportable, dans son texte dit sacré, et ne l’attribuerait pas même à un de ses adversaires. Personnellement, j’ai honte d’utiliser ce terme et de prononcer ce mot. Je refuse catégoriquement qu’il figure dans mes écrits. Comment pourrai-je l’appliquer à un être humain, comme moi, ayant le droit absolu de pratiquer et de jouir de sa liberté de pensée, même si nous n’avons pas la même opinion. Il m’est également difficile d’admettre que Dieu ou Allah, qu’on dit clément et miséricordieux, puisse même envisager de prononcer une telle parole et bien plus la fasse descendre du ciel dans un Coran et qu’ainsi nous devions l’utiliser en récitation dans nos prières et nos pratiques cultuelles. Il n’est pas concevable qu’on ait osé attribuer à Allah une telle aberration, un tel mépris pour une grande partie de l’humanité, c’est pour le moins discourtois.
  2. Le Coran ne considère pas le polythéiste ou l’associationniste, c’est-à-dire le chrétien, comme un être humain. Il le relègue loin au-dessous de la dignité de l’homme. Il professe à son égard une opinion très dégradante, à l’opposé de toute version culturelle équilibrée.

2. Le Coran méprise la dignité de l’homme

  1. Ces échantillons du texte coranique dessinent clairement le portrait d’un dieu tyrannique, tortionnaire et belliqueux. D’autres exemples illustrent maints aspects de cette barbarie dans le Coran. Ils sont aussi ignobles et abominables que le précédent.

La guerre contre les non musulmans fait également partie de la barbarie du Coran. Cette idéologie de mort frappe les mécréants que sont les chrétiens et les juifs, mais aussi les apostats. Il ordonne aux musulmans de terroriser les non musulmans pour le compte d’Allah. Voici quelques-unes de ces injonctions aberrantes qui abondent dans le soi-disant livre saint de l’islam :

- Tuez-les partout où vous les rencontrez. (2, 191)

- Ils aimeraient vous voir incrédules comme ils le sont eux-mêmes, et que vous soyez ainsi semblables à eux. Ne prenez donc aucun protecteur parmi eux jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le chemin d’Allah. S’ils se détournent, saisissez-les ; tuez-les partout où vous les trouverez. (4, 89)

- Tuez-les polythéistes, partout où vous les trouverez ; capturez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades. (9, 5)

- Frappez de terreur l’ennemi d’Allah et le vôtre. (8, 60)

- Combattez- (tuez-) les (les non musulmans). Allah les châtiera (tourmentera) par vos mains. (9, 14)

- Je veux jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez sur leurs cous ; frappez-les tous aux jointures. Ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est Allah qui les a tués. (8, 12-17)

- O vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui vivent dans votre voisinage immédiat. Qu’ils éprouvent votre rudesse. Sachez qu’Allah est avec ceux qui craignent. (9, 123)

- Lorsque vous combattez les impies, un bon coup sur la nuque. Une fois assommés, serrez-leur bien la chaîne, faire grâce ou rançonner.(64,4)

Plus cruel encore est ce verset coranique qui prescrit la mutilation des ennemis.

Ceux qui font la guerre à Allah et à Mahomet et sèment le désordre sur terre, seront punis par l’exécution ou la crucifixion ou l’ablation des mains et des pieds opposés ou le bannissement de leur pays, à l’exception de ceux qui se seront repentis avant que vous les ayez en votre pouvoir. (5,33)

Voilà une des très nombreuses consignes que donne à ses adeptes le soi-disant clément et miséricordieux dieu du Coran ! Qui peut prétendre attribuer à cet Allah la prescription de pareils châtiments en le faisant passer pour un monstre ?

5. Le Coran établit un statut esclavagiste de la femme

Une vision obscurantiste et méprisante de la femme se dégage des différents enseignements qui y figurent.

a) Le Coran la méprise et la considère, de façon dégradante, comme un simple champ de labour, c’est-à-dire une pièce de terre, au service de l’homme qui en dispose à son gré. Vos femmes sont pour vous un champ de labour : allez à votre champ comme vous le voudrez. (2, 223) Puisqu’elle doit une obéissance absolue à son époux, la femme, devenue esclave, est tenue à une disponibilité totale. Elle n’a pas le droit de se refuser à son conjoint s’il la convoite, « fût-ce même sur le dos d’un chameau ». Si un homme appelle sa femme pour son propre plaisir, elle devra obéir même si elle se trouve « sur le bord supérieur d’un four embrasé ». Le Prophète ajoute dans un autre hadîth cité par Ghazali : Si j’ordonne à quelqu’un de se mettre à genoux, je donnerai cet ordre à la femme de le faire devant son mari, car il jouit d’un grand droit sur elle.

b) Ce mépris se manifeste également dans la désastreuse polygamie consacrée dans le Coran. Il fait de l’homme un être charnel esclave de ses pulsions sexuelles. Chaque fois que l’homme lance un regard de convoitise ou de concupiscence sur une femme, le Coran lui accorde le droit de l’épouser. Le terme arabe nikah qu’on traduit en langues occidentales par le mot mariage, signifie littéralement en arabefornication« Epousez (plutôt forniquez ou possédez) autant qu’il vous plaît de femmes : par deux, par trois, par quatre… et celles que vos mains droites ont acquises… » (4, 3) L’auteur de cet enseignement, fut-il un dieu, un homme comme Mahomet ou n’importe qui, était-il totalement inconscient des grandes calamités qu’une telle polygamie, qu’une telle débauche, peut engendrer ? A-t-il pensé à l’épouse qui se trouve condamnée à vivre en permanence, dans l’angoisse, la détresse, et la peur de voir une, deux et même trois concubines, venir un jour s’installer dans sa demeure et partager tout avec elle ? Quel est ce législateur qui, instaurant cette polygamie, ne cherche qu’à protéger et même à promouvoir les instincts dévoyés ? A-t-il pensé aux enfants issus de ces ménages polygames et à la délinquance à laquelle ils seront condamnés, parce qu’ils auront vécu et grandit dans des conditions conflictuelles et dans un environnement psychique tendu en permanence ?

c) Outre cette polygamie et les conséquences désastreuses qui en découlent, le Coran accorde à l’homme le droit de réprimander, voire de battre sa femme, mais aussi d’abandonner l’alcôve. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre la désobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part ; vous les battrez… (4, 34) Est-ce que le recours à la violence pour corriger une femme est véritablement un enseignement divin, messieurs les « doctes de la loi » ? Qui d’entre vous accepterait que son père applique une telle brutalité à l’encontre de sa mère ? Dans quelle barbarie le Coran nous embarque ? Quelle société, autre que la société musulmane, peut encore tolérer un droit octroyé à l’homme d’utiliser la violence à l’égard de son épouse ? Dans quel déchirement psychologique se trouve la femme musulmane qui vit dans la crainte permanente d’être battue par son mari ?

d) La répudiation abusive des femmes fait aussi partie de cette barbarie coranique. Le Coran la considère comme un droit discrétionnaire appartenant à l’homme seul. Il lui suffit de dire trois fois à son épouse Anti tâliq (tu es répudiée) pour que la dissolution du lien conjugal entre aussitôt en vigueur. La répudiation peut se faire deux fois : alors ou bien la femme est gardée honnêtement ou bien renvoyée avec générosité. Si un mari répudie sa femme trois fois, il ne lui est permis de la reprendre que lorsqu’elle aura épousé un autre mari, et que celui-ci l’aura répudiée à son tour. Telles sont les bornes que Dieu déclare aux hommes qui entendent… (2, 229-230)

Les exégètes bavards qui interprètent ces versets estiment que l’homme a le droit de répudier son épouse sans justifier son acte par un motif quelconque. Il est également de son droit de la reprendre après une première et une deuxième répudiation. Cependant, s’il la répudie une troisième fois, il ne pourra plus la reprendre avant qu’elle ne se marie avec un autre homme dit « le délieur » (al-mohallil) qui la répudie à son tour. Ce législateur divin était-il si borné et ne pouvait-il prévoir d’autres moyens plus nobles et plus humains pour légiférer dans ce domaine ? [Ndt. Le musulman porte atteinte à lui-même, à ses enfants ainsi qu’à sa réputation, s’il répudie sa femme qu’il ne peut récupérer qu’après qu’elle ait épousé un autre et goûté à son organe mielleux, selon les propres termes d’un hadith de Mahomet.]

d) Le Coran légitime une supériorité barbare de l’homme sur la femme et la justifie en vertu d’un précepte divin. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Allah a élevé les uns au-dessus des autres (4, 34). En même temps, il stipule l’infériorité de la femme face à l’homme dans le témoignage en justice. Devant les tribunaux, la femme toute seule ne pourra pas témoigner comme l’homme. Si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi celles qui sont habiles à témoigner (2, 282). C’est ainsi que le Coran humilie clairement la femme et met en question sa capacité mentale. La valeur du témoignage d’une femme, quel que soit son statut social, équivaut à la moitié de celui d’un homme, fût-il analphabète ou grand intellectuel.

e) Cette humiliation coranique de la femme s’étend également à la question de l’héritage. Dans le partage des biens entre les enfants, un garçon hérite le double de sa sœur. Si (les héritiers) sont des frères et sœurs, le fils aura la portion de deux filles. (4, 11 et 176) Une société qui n’accorde à la femme ni honneur ni égalité ni considération, mais plutôt infériorité, discrimi-nation, mépris et humiliation, est-elle digne et capable d’entrer dans la modernité et rejoindre le monde civilisé ?

6. La barbarie à l’égard d’Allah

a. Le Coran place Allah au service de la personne de Mahomet

Le Coran tient des propos barbares à l’égard d’Allah et le prophète Mahomet, lesquels s’avèrent déconcertants et choquants. Le verset 56 de la sourate 33 stipule de façon extrêmement bizarre qu’Allah et ses anges prient sur le prophète. Il ordonne aux fidèles de faire de même : Priez sur lui (Mahomet) et adressez (lui) vos saluts. Comment pouvons-nous imaginer qu’Allah, le grand Dieu, le Tout puissant, daigne prier « sur » (pour) Mahomet et soit assigné à son service, alors que celui-ci se déclare faire partie du commun des mortels : Je suis un homme comme vous et rien d’autre. (8, 110) et se considère comme un serviteur d’Allah. (2, 23).

Par conséquent, les prières attribuées à Allah comme à ses anges s’opposent à toute la conception rationnelle que prône l’islam et dont il s’enorgueillit.

Pire encore, le Coran rabaisse le même dieu et le considère comme un simple individu ayant besoin de jurer pour prouver que Mahomet est un envoyé. J’en jure par le Coran sage que tu (Mahomet) es du nombre des envoyés (36, 1-3). Ce même dieu prête serment sur la vie de Mahomet pour confirmer ses déclarations : Par ta vie, ô Mahomet, ils étaient étourdis dans leur ivresse. (15, 72)

b. Le Coran divinise Mahomet

Cette projection barbare d’Allah dans le Coran ne se dissocie pas d’une autre barbarie coranique qui divinise Mahomet et le place au-dessus de ce même dieu. Dans la sourate (49, 3), le Coran associe d’abord Mahomet à Allah, avant d’inciter les fidèles à lui adresser leurs hommages et dévotions, et dans la sourate (48, 8-10), à l’adorer.

La barbarie du Coran atteint son paroxysme avec les privilèges exorbitants qu’il accorde à Mahomet en tant qu’individu. Sans exiger de lui qu’il se conforme aux préceptes coraniques, il l’autorise à se comporter selon son bon plaisir, notamment dans le domaine sexuel et de ses relations avec les femmes. La polygamie coranique est limitée à quatre épouses, mais Mahomet a le droit d’être super polygame. Il peut épouser autant de femmes qu’il veut et favoriser telle ou telle épouse de son harem. En outre, il peut convoiter et jouir de toute esclave ou captive de guerre, comme il est autorisé à épouser toute femme croyante qui s’offre à lui :

Ô toi, le Prophète ! Nous avons déclaré licites pour toi les épouses auxquelles tu as donné leur douaire, les captives qu’Allah t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de ton oncle maternel, les filles des tantes maternelles – celles qui avaient émigré avec toi – ainsi que toute femme croyante qui s’offrirait à toi, pourvu que tu ais voulu l’épouser. Ceci est un privilège qui t’est accordé, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et de ce que leurs mains droites ont acquis (esclaves et captives), de manière à ce que tu ne ressentes aucune gêne. (33, 50).

7.     La barbarie du Coran s’étend aussi à d’autres domaines

Le Coran ne se contente pas de ces enseignements abominables. Hélas, d’autres incorrections et grossièretés, plus graves encore, y figurent. En voici quelques exemples :

– L’amputation de la main des voleurs. Vous couperez la main des voleurs, homme ou femme, en punition de leur crime. C’est la peine qu’Allah a établie à leur encontre. Il est puissant et sage. (5, 38). Fait-elle partie de la loi de Talion ? Est-ce que c’est un enseignement digne d’un dieu dit clément ou miséricordieux, ou le précepte d’un dieu vengeur, belliqueux et sanguinaire ?

– Les prisonniers de guerre doivent être tués. Il n’a jamais été donné à un prophète de faire des prisonniers sans commettre de grands massacres sur la terre. (8, 67). Allah souhaite-t-il véritablement un tel génocide et choisit-il des prophètes génocidaires ?

– La flagellation des adultères, plutôt leur lapidation jusqu’à la mort devant bon nombre de témoins. Vous infligerez à l’homme et à la femme adultères cent coups de fouet à chacun. Que la compassion ne vous entrave pas dans l’accomplissement de ce précepte d’Allah, si vous croyez en Dieu et au jour dernier. Que le supplice ait lieu en présence d’un certain nombre de croyants. (24, 2) Est-ce une preuve de clémence ou de barbarie ?

– Les châtiments collectifs dont parle le Coran s’opposent d’une part au concept d’Allah, réputé équitable et juste, et d’autre part, à toutes les lois et les traditions qui les interdisent. Or, selon le Coran, Allah aurait commis des génocides : Il n’est point de cité que nous ne détruisions ou à laquelle nous n’infligions des tourments cruels. Cela figure textuellement dans l’Ecriture. (17, 58)

– La cruauté du dieu du Coran laquelle découle des châtiments collectifs est manifeste dans plusieurs versets coraniques. Si un peuple rejette le messager du dieu Allah et son message, celui-ci le détruit. Ton seigneur n’abolit point les cités avant d’envoyer dans leur métropole un messager pour réciter aux hommes nos versets. Nous ne détruisons les cités que si leurs habitants sont iniques. (20, 59)

La même cruauté et le même esprit de vengeance du dieu coranique éclatent dans d’autres versets.

- Nous avons fait périr avant vous des générations lorsqu’elles se montrèrent injustes. (10, 13)

- Oui, nous leur enverrons la chamelle, comme une sédition pour eux ; guette-les et sois patient ! Annonce-leur que l’eau doit être partagée entre eux et qu’il appartient à chacun de boire à son tour. Ils appelèrent alors leur compagnon. Celui-ci prit son couteau et trancha les jarrets de la chamelle. Comme j’ai châtié et comme j’avais averti ! Nous avons envoyé contre eux un seul Cri et ils devinrent semblables à l’herbe desséchée d’un enclos. (54, 28-31)

- Ils dirent : ‘Quel que soit le signe que tu nous apportes pour nous ensorceler, nous ne croirons pas en toi !’ Nous avons envoyé contre eux l’inondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles et le sang, comme signes intelligibles. Mais ils étaient, certes, remplis d’orgueil ! C’était un peuple criminel ! … Nous nous sommes vengés d’eux, nous les avons engloutis dans l’abîme parce qu’ils ont traités nos signes de mensonges et qu’ils ne s’en souciaient pas. (7, 132-136)

- N’as-tu pas vu comment ton seigneur a traité les hommes de l’éléphant ? N’a-t-il pas détourné leur stratagème, envoyé contre eux des oiseaux sauvages qui leur lançaient des pierres d’argile ? Il les a ensuite rendus semblables à des tiges de céréales déjà mâchées.(105,. 1-5)

Il convient également de mentionner que la sourate 33 (Les coalisés) du Coran comprend à elle seule une mine de propos effrayants devenus une source fondamentale du droit et des enseignements de l’islam : Révocation et interdiction de l’adoption (v. 4, 5 et 40) – Négation de la liberté individuelle (v. 6 et 13) – Claustration des femmes (v. 33) – Installation d’un rideau pour parler aux femmes (v. 53) – Foulard islamique (v. 59) – Polygamie sans restriction du nombre (v. 50) – Pouvoir discrétionnaire sur les femmes du prophète (v. 28) – Jalousie posthume de Mahomet (v. 53) – Justification de l’inceste (v. 33) – Extermination des juifs Banou Qoraïza (v. 26) – Liquidation, expulsion des juifs de Khaybar et confiscation de leurs biens (v. 27) – Châtiment douloureux pour les infidèles v. 8) – Malédiction d’Allah sur les infidèles (v. 61, 64, 65), c’est-à-dire sur ceux qui osent adopter une position critique ou sceptique vis-à-vis du Coran.

Bref, c’est sans opposition ni contestation que les musulmans acceptent tous ces préceptes et tant d’autres menant à des attitudes et des conduites encore plus graves. Ils ont considéré tout cela comme une révélation descendue du ciel. Face à ces ordres divins, il ne faut que se prosterner. Comment pouvons-nous alors entrer dans un nouveau millénaire sans expulser toutes ces eaux grasses, nous libérer de toutes ces hardes, de tous ces fardeaux, notamment en rejetant toute cette barbarie que le Coran nous a infligée ? N’a-t-il pas également consacré en nous toutes ces aberrations, avec la complicité des cieux et de la terre ? En effet, la mentalité défaitiste a immobilisé la doctrine dans le temps, et le mouvement de ce temps qui était la fierté des Arabes s’est détraqué. C’est ainsi que nous avons chaviré, et le temps a, du même coup, déraillé avec nous. Hélas ! Le temps écoulé ne revient plus ! Ses aiguilles ne feront jamais marche arrière ! Ce qui est perdu est perdu.

Malek Sibali

Texte publié dans L’Islam, sacrée violence – Textes Fondateurs, de Malek SIBALI, Editions de Paris. 2011

http://www.gerard-brazon.com/article-que-les-musulmans-se-desolidarisent-du-coran-et-nous-les-croirons-sinceres-par-malek-sibali-124665617.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2014 01:58

Screen Shot 2014-09-28 at 09.50.17 AM

Jeudi 25 septembre, l’émission «Complément d’enquête» de France 2 était consacrée aux menaces qui pèsent sur la communauté juive de France, et aux émeutes antisémites du mois de juillet et août dernier.

Dans le reportage, la chaîne a eu le rare courage de braver l’indicible tabou et de montrer la violence de l’antisémitisme des Musulmans de France.

Elle a, pour la première fois, montré que les agressions contre les Juifs ne sont pas le fait de l’extrême droite, mais de jeunes issus de l’immigration.

 

Complément d’enquête offre à comprendre le mécanisme du passage à l’acte violent des minorités musulmanes, chauffées à blanc par l’hystérie médiatique déchaînée lorsqu’Israël est agressé et qu’il se défend.

La chaîne montre que l’antisionisme n’aura été qu’un écran de fumée très provisoire pour cacher la haine des Juifs.

Elle révèle que l’explosion des agressions contre les juifs dans les rues de France (+ 126% depuis le début de l’année 2014 selon leschiffres de la Préfecture de police et du SPCJ) est la conséquence directe de la désinformation, parce que les médias ne présentent le conflit que selon le narratif palestinien, comme s’ils étaient eux-mêmes en guerre contre Israël. D’ailleurs France 2 est loin d’être à la traine sur ce point.

SOS Racisme ne sera pas très joyeux de cette vidéo.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

http://www.dreuz.info/2014/09/video-france-2-appel-a-tuer-les-juifs-dans-complement-denquete/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2014 01:31

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-le-4-octobre-prochain-les-musulmans-vont-egorger-plus-de-200-000-moutons-en-france-pour-leur-rite-d-124660979.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 octobre 2014 01:56
Clamart en région parisienne

Clamart en région parisienne

Avec une caméra cachée, un reporter filme un prêche d’appel au jihad dans une mosquée française.

La façon dont l’imam s’acharne contre les Juifs et les Chrétiens explique la décapitation de Hervé Gourdel.

Selon une source algérienne, son bourreau aurait la nationalité française.

 

Cela se passe dans une mosquée, mais ça n’a rien à voir avec l’islam ? Il faut se rendre dans un temple hindou, pour rencontrer le vrai islam ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

 

http://www.dreuz.info/2014/09/video-france-2-les-imams-francais-appellent-au-jihad-pas-en-mon-nom-mon-oeil/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 octobre 2014 00:19

decapitation-1

Michel Garroté, réd. Chef  —  La « coexistence » entre, d’une part, Judaïsme et Chrétienté, et d’autre part, Islam semble — partout dans le monde — ne pas aller de soi (extraits adaptés ; source en bas de page) : la France n’est pas, à ce titre, une exception. Les débats auxquels nous assistons sur le sujet sont désormais quotidiens. Parmi les arguments le plus souvent invoqués contre les Chrétiens figure en bonne place le reproche d’avoir gravement, à au moins deux reprises, agressé les Musulmans : lors des croisades, puis, huit siècles plus tard, lors de la colonisation.

Ces « péchés », régulièrement invoqués par ceux qui ne semblent pas les avoir « digérés », feraient passer pour un juste retour des choses leur afflux massif en terre chrétienne et leur revendication du droit d’y affirmer leur foi. Un tel argument est très largement repris chez nous : « avec tout ce qu’on leur a fait, on ne l’a pas volé ».

Ces reproches doivent toutefois être replacés dans une perspective historique plus large que celle du dernier siècle, ou même du dernier millénaire. Sans entrer dans les détails, il importe de rappeler quelques faits. Le premier est la conversion au christianisme de l’empereur romain Constantin en 323.

Presque du jour au lendemain, et pacifiquement, un Empire s’étendant d’est en ouest de l’actuel Iran à l’actuel Maroc, et du nord au sud de l’Écosse à l’Égypte, devient donc chrétien. Constantin, pour marquer cette rupture, transfère en 330 sa capitale de Rome à Byzance, qui prend le nom de Constantinopolis, la « ville de Constantin ».

Lorsqu’en 613 l’Islam fait irruption dans l’Histoire, le bassin méditerrané est donc chrétien depuis trois siècles.

  La nouvelle religion se répand dès la mort du Prophète comme une traînée de poudre et toujours par le moyen de la guerre. Le Moyen-Orient (Syrie, Palestine, Égypte…) est subjugué entre 635 et 642, le Maghreb entre 660 et 710, l’Espagne dans les années 720, la France l’aurait été si Charles Martel n’avait remporté la victoire de Poitiers (732).  C’est donc en un siècle un énorme pan de la Chrétienté, comprenant les Lieux Saints, qui est par force islamisé. Dans certaines régions (le Maghreb de saint Augustin), notre religion est totalement éradiquée. Pendant près de cinq siècles, les Chrétiens purent toutefois continuer à se rendre en Terre Sainte. Le pèlerinage à Jérusalem est alors très répandu, mais devient de plus en plus périlleux jusqu’en 1078, où les Musulmans en interdisent complètement l’accès aux Chrétiens.

La première croisade eut donc pour objectif de réouvrir aux pèlerins la route de Jérusalem que leur interdisaient les Musulmans. Elle aboutit à la prise de la ville et à la reconstitution en Terre Sainte d’un éphémère État chrétien (1099-1291).


A la même époque, l’Espagne entreprenait de se libérer du joug arabe par la Reconquista (« de sinistre mémoire » a-t-on récemment pu entendre à la radio). Le célèbre Cid de Corneille fut l’un des artisans de cette longue guerre, très dure puisque si la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa en 1212 est considérée comme un événement décisif, il fallut attendre 1492 pour que les armées d’Isabelle la Catholique mettent un terme définitif (?) à l’existence du Royaume islamique de Grenade (« et à la tolérance religieuse qui y régnait », nous apprend le journal Le Monde).

Aujourd’hui encore les Musulmans ont la nostalgie de l’Espagne islamique. Le roi d’Arabie, de passage en Andalousie, a récemment demandé que la cathédrale de Séville soit rendue à l’Islam. L’archevêque de la ville lui a répondu qu’il faudrait d’abord rendre Sainte-Sophie de Constantinople au culte chrétien.

Car à l’époque même où l’Espagne se libérait du joug musulman, l’Empire byzantin succombait. Comme par un phénomène de vases communicants, le reflux de l’Islam en Espagne fut contemporain de sa formidable progression en Grèce et dans les Balkans. En 1453, Constantinople, capitale millénaire du premier empire chrétien, tombe entre les mains de l’Empire musulman des Ottomans, qui en font leur capitale (le nom d’Istanbul est une dégradation de celui de Constantinopolis).

La progression islamique se poursuit jusqu’au cœur de l’Europe : la Serbie chrétienne succombe à la bataille de Kossovo (1389). On peut lire à ce sujet dans le dictionnaire d’Histoire universelle : « pendant près de trois siècles, le peuple serbe allait être soumis à une tyrannie très dure ; beaucoup de grandes familles serbes furent exterminées, le peuple réduit en servitude et des milliers d’enfants enlevés pour être élevés dans l’Islam et enrégimentés dans le corps des janissaires ».

On comprend mieux la « sensibilité » des Serbes par rapport à la question musulmane, notamment au Kosovo. Puis c’est la Bulgarie, l’actuelle Roumanie, la Hongrie qui succombent à leur tour. En 1683 (il y a trois siècles), les Musulmans assiègent Vienne dont la population, pour ne pas paraître affamée, leur lance par-dessus les remparts des petits pains en forme de croissants, symbole de l’Islam. Ces « viennoiseries » auront la vie longue, mais qui se souvient encore de leur histoire ? C’est une intervention polonaise (déjà la Pologne !) qui délivre la capitale autrichienne.

Comme en Espagne commencera alors dans les Balkans une lente et sanglante Reconquista. Les Musulmans se montrent particulièrement cruels dans la répression des insurrections chrétiennes (le massacre de toute la population de l’île de Chio, en 1822, a été « immortalisé » par Victor Hugo). La Grèce n’est libérée qu’en 1830, après quatre siècles d’occupation, la Bulgarie en 1876, la Bosnie en 1913. En 1914 commence la première guerre mondiale, et c’est une époque charnière.

L’Empire Ottoman s’allie en effet aux empires allemand et austro-hongrois. Il profite des hostilités pour en finir avec l’importante communauté arménienne (1,5 millions de morts).

Vaincu en 1918, l’Empire est démantelé en 1919 par le traité de Sèvres. Il n’existe plus depuis cette date d’État musulman unifié, mais des États islamiques indépendants et souvent rivaux les uns des autres. Le traité de Lausanne (1923) confirma (étrange amnésie ou volonté symbolique des puissances occidentales, devenues « « laïques » ?) le maintien de Constantinople-Istanbul dans la République turque.

Les derniers temps de l’Empire Ottoman ont vu les puissances occidentales profiter de son état « d’homme malade ». C’est la « colonisation ». L’Algérie, la Tunisie et le Maroc ont été occupés par la France pendant respectivement 130, 80 et 40 ans ;

l’Égypte par les Britanniques pendant 50 ans. Ceux qui depuis cinq siècles campent à Constantinople nous invitent quotidiennement à battre notre coulpe pour quelques décennies de colonisation, ce que nous faisons bien volontiers. Mais si de nombreuses injustices ont certes été commises pendant cette brève période, il est en tout cas une chose que personne ne pourra venir reprocher aux « Chrétiens » : celle d’avoir tenté de convertir à leur foi les populations musulmanes des pays colonisés.

Voici donc le tableau des grands mouvements de flux et de reflux qui ont caractérisé les relations Chrétienté-Islam depuis près de 1500 ans. Il est caractérisé par un fait essentiel : la volonté constante d’expansion de l’Islam – pour qui le monde est divisé en deux parties : une « Maison de l’Islam » (Dar-el-islam) et une « Maison de la guerre » (Dar-el-harb – au détriment de la Chrétienté.

L’Occident déchristianisé et amnésique s’imagine que l’Histoire a commencé avec la Révolution française, et que la colonisation résume donc nos relations avec le monde musulman. Ce dernier, qui a la mémoire plus longue, joue à fond de cet argument culpabilisant et inhibant. De la rancune des croisades à la nostalgie de l’Espagne islamique, il n’a, lui, rien oublié. Apparemment moins disposés que les Chrétiens à l’examen de conscience et à l’autocritique, les Musulmans leur font reproche d’avoir, même temporairement, reconquis d’anciennes terres chrétiennes.

Aujourd’hui l’éclatement de la Maison de l’Islam rend impossible le retour des invasions militaires que la Chrétienté a connues de sa part pendant des siècles. Mais l’on sent bien le défi que constitue pour les Chrétiens l’afflux pacifique dans leurs pays de millions de Musulmans porteurs d’une vision qui a le mérite d’être claire.

De ce fait les propos de l’imam d’Oyonnax, il y a quelques années, pour qui la France serait un jour une république islamique, ne sont pas une maladresse ou une « bavure ». La ligne de front s’est aujourd’hui déplacée jusqu’au cœur de notre pays, de nos villes.

La France est (re-)devenue Maison de la guerre, même s’il ne s’agit pas forcément d’une guerre au sens militaire. Si nous devons relever ce défi en chrétiens, avec amour et espérance, nous ne devons pas en revanche nous voiler la face : quinze siècles nous éclairent sur le sens de ce que nous vivons aujourd’hui.

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

Michel Garroté, réd. Chef  www.dreuz.info

Source :

Jean-François Chemain, Kiffe la France, éditions Via Romana.

http://www.via-romana.fr/?pageid=fiche&prod=138&ftitre=Kiffe+la+France

http://www.amazon.fr/Kiffe-France-Jean-Fran%C3%A7ois-Chemain/dp/B004UUAZLK

http://www.dreuz.info/2014/09/15-siecles-dislam-expliquent-ce-qui-se-passe-aujourdhui/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 octobre 2014 00:45

 

 

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-port-saint-louis-13-encore-une-autre-mosquee-caserne-en-construction-avec-salle-de-cours-coranique-124654357.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 octobre 2014 00:42

92dac03270d28b6d2b2b8637e4cae98a_thumb_565.jpg

Deux pays qui discriminent, persécutent et expulsent légalement les chrétiens chez eux (voir ici et ici pour le Maroc et ici pour la Turquie) encadrent en France leur diaspora par des mosquées monumentales, centre de la vie sociale. Jusqu'au centre de la France. Gien représente pour les français une bourgade préservée dédiée à l'artisanat. En réalité cette ville est largement colonisée.

La mosquée turque :

En mai 2008, après 3 ans de travaux,  l’Association culturelle et cultuelle turque Gien-Briare   inaugura sa mosquée en grande pompe. Outre les maires des villes alentours, le sous-préfet de Montargis, madame Martinez-Pommier,  des représentants du consulat de Turquie en France assistèrent à l’évènement. Pour concrétiser leur rêve, chaque fidèle turc a dû déboursé 1800 euros, ce qui a permis d’importer de Turquie une façade en mosaïque ainsi que le grand tapis de prière. La République du centre, quotidien de la région,  précise que outre les cours de charia, des cours de turc y seront dispensés aux enfants chaque semaine, car le lieu « bien au-delà de l’aspect religieux » est "un vrai centre culturel".

 

La mosquée marocaine :

 

Inaugurée en septembre 2014 par le consul du Maroc à Orléans qui a déclaré «Que ce lieu de culte, soit un lieu de sagesse, qu'il aide à combattre ce qu'il y a de pire : l'intolérance, la haine », rapporte la République du Centre.L'inauguration a eu lieu dans le cadre les journées du patrimoine afin de revendiquer la place de cette mosquée au sein du patrimoine Giennois.(…) À l'étage se trouve la salle de prière des femmes, orientée vers La Mecque, à l'est, comme celle du rez-de-chaussée réservée aux hommes. Également à l'étage, le bâtiment compte plusieurs salles de classe pour apprendre la charia. L'association y enseigne le Coran et l'arabe littéraire. "

 

Il conviendrait de fermer ces mosquées tant que le Maroc et la Turquie persécutent et expulsent les chrétiens, et qu'ils transforment les églises en mosquées (pour la Turquie). 

 

Observatoire de l'islamisation, septembre 2014.

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
30 septembre 2014 00:01


Italie--une-chretienne-poignardee-par-un-musulman.png

L’affaire s’est déroulée le 19 septembre dans l’après-midi, dans un bidonville de Rignano Garganico (province de Foggia, région des Pouilles), où campent des clandestins d’origine africaine.

Depuis plusieurs jours, une Nigériane chrétienne de 57 ans, qui tient une cabane de restauration rapide dans ce bidonville, était agressée verbalement et menacée de mort par un Malien musulman de 32 ans,Simon Couloubani, au motif qu’elle portait une croix en pendentif.

Le 19 septembre, le Malien est passé aux actes : après l’avoir frappée de ses poings et de ses pieds, arraché son pendentif et tenté de l’étrangler avec une chaîne, il lui a porté plusieurs coups de couteau. La femme a été hospitalisé et l’irascible mahométan arrêté, non sans résistance à la police, pour tentative d’homicide.

Il ne supportait pas de voir une croix au cou de cette femme. En Italie…

 

Source : Corriere del Mezzogiorno (20 septembre)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 septembre 2014 01:31

bookofdeath

Gérard Chaliand, expert belge, enseignant à l’École supérieure de guerre, directeur du Centre européen d’étude des conflits, spécialiste de renommée mondiale des conflits armés et de la guerre asymétrique, déclarait sur France Inter ce matin : « Les États du Golfe ont joué un rôle-clé : des fonds privés sont allés alimenter l’État islamique. »

 Les Etats du Golfe n’auraient rien à voir avec l’islam, le vrai, l’islam de paix ?

Dans son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, hier mercredi 24 septembre, Obama citait en exemple d’un islam modéré, le cheikh Bin Bayyah, ex vice-président de l’Union internationale des oulémas, fondée par Youssef Qaradawi, la plus haute autorité des Frères musulmans.

>> Les Frères musulmans: islam ou pas islam, monsieur Alain Juppé ?

Si je pose la questions Monsieur Juppé, c’est que la branche terroriste des Frères musulmans s’appelle le Hamas, et que le ministère des Affaires étrangères dont vous étiez le ministre l’a classé comme terroriste, Monsieur Juppé. Islam de paix, le Hamas ?

C’est ce que semble dire Abdhallah Zekri, membre exécutif du Conseil français du culte musulman :

« C’est une révolte que j’ai à l’intérieur de moi-même, un dégoût, une colère, une rage, contre ces criminels. Qu’on puisse les appeler Daesh ou Etat islamique, ils n’ont rien à voir ni avec l’islam ni avec les musulmans. Ce sont des terroristes qu’il faut combattre, qu’il faut éradiquer », a-t-il affirmé sur France Info après la nouvelle de la décapitation par des Algériens – dans pays musulman – de l’otage français.

Sauf erreur, Abdhallah Zekri n’a pas dénoncé ses coreligionnaires français qui défilaient en juillet dernier dans les rues de France, par dizaines de milliers, en soutien au Hamas. D’ailleurs il n’a pas non plus protesté en les voyant brandir le drapeau noir de l’Etat islamique.

Ces dizaines de milliers de musulmans, ils n’ont donc rien à voir avec l’islam.

Mais les trois musulmans qui se sont manifesté contre l’Etat islamique eux, ils représentent l’islam.

On nous dit que « les principaux représentants des différents courants de l’islam en France ont signé ensemble un appel pour condamner les exactions de l’Etat islamique contre les minorités en Irak ».

Libération dit même qu’ils veulent organiser un rassemblement « qui pourrait avoir lieu » dans les semaines à venir à Paris…

BySnkYACQAA1sss
Comme celui de Toronto la semaine dernière qui a réuni 80 personnes ?

Nous, les islamo réfractaires, devons nous ajuster : l’immense majorité des musulmans et des pays musulmans n’ont rien à voir avec l’islam.

• Les 180 millions de musulmans pakistanais, qui vouent un culte à Ben Laden et ont fait de la maison où il a été éliminé un lieu de pèlerinage, ils n’ont rien à voir avec l’islam.

• Les Etats du Golfe qui financent l’Etat islamique, ils n’ont rien à voir avec l’islam.

• Youssef Qaradawi, le plus haut responsable des Frères musulmans, et qui lors d’un sermon célèbre, a autorisé l’utilisation de membres du Hamas pour commettre des attentats suicides, il n’a rien à voir avec l’islam.

• Les Frères musulmans, qui selon Hassan Hassan dans The National « entretiennent des liens avec des dizaines de factions combattantes en Syrie dont Liwa al-Tawhid à Alep, ou Ajnad al-Sham près de Damas, qui n’ont pas rejoint la lutte contre l’État islamique », n’ont rien à voir avec l’islam.

• Aux Philippines, l’organisation d’Abu Sayyaf qui vient de déclarer qu’elle va décapiter les otages allemands qu’elle détient à moins que l’Allemagne ne se retire de la coalition contre l’Etat islamique, elle n’a rien à voir avec l’islam.

• Le verset 5 du chapitre 9 du coran, l’un des plus lus stipule :

فإذا انسلخ الأشهر الحرم فاقتلوا المشركين حيث وجدتموهم

“Quand les quatre mois interdits sont terminés, alors partout où vous rencontrez les idolâtres, tuez les!”

• Ca non plus, ça n’a rien à voir avec l’islam.

Il fallait nous expliquer, maintenant on a compris !

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pamela Geller, vient de lancer une campagne d’information dans le métro de New York pour mettre en garde ses concitoyens contre la menace de l’islam radical. Aux critiques qui lui reprochent son islamophobie, et de faire un amalgame entre musulmans modérés et radicaux elle répond : « Nous n’allons tout de même pas faire une tape dans le dos à chaque musulman qui ne veut pas nous tuer. »

Les modérés d'hier font les gros titres du jour

« Les modérés d’hier font les gros titres du jour »

Sur RMC, Tahar Ben Jelloun déclarait ce matin au micro de Jean-Jacques Bourdin que « Ce qui arrive fait terriblement mal au monde musulman. »

Plus mal que sur le cou des otages décapités, il n’y a aucun doute.

Donc le monde musulman sème la terreur, tous les aéroports du monde sont équipés de portiers de sécurité contre les terroristes, et ils se plaignent que ça nuit à leur image ?

A entendre les journalistes, on croirait que le vrai danger, ce sont les islamophobes et ceux qui font des « amalgames ». Il faudrait, selon eux, promulguer des lois et mettre en prison ces hordes qui incitent à la haine. Alors la planète retrouverait la paix.

Ce sont les islamophobes qui décapitent les infidèles et pendent les dissidents en Iran ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2014/09/le-mot-jihad-qui-vient-du-coran-veut-dire-guerre-sainte-pour-le-compte-de-lislam/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

http://www.dreuz.info/2014/09/le-mot-jihad-qui-vient-du-coran-veut-dire-guerre-sainte-pour-le-compte-de-lislam/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions