Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

11 octobre 2015 02:41
L’archevêque d’Alep a souligné une intervention russe en Syrie synonyme d’espoir pour les chrétiens.

Lors d’une interview donnée à la Télévision suisse-romande, Monseigneur Jean-Clément Jeanbart a salué l’engagement militaire russe en Syrie.

S’il se dit conscient que l’intervention russe est d’abord motivée par les intérêts de la nation, l’archevêque d’Alep a pointé ses bienfaits sur le moral des chrétiens de Syrie. Selon ses mots, elle leur redonne «espoir».

 

Monseigneur Jean-Clément Jeanbart estime que le président russe servait ainsi «la cause des chrétiens».

 

«Il y a un regain de confiance. Vladimir Poutine est en train de résoudre un problème et de nous sortir d’une situation inextricable» a déclaré l’homme d’église.

L’archevêque a également pointé du doigt «la position extrémiste» de la France dans son obstination à ne pas vouloir traiter avec Bachar el-Assad.

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 octobre 2015 02:13

Des migrants en Macédoine, attendant le train pour la Serbie, le 2 octobre 2015 © Boris Grdanoski/AP/SIPA

SOURCE

Les médias occidentaux nous abreuvent de sondages d'opinion d'Européens de souche sur l'afflux de réfugiés sur leur sol. Ils oublient en revanche d'évoquer le point de vue des Arabo-Musulmans.

Pourtant il suffit de tendre un micro à « l’immigré de souche », de suivre le citoyen arabe sur une chaîne de télévision locale ou sur les réseaux sociaux pour découvrir des débats passionnés et des réactions oscillant entre l’indignation et l’humour. En voici un florilège.

Côté immigrés maghrébins, inquiétude et peur dominent. On croit dur comme fer au principe du « celui qui arrive le dernier ferme la porte à clef » : « Il faut se méfier de ces gens-là (les réfugiés moyen-orientaux). Ils vont nous poser des problèmes », geint « l’épicier arabe » des banlieues européennes. « Ma parole ! Ils prendront notre place et grignoteront sur nos droits. » Et, tout naturellement : « La France, par exemple, leur ouvre la porte alors que les Français eux-mêmes n’ont ni boulot ni logement ! »

Côté citoyens arabes, c’est un concert d’indignations contre les gens du Golfe : « Vous vous dites les gardiens de la foi et invoquez l’hospitalité comme principe de l’islam mais ce sont les chrétiens qui accueillent vos frères, les habillent, leur font de la place. Les musulmans, ce sont eux et pas vous ! »

L’Europe n’est pas épargnée pour autant. Il y a ceux qui pensent qu’elle ne fait que récolter ce qu’elle a semé – « Les guerres du Golfe, les Printemps arabes, c’est elle. Et c’est normal qu’elle subisse aujourd’hui Daesh ou les réfugiés. »

Tout a été étudié et voulu : l’Occident provoque sciemment le chaos dans les pays arabes pour les appauvrir, voici la théorie du complot

Il y a aussi les adeptes de la théorie du complot : « Tout a été étudié et voulu : l’Occident provoque sciemment le chaos dans les pays arabes pour les appauvrir. Il a fomenté les récentes révolutions dans le but de détourner leur attention d’Israël. Il se réjouit de la ruine de leurs économies puisqu’il lui reviendra de les reconstruire. Il a provoqué l’exode pour vider la Syrie de ses habitants et en faire un État califal. »

Le journaliste Rachid Ali, animateur vedette de l’émission Questions audacieusessur Al-Hayat, s’amuse pour sa part à pointer les contradictions des musulmans eux-mêmes : « Pourquoi les réfugiés syriens ne se dirigent-ils pas vers les pays musulmans les plus proches d’eux ? Pourquoi préfèrent-ils mourir en mer en tentant d’atteindre les rives des pays que leurs imams et prédicateurs religieux condamnent et déconseillent de fréquenter ? Pourquoi vont-ils dans cette Allemagne gérée par une femme mécréante ? »

Enfin, les propos, entre humour et mépris, tel que cet appel lancé par un internaute à l’adresse des candidats à l’exil : « Je vous avertis : vous allez devoir respecter les lois, ne pas jeter vos paquets de cigarettes par terre, ne pas fumer dans les lieux publics, informer la police de tout délit, fût-ce le vol d’un chat, attacher votre ceinture de sécurité, asseoir votre enfant à l’arrière de la voiture et faire sagement la queue même sur des kilomètres. Mais je pense que si vous aviez été capables de respecter toutes ces règles, vous n’auriez pas ouvert la porte aux marchands de religion ni livré vos pays aux mercenaires ! »

Voilà. J’aurai fait mon boulot en relayant le ressenti d’une partie de l’opinion arabe. L’autre partie, vous la connaissez, elle s’exprime par la voix des officiels et des militants de tout poil.

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 octobre 2015 01:13

invasion-620x330-448x293 

Le choix du Pape François de faire accueillir inconditionnellement les clandestins, majoritairement musulmans, dans les paroisses, est le coup de grâce qui brisera le lien de confiance et portera irrémédiablement préjudice au rapport spirituel avec les Chrétiens d’Orient.

Le Pape François semble ou feint d’ignorer que l’Occident se trouve submergé par une invasion planifiée par le régime islamique turc d’Erdogan et par le terrorisme islamique, qui dès 2011 prit le contrôle des côtes libyennes, dans une stratégie d’islamisation démographique de l’Europe.

L’Eglise de Rome a non seulement déçu, mais également trahi les attentes des Chrétiens d’Orient, les autochtones, qui résistèrent à l’islamisation forcée de leurs régions, dès le VIIe siècle.

A cette époque, les Chrétiens représentaient 98% de la population sur les rives méridionale et occidentale de la Méditerranée. Ce chiffre chuta à 20% en 1945 et à moins de 6% aujourd’hui, et ce pourcentage diminuera encore d’ici 2020. Depuis la seconde guerre mondiale, environ 10.000.000 de chrétiens ont été forcés de quitter les pays arabes.

La décision d’acquiescer à toutes les requêtes, émises par les gouvernements islamiques, en s’imaginant ainsi protéger les Chrétiens, l’adoption du relativisme religieux avec la «Déclaration Nostra Aetate» en 1965, par la légitimation de l’islam, en soutenant la théorie que les deux religions croient en un Dieu unique, vivant, miséricordieux et omniprésent, et que l’Eglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et sacré dans ces deux religions, a de fait légitimé la suprématie de l’islam et favorisé l’exclusion du christianisme.

• Jean Paul II, qui embrassa le coran le 14 mars 1999, fut le premier Pape à prier dans une mosquée, la grande mosquée des Omeyyades à Damas le 6 mai 2001, et convoqua la première prière interreligieuse à Assise le 24 janvier 2002.

• Le 30 novembre 2006, Benoît XVI, pour réparer la soi-disant offense à l’islam suite à la «Lectio magistralis de Ratisbonne» fut plus ou moins obligé de prier à la Mosquée bleue d’Istanbul, là ou le Pape François allait se rendre le 29 novembre 2014.

• A Strasbourg, le 25 novembre 2014, le Pape François a été jusqu’à se rendre disponible pour dialoguer avec les terroristes de l’EI :

« Je ne ferme les portes à personne (…) Je ne donne jamais rien pour perdu. Peut-être, sera-t-il difficile d’entamer un dialogue, ou quasi impossible, mais la porte est toujours ouverte. »

C’est très louable de sa part de vouloir dialoguer avec les égorgeurs de l’EI, mais sa proposition restera sans doute longtemps lettre morte, et les effets nuls.

De même, il mit sur le même plan le terrorisme islamique et le terrorisme d’Etat :

« Avec les terroristes, de nombreux innocents perdent leur vie. Si la menace terroriste existe bel et bien, il y a également une autre menace, c’est le terrorisme d’Etat. »

Les positions du Pape François sont rejetées par les prélats catholiques d’Orient

Syrian-Christians

L’Evêque catholique syrien, Issam John Darwich, déclara le 4 avril 2013 :

« Nous sommes victimes d’un complot international. Aujourd’hui, après, ce que vous les Occidentaux appelez les « Printemps arabes », la Syrie s’est transformée en quartier général des terroristes islamiques. Si l’Europe n’aide pas les Chrétiens du Moyen Orient, son tour arrivera également.»

Monseigneur Emil Nona, archevêque de Mosul, lors d’une interview au quotidien Avvenire le 12 août 2014 affirma sans détour que les terroristes islamiques représentent la véritable vision de l’islam :

« La base est la religion islamique elle-même. Dans le coran il y a des versets, qui appellent à tuer les Chrétiens et tous les autres infidèles. Le terme « infidèle » dans l’islam est une terme très fort : l’infidèle dans l’islam n’a aucune dignité, aucune humanité, aucun droit. Il est permis de faire subir à un infidèle n’importe quoi : le tuer, en faire en esclave, et tout ce que l’infidèle possède, selon l’islam, appartient de droit au musulman. Ce n’est pas une idéologie nouvelle, il s’agit d’une idéologie basée sur le coran lui-même. Ces personnes représentent la vraie vision de l’islam. »

Le Père Douglas Al Bazi, prêtre de la paroisse Mar Eillia à Erbril, participant au Meeting de Rimini le 23 août dernier, a déclaré que l’islam est égal au terrorisme.

L’Etat Islamique représente l’islam à cent pour cent

« SVP, si quelqu’un pense encore que l’EI ne représente pas l’islam, qu’il sache qu’il a tort. L’EI représente l’islam à cent pour cent. Je vous en supplie : ne parlez pas de conflit. Il s’agit d’un génocide. Réveillez-vous ! Le cancer est devant votre porte. Ils vous détruiront. Nous, Chrétiens du Moyen Orient, sommes les seuls à avoir vu le visage du Mal : l’islam. Réveillons-nous. »

Source : « La Chiesa aperta non difende i cristiani » Magdi Cristiano Allam – Il giornale. It

Il serait peut-être bon de rappeler ici cette vidéo de Brigitte Gabriel, une chrétienne libanaise, devenue américaine, et fondatrice du site « Act for America ».

Dans cette vidéo remarquable, Brigitte explique le processus d’islamisation de son pays, suite à l’immigration musulmane et palestinienne et ses terribles conséquences : la destruction du Liban, la persécution et le massacre des non musulmans.

C’est une mise en garde réaliste pour nos pays occidentaux qui s’apprêtent à revivre un « remake », mais à l’échelle européenne. Si nous ne réveillons pas à temps, nous suivrons le même destin tragique.

Elle rend également un bel hommage à Israël : « Nous avons demandé l’aide des Israéliens, nous partagions les mêmes valeurs ».

Il est dès lors raisonnable de s’interroger sur le Pape François et ses appels à accueillir affectueusement nos frères musulmans, sur ses déclarations bienveillantes au sujet de l’islam, qualifiant ce dernier de religion de paix, compatible avec le respect des droits humains et la coexistence pacifique… tout en invitant les musulmans à dénoncer les violences et les crimes contre les Chrétiens d’Orient et les « tueries » au nom de Dieu.

 

L’islam, une religion de paix ? Vous nagez en pleine fiction Pape François.

Lors de sa visite à Ground Zero, la semaine dernière, le Pape François a déclaré que le chagrin était toujours palpable, en ce lieu où près de 3000 innocents furent tués par des terroristes il y a 14 ans.

« Il est possible de vivre dans un monde de paix. Il est possible de vivre ensemble avec nos différences. Oui, c’est possible, si nous tous avec nos différentes cultures, nos différentes religions, nos différents chemins, nous nous respections mutuellement. Oui, c’est possible, à condition qu’un groupe n’essaye pas d’imposer son hégémonie aux autres, et de nier aux autres groupes des droits égaux » a déclaré le Pape François.

« Ce lieu, est un endroit où l’on pleure … à cause de l’impuissance que nous ressentons, face à l’injustice, à l’incapacité de surmonter nos différences, de dialoguer» a dit le Pape François en espagnol, lors d’un service de prière interconfessionnel sur le site du Mémorial au musée du 11 septembre.

Il a également mentionné l’impossibilité de trouver des solutions qui respectent le Bien commun.

Le Pape François suggèrerait-il que si l’Amérique avait offert au monde musulman une solution, charia-compatible, qui aurait respecté le Bien commun, les attentats du 11 septembre n’auraient pas eu lieu ?

Les jihadistes islamistes, qui assassinèrent 3.000 personnes en ce jour funeste, agirent en fonction de leurs croyances : il était de leur devoir de mener la guerre sainte contre les infidèles, dans le but final de les soumettre à l’hégémonie de la loi islamique.

Peu importe les concessions que les USA auraient été prêts à faire au monde islamique, seule la soumission à la charia pouvait calmer la rage des jihadistes.

Le Pape François est-il prêt à se soumettre à la charia ? Il semble avoir déjà intériorisé le délit de blasphème, s’ interdisant toute critique de l’islam.

Sa soumission et son acceptation du statut de dhimmi ou sa conversion à l’islam sont les seules solutions que les jihadistes islamistes trouvent acceptables pour le Bien commun.

Comme je l’ai déjà écrit, ce Pape est déroutant.

Il connait la vérité sur les dangers de l’islam pour la Chrétienté et le monde libre, mais jamais il ne l’exprime clairement. Il préfère noyer le poisson dans l’accusation générale : « nous sommes tous coupables ».

Je regrette le Pape Benoît XVI, le seul qui eut le courage de défendre ouvertement les Chrétiens d’Orient et dont la vie fut menacée par les très « tolérants » adeptes de la « religion de paix », pour ses prises de position très courageuses.

Le Pape Benoît XVI était violemment critiqué par le monde musulman. Sa démission inattendue et l’élection « surprise » du Pape François sont toujours un mystère.

Lors de la messe d’inauguration du Pontificat, le 24 avril 2005, Benoît XVI avait dit : « Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas par peur des loups.»

Cette phrase, qui à l’époque semblait mystérieuse, prend tout son sens aujourd’hui : les loups agissent à visage découvert.

L’un de ces « loups » est le Cardinal émérite belge Godfried Danneels.

Ce dernier a admis, à l’occasion de la sortie de sa Biographie*, être membre du «Mafia Club » réformiste de Saint Gall, opposé à Benoît XVI.

Lors de la présentation publique, la semaine dernière à la basilique de Koekelberg, de sa biographie écrite par Karim Schelkens et Jürgen Mettepenningen, le cardinal belge Godfried Danneels a affirmé avoir pris part pendant plusieurs années à des réunions d’un groupe de cardinaux opposés à la ligne du cardinal Ratzinger puis du pape Benoît XVI, appelé « groupe de Saint-Gall » et surnommé « la mafia » par ses membres.

Le rôle décisif de l’influent prélat belge à travers un « travail » de longue haleine de sape du Pontificat de Benoît XVI y apparaît clairement.

« L’élection de Bergoglio a été préparée à Saint-Gall, ça ne fait aucun doute. Et les grandes lignes de son programme sont celles dont Danneels et ses confrères discutaient depuis plus de dix ans »écrit Schelkens.

« Le 13 mars 2013, une vieille connaissance se tenait d’ailleurs aux côtés du nouveau pape François : Godfried Danneels. Officiellement, il était là en tant que doyen des cardinaux-prêtres, mais en réalité, il a oeuvré pendant des années comme faiseur de rois discret d’un pape capable de rendre un avenir à ‘son’ Église ».

Lire l’article complet sur le Vif.be

L’auréole du Saint-Siège perd de plus en plus de sa lumière…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie suivant la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 octobre 2015 02:43
Vatican, le 3 octobre 2015. Le pape François prie à la veille d'un synode dans la basilique Saint-Pierre.
Vatican, le 3 octobre 2015. Le pape François prie à la veille d'un synode dans la basilique Saint-Pierre.
(AFP/ Filippo Monteforte.)

 

Les débats avaient été vifs lors d'une première rencontre il y a un an. Ils reprennent aujourd'hui et pour trois semaines au Vatican, où une nouvelle assemblée d'évêques a été convoquée par le pape François. C'est à lui que cet organe consultatif remis au goût du jour par Paul VI en 1965 remettra ses conclusions le 25 octobre.

Les forces en présence


Quelque 360 participants prendront part à ce synode sur la famille dont une quarantaine de cardinaux, près de 200 évêques des cinq continents mais aussi 17 couples, 23 experts laïcs et religieux et 25 membres de la Curie, legouvernement du Saint-Siège. Cinq évêques français et un couple spécialiste de l'accompagnement des personnes divorcées remariées sont du voyage à Rome. Comme lors de la première session, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, demeure l'un des quatre présidents délégués chargés d'assister le pape. 

QUESTION DU JOUR. L'Eglise doit-elle faire évoluer sa doctrine sur la famille ? 

Toutes les forces en présence, nommées par François, sont un savant dosage entre conservateurs et progressistes avec, dans chaque camp, des figures aux positions radicales.

 

 

Les sujets en débat

Lors du premier synode l'an passé, un rapport à mi-parcours reconnaissant des « valeurs positives » au mariage civil ou laissant entrevoir une ouverture pour les personnes homosexuelles ayant « des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne » avait provoqué l'émoi des prélats tenants de la tradition. Le document final allait gommer ce souffle réformateur. Il n'empêche, pour la première fois, des sujets tabous avaient été abordés. Ce sont les mêmes qui reviennent sur le tapis synodal lors d'échanges à huis clos et qui devraient provoquer les mêmes lignes de fracture. Parmi les plus explosifs figure celui des divorcés remariés. Certains souhaitent leur accorder la communion, d'autres, au nom de l'indissolubilité du mariage, sont catégoriquement contre. Autres pommes de discorde : l'accueil des homosexuels, l'union libre, les mariages mixtes ou la contraception.

 

 


(Clic droit puis «afficher image» pour agrandir)

 

 

La position du pape



Face à des voix discordantes, François va devoir se livrer à un délicat numéro d'équilibriste. Même s'il fait preuve d'une certaine ouverture par rapport à ses prédécesseurs, symbolisée par sa fameuse phrase « Qui suis-je pour juger ? » à propos des gays, même s'il vient de simplifier les procédures de reconnaissance de nullité du mariage, il n'a pour l'heure pas touché aux dogmes. Il condamne régulièrement l'avortement ou le mariage gay.

Dans le débat autour des divorcés remariés, il s'est tenu en retrait. Et nul ne sait aujourd'hui ce qu'il décidera à ce sujet. En juillet, il a juste confié qu'il attendait un « miracle » à ce synode. Et des « solutions concrètes aux nombreuses difficultés » des familles brisées. « C'est un moment clé.

Ou bien le pape parvient à obtenir des avancées et il donne un ton réformateur à son pontificat ou bien il recule sur un certain nombre de points et il devient le pape qui n'a pas réussi à convaincre », décrypte le vaticaniste Bernard Lecomte.

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 octobre 2015 02:32
Ce document présente, de façon animée, la somme des batailles livrées par l'Islam contre la Chrétienté, en les situant dans le temps et géographiquement; puis il présente l'inverse, la somme des batailles des croisades, guerres défensives et non d'agression comme on le dit et l'écrit trop souvent en France.
Les "pas d'amalgame" en prennent pour leur grade!
 
La leçon à tirer de cette présentation chronologique c'est que les croisades furent des batailles de défense pour sauver les chrétiens qui avaient été envahi par les arabo-musulmans.
Faut-il rappeler que le Moyen-Orient était Chrétien, que les lieux saints de la chrétienté se trouvaient à Jérusalem. Ce sont les arabo-musulmans qui firent la conquête de Jérusalem, pas l'inverse. Tant que les occupants acceptaient de laisser passer les pèlerins, pas de soucis! Le jour où ces pèlerins furent pillés, et attaqués systématiquement, le Pape appela à la première Croisade. Il appela à délivrer les lieux saints ! À délivrer et non à occuper !
 
Les résistants Français en 1945 ont délivré la ville de Paris, ils ne l'ont pas occupée! La nuance est de taille .... 
 
Maintenant, imaginons que les USA occupe la Mecque ! Aux yeux de l'histoire, les américains devront-ils être considérés comme des occupants naturels ou des conquérants ?
Seront-ils les victimes des réactions de croyants musulmans? L'Europe chrétienne de l'époque voulait récupérer ses lieux saints pour permettre les pélerinage !  Ces terres étaient chrétiennes et juives !
Les croisades ont donc été des réactions de défense. Le relativisme d'aujourd'hui est effrayant ! Il tue les réalités historiques.
 
Le Djihad existe depuis 1400 ans et il serait temps que cela s'arrête définitivement. Mais l'islam en Europe, est l'islamisme qui dort, encore un peu ! Pas pour longtemps, car il bouge...
Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
25 septembre 2015 19:52

Jamais un Pape n’avait été jusque-là été invité à s’exprimer devant le Congrès américain. Le discours du Pape comporte donc une dimension historique incontestable, tout autant pour l’Église catholique que les États-Unis. Dans la matinée de ce jeudi 24 septembre (à 15h20 heure de Paris), François vient donc s’adresser aux 435 membres de la Chambres des Représentants et aux 100 élus du Sénat.

Le Pape sera accueilli au Capitole par John Boehner, président de la Chambre des représentants, et Joe Biden, président du Sénat et vice-président des États-Unis, avant de rejoindre l’hémicycle. Il y a plusieurs mois, John Boehner, catholique et Speaker depuis 2011, avait fait parvenir une invitation à Rome, considérant que le premier Pape de l’Amérique latine enthousiasmait « des millions d’Américains avec ses manières pastorales, et son charisme au service des plus pauvres », et encourageant l’ensemble des personnes « à mener une vie de miséricorde, de pardon, de solidarité ». Le Vatican avait publiquement confirmé cette étape du voyage dès février dernier.

Lors de la cérémonie de bienvenue sur la pelouse de la Maison Blanche hier, François a précisé son intention. Devant le Congrès américain, il vient s’exprimer en tant que « frère de ce pays », pour « offrir des paroles d’encouragement à ceux qui sont appelés à guider l’avenir politique de cette nation dans la fidélité à ses principes fondateurs ».

Le discours du Pape François devant le Congrès est à suivre en direct ce jeudi 24 septembre à 15h20 sur KTO et sur www.ktotv.com.

Plus tard dans la journée, le Pape rencontrera des sans-abris au centre caritatif de la paroisse Saint-Patrick de New-York, en direct sur KTO à partir de 17h15, puis célébrera les Vêpres avec les religieux à la cathédrale Saint-Patrick, à partir de 0h45.

Toute la programmation et toutes les vidéos du voyage du Pape aux Etats-Unis sont à retrouver sur cette page.

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 septembre 2015 20:54
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 septembre 2015 20:39
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 septembre 2015 02:54

Le rapport a fait l’effet d’une bombe aux Pays-Bas: une étude réalisée par Motivaction, à la demande de l’organisation Forum auprès de 700 jeunes musulmans néerlandais de 18 à 34 ans, montre que la violence est bien ancrée dans les esprits et « se justifie pleinement dans une série de cas » pour ces jeunes d’origine marocaine (400) et d’origine turque (300). Effarant!

Le ministre socialiste des Affaires sociales, Lodewijk Asscher, se dit très inquiet
Le ministre socialiste des Affaires sociales, Lodewijk Asscher, se dit très inquiet

Premier résultat: le retour des djihadistes de Syrie ne pose aucun problème, pour 58% des jeunes consultés! 

Second résultat, plus effrayant encore: 51% des jeunes musulmans sondés (80% chez les jeunes turcs!), considèrent que la violence au nom du Jihad est justifiée contre les gens d’autres religions! Plus de la moitié des jeunes musulmans trouvent justifiée la violence contre les adeptes d’autres religions! Affolant.

Le Parlement (la 2e Chambre) s’est saisi des résultats de l’étude pour un débat sur la question, avec la collaboration du Ministre socialiste des Affaires sociales, Lodewijk Asscher, (Partij van de Arbeid PvdA) qui est d’origine juive et se dit comme la plupart des parlementaires, très inquiets des résultats de l’étude.

une majorité des jeunes musulmans sondés, considèrent que la violence au nom du Jihad est justifiée contre les adeptes d’autres religions!

Pour la fraction socialiste, « il faut relativiser ces résultats qui sont nettement différents des résultats obtenus précédemment par d’autres études, et réaliser une étude complémentaire ».

Pour sa part, le CMO (Organe de Contact entre Musulmans et Autorité), qui regroupe 380 mosquées, se déclare « très étonné » des résultats et de la manière dont les jeunes musulmans néerlandais perçoivent le combat des djihadistes en Syrie, en Irak ou en Libye.

Geert Wilders, le flamboyant leader du PVV, considère que « les résultats choquants de cette étude confirment bien que pour 3/4 des musulmans des Pays Bas, les djihadistes en Syrie et en Irak sont des héros. C’est pire encore que ce que nous croyions ».

Le VNL (Voor Nederland), associé au Parti Populaire belge au sein de la plate-forme européenne ADDE (Alliance pour la Démocratie Directe en Europe) considère également ces chiffres comme très graves. Il y a un véritable problème d’intégration au Pays Bas.

Pour le parti de gouvernement le CDA, en la personne du député Pieter Heerman et pour le VVD « c’est tout à fait inacceptable et la radicalisation de la jeunesse musulmane aux Pays Bas nécessite une plus grande intervention du gouvernement ».

Ces chiffres viennent infirmer nettement le discours lénifiant de nos hommes politiques des partis traditionnels en Belgique et des médias officiels, qui continuent de prétendre envers et contre tout que « l’immigration actuelle est une chance pour la Belgique ».

Ce sondage vient confirmer une autre étude du début de 2014, montrant que 80% des messages des médias sociaux en arabe, provenant de Belgique, sont partisans du djihad et de la violence de l’Etat islamique en Syrie. 

Les migrants illégaux débarquant de tous côtés en Belgique sont en majorité des jeunes hommes musulmans. Ne devrait-on pas se poser des questions? 

L.R.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 septembre 2015 02:52

Les recruteurs salutistes sont déjà en train de recruter parmi les jeunes musulmans arrivant en gare de Munich

 

La Bavière et sa capitale, Munich, sont débordées par l’arrivée massive d’immigrés, venant d’Autriche ou de Hongrie, qui a totalement fermé ses frontières, mais permet encore le transit de bus et de trains à destination de l’Allemagne, puisque l’appel irresponsable d’Angela Merkel aux migrants, a provoqué un appel d’air extraordinaire pour tous les damnés de la terre qui veulent venir en Europe.

Les recruteurs salafistes sont déjà en train de recruter parmi les jeunes musulmans arrivant en gare de Munich

Le ministre allemand des Transports, Alexandre Dobrindt a pointé l’«échec complet» du contrôle aux frontières extérieures de l’Union, c’est-à-dire notamment à la frontière entre la Turquie et la Grèce, par où affluent des milliers de réfugiés ces dernières semaines.

Les organes de presse officiels comme la RTBF nous répètent à longueur d’émissions qu’il n’est pas prouvé qu’il y ait des djihadistes parmi ces migrants illégaux, dont une très faible proportion peuvent se prétendre syriens, mais des indications dérangeantes apparaissent un peu partout en Allemagne.

Selon les services secrets allemands, des recruteurs salafistes « allemands » vont à la rencontre des réfugiés et plus particulièrement des jeunes en recherche de soutien pour les recruter, a déclaré un porte-parole du Landesamt de Bavière, confirmant ainsi une information de la Bayerischer Rundfunk. Ces salafistes oeuvrent dans la zone des centres d’accueil pour réfugiés mais aussi dans la gare centrale de Munich (source : http://www.zeit.de/politik/deutschland/2015-09/islamismus-salafisten-fluechtlinge)

La même observation est faite à Hambourg, au nord du pays, où les islamistes sont en phase de recrutement actif des migrants qui débarquent des trains, ou qui ont été refoulés du Danemark proche.

Voici les articles (en allemand et en français) qui en font état:

http://www.welt.de/politik/deutschland/article146220804/Salafisten-auf-Rekrutierungstour-unter-Fluechtlingen.html?wtrid=socialmedia.socialflow….socialflow_twitter
http://www.welt.de/regionales/hamburg/article146354282/So-aggressiv-treten-Salafisten-in-Hamburg-auf.html
http://www.welt.de/videos/article146235389/Wie-Salafisten-verdeckt-Fluechtlinge-rekrutieren-wollen.html
http://www.abendblatt.de/meinung/article205646677/Salafistische-Gefahr-in-Hamburg.html
http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/11/01003-20150911ARTFIG00244-des-salafistes-allemands-recrutent-parmi-les-refugies.php

Chef de file de la ligne européenne dure, le Premier ministre hongrois Viktor Orban réclame une aide européenne de 3 milliards d’euros pour que les pays voisins de la Syrie: Turquie, Liban et Jordanie, qui hébergent à eux seuls quatre millions de réfugiés, puissent faire face à leurs obligations.

Alors que les pays du Golfe ont été récemment mis en cause pour ne pas accueillir assez de réfugiés, l’Organisation de la coopération islamique (OCI), doit tenir une réunion extraordinaire à Jeddah en Arabie Saoudite sur la crise des migrants. Pour rappel, l’Arabie saoudite a proposé à l’Allemagne de financer les mosquées qui vont être nécessaires pour le million de musulmans que l’Allemagne va accueillir cette année. 

Plus de 430.000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et près de 2.748 y ont péri ou disparu, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

En se mêlant aux flots de réfugiés, les extrémistes islamistes tentent de séduire de nouvelles recrues parmi les migrants, qui sont avant des hommes jeunes et des musulmans. Il s’adressent d’abord aux jeunes hommes isolés, selon la police bavaroise.

Dormez, braves gens. L’islamisation de l’Europe est en marche. Tout va bien…

L.R.

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
17 septembre 2015 02:24
archbishop_hoser

Il n’y a pas que les évêques du Proche et du Moyen-Orient à mettre en garde les Européens en état de sidération face à l’islam. Quelques voix épiscopales européennes se font parfois entendre. Celle de Mgr Henryk Hoser, archevêque à titre personnel et évêque du diocèse de Varsovie-Praga (suffragant de l’archidiocèse de Varsovie, Pologne) en est une. Voyez ce qu’il a déclaré à la radio polonaise RMF 24 le 5 septembre dernier.

« Je pense que l’Europe connaît actuellement une période analogue à celle du Haut Moyen Âge, lorsque les peuples nomades sont arrivés ici en provenance d’Asie. Et que va-t-il se passer, maintenant ?

L’Europe va devenir musulmane, il ne peut y avoir aucun doute.

Si les tendances ne se modifient pas, si le taux de natalité européenne demeure si faible qu’il reste en deçà du taux de remplacement, l’Europe deviendra musulmane et les chrétiens joueront alors le même rôle qu’ils jouent actuellement au Moyen-Orient.

Dans une mer de musulmans, il y avait toujours des petites communautés chrétiennes, qui ont survécu. Bien qu’aujourd’hui, à l’heure actuelle, elles ne sont même plus en état de survivre ».

Source : Express.be (8 septembre)

Mise à jour le 14 septembre à 7 h 40 (merci V. R. !)

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 septembre 2015 01:08
Brève : explosion de mariages-charia en Grande Bretagne

Et pendant ce temps là, les Britanniques approuvent la charia.:

Les unions « charia » qui échappent , en Grande-Bretagne, à l’état civil toucheraient 100 000 musulmans qui contourneraient ainsi la législation britannique. Ce système patrimonial parallèle a des conséquences multiples : augmentation des cours de justice « charia », tolérées par les autorités, pratique de la polygamie et perte des droits des épouses en cas de divorce.

Dans certaines communautés comme celui des musulmans somaliens, ces mariages « charia » représentent 90% des unions.

http://www.metamag.fr/detail-bref-995-GRANDE-BRETAGNE-L-EXPLOSION-DES-MARIAGES-RELIGIEUX.html

Hoplite SOURCE Le blog de Christine Tasin

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 septembre 2015 01:55
Keleti1 - copiesignale par un lecteur - copie

Un lecteur de L’Obs résidant en Hongrie (merci Y. K. !) et qui me fournit régulièrement des informations sur la christianophobie dans ce pays, m’a fait parvenir hier au soir le commentaire que vous allez pouvoir lire, assorti de photos explicites. Elles montrent que des “barbus” résidant en Hongrie, sous couvert d’associations humanitaires comme la World Assembly of Muslim Youth (الندوة العالمية للشباب الإسلامي,Assemblée mondiale de la jeunesse musulmane) – une organisation saoudienne de propagande wahhabite soupçonnée de favoriser le transit de fonds destinés à la lutte armée ou au terrorisme sous couvert d’aide humanitaire –, les islamistes locaux “encadrent” les “migrants” musulmans… Un commentaire et des images à partager !

Je suis traducteur d’arabe pour plusieurs organisations humanitaires, je suis présent sur plusieurs zones de transit et je reçois beaucoup d’informations d’amis. Je constate que l’islam radical commence à être présent – à travers d’organisations charitables, pour le moment – de manière organisée en Hongrie, que ce soit à Keleti, la gare centrale de Budapest, ou sur la frontière avec la Serbie.

Je vous avertis que sous peu nous pourrions affronter des problèmes similaires dans toute l’Europe occidentale. Faites suivre ces photos à vos amis susceptibles de faire quelque chose pour l’Europe chrétienne.

Keleti : gare centrale de Budapest

Keleti2 - copie

Keleti3 - copie

Röszke : village frontière hongrois avec la Serbie

 Roszke1 - copie

Roszke2 - copie

Roszke3 - copie

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 septembre 2015 02:06

J’ai rêvé cette nuit que toutes les mosquées de France vont dédier leurs prières de ce vendredi au 14 e anniversaire de la commémoration de la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001 commis au nom d’Allah Akbar et accueillis dans la liesse générale dans les pays musulmans et notamment dans les territoires palestiniens.

http://www.ina.fr/video/1819417017107

Mais ce n’est qu’un rêve qui est pour eux un cauchemar. Ils ne vont pas gâcher leur joie d’avoir plongé les non-musulmans dans l’effroi pour si peu et de condamner un acte de grande bravoure et conforme aux prescrits coraniques.

Un musulman ne compatit jamais pour les victimes de l’islam. Si la victime est musulmane elle retrouvera son assassin au paradis. Allah est juste et équitable, il rend justice aux innocents musulmans tués dans son sentier et récompense les assassins qui tuent dans son sentier. Quant aux victimes non-musulmanes, ils n’échapperont aux feux de l’enfer car elles n’avaient qu’à se plier à sa volonté et devenir ses esclaves pendant qu’elles étaient encore en vie. L’insubordination à Allah est bien plus mortelle que les crimes contre l’humanité commis par des musulmans.

Allah est seulement juste avec son troupeau de moutons qui peuvent se muter en fauves féroces pour les besoins de sa cause. Ben Laden est un héros à ses yeux et il aura le droit aux prébendes promises.L’Abbé Pierre qui a secouru les nécessiteux dont de nombreux musulmans et qui a consacré toute sa vie au bien-être de tous les hommes finira en enfer car il avait fait le mauvais choix de ne pas vendre son âme à Allah.
Autant être criminel et terroriste dans l’échelle des valeurs de l’islam que d’être un bienfaiteur de l’humanité dans son ensemble.

Les 19 auteurs des attentats du 11 septembre dont 15 saoudiens devraient être en train de jouir comme il se doit des agapes d’Allah. Vin et sexe à gogo pour des gogos mais des gogos prêts à tout faire péter pour toucher leur Graal.
Tant que cette idéologie continue à exalter et sanctifier les pulsions mortifères et lubriques des siens, et de condamner l’amour du prochain et le respect absolu de la vie humaine, le terrorisme continuera à frapper l’humanité et les vocations ne cesseront pas.
Avec toutes les masses musulmanes endoctrinées du berceau jusqu’à la mort et qui n’ont guère d’autres horizons que les illusions d’un monde meilleur après la mort, Allah possède un vivier inépuisable pour ses futurs candidats au terrorisme.
Mohmed Merah fut l’une de ses recrues. S’il était non-musulman serait-il devenu le monstre qu’il fut ?

Effectivement tous les musulmans ne sont pas les ennemis de l’humanité, mais 100% des ennemis du genre humain sont des musulmans. La réalité des faits devrait faire donner à réfléchir aux musulmans, mais un musulman qui réfléchit n’est plus musulman. C’est pourquoi, il ne faut pas rêver de voir les musulmans dénoncer les actes de terrorisme des leurs dont ils se font souvent les avocats et les faire passer pour des victimes pour blanchir l’islam qui est et reste le plus grand creuset idéologique du terrorisme de toute l’histoire humaine.

SOURCE par Salem Ben Ammar

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 septembre 2015 02:30

L’Occident facilite la persécution des Chrétiens, non seulement au Moyen Orient, mais également sur son sol.

Selon un récent rapport de NPR News, la coalition « modérée », soutenue par l’Administration Obama, combattant à la fois Bachar al Assad et l’Etat islamique en Syrie, compte dans ses rangs des extrémistes, antichrétiens, qui, à l’instar des égorgeurs de l’EI, persécutent et menacent la vie des Chrétiens.

Une fois arrivés dans nos pays de moins en moins chrétiens, c’est le désenchantement pour les réfugiés chrétiens. Placés dans des centres d’asile, en compagnie de « réfugiés » musulmans, ils doivent subir leur hargne et leur violence.

...

Depuis le début de 2015, 4.205 musulmans ont été accueillis d’Irak contre 727 chrétiens. Pour chaque chrétien accepté, les USA accordent l’asile à 5-6 musulmans, alors que les minorités chrétiennes persécutées, dont la vie tient à un fil, devraient être prioritaires. Le fait que les chrétiens s’assimilent plus facilement à la culture américaine que les musulmans ne semble pas non plus jouer en leur faveur.

Pour le Père McDonnell, membre de l’Institute on Religion & Democracy, la détention de chrétiens irakiens à San Diego suit un schéma, des plus dérangeants, de la part du Département d’Etat : ignorer sciemment les demandes d’asile des chrétiens, premières cibles de l’Etat islamique, tout en accordant un traitement préférentiel et accéléré aux demandeurs d’asile d’autres groupes, comme les somaliens, les irakiens et les syriens, dont certains pourraient très bien appartenir aux mouvements jihadistes, selon ce même Département d’Etat, est une attitude, qui dépasse les limites de l’entendement.

Alors que les persécutions des chrétiens par les musulmans atteignent un niveau de brutalité sans précédent, le Département d’Etat américain a dévoilé sa politique de double standard à l’encontre des minorités chrétiennes persécutées.

Soeur Diana, une influente responsable chrétienne irakienne, qui devait se rendre aux USA en mai dernier, afin de plaider la cause des chrétiens persécutés au Moyen Orient, se vit refuser son visa par le Département d’Etat, malgré le fait qu’elle ait visité les USA précédemment, notamment en 2012.

Elle devait faire partie d’une délégation de leaders religieux d’Irak, en compagnie, entre autres, de sunnites, de chiites, et de yézidis, invités à Washington D.C. pour parler de la situation de leurs communautés respectives.

Chaque responsable religieux reçut un visa, à l’exception de la seule représentante chrétienne du groupe : Sœur Diana.

...

Pourquoi les USA d’Obama minimisent-ils ou nient-ils les attaques contre les chrétiens ?

...

Un autre religieuse, Sœur Hatune Dogan, apporta également son témoignage, lors de la réunion, et expliqua la raison pour laquelle le Département d’Etat ne souhaitait pas entendre de tels témoignages : ils vont à l’encontre du paradigme que l’islam, c’est la paix.

Sœur Hatune déclara :

Quiconque déclare qu’ISIS n’a aucun lien avec l’islam est un menteur

 

« ce qui se passe dans les territoires de l’Etat islamique, ce que j’ai entendu, relève du barbarisme le plus cruel qui ait jamais existé. La mission de Baghdadi est de convertir le monde entier à la religion islamique et le conduire dans le Dar Al Salaam, comme ils l’appellent.

L’islam n’est pas la paix. Quiconque déclare qu’ISIS n’a aucun lien avec l’islam est un menteur. ISIS c’est l’islam, l’islam c’est ISIS… Nous savons qu’il n’y a pas de démocratie dans l’islam. L’islam et la démocratie ne sont pas compatibles. Ils s’opposent comme le blanc et le noir. J’espère que l’Amérique le comprendra. L’Amérique, avec l’aide d’autres nations occidentales, a le pouvoir aujourd’hui d’arrêter ce désastre. »

Rien de surprenant à cette attitude, des plus iniques, dans une Amérique où le Président estime qu’il y a trop de chrétiens, et pas assez de musulmans !

...

Situation identique en Grande Bretagne

Des Responsables religieux accusent Cameron de tourner le dos aux réfugiés chrétiens d’Irak et de Syrie. Le gouvernement Cameron craindrait-il également d’être considéré comme islamophobe, s’il acceptait d’accorder l’asile à ces malheureux, coupables de ne pas être des adeptes d’allah ?

Lord Carey, l’ancien archevêque de Canterbury, a critiqué le gouvernement pour son refus d’accueillir les chrétiens fuyant l’EI et a lancé une pétition appelant le gouvernement à leur octroyer en priorité le statut de demandeurs d’asile.

« Les chrétiens irakiens et syriens sont massacrés, torturés, asservis. Le gouvernement britannique devrait coopérer avec des organisations comme le Barnabas Fund pour évacuer les chrétiens en danger de mort. »

De même, Lord Weidenfeld, 95 ans, qui avait fuit l’occupation nazie en Autriche en 1938 avec l’aide de Quakers britanniques, déclara :

« Pourquoi les familles chrétiennes persécutées sont-elles accueillies par les Polonais et les Tchèques, tandis que le gouvernement britannique reste inerte ? »

Début juillet, alors que 42 familles chrétiennes furent exfiltrées de Syrie via Beyrouth, puis envoyées en Pologne, grâce à une opération menée par le « Barnabas Fund », et que d’autres seront évacuées en Tchéquie et même au Brésil, le gouvernement de Cameron a jusqu’à présent tourné le dos à ces malheureux et refusé d’accueillir des chrétiens persécutés par l’EI sur son territoire. Craint-il les foudres de ses nouveaux « citoyens britanniques » cent pour cent halal ?

Cette indifférence silencieuse et criminelle de certains gouvernements occidentaux envers le sort funeste des chrétiens d’Orient est une réminiscence d’une certaine politique d’apaisement, aussi lâche et aveugle, envers un grand admirateur de l’islam, qui au siècle dernier transforma l’Europe en une rivière de feu et de sang. Avenir qu’aimerait nous réserver les pieux adorateurs d’Allah, si nous n’acceptons pas de nous soumettre à leur idéologie diabolique.

Il est triste de constater que la plupart des gouvernements européens, notamment ceux qui sont explicitement ou implicitement chrétiens, échouent dans leur devoir de protéger leurs frères chrétiens dans le besoin.

Quand des chrétiens se réfugient dans les pays européens, ils sont persécutés par des « réfugiés » musulmans. Nous pouvons dès lors nous poser les questions :

Qui a vraiment besoin d’asile ? Qui s’assimile à la culture occidentale ? Qui ne s’assimilera jamais à la culture occidentale ?

Récemment, en Suède, deux familles de réfugiés chrétiens, en provenance de Syrie, furent harcelées et violentées par une horde d’environ 80 demandeurs d’asile musulmans syriens.

Les réfugiés chrétiens du centre d’accueil, ayant pu échapper aux tueurs de l’Etat islamique, craignant pour leur vie en Suède, décidèrent de quitter le centre.

Un porte-parole de l’agence gouvernementale pour la migration, responsable du centre, a déclaré :

« Ils n’osent pas rester. L’ambiance est devenue trop tendue et ils ne reçoivent aucune aide, aucun soutien. Ils ont décidé par eux-mêmes de partir pour s’installer dans un autre centre, car ils ressentent un malaise profond. »

Les nations occidentales, non seulement ignorent ou minimisent les persécutions des chrétiens par les musulmans au Moyen Orient, mais ils soutiennent activement les « rebelles modérés », qui en réalité sont aussi radicaux et anti occidentaux que l’EI. 

Qui peut expliquer ce mystère ?

C’est le son du glas qui commence à retentir en Europe, non seulement pour les chrétiens réfugiés d’Orient, mais également pour les chrétiens d’Occident. Ce son lugubre et triste se perd encore dans les airs.

 

Plus de 4.000 tueurs de l’Etat islamique déjà à travers l’UE

Un activiste de l’EI a révélé que des milliers de combattants extrémistes (égorgeurs) ont été infiltrés parmi les réfugiés. Il y aurait plus de 4.000 tueurs de l’Etat islamique à travers l’UE. Information, bien entendu, réfutée par nos bienheureux irresponsables, toujours les derniers avertis. « Pur fantasme », nous expliquent nos bobos bien pensants ! Sont-ils dans le secret du « gentil » calife de l’EI, par hasard ?

« C’est notre rêve d’établir un califat, non seulement en Syrie, mais sur toute la planète et si Allah le veut, nous le réaliserons bientôt. » (cité par Jihad Watch)

Ils sont en bonne voie, merci à nos traîtres pro migration musulmane à la tête de l’UE.

Toutefois, affin de clore cet article par une petite fleur nommée espoir, voyez cette vidéo :

Des musulmans égyptiens, convertis au christianisme, chantent à la gloire de Yeshua ! Observez leur visage : ils irradient lumière, la joie et la paix du Christ … et ils sont nombreux…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :
US and West Victimize Christians Fleeing ISIS. Raymond Ibrahim.
NPR: Syrian Christians Face New Threat From Rebel Alliance.
US. State Dept. bars Christians from testifying about persecution. Raymond Ibrahim.
UK is denying refuge to Christians fleeing Isil, say church leaders. The Telegraph.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 septembre 2015 02:06

Mise en garde : ce document est douloureux à lire.

Il y a quinze ans, lorsque l’Abbé Alain René Arbez l’a publié, beaucoup lui ont dit qu’il exagérait. Vous serez surpris par sa clairvoyance et hélas par sa justesse.

Je n’ose imaginer ce qu’ils doivent penser d’eux-mêmes aujourd’hui, ces amis qui le jugeaient excessif, et ceux qui vivaient dans le déni de réalité, en relisant l’article de 2000 à la lumière de 2015. – Jean-Patrick Grumberg

La population allemande est en telle chute libre que le 21ème siècle verra des changements considérables dans le paysage religieux du pays.

 

Le nombre des chrétiens va se réduire, celui des musulmans va exploser

Le nombre des chrétiens va se réduire de façon spectaculaire, tandis que celui des musulmans va exploser.

Se basant sur des projections pour les prochaines décennies, une étude de l’Eglise protestante allemande annonce la couleur sans ménagement, chiffres et études sociologiques à l’appui.

Au pays natal de la Réformation, la culture religieuse en passe d’être au premier rang n’est pas le protestantisme, à peine 10%, mais l’islam ! Pour quelque temps encore, les deux grandes Eglises chrétiennes représentent environ un tiers de la population allemande, mais d’ici peu, le christianisme ne correspondra plus qu’à une petite minorité. Or, un tel enjeu ne concerne pas seulement les Eglises, mais la société dans son ensemble.

Impact démographique

Depuis les années soixante, les Allemands ne procréent plus suffisamment pour maintenir stable le niveau de population. Pour cela, il faudrait une moyenne de 2,1 enfants par femme entre 15 et 45 ans. En 1960, on en était encore à 2,3, tandis qu’aujourd’hui l’indice de natalité s’est effondré à 1,2. (Dans les nouveaux länder, ce n’est plus que 0,9 ).

A part l’Italie et l’Espagne, l’Allemagne est le pays de l’union européenne le plus pauvre en naissances. Le poids des avortements y joue un rôle particulièrement fort : en 1999, on enregistrait 800’000 naissances pour 300’000 avortements estimés. Si ces enfants éliminés étaient venus au monde, la natalité allemande serait de 35% plus élevée, et approcherait 1,7 enfant par femme…

 

Dans certains quartiers, on ne voit presque plus d’enfants, il n’y pratiquement plus que des personnes âgées

Dans moins de 10 ans, ce sont donc 3 millions de jeunes gens éliminés avant la naissance qui feront défaut à la population allemande. Tant que les jardins d’enfants, écoles et universités des années 60 étaient remplies, personne ne se souciait de ces questions de peuplement ; mais la situation a tellement changé que dans certains quartiers, on ne voit presque plus d’enfants, il n’y pratiquement plus que des personnes âgées !

Etrangers majoritaires ?

Dans la ville de Dortmund, (7ème ville d’Allemagne) 5’000 enfants sont nés dans l’année. Mais presque autant n’ont pu voir le jour par avortement ; pour une ville qui compte actuellement 600’000 habitants, ce déficit permanent de naissances aura des conséquences dramatiques, puisque la perte d’un cinquième de la population, compensée par un apport extérieur d’immigrants, fera grimper la proportion totale d’étrangers au 40% des habitants de la ville !

On envisage donc sérieusement que de grandes agglomérations comme Francfort et Stuttgart voient leurs populations étrangères devenir majoritaires aux alentours de 2030… Mais ces chiffres n’expriment pas encore toute la dimension des changements en cours : ainsi, dans neuf ans, les étrangers de la tranche 20-40 ans représenteront déjà le 46% de la population de Duisbourg. Dans très peu de temps, les enfants étrangers des crèches et des écoles de plusieurs grandes villes allemandes constitueront la majorité.

A Berlin, la proportion d’étrangers de moins de 20 ans sera de 52% dans dix à douze ans.

Le nombre des Allemands, actuellement de 75 millions, tombera à 22 millions à la fin du 21ème siècle

 

Mais on peut encore déduire de ces chiffres que le nombre des Allemands, actuellement de 75 millions, tombera à 22 millions à la fin du 21ème siècle.

Les spécialistes en sciences sociales Meinhard Miegel et Stephanie Wahl font même le pronostic que l’identité allemande pourrait bien être entièrement laminée dès le début du 21ème siècle : l’Allemagne va vraisemblablement être peuplée en grande majorité d’immigrants et de leurs descendants.

Mais la question se pose de savoir qui sera capable, à partir de là, de défendre le patrimoine culturel allemand et européen. Il y a plus grave encore : qui transmettra la tradition chrétienne aux prochaines générations ?

 

Plus de 25 millions d’immigrants s’installent en Allemagne

Le département démographique des Nations Unies a exigé récemment que l’Allemagne accueille 500’000 immigrants nouveaux chaque année sur son sol, pour stabiliser son niveau de population.

Cela implique que, dans les 50 prochaines années, plus de 25 millions d’immigrants viennent s’installer en Allemagne. Dans cet état de fait, une intégration des étrangers devient absolument impensable ; selon le « Frankfurter Allgemeine », il suffit déjà d’ouvrir les yeux sur la foule que l’on croise dans n’importe quelle grande ville allemande d’aujourd’hui, pour saisir immédiatement que la soi-disant assimilation des étrangers à la culture locale est un échec !

Mutations

Une réelle intégration présuppose que des normes culturelles soient mises en valeur par la société d’accueil. Or, qui pourrait encore être intégré à cette société lorsque les enfants venus d’ailleurs constituent déjà la majorité des classes à l’école, et quand des quartiers entiers ou des villes entières sont à majorité étrangère ?

L’idée répandue que les immigrants s’assimilent parfaitement à la société d’accueil dès la troisième génération se révèle totalement irréaliste. De nombreux jeunes issus de l’immigration préfèrent s’orienter, grâce aux médias modernes, vers la langue et la culture d’origine de leurs parents plutôt que vers celles de leur pays de résidence. Ainsi, 56% des Turcs s’informent à partir de publications turques, donc islamiques, et 75% donnent la priorité aux émissions de télé venant de Turquie.

Protestants : 10%

 

A la fin du siècle la participation actuelle à la vie des Eglises ne sera plus qu’un souvenir

Les Eglises doivent se faire à l’idée d’un dramatique effondrement du nombre de leurs membres et de l’influence de leurs valeurs. Du fait que parmi les immigrants une part minime d’entre eux est chrétienne et une autre encore plus infime pratique sa religion, il est clair qu’à la fin du siècle la participation actuelle à la vie des Eglises ne sera plus qu’un souvenir.

Dans les états-majors ecclésiastiques, on n’a pas encore réalisé ces évidences liées à la quasi disparition de la population autochtone. Pourtant depuis une étude de 1985, on a pris conscience du fait que chaque décennie le nombre de protestants se réduit d’un dixième. Des 27 millions de membres actuels de l’Eglise on passera à 24,3 en 2010 et à 22 en 2020. A la fin du siècle, il n’y aura plus que 9 millions de protestants. Les mariages religieux sont également en net recul. En 1970, ce sont encore 270’000 enfants de parents protestants qui voyaient le jour, mais en 1998, ils ne sont plus que 121’000; chez les catholiques, le recul est moins sensible: de 285’000 en 1970, on passe à 157’000 en 1998.

Ainsi, en Allemagne, tandis que le nombre des chrétiens régresse dramatiquement, celui des musulmans ne cesse d’augmenter.

Selon une prévision du démographe Rainer Münz, le nombre d’étrangers atteindra 14,2 millions en 2030; parmi lesquels 3 à 4 millions de Turcs, 2 millions d’ex-Yougoslaves (Albanais), et 7,4 millions d’autres nationalités extérieures à l’Union européenne (dans ce groupe, la très grande majorité est aussi constituée de musulmans).

De par le fort taux de natalité qui caractérise les musulmans, leur nombre global ne fera qu’augmenter considérablement, même sans apport extérieur de nouveaux immigrants.

Plus d’un jeune musulman sur trois pour la violence

Sur le plan religieux, c’est l’islam qui va prendre la position dominante. Il serait tout à fait étonnant, par rapport aux constats faits partout ailleurs dans le monde, que cela ne s’accompagne pas de conflits.

La revendication du foulard islamique par des enseignants ou l’exigence d’appels publics du muezzin à la prière par haut-parleurs ne sont que de petits avant-goûts des problèmes à venir.

Une étude menée en 1997 par le sociologue Wilhelm Heitmayer auprès de jeunes musulmans d’Allemagne fait apparaître un étrange sentiment de supériorité de la part de ceux-ci :

 

  • 33,4% des interrogés estiment que le sionisme opprime l’islam.
  • Un tiers d’entre eux croient fermement être choisis par Allah pour accroître la présence de l’islam en Allemagne,
  • et 36% d’entre eux se disent militants et donc prêts à utiliser la violence contre les « infidèles ».

 

Les responsables d’Eglises protestantes pourront-ils dans l’avenir prendre part aussi amicalement qu’aujourd’hui à l’inauguration de chaque nouvelle mosquée, rien n’est moins sûr !

La vraie question en fin de compte ne tourne pas autour du maintien ou non de la germanité en Allemagne, mais le problème est de savoir si le pays tout entier n’est pas en train de passer d’une culture marquée par la foi chrétienne à une autre réalité déterminée par l’islam.

Dans d’autres parties du monde, des Balkans au Liban, les exemples ne manquent pas de situations de ce genre ayant tourné à la guerre civile.

 

L’islam n’est pas un chemin d’intégration mais de confrontation aux autres

Même le système de double-nationalité a démontré dans ces conditions qu’il ne mène nullement à l’intégration dans le pays d’accueil ; car l’islam, de par sa vision religieuse du monde, n’est pas un chemin d’intégration mais plutôt de confrontation aux autres.

Cela, on peut aisément le constater en lisant le Coran et en observant ce qui se passe dans quantité de pays dès que les musulmans deviennent pratiquement majoritaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour Dreuz.info.

(à partir d’une étude publiée par l’Eglise protestante allemande dans « idea spektrum2000, Kirche und Politik »)

 

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 septembre 2015 00:23
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 septembre 2015 02:36
Lettre aux chrétiens qui croient encore que les musulmans vénéreraient Jésus qui serait "Issa"...

... ils ne reculent devant aucune ruse pour séduire les infidèles chrétiens et il est navrant de constater que ces derniers, par ignorance, tombent dans leur piège.

Quand un Chrétien, membre du clergé ou simple fidèle, place l’islam au même niveau que le Judaïsme et le Christianisme, arguant gentiment du fait que les musulmans vénèrent et respectent Jésus et Marie, je me dis :
"comment un chrétien peut-il être aussi naïf, aussi facilement dupé par les musulmans ? A-t-il pris la peine de lire le coran, de le comparer aux Evangiles ?"

Si les musulmans vénèrent Jésus et Marie, comment ce brave chrétien s’explique-t-il la persécution et le massacre des fidèles du Christ en terre d’islam, la destruction des statues de la Vierge, des églises ??? Ce serait le fait de musulmans dévoyés, qui n’ont rien compris à la merveilleuse « tolérance » de l’islam, au « message d’amour » de leur divinité à l’égard des non musulmans ? Alors, cela fait 14 siècles, que des millions de musulmans se sont égarés… Et aujourd’hui, plus que jamais !

Quand un musulman est outré par les critiques de l’islam et/ou de son prophète bien aimé, promptement, il vous parle de sa douloureuse incompréhension, "car les musulmans, eux, respectent et vénèrent Jésus et Marie".

Oui, sauf qu’il oublie, de préciser, que le « Jésus » dont il parle, appelé ISSA dans le coran, n’est pas le Jésus (Yeshua) des Evangiles.

Quand les musulmans vénèrent Issa, ce dernier n’est pas Jésus, fils de Marie, fils d’Israël, mais un personnage émanant de légendes caravanières de l’Arabie du 7ème siècle.

En vampirisant le Jésus des Evangiles, pour le transformer en Issa, un prophète de l’islam, les musulmans réduisent le christianisme à néant, comme ils le font avec le Judaïsme en islamisant Noé, Abraham, Moïse et David.

Et je m’étonne que des prêtres, évêques, cardinaux, supposés connaître et la Bible et le coran pactisent avec les ennemis du Christ et leur cèdent avec joie les églises, pour les transformer en un lieu d’adoration d’une divinité diabolique, qui appelle à les détruire. Ces « religieux », qui se prétendent les serviteurs du Christ, renient leur Maître et le trahissent honteusement.

Ils doivent, pourtant, savoir que selon les hâdith-s, à la fin des temps, Issa reviendra pour détruire les croix, tuer les Juifs et les Chrétiens et établir l’islam sur la terre.

L’Issa du coran est un clone agressif du Jésus des Evangiles.
Voilà comment est décrit Issa dans le coran :

« Issa « brisera la croix », « tuera les porcs » et abolira la taxe imposée aux infidèles soumis. Allah détruira alors toutes les religions, à l’exception de l’islam. Issa fera disparaître la figure du mal, vivra sur terre durant quarante ans et ensuite mourra. (Sunan Abou Daoud, livre 37,4310).

Quant à Marie, mère de Jésus, dans les Evangiles, elle devient Mariam, mère d’Issa, fille d’Imram (3.34,35 (cf le Amram de l’Exide) et la sœur d’Aaron et de Moïse (19.28).

La fantaisie coranique a fait de Mariam, la sœur d’Aaron et de Moïse, la mère d’Issa. Or je rappelle que Moïse, Aaron et Myriam vécurent 2000 ans avant la naissance de Jésus-Christ, alors par quelle magie des Mille et une nuit, l’Issa du coran né 2000 ans avant le Jésus des Evangiles peut-il être la même personne ?

Selon l’Apocalypse de St Jean, le Christ ne reviendra pas sur terre pour tuer les juifs et les chrétiens, mais pour combattre aux côtés d’Israël contre ses ennemis et apporter la paix au monde. Les mahométans ont repris cette révélation et l’ont réécrite à leur avantage. La falsification des Ecritures est l’une de leurs spécialités. Faire croire aux Chrétiens que l’Issa du coran est le Jésus des Evangiles est une ruse pour séduire les mécréants. Et ils sont nombreux à tomber dans ce piège.

Rosaly

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 septembre 2015 03:12

 SOURCE

Youssef Hindi nous a redit :« L’islam, c’est pas ça ! », mettant dans le même sac les wahhabites et ceux qui les dénoncent, parce que les uns et les autres donneraient une mauvaise image de l’islam en laissant entendre « que le Coran serait, pour l’essentiel, un manuel de conquête prônant le meurtre et la dévastation, à l’instar du Livre de Josué ». Et pour justifier que le Coran ne serait pas cela, il déplore que ne soit pas pris en compte le « contexte dans lequel s’inscrivent les versets traitant de la guerre ».

Or, le Coran a beau tenter de ravir à la Bible le statut de Parole de Dieu, outre le blasphème que cela constitue – car la Parole de Dieu ne passe pas (Is 40.8 ; Lc 21.33), le Coran se trouve face à de telles contradictions qu’Allah doit abroger certains versets de la parole… éternelle (Coran 2.106) !

Ainsi, à la différence de la Bible, qui est un texte inspiré, et donc tributaire de la culture et de la mentalité des auteurs sacrés, le Coran étant dicté, parce qu’exacte réplique de la Parole immuable d’Allah (Coran 85.22), son interprétation ne peut pas relever du contexte historique sans remettre en cause et son caractère univoque (Coran 39.28), et son égale pertinence pour tous les hommes de tous les temps…

Ce qu’il disait alors, il ne le dirait plus aux hommes d’aujourd’hui ? Au reste, comment un musulman peut-il prétendre nous faire connaître le vrai sens du Coran puisque, d’une part, à la différence du Messie ayant confié Son autorité au pape (Mt 16.18-19), Allah n’ayant confié son autorité à personne : « Nul, à part Allah, ne connaît l’interprétation du Coran (Coran 3.7) » ?

En identifiant ceux qui dénoncent l’islam avec ceux qui « s’attachent à ce que le Coran a d’équivoque par goût du trouble et pour chercher des interprétations douteuses… » (Coran 2.7), notre auteur reçoit d’Allah l’assurance qu’il a affaire à des coupables…

Le voilà donc rassuré. Mais il oublie de nous dire ce qu’Allah commande en pareille situation : « La rétribution de ceux qui guerroient contre Allah et son envoyé et qui s’empressent de corrompre le monde, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupés leur main et leur pied opposés, ou qu’ils soient bannis de la terre » (Coran 5.33).

Comme on le voit, Allah ne limite nullement dans le temps ou l’espace la peine qu’il prononce à l’encontre de ceux qui s’opposent à l’ordre islamique…

Ce verset, comme les centaines d’autres faisant du Coran une suite quasi ininterrompue d’imprécations et d’exécrations, de menaces et de malédictions, en dehors de toute chronologie et historicité, en sorte que le contexte y est partout le même, intemporel, n’empêchent pas Youssef Hindi de récuser l’accusation de violence intrinsèque au Coran, mais il la justifie même au motif de la persécution subie par Mahomet. Et cela après l’exemple et l’enseignement donnés par Jésus-Christ… Comment, dès lors, peut-il s’étonner que soient prônés « le meurtre et la dévastation à l’instar du Livre de Josué » ?

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 septembre 2015 01:23

938814allah

SOURCE Salem Ben Ammar

Chrétiens soyez soldats avant de jouer aux bons samaritains. Plutôt que de prier pour vos bourreaux, pensez à défendre vos frères d’Orient.

Vous savez ce que l’islam vous voue comme haine, pourquoi vous obstinez-vous à tendre une main charitable à un fauve qui veut vous dépecer ?

La paix n’a de sens que si tout le monde y met du sien, sinon c’est une capitulation. Vous brandissez le drapeau blanc, l’ennemi affûte ses couteaux pour vous égorger.

Vous ne défendrez pas votre survie avec des prières, vous ne pouvez la défendre que les armes à la main.

Soyez des vaillants combattants ne vous offrez pas en Holocauste à vos bouchers.

L’islam a fait de la terre un abattoir pour vous, ne le laissez-pas faire sous prétexte que c’est l’Apocalypse.

De quelle Apocalypse parlez vous, de la vôtre ou celle de l’islam ?

C’est de la vôtre qu’il s’agit et vous n’avez toujours rien compris.

Vous avez les moyens de les décimer et vous continuez à jouer à l’agneau pascal.

Une proche de l'un des 21 coptes assassinés par l'Etat islamique .

Votre compassion vous rend sourd et aveugle et fait de vous des victimes expiatoires.

Vous avez lu le Coran comme vous avez certainement lu Mein Kampf, n’ignorez pas la Solution finale qu’il vous réserve.

Si la cible prioritaire de Mein Kampf était les juifs, vous êtes l’une des cibles primordiales du Coran.

Aux yeux de l’islam, vous êtes des êtres abominables, impurs, des porcs infâmes, et au lieu de vous méfier vous dialoguez avec lui.

Vos frères d’Orient tombent tous les jours sous ses coups assassins et l’on ne vous entend guère crier votre ras-le bol de l’islam.

Sortez de vos églises et envahissez les rues de France et de Navarre, faites barrage à la barbarie musulmane !

On ne vous a guère entendu vous indigner quand le factotum Dalil Boubakeur vous a humilié publiquement en suggérant scandaleusement de transformer vos églises en mosquées.

L’ennemi musulman n’a jamais été loyal, vous le savez bien.

Il vous a chassé de chez lui par la force, alors que sa prétendue terre était d’abord la vôtre, et vous faites le mort comme si vous aviez peur de lui.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info

SOURCE Salem Ben Ammar

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 septembre 2015 02:23

Forse-in-Iraq-i-moderati-musulmani-non-esistono-piu_articleimage

Prêtre catholique chaldéen et ancien curé de la paroisse Mar Eliya de Bagdad, le Père Douglas Joseph Shimshon Al-Bazi, qui assure désormais son ministère à Erbil (capitale du Kurdistan irakien), était l’invité du Meeting pour l’amitié entre les peuples, organisé par le mouvement catholique Communion et Libération à Rimini chaque année et depuis 1980 dans la capitale de la province éponyme de Rimini en Émilie-Romagne.

La session de cette année s’y est tenue du 22 au 28 août. À la suite de tant de prêtres et de prélats lucides, affrontés à l’islam au Moyen-Orient, le Père Al-Bazi rompt avec l’aveuglement de trop de religieux et de politiciens occidentaux, et nous lance un avertissement qu’il faut prendre au sérieux…

Le dimanche 23 août, au grand Meeting chrétien de Rimini, qui attire aussi chaque année de grandes personnalités du monde politique et économique, le père Douglas Joseph Shimshon Al-Bazi, originaire de Bagdad et actuellement curé catholique d’Irbil, dans le Kurdistan irakien, où il officie auprès des réfugiés, a prévenu les Italiens et les Européens : « En Italie, les musulmans vivent parmi vous et cohabitent avec vous.

Mais quand c’est toi, le chrétien, qui dois vivre au milieu des musulmans, alors la cohabitation est impossible. » Ayant lui-même subi les exactions de musulmans, enlevé et torturé pendant 9 jours, et travaillant désormais auprès des réfugiés chrétiens qui ont fui l’avancée de l’État islamique, le père Al-Bazi sait de quoi il parle.

Pour lui, l’EI est le vrai visage de l’islam. Les musulmans radicaux de l’EI font ce que faisait Mahomet il y a 1400 ans. « Les musulmans modérés n’existent probablement plus en Irak », a encore dit le curé d’Irbil, avertissant que les générations d’islamistes à venir seront sans doute encore pires.

Face à l’arrivée massive de musulmans, qu’on a vu refuser les paquets de la Croix Rouge à la frontière macédonienne sous prétexte qu’ils n’étaient pas halal, le prêtre catholique prévient les Européens : « Le cancer est à vos portes. Ils vont vous détruire. » […] « Nous, chrétiens, sommes le seul groupe à avoir vu le visage du mal, l’Islam. », a encore prévenu le père Al-Bazi« Priez pour mes frères, aidez-les, sauvez-les », a-t-il supplié les personnes présentes, car « ce qui arrive à mon peuple est un génocide, et le seul qui le reconnaisse est le papeFrançois. »

Source : Nouvelles de France (27 août)

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 septembre 2015 03:56

Prêtre catholique chaldéen et ancien curé de la paroisse Mar Eliya de Bagdad, le Père Douglas Joseph Shimshon Al-Bazi, qui assure désormais son ministère à Erbil (capitale du Kurdistan irakien), était l’invité du Meeting pour l’amitié entre les peuples, organisé par le mouvement catholique Communion et Libération à Rimini chaque année et depuis 1980 dans la capitale de la province éponyme de Rimini en Émilie-Romagne.

La session de cette année s’y est tenue du 22 au 28 août. À la suite de tant de prêtres et de prélats lucides, affrontés à l’islam au Moyen-Orient, le Père Al-Bazi rompt avec l’aveuglement de trop de religieux et de politiciens occidentaux, et nous lance un avertissement qu’il faut prendre au sérieux…

Le dimanche 23 août, au grand Meeting chrétien de Rimini, qui attire aussi chaque année de grandes personnalités du monde politique et économique, le père Douglas Joseph Shimshon Al-Bazi, originaire de Bagdad et actuellement curé catholique d’Irbil, dans le Kurdistan irakien, où il officie auprès des réfugiés, a prévenu les Italiens et les Européens :« En Italie, les musulmans vivent parmi vous et cohabitent avec vous. Mais quand c’est toi, le chrétien, qui dois vivre au milieu des musulmans, alors la cohabitation est impossible. »

Ayant lui-même subi les exactions de musulmans, enlevé et torturé pendant 9 jours, et travaillant désormais auprès des réfugiés chrétiens qui ont fui l’avancée de l’État islamique, le père Al-Bazi sait de quoi il parle.

Pour lui, l’Etat Islamique est le vrai visage de l’islam.

Les musulmans radicaux de l’EI font ce que faisait Mahomet il y a 1400 ans. « Les musulmans modérés n’existent probablement plus en Irak », a encore dit le curé d’Irbil, avertissant que les générations d’islamistes à venir seront sans doute encore pires.

Face à l’arrivée massive de musulmans, qu’on a vu refuser les paquets de la Croix Rouge à la frontière macédonienne sous prétexte qu’ils n’étaient pas halal, le prêtre catholique prévient les Européens : « Le cancer est à vos portes. Ils vont vous détruire. » […]« Nous, chrétiens, sommes le seul groupe à avoir vu le visage du mal, l’Islam. », a encore prévenu le père Al-Bazi. « Priez pour mes frères, aidez-les, sauvez-les », a-t-il supplié les personnes présentes, car « ce qui arrive à mon peuple est un génocide, et le seul qui le reconnaisse est le pape François. »

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
28 août 2015 02:43

Maome

La foi des chrétiens est un énorme blasphème qui offense les musulmans ! C’est bien ainsi que l’islam s’exprime, en tant que révélation finale par son prophète Mahomet.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour Dreuz.info.

SOURCE

Les chrétiens ont reçu du judaïsme la foi au D.ieu Unique (Monothéisme). C’est ainsi que les disciples juifs du rabbi Jésus ont eu la conviction que D.ieu était pleinement présent dans sa personne et dans le don d’amour qu’il faisait de sa vie.

...

D’où la formulation, dans les Ecrits néotestamentaires, de l’interaction vivante et permanente entre le Père, le Fils et l’Esprit venant actualiser, chez les croyants, cette relation d’amour et de communion qui peut transformer en lumière les réalités les plus sombres.

...

Sans doute, la révélation du Dieu unique présent en Jésus Christ ne se satisfait pas de termes figés et trop limitatifs, et le drame est que le noyau dur de la foi – intégralement hébraïque – a été explicité par la suite avec des expressions tirées de la philosophie grecque, sujettes à rigidification. Les sectes gnostiques et les groupes ésotériques de tout genre s’en sont aussitôt donné à cœur joie et des représentations multiples ont alimenté la controverse.

L’influence prolongée de ces sectes dissidentes des premiers siècles explique en grande partie l’origine de la position intransigeante et agressive de l’islam à la fois face à la paternité spirituelle de D.ieu chère au judaïsme, et à la Trinité du D.ieu Unique exprimée dans le christianisme (tri-unité).

C’est pour cette raison que le coran est rempli de malédictions envers les « associateurs », les chrétiens, ceux qui osent « associer » un être humain à la divinité d’Allah. C’est même la faute la plus grave aux yeux du coran, (le « shirk ») car Allah, muré dans sa transcendance, n’a pas de relation avec les humains, sinon par les injonctions qu’il leur adresse selon son impénétrable et céleste bon vouloir qui couvre le bien autant que le mal.

La première sourate du coran, la fatiha, que les musulmans récitent tant de fois par jour, comporte un verset 7 où il est question de « ceux qui sont sous la colère d’Allah » puis de « ceux qui se sont égarés loin de sa volonté », c’est-à-dire, pour être clair, respectivement les juifs et les chrétiens, selon les commentateurs invariants au cours des siècles.

L’islam est farouchement hostile à la foi trinitaire des chrétiens, comme il est jaloux de l’existence des juifs et de leur historicité; et la prière à Allah exprime cette répulsion dans la fatiha, ce qui en fait aujourd’hui la seule religion universelle qui prie quotidiennement « contre les autres ».

A l’opposé, la foi bien comprise au D.ieu unique « Père, Fils, Esprit » offre des implications dialogales importantes. Cette spiritualité se positionne comme l’ouverture vers l’autre, la valorisation de la relation, l’unité dans la diversité, la dynamique de communion.

Il y a donc là fondamentalement un choc frontal avec l’islam, qui a un sérieux problème avec l’altérité et qui ne conçoit tout mouvement de sa part vers les autres que comme une conquête exclusive et mondiale par la charia. L’islam n’a nul désir de dialogue, et la tolérance n’est pas son objectif, il ne vise qu’à abolir l’existence de ses adversaires. Ses stratégies pour y parvenir sont multiples.

Face à ces visions incompatibles pour la coexistence, la foi chrétienne est imprégnée du projet universaliste mais non contraignant de la Bible ; issue du judaïsme, l’option christique incite à avancer dans la vérité, dans un respect mutuel, mais sans subir passivement les coups de boutoir de l’adversité, et en prenant des responsabilités pour que ce monde devienne plus humain et plus vivable. Berdiaev, théologien orthodoxe russe disait : « notre programme social, c’est la Trinité !».

Ce qui indique qu’il ne s’agit pas là d’un concept ésotérique et abstrait, mais que cela engage, dans toutes ses dimensions, le mystère de l’existence humaine personnelle et collective. C’est la logique du Dieu de l’alliance, commune aux juifs et aux chrétiens, et inconnue de la tradition coranique. Cette conviction interrelationnelle implique de vivre sous un regard bienveillant et inspirateur : celui de Quelqu’un qui est amour, source et fin de notre destinée, et dont les projets sont abondamment mis en lumière par les Saintes Ecritures.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour Dreuz.info.

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 août 2015 01:32

La mondialisation va conduire l’islamisme au pouvoir dans une cinquantaine d’années, notamment en Europe, prédit l’écrivain algérien Boualem Sansal qui publie « 2084″, un roman terrifiant inspiré du chef d’oeuvre de George Orwell « 1984″.

« Le terrain à observer est l’Europe. Après le monde arabe et l’Afrique, l’islamisme se propage aussi en Occident avec une présence physique de plus en plus visible de barbus, de femmes voilées et de commerces halal ».

M. Sansal laisse cependant poindre une note d’espoir en soulignant que « tous les systèmes totalitaires s’effondrent ». « Après le règne de l’islamisme il y aura une nouvelle mondialisation mais je ne sais pas sous quelle forme », présume-t-il.

« Orwell a fait une très bonne prédiction et on y est toujours« , observe dans un entretien à l’AFP l’écrivain de 66 ans qui réside dans la petite ville côtière de Boumerdès, à une cinquantaine de kilomètres à l’est d’Alger.

Selon lui, « les trois totalitarismes imaginés par Orwell (l’Océania, l’Eurasia et l’Estasia) se confondent aujourd’hui dans un seul système totalitaire qu’on peut appeler la mondialisation« . « Nous sommes gouvernés par Wall Street« , résume Boualem Sansal.

Mais « ce système totalitaire qui a écrasé toutes les cultures sur son chemin a rencontré quelque chose de totalement inattendu: la résurrection de l’islam« , analyse l’écrivain qui se dit « non croyant« .
[...]

Dans « 2084″, Sansal imagine un pays, l’Abistan, soumis à la cruelle loi divine d’un dieu qu’on prie neuf fois par jour et où les principales activités sont d’interminables pèlerinages et le spectacle de châtiments publics.

« La peur de Dieu sera plus forte que celle des armes » et « les gens pourront vivre de peu. Ils auront juste besoin de mosquées pour prier, par conviction ou par peur« , résume l’écrivain, dont les propos rappellent le projet mis en oeuvre par le groupe jihadiste Etat islamique en Irak et en Syrie.

Pour l’auteur du « Serment des barbares », les Européens « se trompent sur l’islamisme comme ils se sont trompés sur le communisme » et sous-estiment la menace.

Notamment à cause de l’autocensure sur la montée de l’islamisme, qui « tue le débat » alors que « le débat c’est comme une plante: si on ne l’arrose pas par la contradiction il disparait« .

Imaginant le sort de son propre pays en 2084, il reste sombre. « Je ne sais même pas si l’Algérie existera en 2084 sous la forme d’un pays moderne relativement administré » car « la fin du pétrole va la conduire dans une situation indescriptible ».

L’écrivain, honni tant par les islamistes que par le régime, juge par ailleurs « terrifiant » le flux des migrants algériens vers l’Europe et l’Amérique du Nord. « L’émigration est un vrai drame. Elle touche les riches, les hyper-diplômés. Quand elle atteint un certain seuil en volume cela veut dire que le pays ne peut être sauvé« .

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 août 2015 20:01
Lentement mais sûrement, à un rythme de plus en plus soutenu, certes, sous le régime de Hollande, et toutes choses restant égales, démographiquement la France devrait être islamique aux environs de 2050.
Pierre Mylestin
Médecin
 

Faut-il interdire l’islam, comme le propose Robert Chardon ?Hollande : même BHL le lâche…Pour François Hollande, l’islam est compatible avec la

 

démocratie…

 

Dans cette RépubliqueCharlie en naufrage, il devient de plus en plus interdit d’interdire les interdits de l’islam.

Lentement mais sûrement, à un rythme de plus en plus soutenu, certes, sous le régime de Hollande, et toutes choses restant égales, démographiquement la France devrait être islamique aux environs de 2050 ; d’une part, la démographie intrinsèque des adeptes de l’islam, la déferlante des «migrants» et autres chances pour la France, bien partis pour rester et, d’autre part, les bienveillantes facilités à l’avortement écourteront probablement cette échéance.

Mais idéologiquement, la République laïque s’y prépare dès maintenant, scrupuleusement, religieusement, en bon élève, en bon frotte-manche qui veut, à tout prix, faire plaisir à son nouveau maître.

...

Lire aussi : Un remède à l’islamisation de la France : la croix

Au-delà de l’ineptie nutritionnelle de ladite proposition – la valeur quantitative et surtout qualitative des protéines animales est inégalable par rapport à celle des protéines végétales, en particulier chez des omnivores en pleine croissance, mais là n’est pas le sujet -, cet accommodement irraisonnable marque une capitulation supplémentaire face aux exigences communautaristes des adeptes de l’idéologie islamique.

Après avoir banni le porc, imposé un menu dit laïque pour contenter nos compatriotes musulmans éminemment tatillons en matière culinaire, peut-être faudrait-il également proposer une loi pour bannir toute viande non halal dans toutes les cantines, et non seulement scolaires, une autre pour restreindre toute alimentation diurne en public en période de ramadan, afin de ne pas trop indisposer, en plein processus intense de digestion, les ventres fragiles de nos compatriotes musulmans après une longue nuit de ripaille. Pour faire centre, couper la poire en deux, le jeûne en journée sera obligatoire, sous peine d’amende, à tout mécréant, jusque midi, par exemple.

Mais il n’y a pas que dans l’alimentation qu’on pourrait ainsi assaisonner bienveillamment notre arsenal juridique. Les jupes. Les jupes trop courtes. Ces jambes nues exposées à la concupiscence oculaire des mâles musulmans majoritairement modérés. Pour faire amende honorable, une loi pourrait bien en codifier la longueur : mi-mollet en hiver, à hauteur du genou en été ; la police des mœurs laïques veillera, mètre ruban à l’appui.

Après les jupes, une loi sur la coupe des cheveux, la taille de la barbe, une loi sur les crèches de Noël, une autre sur les cloches des églises, les œufs de Pâques, la galette des Rois, le catéchisme, une loi pour des médecins hommes rien que pour les hommes, des médecins femmes rien que pour les femmes, une loi sur le saucisson, sur le vin dans les supermarchés, et une loi sur « La Marseillaise », le drapeau tricolore, une loi sur les crucifix, sur les kippas, une loi sur le signe de croix …

Des lois à foison pour ménager les susceptibilités des adeptes de la religion d’amour, de tolérance et de paix. Une longue liste de lois, pour aboutir en fin de compte à un Code civil qui ressemblerait plus à la charia qu’au Code Napoléon.

Jadis, lorsque l’on arrivait en France, on avait des devoirs. Les droits vinrent ensuite. Puis l’on vit émerger ceux qui se moquaient des devoirs et bafouaient notre droit. La quatrième et ultime étape sera celle où l’on nous imposera un droit venu d’ailleurs. Avec la complicité des « remplacistes »…

Source: boulevard voltaire.net

Pierre Mylestin
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions