Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

25 mars 2014 01:48

A quelques jours du premier tour des Municipales en France, l’Eglise rappelle avec force l’importance de l’engagement politique des catholiques.

 

Pour le chrétien, s’engager en politique est plus qu’une invitation : c’est une « obligation »nous dit le pape François« Nous devons nous mêler de la politique. Car la politique est l’une des formes les plus hautes de la charité. Parce qu’elle cherche le bien commun. »
 
C’est le message que vient de rappeler l’Eglise de France en vue des élections municipales qui renouvelleront (ou reconduiront) quelque 36 000 maires en France. Les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 23 et 30 mars prochains, avec un accent particulier pour les catholiques, invités à prendre en compte au moment de choisir un bulletin « la dignité de l’action politique ».
 
C’est d’ailleurs le thème du message de Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, qui rappelle qu’en plus du choix fondamental du candidat, les chrétiens ont avant tout la « responsabilité » d’être présents dans la société civile comme « source de proposition alternative ».
 

Comment ? « Les chrétiens doivent apprendre à faire de la “politique au quotidien” en mettant en œuvre de nouvelles solidarités intra-nationales et internationales, des réseaux de proximité et de fraternité, en mobilisant l’opinion publique autour des problématiques de notre temps », affirme l’évêque de Fréjus-Toulon. Une présence qui nécessite notamment « une solide formation » à la doctrine sociale, aux questions éthiques et anthropologiques…
 
« Aujourd’hui, il y a une prise de conscience progressive que les chrétiens peuvent participer au débat public, qu’ils peuvent dire et exprimer un certain nombre de choses, qui permettront le développement du bien commun. Les chrétiens peuvent participer de manière tout à fait légitime au débat sur le logement, l’éducation, la culture et bien d’autres sujets », explique pour sa part Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis en région parisienne.
 
Dans le message publié en vue des élections, les évêques de France ont d’ailleurs encouragé la candidature d’hommes et femmes « soucieux de tous », capables de renverser « les mentalités dans le sens de l’amour et de l’Evangile ». Ils ont aussi invité les citoyens, en allant voter, à montrer « sa volonté de prendre sa part dans la recherche du bien commun ».
 
Le choix du candidat, justement, sur quelles bases doit-il se faire ? Sur celles de « ses qualités personnelles (loyauté, dévouement à la chose publique, prudence, intégrité, désintéressement), mais aussi à partir de ses compétences et son expérience personnelle, de ses convictions affichées, et d’un programme sérieux », juge Mgr Rey. Parmi les valeurs fondamentales qu’il met en avant : le souci prioritaire du pauvre, le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la fin naturelle, la promotion de la cellule familiale, le respect de la liberté de conscience et de la liberté religieuse, l’attention aux questions écologiques…
 
>>> Sur ce point, on peut consulter ici la carte des candidats ayant signé la Charte des municipales de la Manif pour tous, et se référer au livre Municipales 2014, 18 propositionsrédigé par François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service politique, et récemment envoyé à tous les maires de France.
 
>>> De son côté, la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) qui regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l'Islam et du Judaïsme, a émis quelques orientations en vue des élections : Choisir la responsabilité et non la démission, Rechercher la confiance et non la division, Construire l'avenir et non le redouter.
 
A découvrir aussi, les dossiers du blog jeunes-cathos.fr qui interroge chaque semaine un(e) jeune catho engagé(e) en politique.
 
Enfin, n’oublions pas la prière. « Ce que les chrétiens ont de meilleur à offrir aux gouvernants ou à ceux qui briguent un mandat, c’est leur prière. Nous avons le devoir de prier pour tous ceux qui sont dépositaires d’une part d’autorité – même si nous ne partageons pas leurs idées », nous dit Mgr Rey. Une grande journée de prière pour les élections municipales est organisée le vendredi 21 mars prochain. Initiative à retrouver ici et ici, en vous joignant à la chaîne de prières "Prions pour les élections municipales" proposée sur Hozana.org.
 
Et pour ceux qui s’engagent en politique, qu’ils pensent à invoquer particulièrement le bienheureux Charles d’Autriche et les saints patrons de l’Europe (saint Benoît de Nursie, saints Cyrille et Méthode, sainte Brigitte de Suède, sainte Catherine de Sienne, sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix).
 
 

sources: Revue de presse
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 mars 2014 02:04

Selon la loi non-codifiée de la barbarie humaine que les musulmans appellent la charia de l’arabe chara’a, la voie, mais qui est en réalité la loi même de l’islam, qui donnerait aux lois scélérates de Nuremberg un visage humain, présente la particularité d’être fortement sujette à caution, hétérogène, objet d’une éternelle controverse entre les musulmans eux-mêmes, incohérente, l’homme n’a pas le droit de légiférer, car censé être dépourvu de volonté propre et esclave d’Allah, il a l’obligation essentielle de n’obéir qu’aux prescrits de sa religion: la sainte loi révélée par Allah et transmise à son Mahomet, prophète autoproclamé, mégalomaniaque, égotique, pilleur, égorgeur, suprématiste, antisémite, pédophile, incestueux, narcissique et ethnocentrique.

Des traits de caractère devenus les seules normes juridiques chez les fondamentalistes musulmans qui appliquent la Sira à la lettre dont ils veulent en faire un ordre commun juridique et moral pour toute l’humanité.

Il est utopique de croire qu’un fondamentaliste musulman ou celui que la bien-pensance occidentalo-capitularde appelle modéré c’est comme si l’islam était une boisson fortement alcoolisée qu’il faut consommer à petite dose, ne fera allégeance à toute autre loi si elle n est pas l’oeuvre d’Allah.

Comme ne peut en attester de l’authenticité et les promesses n’ engagent que celui qui les écoute, les islamistes n’auront aucun scrupule ou mauvaise conscience à renier leurs engagements citoyens et démocratiques par nécessité dogmatique. C’est pourquoi il ne faut jamais croire qu’un islamiste va se muer demain en fervent démocrate par un coup de baguette magique alors que seuls les prescrits de sa religion ont force de loi et qu’il a une obligation absolue de suivre la voie que lui recommande le Coran et de détruire les lois humaines notamment on Occident tout en épargnant les lois sociales dont il est le premier bénéficiaire chez les mécrus.

[...] Ainsi, comment peut on croire un seul instant qu un islamiste polymorphe se sentant investi d’une mission divine de propagation de la parole sacrée afin d instaurer l ordre voulu par Dieu puisse déroger à sa ligne de conduite politique pour adhérer ou veiller au respect des lois républicaines sans que cela ne heurte ses propres convictions religieuses ?

Comment peut on être naïf au point d imaginer un islamiste qui prêche dans les mosquées un islam pur et dur englobant tous les aspects de la vie sociale, religieuse et politique va oeuvrer pour la séparation de la religion de l’Etat ?

Adhérer aux valeurs de la démocratie consiste tout simplement pour un islamiste à aller l encontre de la volonté d Allah, seul maître absolu des lois qui contrôlent dans les moindres détails la vie des fidèles. Autant demander à un islamiste de se convertir à une autre religion, ce qui est un péché mortel dans l’islam, que de le voir demain se draper dans les habits de la République qui est incompatible avec la pensée musulmane fondamentaliste et même prétendument pondérée qui récuse toute idée qu’ils puissent exister des sphères d’activités ou des aspects de l’existence humaine échappant à l’emprise de la religion ou de la loi divine. Tant que l’islam continue à vouloir englober le politique et le religieux, l’islamiste ne fera qu appliquer fidèlement les prescrits de sa religion.

L’islamiste qui est avant tout un combattant fidèle à sa foi et un prosélyte invétéré maniant l’épée pour faucher les têtes des innocents comme un jardiner fauchant les mauvaises herbes, ne dit-on pas que le paradis est à l’ombre de l’épée ?

Par conséquent toute stratégie basée sur la supercherie, la duperie, le mensonge, le dol, destinée à abuser ou vaincre la crédulité des gens est rendue licite tant qu’elle s’inscrit dans le cadre du djihad qui absout le musulman de tous tes ses crimes.
Ce qui est réprouvée par la morale républicaine et la justice humaine ne l’est pas nécessairement par Dieu tant qu elle porte son sceau dans la mesure ou’ ses jurisconsultes décrètent que tous les actes accomplis pour le bien de ses desseins hégémoniques sur le monde ne peuvent être considérés comme illicites.

Il est permis pour un musulman dans le sentier de la guerre,car le vrai musulman est en guerre sainte permanente contre le reste du monde jusqu’à ce qu’il finisse par lui imposer les lois de l’islam, d’être amoral, dans la transgression absolue des codes, de renier sa parole, de mentir, trahir, tuer, dissimuler, esbroufer, de pratiquer l’inceste et la nécrophilie, violer, voler les non-musulmans, égorger, manger le coeur de ceux qu’il désigne comme ennemis, libérer ses instincts bestiaux, s’adonner à des tournantes. Ni pudeur ni ordre moral.

[...] Au nom des valeurs fondamentales de l’Islam les musulmans bénéficient d une sorte d’immunités qui leur laissent suffisamment de marges de manoeuvres pour se soustraire à leurs obligations morales ou contractuelles si elles ne répondent pas aux seuls critères des lois canoniques, ou aller se dénoncer aux autorités judiciaires d un pays non musulman au nom de la pudeur et de la discrétion . A titre d exemple, un musulman rendu coupable de méfaits graves dans un pays non-musulman et non portés à la connaissance des autorités de ce pays se trouve lavé de tous ses méfaits au nom de la Miséricorde divine, lui permettant ainsi d’éviter la sentence des tribunaux n appliquant pas la Charia: « Dis : «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez point de la miséricorde divine ! En vérité, Allah absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant. » (Az-Zoumar : 53).

En conclusion, un islamiste fort de la protection absolue de la Charia n’a pas à s’embarrasser de scrupule pour berner et abuser de la bonne foi et de la crédulité de ses interlocuteurs tant que ces crimes et méfaits sont accomplis pour l’ignoble cause de cette divinité cannibale et sanguinaire.

[...] Aucune thérapie démocratique ne saurait enrayer ou juguler l’épidémie infectieuse qui affecte aujourd’hui les populations musulmanes. Elle attaque directement les neurones et la rend insensibles et allergiques, intolérantes à tout traitement médicamenteux qui n’a pas de caractère divin.

Appendice sur le mensonge
Umm Kulthûm a entendu l’Envoyé de Dieu affirmer :

"N’est pas menteur celui qui s’efforce de réconcilier les gens
en propageant le bien." (Bukhârî/Muslim)

Muslim ajoute dans une autre version : "Umm Kulthûm
rajouta : "Je n’ai jamais entendu le Prophète tolérer
le mensonge sauf dans trois cas : en temps de guerre, pour
réconcilier les gens entre eux, ou dans une conversation de
couple."

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 mars 2014 00:30
18/03/2014
 
Au cours de la réunion de l'Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte (AOCTS) qui a eu lieu les 11 et 12 mars derniers à Tibériade, les responsables des communautés catholiques d’Israël, de Palestine, de Jordanie et de Chypre, ont choisi le logo et la devise qui illustreront le pèlerinage du pape François, attendu en Terre Sainte 24 au 26 mai.

La devise du pèlerinage, Pour que tous soient un, renvoie à la raison principale du voyage de François en Terre Sainte : une rencontre œcuménique avec le patriarche Bartholomée et les responsables des Églises de Jérusalem. Comme prévu, François et Bartholomée se sont donnés rendez-vous à la basilique du Saint-Sépulcre pour célébrer et renouveler le désir et la nostalgie d'unité exprimée par le pape Paul VI et le patriarche de Constantinople Athënagoras, il y a 50 ans à Jérusalem.

C’est dans cette perspective que s’inscrit le logo réalisé pour l’occasion : une représentation des apôtres Pierre et André. Respectivement patrons de l'Église de Rome et de l’Église de Constantinople, ils furent les deux premiers disciples appelés par Jésus en Galilée. Tous deux sont représentés dans les bras l’un de l’autre, dans l'Église mère de Jérusalem figurée par un bateau, lequel porte sur son mât la croix du Seigneur.

Le logo et la devise ont été présentés sur le site Web créé par les Églises locales pour le voyage du pape, une coutume qui prépare et accompagne aujourd’hui presque chaque visite papale. 
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 mars 2014 02:20

A l’occasion du dixième anniversaire de la loi du la loi du 15 mars 2004, sur les insignes religieux, le Monde publie 3 témoignages de musulmanes portant le voile en France.

A 12 ans, Maryam n’a pas non plus l’intention d’enfreindre la loi : son foulard bleu, elle le porte «tout le temps, sauf au collège» de sa ville de province. […] Sa mère, Bénédicte, est voilée depuis dix-sept ans, sa sœur aînée, lycéenne, attend, selon sa mère, «d’être à l’université pour le porter, même si elle craint qu’on lui mette des bâtons dans les roues». Maryam, elle, n’exclut pas un jour de «négocier» avec les responsables de son établissement le droit de conserver son voile tout le temps. Elle est scolarisée dans l’enseignement privé catholique.

Rym, la jeune Toulousaine le reconnaît : la loi du 15 mars 2004, qui depuis dix ans interdit le port de signes religieux dans les établissements scolaires, lui est un peu «passée à côté». Pourtant, venue témoigner lors d’un colloque organisé le 8 mars à Paris par le Comité 15 mars et libertés, qui lutte pour l’abrogation de ce «texte injuste», Rym se dépeint en «victime indirecte». Son propre frère, avocat, l’avait prévenue qu’en se voilant elle allait «.outre [sa] vie en l’air».

Dès la terminale, convaincue de sa foi et déterminée à s’afficher musulmane «pour changer l’image de l’islam dans la société française», Rym souhaitait se voiler. Mais, «à cause de la loi», la jeune fille, issue d’une famille peu pratiquante, décide d’attendre un an pour être «tranquille» à la fac, où ne s’applique pas l’interdiction.

Aujourd’hui inscrite en master 1, Rym admet suivre sans problème les cours théoriques mais témoigne de sa difficulté à trouver des stages «avec son voile». «J’ai cherché des avocats avec des noms à consonance [musulmane], mais même eux refusent. Ils sont dans une optique d’assimilation et ne veulent pas qu’une fille voilée les ramène à leur condition», assure-t-elle avec dépit. […]
Sara, originaire d’un petit village des Vosges «sans musulmans», la collégienne, dont la mère et la sœur aînée étaient voilées, avait dès l’âge de 11 ans «décidé de préserver [sa] pudeur sous un voile». […]

Elle est aujourd’hui en deuxième année de médecine… en Belgique, où elle peut suivre ses stages voilée. « Mais mon but est de m’installer en France, pédiatre ou généticienne, et de soigner tout le monde. Je ne vois même pas pourquoi des patients seraient gênés par un bout de tissu sur mes cheveux. » […]

Le Monde

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 mars 2014 01:38

La mairie de Paris viole la laïcité avec son Institut islamique coûtant 20 millions d'euros aux parisiens.

Capture d’écran 2014-03-15 à 21.35.34.png

 Explications de Philippe Martel candidat FN dans le 18 ème.( site officiel ) Voir aussi tous nos articles sur le sujet.

Cette note a été publiée le 15/03/2014

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


 

 

La pédophilie est possible dès que les filles ont 9 ans depuis Mahomet pour IslamWeb (site officiel de l'islam du Qatar)

gazawedding.jpg

Photo : jour de mariage à Gaza pour les partisans des Frères Musulmans du Hamas... Selon le très influent site IslamWeb " Le Centre de la fatwa est une grande structure scientifique ayant pour but la prédication du message islamique, il est un département essentiel du site internet islamique Islamweb, lequel dépend de l’administration de la prédication et de la bonne...

Cette note a été publiée le 14/03/2014

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


 

 

Pour IslamWeb, site islamique officiel du Qatar, le "djihad sur le sentier d'Allah" concernait la conquête de toute l'Espagne

libeqatar.jpg

Lu sur IslamWeb   site islamique  disposant selon lui d'une  " une grande structure scientifique ayant pour but la prédication du message islamique, il est un département essentiel du site internet islamique Islamweb, lequel dépend de l’administration de la prédication et de la bonne direction religieuse, elle-même dépendante du Ministère de...

Cette note a été publiée le 14/03/2014

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


 

 

Demain 20 mosquées à Nice à cause d'Estrosi ? Enquête de Philippe Vardon, préface de Joachim Véliocas.

limamestrosi-couv.jpg

Deuxième partie de l'entretien ici. Vous pouvez commander l' enquête-choc "L'imam Estrosi" à NR - 9 rue Ribotti - 06 300 Nice, 15 euros port compris, chèques à l'ordre de "mandataire financier de Philippe Vardon" Préface de Joachim Véliocas "Quand Philippe Vardon m’a demandé une préface, j’ai tout de suite accepté. D’une part car je soutiens son combat pour...

Cette note a été publiée le 13/03/2014

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici

 

merci à MANON

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 mars 2014 01:35

Screen Shot 2014-03-16 at 12.44.21 PM

Ces Musulmans en colère ne manifestent pas dans un pays du Moyen Orient mais à Nørrebro, un quartier de Copenhague. Les hommes en tête du cortège, les femmes et les enfants à l’arrière, selon le principe coranique sacré de la supériorité de l’homme et de la non mixité.

Les manifestants agitent le drapeau noir de la guerre islamiste pour dire aux non Musulmans du Danemark qu’ils seront combattus jusqu’à ce que la Charia gouverne le pays ;

  le drapeau blanc, c’est la bannière du califat, utilisée là où règne la charia, là où la démocratie est considérée comme blasphématoire.

MESSAGE TITLE
« Qui décide ? » crie un homme dans un mégaphone.
“Allah.” répondent les manifestants.
“Qui donne la victoire ? »
“Allah.”
“Qui donne la vie?”
“Allah.”
“Qui reprend la vie?”
“Allah.”
“Qui doit légiférer?”
“Allah.”

Le cortège islamique a paradé de la gare de Nørrebro à St. Gans Torv. Ce sont des Musulmans modérés.

Ils manifestaient contre le massacre de leurs frères en Afrique, selon les organisateurs… membres de l’organisation islamiste Hizb-ut-Tahir.

(Ce groupe est interdit dans certains pays occidentaux, dont l’Allemagne, et il est viscéralement opposé au capitalisme et à la démocratie occidentale et cherche à étendre le futur califat à l’Europe et aux États-Unis. Il affirme que « le califat islamique est le seul système social et politique à proposer les bonnes solutions aux problèmes politiques, sociaux et économiques de l’humanité. » – il n’a sans doute pas remarqué la débâcle économique des Frères musulmans l’Egypte)

Les hommes ont scandé des slogans « légèrement » agressifs. Par contre, l’atmosphère était plus sereine chez les femmes voilées, à l’arrière du cortège.

Le Hizb-ut-Tahir proteste contre le massacre de nombreux Musulmans en Afrique, notamment en République Centrafricaine, et d’après les slogans des manifestants, il est facile de comprendre que la solution à ce problème est la charia.

J’aimerais ajouter : il y a un an, quand les musulmans de Seleka faisaient régner la terreur et assassinaient impunément les Chrétiens dans ce pays, aucune organisation musulmane, encore moins nos médias officiels, ne s’indignaient, et plus révoltant encore, ils demeuraient silencieux comme des carpes.

Aujourd’hui, par contre, les médias s’intéressent vivement au conflit et parlent même de génocide, car les victimes sont musulmanes. Ah, ces méchants Chrétiens, qui n’acceptent plus de se laisser trucider comme des moutons par les « gentils » islamistes.

Situation identique au Nigéria : >> Boko Aram, groupe islamiste terroriste, qui veut transformer le Nord du Nigéria en un état islamiste pur et dur, massacre sans trêve les Chrétiens et les Musulmans, considérés comme hérétiques, sans que cela ne fasse la une de nos médias, à part quelques brèves, ni ne soulève l’indignation des Musulmans modérés.

>> Mais si les Chrétiens du Nigéria devaient un jour prendre les armes contre les terroristes de Boko Haram, ce qui semble s’amorcer, alors l’information, ou plutôt la désinformation, fera la une de tous les médias.

Nous entendrions très vite parler des « atrocités »  commises contre Boko Haram, du non-respect des Droits de l’Homme, des risques de « nettoyage ethnique » car l’inversion de la morale dans tous les médias mainstream est monstrueuse, implacable et se poursuit sans relâche.


Bizarrement, l’attention des médias se focalise essentiellement sur les Musulmans, qui, selon eux, sont toujours victimes d’agressions gratuites et injustifiées à travers le monde de la part des non Musulmans …

Par contre, silence sibérien sur les nombreuses victimes des épurations ethniques perpétrées par les Musulmans au Moyen Orient, en Afrique, en Asie et dans les Balkans.

worldnotonlyforMuslims

Le monde n’est pas réservé aux Musulmans

Plus de 5000 personnes ont été tuées lors d’attaques islamistes en Thaïlande depuis 2004.

Les enfants coptes sont forcés de se convertir à l'islam

Les enfants coptes sont forcés de se convertir à l’islam

« Les enfants coptes sont forcés à quitter leurs familles et à se convertir à l’islam, car la Loi dit que les Musulmans sont supérieurs aux Chrétiens. »


 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.Source : « Hundreds of Muslims in segregated demonstration in Nørrebro” Nicolai Sennels (traduit, adapté et commenté par Rosaly)

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/03/copenhague-des-musulmans-manifestent-en-criant-seul-allah-doit-legiferer/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.BP8btWy5.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
17 mars 2014 10:49
syrien.png
9 Mars 2014 - Europe-Israel
L’Observatoire de l’islamisation tient une triste comptabilité : celle des homosexuels blancs agressés dans toute la France par des musulmans au nom du Coran. Effectivement, la Loi islamique est catégorique sur le sort des homosexuels, ils doivent être tués.
 (Image à la Une : Mohamad Ratib Nabulsi, le 28 avril 2011 sur la télévision Al-Aqsa du Hamas, rappelle […] Source: Europe Israel - analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 mars 2014 01:21

french-ban

Comment les femmes musulmanes, les tunisiennes, peuvent-elles se résoudre à vivre comme un oiseau aux ailes entravées, amputées dans une cage, tout en étant fières de leurs conditions d’existence ? Une existence sans liberté, pierre tombale sur une tombe.

Une vie sans résilience est une mort sans vie.

Puisque les féministes ont retourné leur jupe et qu’elles défendent maintenant les femmes voilées, disons le : une femme n’a pas être ni la moitié d’un homme, ni son avenir. Elle doit jouir tout simplement de sa liberté de pensée, d’agir, de se mouvoir, de circuler, de divorcer, de choisir son partenaire, de s’émanciper, d’aller où elle veut et quand elle le veut, de décider par elle-même, de vivre sa vie en toute liberté sans faux-semblants ou artifices religieux qui entravent ses droits pour faire d’elle un paradis pour les hommes et un enfer pour elle.

Elle n’a pas à vivre sous l’aile protectrice d’un homme, et elle doit se donner les moyens de son indépendance. Un régime de protectorat n’est rien d’autre qu’un régime esclavagiste et liberticide.

Les hommes usent de tous les subterfuges et stratagèmes pour coloniser le corps et l’esprit de la femme en l’infantilisant et la dévalorisant. La liberté est l’affirmation de soi et le combat pour ses droits.
Il ne revient pas aux hommes de doter les femmes d’un statut. Elle n’est ni un animal, ni une esclave qu’on affranchit et que l’on considère comme incapable de discernement. Les droits sont ceux que l’on arrache au moyen de luttes, de larmes et de sang. Les droits des femmes à la dignité et à la liberté politique ne doivent pas être donnés par les hommes – qui ont plutôt tendance à les émietter, à les rogner, à les minimiser comme s’ils leur en faisaient l’aumône.

Des droits au rabais dont l’Assemblée nationale constituante (ANC) veut gratifier les femmes tunisiennes.

Très en deçà du Code du Statut personnel(CSP), les droits des femmes ne se décrètent pas. Il revient aux intéressées d’exiger l’inscription dans la future Constitution tunisienne des droits égaux pour tous – et toutes. Sans distinction biologique. Les femmes ne sont pas l’ombre de leurs hommes, elles sont leurs égales. Elles doivent maintenant, plus que jamais prendre leur destin en main et s’indigner contre leur statut de femme-esclave comme dans les sociétés wahhabisées.

Femmes tunisiennes, votre avenir n’est pas dans la religion faite par et pour les hommes aux dépens des droits des femmes.

Vous avez très tôt compris que l’homme a créé ce carcan pour asseoir son pouvoir exorbitant, un droit soi-disant d’essence divine. Dieu aurait fait de l’homme votre protecteur parce que vous seriez incapables de vous protéger vous-mêmes et de subvenir à vos propres besoins.

Qu’une telle dialectique soit acceptée par les féministes occidentales parce qu’elles sont soumises à la dictature du politiquement correct qui interdit de dénoncer l’islam sous peine de resembler aux xénophobes peut se comprendre. Mais vous ?

Vous êtes les alliées de vos ennemis, et les ennemies de vous-mêmes au nom de la religion et des traditions, vous laissant croire que vous êtes les gardiennes du temple, pour mieux enserrer les chaînes qui entravent vos revendications d’un traitement humain digne et honorable.

En vous voilant, ils voilent votre horizon, vous empêchent de vous libérer de la dictature de la religion, dont la seule finalité est de vous opprimer au profit des hommes.

Les hommes abusent de votre bonne foi, de votre crédulité, en brandissant le spectre de la lapidation et de l’enfer. Ils surfent sur votre peur pour gouverner vos esprits.

On a beau parcourir le Saint Livre – qui n’est pas plus saint qu’il en l’air – il n’y a rien pour vous ou presque, et tout pour les hommes.

N’est-il pas écrit dans le Coran que vous avez un pouvoir maléfique et ne vous considère-t-il pas comme déficientes intellectuelles et dépourvues de foi ?

Le prophète lui-même auquel vous croyez vous promet peu de place au paradis à cause de votre prétendu esprit pervers et malsain.

Une religion qui rabaisse la femme et grandit l’homme n’est pas pour vous, elle est contre vous. Analysez votre statut et vous verrez combien votre position dans vos sociétés est une honte pour l’humanité. Un homme a le droit de vous violer en toute immunité religieuse dès la pré puberté.

Il ne revient pas à vos hommes de définir votre statut, encore moins aux femmes qui font de leur double assujettissement à Dieu et aux hommes leur raison d’être et de vivre.
Soit vous brisez vos chaînes et ôtez ce carcan, soit vous faites de vos vies et de celles de vos filles une prison à vos vies.
Ne soyez pas vos propres geôlières, soyez actrices de vos propres vies.

Vous êtes la lumière de la vie. Quand cette lumière s’éteint, c’est la vie qui s’éteint et disparaît. L’aliénation de la femme et sa castration est un crime contre l’humanité.

Toute religion qui ordonne la négation des droits de la femme est une religion injuste et inhumaine.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/03/lettre-aux-femmes-tunisiennes-qui-se-voilent-par-honte-de-leur-humanite/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.VJsqHh2K.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 mars 2014 02:07

3418260158.jpg

Lire l'article de Nord Eclair du 6 mars

"Avec un budget prévu de cinq à dix millions d’euros, la mosquée turque de la rue du Caire doit remplacer la vieillissante mosquée rue Daubenton. La mosquée, d’une capacité de 1 000 personnes, comportera aussi une partie culturelle, une crèche non-confessionnelle, un salon de thé et des cellules commerciales (…) La Turquie prend à sa charge les frais des imams et des professeurs."

La Turquie  transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient deconfisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki. Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France.

 Le rapport Eurling de l'UE sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l'église orthodoxe et catholique. 
La partie nord de Chypre occupée par la Turquie a connu une épuration religieuse totale. 82 églises étaient présentent sur ce territoire. Aujourd’hui plus une seule ne sert de lieu de culte : 68 ont été transformées en mosquées, 5 en écuries, 4 en musées, 3 en casernes, 2 en habitations.

 Rappel La Voix du Nord du 24 août 2013 sur la plus grande des six mosquées de Roubaix :

"Sujet sensible. La mosquée Abou Bakr à Roubaix a accueilli en début de semaine Salih Al-Souhaymi et Mohamed Ramzan Al-Hajiri, deux prédicateurs originaires d’Arabie Saoudite, pour un séminaire. Selon nos informations, les deux hommes seraient surveillés de près par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Ils feraient l’objet d’une mesure d’ordre intérieur dans le jargon policier. Mesure qui selon une source proche du dossier indique que ces deux personnes « auraient dû théoriquement être refoulées à la frontière. » Lire la suite dans la Voix du Nord

La mosquée Abou Bakr avait fait parler d'elle lorsque son trésorier défendait l'idée d'appliquer les peines légales (hûdud) issues de la charia en France dès lors que les musulmans seront majoritaires :

 

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 mars 2014 01:58

Ce que certains grands hommes ont dit sur l'Islam.

À méditer… eux n'étaient pas taxés d'islamophobie !


 

 

Impressionnantes, ces visions de l'Islam ! Qui ne sont pas des opinions définitives sur les Musulmans; encore moins leur condamnation.

Quelle convergence d'analyses par des Hommes d'époques, d'origine et d'esprit aussi divers !

BOSSUET.jpg

« Islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »(Bossuet /1627-1704).

CHATEAUBRIAND.jpg

Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. » (Chateaubriand / 1768-1848).

CONCORDET.jpg

« La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (...) Semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire »(Condorcet / 1743-1794).

SCHOPENHAUER.jpg

« Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. (...) Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »(Arthur Schopenhauer / 1788 -1860).

TOCQUEVILLE.jpg

« L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cur du côté de l’intérieur de la famille. » (Alexis de Tocqueville / 1805-1859). 

« J’ai beaucoup étudié le Coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman  (...) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. » (Alexis de Tocqueville / 1805-1859).

DE_VIGNY.jpg

« Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent sils ne changent de culte. » (Alfred de Vigny / 1797-1863).

 

« Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créances, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. » (Monseigneur Louis Pavy Évêque d’Alger / 1805-1866).

MGR_PAVY.jpg

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »(Joseph Ernest Renan / 1823-1892).

« L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles  (...) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde.  (...)Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. » (Winston Churchill / 1874-1965).

CHURCHIL.jpg

« Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. » (Hermann Von Keyserling / 1880-1946).

« Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »(Le grand Mufti de Jérusalem en 1943).

HIMMELER.jpg

« Je n’ai rien contre l’Islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »(Heinrich Himmler Reichführer SS / 1900-1945).


Et enfin, paru dans l'hebdomadaire américainTime...

AMERICAIN_TIME.jpg

« C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.

En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat.

Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis «musulmane» je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.

Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons deux une conception trop occidentale.

Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »André Malraux, 3 juin 1956

 

Cet entretien est donc paru il y a presque... 60 ans !

Visionnaire et prophétique, Malraux ? Sans aucun doute !

Mais que dire de ceux qui, en 2013, refusent encore l'évidence ?

merci à Claude

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 mars 2014 01:06

L’islam est incompatible avec le développement humain

5200 mosquées en Tunisie, soit une mosquée pour 2000 habitants.  L’amour de l’islam est au prix du sacrifice de la Tunisie. Tout pour Allah et son bien-être et la misère et le désoeuvrement pour les hommes. On investit jamais pour améliorer leurs conditions de vie, on doit investir pour le repos de son âme et le confort terrestre d’Allah, le vrai propriétaire des croyants, de leurs biens et de leurs  personnes.

Construire une mosquée est l’assurance d’une maison au paradis. Mais construire un orphelinat ou un refuge pour les animaux risque fort de fort de compromettre les chances d’accès au lupanar divin. Le musulman est dépositaire d’un prêt qu’Allah lui a alloué, il doit tout dépenser pour les seuls besoins de son Créancier.

Le bonheur d’Allah est la contrepartie du malheur des hommes. Plus les hommes sont en souffrance psychique, en manque de tout plus cela est jugé comme un attachement inconditionnel aux valeurs de l’islam.  L’allégeance à Allah se mesure à l’aune de l’état de dégradation sociale, sanitaire, culturelle, économique, intellectuelle, technologique, éducative,  sécuritaire, humaine, du pays.

Les musulmans ont une seule feuille de route à suivre et une seule politique à appliquer qui doit être conformes aux prescrits coraniques et aux hadiths. Allah aime trop les mosquées, et les musulmans doivent y contribuer sus peine de tout perdre dans l’au-delà.

Renouant avec le bigotisme, les tunisiens se mettent aujourd’hui à dépenser sans compter pour rattraper leur déficit en matière de lieux de culte. A chaque fois qu’on ouvre une mosquée, ce sont des milliers d’enfants déscolarisés qui deviendront un jour les produits recyclés par ces nouvelles manufactures de manipulation mentale en bombes humaines.

Le développement humain et l’épanouissement personnel sont un sacrilège dans le contexte culturel musulman.  La Tunisie qui passait pour être la première de la classe à l’indice du bonheur brut des pays musulmans est devenue  le plus mauvais élève se classant juste derrière la Somalie. Un résultat qui est le reflet de son état de réislamisation à marche forcée.

Aujourd’hui on veut un pays tout dédié à l’islam au mépris de l’humain.  En l’espace de trois ans d’un pays modèle, la Tunisie est devenue la risée des nations.  Elle marque le pas dans tous les domaines aussi bien en qualité qu’en quantité.  Ses universités brillent par leur nullité.

Il ne suffit pas de construire des mosquées pour plaire à Allah et répondre à la demande se son prophète pour se dédouaner de son devoir national.  Chaque dinar investi dans le domaine de la foi est contre-productif pour la Tunisie.  On ne construit pas l’avenir d’un pays avec des tapis de prières et des édifices religieux imposants pour satisfaire l’ego d’Allah.
On ne soigne pas le cancer avec la pisse de chameau alors que ceux qui le recommandent viennent se faire soigner chez les mécréants comme ils les appellent.

Ni l’islam ni aucune autre religion ne sont un facteur de développement.  Il faut repenser les mentalités, briser les chaînes des traditions culturelles scélérates et de réorienter les dépenses publiques vers des domaines porteurs pour le pays.

Un pays sain est jugé sur ses programmes et infrastructures au profit des hommes.  La Banque Mondiale n’évalue pas un pays sur le nombre de places dans ses lieux de culte par habitant et le taux de religiosité mais sur sur des indicateurs objectifs tels : Combien de lits d’hôpitaux par habitant ?  Combien d’élèves par classe ? ...

Des questions qui  resteront sans réponses car y répondre reviendrait à remettre en question la toute puissance de l’islam, et impliquerait la nécessité de son éradication en tant que virus mortel pour les sociétés humaines.

Aucun avenir pour la Tunisie dans un environnement mortifère musulman.

 

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 mars 2014 01:55

Si les musulmans veulent en finir avec l’amalgame qui n‘en est pas un entre l’islam et l’islamisme ou tout au moins établir une ligne politique claire entre les deux ils doivent adopter une position tranchante entre les deux.

En effet, ce n’est pas en faisant semblant de condamner du bout des lèvres les actes de barbarie de leurs frères islamistes ou en faisant croire que leurs agissements terroristes sont étrangers à l’islam qu’ils vont pouvoir convaincre les islamo-sceptiques qui s’inquiètent du silence troublant de la majorité silencieuse musulmane ainsi que de la montée du péril islamique.

En aucun moment il n’y a eu la moindre levée de bouclier de leur part sauf quand il s’agit de manifester leur courroux pour des caricatures innocentes et inoffensives de leur prophète, plus adulé et vénéré qu’Allah lui-même, ni l’ombre d’une esquisse pour    prendre au piège les islamistes dans leur propre jeu, déjouer leur  prétendu complot fomenté contre la religion musulmane,  chercher à dénoncer leur supercherie théologique.

Leur passivité, à moins que cela ne soit leur totale ignorance de l’islam lui-même, est leur meilleur gage de leur adhésion aux théories génocidaires, ultra réactionnaires  et néo-impériales des islamistes auxquels ils laissent les coudées franches pour labourer à leur guise le terrain dogmatique de l’Islam et démystifier l’islam lui-même. C’est grâce à eux que les masques de l’islam tombent un par un et que le monde commence à douter de l’authenticité de son message révélé. 

Personne ne peut toutefois leur contester les représentations qu’ils se font de l’islam en tant que religion d’amour, de paix et de tolérance, mais là où le bât blesse c’est leur absence d’objectivité et d’impartialité quand il s’agit de désigner les vrais ennemis de l’islam qui sont moins les islamo-incompatibles que leurs propres coreligionnaires activistes qui empoisonnent la vie du monde et surtout la leur, en étant souvent leurs premières victimes.

C’est en se trompant eux-mêmes de cible qu’ils apportent de l’eau au moulin de ceux qu’ils qualifient abusivement d’islamophobes, un néologisme inventé par les islamistes iraniens, les dédouanant ainsi de toute responsabilité dans la dégradation effroyable de l’image de l’islam. En quoi les critiques de l’islam contribuent-ils aux massacres et et actes de cruauté perpétrés chaque jour au nom de  l’Islam  ?  Une question qui restera sans réponse mais qui résume parfaitement l’ambiguïté maladive des musulmans qui confirme l’existence des liens organiques entre l’islam et l’islamisme. Comme si au fond d’eux-mêmes, ce dont il est à douter, ils approuvent le comportement de leurs coreligionnaires  minoritaires qui mettent en pratique la feuille de route fixée par le prophète à chaque musulman.

 En étant eux-mêmes le point de mire de leurs propres coreligionnaires activistes, ils doivent ôter le voile qui embrouillent leur vision et pollue leur pensée et admettre que les vrais ennemis de leur islam tant qu’ils se le représentent est le produit de l’islam lui-même, il est coulé dans le vrai moule de leur religion contrairement à eux-mêmes qui ont une vision très superficielle et fausse de l’islam.

 Cependant, au grand dam des musulmans "éclairés" qui se font une image idyllique de leur religion, le wahhabisme a de plus en plus le vent en poupe auprès des masses musulmanes miséreuses et arriérées, acculées au désespoir et au chômage, frappées par l’ignorance et l’inculture, sans aucune perspective d’avenir, plongées dans un état permanent de mal de vivre pour qui la mort serait une chance de se libérer de leur calvaire terrestre, grâce à son discours simplificateur et simpliste, il a pu exercer sur elles un effet rédempteur, libérateur et salutaire pour un monde meilleur moyennant le sacrifice de sa vie.

Disposant de puissants relais associatifs caritatifs, de solides moyens financiers lui permettant de corrompre à tout va et de balayer les obstacles politiques qui peuvent entraver son chemin ainsi que d’une force de frappe médiatique médiatique, Iqra et al Jazeera où sévit une véritable armée de prédicateurs qui font plus de ravages  dans le monde que la bombe d’Hiroshima, prêchant la haine, le racisme, l’antisémitisme et exaltant la violence comme la voie de la félicité, avec de tels atouts le wahhabisme n’a guère de difficulté d’étendre son champ de conquête jusque dans les cités-ghettos européennes  

 

Tant que l’islam n’a pas rompu officiellement avec ses propres idéaux originels incompatibles avec le monde contemporain, non seulement l’islam présente une menace pour l’humanité mais également il continuera à fabriquer lui-même sa propre métastase dont les premiers sujets atteints sont les musulmans qui veulent tout simplement vivre leur humanité tout en se gardant de s’interroger sur le vrai sens du mot islam et de lever le voile sur la nature belliciste de leur religion;

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 mars 2014 01:43

de-la-kippa-a-la-croix.gif

 

de-la-kippa-a-la-croix1.gif

Je m’appelle Jean-Marie Elie SETBON.


Je suis conférencier et éducateur, spécialiste de théologie et d’exégèse biblique

Voici les thèmes des différents enseignements proposés, et qui peuvent s’adapter à tout public. 

>>  LISTE DES THEMES PROPOSES

 

 http://www.delakippaalacroix.fr/

https://www.facebook.com/jeanmarieelie.setbon

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 mars 2014 12:41

A l’approche du Carême (qui commence mercredi prochain), signalons l’existence d’un récent petit livre signé de l’abbé Troadec : Le Carême au jour le jour.

 

Il propose des « lectures et méditations quotidiennes pour prier seul ou en famille » durant cette période, afin de mieux « monter vers Pâques ».

D’un format et d’une présentation très pratiques, c’est un précieux soutien pour vivre chrétiennement cette période de 40 jours qui mène à Pâques.

165 p. Via Romana. 9 €. Disponible ici.

4e de couverture :

« Grande retraite annuelle de l’Eglise destinée à renouveler les coeurs, le Carême est avec le temps pascal la période la plus riche de l’année liturgique.

C’est pourquoi ce livret propose pour chaque jour du Carême et de l’Octave de Pâques une méditation en lien avec l’Évangile et les autres textes de la messe. En outre, il contient des prières, pensées, résolutions et suggestions permettant à chacun de recentrer sa vie sur le Christ.

De lecture aisée et accessible à tous grâce à son vocabulaire simple, il constitue un manuel de vie chrétienne particulièrement adapté aux familles mais aussi aux foyers sans enfants et aux célibataires désireux de se rapprocher du Christ Sauveur et de la Vierge Marie.

 

Rédigées à l’intention de tous ceux qui ont soif de vérité et d’amour, ces pages se font l’écho des paroles du Christ à la Samaritaine : Si tu savais le don de Dieu ! 

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
28 février 2014 01:35

Fontgombault

Suite à la radiation de la liste des électeurs de Fontgombault de dix moines de l’abbaye de ce village de l’Indre, le père Abbé, supérieur de l’Abbaye, sort du silence monacal pour répondre publiquement aux « indignés ».

 

Cher habitant de Fontgombault, cher ami, chère amie,

Depuis quelques semaines, notre village a perdu quelque peu de son calme habituel. Vous-même avez peut-être été contacté par quelques « indignés » afin de signer une pétition ou encore avez-vous rencontré des journalistes de la presse écrite ou de la télévision ?

Les moines en quête de la paix avec Dieu ne sont pas indifférents à la paix entre les hommes.Jusqu’à maintenant ils n’ont pratiquement pas réagi publiquement. 

Récemment cependant, dix moines de l’abbaye envoyés à l’abbaye Saint-Paul de Wisques dans le Pas-de-Calais ont été radiés des listes électorales à la demande de neuf indignés et par décision du tribunal de Châteauroux.

A ce sujet, je crois devoir vous fournir quelques précisions.

La décision d’aider le monastère de Wisques a été prise au cours d’un vote à bulletins secrets du chapitre de l’abbaye au cours de l’année 2013. La majorité des 2/3 des voix ayant été largement obtenue, le projet de reprendre Wisques a été adopté sans pour autant que le nom des moines envoyés et leur nombre aient été arrêtés. Ces éléments peuvent donc évoluer tant que la situation de chacun des moines envoyés n’est pas solidement établie.

Ces moines ont généreusement accepté de quitter Fontgombault à ma demande.

L’envoi d’un moine dépend en effet de la décision du supérieur monastique, qui peut d’ailleurs tout autant le rappeler à son monastère d’origine comme dans le cas d’un moine qui ne pourrait s’adapter à sa nouvelle résidence, ou si une nécessité quelconque survenait dans le monastère d’origine.

En revanche la décision définitive de se stabiliser dans un nouveau lieu monastique dépend uniquement du moine. Une fois décidé, le moine fait une demande à la nouvelle communauté qui dans un vote secret, accepte ou refuse. Cette demande ne peut avoir lieu qu’au bout d’une période d’un an.

Aucun des moines radiés actuellement partis pour Wisques n’a fait de demande en vue de se stabiliser à Wisques. Tous demeurent donc moines de Fontgombault et jouissent des droits qui sont attachés à cette appartenance.

Soulignons ici le fait que parmi ces moines, deux habitent à Fontgombault depuis 42 ans, un depuis 39 ans, deux depuis environ 33 ans, deux depuis environ 22 ans, deux depuis 16 ans et enfin un depuis 10 ans.

Est-il donc légitime et prudent après seulement deux mois et demi d’absence de leur monastère de chasser des listes électorales de la commune ceux qui y résidaient effectivement depuis au minimum plus de dix ans, sous prétexte de se battre contre des « citoyens qui n’ont pas à voter dans une commune qu’ils n’habitent pas. » ? C’est ce que les « indignés » et le tribunal ont décidé en leur nom et sans même les consulter au préalable ! L’Église est plus prudente, continuant à leur garder une place tant qu’ils n’ont pas fait un choix libre et définitif sur leur lieu de résidence.

Je ne suis d’ailleurs pas certain que tous les indignés votant à Fontgombault habitent effectivement notre commune ou encore peuvent prétendre à 42 ans de présence en ce lieu comme les plus anciens du groupe des moines radiés. La véritable raison de la radiation serait peut-être à chercher ailleurs…

Les moines radiés ne sont pas indifférents à cette décision et s’indignant à leur tour d’avoir été traités de la sorte ont déjà fait perdre aux «indignés» de Fontgombault le monopole de l’indignation !

Michel Navion, avocat des « indignés », résumant le jugement du tribunal disait : « cette affaire interroge sur le point de savoir, s’agissant de communautés religieuses, sectes et groupements divers, quel crédit accorder aux certificats de présence délivrés [...] par un supérieur, gourou ou autre autorité en vue d’inscrire sur les listes électorales les membres de sa communauté.»

A ceci, nous devons répondre que, s’inscrire dans telle ou telle commune ne dépend pas du supérieur de la communauté mais du moine. L’Église en l’occurrence respecte davantage la liberté individuelle de chacun ainsi que la réalité de sa situation. Les gourous ne sont pas nécessairement où l’on croit…

Deux moines actuellement à Wisques ont été inscrits sur les listes électorales de cette commune. L’un d’entre eux est le supérieur de la communauté de Wisques et fait juridiquement partie de la communauté de Wisques en raison de sa charge. Il semblait cohérent qu’il prenne également place de suite au sein de la commune. Le second, ayant fait des séjours prolongés à Wisques depuis plus d’un an, a été sollicité par le maire sortant afin de devenir membre du futur conseil municipal, s’il est élu.

Nous avons été sensibles en lisant la presse à l’affirmation de certains indignés qui se défendent d’avoir voulu se battre contre l’abbaye : « On ne s’est pas battus contre l’abbaye ou l’Église »Pourtant, les faits sont là : acharnement de la presse autour du monastère, accusation devant la justice, amalgame avec les sectes, les gourous, pour reprendre les termes de leur avocat… La laÏcité a le dos large.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les moines ne sont pas opposés à une saine laïcité. Une saine laïcité contribue à la paix de la société. Elle évite de déchaîner les passions qui entraînent haine, vengeance, délation… Peut-on croire qu’un pays pourrait vivre dans la paix avec de tels excès ?

En souhaitant, comme la plupart d’entre vous que le calme et cette paix reviennent dans notre commune, je vous assure de ma considération.

Soyez certains qu’en tant que nos plus proches voisins, vous demeurez chaque jour dans la prière des moines ainsi que votre famille.

 

Source : Le Petit Placide.

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
28 février 2014 01:19

Capture d’écran 2014-02-23 à 19.57.11.png

 

A Colombes le projet de deuxième grande mosquée mécontente beaucoup de monde : les riverains évidemment, les Coptes qui voulaient agrandir leur église sur le terrain choisi jouxtant leur lieu de culte…mais aussi les commerçants car une galerie commerciale sera incluse dans le projet pour le financer (5,6 millions de travaux!). 300m2 seront dédiés aux commerces halals.

Une mosquée étant une micro société islamique, avec écoles, restauration, magasins, équipes sportives, une forme d''apartheid, le "développement séparé" risque d'émerger ces prochaines décennies.

Capture d’écran 2014-02-23 à 22.40.52.png

Le terrain municipal, d'une valeur de marché estimée à 4 millions d'euros, pourrait se louer 20 000 euros/an.  Il sera mis à disposition pour 1 euro symbolique par an (Le Parisien du 21 février 2014, voir ci contre)   suite à une délibération du conseil municipal dirigé par le maire socialiste Philippe Sarre afin d'assurer sa réélection en Terre d'islam (Dar al islam). En attendant un maire musulman en 2021, année fixée pour l'édification. 

Encore un maire socialiste qui courtise l'islamisme, sujet de notre livre-enquête succès de librairie (10 000 exemplaires vendus) : 

 

 

source

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 février 2014 01:59

eurabia1.gifeurabia2.gif

 

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 février 2014 01:20
public domain
A l’occasion de son dixième anniversaire, Facebook propose à ses membres de réaliser pour eux un film retraçant les principales étapes de leur vie sur le réseau. C’est dans le même format qu’a été réalisée cette vidéo originale qui invite à se rappeler quelques étapes importantes de la vie de Jésus.  
  
Qu’est ce que le Nazaréen a « partagé » ? Quand nous a-t-il rejoints ? Quelles ont été ses meilleures « publications » ? Avec le langage du réseau, et la désormais célèbre musique de ce film énormément « partagé » au cours des dernières semaines, apparaissent en une minute seulement les images du baptême de Jésus, de la transformation de l’eau en vin à Cana, de certains autres miracles, de la Cène et de la Passion

Une façon originale et très accessible de se rapprocher du Christ.
 
Une version anglaise de la vidéo a aussi été diffusée sur Facebook.
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 février 2014 02:12


Jacques Ellul, juriste, historien, théologien, sociologue, est décédé en 1994. Il est reconnu comme l’un des plus importants penseurs contemporains. Extrait d’un article paru dans l’hebdomadaire Réforme en 1989.

« Je dirais « oui », aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme… mais l’islam, c’est autre chose. C’est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

Je sais qu’aussitôt on me répondra :  » Le christianisme aussi ! «  Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc. Eh bien, il y a une différence radicale.

Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.

« Lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet. »

Le djihad est la première obligation du croyant. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique. Je sais que l’on objectera : « Mais ce ne sont que les ‘intégristes’ qui veulent cette guerre. »

Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les « intégristes », c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants modérés, sur les mystiques, etc.

Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de « certains musulmans » à l’intégrisme est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation. (…) Non, l’intégrisme est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins « tièdes ».

Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe est un phénomène mondial.

Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra « intégrer » des musulmans pacifiques et non conquérants.

Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’Etat ne peut être laïque et la société sécularisée: c’est impensable.

Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin.

Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix. Puis une sorte d’acclimatation religieuse: on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique.

Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique — et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir.

Nous commençons à assister à ce processus en France. Mais c’est du rêve éveillé que de présenter un programme de fédération islamique en France, pour mieux intégrer les musulmans. Ce sera au contraire le début de l’intégration des Français dans l’islam.

La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant : la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle — terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays. »

Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays. »

Source

——————————

Complement : Extrait d’un article de l’Express de 2004

(…) L’anticonformiste Jacques Ellul s’inquiétait, en 1994, de voir naître chez les penseurs un «amour immodéré pour l’islam». Il ne comprenait pas la montée d’un discours démagogique sur le Coran au sein même des Eglises. Un discours de l’équivalence: même Dieu, mêmes valeurs, même salut.

C’est en théologien, très bon connaisseur de l’islam, qu’il réagit dans ce lumineux texte qui dénonce une « réécriture de l’Histoire entièrement favorable aux peuples musulmans » et la fausseté d’expressions telles que « nous sommes tous des fils d’Abraham », « les religions du Livre », « un imam, un rabbin et un prêtre partagent le même credo », « l’Europe a des racines autant musulmanes que chrétiennes », etc.

Il dénonce une « réécriture de l’Histoire entièrement favorable aux peuples musulmans » et la fausseté d’expressions telles que « l’Europe a des racines autant musulmanes que chrétiennes ».

Jacques Ellul montre qu’il s’agit d’un œcuménisme à sens unique – l’islam défend la « fixité » de ses dogmes, y compris les moins sympathiques (le mépris pour le non-musulman), tandis que ceux du judéo-christianisme n’ont cessé d’évoluer – (…) et « la contrainte et le définitif » du Coran, qui enlisent les pays à domination islamique.

Source

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 février 2014 02:08

unnamed

L’Organisation des Nations Unies est devenue, on le sait, une monstruosité qui produit à la chaîne des textes ineptes, et qui vote en assemblée générale des décisions abjectes que n’arrêtent, pour l’heure, que le droit de veto des Etats Unis au Conseil de Sécurité.

C’est aussi une monstruosité dévorante qui vise à annihiler ce qui ne lui ressemble pas et ne se plie pas à ses visées totalitaires proliférantes. Cette monstruosité est dotée d’un Conseil des droits de l’homme qui, dès lors qu’il relève des Nations Unies est une instance dirigée frontalement contre les droits de la personne humaine partout sur terre. Elle s’intéresse aux enfants, et est pourvue d’un Comité des Droits de l’enfant.

On a vu siéger dans ce Comité jusqu’à l’année 2013 un représentant du régime syrien, dont on sait à quel point il se fait un point d’honneur de préserver les enfants syriens. Y siègent présentement des représentants d’autres régimes tout aussi impeccables dans leur traitement des enfants : la Russie, l’Equateur, le Sri Lanka, le Bahrein, ou l’Arabie Saoudite.

Ce Comité des droits de l’enfant est chargé de veiller sur le respect d’une Déclaration des droits de l’enfant, un texte grotesque et délétère publié et promulgué en 1990, et empli de droits créances clamant que tout enfant a droit à des parents, à la nourriture, à un toit, à une éducation, à la santé et à diverses autres choses parmi lesquelles ne manquent que les croissants au beurre au moment du petit déjeuner. Le Vatican a eu la très malencontreuse idée de signer ce texte.

Il se trouve aujourd’hui accusé par le Comité des Droits de l’enfant de le violer, et de couvrir des actes de pédophilie pratiqués au sein de l’Eglise catholique.

S’il est exact, hélas, que des cas de pédophilie se sont rencontrés dans l’Eglise catholique, ceux-ci ont été fort loin d’être généralisés, et accuser l’ensemble de l’Eglise catholique pour les crimes de quelques uns de ses membres est un procédé assez répugnant.

Voir que les accusations proviennent de pays où on marie parfois de force des petites filles à peine pubères, où les viols sur enfants et autres abus sont monnaie courante, donne aux accusations une dimension obscène. Voir que ces accusations, d’une manière plus large, viennent de l’ONU, incriminée pour d’innombrables affaires de viols, y compris des viols d’enfants, commis par des « casques bleus » sur divers continents au cours des dernières décennies donne aux accusations une dimension plus obscène encore.

Il s’agit là d’une attaque contre l’Eglise catholique elle-même et, au delà, contre le Christianisme qui, lorsque les Nations Unies se fatiguent de s’en prendre sans cesse à Israël, aux Juifs et au judaïsme, constitue une autre cible de prédilection.

L’Eglise catholique n’a pas à se plier aux demandes de l’ubuesque Comité des Droits de l’Enfant (qui lui demande aussi de revoir ses principes sur la famille, la contraception et l’avortement, en somme de jeter au panier tous les principes éthiques sur lesquels elle est fondée).

L’Eglise catholique n’aurait pas dû répondre, et surtout pas comme elle l’a fait : de manière défensive et maladroite en disant que le Comité n’avait pas tenu compte des documents transmis par le Vatican (comme s’il fallait attendre autre chose d’un comité de l’ONU).

Il est juste regrettable que les grands médias aient repris les accusations comme s’il s’agissait d’une « information » : mais il est vrai qu’ils prennent tout ce qui vient de l’ONU sur ce mode, ce qui est l’une des multiples preuves que ce ne sont pas des médias d’information.

L’Eglise catholique n’aurait pas du répondre, non, ou si elle tenait à répondre, aurait du le faire de manière plus forte.

Elle devrait envisager de prendre ses distances avec l’ONU et avec le Comité susdit. Ce serait un geste de courage. Ce serait un geste éthique. Ce serait un geste salubre que d’autres pourraient, ensuite, imiter.

Il est des gens qu’il vaut mieux ne pas fréquenter, ce qui permet aux propos de ces gens de rester dans le cloaque où ils ont leur place.


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/02/lonu-attaque-leglise-catholique/#sthash.lCEZwakC.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 février 2014 02:07

Mönchengladbach : C’est sous les sifflets que les salafistes allemands ont procédé à une prière collective dans la rue. La German Defence League encadrée par la police a vivement protesté contre cette énième provocation.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 février 2014 01:20

Incroyable ! Un Cheikh jordanien: « Allah a donné la terre d’Israël aux Juifs, Palestiniens vous mentez ! »

 

Al Qods et d’autres médias arabes ont publié cet article incroyable ce week-end. Nous nous savions déjà que les « dirigeants » arabes palestiniens mentent comme ils respirent, mais comment se fait-il que tant de musulmans ne respectent pas la parole d’Allah et leur Coran ? 

Le  Cheikh Ahmad Adwan, qui se présente comme un savant musulman qui vit en Jordanie, a déclaré sur sa page personnelle Facebook qu’il n’y a pas une telle chose comme la « Palestine » dans le Coran.

Allah a assigné la Terre Sainte pour les enfants d’Israël jusqu’à ce que le Jour du Jugement arrive (Coran, sourate 5 – « La Sourate de la Table », verset 21), et «Nous avons fait les enfants d’Israël les héritiers de la terre  » . (Coran, Sourate 26 – « La Sourate des Poètes », verset 59)

«Je dis à ceux qui déforment le livre de leur Seigneur, le Coran: D’où avez-vous apporté le nom de Palestine, vous êtes menteurs, vous maudissez, quand Allah a déjà nommé « La Terre Sainte » et l’a légué aux enfants d’Israël jusqu’à ce que le Jour du Jugement arrive. Il n’y a pas une telle chose comme «Palestine» dans le Coran.

Votre exigence sur la Terre d’Israël est un mensonge et constitue une attaque .. du Coran, sur les Juifs et leurs terres Par conséquent, vous ne réussirez pas, et Allah vous fera échouer et vous humiliera, car Allah est celui qui va les protéger (les juifs) « 

Le cheikh a ajouté: «Les Palestiniens sont des tueurs d’enfants, de personnes âgées et de femmes.

Ils attaquent les Juifs et ils utilisent ces (enfants, personnes âgées et femmes) comme des boucliers humains et se cachent derrière eux, sans pitié comme si leurs enfants n’étaient pas leurs propres enfants , afin de dire à l’opinion publique que les Juifs se destinaient à les tuer.

C’est exactement ce que j’ai vu de mes propres yeux dans les années 70 (septembre noir), quand ils (les palestiniens) ont attaqué l’armée jordanienne, qui les abritait et les protégeait. Au lieu de la remercier (l’ armée jordanienne), ils ont amené leurs enfants à l’avant et face à  l’armée jordanienne, afin de faire croire au monde que l’armée tuait leurs enfants.

C’est leur habitude et leur coutume, leur méchanceté, ils ont des  cœurs de pierres à l’égard de leurs enfants, et mentent à l’opinion publique, afin d’obtenir son soutien. 

La raison de son ouverture à l’égard du peuple juif – « vient de ma reconnaissance de leur souveraineté sur leurs terres et ma croyance dans le Coran, qui nous a dit et c’est souligné  dans de nombreux endroits, comme Allah dit » Oh peuple (c’est à dire  Les enfants d’Israël), entrez dans la Terre sainte qu’Allah vous a attribué »(Coran, sourate 5 - »

La Sourate de la Table « , verset 21), et Sa parole« Nous avons fait les enfants d’Israël les héritiers de la terre   »(Coran, Sourate 26 - » La Sourate des Poètes « , verset 59) et beaucoup d’autres versets.

Il (Adwan) a ajouté: « Les Juifs sont des gens pacifiques qui aiment la paix, qui ne sont pas hostiles et ne sont pas des agresseurs , mais si ils sont attaqués, ils se défendent tout en causant le moins de dommages aux assaillants que possible C’est un honneur pour eux que Dieu les ait choisis  -.. je fais état des raisons du choix clair d’Allah  dans mes livres et brochures. Quand Allah les a choisis, il ne l’a fait pas par politesse,  il a fait ce choix juste car les Juifs le  méritait   ».

Aschkel Rédaction Israël-flash via elderofziyon

 

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 février 2014 01:09

 Imaginez que vous êtes dans un pays musulman et que vous entendez des propos qui à eux seuls démythifient et désacralisent n’ importe quel message religieux soi-disant universaliste et égalitaire, le rendent dérisoire et insultant à l’intelligence humaine  comme ceux du credo démocratique  des Zapatistes du Yucatan au Mexique: "Vous êtes en territoire zapatiste. Ici, le peuple commande et le gouvernement obéit".

Quel contraste avec l’idéologie maximaliste, despotique, nazillonne et totalitaire islamiste qui veut faire de la Cité humaine une prison pour les libertés fondamentales. Un bagne pour la démocratie. Un goulag ou un étouffoir pour la voix du peuple. Un camp de la mort pour sa souveraineté pour incompatibilité avec la souveraineté d’Allah.

Dans la pensée politique islamiste, seul Allah est le Grand Maître de la vie dans la cité. Il y règne sans partage et ne tolère aucune critique, ni discussion, ni débrayage, ni mouvements d humeurs, ni révolte, ni contestation, ni résilience,  ni rébellion ni piquets de grève. La souveraineté est à Allah ce que l assujettissement est aux hommes, plutôt aux fidèles. On élève pas l’humain, on le rabaisse  on l’humilie et on l’aliène.

Le destin de l’homme est planifié et conçu par Allah qui est la source de toute forme de pennée humaine et de son expression.

L’homme n a pas de volonté propre en tant que telle. Elle doit nécessairement se diluer dans celle de son Créateur. Elle en est l’ émanation et la traduction dans la réalité. Le musulman vous dira toujours qu’il ne fait que suivre le sentier d’Allah et en appliquer la volonté. Il est immature et un incapable majeur du fait de son formatage idéologico-religieux.

C’est pourquoi la cité qui doit apparaître comme étant l’espace politique gouvernée par la volonté générale est inenvisageable en terre islamisée. Elle est gouvernée par Allah et l affirmation de sa volonté. Par conséquent, les hommes considérés comme des sujets mineurs n ont pas le statut, ni  le pouvoir  d exercer leur suzeraineté sur la cité, ils n ont d autre alternative que d appliquer à la lettre ses préceptes s ils veulent bénéficier dans l au-delà de ses bienfaits et jouir des libertés charnelles promises et accéder ainsi à cette cité de luxure et de surconsommation sexuelle, d agapes paradisiaques, de beuveries et de sauteries orgiaques qui feraient regretter Bacchus, Gargantua et Don juan de ne pas etre nés musulmans.

En tout état de cause seul Allah exerce l’autorité totale et absolue dans la cité musulmane qu’on peut décrire ainsi en opposition à la cité zapatiste :" ici vous êtes en terre d"slam, le peuple des fidèles  obéit, se soumet à la volonté de son Créateur et se résigne sous peine de commettre une apostasie et Allah ordonne, légifère et fait appliquer ses Lois par  ses vaillants soldats, véritables escadrons de la mort qui envahissent les espaces publics, à supposer que cet espace ait un sens en terre musulmane où tout se confond et s’ entremêle".

Les djihadsites, ces nouveaux cavaliers noirs de l’Apocalypse,  qui appellent à la guerre sainte  ne sont pas des "Antémahomet", bien au contraire ils sont ses plus fidèles héritiers s’inscrivant dans la continuité de son action politique et guerrière et véritables et qui ont su le mieux faire écho à sa pensée.

Ils sont cet islam véritable que d’aucuns cherchent à en établir une typologie pour faire croire que l’islam se décline en plusieurs variantes. Mahomet a défini un seul islam et tracé une seule feuille de route aux musulmans, dont ils ne doivent pas bifurquer. Ainsi chaque musulman doit être en relation fusionnelle avec les prescrits de l’islam, il n’y a pas de demi-mesure ni de musulman moyennement musulman.

Allah saura reconnaître et récompenser les siens qui oeuvrent par tous les moyens au péril de leur vie à la propagation de son message et veillent à l’instauration et au maintien de l’ordre musulman dans la cité. C’est eux les vrais missionnaires d Allahqui sont chargés de la sancturisation de la cité, la pérennisation de sa Voix et la réalisation de sa prohétie de purifier la terre de tous les mécréants afin qu elle devienne la grande cité d Allah peuplée des seuls musulmans. La dictature d Allah est la seule voie politque pour le salut des âmes musulmanes.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 février 2014 02:00

C'est le père Rougé qui l'affirme, curé de l’église Saint-Ferdinand des Ternes à Paris (XVIIe) et professeur au collège des Bernardins :

"Notre société est moins sécularisée qu’on ne l’imagine et demeure marquée par des références chrétiennes. On y constate de profondes attentes spirituelles, notamment à l’égard de l’Eglise catholique.

Les relations entre les chrétiens de France et le pouvoir sont difficiles actuellement. Quelle est votre analyse ?

Beaucoup de chrétiens ont pris une conscience plus vive de la nécessité de s’engager dans la cité, ce qui est réjouissant. Les crispations laïcistes actuelles sont des réactions à la recomposition du rapport au religieux en France. On a voulu faire comme si la religion n’existait pas et l’on se rend à l’évidence aujourd’hui : elle est toujours là.

 La tension que l’on constate depuis plus d’un an est forte. Cela vous inquiète t-il ?

J’ai le sentiment que nous assistons à la « crise d’acné » d’une société adolescente, façonnée par le christianisme et qui veut soudainement se couper de ses racines sans se rendre compte des dangers qu’elle court ainsi. J’espère et je pense que cette phase débouchera sur une période plus paisible, mais une perte d’équilibre n’est pas à exclure.

 Quelle en serait la forme ?

La disparition d’une saine laïcité en raison de son durcissement nuirait à la paix de notre société. La laïcité, on le sait, est issue du christianisme. Or en sapant le christianisme – on parle de supprimer des fêtes chrétiennes, on veut interdire certains signes d’appartenance religieuse – c’est la laïcité que l’on sape. Le pire adversaire de la laïcité, c’est le laïcisme."

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 février 2014 01:56

mall-for-ladies-only_l

En Arabie Saoudite, Etat islamique où l’on pratique le vrai islam, rapporte Associated Press sur Gulf News (lien ci dessous), une étudiante de l’université Roi-Saoud de Riyad est morte parce que les responsables de l’université ont interdit aux ambulanciers hommes de pénétrer sur le campus des femmes la secourir.

Les règles des universités du pays appliquent une ségrégation islamique stricte entre les hommes les femmes, et interdisent aux hommes de se trouver sur le campus des femmes. C’est aussi le cas pour les écoles, les restaurants et les cafés, où existent des sections séparées pour les femmes et sont interdites aux hommes. L’autorité islamique la plus respectée du Royaume a d’ailleurs mis en garde contre la mixité, expliquant qu’elle est une menace pour la chasteté des femmes et la société en général. Ca c’est le vrai islam qu’aucun bon musulman n’oserait contester.

2 hartensteinabroad Segregated McDonalds in Riyadh

Ségrégation dans les restaurants

Mercredi dernier 5 février, une étudiante a été victime d’une crise cardiaque. Les ambulanciers sont rapidement arrivés sur place, et ont apparemment dû patienter une heure avant de pouvoir intervenir. Quand ils ont enfin été autorisés à entrer après d’interminables discussions, l’étudiante était morte.

Suite à l’incident, des professeurs ont demandé une enquête. “Nous avons besoin d’une direction qui peut prendre des décisions rapidement sans se demander ce que la famille ou la culture vont dire” a déclaré le professeur Aziza Yousuf.

Sur les murs de l'université

Sur les murs de l’université

Une des employées de l’université témoin de la scène a déclaré que l’ambulance n’a pas été appelée immédiatement, et ajoute que la permission d’entrer sur le campus a été retardée, et que la directrice de l’université et celle du collège ont paniqué. L’employée a témoigné en gardant l’anonymat de peur que l’université se venge contre elle.

En revanche, le recteur de l’université, Badran al-Omar, qui n’était pas sur place, nie cette version des faits et affirme que les ambulanciers ont été admis dès leur arrivée et que tout a été mis en oeuvre pour sauver la vie de la jeune femme.

“Elles ont appelé l’ambulance à 12h35, elle est arrivée à 12h45, et elle est entrée immédiatement. Personne ne leur a interdit l’accès. Et ils sont entrés par une porte secondaire,” a déclaré Omar.

En 2002 déjà, une quinzaine d’élèves d’une école de La Mecque ont été brûlées vives, ont témoigné des groupes de défense des droits de la personne, quand les policiers religieux ont refusé de les laisser sortir de l’établissement en flammes parce qu’elles n’étaient pas vêtues correctement – elles n’avaient pas le corps entièrement couvert. là encore, personne n’a été autorisé à enquêter sur cette version des faits.

Le président français François Hollande a déclaré en Tunisie que l’islam est compatible avec la démocratie. Tout dépend de ce qu’on entend, dans ce monde révisionniste, par démocratie. Si c’est la démocratie façon Arabie Saoudite, il a tout à fait raison.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : Associated Press pour GulfNews.com

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/02/ca-cest-lislam-interdiction-aux-sauveteurs-dentrer-dans-une-universite-pour-femmes-une-etudiante-meurt/#sthash.mPb4Kwtr.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions