Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

8 décembre 2012 02:01

Un musulman se marie avec deux femmes le même jour

On ne sait pas comment s’est passée la nuit de noce. Laquelle des deux a d’abord eu droit à ses « faveurs » ?

A-t-il accompli son devoir conjugal devant la seconde épouse qui le regardait en attendant son tour ? L’AFP ne nous le dit pas, cela restera pour nous une énigme ! nous vous livrons cette arabo-musulmanerie.

Un agriculteur irakien était amoureux de deux filles de son village et n’arrivait pas à choisir entre elles... Il les a donc épousées le même jour.

Abdel Rahmane Nayef al-Obaidi, 22 ans, s’est épris au début de l’année de l’une de ses cousines, Intidhar, 17 ans, puis est tombé amoureux quelques mois plus tard d’une seconde, Souad, 21 ans.

« J’ai mis au moins un mois à me décider. J’ai parlé à mes parents de mon idée d’épouser les deux élues de mon cœur en même temps, et ils m’ont donné leur accord, mais beaucoup de membres de la famille y étaient totalement opposés », a-t-il confié à l’AFP.

Mais le plus difficile a été de convaincre les deux jeunes femmes.

« Que penses-tu si nous nous marions moi, toi et Souad (ndlr : en même temps) ?+, m’a-t-il demandé et j’ai répondu que j’étais d’accord à condition qu’il nous traite sur un pied d’égalité », a raconté Intidhar.

« J’ai d’abord été surprise par sa proposition mais il a réussi à me convaincre », a assuré pour sa part Souad.

Salmane, le frère aîné du marié, a joué le médiateur dans les négociations avec les deux familles.

Abdel Rahmane a dû débourser deux fois 2,5 millions de dinars (1.985 dollars) pour la dot.

Le mariage a eu lieu le 6 avril dans la maison de son père à Laqlaq, un village au nord de Tikrit, dans le centre de l’Irak.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 décembre 2012 03:36

Vladimir Fédorovski

Ancien diplomate, l’écrivain Vladimir Fédorovski connaît « la face cachée de l’Orient ». Regard sans concession sur le développement de l’islamisme. Entretien publié sur Tendance Ouest* et passé à peu près totalement inaperçu, étrange.

Quelle distinction faites-vous entre islam et islamisme ?

« L’islam est une grande religion mais l’islamisme modéré n’existe pas. Le Coran est une religion de tolérance et d’équilibre mais l’islamisme est une manipulation de la religion à des fins politiques. S’il faut faire alliance avec la classe moyenne des pays arabes, il ne faut pas se faire d’illusions en essayant de s’associer à l’islamisme ».

Comment l’islamisme est-il appréhendé dans le monde ?

« Nous vivons une période de flou très dangereuse. Je constate un recul de l’analyse. On nous a promis la démocratie en Libye, on y constate la charia. On nous a promis la liberté en Egypte, les frères musulmans y ont pris le pouvoir. Idem demain en Tunisie et au Yémen. Autant de raisons qui nous obligent à rester très lucides et intransigeants sur les valeurs de l’Occident. Nous avons interdit les foulards islamiques dans les lieux publics mais les Jeux Olympiques les ont tolérés. Si je condamne avec fermeté les récentes caricatures de l’islam, les réactions extrêmes ayant provoqué des morts sont un signe de fanatisme inacceptable. L’islamisme agressif menace la paix dans le monde ».

Quel est l’objectif de l’islamisme ?

« Le changement géopolitique dans le monde au détriment de l’Occident. Les racines de l’islamisme sont lointaines et nourrissent aujourd’hui de nombreux courants (salafisme, djihadisme, partis intégristes…). Quand on entre sur les sites web islamistes, on découvre leur projet : créer des califats “de l’Asie centrale jusqu’à Poitiers”. Les Russes sont très attentifs parce qu’ils savent que demain, le Caucase peut s’embraser.En Russie, chaque jour, des imams traditionnels sont tués par des radicaux« .

Comment expliquez-vous la position russe sur le dossier syrien ?

« Il ne faut pas croire que la Russie a beaucoup de sympathie pour Assad à qui elle vend des armes. Je critique souvent Poutine mais sur la Syrie, il pose simplement une question : qui, après Assad ? Le djihadisme et son extrême violence sont en embuscade dans ce pays. Ces perspectives affolent la Russie mais aussi les chrétiens d’Orient ».

Pourquoi dénoncez-vous l’angélisme de l’Occident ?

L’islamisme modéré auquel croient les américains est un peu comme le bolchévisme modéré : cela n’existe pas.

« L’Occident observe cela avec des lunettes roses. Il croit que l’islamisme peut évoluer, voire se transformer s’il accède au pouvoir, selon le message politiquement correct répandu aujourd’hui. Malheureusement, cette analyse, qui correspond à la vision américaine actuelle, n’est pas suffisamment stricte. Consulté par les Etats-Unis sur le sujet, j’ai expliqué que l’islamisme modéré auquel ils croient est un peu comme le bolchévisme modéré : cela n’existe pas.

 L’Amérique a déjà tenté des expériences comme l’utilisation de Ben Laden contre les Russes, cela a abouti au 11 septembre. Elle a essayé de miser sur la société civile libyenne, la mort de Kadhafi a enflammé le Maghreb et on observe la propagation d’une sorte de nouvel Afghanistan au cœur de l’Afrique du Nord. Sans compter les otages français, la circulation des armes partout et l’Iran qui prône la destruction d’Israël avec le danger de l’arme atomique… Si un jour Israël est attaqué, nous serons aux portes d’une guerre mondiale. Cette situation exige une extrême lucidité. »

Que pensez-vous de l’intégration des musulmans en France ?

« C’est un grand raté. La gauche et la droite en portent la responsabilité depuis trente ans et la société française est en danger. On ne devrait pas mentir sur les chiffres mais regarder les réalités en face. »

 

 

Source: * http://www.tendanceouest.com

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 décembre 2012 02:48

Magdi Cristiano Allam

-

Michel Garroté, réd en chef – Magdi Cristiano Allam, Italien d’origine égyptienne et musulmane, ancien rédacteur en chef du quotidien italien Il Corriere della Sera, a été baptisé par Benoît XVI en 2008. Tout en poursuivant sa carrière de journaliste, Magdi Cristiano Allam est entré en politique, il est député au Parlement européen. Ci-dessous, son point de vue, exprimé à Paris, en 2012, sur l’islam, cité par LSB.

Magdi Cristiano Allam : J’ai été un musulman pratiquant à certaines époques de ma vie ; j’ai adhéré à l’islam en tant que religion, identité, culture à d’autres moments. Je me suis même investi pour qu’en Italie puisse exister un islam modéré. Je crois avoir été celui qui, plus que les autres, au cours des années 1980 et 1990, a œuvré pour que l’islam soit perçu comme une religion respectueuse des droits fondamentaux de la personne. Cependant j’ai dû prendre acte du fait que les personnes peuvent être modérées, mais que l’islam en tant que religion n’est pas modéré.

C’est précisément en raison de mon adhésion aux droits fondamentaux de la personne, aux valeurs non négociables, au caractère sacré de la vie, à l’égale dignité de l’homme et de la femme, à la liberté religieuse, que j’ai été condamné à mort par des musulmans qui, au nom du Coran, au nom de Mahomet, ont dit que j’étais un traître à l’islam.

Magdi Cristiano Allam : J’ai été invité à participer en tant que nouveau chrétien à cette occasion extraordinaire de recevoir le baptême du Saint-Père. C’était la nuit de la Veillée pascale, le 22 mars 2008. Et j’aimerais que tous les musulmans qui, librement, choisissent de se convertir à la foi au Christ, puissent le faire en effet librement. Qu’ils puissent le faire publiquement, sans peur, sans devoir subir la condamnation à mort pour apostasie.

Mais il y a eu des critiques, même de la part de certains évêques qui demandaient si c’était vraiment nécessaire de faire ce baptême publiquement, avec les télévisions qui ont repris l’événement et l’ont transmis dans le monde entier. On avait peur. On avait peur, même, d’être pleinement nous-mêmes, ici, dans notre maison. Plus grave encore, c’est à l’intérieur de l’Eglise que d’aucuns ont dit qu’il n’était pas « opportun » de voir un musulman se convertir au christianisme, et que s’il devait le faire quand même, il était préférable que ce soit secrètement.

Magdi Cristiano Allam : L’erreur qui existe jusqu’à l’intérieur de l’Eglise, celle où on est tombé, c’est de concevoir le dialogue comme sa propre fin, comme si à force de dialoguer, on obtiendra tôt ou tard un résultat positif. Donc il faut dialoguer, dialoguer, dialoguer… Si nous considérons le résultat après vingt ou même trente années de dialogue, nous découvrons qu’aujourd’hui les musulmans se sont fortement implantés en Europe, ils ont un réseau toujours plus étendu de mosquées, d’écoles coraniques, d’organismes islamiques d’assistance, de tribunaux islamiques. Ils sont au pouvoir sur l’autre rive de la Méditerranée.

 

Magdi Cristiano Allam : Pendant ce temps les chrétiens dans les pays islamiques sont toujours moins nombreux, ils sont persécutés, discriminés, tués, contraints à fuir ou de se convertir à l’islam alors que les musulmans sont toujours plus forts en Europe. J’ai pris acte du fait que le dialogue n’a pas seulement été une erreur, mais qu’il a été contre-productif. Nous devrions donc réfléchir sur la notion elle-même de dialogue.

Et retourner vers un dialogue qui ne soit plus une fin en soi mais un moyen de réaliser un but. Je pense qu’il est nécessaire qu’au départ, entre « dialoguants », on soit clair à propos des bases sur lesquelles le dialogue devra s’établir, et que l’on soit clair sur l’objectif à atteindre. Sans quoi nous continuerons de légitimer notre bourreau en puissance.

Je suis désormais de plus en plus convaincu que l’avenir du christianisme et même de l’Eglise dépendra de la capacité de celle-ci à prendre une position très claire face à l’islam, ajoute Magdi Cristiano Allam.

 


Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 décembre 2012 03:13

Le mausolée de Bahāʾ-Allāh à Acre.

Selon WikipédiA : 

Le baha’isme aussi connu sous le nom de foi bahá’íe (prononcer baˈhaːʔiː ou bahɑːi) ou béhaïsme (vieille graphie) est une petite communauté internationale dont les membres souhaitent être perçus comme les adhérents d’une « religion mondiale indépendante »1. Elle a été fondée par le persan Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī (1817-1892) en 1863Note 1. Ce nom est dérivé du surnom donné à son fondateur : Bahāʾ-Allāh (en arabe, « Gloire de Dieu » ou « splendeur de Dieu ») — Bahá’u’lláh en translittération baha'ie. Les baha’is sont les disciples de Bahāʾ-Allāh.

Ils s’organisent autour de plus de 100 000 centres (répertoriés par le centre mondial de Haïfa) à travers le monde. En 2011, cette religion met en avant dans ses documents le chiffre de 7 millions de membres appartenant à plus de 2 100 groupes ethniques, répartis dans plus de 189 pays2,Note 2. Son centre spirituel (lieu de pèlerinage — ziyarat (en)) et administratif est situé à Haïfa et Acre, en Israël.

 

 site officiel des bahá'ís de France


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 décembre 2012 03:08

Egypte-bahais
_____________________________

Si beaucoup de choses ont changé en Egypte, beaucoup de choses sont restées les mêmes. Le 30 novembre, le ministre de l’Éducation Ibramim Ghanem a donné une interview au journal égyptien al-Sabah.

Dans le cadre d’une discussion sur les changements à la politique de l’Égypte en matière d’éducation, la marginalisation de longue date des religions minoritaires telles que la foi bahaï dans la société égyptienne a été abordée.

Le journal a posé la question suivante : Quelle est la position du ministère sur le droit des Bahaïs* d’inscrire leurs enfants à l’école ? Le ministre a répondu : Les lois du pays et les procédures gouvernementales ne reconnaissent que trois religions, et la foi bahaï n’en fait pas partie. Les enfants bahaïs n’ont donc pas le droit de s’inscrire dans les écoles publiques.

En quelques lignes, le ministre de l’Éducation confirmait qu’il n’est pas voué au bien-être de tous les enfants mais plutôt à la politique discriminatoire du gouvernement égyptien qui perdure bien au-delà du régime de Moubarak. En Égypte, les Bahaïs n’ont pas le droit d’obtenir des cartes d’identité indiquant correctement leur religion, ce qui compromet gravement leur capacité de s’inscrire dans des institutions sociales essentielles telles que les écoles sans enfreindre un principe fondamental de leur foi. Le problème des cartes d’identité a inspiré une video satirique mettant en lumière la fausseté de la réputation de l’Égypte par rapport à la réalité.  

Il est très révélateur que la politique égyptienne profondément discriminatoire soit confirmée dans les quelques lignes d’une interview informelle. Pour une réforme véritablement démocratique, le gouvernement égyptien doit changer les lois qui marginalisent les minorités religieuses d’Égypte.

* l'article précédent permet de comprendre ce qu'est la foi des bahaïs

source

Source : Egypt’s Minister of Education Denies Baha’is Right to Education, BahaiRights.org, 30 novembre 2012. Traduction par Poste de veille

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 décembre 2012 02:02

« La déclaration du Caire des droits de l’homme en Islam » a été adoptée par l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), ce n’était pas ce nom à l’époque. La déclaration a été adoptée en 1990.

extrait de la conférence donnée le 2 octobre 2012 à Varsovie par Alain Wagner

[Remerciements à Romégas et Petokask pour la traduction/sous-titrage/mise en ligne]

Article 2 : « il est défendu d’ôter la vie sauf pour raison prévue par la Charia »

C’est très explicite, la charia prévoit des cas où il est permis de tuer. Nous verrons les dispositions prévues par la charia.Quand vous parlez de la Charia, souvent les gens essaient de vous expliquer qu’il y a plusieurs charias et que les pratiques de l’islam sont différentes en fonction des pays, mais dans ce document, vous pouvez voir que tous les pays de l’OCI, c’est-à-dire la communauté musulmane, parlent de Charia et pas de Charias. Pour eux il n’y en a qu’une. Et cette charia prévoit les cas dans lesquels on doit tuer quelqu’un.

Article 6 : « La femme est l’égale de l’homme sur le plan de la dignité humaine.

Elle jouit de ses propres droits ainsi que de ses propres devoirs ». Pas d’égalité de droits : « ses propres droits ». Elle est égale à l’homme en dignité mais pas en droits.

Article 22 : « Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion, pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia »

Où est la liberté d’expression ?

 Conférence en entier non sous-titrée (29′)

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 décembre 2012 02:59

Lu dans Minute :

"Geert Wilders, président du Parti des Libertés, mouvement populiste néerlandais, dénonce la construction, à Amsterdam, d’uncomplexe de 188 appartements… halal ! Question : qu’est-ce qu’un complexe d’appartements « halal » ?

La presse néerlandaise explique benoîtement et sans s’étonner ou se formaliser outre mesure qu’il s’agit, par exemple, de logements équipés de connections supplémentaires à l’arrivée d’eau courante afin de pouvoir pratiquer le nettoyage rituel avant la prière.

Des portes coulissantes sont également placées au sein de la cuisine et de la salle de séjour afin de permettre de scinder l’espace réservé aux hommes et aux femmes.

Le corridor de l’entrée est long afin que les femmes ne soient pas en contact avec une visite masculine.

Et si, par hasard, le logement venait à être occupé par des mécréants, il serait évidemment « purifié » par un imam avant l’installation de locataires plus légitimes."

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 décembre 2012 00:37

L'Europe s'islamise à son insu de son plein gré

Tribune de Arilès sur Kabyles.net. Il dénonce le fait que «l’islam pénètre en France comme dans du beurre. Sans la moindre résistance».

Accepter l’islam, c’est accepter l’islamiste, l’islamiste radical, l’islamiste intégriste, l’islamiste salafiste, l’islamiste terroriste et la charia. C’est un kit. Tout vient avec, dans le même emballage.

Quand j’étais adolescent, je pensais que mes ancêtres étaient des idiots, des incapables et des imbéciles pour avoir accepté il y a presque 15 siècles cette religion de malheur. J’avais honte de mon peuple d’origine. J’oubliais qu’il avait simplement été battu à la guerre et qu’il s’est soumis à ses vainqueurs qui s’empressent depuis de réécrire son histoire.

Cette histoire tordue que j’ai apprise moi-même à leur école et que j’ai dû désapprendre seul, par l’effort et la persévérance. En regardant la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et bien d’autres pays encore, je me rends compte que même des peuples avertis peuvent se faire islamiser dans le dos, par petites touches innocentes. En fait, c’est leur environnement politique, culturel et économique qui s’islamise sous les coups de boutoir de nouvelles populations nord africaines inassimilables. […]

Ils vous obligent déjà à réviser votre identité nationale en vous amenant à dire publiquement que l’islam est l’une des racines de la France, en attendant de devenir sa seule racine.

Français, Françaises, ne vous étonnez pas si un jour les islamistes vous obligent à réécrire votre propre histoire. Je veux dire : ne vous en étonnez pas si par hasard vous vous en apercevez. Ils vous interdisent déjà, par leur simple présence, d’évoquer la bataille de Poitiers et de citer le nom de Charles Martel. En attendant de vous obliger à enseigner dans vos écoles que Charles Martel n’a pas combattu l’islam, mais certains soldats musulmans indisciplinés qui s’étaient adonnés au pillage. […]

L’islam se fout de la vérité, de l’histoire et de l’identité des peuples. La seule chose qui compte pour lui est que ces peuples se soumettent à sa loi. Il exige donc qu’en gage de soumission, ces peuples révisent eux-mêmes leur histoire, travestissent eux-mêmes la vérité, renient d’eux-mêmes leur identité collective, changent eux-mêmes leurs référents culturels, profanent eux-mêmes leurs anciens lieux de cultes et discréditent eux-mêmes leurs propres symboles. C’est ce qu’ont fait tous les peuples conquis par l’arabo-islamisme. 

C’est ce que font la majorité des élites intellectuelles, la quasi-totalité des élus, la plupart des artistes et quasiment tous les média français. Il ne reste que le petit peuple qui enrage en silence. Et encore, ce petit peuple est lui-même infesté de gens à la naïveté suicidaire. […]

Kabyles.net 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 décembre 2012 02:34

La ville suédoise d’Eskilstuna a décidé de ne plus servir de repas halal à la cantine de l’école locale pour des raisons de coût et considérant par ailleurs que les petits musulmans peuvent manger chez eux selon le rite islamique. [...]

Révoltes en Europe

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 décembre 2012 02:02

im-copie-91.jpg

L’ancienne gendarmerie de la ville Dison a été vendue à des particuliers qui souhaiteraient y créer, entre autres, une crèche islamique.


Ils seraient quatre derrière ce projet de création d’une crèche islamique, d’un centre culturel et d’un lieu de prière dans les bâtiments de la gendarmerie de Dison, rue d’Andrimont, selon la Commune de Dison.

La promesse de vente est signée, le bâtiment serait acheté pour quelque 175 000 €. Il reste les actes notariés pour sceller légalement la vente et l’ancienne gendarmerie pourrait bien devenir la deuxième crèche de ce type en Belgique, après la création en septembre dernier de la toute première crèche musulmane à Molenbeeck Saint-Jean. 

Source : lavenir.net

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 décembre 2012 02:41

Eglise-St-Jean---chaldeenne.gifUne nouvelle église orientale catholique, de rite chaldéen, verra le jour àArnouville (95), au second semestre 2014. La première pierre de cet édifice dédié à saint Jean Apôtre sera posée samedi 1er décembre à 15 heures par le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et Ordinaire des Catholiques orientaux résidant en France.

En France, les chaldéens sont environ 18 000, principalement en Ile de France, Lyon et Marseille. Il y a eu plusieurs vagues d’émigration, principalement de Turquie, dans les années 1890, suite à la révolution « turco-kurde » contre les chrétiens de l’est du pays, puis pendant la 1ère guerre mondiale avec le génocide de 1915, et enfin après la 2ème guerre mondiale ;

Depuis les années 80, ils arrivent  d’Irak où ils étaient la communauté chrétienne la plus importante du pays.

Cette église sera construite selon un plan architectural traditionnel babylonien, sur un terrain de 4600 m2.

Elle comprendra 500 places, un presbytère, une salle polyvalente, 6 salles de cours (catéchisme et langue) et une bibliothèque. Le budget d’environ 6,5 millions d’euro sera financé pour moitié par la communauté, par les Chantiers du Cardinal à hauteur d’1 million d’euro, par l’Œuvre d’Orient et d’autres partenaires.

 


... Il manque encore 2 millions d’euro et il est surprenant que les municipalités du Val d'Oise prompte à subventionner la construction des mosquée, et louant les terrains à des prix dérisoires, ne participent pas au financement, au titre de l'égalité, la construction de cette église. y aurait-il de la discrimination religieuse ? une question à se poser juridiquement !


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 décembre 2012 02:01

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a pris la décision de poursuivre RTL, l’animateur Marc-Olivier Fogiel et l’essayiste Ivan Rioufol, suite aux propos injurieux et diffamatoires tenus au cours de l’émission « On refait le monde » du jeudi 15 novembre, apprend-on de l’association mercredi 28 novembre.

« M. Fogiel nous a qualifié de « lâches » tandis que M. Rioufol nous a assimilé à des fondamentalistes et des radicaux lançant une offensive islamiste à travers notre campagne de communication et de sensibilisation à la lutte contre l’islamophobie », explique le CCIF dans un communiqué.

M. Rioufol a notamment indiqué que l’usage du terme « islamophobie » revient à « interdire toute critique sur l’islam radical (…) que représente ce comité » qu’est le CCIF comme en témoigne l’extrait que voici. Quant à M. Fogiel, le CCIF serait « lâche» car l’association aurait refusé de débattre après avoir au préalable accepté l’invitation selon l’animateur.

Suite et source : Saphir News

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 décembre 2012 01:28

KAICIID est l'acronyme du Centre Roi Abdallah Bin Abdelaziz pour le dialogue entre les adeptes des religions et des cultures, inauguré à Vienne hier.

Pour l'OCI, le Centre est une nouvelle plate-forme où demander à l'Occident de se soumettre à la charia. Lors d'un Symposium sur la tolérance précédant l'inauguration du Centre, le Secrétaire général de l'Organisation de la conférence du califat islamique a fustigé l'Occident pour son islamophobie et réclamé des lois interdisant la critique de l'islam. L'islam ne connaît pas le mot «réciprocité».  

Le Centre est financé par l'Arabie saoudite. Or l'Arabie propage à travers le monde l'islam le plus haineux, le plus intolérant et le plus violent. Crédibilité de l'OCI : ZERO !

 KAICIID-islam

_______________________

Le Secrétaire général de l'Organisation de Coopération islamique (OCI), le Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, s'est adressé au Symposium sur la tolérance à Vienne, en Autriche, aujourd'hui, lundi 26 Novembre 2012.

Il a insisté sur la nécessité de la tolérance comme un impératif au centre de l'agenda mondial. Le symposium de deux jours est organisé conjointement par le Parlement turc et l'Union européenne.

Dans son allocution, le Secrétaire général a déclaré que le respect des droits de l'homme, le pluralisme démocratique, la primauté du droit, la transparence et la responsabilité sont des valeurs universelles, et sont le produit de la sagesse, de la conscience collective et du progrès de l'humanité. Ainsi, aucune culture ne peut revendiquer la propriété exclusive de ces valeurs, a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, il a souligné l'islamophobie comme une forme contemporaine de racisme. «L’islamophobie mène à des crimes de haine», a déclaré M. Ihsanoglu, "et comme tel, elle crée la peur, le sentiment de stigmatisation, la marginalisation, l'aliénation et le rejet. La conséquence est une angoisse aggravée et la montée de la violence. L'islamophobie est aussi une atteinte à l'identité des personnes et à leur dignité humaine."

Lire la suite "Autriche : l'OCI demande à l'Occident de criminaliser le blasphème de l'islam (KAICIID)" »

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
30 novembre 2012 03:40

talmud

Le Coran fut écrit autour du Xème siècle et pour rappel, Mahomet est mort en 632 donc on peut penser que les Califes avaient d'autres préocupations que la parole de Dieu et c'est pour ces raison que les paroles du coran sont si peu pacifiques.  

 

Absence de documents historiques

 

Il n’existe aucun document historique attestant l’existence de l’islam en tant que religion avant le neuvième siècle, soit deux cents ans après Mahomet (mort en 632). Il y a bien eu une biographie de Mahomet rédigée par Ibn Ishaq vers 750, c’est-à-dire 118 ans après la mort du prophète, mais le texte original est perdu et il n’est que partiellement restitué dans des versions revues et modifiées par des historiens ultérieurs comme Ibn Hisham (mort en 834) et surtout Al Tabari (mort en 923). 

 Le contraste avec le christianisme est frappant si l’on considère que pas moins de vingt-cinq mille manuscrits du nouveau testament ont été découverts ou conservés dès le premier siècle, soit à peine quelques dizaines d’années après le début de la mission évangélique.


La fabrication de l’islam 

Pour soutenir la comparaison avec le judaïsme et le christianisme, les savants musulmans se devaient de donner à l’islam des assises et des caractéristiques similaires, Mahomet, dont l’image était largement négative, a été élevé au rang de Moïse.


La Hijra (l’émigration de Mahomet et de ses compagnons de la Mecque à Médine) est devenue l’équivalent de l’exode des hébreux, le mont Hira où Mahomet a été visité par l’ange Gabriel est devenu le pendant du mont Sinaï où Moïse a reçu les tables de la loi, le sanctuaire de la Mecque est devenu l’équivalent du temple de Jérusalem, le coran a été confirmé comme la parole incréée d’Allah à l’égal et encore plus que la Torah.



...Et afin d’assurer la suprématie de l’islam, les patriarches et les prophètes d’Abraham à Jésus ont été récupérés et qualifiés de musulmans....


 

 À défaut d’un concept original, l’islam s’est approprié des éléments tirés des autres religions pour les mettre au service de l’empire et ainsi assurer sa stabilité. Le dogme une fois établi, tous les sujets de l’empire devaient s’y soumettre sans discussion...

 

L’idéologie religieuse conçue pour soutenir l’arbitraire des califes et imposer à leurs sujets la soumission ne pouvait avoir pour fondateur un prophète pacifique et humble, voilà pourquoi les califes se sont donné un prophète à leur image.


Il est peu probable que Mahomet soit l’auteur ou l’inspirateur principal du corancet écrit a de multiples sources, la bible, le talmud, la littérature rabbinique, les évangiles apocryphes, les textes hérétiques chrétiens, les textes de la liturgie syriaque, les contes et les légendes grecques et syriennes, les récits mythologiques zoroastriens, les légendes arabes, la poésie arabe préislamique etc.

D’autre part les versets haineux et intolérants, les menaces de l’enfer, les appels au meurtre des incroyants, les dispositions légales et les châtiments barbares peuvent être attribués, du moins en partie, à Hajjaj ibn Yousuf gouverneur de l’Irak sous le règne du calife omeyade Abd-el-Malik.

 

source

citoyens et Français

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 novembre 2012 03:09

Mireille-valette-boulevard-de-l'islamismePour elle, cet essor est un risque majeur pour les démocraties. Nous [la revue des rationalistes arabes qui a originellement publié cet entretien] lui avons posé quelques questions à ce propos. 

Interview réalisée par Hamid Zanaz / Essayiste algérien/ auteur entre autres de «L’impasse islamique, la religion contre la vie » et « L’islamisme vrai visage de l’islam »:

L’islam est-il une sérieuse menace pour l’Occident ?  

L’islam (celui qui s’enseigne dans les mosquées) menace les fondements mêmes de nos démocraties. Il a déjà à son actif de formidables régressions sexistes : diminution de la mixité, foulard, niqab, heures de piscines non mixtes, demande de réfections d’hymen, séparation des sexes chaque fois que c’est possible, refus de serrer la main de l’autre sexe, etc.

C’est la première fois qu’une frange d’une population immigrée  enseigne à ses membres à détester la société dans laquelle elle vit et à en rester le plus possible à l’écart . Cette détestation va jusqu’au crime: des parents tuent leur fille, des frères leur sœur parce qu’elle est « attirée par le mode de vie occidental ».

Par ailleurs, la population « intégrée » ne cesse de combattre les témoins de nos traditions judéo-chrétiennes. Exemples : demande de suppression des sapins et des chants de Noël à l’école, re-nomination des marchés de Noël en « marchés d’hiver », etc

Vous mettez aussi l’accent sur la diminution de la liberté d’expression... 

C’est très grave. Pour la première fois aussi, les représentants d’une religion, l’islam, exigent que l’on ne critique pas, que l’on ne se moque pas de ses préceptes…

Alors que presque tous les jours, des musulmans se font exploser en son nom (environ 18000 attentats depuis 2001), convaincus qu’ils gagnent ainsi le paradis… Et qu’en plus, dans tout le monde musulman, les droits humains, et plus gravement ceux des femmes et des minorités religieuses, sont bafoués.

Sans que jamais le moindre mouvement musulman ne se lève dans nos sociétés pour s’élever contre ces réalités… Hors une petite fraction d’intellectuels musulmans qui combattent avec nous, pour les mêmes valeurs.

Mireille Vallette, journaliste suisse, "socialiste féministe" rappelle Le Temps, vient de publier «Boulevard de l’islamisme  L’essor du radicalisme musulman en Europe illustré par l’exemple.»*

 

Observatoire de l'islamisation

Lire la suite " "La détestation de nos sociétés par les islamistes va jusqu'au crime" (Mireille Vallette)" »

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 novembre 2012 02:57

Reportage de la chaîne islamique PressTv (Iran) tourné en novembre 2012 dans les rues d’Oslo où des milliers de musulmans célèbrent le rite d’Achoura, le martyre d’un imam, petit-fils du prophète Mahomet…

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
28 novembre 2012 01:13

Missiles tirés cette nuit sur la mosquée de Villefontaine

-

-Michel Garroté, réd en chef – Cela se passe en France en 2012. Des tags ont été inscrits, dans la nuit d’hier vendredi à ce matin samedi, sur la mosquée de Villefontaine, dans l’Isère. « Islam hors d’Europe » et « Ici c’est chez nous » ont été tagués sur les murs de la mosquée. Le sous-préfet de La Tour du Pin s’est rendu sur place ce samedi matin.

Dans un communiqué, Kamel Kabtane, recteur de la Mosquée de Lyon, a dénoncé un nouveau « déferlement de la violence à l’égard des citoyens français de confession musulmane » et il a appelé à une « manifestation pacifique » demain dimanche devant la mosquée.

Ce qui m’amuse dans ce fait divers, c’est que Kamel Kabtane a écrit dans son communiqué : un nouveau « déferlement de la violence à l’égard des citoyens français de confession musulmane ».

Ouvrez un dictionnaire de la langue française.

Lisez la définition de « déferlement » et celle de « violence ».

Peut-on raisonnablement écrire que deux tags sont le fruit d’un nouveau déferlement de violence ?

Ce qui m’amuse dans ce fait divers, c’est que le sous-préfet de La Tour du Pin s’est rendu à Villefontaine ce samedi matin, soit quelques heures seulement après les faits, pour deux tags, assimilés à un nouveau déferlement de violence.

Ce qui m’amuse dans ce fait divers, c’est que le recteur de la Mosquée de Lyon – pour deux tags à Villefontaine – s’est fendu d’un communiqué de presse totalement ridicule et disproportionné.

Ce qui m’amuse dans ce fait divers, c’est que les sites Internet des grands médias français, y compris Le Figaro, ont aussitôt reproduis le communiqué de Kamel Kabtane, communiqué alléguant à propos de deux tags, que ce serait un nouveau déferlement de violence.

Ce qui ne m’amuse pas dans ce fait divers, c’est qu’en France, chaque semaine, des synagogues, des églises, des cimetières juifs et des cimetières chrétiens sont tagués et profanés. Nous en avons la preuve grâce aux photos et aux vidéos postées sur Internet par des associations – aussi bien laïques que juives et chrétiennes – de résistance au fascisme islamique.

Or, ni les préfets, ni les recteurs de mosquées ne se rendent sur place pour dénoncer, par oral et par écrit, ces nombreux déferlements de violence à l’égard des citoyens français de confession juive et chrétienne. Les médias français passent ce genre de faits sous silence. Quant aux évêques français, on ne les entend pas non plus, car ils ont trop peur qu’on les taxe de ce que l’on nomme stupidement « islamophobie » et « racisme ».

Je souhaite plein succès à Kamel Kabtane pour la manifestation monstre, planétaire et médiatisée, qui va se dérouler, demain, à Villefontaine, bled devenu capitale mondiale de l’islam persécuté, grâce à quelques tags, eux-mêmes fruits d’un nouveau et terrible « déferlement de violence ».

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
27 novembre 2012 03:09

Cardinal Ravasi

Le président de l’Organisation iranienne de la culture et de la communication islamique, Mohammad Bagher Khorramshad, a rencontré à Rome, le ministre de la culture du Vatican, Mgr Gianfranco Ravasi.

Au cours de cette rencontre, M. Khoramshad s’est dit satisfait de la bonne coopération entre son organisation avec le Conseil papal du Vatican. Il a précisé que l’organisation de la culture et de la communication islamique dispose de plus de 70 bureaux de représentation dans divers pays du monde, et qu’elle souhaite développer également ses relations avec le Vatican.

Au cours de cette rencontre, le cardinal Ravasi a déclaré pour sa part que le Vatican est pour la promotion des relations avec l’Organisation iranienne de la culture et de la communication islamique, notamment dans le domaine des activités artistiques et scientifiques.


Je note que l’une des activités scientifiques les plus en vogue en ce moment en Iran est la finalisation d’une arme nucléaire qui permettra – je cite le président Ahmadinejad – de « rayer Israël de la carte ». Est-ce cette activité scientifique dont le cardinal Gianfranco Ravasi souhaite faire la promotion ?

Au nombre des activités artistiques que Ravasi entend promouvoir, je me demande s’il songe à – je cite le président Ahmadinejad- « effacer Israël de la page du temps ».

Chassé-croisé, la même semaine où le cardinal Ravasi rencontrait le président de l’Organisation iranienne de la culture et de la communication islamique, un cadre du Hamas, Mahmoud A-Zahar, indiquait qu’« après la victoire d’Israël durant les 8 jours de guerre à Gaza, l’Iran va augmenter son aide militaire et financière au Hamas et au Djihad islamique”, soulignant que le Hamas a l’intention d’introduire des armes à Gaza pour renforcer les capacités « opérationnelles » des organisations terroristes.

”Le Hamas ne cessera pas de s’armer”, avait déjà indiqué dans la journée le numéro deux du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk.

Une autre activité artistique sans doute, Mgr Ravasi ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
27 novembre 2012 02:58

Le gardien du temple  de l'UMP déroule le tapis vert à un imâm marocain dont le modèle assumé est Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans...La conquête du pouvoir politique est évoquée explicitement par l'islamiste qui va diriger la Grande Mosquée de Bordeaux. Elle s'édifiera sur un terrain municipal mis a disposition gracieusement par bail emphythéotique.

[…]

L'imâm Oubrou dont parle Juppé est bien connu de nos lecteurs. Le livre-enquête Ces Maires qui courtisent  l'islamisme paru récemment a analysé (sur 70 pages!) ses références doctrinales, ses liens avec des associations islamistes et ses positionnements fluctuants au cours des années, l'homme se polissant crescendo à mesure de la progression de son accès aux médias.

Quelques citations  extraites d'une de ses conférences en interne, avant son opération séduction avec la république, auraient pourtant dû suffire à justifier un renvoi au pays :

"le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui œuvrent pour restaurer ce Califat" 

"L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans."

La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat."

"La politique des musulmans ce n'est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge"

[…]

tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam"

Car les adhérents UMP sont en droit de savoir qu'ils participent à un mouvement collaborant matériellement avec les islamistes (les exemples sont légions dans le livre), nous leur offrons sur présentation d'un scan de leur carte d'adhérent, l'enquête Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010), dans la limite de 100 exemplaires me restant en stock.


Voir la présentation du livre avec table des matières.

Scan de la carte d'adhérent à envoyer sur : joachim.veliocas@hotmail.fr.

source

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
27 novembre 2012 02:56

Le 8 novembre, Dominic Lüthard, le président du Parti nationaliste suisse (PNOS), était acquitté. Le juge unique du Tribunal régional de Berthoud (BE) a estimé qu’il ne s’était pas rendu coupable d’incitation à la haine raciale. L’extrémiste de droite était renvoyé en justice pour avoir, lors d’une manifestation publique, ôté d’un coup de balai des minarets miniatures disposés sur un drapeau suisse étendu par terre. C’est le troisième acquittement dont bénéfice le chef du petit parti d’extrême droite. En 2008, il avait qualifié Whitney Toyloy – Miss Suisse – d’«abcès» dévorant la Suisse libre et indépendante. «Absence de goût», sans doute, avait reconnu le tribunal, mais pas violation de la loi aux yeux du tribunal, rapportait le Bund. Discutable.

Victoire du Mosci

En mai 2012, le Tribunal fédéral a donné raison au Mouvement suisse contre l’islamisation (Mosci), qui s’était vu interdire la tenue d’un stand à Fribourg pendant la campagne en vue de la votation sur les minarets. Les autorités invoquaient un risque de débordements, s’appuyant sur des incidents s’étant produits à Lausanne dans des circonstances similaires. Trop vague, dit le Tribunal fédéral. Seuls des indices concrets de troubles graves à l’ordre public à Fribourg même peuvent justifier une interdiction préventive.

Pas de «racisme verbal»

Toujours pendant la campagne sur les minarets, le président des Jeunes UDC de Thurgovie, Benjamin Kasper, avait proclamé, lors d’une manifestation, qu’«il était temps de mettre un terme à l’expansion de l’islam», et que «la culture chrétienne ne devait pas se laisser submerger par d’autres.» «Racisme verbal», a réagi la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme. Mal lui en a pris: une action civile pour atteinte à la personnalité, ­intentée par Benjamin Kasper, a été admise par les tribunaux et confirmée en dernière instance par le Tribunal fédéral, en août ­dernier. Les propos incriminés ne rabaissaient pas les musulmans dans leur dignité humaine, ­concluent les juges de Mon-Repos. (…)

Le Temps

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 novembre 2012 02:59


Suisse-gym

Cachez ces filles, sources de corruption et de péché sur Terre !

_________________________

Une prof de gymnastique de l'école André-Chavanne a empêché ses élèves le mois dernier de participer à un cours de gymnastique sur le terrain d'athlétisme. La raison? Le stade est proche de la Mosquée du Petit-Saconnex et il y a trois ans, des étudiantes en tenue de gym avaient été insultées par des fidèles. Des explications qui ont choqué des parents.

«Je trouve inadmissible que ma fille de 16 ans ne puisse pas aller courir en tenue de gym sous prétexte que la Mosquée se trouve à proximité du stade de l'école!» s'emporte le père d'une élève de 16 ans. Et une mère de famille de renchérir: «Pourquoi vouloir remettre de l'huile sur le feu? Nos enfants n'ont pas compris les réelles motivations de leur professeur. L'incident qu'elle a évoqué est ancien et depuis lors, il n'y a plus jamais eu de problèmes!»

Mais revenons à ce vendredi de début octobre, jour de prière. Les filles insistaient pour courir à l'extérieur, comme les garçons. Pour justifier son refus, la prof rappelle qu'en 2009, une classe de filles, sortie également courir le vendredi, avait été insultée…

Les fidèles leur avaient même jeté des cannettes de sodas. Un fait divers qui avait mis en ébullition tant le Département de l'instruction publique (DIP) que la Mosquée. Les responsables de la Mosquée avaient alors présenté des excuses et promis de tout mettre en œuvre pour que de tels incidents ne se reproduisent plus. De son côté, le DIP avait renoncé à déposer plainte.

Pour Hafid Ouardiri, ancien porte-parole de la Mosquée, la réaction de la professeur est sage: «Nous vivons dans une société plurielle où il est important de respecter ce que chacun veut exprimer. En renonçant à faire courir des jeunes filles en shorts devant les fidèles de la Mosquée, je pense que l'enseignante a pris une décision réfléchie. «Je trouve mieux que l'on anticipe un éventuel problème qui pourrait être pris comme une provocation.»

Le médiateur de paix tient toutefois à rappeler aux fidèles de la Mosquée qu'ils ne doivent pas, de leur côté, dicter la manière de vivre des occidentaux: «Il est indispensable de respecter les cadres des autres. Il est aussi important que les fidèles sachent qu'il y a une école et un stade près de la Mosquée, et qu'ils doivent respecter l'espace de vie des étudiantes, vêtues ou non d'une tenue de gymnastique. Ils ne doivent pas s'en offusquer.» Et Hafid Ouardiri de conclure: «La meilleure solution ne serait-elle pas de planter des arbres ou une haie bien verte et fournie qui feraient de l'ombre entre la Mosquée et le stade?»

Lire la suite "Suisse : élèves interdites de gym près de la mosquée" »

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 novembre 2012 02:40

Dans « L’islam va-t-il gagner ? », Alexandre Adler et Vladimir Fédorovski s’inquiètent des conséquences du Printemps arabe. Entretien.

Les tensions en Égypte, en Tunisie et en Libye, la crise syrienne, le rôle des Frères musulmans… La géopolitique est secouée par des enjeux d’ordre religieux. Alexandre Adler, historien et spécialiste des relations internationales, et Vladimir Fédorovski, écrivain et ancien diplomate russe, publient L’islamisme peut-il gagner ? aux éditions du Rocher. Ils confrontent leurs analyses pour Le Point.fr. Entretien.

Le Point.fr : Comment est né ce livre ?

Vladimir Fédorovski : Nous avons écrit un premier volume, Le roman du siècle rouge, qui retraçait les années soviétiques qui ont conduit à l’une des grandes ruptures de l’histoire. Nous nous sommes rendu compte que nous avions alors beaucoup de choses à dire sur le Moyen-Orient.

Alexandre Adler : Nous voulions aussi aborder le problème de l’islamisme vu par les Russes, qui connaissent parfaitement le Moyen-Orient. Et Vladimir a une vraie expérience de diplomate dans cette région…

Après le siècle rouge, le siècle vert ?

A. A. : Le monde arabe a raté sa modernisation, il n’y était pas si mal engagé parce qu’il y avait une vraie volonté, au lendemain de la décolonisation, de jouer dans la cour des grands, d’accéder rapidement au statut de pays moderne. C’était notamment l’ambition du nassérisme qui s’est finalement heurté à des contraintes internes, des erreurs idéologiques. C’est à ce moment-là que naît l’islamisme, non pas qu’il ait attendu Nasser pour naître, mais il est devenu une offre alternative à mesure que les ambitions des modernistes se sont montrées inopérantes. (…)

Vous prédisez d’ailleurs qu’une victoire totale des islamistes en Égypte pourrait conduire à la création d’un califat géant de Gaza au Maroc…

V. F. : Et même de Boukhara à Poitiers… Boukhara, qui se trouve en Asie centrale, est au coeur d’une région gouvernée par d’anciens dirigeants qui n’ont pas assuré leur succession. Ajoutez à cela les énormes problèmes économiques de la région et vous obtenez un climat propice à la récupération par les islamistes. On peut s’attendre, après le départ des Américains d’Afghanistan, à une situation très délicate parce que la région n’est pas stabilisée.

Mais jusqu’à Poitiers, vraiment ?

V. F. : Bon, peut-être pas, mais jusqu’aux confins du Maghreb, certainement. (…)

Le Point

clink
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 novembre 2012 02:38

Lu dans Le Figaro du 20 novembre :

"Une dizaine de soldats salafistes de l'armée belge ont été placés sous surveillance par les renseignements militaires, le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) et la Sûreté d'État, selon La Libre Belgique . Ces dernières années, les services de recrutement, affirme le quotidien, ont laissé passer dans les mailles de leurs filets de nombreux islamistes, dont l'armée redoute aujourd'hui qu'ils ne se retournent contre ses soldats.

Le problème ne date pas d'aujourd'hui. En 2006, les renseignements militaires belges avaient stoppé in extremis la carrière militaire d'Abdel Rahman Ayachi, alors qu'il tentait d'avoir accès à une formation sur les radars dans la marine.Fils du cheikh Bassam, le fondateur du Centre islamique belge (CIB), il était pourtant connu dans les milieux extrémistes et négationnistes de la capitale. Condamné à huit ans de prison en juin 2012 par la justice belge pour avoir envoyé une vingtaine de personnes faire le djihad en Irak et en Afghanistan, il a depuis fui en Syrie (...)

Également condamné en juin dernier, Olivier Dassy, un Belge né à Kinshasa, qui fût l'un des piliers du Centre islamique belge, lançait des prêches enflammés dans les mosquées tout en faisant partie des Chasseurs Ardennais dans l'armée belge." lire la suite

En France ce n'est pas mieux, les responsables de "l'aumônerie" musulmane de l'armée ont un stand chaque année au Rassemblement des extrémistes de l'UOIF...A quoi sert la DRM ?

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 novembre 2012 02:31

De toute évidence, si les données actuelles de l’impasse politique restent dans l’état, avec ou sans implosion du pouvoir, par un soulèvement populaire, on s’achemine tout droit vers un État islamique fondé sur la charia, qui ne laissera aucune expression possible sur la scène politique aux forces démocratiques.

L’arrêt du processus électoral en 1991 et l’interdiction du FIS qui s’en est suivie ont provoqué un sentiment profond d’injustice et d’illégitimité du pouvoir chez les sympathisants de ce parti. L’enlisement du bras de fer engagé par ses militants contre le pouvoir, la société civile et les intellectuels opposés à son idéologie, qui a débouché sur une décennie de guerre civile meurtrière et destructrice, avait amené Bouteflika à adopter une stratégie de compromis pour mettre fin à cette tragédie.

D’une part, pour restaurer la paix civile, d’autre part, pour neutraliser radicalement cette opposition, qui lui disputait le pouvoir. [...]

Médiapart

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
25 novembre 2012 02:49

Egypte-morsi-1

Nouveau pharaon... ou nouveau calife ?
_________________

Le président égyptien a publié jeudi des amendements constitutionnels le plaçant au-dessus de tout contrôle judiciaire et a ordonné un nouveau procès d'Hosni Moubarak pour le meurtre de manifestants lors du soulèvement de l'an dernier.

Mohammed Morsi a aussi décrété l'immunité de l’assemblée dominée par les islamistes chargée de rédiger la nouvelle constitution, la mettant à l’abri de toute décision judiciaire ordonnant sa dissolution - une menace qui planait sur l’assemblée controversée.

Les membres libéraux et chrétiens s’étaient retirés de l’assemblée constituante la semaine dernière pour protester contre ce qu'ils voient comme un détournement du processus par les alliés de Morsi et une tentative de pousser un texte islamiste marginalisant les femmes et la minorité chrétienne et bafouant les libertés individuelles. Des tribunaux ont été saisis de poursuites demandant la dissolution de cette assemblée.  

Le dirigeant égyptien a aussi décrété que toutes les décisions qu'il a prises depuis son entrée en fonction en juin, et jusqu'à l’adoption d’une nouvelle constitution et l’élection d’un nouveau parlement – ce qui n’est pas prévu avant le printemps prochain – ne pourront être contestées devant les tribunaux ou par toute autre autorité . Il a également interdit aux tribunaux de dissoudre la chambre haute du parlement, dominée par les islamistes, une institution sans réel pouvoirs ayant aussi fait l’objet de poursuites.

Les amendements constitutionnels ont pour effet de supprimer tout contrôle sur Morsi, la personnalité de longue date des Frères musulmans devenue le premier président démocratiquement élu d’Égypte l’été dernier après la chute de l’autocrate Hosni Moubarak le 11 février 2011. Ces amendements interviennent après que Morsi a reçu les généreux éloges du président Barack Obama et de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Rodham Clinton pour sa médiation ayant mis fin à huit jours de combats entre Israël et Gaza dirigé par le Hamas.

«Aujourd’hui, Morsi a usurpé tous les pouvoirs étatiques et s’est auto-proclamé le nouveau pharaon d’Égypte. Il s’agit d’un dur coup porté à la révolution qui pourrait avoir des conséquences désastreuses », a écrit le leader réformiste Mohamed ElBaradei sur son compte Twitter.

Source : Egypt's Morsi grants himself far-reaching powers, AP, 22 novembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions