Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

1 novembre 2012 02:06

http://img51.imageshack.us/img51/5140/aidfauxmoutauchan.png

Surprise. La semaine dernière, Auchan livrait à ses clients musulmans persuadés d’acheter un mouton de l’aïd des faux moutons de l’Aïd (voir Faux moutons de l’Aïd pour des clients d’Auchan).

Évidemment, comme pour le faux halal, ça n’est pas un problème en France d’abuser ses clients, s’ils sont musulmans. Le CFCM lui-même reste silencieux. Ce que l’on peut s’expliquer. (…)

La semaine dernière, donc, c’était l’Aïd al-Adha, la fameuse fête du mouton. Fête pour les musulmans, mais aussi pour la grande distribution qui voit, à juste titre, dans la niche des consommateurs musulmans une manne qu’il convient de capter. C’est ainsi que plusieurs hypermarchés de l’Hexagone ont décidé d’attirer le chaland avec des affiches comme celle qui suit.

AUCHAN semble s'être converti comme quick à l'islamisme financier !!!

Lorsque nous avons publié cette photo, un détail nous avait échappé, mais pas à Bint, lectrice d’Al-Kanz.

Ce qui est écrit en arabe en haut à gauche et en bas à droite de l’affiche, ce n’est ni plus ni moins la basmallah, qui, notamment, ouvre les sourates du Coran.

L’an dernier, toujours chez Auchan, c’est un verset coranique qui était utilisé pour vendre des bijoux. Plus précisément le verset 185 de la sourate La Vache, deuxième sourate du Coran : « le mois de ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement. »

Il y a deux ans pour vendre, Carrefour utilisait le nom d’Allah. (…)

http://img211.imageshack.us/img211/5710/carrefourlafdhou.png

Al-Kanz

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
31 octobre 2012 20:37

islam-radicalLorsque les révolutions arabes ont commencé, les faiseurs d’opinion expliquaient qu’une ère de paix, de démocratisation et de sécurité s’ouvrait. C’en était terminé du terrorisme à la Al-Qaïda, désavoué par les islamistes « modérées » préférant instaurer la Charià par la démocratie plutôt que par la violence.

Qu’ils soient africains, orientaux ou européens, tous les mouvements jihadistes-salafistes prônent une même haine pathologique envers l’Occident et leurs propres nations. Car leur allégeance ne va qu’au drapeau noir de « l’Internationale islamiste », symbole du Califat planétaire destiné à régner partout grâce au Jihad et à la Charià. 

Dans les banlieues, comme au Sahel ou en Egypte, les salafistes surfent sur la globalisation, la disparition des frontières et le web. Et tous ces groupes sont liés au crime international (pirateries, trafics de drogue et de cigarettes, prises d’otages, contrebandes, etc), l’islamisme apportant une « bénédiction » religieuse aux réseaux criminels, tribaux ou urbains, avec qui les butins sont partagés. Il n’est donc pas étonnant que « l’islamo-terrorisme » s’installe en milieu tribal (Afghanistan-Pakistan, Yémen, Sahel-Sahara, etc), là où l’Etat est inexistant, ou dans les banlieues à la dérive où la police n’entre plus.

En Afrique de l’Ouest et sahélienne, AQMI est le meilleur exemple de cette alliance entre salafisme, tribalisme et criminalité : elle fut crée à partir du GSPC algérien grâce à une alliance entre un idéologue salafiste, Abdelhamid Abou Zeïd, un caïd surnommé « Emir Marlboro », Abdelkader Mokhtar Belmokhtar, superviseur des trafics de cigarettes, de drogue, d’émigrés clandestins et chargé de ravitailler AQMI en armes, et des chefs tribaux touaregs liés aux contrebandes et au trafic de cocaïne en provenance des mafias latino-américaines et à destination de l’Europe…

De la même manière, des mouvements maliens et sahéliens comme Ansar Dine ou le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest), incarnent ce mélange « islamo-tribalo-criminel », le chef d'Ansar Dine, Iyad Ag Ghali, étant lui-même un ancien chef touareg. Les islamistes Shabab somaliens ou Al-Qaïda pour la Corne de l’Afrique supervisent quant à eux les trafics et la piraterie, tandis que l’Afghanistan des Talibans, qui hébergèrent Ben Laden avant l’intervention anglo-américaine de 2001, est le centre du « Croissant d’or », premier producteur mondial d’opium (l’opium nourrissant 2 millions d’Afghans et générant 3 milliards de dollars/an (35 % du PIB afghan).

Ce qui se passe dans nos banlieues abandonnées aux islamistes et aux caïds par un Etat incapable d’intégrer et d’empêcher les prédicateurs de fanatiser des « jeunes », ne diffère donc pas fondamentalement de ce que l’on observe au Yémen, au Mali, au Nord-Nigéria, en Somalie, ou dans la zone « Af-Pak ». Car partout l’on retrouve l’alliage de la barbarie « à la Mad-Max », du radicalisme salafiste anti-occidental, de la criminalité transnationale et des réseaux web mettant en scène « l’héroïsme » jihadiste et des égorgements rituels de juifs assimilés à des animaux.

Ce phénomène d’auto-radicalisation médiatisé depuis l’affaire Mohammed Merah, ce délinquant passé par le Pakistan avant d’assassiner des enfants juifs à Toulouse, n’est pas nouveau. Il a juste pris de l’ampleur, comme l’a montré l’affaire du jihadiste antillais converti, Jérémy Louis-Sidney, tué par la police samedi dernier à Strasbourg alors qu’il s’apprêtait à commettre des attentats faisant suite à l’attaque d’une épicerie casher à Sarcelles en septembre.

Cela signifie-t-il que l’islamisme terroriste n’a « rien à voir » avec l’islam, puisque composé de voyous ignorant tout de la religion ? D’après les experts du terrorisme, sur des centaines de volontaires du «jihad radical armé» recensés dans chaque grand pays européen à forte immigration islamique (France, Allemagne, Grande Bretagne, Italie, Belgique, Hollande, Etats-Unis, Canada), 50 % sont des «islamo-délinquants», mais l’autre moitié est composée d’idéologues et de militants souvent très diplômés et bien insérés socialement. Le plus grand spécialiste d’Al-Qaïda, Marc Sageman, expliqué quant à lui dans ses ouvrages que nombre de terroristes ont un passé sans tâche et sont des diplômés ou issus de la bourgeoisie. Loin d’être réductible à une simple « secte hérétique » manipulant des « pauvres », le salafisme cher à Al-Qaïda vient du courant hanbalite (et de sa version saoudienne wahhabite), qui est l’une des 4 branches de l’islam sunnite orthodoxe.

Il a pignon sur rue dans le Golfe ou en Egypte et n’a jamais été condamné par les 3 autres écoles sunnites officielles. Il doit son succès planétaire aux madrasas saoudo-pakistanaises, à internet et aux TV satellitaires. Et si tant de jeunes marginaux convertis ou issus de l’immigration basculent dans le Jihad, ce n’est pas parce que l’Occident, l’Amérique ou Israël les « humilie », mais parce qu’on leur a inculqué que l’intégration est une « apostasie » et que les Juifs-Croisés doivent mourir...

[...]

En Europe, la réponse passe donc par la neutralisation des prédicateurs, l’application des lois, sans « exception culturelle ou religieuse », puis le fait d’exiger des Etats islamiques « amis » qu’ils n’envoient plus leurs agitateurs dans nos démocraties. Dans les banlieues, l’islamisme jihadiste s’alimente d’un « racisme à rebours » qui inclue la haine de l’Occident, des « Gaulois », des chrétiens et des Juifs. Ce nouveau bréviaire de la haine, qui conduit à vénérer Ben Laden, doit être combattu à la source, car si il n’avait pas été longtemps toléré, sous couvert d’antisionisme tiers-mondiste, les Fofana, Merah et les Louis-Sidney ne seraient peut être pas passés à l’acte…

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
31 octobre 2012 03:51

Plusieurs pays ont demandé lundi à la Suisse des mesures supplémentaires en matière de droits humains. Berne peut en particulier faire davantage pour lutter contre la discrimination raciale, la xénophobie et la traite des êtres humains et renforcer l’égalité entre hommes et femmes sur le marché du travail.

Plus de 30 pays se sont exprimés à la suite du discours prononcé à Genève par le conseiller fédéral Didier Burkhalter devant le Conseil des droits de l’homme. Ils ont salué les progrès réalisés récemment, tout en faisant plusieurs recommandations nouvelles.

Plusieurs Etats, en particulier africains, se sont inquiétés de « la montée du racisme, de l’intolérance et de la xénophobie » en Suisse.

Ils ont demandé que les autorités lancent une campagne de sensibilisation plus large dans la population pour répondre aux défis posés par les préjugés négatifs visant les étrangers.

Des mesures plus fermes contre la traite des êtres humains, des femmes et des mineurs en particulier, sont revenues souvent dans les recommandations. Le recours disproportionné à la force de la part des forces de police, le traitement des demandes d’asile, dont la détention des mineurs non accompagnés, les discriminations visant les femmes migrantes ont également été critiqués.

La Pakistan (où l'on tue les Chrétiens) est revenu sur la votation, fin 2009, sur l’interdiction de la construction de nouveaux minarets. Il a demandé l’adoption d’un texte de loi interdisant les activités de toutes les organisations prônant le racisme. La Turquie a demandé la levée de l’interdiction de nouveaux minarets, une décision populaire regrettée également par les Etats-Unis et la Norvège. (…)

Romandie


C'est vrai que les droits au Pakistan en Turquie et dans les états Africains sont largement respectés !!!
Ces donneurs de leçons ne songent qu'à l'emigration confortable de leurs populations et à la propagation  de l'islamisation.


 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
31 octobre 2012 02:41

Belgique-parti-islam

Lors des dernières élections communales, un nouveau venu a fait son apparition sur les listes de certaines communes bruxelloises : le parti "Islam". Quel est leur programme politique et quelle est leur vision de l'avenir ?

Avec ses trois candidats dans les communes d'Anderlecht, Molenbeek et Bruxelles Ville, le parti "Islam", encore inconnu il y a trois mois, s'en est plutôt bien sorti puisqu'il est parvenu à imposer deux élus. Selon Corinne Torrekens (ULB), chercheuse au FNRS – GERME et spécialiste des thèmes liés à l’Islam, "l’excellente stratégie marketing mise en œuvre par ce parti, lui a probablement permis, grâce aux trois listes qu’il a présenté, de décider un certain nombre d’indécis".

Lors de la conférence de presse donnée par les membres d’Islam, l’un des futurs conseillers communaux d’Anderlecht, Redouane Ahrouch, qui évite de serrer la main ou de croiser le regard des journalistes féminines de l’assemblée, présente son parti : "nous sommes des élus islamistes mais nous nous sentons avant tout musulmans", déclare-t-il.

Le tract qu’ils ont distribué pendant la campagne, prône l'éthique en politique, ainsi que trois grandes revendications, à savoir : les repas halal dans les cantines, les jours de congés confessionnels et l'autorisation du port du foulard à l'école. "Leur stratégie politique est assez faible", explique Corinne Torrekens. "On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas fait campagne, mais celle-ci était très limitée et très ciblée".

Redouane Ahrouch n'en est pas à sa première tentative de percée politique. En 2009, il était colistier de Jean-François Abdullah Bastin. Dix ans plus tôt, il avait déjà créé le parti Noor, dont le programme se décline en 40 points dont par exemple, le rétablissement de la peine capitale, favoriser le mariage dès l'adolescence, être plus sévère en matière de divorces ou encore la révision de la mixité dans certains lieux publics.

"Aujourd’hui notre approche est différente", explique-t-il. "Il faut d’abord sensibiliser les gens en douceur et leur faire comprendre l’avantage d’avoir des dirigeants et des lois islamiques, pour aboutir pourquoi pas, tout naturellement à un état islamique en Belgique ". "Je suis pour la Charia", déclare encore Redouane Ahrouch ; c’est un combat de longue haleine qui prendra des décennies voire un siècle mais le mouvement est lancé".

Le Coran sera la référence de ces deux nouveaux conseillers communaux, et ce afin de, selon leurs dires, "faire tomber les masques" des élus musulmans des partis traditionnels. "J’ai la chance d’être légitimé", dit Redouane Ahrouche qui explique son excellent score par leur décision de ne présenter qu’un seul candidat par liste. Il y avait, dans les autres partis, selon lui, "une inflation de candidats d’origine musulmane avec des têtes de turcs ou des têtes d’arabes aux beaux sourires et aux belles promesses, ce qui finissait par dégouter les gens". Dans sa stratégie, le parti Islam a donc privilégié le porte à porte à l’affichage traditionnel.

Pour la chercheuse Corinne Torrekens, "les partis traditionnels ont raté le coche. On a plutôt assisté à une attitude schizophrénique de l’ensemble de ces partis sur la question de la diversité et les questions liées à l’Islam. Il est grand temps qu’ils arrêtent des positions claires et précises sur certaines questions comme celle du port du foulard, etc. Il va falloir trancher un jour ou l’autre", conclut-elle.

En 2014, le parti Islam espère bien présenter de nombreux candidats aux élections régionales.

Source : RTBF, 29 octobre 2012


Avec le vote des étrangers ajouté à celui des naturalisés ou d'origine étrangères la France suit le même chemin ! 


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
31 octobre 2012 02:09

Mohammed-Hammami-imam-radical-expulsé-300x199.jpg

Photo: l'imâm tunisien djihadiste et pro-lapidation sur le perron de l'Elysée le 23 septembre 2010 invité avec les autres membres du Conseil "Français" du Culte Musulman par Nicolas SarkozAFP Mis à jour le 31/10/2012 à 15:04 (extrait) 

L'imam tunisien Mohammed Hammami, qui officiait à Paris, a été expulsé aujourd'hui du territoire français pour avoir "valorisé le jihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence" contre les femmes, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Suite de la dépêche

Rappel de février 2012:

"Le Conseil français du culte musulman (CFCM) jouerait-il la carte de l'ambiguïté avec l'Islam radical. Des représentants de l'organe religieux ont récemment lancé une pétition de soutien à Mohamed Hammami, imam intégriste sous le coup d'une procédure d'expulsion du territoire après des prêches anti-occidentaux et antisémites.

Si le CFCM a officiellement "pris acte" de la procédure d'expulsion engagée par le gouvernement à l'encontre de Mohamed Hammami, président de l’association "Foi et Pratique", représentant du mouvement rigoriste Tabligh suite à des prêches islamistes appelant à la violence, certains représentants du CFCM avaient lancé une pétition de soutien à l'égard de l'imam radical.

Parmi les signataires de cette pétition, un nom étonne: celle de Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon et membre fondateur du CFCM. Kamel Kabtane, qualifié d'imam modéré dans les médias, mais qui avait invité à plusieurs reprises pour des conférences un autre imam radical,Abdelkader Bouziane,  qui avait été lui aussi expulsé pour avoir justifié la lapidation des femmes dans un entretien avec Lyon mag.

Dans son livre "Le salafisme aujourd'hui" (Michalon, 2011)  le chercheur Samir Amghar confirme que Bouziane, étudiant boursier de l'Arabie Séoudite depuis 1996,  a assuré des conférences en 2003 à la Grande Mosquée de Lyon (page 219). Bien malin ceux qui savent distinguer entre islam etislamisme !

Observatoire de l'islamisation- octobre 2012

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
31 octobre 2012 02:00

Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone et le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert se sont rendus aujourd’hui dans un abattoir pour y manifester leur solidarité avec la communauté musulmane, à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-Kébir. Rappelons qu’à l’occasion de cette fête, des centaines de milliers de moutons sont sauvagement égorgés, sans étourdissement préalable, en violation totale de la loi française !

Partout, à toute heure et sur toutes les ondes, la fête de l’Aïd-el-Kébir est annoncée comme s’il s’agissait d’une fête nationale. Cette surmédiatisation de l’Aïd-el-Kébir pose une question : sommes-nous en République islamique ?

Messieurs Bartolone et Lambert viendront-ils dans une église pour y célébrer avec les chrétiens la fête du Christ-Roi qui a lieu le même jour ? Bien sûr que non ! Les socialistes montrent une fois de plus et de manière flagrante, comme leurs prédécesseurs de l’UMP, leur préférence islamiste pour s’assurer les bonnes grâces d’un électorat toujours plus communautariste, renforcé par une politique d’immigration incontrôlée, massive et suicidaire.

La presse ne s'étonne pas et au contraire titre chaque jour son gout pour l’islamisation de la France, on ne rappelle plus la loi sur la laïcité ainsi constamment bafouée, et on oublie, sans complexe, les racines profondément chrétiennes de la France et de l’Europe.

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
30 octobre 2012 02:43

 

 

Le 15 octobre le cheikh Alaa Said sur Al-Rahma TV s'est allègrement moqué du Christ et a prévenu que l'islam allait s'imposer en Egypte envers et contre tous, ciblant des journalistes laïcs égyptiens. 


 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
30 octobre 2012 00:16

Emeutes

________________

Une autre initiative visant à introduire le délit de blasphème en droit international !

A noter que les diplomates derrière cette initiative imputent l'attaque du consulat américain de Benghazi le 11 septembre à la colère suscitée par le film L'innocence des musulmans. Or cette attaque djihadiste a été orchestrée par des éléments liés à Al-Qaïda et n'a aucun lien avec le film. L'un des objectifs d'Al-Qaïda est l'abolition de la liberté d'expression et de la démocratie. Toute initiative visant à limiter la liberté d'expression dans le vain espoir de prévenir les violences musulmanes n'est rien d'autre qu'une capitulation devant la terreur et un encouragement à la poursuite du djihad violent.

La Turquie a invité les ministres des Affaires étrangères du Brésil et de la Suède à participer à la réunion annuelle des ambassadeurs turcs du 2 au 9 janvier à Izmir pour discuter d'une initiative conjointe visant à prévenir les atteintes aux valeurs sacrées.

La Turquie a fait cette proposition au cours de l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre après l’indignation suscitée par le film anti-islam intitulé «L’innocence des musulmans» ayant mené à l’assassinat de l’ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens, et de trois autres Américains lors d’une attaque contre le consulat américain à Benghazi. Des hommes armés non identifiés avaient attaqué le consulat lors de protestations de musulmans contre le film produit aux États-Unis qui insulterait Mahomet.  

L'initiative «Trois puissances douces de trois continents» vise également à sécuriser les diplomates dans les missions étrangères en accroissant les précautions contre les menaces terroristes auxquelles ils sont confrontés. Les ministres des Affaires étrangères Antonio de Aguiar Patriota du Brésil et Carl Bildt de Suède ont été invités à la réunion de janvier pour poursuivre les travaux sur cette initiative.

Les diplomates des trois pays ont ​​commencé à travailler sur les documents de l'initiative à New York et ils comptent les présenter à l’ONU en 2013.

Source : Turkey, Brazil, Sweden to meet on faith insults, Hurriyet, 26 octobre 2012. Traduction par Poste de veille

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
30 octobre 2012 00:04

Les musulmans fêtent ce vendredi l’Aïd El Adha, également appelé l’Aïd El Kébir, la plus grande fête de l’Islam, en l’honneur du sacrifice d’Abraham. Pour l’occasion, ils doivent sacrifier un mouton. Des abattoirs temporaires ont donc été installés un peu partout en France.

Sacrifices rituels financés par des fonds publics

En 2010, le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, alors présidé par Claude Bartolone, mettait à disposition, pour une durée de cinq ans et à titre gracieux, un terrain départemental de 25 hectares pour l’organisation de l’Aïd-el-Kebir.

Le 26 octobre 2012, Claude Bartolone, désormais Président de l’Assemblée Nationale, était présent pour le lancement de l’Aïd, entouré du Préfet de la Seine-Saint-Denis et du Président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohammed Moussaoui. Fondation BB

L’aïd el-kébir vu par l’AFP et Claude Bartolone (PS)

L’aïd el-kébir vu par les caméras de Gaia – Attention, images choquantes



LaProvince.be : « Après avoir été égorgés, les moutons bougent encore : la vidéo choc de Gaia »


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 octobre 2012 03:22

La sénatrice centriste Sylvie Goy-Chavent a déposé une proposition de loi au Sénat visant à introduire un délit de harcèlement religieux. Le texte a été cosigné par deux élus centristes (UDI) ainsi que cinq sénateurs UMP.

La sénatrice de l’Ain veut marquer une limite entre ce qu’elle appelle le « prosélytisme » et le « harcèlement religieux » et, par ce biais, «condamner un comportement qui contraindrait des citoyens à se convertir ou à avoir dans la vie de tous les jours un comportement qu’ils n’auraient pas eu de manière naturelle », explique-t-elle.

Maire de la ville de Cerdon, Sylvie Goy-Chavent constate que la société change : «on voit des filles en jupe et le lendemain on les voit vêtues de la tête au pied. Est-ce le poids de la société ou de la religion ? Est-ce une avancée ou une régression ?», s’interroge-t-elle. [...]

Le Figaro

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 octobre 2012 02:59

Le philosophe français Michel Onfray parle de l'islam dans ses textes : le coran, les hadiths et la sira (biographie de Mahomet). Le 18 octobre sur la chaîne française LCI.

À ceux qui voudraient répondre en citant certains passages de l’ancien testament pour démontrer qu’il n’y a pas moins de violence dans la bible et, qu’en dernière analyse, tout est dans l’interprétation des textes sacrés, lire cette chronique d'Hélios d'Alexandrie :  L'islam et la sanctification de la violence.Voici la conclusion de sa chronique bien étayée :

«La violence islamique se distingue nettement des autres violences religieuses par le fait qu’elle ne peut être dissociée de la divinité qui l’ordonne, qui la sacralise et qui en fait la voie la plus sûre du salut. Le jihad est indissociable de la foi en Allah, la terreur est son instrument de conquête privilégié. Le musulman qui s’engage dans le jihad doit tout faire pour instiller la terreur dans le cœur du non-musulman, c’est par la terreur que l’islam conquiert et se répand.

Les musulmans d’aujourd’hui sont les descendants de ceux qui jadis ont cédé à la terreur islamique, ils ont embrassé la religion des envahisseurs pour sauver leur vie et épargner à leurs proches l’horreur de l’esclavage. Quelques générations plus tard les vaincus se sont mués en clones de leurs vainqueurs, et ils ont à leur tour asservi d’autres peuples de la même façon que leurs pères ont été asservis. L’arbre de la terreur et de la tyrannie a été planté il y a quatorze siècles, depuis, l’humanité n’a cessé de récolter ses fruits empoisonnés. Les musulmans sont prisonniers du coran et de la violence dont il est rempli ; ils ne peuvent embrasser sincèrement la paix, la tolérance et le bon voisinage sans renier, en tout ou en partie, leur croyance ; s’ils lui restent fidèles, deux choix s’offrent à eux : se soumettre en silence aux  extrémistes ou se joindre résolument à eux.»

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 octobre 2012 02:37

Et si en France on "coupait" la main aux musulmans qui volent selon le principe de la charia !!! que dirait les communautés mulmumanes Francaise ??? Cette soi-disante religion n(rdt qu'un religion de haine te de violence.

Le mufti d’Arabie saoudite a appelé jeudi à se conformer à la charia (loi coranique), critiquant vivement les partisans d’un Etat civil, prôné face à la montée islamiste dans la foulée du Printemps arabe, à l’occasion du pèlerinage musulman de La Mecque. 
« La charia doit être pour la nation islamique la source de législation (…).

Elle s’applique à tous les aspects de la vie, en tout lieu et en tout temps », a lancé cheikh Abdel Aziz Al-cheikh dans un prêche devant les 2,5 millions de pèlerins réunis sur le Mont Arafat, près de La Mecque, moment fort du hajj.

Il a dénoncé « ceux qui prônent un Etat civil, une minorité qui cherche à asséner un coup à la religion (musulmane) sous des prétextes fallacieux et des slogans erronés ». « Au nom de la liberté, ils prétendent que la religion n’est pas valable, s’opposent à la peine de mort et aux autres peines (prévues en islam comme la lapidation, l’amputation, la flagellation) car elles sont contraires aux droits de l’Homme (…) et prétendent que la nation islamique, si elle applique la charia, se coupe des nations évoluées ».

« Ces prétentions désespérées font partie des campagnes menées par les ennemis de l’islam pour transformer la nation islamique, l’éloigner de sa religion et effacer son identité », a-t-il encore affirmé. (…)

RTL.be

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
28 octobre 2012 02:55

Atroce nouvelle transmise par le site libanais de la chaîne Al-Manar… D.H.

En Syrie, la mort de la jeune fille chrétiennePascale Claude Zazar qui a été tuée par des miliciens le 11 octobre dernier suscite bien des réactions. Née en 1994, elle a été tuée selon le site du journal Al-Khabar Press sur l’axe routier reliant Alep à la capitale parce qu’elle ne portait pas de voile. Alors que l’agence Bilad al-Sham a signalé qu’elle a succombé à des tirs de feu contre le bus dans lequel elle se trouvait, a proximité de Maarat el-Noomane.

Ses derniers mots envoyés par SMS à ses parents disaient : «  Papa, je suis sous le siège du bus ; il y a des tirs de feu intensifs contre le bus, si je meurs, n’oubliez pas que je vous aime, papa, maman et mes frères et sœurs ».

Durant les obsèques, sa mère qui a prononcé un discours  émouvant a assuré que les chrétiens de Syrie ne quitteront jamais leur terre que leur aïeux ont protégée de leur sang. «  Personne ne protègera les chrétiens de la Syrie, a l’exception de nos frères  musulmans nationalistes, et surtout pas l’Occident qui prétend vouloir protéger les chrétiens et est disposée à les vendre pour une poignée de pétrole et d’argent », a-t-elle poursuivi.

Source : Al Manar

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
27 octobre 2012 02:23

Musulmans-en-colere

 

Le musulman britannique Ghaffar Hussain invite les musulmans à faire un examen de conscience et à revoir leurs priorités. Il critique également les gauchistes qui renforcent la culture victimaire des musulmans dans le vain espoir d'obtenir un soutien à leur cause. 

 __________________

En cette ère d’émeutes, d’assassinats et de lynchage dans des ambassades pour une vidéo YouTube, des ours en peluche ou des caricatures, il importe de souligner la nature politique, sélective et hypocrite de cette fureur alimentée par les islamistes.

Ghaffar-hussainBeaucoup de choses devraient offenser ceux qui semblent choqués par la moquerie de la religion, un fait bénin qu’on peut choisir d’ignorer. Voici des exemples :

- La destruction systématique du patrimoine de l'islam dans les villes saintes de La Mecque et de Médine. Depuis la conquête de la région du Hedjaz par la famille royale saoudienne, des mausolées, des cimetières et d'autres bâtiments importants liés à l'histoire de l'islam ainsi que du prophète Mahomet et ses compagnons ont été rasés pour faire place à des autoroutes, des centres commerciaux et des hôtels cinq étoiles.

- Le Tehreek-e-Taliban (TTP) au Pakistan qui continue de faire sauter les écoles de filles et d'attaquer violemment les jeunes adolescentes qui veulent les fréquenter.

- La persécution systématique des Ahmadis, des chiites, des chrétiens, des hindous et d'autres minorités au Pakistan, qui, lorsqu’ils ne sont pas accusés de blasphème, sont pourchassés par des voyous se réclamant de l’islam.

- La destruction et le vandalisme infligés à la ville antique de Tombouctou. Depuis que le groupe Ansar al Dine affilié à Al-Qaïda a pris le contrôle de la ville, des mosquées ont été attaquées, des mausolées ont été pris d’assaut et d’autres lieux saints ont été détruits, y compris les tombeaux de grands saints.

- La pratique répandue de l’excision, défendue et promue par des religieux en Afrique du nord et de l’est. Le monde entier reconnaît que cette pratique est ignoble, dégoûtante et inhumaine.

- L'antisémitisme hystérique prêché dans tout le Moyen-Orient. Il s’agit d’une forme de sectarisme largement acceptée et rarement remise en question.

Lire la suite "Ce qui devrait indigner les musulmans, par Ghaffar Hussain" »

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
26 octobre 2012 01:55

Charia-femmes_________________

A noter en particulier le commentaire de la Baronne Uddin, première femme musulmane nommée à la Chambre des Lords, qui prévient qu'une loi visant à protéger les femmes musulmanes malmenées par la tribunaux de la charia, sera vue comme «une autre attaque contre les musulmans». Autrement dit, soutenir les droits des femmes musulmanes est une atteinte aux droits de leurs hommes...

Les musulmanes de Grande-Bretagne sont contraintes de « vivre dans la peur » en raison de la multiplication des tribunaux de la charia non officiels et non réglementés appliquant les normes islamiques », a dit la Baronne Caroline Cox devant la Chambre des Lords.  


 


 

Un tribunal islamique basé sur la charia a été établi à Anvers en 2011.

 En France un certain nombre de tribunaux islamiques se substituent à la loi Francaise pour l'ensemble des litiges ce qui est totalement interdit en France.


Dans certains cas, les décisions des « conseils » et tribunaux religieux officieux sont aussi « consensuelles » que les viols. Cette mise en garde intervient à l’occasion du tout premier débat parlementaire sur le sujet au Royaume-Uni. La Baronne Cox, paire indépendante et championne du Tiers-Monde, a déposé l’année dernière à la Chambre des Lords un projet de loi d’initiative parlementaire visant à contenir le réseau des soi-disant « tribunaux » non officiels appliquant les principes islamiques.

Une étude établit à environ 85 le nombre d'organismes de la charia en Grande-Bretagne, mais il n’existe aucune estimation officielle. Ces organismes comprennent les tribunaux d'arbitrage légalement reconnus établis principalement pour régler des différends financiers selon les principes juridiques islamiques, et qui ont élargi l’éventail des cas qu’ils règlent. Il y a aussi un réseau de « conseils » informels de la charia, agissant souvent dans les mosquées, traitant de divorces religieux et même de garde d'enfants selon les enseignements islamiques.

Le projet de loi, débattu pour la première fois hier, stipule que le fait pour ces organismes de se représenter comme des tribunaux, et leurs présidents comme des juges, constitue un acte criminel. Il limite également les activités des tribunaux d'arbitrage et exige explicitement qu’ils reconnaissent les lois sur l’égalité et les droits des femmes.

La Baronne Cox a relaté devant la Chambre des Lords certains cas dont elle a eu connaissance, y compris celui d’une femme qui avait été admise à l'hôpital par son mari violent qui l'avait quittée pour une autre femme, tout en lui refusant un divorce pour qu’elle puisse se remarier.

Lire la suite "GB : "Les tribunaux de la charia sont aussi consensuels que les viols"" »


 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
25 octobre 2012 15:58

_blogFigaroMagazine19910921.jpg

Ironie de l'histoire, un sondage IFOP pour le Figaro effectué sur 1736 personnes, du 15 au 18 octobre, soit juste avant l'action des identitaires à Poitiers, montre une augmentation spectaculaire du rejet de la colonisation musulmane dans l'opinion.

- 43 % des sondés considèrent l'islam comme une «menace» -

- 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d'importance»

- En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Et les indifférents ont quasiment fondu de moitié pour n'être que 28 % Quant au voile à l'école, le feu rouge écarlate s'allume puisque l'on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 %! Les indifférents chutant de 17 % à 6 %…Lire l'article intégral sur Le Figaro

A rapprocher avec un sondage de l'IFOP de décembre 2011 rapportant que 76% des sondés pensent que "l''islam progresse trop vite en France" (+5% en un an).

Si vous n'êtes pas encore convaincu que la progression de l'islam pose un certain nombre de problèmes, lire les ouvrages devenus maintenant des références  :

- L'islamisation de la France, éditions de Bouillon, 2006

- Ces maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, 2010

      Hebergeur d'image

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
25 octobre 2012 09:14


Reportage : L'islam à la conquête de l'Europe... par Valeurs-Chretiennes

 

 

Après s’être infiltrés dans les banlieues musulmanes de Malmö en Suède, les reporters se rendent en France à Montfermeil en région parisienne et à Marseille où dans certains quartiers les Français de souche ont quasiment disparu remplacés par les immigrants musulmans. La violence, le trafic de drogue et les assassinats sont quotidiens dans ces zones. Les pouvoirs publics impuissants ne peuvent plus y entrer sous peine d’agressions immédiates par des hordes d’individus prêts à tout pour défendre leur trafic et rejeter l’autorité de l’Etat.

La 3e partie sous-titrée sera bientôt disponible…

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 octobre 2012 02:57

Le diocèse de Paris publie un argumentaire non confessionnel, que voici :

1. Le mariage : une forme de vie précise mais pas exclusive

Le mariage est une forme particulière de vie commune. C’est le nom et l’institution juridique correspondant à l’engagement durable d’un homme et d’une femme qui souhaitent fonder une famille. Mais le mariage n’est pas un modèle universel. Il y a des célibataires, des concubins. Respecter vraiment les personnes homosexuelles, c’est les respecter aussi dans le fait de ne pas se plier au seul modèle du mariage, présenté ou perçu comme universel ou dominant.

2. Le mariage n'est pas la reconnaissance publique des sentiments

C’est se tromper sur la nature et la définition du mariage que de le considérer comme la reconnaissance sociale de l’amour, à laquelle pourraient aspirer tous ceux qui s’aiment sincèrement. On ne voit pas bien d’ailleurs l’utilité et la légitimité de la reconnaissance par les pouvoirs publics d’une relation amoureuse, la réalité la plus intime qui soit. Le mariage est en fait l’inscription de la filiation dans une institution stable, notamment pour protéger la mère (matri-monium) : il est en effet présumé que l’enfant d’une femme mariée a son mari pour père, avec les droits et les devoirs qui en découlent.

3. Le statut économique du mariage est lié à sa fonction sociale

Si le mariage est perçu comme un modèle attractif, c’est en particulier en raison des facilités économiques qui y sont liées. Mais celles-ci ne sont justifiées que par le soutien que la société estime devoir apporter à ceux qui contribuent à son renouvellement par la transmission de la vie et le travail éducatif. Il ne s’agit pas d’une « niche » fiscale et sociale, mais d’une prise en compte de l’apport spécifique de ce mode de vie à l’effort collectif. Détachées de cette justification, les contours économiques du mariage n’ont plus de raison d’être. Les célibataires devraient alors avoir exactement les mêmes droits que les « mariés ».

4. Le mariage entre personnes de même sexe entraînerait en fait la fin du mariage civil

L’orientation sexuelle n’a pas l’objectivité de l’identité sexuelle. L’expérience prouve qu’elle peut changer au cours de la vie et elle n’apparaît pas sur les cartes d’identité. Compte tenu de l’extrême souplesse de fait des obligations juridiques liées au mariage, rien n’empêcherait le cas échéant que deux hommes ou deux femmes totalement hétérosexuels se « marient » pour des raisons fiscales ou en vue d’un « regroupement » professionnel… Le mariage ne serait plus en réalité qu’une association contractuelle d’intérêts privés. On ne serait donc pas passé du PACS au mariage mais on aurait résorbé le mariage, institution sociale, dans le PACS, contrat privé. L’ouverture du mariage aux partenaires de même sexe reviendrait finalement à supprimer le mariage civil.

5. Conséquences logiques d’une déstructuration du mariage

Pourquoi le mariage unit-il deux personnes ? Parce qu’il s’agit d’un homme et d’une femme, en vue notamment de la procréation. Si l’on sort de ce modèle, pourquoi limiter à deux le nombre de partenaires ? C’est ainsi qu’un mariage à trois a été célébré au Danemark récemment. Dans le contexte français, la polygamie est devenue une question sociale sensible. Elle fait partie de l’expérience culturelle de certaines populations immigrées. Mais elle est aussi paradoxalement, certes sous une forme non juridique, le mode de vie assumé d’une frange de la population qui revendique ce droit aux partenaires multiples et simultanés. Le cas échéant, quels seraient donc les arguments probants qui permettraient de restreindre les ouvertures d’un « mariage » désormais détaché de son lien objectif avec la procréation ? Se posent d’ailleurs non seulement la question des partenaires multiples mais aussi celle des relations intrafamiliales ou intergénérationnelles.

6. Le mariage entre personnes de même sexe aggraverait le communautarisme

Le tout nouveau « code de la laïcité et de la liberté religieuse » justifie l’obligation de ne marier religieusement que ceux qui se sont mariés civilement par un souci d’ « intégration dans l’espace public ». Si le mariage civil devenait totalement équivoque par rapport à ce que l’ensemble des religions entendent par mariage, cette lourde obligation du code pénal leur deviendrait inacceptable et elles demanderaient vraisemblablement sa suppression. Dans le contexte sensible de la montée des communautarismes en France, il y aurait là un facteur de désintégration sociale. 

7. Privilégier les droits « de » l'enfant plutôt que le droit « à » l'enfant

L’adoption consiste fondamentalement à donner des parents à des enfants qui en sont dépourvus et non l’inverse. Ce qui est premier dans ce processus n’est donc pas le désir des parents mais le besoin des enfants. Faire en sorte que leurs parents adoptifs remplacent au plus près leurs parents biologiques est donc une priorité.

8. L'adoption par les célibataires : un faux argument

La possibilité de l’adoption par des célibataires remonte aux lendemains de la guerre et s’explique au départ par un déficit de partenaires masculins pour les femmes et par une recrudescence du nombre des orphelins. On dira aujourd’hui que permettre l’adoption par le partenaire de même sexe d’un parent adoptif, c’est « sortir de l’hypocrisie ». En réalité, même si un parent adoptif a un partenaire de même sexe, le désigner comme un deuxième père ou une deuxième mère ne correspond pas à la réalité et constitue donc un mensonge. Il peut être légitime et opératoire en revanche d’établir un dispositif circonscrit de « délégation de l’autorité parentale pour les actes de la vie courante ».

9. Le mariage entre personnes de même sexe fragiliserait l'adoption internationale

On dira souvent qu’il vaut mieux qu’un enfant soit adopté par des partenaires de même sexe plutôt que de ne pas être adopté de tout. Chacun sait qu’en réalité cette question ne se pose pas puisque le nombre d’enfants adoptables est moins important que les demandes de parents adoptifs. En revanche, comme l’évoque un film récent, un certain nombre de pays refusent que leurs ressortissants soient adoptés par des parents provenant de pays où l’adoption par des partenaires de même sexe est autorisée. S'il y avait une légalisation en France, un grand nombre de pays interrompraient l'adoption internationale vers notre pays, ce qui diminuerait considérablement les possibilités d’adoption pour les familles françaises.

10. Le recours à la GPA largement identifié comme une atteinte à la dignité des femmes

L’aide médicale à la procréation peut sembler changer les règles de la parenté. Mais qu’on le veuille ou non, tout enfant, même s’il est né grâce à une insémination artificielle ou une fécondation in vitro, n’a pas deux pères ou deux mères : il a un père et une mère biologiques. Certains hommes vivant avec un partenaire de même sexe souhaiteraient, pour adopter des enfants, recourir à la gestation pour autrui. Celle-ci est actuellement rejetée et par la majorité (position du Gouvernement pendant la révision de la loi de bioéthique) et par l’opposition (vote du Conseil National du PS en décembre 2010) comme gravement attentatoire à la dignité des femmes. La coïncidence des revendications appelle en retour une cohérence du discernement.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 octobre 2012 00:11

bataille de poitiers
Charles Martel à la bataille de Poitiers par Charles de Steuben (1834-1837).

 

« Charles Martel vient de sauver l’Europe de l’islam. » (FR3, « Il était une fois l’homme », 1978)

 La bataille de Poitiers vue par un contemporain, dans la Chronique de Frédégaire.

« Le duc Eudes s’étant écarté du traité qu’il avait conclu (1) le prince Charles en fut instruit par des messagers. Il leva une armée, passa la Loire, mit le duc Eudes en déroute, et enlevant un grand butin de ce pays, deux fois ravagé par les troupes dans la même année, il retourna dans le sien. Le duc Eudes, se voyant vaincu, et couvert de confusion, appela à son secours, contre le prince Charles et les Francs, la nation perfide des Sarrasins (2) ; ils vinrent avec leur roi nommé Abdérame (3), passèrent la Garonne, marchèrent vers Bordeaux, et incendiant les églises, massacrant les habitants, ils s’avancèrent jusqu’à Poitiers. Là, après avoir livré aux flammes la basilique de Saint-Hilaire, chose bien douloureuse à rapporter, ils se préparèrent à marcher pour détruire celle de Saint-Martin de Tours. Le prince Charles se disposa vaillamment à les combattre, accourut pour les attaquer, renversa leurs tentes par le secours du Christ, se précipita au milieu du carnage, tua leur roi Abdérame, et détruisit complétement l’armée de ses ennemis.

L’année suivante (4), le prince Charles, brave guerrier, parcourut la Bourgogne, et plaça sur les frontières du royaume, pour le défendre contre les nations rebelles et infidèles, ses Leudes (5) les plus dévoués et des guerriers courageux. Ayant établi la paix, il donna la ville de Lyon à ses fidèles (6), conclut partout des traités ou des trêves, et s’en retourna vainqueur, plein de joie et de confiance. Dans ce temps, le duc Eudes mourut. A la nouvelle de sa mort, le prince Charles, prenant conseil de ses grands, passa encore une fois la Loire (7), vint jusqu’à la Garonne, occupa la ville de Bordeaux et le fort de Blaye, s’empara de tout ce pays, et soumit les villes comme les campagnes et les lieux forts. Ainsi favorisé du Christ, roi des rois et seigneur des seigneurs, le prince Charles retourna victorieux et en paix. »

Source : Collection des mémoires relatifs à l’Histoire de France (par M. Guizot, 1823), « Chronique de Frédégaire », p.240-241.

Notes :
1) En 731.
2) Au contraire, Eudes, menacé par les Sarrasins, demanda secours au maire du palais Charles.
3) Déformation d’Abd al-Rahmân, gouverneur d’Al-Andalus.
4) En 733.
5) Individus libres ayant prêté un serment de fidélité.
6) Reconquête de Lyon en 737, occupée par les musulmans depuis 726.
7) En 735.

incursions musulmanes
Les 3 grandes expéditions militaires en Gaule. Les Arabo-berbères échouèrent devant Toulouse (721) et près de Poitiers (732).
Carte tirée du livre de Philippe Sénac, Les Carolingiens et al-Andalus (VIIIe-IXe siècles).


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 octobre 2012 00:08

ESTROSIChristian Estrosi déclare dans une interview à paraître ce samedi dans Nice-Matin, qu’il s’opposera au projet de mosquée à l’est de Nice.

« Tant que je serai maire de Nice, cet équipement n’ouvrira pas », tranche l’élu.

Nice-Matin avait révélé le 3 octobre dernier qu’un lieu de culte musulman, le centre En-Nour, était en cours d’aménagement dans la plaine du Var.

Christian Estrosi avait alors déclaré qu’il se montrerait « vigilant », notamment sur la sécurité et l’accessibilité du site. Il avait également demandé à Manuel Valls une enquête sur l’origine des fonds« susceptibles de financer le projet ». (…)

Nice Matin

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 octobre 2012 18:32

Le maire PS de Noisiel Daniel Vachez prête une salle polyvalente aux musulmans pour fêter l’Aïd. Membre du Parti socialiste, Daniel Vachez est depuis 1980 maire de Noisiel (Seine-et-Marne).

Le Parisien, édition papier de la Seine-et-Marne en date du 18 octobre 2012.

 

Daniel Vachez, maire PS de Noisiel (77)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 octobre 2012 02:11

Ali Hussein, un musulman de 35 ans, était à la tête d’un gang de coreligionnaires dont la “spécialité” est, depuis janvier 2011, de terroriser les quelque 9 000 chrétiens coptes de la région de Deir Mawas et Minya : viols de chrétiennes, enlèvements d’enfants chrétiens pour obtenir des rançons, extorsion de fonds, vols de terrains appartenant à des chrétiens, etc. Un rezzou de niveau industriel…

Voici deux semaines, Ali Hussein qui avait jeté son dévolu sur Hiyam Zaki Zaher, une jeune chrétienne de 25 ans mère de deux enfants, et avait ordonné à la famille, qui habite le village d’Abdelmassih, de la lui livrer ou de payer une rançon d’1 million se £ égyptienne (± 125 000 €). La famille se refusa à livrer la jeune femme et à payer quoi que ce soit.

Rendu furieux, Ali Hussein et deux de ses frères – tous deux repris de justice – se rendirent le dimanche 14 octobre à 17 h à la ferme de la famille pour enlever la jeune femme qui avait été, providentiellement, mise à l’abri la veille dans un lieu inconnu. Il fut arrêté sur le seuil de la maison par un des membres de la famille, Ephrem Marzouk, 24

Même le bétail a été massacré par ces fous furieux

ans, diplômé de l’université, qu’il abattit de deux balles. Ce bandit avait prévenu une centaine de ses hommes de main armés que s’ils entendaient des coups de feu ils devaient se précipiter dans la ferme et tout massacrer. Ce qu’ils firent en commençant par le bétail de ces famille de fermiers. Ils tombèrent aussi sur le père de famille, Ibrahim Marzouk, 61 ans qu’ils abattirent puis ils se mirent à tirer dans tous les sens, blessant trois membres de la famille réfugiés sur le toit de l’habitation et tuant une troisième victime dont l’identité n’est pas connue.

Il est probable qu’au cours de cette fusillade, un projectile atteignit aussi Ali Hussein qui succomba. La mort de ce bandit musulman fut évidemment imputé « aux chrétiens » contre lesquels une foule de musulmans et de salafistes assemblés devant l’hôpital où le corps du salopard avait été transporté, hurlait à la « vengeance »… Le monde à l’envers.

J’allais oublier un détail : alertée sitôt le début du massacre par les villageois, la police n’est arrivée sur les lieux que neuf heures après le début de la tragédie…

D.H.

Source : Assist News Service

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 octobre 2012 23:45

Un demi-siècle après Vatican II, plus de 300 évêques et experts sont réunis à Rome pour relancer une « nouvelle évangélisation » de la planète.

Thème du « synode » convoqué par Benoît XVI, ce dernier a été troublé par la diffusion d’une vidéo controversée sur l’expansion de l’islam en Europe.

Plus de 300 évêques et experts réunis pendant trois semaines en synode spécial, à Rome. Cinquante ans après l’ouverture de Vatican II, l’Eglise catholique multiplie les débats pour approfondir les textes fondateurs de ce concile, mais surtout, s’interroge sur l’avenir du catholicisme dans un contexte concurrentiel. (…) 

Au cours des travaux de ce synode, le cardinal Peter Erdö, archevêque de Budapest, en Hongrie, et président du Conseil des conférences épiscopales d’Europe, a dressé un tableau sombre de la situation, avant de la résumer crûment :

« Dans la plus large partie du continent, c’est l’ignorance à propos de la foi chrétienne qui se répand », avec « une perte de la mémoire et de l’héritage chrétiens ».

Mais c’est surtout le cardinal ghanéen Peter Turkson qui a semé le trouble au Vatican, en diffusant, lors d’une réunion, une vidéo polémique et contestée sur l’expansion de l’islam en Europe. Ce film anonyme, d’inspiration évangélique et datant de 2009, affirme notamment que la France deviendra « une république islamique » dans moins de quarante ans. Aussitôt après la diffusion, plusieurs prélats, choqués par le simplisme de ce film, ont pris leurs distances.« Perplexes », des évêques ont mis en garde contre le risque de susciter une « guerre de religions ».

Depuis, le cardinal Peter Turkson, proche de Benoît XVI, a regretté, devant l’assemblée du synode, d’avoir pu choquer certains, tout en précisant qu’il n’avait « aucune intention de déclencher un djihad contre l’islam ».

Reste que cette affaire révèle un profond malaise dans l’Eglise catholique, inquiète de son recul, notamment sur le Vieux Continent. (…)

France 5 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 octobre 2012 23:24

L’Agence Fides nous transmet aujourd’hui le témoignage d’un prêtre d’Alep où la situation est devenue insupportable  pour les chrétiens cibles des tirs des rebelles : des morts, des destructions d’édifices religieux… D.H.

Les chrétiens d’Alep sont victimes de mort et de destruction suite aux combats qui, depuis des mois, intéressent leur ville. Les quartiers chrétiens, ces derniers temps, ont été frappés par les forces rebelles qui combattent l’armée régulière et ceci a provoqué l’exode des civils. C’est ce que déclare dans un message pressant envoyé à l’Agence Fides un prêtre gréco catholique d’Alep, auquel Fides préfère garantir l’anonymat pour raisons de sécurité.

Le message, intitulé : « Vivre en chrétiens dans l’enfer d’Alep » explique : « Depuis longtemps, les chrétiens d’Alep vivent dans des quartiers très proches entre eux : Sulaymaniyah, Aziziyah, Villas,Telefon Hawaii, Al Jabiriyah, Al Maydan, Al Surian, Al Tilal. Ces zones sont actuellement sous le contrôle de l’armée régulière syrienne alors que des zones proches sont occupées par l’opposition armée.

C’est pourquoi nos quartiers font quotidiennement l’objet de bombardements et de tirs de francs-tireurs rebelles. Les bombardements sont parfois aveugles, sans but précis et ceci cause d’importants dommages aux maisons ou des victimes innocentes tels que des passants ».

Le prêtre dresse à Fides la liste des dernières victimes au sein de la communauté : « Nos derniers martyrs sont Fadi Samir Haddad, Elias Abdel Nour, Nichan Vartanian, Vartan Karbedjian, Maria Fahmeh et le petit Joël Fameh, toutes victimes innocentes ». Il passe ensuite en revue les dommages aux structures : « L’archevêché gréco catholique à Tilal a été intéressé par des dommages importants sachant que le Père Imad Daher a été blessé.

Des tirs de mortier ont endommagé l’église de Saint Michel Archange tout comme un important monastère féminin à Aziziyya. Un édifice pastoral de la communauté gréco catholique, appelé l’Espérance, a été frappé, tuant trois personnes et faisant 10 blessés parmi les civils ». Le couvent de Sulaymaniyah des frères franciscains a lui aussi été touché et se trouve partiellement inhabitable.

Entre temps, poursuit le texte, « des bombes continuent à tomber sur le quartier d’Amildan, à majorité arménienne, bombes qui sont lancées par des groupes de l’opposition armée qui se trouvent à Bustan el-Bacha. Ces derniers ont tué plusieurs personnes et en ont blessé d’autres, détruisant de nombreuses maisons ». Certains groupes au sein de cette opposition multiforme dont font partie des formations djihadistes, « tirent sur les maisons et les édifices chrétiens afin de contraindre les occupants à fuir et en prendre possession par la suite » conclut le texte.

Source : Agence Fides

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 octobre 2012 23:24

Hebergeur d'image

Des gravures préhistoriques ont été détruites par des salafistes dans les montagnes du Haut-Atlas, dans le sud du Maroc, a affirmé mercredi le responsable d’une ONG locale. Ces gravures sur pierre représentant le soleil étaient vieilles de plus de 8000 ans.

«L’une des gravures est appelée la plaque du soleil et elle est antérieure à la présence des Phéniciens au Maroc. Elle se trouve sur un site archéologique connu, dans la plaine de Yakour», a indiqué Aboubakr Anghir, de la Ligue amazighe des droits de l’homme (LADH). «Il y a quelques groupuscules salafistes dans cette région et ce n’est pas la première fois que des sites préislamiques sont attaqués. Nous avons envoyé un courrier au ministère de la Culture, mais sans réponse pour l’heure.»

La représentation du soleil peut être considérée par certains mouvements fondamentalistes comme une représentation d’une divinité et une «idolâtrie», contraire à l’unicité de Dieu. Voilà qui apportera de l’eau au moulin de ceux qui craignent pour le patrimoine romain ou pharaonique en pays musulman. Voilà également qui freinera les restitutions d’œuvre spoliées. Elles apparaîtront «en sécurité» ailleurs.[...]

Tribune de Genève

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions