Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

12 janvier 2015 22:32

Illustrations satiriques (2)

 

John Holcroft est un célèbre illustrateur britannique qui a travaillé pour la BBC, Readers Digest, The Guardian et le Financial Times, entre autres. Cependant, ce ne sont pas ses employeurs qui le rendent célèbre, c’est la brillante satire qui est reflétée dans ses illustrations, avec un style rétro qu’il utilise pour les créer.

À chaque fois qu’Holcroft publie des nouvelles illustrations satiriques , celles-ci deviennent inévitablement virales en se répandant sur Internet. Son style est inspiré des publicités des années 50, et il reproduit tout du design à l’effet vintage.

 

Chaque illustration, cependant, est loin d’être démodée – les questions sociales et le comportement moderne sont élaborés d’une manière satirique. Les questions sur lesquelles ils se concentre comprennent notre dépendance à la technologie, la cupidité de la société et la dévaluation des travailleurs, pour n’en nommer que quelques-unes.

 

Illustrations satiriques (3)

Illustrations satiriques (4)

Illustrations satiriques (5)

Illustrations satiriques (6)

Illustrations satiriques (7)

Illustrations satiriques (8)

Illustrations satiriques (9)

Illustrations satiriques (10)

 

Illustrations satiriques (1)

Illustrations satiriques (11)

Illustrations satiriques (12)

Illustrations satiriques (13)

Illustrations satiriques (14)

Illustrations satiriques (15)

Sources:

www.boredpanda.com

http://www.johnholcroft.com/

voir aussi : Le paradoxe de notre époque, comment notre société régresse

Après Illustrations satiriques des problèmes courants de la société« Violence et cruauté», le coût réel des vestes Canada Goose

>A voir aussi : 29 photos de la race humaine à couper le souffle

ou >A voir aussi :Sexualité et énergie de l’aura

 

vu sur : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/illustrations-satiriques-des-problemes-courants-de-la-societe.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
9 janvier 2015 01:50
Souvenirs: Snowflake Cold Pour le directeur de l'IPGP: « Il n'y a plus aucun réchauffement »

Vincent Courtillot nous démontre les incohérences du GIEC et apporte les vraies courbes du changement climatique. Ici Extrait de l'excellente intervention de Vincent Courtillot en 2011 à l'Université de Strasbourg qui nous démontre une stabilisation voir une baisse des températures depuis l'an 2000. Il nous apporte également un éclaircissement sans précédent des études sur le climat. 

 

 

 

 

Vincent Courtillot est professeur de géophysique à l'université Paris-7 et professeur à l'Institut universitaire de France. Il est l'auteur de plus de nombreux articles scientifiques et d'un livre consacré aux relations entre extinctions en masse des espèces biologiques, éruptions volcaniques massives et changements climatiques.

Ses recherches portent actuellement sur le champ magnétique de la Terre, présent et passé, sur la tectonique des plaques et la géodynamique. Président de l'Institut de Physique du Globe de Paris de 2004 à 2010, il est également membre de la Royal astronomical society, de l'Academia europea et de l'Académie des sciences (2003). Depuis 2002 il préside le conseil scientifique de la Ville de Paris.
 
Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/souvenirs-snowflake-cold-pour-le-directeur-de-l-ipgp-il-n-y-a-plus-aucun-rechauffement.html
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
6 janvier 2015 02:05
Les fréquences en or : arme de destruction massive

Le Gouvernement vient de prendre une décision gravissime en terme de santé publique et d'environnement. Le Premier ministre Manuel Valls a en effet annoncé officiellement mercredi 10 décembre dernier l’ouverture du marché de la télévision numérique terrestre (TNT), aux opérateurs des fréquences  micro-ondes de 700 MHz nommées "fréquences en or", en raison de leur extrême pouvoir de pénétration - allant de 420 à plus de 500 mm - soit environ 0,50 m dans l’ensemble des matériaux de construction.

Nous sommes très loin de toutes les études scientifiques - sur la pénétration de 124,5 mm du 2.450 MHz - qui mettent en garde les utilisateurs de téléphones mobiles sur les dangers que courre leur cerveau, car avec le 700 MHz, c'est carrément celui de tous les voisins (téléphonie passive) qui est menacé.

 

Le nouveau réseau TNT GSM va permettre aux opérateurs d'obtenir que la TNT passe par le réseau d'antennes relais de Téléphonie Mobile, TV publique incluse ! Or, jusqu’ici, les fréquences micro-ondes très nocives en 700 MHz sont ou ont été exploitées par les émetteurs de TNT implantés sur des points hauts, situés loin, souvent à 10 ou plusieurs dizaines de kilomètres des zones habitées. Même si la puissance injectée en KW dans les émetteurs est importante, cette puissance radiative décroit très vite (avec le carré de la distance) et lorsqu’elle atteint les zones habitées, elle est devenue très faible comme le prouvent toutes les mesures comparatives de l'ANFR.

 

En conséquence, beaucoup de personnes et d'enfants résidants dans les zones proches autour des antennes relais seront encore plus irradiés, voire très fortement irradiés dans la zone hyper dangereuse dite de transition, et pour certains se trouvant carrément dans la zone de Rayleigh, ce sera encore pire - cela signifie dans ce cas une espérance de vie de quelques mois à quelques années au maximum avec des cancers foudroyants, des leucémies, les enfants étant les cibles les plus fragiles.

 

Manuel Valls aurait été bien inspiré de regarder ce reportage de M6 (regardez surtout à partir de 4'38'')  sur la réalité du nombre de cancers et de morts  dans un immeuble irradié par les antennes relais, c’est hallucinant ! Un peu plus d'un an après il a été impossible de réaliser un autre reportage, la quasi-totalité des intervenants interviewés étaient morts !

 

Etant donné qu’il est peu probable  (sauf putsch citoyen massif) que le gouvernement revienne sur sa décision criminelle, il va falloir quitter les villes et tous les endroits où il y a des antennes relais, pour habiter loin de celles-ci, peut-être même en s’adossant à des collines de protection, dans des maisons anciennes dont les murs font 50 à 60 cm d’épaisseur minimum, ...

 

Source des données techniques :

Next-Up, organisme indépendant, collaborant étroitement avec la Criirem et la Criirad.

 

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

 

Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/les-frequences-en-or-arme-de-destruction-massive.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
4 janvier 2015 02:39
Enfin la vérité: La couche de glace de plus en plus importante sur la planète
Une fois encore les données sur le climat, après celles sur la quasi-stagnation des températures depuis le début du siècle, entretiennent la confusion tant elles semblent en contradiction avec les prédictions catastrophistes notamment du Giec.
Ainsi, la couche de glace en arctique et en antarctique est-elle la plus importante depuis plus de 25 ans comme le montrent les données collectées par sunshinehours. 

Ce que les statistiques indiquent, c'est que la surface de glace a continué à s'étendre en antarctique (elle et est même
plus épaisse qu'estimé auparavant) et est restée stable en arctique. « Même si la glace est moins importante [en arctique] en comparaison des 20 000 cu km qui étaient présents en octobre au début des années 1980, il n'y a aucune preuve qui indique un effondrement imminent », écrit la BBC. 

Le site 
Reporting climate science est un peu plus direct que la BBC et explique « que pour la seconde année consécutive, l'été arctique a été relativement froid et cela a conduit à ce que la fonte des glaces a été moins importante que lors des années précédentes. Cela s'est traduit pas le fait que de la glace plus épaisse et plus ancienne a survécu en automne et en hiver à la fois en 2013 et en 2014 ».
Des conclusions qui sont issues des données récupérées par le satellite CryoSat2 de l'Agence spatiale européenne. 

L'Agence spatiale européenne 
indique dans un communiqué, toujours à partir des données de CryoSat2, « qu'en dépit d'un déclin - bien documenté - de 40% de la glace en arctique durant l'été depuis la fin des années 1970... la banquise arctique est peut être plus résistante que cela a été considéré précédemment ». 

La question de la glace aux pôles rejoint celle de 
la stabilisation des températures à l'échelle de la planète depuis le début du siècle.
Ainsi, si la planète vient de vivre, en moyenne, sa décennie la plus chaude depuis le début des relevés de températures en 1880 et si l'année 2014 devrait être la plus chaude depuis 1880, la progression s'est nettement ralentie.
Les températures ont augmenté de près d'un degré depuis la fin du XIXe siècle et de seulement quelques centièmes de degré depuis 15 ans. En dépit d'une concentration toujours plus élevée de CO2 dans l'atmosphère, la température moyenne en surface du globe a tendance à se stabiliser. Plusieurs explications sont avancées, notamment l'absorption plus élevée qu'attendue de CO2 par les océans, mais aucune ne fait l'unanimité. 

Il ne s'agit pas ici de contester la réalité du changement climatique et de l'impact des gaz à effet de serre issus de l'activité humaine sur l'environnement, mais de s'interroger sur la pertinence des modèles qui annoncent invariablement des catastrophes imminentes.

Commentaire : Un tournant dans l'information mainstream ? Il faudra bien que les médias grand public fassent face à la réalité un jour mais en attendant la population ne peut se préparer aux réels changements. 
http://fr.sott.net/article/24344-La-couche-de-glace-de-plus-en-plus-importante-sur-la-planete

Sourc: Slate

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/01/la-verite-enfin-la-couche-de-glace-de-plus-en-plus-importante-sur-la-planete.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
31 décembre 2014 02:28

Nous avons eu l’opportunité de voir Nicolas Hulot répondre à des questions, lors d’une émission à la télévision française. Nous avons ressenti chez lui un sentiment de malaise. Intelligent, passionné, cet homme s’est manifestement embrouillé dans une partie des explications sur les enjeux écologiques. S’est-on servi de lui ? Est-il un otage ?

Nicolas Hulot a été nommé, il y a deux ans, « Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète » par François Hollande. Excusez du peu. Nous ne savons pas ce que représente le travail lié à ce titre ronflant, mais ce poste est paraît-il bénévole. Sauf les frais sans doute ? Cet ambassadeur de l’écologie (ou de l’écologisme ?), reste confus sur bien des points, et pourtant ne devrait-il pas connaitre tous les éléments du dossier ?

Nous sommes soucieux de certains problèmes qui deviennent prégnants, mais que Nicolas Hulot évoque sans conviction exceptionnelle, car pour lui, ce qui est important c’est le réchauffement climatique. Le mot « climat » est son leitmotiv.

Parlons d’abord de ce que nous considérons comme des vrais problèmes et que Nicolas Hulot, ne semble pas placer au sommet des priorités :
- La destruction des forêts sur tous les continents est une folie. Car elles sont les poumons de la planète et des habitats indispensables à l’équilibre de la faune. Ce sont des sources d’oxygène qui sont détruites pour très longtemps, si on ne reboise pas d’urgence.
- L’agriculture intensive, effrénée, utilisant des engrais dangereux. Peu de pays aménagent chez eux une agriculture raisonnée et intelligente. Le rendement irréfléchi, non encadré est une hérésie.
- La pollution des sols et de l’eau. Cela pose entre autres le très grave problème de l’accès à de l’eau potable pour bientôt des milliards d’êtres humains.
- La pêche intensive, sans encourager la pisciculture à grande échelle est en train de briser les chaînes alimentaires marines et finira par vider les océans de toute vie.
- La pollution des océans et des grands lacs tuera à coup sûr toute vie marine et aquatique. Sans phytoplancton, il y aura à terme un déficit d’oxygène dans l’atmosphère.

Les dérives de Nicolas Hulot commencent sur d’autres sujets. Il balaie d’un revers de main la surpopulation et l’accroissement démographique, comme si ce problème n’avait pas d’importance. « Cela sera réglé dit-il par l’éducation » (sic). Pour nous ce problème que nous évoquons régulièrement mérite un débat urgentissime. Car dans 10 ans il sera trop tard et nous pouvons vous prédire que cela engendrera des conflits généralisés quand nous serons 10 milliards d’individus et que les famines décimeront des populations entières.

Nicolas Hulot parle ensuite de l’Afrique du Nord et du Sahel, accusant les pays du Nord qui seraient, semble-t-il, responsables de la situation de ces pays en parlant économie et surtout agriculture. Nous ne voyons pas comment les pays du Nord qui sont « riches » de leurs dettes pourraient aider ces pays qui sont presque tous embourbés dans des conflits que les pays du Nord n’ont pas initié, mais qui en plus avec les moyens du bord essaient de faire cesser (aide militaire).

Sur la Syrie, il tient un discours étonnant au sujet des mouvements de population qui empêcheraient une économie et une agriculture de se développer. Il oublie totalement que le pays est à feu et à sang.

Viennent les assertions fantaisistes reprises angéliquement du GIEC. Comme si le GIEC était la « Vérité absolue ». Tout le monde sait bien que les experts du GIEC sont payés pour annoncer ce que certains états ou lobbies veulent entendre.
Notre déception est grande : Nicolas Hulot ne semble pas au courant des impostures de cet organisme. Il ajoute en substance : « La bataille qu’il faut gagner, c’est la bataille du climat, mais surtout celle de l’élévation de la température ». Et l’amalgame qu’il fait est surprenant pour un homme intelligent : si nous arrivons, dit-il, à contenir la température de 2 ° C pour la fin du siècle, nous aurons atteint nos objectifs écologiques.

Comment pense-t-il réaliser ce but ? « En contraignant tous les pays à renoncer à 80 % des énergies fossiles existantes, pour les remplacer par des énergies renouvelables ». Il faut, dit-il, que les pays (riches ?) investissent 100 milliards de dollars par an, le plus tôt possible, mais de toute façon à partir de 2020.

Et il lâche aussitôt que les financements seront assurés par les taxes « Carbone » et sur les « Transactions Financières ». Voilà, où les états, le GIEC et Nicolas Hulot veulent en arriver : des TAXES. Quel pays va payer ? N’en doutez pas une seconde : les pays européens.

Pas un mot du nucléaire, qui avec un investissement pareil pourrait résoudre tous les problèmes. C’est ici que nous comprenons que la seule mesure écologique importante de Nicolas Hulot, c’est la non-augmentation de la température. Et la solution : des taxes.

Or, depuis 18 ans, la température moyenne du globe terrestre n’a pas bougé, certains météorologistes affirment même qu’il y a eu une légère baisse. Personne n'a pu prouver à ce jour que la température serait affectée par une influence anthropique. Des phénomènes locaux existent….
Un réchauffement léger au pôle Nord est compensé par un refroidissement drastique au Pôle Sud. En Europe l’hiver actuel est clément, mais il faudrait poser la question aux Américains qui viennent de subir des tempêtes de neige sans précédents.

Nicolas Hulot compte énormément sur la « Conférence sur le Climat » de décembre 2015 qui se tiendra à Paris pour enfin créer un arsenal de lois contraignantes. On y attend les représentants de 196 pays. Cette conférence est de la manipulation. Elle aurait pu s’appeler « Conférence sur la gestion des ressources », cela aurait été plus adéquat pour le bien de l’humanité. Pour nous cette conférence sert surtout à redorer la popularité de François Hollande qui va en faire SA conférence et se posera en sauveur écologique.

Nous ne croyons pas à cette grand-messe où les lobbies vont grenouiller pour essayer de récolter de l’argent des contribuables.
Nicolas Hulot a terminé ses réponses par un : « Je ne dois plus rien au verts ». Une formule lapidaire qui nous a paru lourde de sous-entendus.

Était-il redevable avant ? De quoi ? Est-il redevable du GIEC ? De François Hollande ?

JACQUES D’EVILLE

vu sur : http://www.lepeuple.be/nicolas-hulot-est-il-otage/26280

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
30 décembre 2014 02:57

Et si l’apocalypse venait d’ailleurs ?

Le réchauffement de la planète annonce-t-il les catastrophes prêchées par les écologistes ? Certains scientifiques, auxquels on ne donne jamais la parole, réfutent les prédictions climatiques et pointent d’autres phénomènes passés sous silence.

 

 

La conférence de Lima s’est achevée dimanche 14 décembre sur le même discours du réchauffement climatique, invitant les dirigeants des pays industrialisés à réduire leurs émissions de CO2 et gaz à effet de serre. Chaque expert était soucieux de soigner sa communication, cédant parfois au show médiatique, tel le bulletin météo du 18 août 2050 enregistré par la présentatrice Évelyne Dhéliat qui annonçait en souriant 40 degrés à Paris et 43 à Nîmes (cf. vidéo ci-dessous).

En savoir plus sur http://www.planet.fr/high-tech-et-si-lapocalypse-venait-dailleurs.750157.1506.html?xtor=ES-1-752367[Planet-a-la-Une]-20141222#EHEucUwz8UuM7ypo.99

On a toutefois entendu quelques critiques à l’encontre du GIEC et des projections affichées. Rappelons que le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) ne réalise aucune étude par lui-même, il recueille les travaux des laboratoires, indépendants ou non, retient et écarte les scénarios prospectifs sur la base du principe dit du "consensus scientifique". Des voix commencent à contester l’objectivité du GIEC et l’élasticité de ses pronostiques sur la hausse des températures à l’horizon 2100. Les prédictions d’une hausse moyenne entre +1,1 degré et + 6,4 degrés admettent un écart très large qui a contraint les conférenciers de Lima à retenir le chiffre de 2 degrés comme un postulat de sensibilisation du public, par défaut d’une d’anticipation fiable du thermomètre de la planète. Au-delà de la bataille des chiffres, les conséquences du réchauffement climatique divisent toujours la communauté scientifique. Les scénarios sont contradictoires, les mesures des causes à effets, leur vitesse de manifestation, la hiérarchie des catastrophes, se prêtent à de nombreuses controverses.

Canicule étouffante, Déluge, cyclones, ère glaciaire, chacun fait son marché !

Les émissions de CO2 et de particules fines des pays industrialisés contribuent au réchauffement et à la dégradation de la qualité de l’air ; d’autres facteurs amplifient ce phénomène, telle la déforestation et la multiplication des incendies de forêt. Des études en mesurent l’impact sur l’accroissement de la mortalité liée aux maladies respiratoires qui touchent cependant davantage les pays non industrialisés. Ce paradoxe s’expliquerait par l’utilisation exclusive du bois ou du charbon de bois pour le chauffage et la cuisine de ces populations. Or ce combustible ancestral dégage autant de CO2 et plus de particules toxiques.

On associe au réchauffement un emballement des cycles d’évaporation responsables d’une fréquence anormale des orages violents et des cyclones. La planète sera à terme enveloppée d’une couverture nuageuse quasi permanente. Pour certains prévisionnistes, ces vapeurs d’eau stagnantes aggraveront l’effet de serre et le réchauffement, mais d’autres prévoient un effet contraire en raison d’une baisse de l’intensité lumineuse du soleil susceptible de rétablir l’équilibre des températures.
Les pluies massives déverseront un apport excessif d’eaux douces sur les océans ayant pour conséquence une baisse de la salinité de l’eau de mer. Les climatologues envisagent un ralentissement ou un déplacement des grands courants marins, tel le Gulf Stream qui participe à la régulation thermique des zones tempérées. Toutefois, la modélisation du déplacement des courants conduit à des conclusions opposées. Certains modèles prédisent le Déluge et la fonte brutale de la calotte polaire, d’autres prévoient une nouvelle ère glaciaire, cela sans certitude sur la rapidité des phénomènes, entre moins d’une décennie et plusieurs millénaires.

 

Quand Archimède ridiculise les naufragés de la banquise

Le débat sur la montée des eaux submergeant les régions côtières subit des polémiques féroces. Les partisans de ce scénario avancent trois causes. La dilatation de la masse d’eau, la fonte des glaciers et la fonte de la banquise. Le phénomène physique de dilatation thermique s’observe seulement en laboratoire à l’échelle microscopique. Le satellite Topex-Poséïdon a étudié cet effet sur les océans entre 1993 et 1998, découvrant une augmentation de 3,2 millimètres. Les marégraphes ont validé ce chiffre en soulignant que la dilatation observée valait seulement pour un réchauffement des 500 premiers mètres à partir des côtes et ce résultat pouvait être faussé par les mouvements verticaux de la croûte terrestre.

La fonte des glaciers et de la couverture neigeuse accroît les crues et le débit des rivières, inonde les deltas avant de s’ajouter à la masse océanique. Mais elle favorise aussi le développement d’une végétation abondante et de nouvelles zones humides grandes captatrices d’eau douce. Complétée par l’évaporation, la fonte des glaciers aboutirait une hydrométrie à somme nulle.

Quant à la disparition de la banquise sensée élever de plusieurs mètres le niveau des océans, cet argument est tourné en dérision par le principe d’Archimède. En vertu de cette antique loi de la physique, la banquise en suspension sur l’océan Arctique pourrait fondre en totalité, le niveau des mers n’augmenterait pas d’un seul millimètre. Chacun vérifiera le théorème en plongeant quelques glaçons dans un verre d’eau et en constatant, qu’une fois ceux-ci fondus, le niveau n’a pas bougé…


En savoir plus sur http://www.planet.fr/high-tech-et-si-lapocalypse-venait-dailleurs.750157.1506.html?xtor=ES-1-752367[Planet-a-la-Une]-20141222#EHEucUwz8UuM7ypo.99

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
29 décembre 2014 03:06

AssistanatEn France, les arnaques aux prestations sociales sont, pour certains, un sport national. Voyage au pays de la fraude, qui coûterait chaque année entre 20 et 30 milliards d’euros à l’État. Photo © AFP


> Absentéisme chez les fonctionnaires : l’Île-de-France championne !
> Clandestins : les incroyables dérives des subventions d’État
> Arrêts maladie : "Vous voulez combien ?"


 

Cartes Vitale utilisées par plusieurs personnes, sans vrai contrôle, trafic de médicaments, arrêts maladie de complaisance, faux chômeurs, fraudes massives aux aides au logement, au RSA, aux aides au parent isolé. Chaque prestation sociale engendre ses fraudeurs.

Le triste bilan de la fraude aux allocations sociales est estimé à 5 milliards d’euros (1 % des montants versés) chaque année, selon Dominique Tian, l’auteur du rapport parlementaire consacré à ce sujet (lire interview page 22), et à 20 milliards si l’on inclut le coût du travail non déclaré. Mais ces chiffres seraient en réalité bien en dessous de la vérité. La fraude sociale, hors travail au noir, en France, se situerait plutôt entre 10 et 15 milliards chaque année, soit 2 à 3 % du montant total des aides versées. Ce sont les pourcentages de la fraude dans les pays — de plus en plus nombreux — où le versement des prestations est réellement contrôlé.

Les cartes biométriques sécurisées délivrées avec autant de sérieux que les cartes d’identité ou les passeports sont un puissant moyen d’éradiquer la fraude. Dans certains pays, la carte d’assuré social devient même un papier d’identité à part entière, au même titre qu’un autre. En France, le principe du contrôle reste tabou. Bien sûr, il y a quelques petits progrès.

Chaque année, la loi de financement de la Sécurité sociale étoffe les dispositifs de lutte contre la fraude. Depuis 2007, les resquilleurs peuvent être pénalisés à hauteur de la gravité des faits reprochés et, lorsque le préjudice dépasse 12 000 euros, il y a dépôt de plainte avec constitution de partie civile auprès du procureur de la République. De même, un répertoire commun de la protection sociale recense l’ensemble des allocataires bénéficiant de prestations. Des recoupements permettent, ici aussi, de détecter des fraudeurs.

La technique informatique du data mining, généralisée depuis 2012 dans la lutte contre les fraudes aux allocations familiales, permet de lancer des vérifications non plus au hasard mais en fonction du profil des fraudeurs. Et ça marche ! En 2010, la Caf avait pointé 90 millions d’allocations indûment versés, 110 millions en 2012. Quand on cherche, on trouve, mais les mailles du filet restent bien espacées. Et l’État est complice.

En 2000, le gouvernement Jospin a institué l’AME, l’aide médicale de l’État, ouvrant la gratuité des soins à tous les étrangers en situation irrégulière et sans ressources, à condition que leur pronostic vital soit engagé. Avait-on vu des étrangers mourir dans le caniveau, faute de soins, jetés d’un hôpital français ou d’un cabinet médical, faute de papiers, avant cette loi ? Évidemment non. Mais en légiférant, on a, avec l’AME, ouvert la voie à un véritable tourisme médical. Et ça continue.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, veut généraliser d’ici à 2017 le tiers payant chez les médecins généralistes. Les consultations seraient directement réglées par la Sécurité sociale et les mutuelles, sans que les patients aient un euro à débourser. Une gratuité qui poussera à la surconsommation médicale, de l’avis de nombreux spécialistes, médecins compris.

Du RSA aux faux chômeurs, voyage au pays des fraudeurs.

Le RSA en tête du hit-parade de la fraude

90 millions de fraude aux allocations familiales découverts en 2010, 100 millions en 2011, 110 millions en 2012. Quand l’État se décide à traquer les fraudeurs, ça marche ! Premier pas, un fichier national unique a été constitué, fin 2006, permettant de croiser les données de l’ensemble des Caf. En suite, le fisc et les administrations sociales ont échangé leurs informations et les Caf ont eu accès au fichier des comptes bancaires (Ficoba), afin de vérifier les mouvements d’argent.

Le data mining permet de mieux cibler les fraudeurs. Il s’agit, sur la base d’une analyse informatique, de mieux orienter les contrôles en déterminant les dossiers à risque. Avant ciblage, 100 contrôles débouchaient sur 39 détections de fraude. Actuellement, 52 % des dossiers contrôlés s’avèrent être de faux allocataires. Mais le processus n’en est qu’à ses débuts.

Le RSA reste le dispositif qui concentre le plus de tricheurs : plus de 800 millions de trop-perçus en 2012 ! Sans compter tous ceux qui sont passés à travers les mailles du filet. 60 % des fraudes portent sur les minima sociaux (dont 37 % sur le RSA), 25 % sur les aides au logement et 14 % sur les prestations familiales. Les deux tiers concernent des allocataires qui n’ont pas déclaré leurs ressources, un quart des dissimulations de concubinage et 8 % l’usage de faux documents.

Le cas d’école, connu des services sociaux, concerne la femme seule qui touche diverses allocations, parent isolé, logement… en déclarant élever seule cinq enfants, de pères inconnus. Vérification faite, on s’aperçoit qu’il y a bien un père, présent au domicile. Les spécialistes estiment que seuls 10 % des fraudes sont détectés. Il reste beaucoup à faire… Les Caf sont loin de contrôler tous les dossiers. Et pour cause. Leurs 600 agents, répartis dans 123 caisses, devraient vérifier plusieurs dizaines de millions d’allocataires.

Arnaque aux mutuelles

Ray-Ban, Dior, Chanel, Vuarnet, Prada ? Choisissez votre paire de lunettes de soleil, elle est gratuite, prise en charge par le forfait optique de votre mutuelle. L’arnaque est archiconnue. Tellement passée dans les moeurs que les assurés n’ont même pas le sentiment de frauder. « J’ai droit à un forfait optique de 500 euros par an, déclarait, candide, une jeune femme, alors je peux m’offrir une jolie paire de lunettes de soleil tous les ans, en plus de mes lunettes de vue. »

Les mutuelles sont bien évidemment au courant, et surtout pas décidées à mettre fin à cette pratique aussi connue que répandue. Tout simplement parce que c’est grâce à la générosité du montant de leur forfait optique qu’elles se font concurrence pour attirer des clients. Un ophtalmologue complaisant établit une ordonnance, l’assuré achète ses lunettes de soleil, déclarées par l’opticien à la mutuelle comme des lunettes correctrices et remboursées par cette dernière. L’opération n’est pas si gratuite, puisque répercutée sur le montant des cotisations payées par les entreprises et les assurés.

Parfois, le système dérape. Ainsi à Marseille, où l’on a découvert un réseau au sein des agents de la RTM (Régie des transports de Marseille). Celle-ci a porté plainte après avoir découvert une augmentation massive des dépenses d’optique de ses salariés. La dérive a été estimée à 500 000 euros par an.

Première victime, la Mutuelle France-Sud, auprès de qui la RTM avait souscrit une assurance pour ses 3 300 agents. On avait été jusqu’à facturer trois paires de lunettes à des enfants qui n’en portaient pas… Dans un premier temps, alors qu’opticiens et ophtalmologues complices étaient repérés, l’affaire s’est soldée par un non-lieu !

 

vu sur : http://www.valeursactuelles.com/politique/enquete-le-dossier-noir-de-la-fraude-sociale-41202

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
29 décembre 2014 03:04

 

Une infirmière au chevet d'un patient dans une unité de soins palliatifs. Il n'y a pas assez de lits en France. Photo © SIPA

Fin de vie. Le gouvernement se défend de vouloir légaliser l’euthanasie. Mais de nombreux médecins redoutent les dérives que susciterait inévitablement l’adoption d’une nouvelle loi.

Ses rédacteurs, les députés Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS), disent avoir voulu écrire un texte d’équilibre. Mais comment une proposition de loi pourrait-elle garantir un quelconque “équilibre” quand il s’agit de décider du sort d’un patient en fin de vie ? N’y a-t-il pas surtout, dans cette ambition, une vaine présomption : édicter des règles assurant à tous une “mort douce” ?

Dans le rapport qu’ils ont rendu la semaine dernière au chef de l’État, les deux parlementaires veulent « créer de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie ». Ils insistent d’abord sur la nécessité de développer en France les soins palliatifs, qui visent « à soulager la douleur et à apaiser la souffrance psychique ».

Bien que trois plans de développement se soient succédé depuis 1999, « le nombre de personnes qui y ont accès rapporté au nombre de celles qui devraient en bénéficier s’élève à seulement 20 % ». L’offre est très inégale selon les régions et les disciplines, et les praticiens n’y sont pas suffisamment formés. Il faut y remédier en diffusant« une culture palliative » dans le corps médical, insistent Alain Claeys et Jean Leonetti.

Leur deuxième proposition touche aux “directives anticipées”, qui permettent à toute personne « d’indiquer par avance les situations dans lesquelles elle ne veut pas se trouver pour sa fin de vie » (souhait concernant la limitation ou l’arrêt des traitements).

Ces directives, créées par la loi Leonetti de 2005, sont aujourd’hui consultatives : le médecin n’est pas obligé d’en tenir compte. Rédigées sur papier libre, elles ne sont pas toujours claires, ni précises.

Les deux députés demandent que des modèles de rédaction soient proposés aux patients. Ils veulent surtout que ces directives « s’imposent aux médecins, pour toute décision d’investigation, d’intervention et de traitement »

vu sur : http://www.valeursactuelles.com/du-laisser-mourir-au-faire-mourir-49697

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
28 décembre 2014 20:13
« Il n'y a pas de fonte des pôles », selon un expert sur les changements climatiques

Le réchauffement de l'Arctique est un mythe : les images satellites montrent que la calotte glaciaire d'été est plus épaisse et couvre 1,7 million de kilomètres carrés de plus qu'il y a 2 ans ! 
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2738653/Stunning-satellite-images-summer-ice-cap-thicker-covers-1-7million-square-kilometres-MORE-2-years-ago-despite-Al-Gore-s-prediction-ICE-FREE-now.html 

Réchauffement de la planète ? Daily Mail : "Un souffle arctique va apporter des records de baisse des températures pour le milieu de l'été" 

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/07/rechauffement-de-la-planete-daily-mail.html 

Daily Mail : "Fuite d'un rapport des Nations Unies qui révèle que la température de la planète n'a pas augmentée au cours des 15 dernières années" 

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/09/daily-mail-fuite-dun-rapport-des.html 

Daily Mail (7 septembre 2013) : "Et maintenant c'est le refroidissement climatique global ! 
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/09/daily-mail-7-septembre-2013-et.html 

Le réchauffement global s'est arrêté il y a 16 ans, indique le rapport du bureau du MET publié tranquillement... Et voici le diagramme pour le prouver 

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/10/le-rechauffement-global-sest-arrete-il.html 

Un Prix Nobel de physique dénonce le mensonge du réchauffement climatique créé exclusivement par l'homme ! 

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/09/un-prix-nobel-de-physique-denonce-que.html

Greenpeace, WWF et les "Amis de la terre" sont financés par ceux qu'ils dénoncent ! 
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/greenpeace-wwf-et-les-amis-de-la-terre.html 

Dérèglement climatique : les scientifiques du CERN "bâillonnés" 

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/dereglement-climatique-les.html 

Un expert du réchauffement global dit que les pôles ne fondent pas, qu'ils sont au contraire beaucoup plus stables et plus épais que ce que les scientifiques ont prétendu. Pendant des années, les scientifiques ont suggéré que les deux pôles fondaient à un rythme alarmant en raison de réchauffement des températures, menaçant l'habitat des animaux en arctiques et antarctiques. 

Les incertitudes entourant le changement climatique et les calottes de glace polaires ont atteint un nouveau niveau ce mois-ci puisque la recherche a suggéré que la glace dans l'Antarctique augmente. Ceci pourrait être la preuve que la population d'ours blancs n'est pas menacée. Ted Maksym, océanographe à la Woods Hole Oceanographic Institution, dans le Massachusetts, a mené une étude au cours de laquelle il a envoyé un robot sous-marin dans les profondeurs de la mer Antarctique pour mesurer la glace. Ses résultats contredisent les hypothèses antérieures faites par les scientifiques et ont montré que la glace est en fait beaucoup plus épaisse que tout ce qui a été évalué au cours des 20 dernières années. 

Dr Benny Peiser, au Forum de la politique sur le réchauffement global (GWPF), a déclaré que cette récente étude apporte encore plus à l'imprévisibilité des effets supposés du réchauffement climatique. Il a dit que la plupart des gens pensent que les pôles fondent alors que ce n'est pas le cas. 

Les données du satellite européen espace Agence CryoSat-2 révèlent que les volumes de glace de mer dans l'Arctique à l'automne 2014 étaient au-dessus de la moyenne des cinq dernières années et brusquement au-dessus des creux enregistrés en 2011 et 2012. Selon cette recherche, les volumes de glace de mer dans l'Arctique en octobre et novembre de cette année sont en moyenne à 10.200 kilomètres cubes. 

Dr Peiser, qui estime que la menace du réchauffement climatique a été surestimée par les scientifiques du climat, a ajouté que personne ne sait ce que sera le climat dans 10 ou 20 ans. 

L'article complet en anglais : 
North South poles not melting

 

http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2014/12/les-poles-ne-fondent-pas-selon-un.html

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/il-n-y-a-pas-de-fonte-des-poles-selon-un-expert-sur-les-changements-climatiques.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
23 décembre 2014 15:47
Huile de palme : le brûlage des forêts crée une fumée mortelle

L'équipe de Coconuts TV s'est rendue dans le sud de Sumatra en Indonésie pourdocumenter l'impact du brûlage des tourbières et des forêts laissant place à l'expansion des plantations d'huile de palme.
Le 
brûlage des forêts à Sumatra cause le déplacement d'espèces menacées dans l'île ; cela crée également une fumée mortelle qui touche l'Indonésie, la Malaisie et Singapour.

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/huile-de-palme-le-brulage-des-forets-cree-une-fumee-mortelle.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
19 décembre 2014 14:32
Toutes les mesures scientifiques s'opposent à la propagande cataclysmique politique

Cette fois, c'est parti. Le rouleau compresseur de la désinformation climatique s'est mis en branle et, dans les jours, les semaines et les mois qui vont suivre, va nous laminer sous le poids de ses annonces climato-cataclysmiques. Un vrai festival de terreur-fiction surréaliste nous attend. 


Selon ces experts en divinations assistées par ordinateurs, des vagues de 20 à 40 mètres viendront balloter les bateaux, le niveau des océans montera de 6 mètres à cause de la fonte du Groenland, les turbulences aériennes vont au moins doubler, la température moyenne de la Terre va augmenter d'environ 2 degrés d'ici 2050 (certains disent même 5,6 degrés), les événements extrêmes vont augmenter et s'accentuer : il y aura davantage de pluies plus fortes, de périodes de grands froids, de vagues de chaleur et de sècheresse intenses.  

La phase 2 a commencé par une déclaration de Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU (tiens, tiens), qui a convié les dirigeants politiques, d'entreprises, financiers et de la société civile, à participer à New York, au siège des Nations Unies, à un sommet sur le réchauffement climatique.

Le but était simple : préparer le terrain pour réussir à obtenir un nouvel accord contraignant de type Kyoto lors des négociations qui se tiendront à Paris en 2015. Il s'agit de politique, de pouvoir, de gouvernance mondiale et d'argent. De beaucoup d'argent. La science du climat n'a rien à voir là-dedans, si ce n'est qu'elle est déformée, dénaturée et corrompue afin d'être utilisée comme instrument politique de pression et de persuasion.
Et Ban Ki-Moon, autoproclamé explorateur et climatologue d'ajouter, la larme à l'œil qu'il a « constaté de visu les effets du réchauffement climatique dû à l'Homme aux quatre coins de la Terre, de l'Arctique à l'Antarctique, des îlots menacés par la montée des eaux jusqu'à la fonte des glaciers du Groenland, en passant par l'avancée du désert en Mongolie et au Sahel ». 

Comme d'habitude, pour stopper cette horreur, il faut réduire les gaz à effet de serre, renforcer les mesures préventives déjà en place et qui n'ont servi à rien, en créer de nouvelles (surtout des taxes) et enfin, se mobiliser pour lutter contre les sceptiques et les groupes de pression. 



Sur Terre, la température moyenne n'a pas augmenté depuis près de 18 ans (19 années, selon une récente étude) et elle serait même en légère baisse.
 Les courbes mesurées s'écartent complétement des modèles informatiques censés nous effrayer au plus haut point. Elles contredisent également toutes les prédictions sur la progression future des températures du globe, qui relèvent désormais davantage de l'astrologie informatique que de la science. 
 
© Inconnu

Pire. Durant cette « pause », comme disent les « réchauffistes » persuadés que les températures vont rapidement repartir à la hausse, des quantités considérables de CO2 ont été émises dans l'atmosphère. La concentration de ce gaz à effet de serre - le Vilain de l'histoire dont il faut diminuer la production et qu'il faut taxer un maximum - n'a cessé de croître et ce, sans effet aucun sur les températures, démontrant, s'il le fallait encore, qu'il n'est pas responsable d'un hypothétique réchauffement climatique anthropique. 

Le niveau des océans, quant à lui, n'a pas bougé de manière statistiquement significative depuis les 50 dernières années, comme le montrent les travaux de l'éminent physicien et géologue Suédois Nils-Axel Mörner. Les glaciers terrestres ont des cycles de vie variables, grandissant puis diminuant au fil des fluctuations climatiques.

C'est aussi vrai pour les glaciers du Groenland qui subissent, en ce moment, une phase de fonte. Ce retrait des glaciers a ainsi permis la découverte de restes archéologiques datant des vikings, démontrant que la température était plus élevée à cette époque qu'aujourd'hui. Selon des études récentes, les glaciers alpins n'existaient quasiment pas à l'époque d'Hannibal et le recul du Mendelhall Glacier, en Alaska, a laissé derrière lui les restes d'anciennes forêts, vieilles de 1200 à 2350 ans, qui avaient poussé à des périodes bien plus chaudes qu'aujourd'hui. Décidément, l'étude des glaciers ne concorde pas avec la doxa climato-réchauffiste. 

La banquise arctique, qui selon certains aurait dû disparaître totalement en 2008, 2013 ou 2014 est toujours là. Elle se porte de mieux en mieux, pour la seconde année consécutive, et sa fonte est bien moins importante que prévue.

Rappelons que la fonte actuelle a débuté en 1850-1860, à la sortie du Petit Âge Glaciaire. Au contraire des observations de l'explorateur Ban Ki-Moon, la quantité de glace en Antarctique ne cesse d'augmenter depuis plus de 30 ans, les études satellitaires montrent que le désert du Sahel recule et que la quantité de verdure sur notre planète augmente depuis plus de 20 ans. Eh oui, tout l'inverse du discours officiel. 

Toutes les mesures scientifiques effectuées à ce jour s'opposent totalement à la logorrhée catastrophiste des marchands d'apocalypse de tous poils. Hélas, elles n'empêcheront pas la fausse propagande cataclysmique de se répandre insidieusement, grâce à la puissante machine médiatique onusienne aidée par les nombreuses ONG qui en dépendent financièrement.

Espérons qu'un jour, cette escroquerie à l'échelle mondiale sera enfin dévoilée et que la vraie science du climat - celle qui n'est pas dévoyée par et pour le politique - pourra s'exercer en toute sérénité, loin des pressions médiatiques, financières et politiques qui lui font tant de tort.

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/toutes-les-mesures-scientifiques-s-opposent-a-la-propagande-cataclysmique-politique.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
17 décembre 2014 21:35
Alerte: La radiation de Fukushima a augmenté de 50 000 % en un an !

(NaturalNews) Les niveaux de radiations Beta arrivent à des sommets dans les sites de surveillance dans toute l’Amérique du Nord, selon de nouveaux rapports. Mais les experts blâment ces pics de rayonnement sur ​​pratiquement tout, sauf sur Fukushima. 

Les données recueillies auprès des unités de détection en Californie, Arizona, Illinois et ailleurs révèlent des niveaux de rayonnement jusqu’à 50 000% supérieurs par rapport à ce qui a été observé à la même période l’an dernier, et dans certains cas par rapport aux niveaux observés l’été dernier.

EnviroReporter.com révèle que les sites touchés sont dispersés dans tout le pays et ne se limitent pas qu’à la côte Ouest. Des résultats près de Los Angeles; Chicago; Montgomery, Alabama; et Madison, Wisconsin, révèlent des niveaux de radiation beta (CPM) dépassant largement le seuil de 100 CPM considéré par le gouvernement comme étant problématique.

A Tucson, en Arizona, par exemple, un relevé de 460 CPM a récemment été enregistré, ce qui est plus de 10 fois plus élevé que la relevé de l’année dernière, le 27 Novembre. De même, à Phoenix dans l’Arizona, on retrouve un résultat de 735 CPM ce qui est 21 fois plus élevé que le résultat de l’an dernier.

San Diego semble être l’une des zones les plus touchées, avec un résultat 650 CPM le 1 Octobre. Ce chiffre est 60 fois plus élevé qu’il ne l’était l’année dernière à la même date, en dépit du fait que le taux de rayonnement de San Diego stagne généralement autour de 20 CPM.

« L’agence de protection environnementale américaine RadNet a détecté des pics de dangereux rayonnements beta atmosphériques à travers le pays », expliqueEnviroReporter.com sur ce phénomène inexplicable.


« Plus d’une douzaine de sites de tests métropolitains ont enregistré des pics sur quatre mois lors de l’évaluation globale la plus récente de EnviroReporter.com ».

Le site de monitoring près de Chicago enregistre des niveaux de rayonnement des milliers de fois plus élevé que le seuil de sécurité maximale.

Commentant la situation, un lecteur d’EnviroReporter.com a offert sa propre analyse considérant que ces relevés sont « astronomiquement élevés. » Il n’a pas tardé à dénoncer Fukushima comme une cause possible, ajoutant cependant que ce ne serait possible que si « quelque chose avait radicalement changé. »

En tout cas, les niveaux de rayonnement détectés sont encore une cause majeure de préoccupation. Tout ce qui dépasse 100 CPM est considéré par la California Highway Patrol (CHP) comme étant une situation potentielle de matières dangereuses nécessitant le déploiement de protocoles adaptés (hazmat).

Sur un site de tests à St. Charles, Illinois, situé juste à l’ouest de Chicago, un pic récent de 7298 CPM a attiré l’attention de certains militants écologistes, qui ont réprimandé les médias qui gardent le silence sur la question. Cette lecture représente une augmentation du rayonnement de près de 7300 % au-delà du seuil de sécurité du CHP. Ce site a apparemment connu une série de pics massifs de rayonnement commençant à environ 01h00 et durant au moins six heures.

En Californie, les autorités accusent les ustensiles en plastique alimentaire de ce pic de rayonnement et insiste que ce ne peut pas être Fukushima

En Californie, les fonctionnaires du comté de San Mateo ont enregistré des niveaux de 100 micro-REM par heure de rayonnement sur ​​une plage locale, soit 1 microsievert par heure, ce qui est cinq fois la quantité normale. Selon le « Half Moon Bay review », le directeur de la santé environnementale locale Dean Peterson n’a pas tardé à dénoncer que ce niveau présentait un risque pour la santé humaine.

Lorsqu’on lui a demandé d’ou pouvaient venir les rayonnements, Peterson a admis qu’il était très étonné, mais a également nié que Fukushima pouvait être une cause. Au lieu de cela, dit-il, cela peut être dû à un excès d’utilisation d’ustensiles alimentaires jetables polluant la région (Ndt: elle est bien trouvée celle là…). « Je pense honnêtement que le résultat final de ceci est que ce sont seulement des niveaux élevés de rayonnement de fond », a déclaré Peterson au « Half Moon Bay review », ajoutant que les ustensiles jetables peuvent également contribuer au rayonnement localisé.

Note Fawkes:

Natural News ne le précise pas explicitement dans son article mais les derniers relevés de l’eau au niveau du réacteur 2 de Fukushima indiquent que les niveaux de Strontium-90 sont passés de 2.1 Bq/litre le 22 Novembre 2013 à 990 000 Bq/litre le 02 Octobre 2014. Ce niveau a donc été multiplié par 470 000 en un an…

Source: Naturalnews

Traduction+Nombreux graphiques sur Fawkes News

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/alerte-la-radiation-de-fukushima-a-augmente-de-50-000-en-un-an.html


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
16 décembre 2014 02:13
Pesticides : 30 ans après, ils remontent encore à la surface

Des chercheurs de trois laboratoires de l'Université de Savoie ont fait une importante découverte dans le secteur du lac de Saint-André (Savoie). Un secteur composé à 30% de terres viticoles. Leur étude montre que des insecticides et pesticides utilisés il y a plus de 30 ans remontent à la surface aujourd'hui. 

Des chercheurs de l'Université de Savoie ont fait une importante découverte. Depuis 2011, ils travaillent dans le secteur du lac de Saint-André (Savoie). Un secteur composé à 30% de terres viticoles. Ils ont montré que des insecticides et pesticides utilisés, il y a plus de trente ans remontent à la surface aujourd'hui près du Lac de Saint-André.

 

Grâce à une carotte sédimentaire prélevée dans le lac, ils ont pu reconstituer les pratiques viticoles des 150 dernières années. Ils ont observé que des insecticides de type DDT, interdits en France depuis les années 70, car néfastes pour l'écosystème et la santé, étaient encore présents dans les sols et surtout que des résidus remontent à la surface. 

S'ils remontent, c'est à cause des herbicides, comme le Roundup, utilisés par certains vignerons. Ils tuent toutes les herbes autour des vignes, et provoquent l'érosion des sols. C'est ce phénomène d'érosion qui fait remonter de vieux insecticides.

 Jusqu'à présent personne n'avait fait ce constat. C'est une découverte majeure. Aujourd'hui, personne ne connaît les conséquences de cette découverte sur l'environnement. Pour le moment, les chercheurs savoyards ne pensent pas que les résidus d'insecticides aient une incidence sur les vins produits dans ce secteur. 

Pierre Sabatier, enseignant chercheur à l'Université de Savoie, il a participé à ces recherches : 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/pesticides-30-ans-apres-ils-remontent-encore-a-la-surface.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
14 décembre 2014 02:39
C'est fait, pour du pétrole et du gaz, ils ont coupé le plus vieil arbre du monde

Ô douleur, selon plusieurs organisations de protection de l'environnement, des bûcherons illégaux qui abattent des arbres à la frontière péruvienne et brésilienne ont "accidentellement" mis à terre ce que les experts affirment comme étant l'arbre le plus vieux de la planète, une véritable tragédie.

Celui-ci se trouvait dans la réserve indigène de Matsés, en Amazonie, où par ailleurs l’exploitation forestière est strictement interdite. 

A priori, les bûcherons pensaient être dans une région d’exploitation de pétrole et de gaz naturel. Ainsi, leur action est passée totalement inaperçue par les organisations de conservation locales et les populations autochtones, encore sous le choc. 

L’arbre géant décapité, un Samausa, a été estimé a 5 800 ans, presque trois fois le petit Jésus.

Il mesurait près de 40 mètres de haut, et était considéré par beaucoup comme un arbre de très haute signification spirituelle et culturelle.

“C’est l’esprit Mère de la forêt tropicale, de cet esprit-arbre naissait la force humaine. Ils ont détruit Aotlcp-Awak,  avec sa mort, ils ont apporté les ténèbres non seulement sur notre peuplemais sur le monde entier", explique Tahuactep, le chef de la tribu des Matsés. (Photo ci-dessous)

amazon



"Pour de nombreuses générationsl’arbre-mère a apporté santé et fortune. Ses racines était l'esprit du monde. Que restera-t-il bientôt des animauxdes plantes, de notre peuple, maintenant que son esprit n'est plus ?", Demande Kalahuaptlun chaman local. 

"Pis, ils l'ont tué sciemment, ils l’ont fait pour nous condamner, nous, et nos dépouilles." a-t-il ajouté

Une chercheuse locale (que nous saluons), Anna Goldingqui travaille pour l'ONG RPC (RainforestCoalition protection), affiliée à l’Université de Berkeley, affirme que cette décapitation n'est pas qu'un simple accident.

"Cettee réserve nationale abonde en 
pétrole et en gaz naturel. Depuis des années, une action  a été engagée par les sociétés d’énergie pour faire pression sur le gouvernement, ce, afin d’exploiter la prolifique région. 

Les zones protégées ont été réduites de moitié au cours de la dernière décennie tandis que les peuples locaux se battent, en vain, pour préserver leur patrimoine culturel et leur style de vie", admet-elle, tristement.

Ces actions sont clairement commises avec le consentement des autorités locales sous couvert du gouvernementSi ce ne était pas le cas, pourquoi des organismes se seraient-ils battus pour des lois de protection de l'environnement ? Et pourquoi ces assassins détruisent en toute impunité ? Grandes questions.

100 hectares de forêts tropicales disparaissent chaque minute dans le monde entier. Il fallait qu'un jour l'on coupe le plus sacré des arbres, dans l'indifférence.

Pour faire simple et en conclusion, c'est tout un symbole qui vient de s'éffondrer.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike 

http://www.wikistrike.com/2014/12/c-est-fait-ils-ont-coupe-le-plus-vieil-arbre-du-monde.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
10 décembre 2014 03:20
Les OGM interdits à la cafétéria de Monsanto et de la Maison Blanche

Ce qui prouve qu’ils ont de l’humour… Ils en fabriquent, ils en vendent mais pas folle la bête, ils n’en mangent pas !

Monsanto, le plus grand promoteur des aliments génétiquement modifiés, a été pris à son propre jeu quand il a été révélé qu’il a une cantine où les produits OGM sont interdits.

L’entreprise gérant la cantine de l’usine pharmaceutique de Monsanto à High Wycombe, Buckinghamshire, ne sert que des repas sans OGM, a dit Friends of the Earth (les amis de la Terre). Dans un avis à la cantine, l’entreprise de restauration Sutcliffe Catering, détenue par Granada Group, a déclaré qu’il avait été pris comme décision « de supprimer, autant que possible, le soja et le maïs OGM de tous les produits alimentaires servis dans notre restaurant. Nous avons pris les mesures ci-dessus pour vous assurer que vous, le client, pouvez avoir confiance dans la nourriture que nous servons ».

Monsanto a confirmé la position. « Oui, c’est le cas, et c’est parce que nous croyons dans le choix », a déclaré le porte-parole de l’entreprise, Tony Coombes. Mais les employés de l’usine agroalimentaire de Monsanto à Cambridge étaient heureux de manger des produits OGM », a-il dit. « L’avis dans le restaurant dit que certains produits peuvent contenir des OGM parce que notre personnel est heureux de manger des aliments pulvérisés avec moins de produits chimiques. »

Monsanto indique que les cultures conçues pour être tolérantes à ses propres herbicides ont besoin de moins de pesticides, mais les critiques disent que si le dosage peut être plus faible, l’impact sur l’environnement de ces pesticides est beaucoup plus grand. Adrian Bebb, de Friends of the Earth, a déclaré: « Les préoccupations du public au sujet des ingrédients génétiquement modifiés sont très claires – maintenant il semble que même la propre entreprise de restauration de Monsanto n’a pas confiance dans cette nouvelle technologie. »

Le double jeu de la Maison Blanche

Alors que la Première Dame Michelle Obama déterre la pelouse de la Maison Blanche pour planter un jardin biologique, son mari fait la promotion des OGM au sein de son administration. « Vous savez, dans ma maison, l’année dernière nous somme passé à l’agriculture biologique, » a-t-elle dit dans une interview du New Yorker en 2008 lors de la campagne présidentielle de Barack Obama. Les produits bio du jardin nourrissent la famille Obama ainsi que les dignitaires en visite. Cela semble bien jusqu’ici. Mais alors jetez un oeil à liste des postes nommés par Obama ayant des liens avec la biotehnologie: à la tête du département de l’agriculture américain (USDA) Roger Beachy, un ancien directeur de Monsanto, à la sécurité alimentaire Michael Taylor, vice-président pendant un temps de la politique publique chez Monsanto, le commissaire de l’USDA, Tom Vilsack, qui a créé le partenariat de biotechnologie des gouverneurs. Sous le président Obama, 10 nouvelles cultures génétiquement modifiées ont été agréées pour la « consommation sans danger ».

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/les-ogm-interdits-a-la-cafeteria-de-monsanto-et-de-la-maison-blanche.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
9 décembre 2014 02:09
L'Europe devrait dire "oui" aux OGM en 2015

Tandis que les OGM sont interdits dans la cantine de Monsanto et à la Maison Blanche. A lire en cliquant ici

 

Un accord a été trouvé mais doit encore être finalisé. Les États rétifs aux OGM pourront invoquer des raisons socio-économiques, environnementales ou liées à l'utilisation des terres agricoles. Les premières mises en cultures auront lieu au plus tôt en 2016.

 

La France et les États opposés pourront toujours refuser. L'Union européenne a ouvert la porte à la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM), mais aucune autorisation ne sera donnée avant 2015, a annoncé jeudi 4 décembre la Commission européenne.

Initié en mai, un "accord de principe" a été trouvé dans la nuit entre la présidence italienne de l'UE et le Parlement sur les règles régissant les autorisations de mise en culture.

Premières mises en culture en 2016

"Il s'agit d'une victoire à la Pyrrhus", a commenté l'élu vert français José Bové, qui estime que "l'évolution sur le court terme permettra à des multinationales comme Monsanto d'utiliser les faiblesses juridiques et d'attaquer les interdictions nationales devant l'OMC".

Une source européenne interrogée par l'AFP prévient toutefois que "rien ne se passera avant mars-avril, trop tard pour les semailles, ce qui renvoie les premières mises en culture à 2016".

En effet, l'accord de principe doit encore être avalisé par la commission environnement du Parlement européen le 15 décembre, puis par le conseil des ministres de l'Environnement de l'UE le 17 décembre afin de pouvoir être soumis au vote du Parlement européen lors de la session plénière de janvier 2015. Les États auront alors un mois pour le valider formellement et ce si rien ne vient entraver le processus.

 

Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/l-europe-devrait-dire-oui-aux-ogm-en-2015.html


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
7 décembre 2014 14:00
Sécurité catastrophique dans les labos anglais manipulant des virus mortels

Des labos anglais où l’on manipule des virus et bactéries mortelles auraient subi plus de 100 accidents de leurs systèmes de sécurité ces cinq dernières années, selon un rapport officiel publié par l’autorité administrative britannique chargée de la santé et de la sécurité au travail (HSE).

Les virus de la fièvre aphteuse et d’Ebola concernés

 
L’anthrax (la maladie du charbon) a par exemple été envoyée depuis une structure gouvernementale à plusieurs labos non-concernés, exposant plusieurs scientifiques à la maladie. Une autre erreur a causé le dérèglement de l’appareil de traitement l’air dont avait besoin un laboratoire renommé pour soigner un animal frappé par le virus de la fièvre aphteuse.
 
L’usure du matériel a posé de nombreux problèmes, soumettant les chercheurs à un danger potentiel. Dans l’un des labos ultra-sécurisés du Ministère de la Défense par exemple, on a constaté l’usure des systèmes d’isolation d’un laboratoire contenant des animaux infectés du virus Ebola.

La sécurité des labos anglais portée devant les tribunaux

 
Le rapport affirme que plus des 70 incidents survenus dans les laboratoires du gouvernement, d’universités ou d’hôpitaux ont été suffisamment sérieux pour qu’une enquête soit lancée. Certains ont conduits à la fermeture obligatoire des labos… D’autres ont même fini devant les tribunaux en raison de leur gravité.
 
Commentant cette série d’accidents, le professeur Richard Ebright, expert en prévention des risques biotechnologiques à l’Université américaine de Rutgers a relevé des dysfonctionnements dans les procédures, les infrastructures, et les règles de sécurité de certains laboratoires anglais avant de demander : « L’agriculture anglaise a-t-elle un désir de mort ? »
 
Certains des virus ou bactéries manipulés sans les précautions nécessaires sont en effet mortels, sans qu’aucun vaccin ni traitement n’ait été trouvé à ce 
jour…

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/securite-catastrophique-dans-les-labos-anglais-manipulant-des-virus-mortels.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
6 décembre 2014 02:53

Píldoras, pastillas, medicina

 

De plus en plus de bactéries sont résistantes aux antibiotiques. Cette résistance est très certainement due à un usage inapproprié des antibiotiques dans beaucoup d’affections virales (où ils ne sont indispensables qu’en cas de surinfection ou de fragilité du malade), mais aussi à l’utilisation intensive qu’en font les éleveurs d’animaux en batterie.
Dans le schéma actuel de lutte contre les infections, dont les antibiotiques sont l’arme quasi exclusive, cette situation devient préoccupante car depuis environ 20 ans, l’industrie pharmaceutique n’a mis sur le marché que très peu de nouvelles molécules capables de s’attaquer à ces bactéries résistantes.

On pourrait penser qu’on se heurte à une véritable difficulté scientifique, en réalité les difficultés sont beaucoup plus d’ordre financier que scientifique, à tel point que le contribuable va être mis à contribution pour aider l’industrie pharmaceutique à financer la recherche de nouveaux antibiotiques capables de lutter avec succès contre ces germes devenus résistants. On croit rêver !

Certes le cout très onéreux de ces recherches permettrait de justifier l’aide publique si les labos ne pouvaient en assurer eux-mêmes les frais, mais nous en sommes loin.
Les bénéfices colossaux engrangés par l’industrie pharmaceutique grâce à la vente des antibiotiques "tout venant" depuis plusieurs dizaines d’années, devrait leur permettre de couvrir largement les frais de recherche et développement pour de nouvelles molécules. Hélas, le marché prévu pour ces nouveaux antibiotiques est jugé à faible rendement et à haut risque, et ne saurait donc satisfaire les attentes des actionnaires.

C’est ainsi qu’en Europe fut très récemment créé le consortium « DRIVE-AB », partenariat public-privé financé par l’Union européenne et les industries pharmaceutiques pour optimiser l’utilisation actuelle des antibiotiques existants, mais surtout pour relancer la recherche et le développement de ces nouvelles molécules, au marché restreint, en créant des modèles de financement nouveaux destinés à stimuler le développement de ces médicaments par l’industrie pharmaceutique.

Car les laboratoires préfèrent développer des marchés très porteurs comme le diabète, le cholestérol, ou l’hypertension artérielle, plutôt qu’investir dans des recherches pourtant indispensables pour la santé humaine.

  C’est pourtant au nom de cette recherche onéreuse que les labos justifient souvent le prix exorbitant de certains médicaments. Aux États-Unis aussi le gouvernement a pris des mesures incitatives pour que les labos retrouvent un intérêt financier à un marché qu’ils avaient délaissé faute d’une rentabilité suffisante.

L’industrie pharmaceutique qui possède maintenant la quasi-totalité de la recherche pharmaceutique, impose sa loi, comme la grande distribution, qui par la position stratégique dominante qu’elle occupe sur le marché, peut imposer ses prix aux producteurs et aux acheteurs.

Tous ces arguments peuvent se comprendre et se justifier si l’on ne raisonne qu’avec des critères économiques mais l’industrie pharmaceutique s’adresse à la souffrance humaine (et elle sait nous le rappeler quand cela l’arrange), il serait peut-être nécessaire qu’elle en assume aussi le côté éthique.

 

vu sur : http://www.bvoltaire.fr/jacquesmichellacroix/quand-lindustrie-pharmaceutique-dicte-sa-loi,142683?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=102846cbb5-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-102846cbb5-30494613&mc_cid=102846cbb5&mc_eid=3bbbfa4636

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
4 décembre 2014 11:55
A l’hôpital d’Annecy on greffe des organes de patients euthanasiés

La spirale mortifère continue dans le secteur de la médecine. Désormais, certains hôpitaux vont être habilités à transplanter des organes prélevés sur des décédés, après l’arrêt du maintien en vie, autrement dit euthanasiés.

C’est FranceInfo qui a révélé la nouvelle. Le Centre hospitalier d’Annecy Genevois fait partie des premiers à pratiquer l’intervention. Une intervention rendue possible grâce à une convention spéciale signée entre l’Agence de la biomédecine et ledit hôpital.

Comment les choses se passent-elles concrètement ? Des patients, plongés dans un coma profond voire irréversible, voient leurs soins de maintien en vie diminués ou complètement stoppés. C’est ce que l’on appelle une euthanasie passive. Le décès, consécutif à cette diminution ou cet arrêt, permet à un autre service d’intervenir pour prélever les organes.

Il paraît qu’un protocole très strict a été mis en place pour éviter les dérives. Et une étanchéité complète entre les services est exigée pour éviter que la forte demande en greffons d’un service n’influence un autre où se trouvent des personnes maintenues en vie…

Le centre hospitalier d’Annecy a été le premier à signer ce genre de convention. Mais manifestement d’autres devraient lui emboiter le pas.

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/12/a-l-hopital-d-annecy-on-greffe-des-organes-de-patients-euthanasies.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
3 décembre 2014 02:13

La ministre de la Santé, Marisol Touraine

La ministre de la Santé, Marisol Touraine © WITT / SIPA

Marisol Touraine hausse le ton sur les arriérés médicaux des patients algériens. Elle assure également n'avoir aucun doute sur la facture de Bouteflika au Val-de-Grâce.

Marisol Touraine a fait les comptes. "Nous considérons qu'il y a encore des sommes que l'Algérie nous doit", a déclaré la ministre de la Santé lors du Talk Orange-Le Figaro. Le pays doit encore régler les arriérés médicaux des patients algériens soignés en France.

En janvier 2012, la Caisse nationale d'assurance sociale algérienne (Cnas) devait à la France 34 millions d'euros pour le remboursement de frais médicaux de patients algériens en France. L'Algérie a déjà remboursé 15 millions d'euros fin 2012, a affirmé la ministre. Toutefois, "les discussions n'ont pas progressé, pas assez à mon goût, et je souhaite - je l'ai dit d'ailleurs à mon homologue algérien - qu'elles reprennent de façon plus rapide et plus vigoureuse", a-t-elle dit. 

"Pas d'inquiétude" sur la facture de Bouteflika

Cette question a été évoquée parmi d'autres lors d'un entretien dans la matinée avec l'ambassadeur de l'Algérie en France, Amar Bendjama, a indiqué le ministère à l'AFP. "La ministre ne doute pas de la volonté de l'Algérie d'avancer et de trouver des solutions durables" sur le sujet, a-t-on précisé de même source.

Interrogée pour savoir si l'Algérie avait payé pour l'hospitalisation du président Abdelaziz Bouteflika, resté près de quatre jours à l'hôpital parisien du Val-de-Grâce en janvier, Mme Touraine a répondu qu'elle n'avait "pas de doute et d'inquiétude sur la facture liée à l'hospitalisation de M. Bouteflika".

 

vu sur : http://www.lepoint.fr/politique/la-grosse-ardoise-de-l-algerie-a-la-secu-22-01-2014-1783345_20.php
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
2 décembre 2014 01:12

[NDLR : L'AME coûte 1 milliard d'euros en 2013. Si les 288.000 clandestins bénéficiant de cette aide paient 50 euros de participation (14,4 millions), cela représente 1,4% des dépenses, les 98,6% restant à la charge de "l'état"]

Alors que l’UMP durcit son discours sur l’immigration, un amendement pourrait être voté au Sénat pour rétablir ce forfait que la gauche a supprimé.

 Cela fait déjà plusieurs années que la droite se déchaîne contre l’Aide médicale d’Etat (AME). En cette période de campagne interne à l’UMP où il faut séduire des militants avides de discours musclés sur l’immigration, ils sont de plus en plus nombreux à promettre la fin de cette mesure qui permet à des étrangers en situation irrégulière et aux ressources très faibles, d’être soignés gratuitement.

Nicolas Sarkozy, qui défendait en 2012 cette «générosité française», dénonce désormais une«gabegie» à longueur de meetings. Candidats à la primaire (mais pas à la présidence de l’UMP), Xavier Bertrand plaide pour «la suppression totale» de l’AME et François Fillon souhaite la remplacer par un dispositif limité aux urgences sanitaires dans un nombre restreint d’établissements.

Sans aller jusque-là, les sénateurs UMP vont proposer, ce samedi lors du débat sur le volet «santé» du budget 2015, de rétablir une franchise. Une sorte de ticket d’entrée pour pouvoir bénéficier de l’aide, que la droite a introduite en 2011 et que la gauche a supprimée dès l’été 2012. Les députés UMP, lors du débat sur le projet de loi de finances début novembre, avaient défendu des amendements allant dans ce sens, sans succès.

L’amendement du sénateur UMP René-Paul Savary, rapporteur de la commission des affaires sociales, prévoit «le paiement d’une participation annuelle d’un montant de 50 euros par bénéficiaire majeur»…

Libération

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/541353-amefranchise-demandee-par-les-senateurs-ump-14-du-montant-total

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
1 décembre 2014 16:37
Scandale: des firmes pharmaceutiques s’entendent pour nous faire payer un même médicament 800€ au lieu de 40€ !

Les patients souffrant des yeux ne peuvent plus être traités avec le médicament Avastin, dont le coût s'élève à 40 euros, même si celui-ci est aussi efficace que le Lucentis, qui coûte 800 euros. Les firmes fabriquant les deux solutions se sont entendues afin de faire plus de bénéfices. Test-Achats et des organisations de consommateurs espagnole, portugaise et française ont déposé une plainte contre les producteurs des deux médicaments, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad mercredi.

Le coût d'une injection dans l'oeil de Lucentis s'élève à 800 euros, tandis que celle d'Avastin ne coûte qu'une quarantaine d'euros. Les deux médicaments sont chimiquement liés et fonctionnent de manière équivalente pour freiner la perte de vision lors de "dégénérescence maculaire liée à l'âge", une affection oculaire qui affecte principalement les personnes âgées de plus de 65 ans. Les médecins sont néanmoins obligés d'utiliser le médicament le plus onéreux. Plusieurs associations de consommateurs européens, dont Test-Achats, ont dès lors introduit une plainte auprès des autorités nationales de la concurrence.

Selon ces organisations, les firmes pharmaceutiques qui produisent ces médicaments se sont entendues afin d'empêcher l'utilisation du médicament le moins cher. De cette manière, elles peuvent faire plus de bénéfices sur les traitements. Les autorités, qui doivent financer le médicament dont le prix est vingt fois plus élevé, sont le dindon de la farce.

 

Source

 

vu sur  :http://www.wikistrike.com/2014/11/scandale-des-firmes-pharmaceutiques-s-entendent-pour-nous-faire-payer-un-meme-medicament-800-au-lieu-de-40.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
30 novembre 2014 21:57
Screen Shot 2014-11-30 at 8.57.37 AM

Ministre turc des sciences

 « Ce sont des scientifiques musulmans qui ont découvert, il y a 1200 as, que la Terre était ronde » a affirmé le Ministre des Sciences et Technologies de Turquie ce week-end.

Des remarques faites quelques semaines après que le Président turc affirme que ce sont des musulmans qui ont découvert l’Amérique 300 ans avant le juif Christophe Colomb. .

« 700 ou 800 ans avant Galilée, 71 scientifiques musulmans dirigés par al-Khwarizmi ont été convoquée par l’ordre du calife Al-Ma’mûn afin de révéler la forme sphérique de la terre » a révélé le ministre Isik?

Le concept d’une Terre sphérique est restée une question philosophique jusqu’au 3ème siècle avant JC, quand l’astronomie hellénistique a établi la forme sphérique de la terre comme une donnée physique.

Galileo, d’autre part, a été jugé et condamné par l’Inquisition catholique romaine en 1616 et 1633 pour son soutien à l’héliocentrisme, une théorie qui n’était pas directement liée à la notion que la Terre est une sphère.

L’héliocentrisme est une théorie selon laquelle la Terre était une planète qui tournait autour du Soleil, contredisant le géocentrisme, la vision aristotélicienne que la terre était le centre de l’univers.

Par Nisso Amzar – JSSNews 

 

vu su : http://jssnews.com/2014/11/30/turquie-cest-nous-qui-cest-qui-qui-a-decouvert-que-la-terre-est-ronde-cest-nous-les-musulmans/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%
28JSS+News%29

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
30 novembre 2014 01:25
À propos du réchauffement climatique

Pauvre ours polaire, tout seul sur son petit glaçon ! Cette photo illustre bien les ravages du climatique. L’ours, le bout d’iceberg, la mer, le ciel, tout est vrai ! Mais ce n’est pas la nature qui les rassemble, c’est Photoshop ! Cette photo est un faux !

Les « climatosceptiques » tentent de faire front face à l’offensive générale du GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). L’an dernier, François Gervais avait publié « l’innocence du carbone ». Cette année, un collectif de scientifiques belges, sous la direction de István Markó, professeur à l’Université Catholique de Louvain, a publié « climat : 15 vérités qui dérangent ».

L’idée générale est d’expliquer que le climat change tout le temps, mais ce n’est pas le gaz carbonique d’origine humaine qui en est la cause. Les causes sont naturelles. La terre a subi plusieurs périodes de glaciation, dont une à-peu-près totale, puisque la banquise a atteint l’équateur (c’est la terre « boule de neige »). La dernière glaciation a duré environ 100 000 ans, et s’est terminée il y a à peu près 10 000 ans (c’est une date dont nous reparlerons, parce qu’elle marque la « révolution du néolithique » qui a eu une importance décisive pour l’ de l’humanité).

 

La corrélation entre réchauffement climatique et augmentation de gaz carbonique dans l’atmosphère est établie sur ces longues périodes géologiques, mais, contrairement aux idées reçues, cette augmentation du CO2 ne précèdepas l’augmentation des températures, mais suit cette augmentation. C’est-à-dire que l’augmentation du taux de COest la conséquence de l’augmentation des températures, et non sa cause. Évidemment, ces périodes glaciaires et interglaciaires n’ont rien à voir avec l’activité humaine. En général, on considère que les émissions de CO2 dues à l’activité humaine commencent à être significatives vers 1750.

 

 Aujourd’hui, les tenants du GIEC nous disent qu’on court à un réchauffement qui flirte avec une sorte de fin du monde, mais les « climatosceptiques » constatent que depuis une dizaine d’années, les températures sont plutôt stagnantes, et qu’on ne sait pas bien si on va vers un réchauffement ou un refroidissement.
En toutes hypothèses, réchauffement ou refroidissement, les causes en sont naturelles, et le carbone (d’origine humaine en tout cas) est innocent !

 

Mais pourquoi nos dirigeants, les médias, les « experts », et tout ce qui prétend avoir un avis éclairé, nous prédisent-ils une catastrophe, catastrophe dont nous serions coupables, du fait de notre irresponsabilité à brûler toujours plus de pétrole, de gaz et de charbon ? Pourquoi les pétroliers, qui pourraient se sentir viser, ne mouftent-ils pas ?

 

On peut avancer plusieurs explications. D’abord, une sorte de déclinaison de la  du choc de Naomi Klein : l’humanité va à la catastrophe du fait de son irresponsabilité. Mais taisez-vous et faites nous confiance ! Nous, responsables, nous vous sauverons si vous faites ce qu’on vous dit ! Les pétroliers n’ont rien à redire à la méthode. D’ailleurs, vous avez vu la dernière pub de Total, où ils se montrent tellement responsables ? Et celle où nous sommes si irresponsables ?

 

Mais, évidemment, il y a aussi d’autres raisons plus immédiates. Pour le capital, c’est l’occasion d’inventer toutes sortes de taxe et d’augmentations de tarif, sans incidence sur les émissions ! Vous vous souvenez de la « taxe carbone » ? Et l’augmentation du prix du gaz ? Et si, dans la logique de la catastrophe du réchauffement dû à l’émission du CO2 par combustion d’hydrocarbure fossile, il était logique (et rentable pour les pétroliers !) que le prix du pétrole augmente, celui-ci voit son cours baisser, du fait de manipulations politiques !

 

De plus, la peur entretenue par le GIEC permet à l’ d’inventer des « droits à polluer » qui donnent lieu à une bourse d’échange, permettant aux  de gagner beaucoup d’. Par exemple, Mittal, en fermant en  ses aciéries, peut revendre ses droits à polluer… et ainsi s’enrichir de ses fermetures d’usines !

 

Cette même pensée cherchant à nous faire craindre une sorte de fin du monde est de nature à nous inciter à condamner les pays dits « émergents », en particulier la Chine, définie comme le plus grand pollueur de la planète, en vue de gêner son développement. , il se trouve que c’est la Chine qui fait le plus d’efforts sur les énergies renouvelables où elle investit lourdement, ce qui en fait la championne du monde dans la production hydroélectrique et de capteurs solaires.

 

Il ne faudrait néanmoins pas conclure de tout ceci qu’on peut continuer à brûler du carbone sans conséquences : si cela n’affecte pas le climat, cela affecte gravement notre santé ! Mais cela ne semble pas vraiment émouvoir le GIEC !

 

DR

 

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-du-rechauffement-climatique-125062998.html

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/a-propos-du-rechauffement-climatique.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
26 novembre 2014 19:04

Pour la première fois, des chercheurs ont mesuré l’épaisseur de la glace en Antarctique et contrairement à ce que dit le GIEC, la glace ne fond pas, au contraire, elle est plus épaisse que ne le prévoyaient les estimations :

 

 

 

vu sur : http://www.ndf.fr/nos-breves/25-11-2014/toujours-plus-de-glace-en-antarctique?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.VHWjiYuG-UU

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science