Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

26 novembre 2014 15:41

roms1

En 2013, le budget de l’AME – Aide Médicale d’État- a augmenté de 43% « en raison de la forte poussée du nombre d’étrangers en situation irrégulière ».
Son coût pour le contribuable français a explosé à plus d’un milliard d’euros, soit deux fois plus que la prévision de 588 millions d’euros des « experts » socialistes avouée par la ministre de la santé Marisol Touraine !

ame1

Qui s’attache à notre AME et la force de payer ?

C’est la loi du 15 juillet 1893 qui crée l’Assistance médicale gratuite (AMG), permettant aux malades les plus pauvres (malades, vieillards et infirmes privés de ressources) de bénéficier d’un accès gratuit aux soins de santé. En plus d’un siècle, cette Assistance médicale gratuite (AMG) à destination des plus pauvres en passant par l’Aide Médicale Départementale (AMD) est devenue une Aide Médicale d’Etat (AME) à destination des seuls sans-papier. Et tant pis pour le contribuable «sans-dents» !

L’AME est ainsi la prise en charge à 100 % des soins médicaux, d’hospitalisation et de pharmacie. En bénéficie le clandestin ou l’étranger en situation irrégulière (absence de titre de séjour ou de récépissé de demande), ses ayant droit (enfant ou personne à charge), le placé en rétention administrative ou en garde à vue.
Il doit résider en France depuis au moins 3 mois de manière ininterrompue et  sous réserve d’un plafond de revenu : 8 644,52 € pour une personne seule   et 12 967 €   pour deux personnes.  Quoi qu’il en soit, les enfants bénéficient d’une prise en charge à 100% dès leur premier jour en France. C’est heureux.

Si elle a été longtemps un filet de sécurité pour une partie des personnes les plus démunies, leur permettant d’accéder aux soins les plus élémentaires, la gratuité totale reste aujourd’hui un véritable appel d’air pour tous les étrangers qui veulent se faire soigner au frais du si généreux contribuable français, soigner ou simplement héberger dans les chambres d’hôpitaux, certaines municipalités envoyant aux urgences des marginaux qu’elles ne veulent plus dans leurs rues.

Interviewée sur le sujet par le Figaro,  le docteur Claudine Blanchet-Bardon, éminente spécialiste des maladies génétiques de la peau, expliquait déjà en 2010 « voir débarquer à sa consultation de l’hôpital Saint-Louis des patients AME venus du bout du monde exprès pour la voir. ‘Je vais vous dire comment ça se passe. Ils tapent le nom de leur maladie sur internet au fin fond de la Chine, tombent sur mon nom parmi d’autres et découvrent qu’en France, ils peuvent se faire soigner gratuitement. Ils arrivent clandestinement ici, restent tranquilles pendant trois mois et débarquent à ma consultation avec leur attestation AME, accompagnés d’un interprète. L’interprète, lui, ils le payent.’
Le coût des traitements au long cours de ce type d’affection se chiffre en dizaines de milliers d’euros par an. »

Qu’à cela ne tienne ! Dès son arrivée au pouvoir, Hollande a abrogé comme tant d’autres, la mesure salutaire prise sous Sarkozy pour préserver notre système de protection sociale. En effet, la loi introduisait dès le 1er  mars 2011 l’acquittement d’un droit d’entrée annuel de 30 € pour les étrangers majeurs. Non seulement cette participation minime qui responsabilisait le patient a été supprimée mais également le paiement du seul euro forfaitaire dont chacun d’entre nous s’acquitte depuis le 1er janvier 2005 sur chaque conditionnement de médicament et lors de tout acte médical.

La vérité s’ils mentent !

Claude Goasguen, député UMP rapporteur de la loi de finances 2014 pour le budget de l’AME s’inquiétait de ne toujours pas avoir reçu les bons chiffres à 15 jours de la présentation de la loi de finances pour 2015. « Malgré mes injonctions, déplorait-t-il, j’ai obtenu peu de réponses, et elles ne sont pas rassurantes. »  C’est le moins qu’on puisse dire !

Le Figaro avec l’AFP nous explique « En juin, la ministre de la Santé Marisol Touraine, avait déjà reconnu que les dépenses de l’AME avaient fortement dépassé les prévisions en 2013 en raison de ‘la forte poussée du nombre de bénéficiaires’. Le gouvernement avait prévu pour cette année-là une dépense de 588 millions d’euros, et ‘les dépenses constatées seront à l’arrivée de 744 millions d’euros’, avait expliqué la ministre. »

Le Figaro publiait cette Infographie révélant un coût projeté pour 2013 de 818.400 millions d’euros ;  Pas si loin des 744 millions de dépense annoncée aujourd’hui par Marisol Touraine,  oui mais voilà…

Connaissant la propension du pouvoir actuel à maquiller outrageusement la réalité, fions- nous au seul chiffre ne sortant pas du chapeau de Dame Touraine ou de la boîte à outils de son patron, celui qui figure en page 120 du très ronflant et très officiel « rapport annuel de ‘performance Santé’ (sic), de la mission ministérielle  annexé au projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes pour 2013″….

Soit plus d’un milliard d’euros, 1 006 770 785 € pour être précise !

Il faut savoir aussi que l’État semble se  servir des faveurs de l’AME pour renflouer les caisses de l’hôpital comme l’explique  le député UMP Dominique Tian au Figaro. Les soins prodigués aux bénéficiaires de l’AME  ne sont pas tarifés à la pathologie (moins cher). « Pour des raisons obscures, l’hôpital facture ses prestations au prix de journée, avec la bénédiction de la Sécurité sociale, puisque ce coût lui sera remboursé par l’État. »

Qui veut gagner des milliards ?

Au début de cette année, la Grande Bretagne sucrait les aides médicales aux étrangers hors UE, ainsi ils doivent payer l’équivalent de 90 euros pour toute consultation aux urgences. L’an dernier l’hôpital public britannique avait dépensé 2,4 milliards d’euros pour les patients étrangers.

Et chez nous ?

L’État entérine la dérive et c’est le contribuable qui écope encore et encore. Le paquebot France est en train de couler sous le poids de la dette et des déficits. Mais sur la passerelle, c’est open bar : suppression des 30 euros par an et de l’euro par acte, nul besoin d’ »entente préalable » avant d’engager des soins importants, princeps 30 à 40 fois plus cher que les génériques demandés car très prisés pour le trafic avec les pays d’origine comme le rappelait Bernard Debré dans sa lettre à la ministre Touraine.

« Les personnes en situation irrégulière sont mieux traitées et mieux soignées que celles bénéficiant d’un statut légal »

Familles françaises rackettées, contribuables saignés à blanc, consommateurs surtaxés, entreprises ligotées et terrorisées et ce gouvernement sommé de faire des économies nous annonce la bouche en cœur que le budget de l’AME va être augmenté de 73 millions € pour l’année 2015 ? « Les personnes en situation irrégulière sont mieux traitées et mieux soignées que celles bénéficiant d’un statut légal » déplore amèrement le député Goasgen !

Hollande et sa clique nous parlent de « sérieux » budgétaire. Le sérieux budgétaire, ce serait de contrôler les conditions d’attribution de l’AME et de responsabiliser ses bénéficiaires par une participation financière même symbolique.  Le sérieux budgétaire serait de faire passer l’intérêt général avant les courbettes « diplomatiques ».[...]

Pourquoi pas finalement ? Au point où on en est !

Si les socialistes veulent être écoutés sinon entendus, qu’ils cessent les bobards, remisent leur fanatisme idéologique,  se plongent sérieusement dans leurs dossiers et prennent les décisions au regard du marasme économique dans lequel ils nous ont plongés … ou qu’ils passent la main. Ce ne serait pas dommage !

Calculette pour revolte.exprimetoi.com

 

vu sur : http://lagauchematuer.fr/2014/11/26/vague-a-lame-un-milliard-deuros-pour-les-immigres-clandestins-en-france-2/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
25 novembre 2014 02:00
Photo : « suite101.fr »

Photo : « suite101.fr »

Les déchets produits par notre activité humaine et industrielle sont la partie peu glorieuse que l’on ne veut pas voir…alors on cache, ou du moins on essaye.

Pour y arriver, tous les moyens sont bons, allant de la désinformation aux solutions honteuses, ou illusoires.

 

Le professeur Henri Augier que j’ai eu l’honneur et le plaisir de rencontrer lors du tournage d’un documentaire de Bernard Mermod sur les tensio-actifs, (lien) ces produits qui permettent aux fabricants de lessives de nous vendre le légendaire « plus blanc que blanc » (lien), vient de publier : « des égouts sous la mer » (édition libre et solidaire). lien

Ce professeur honoraire, responsable de l’enseignement de la molysmologie (science des pollution) est à juste titre scandalisé du sort que l’on a réservé à la « Grande Bleue »…constatant que les jolis pavillons bleus que l’on attribue à nos « belles plages » sont un leurre, destinés à cacher une triste réalité.

Pour éviter d’être montrés du doigt, les communes riveraines de la Méditerranée ont trouvé la solution : disperser la pollution au large, le plus loin possible des yeux des riverains, grâce à d’énormes tuyaux, (photo) espérant que la mer, par son volume, pourra absorber sans problème ces résidus, alors que certains sont indestructibles, d’autant que, comme il l’écrit, des projets de constructions d’autres émissaires en mer, sont en cours au large des cotes marseillaises, dans les eaux du Parc National des Calanquesphoto

Chaque été, ce sont encore 275 millions de vacanciers qui vont faire trempette en méditerranée, sans se douter de la nature de cette eau.

Pour ma part, la dernière fois où je me suis baigné en Méditerranée remonte à très longtemps…c’était au large de Menton, et j’ai eu la désagréable surprise de voir sous mon nez flotter quelque chose qui était apparemment des excréments, probablement humains… de quoi vous dégouter pour longtemps de se baigner en Méditerranée.

Alors bien sur, pour éviter ce genre de rencontre, les élus méditerranéens ont trouvé la parade en délestant le contenu de nos égouts le plus loin possible de la côte…ce qui est interdit par les lois sur l’eau lesquelles préconisent de traiter la pollution à la source, d’autant que comme l’écrit Henri Augier, il est possible aujourd’hui, par des techniques suffisamment performantes, d’épurer à 100%les eaux usées dont la qualité peut atteindre quasi celle de nos eaux potables.

Et pourtant, malgré ces lois, aujourd’hui encore, 60 stations d’épuration rejettent leurs déchets nauséabonds et dangereux en pleine mer. lien

Gaëlle Berthaud, directrice de l’agence de l’eau Paca-Corse, constate que « certains travaux semblent tarder à déboucher » notant « l’émissaire de Cortiou où les rejets de la station d’épuration continuent de couler au cœur des calanques » affirmant paradoxalement que « l’état de la mer est bon…  »…

L’émissaire de Cortiou (photo) fonctionne depuis 1896, et pour l’instant, personne ne semble décidé à l’arrêter, même si EDF, propriétaire de la calanque de Podestat, en plein cœur du Parc National des Calanques, a décidé de lancer une étude destinée à faire le bilan de la faune et de la flore. lien

Pour essayer de provoquer un changement une pétition a été lancée au printemps 2014lien

C’est l’occasion de découvrir le remarquable documentaire de 53 minutes de Valérie Simonet : « Calanque, une histoire empoisonnée  », film qui dévoile l’envers d’un décor naturel et sauvage, profondément marqué par l’empreinte dévastatrice d’un million de marseillais.

De plomb à l’arsenic, en passant par les détergents, les métaux lourds, le bilan actuel est lourd.vidéo

S’y ajoutent les boues rouges, issues de l’usine d’alumine de Gardanne, dont le rejet est autorisé jusqu’à fin 2015, et qui dure depuis 1966, avec la caution d’un certain commandant Cousteau qui avait affirmé qu’il n’y avait pas de dangers.

Il s’était largement discrédité en versant des boues rouges dans un aquarium contenant quelques poissons afin de faire croire à l’innocuité de ces produits dangereux. lien

Pourtant les poissons capturés en mer ont prouvé la présence de mercure et d’arsenic, et si les pécheurs refusent de parler des campagnes de capture auxquelles ils participent : « ce n’est pas contres les journalistes, c’est juste pour éviter les ennuis », avait déclaré l’un d’eux.

En attendant, « 20 millions de tonnes de sédiments dangereux se sont accumulés au cœur du parc national des Calanques, sans compter tout ce qui a débordé et s’étale en couche plus ou moins épaisse du golfe de Fos à la rade de Toulon », s’il faut en croire la journaliste Martine Valolien

Au passage il faut signaler que ces boues rouges, comme la bauxaline, concentrent une radioactivité supérieure à la radioactivité naturelle, (lien) et sans transition, oublions cette pauvreMéditerranée, et ceux qui y vivent, et allons faire un tour du coté de Bure dans la Meuse, où, avec le projet Cigeo, il est envisagé d’enfouir pour des milliers d’années des futs contenant des déchets nucléaires parmi les plus dangereux.

 

Là aussi, il s’agit de cacher, non pas au fond de la mer, mais dans le sol, puisque à ce jour, les solutions sont limitées…

Certains rêveurs s’étaient amusés à imaginer envoyer ces tonnes de déchets nucléaires dans l’espace, mais on découvre rapidement l’illusion de cette solution.

On estime à 700 000 tonnes ces déchets dangereux, et pour l’instant une fusée Ariane ne peut en embarquer plus de 10 tonnes.

Chaque vol coutant  160 millions d’euros, il faudrait dépenser plus de 10 000 milliards d’euros pour mettre ces millions de tonnes en orbite, sans oublier le risque d’un lancement raté, provocant la dispersion de tonnes de déchets hautement radioactifs.

Pour l’instant ces déchets sont disséminés aux 4 coins du pays, (lien) et si 11 000 containers se trouvent à la Hague, l’ANDRA estime qu’il y en aura 1,8 millions de m3 en 2020lien

A l’époque, on ne se formalisait pas, et si les anglais ont envoyé 28500 containers au fond de la mer, (lien) dont certains fissurés, (alors que leur étanchéité avait été garantie pour 500 ans), larguaient 29 ans après leur dangereuse pollution avec l’impossibilité d’aller les repêcher, laFrance a envoyé au fond de l’Atlantique 14 000 tonnes de déchets jusqu’en 1983 et 9000 tonnes à l’ouest de la Bretagne en 1969lien

Les futs fissurés vont continuer de relâcher leur pollution avec la bénédiction des poissons, et les remerciements des consommateurs qui dégusteront ces poissons.

Aujourd’hui, les combustibles usagés de La Hague sont soit dans des piscines, (lien) soit stockés sous des hangars, ou en sous sol, dans des containers en attente de solution (lien) ignorant délibérément le risque de la chute d’un avion de ligne. lien

Mais revenons à Bure.

Il s’agit d’enterrer dans une couche d’argilite, à 500 mètres de profondeur82 000 m3 des déchets les plus dangereux produits par les 58 réacteurs nucléaires du pays.

Au-delà des promesses que les promoteurs du projet d’enfouissement font aux riverains, et dont on peut raisonnablement douter, il y a au moins une question non résolue à ce jour.

Le plutonium a une période (ou demi-vie) de 24 000 ans, et le neptunium 237 atteint les 2 millionsd’années, sur quel support pourrait-on graver l’information à l’attention de ceux qui vivront sur ce site dans des milliers d’années signalant qu’ils sont dans une zone dangereuse, et qu’il ne faut surtout pas creuser ?

Pour l’instant, la CNDP (commission nationale du débat public) a donné un coup d’arrêt au projet en février dernier, trouvant le délai trop court pour garantir la sûreté de l’installation.

Initialement la mise en service devait être programmée pour 2025, et la demande d’autorisation devait être déposée en 2015.

Or la CNDP, par la voix de son président, Christian Leyrit, estime que « on ne peut passer directement du laboratoire à l’exploitation industrielle, sans une phase de démonstration en vrai grandeur  ». lien

Aussi judicieuse que soit cette réaction, elle pose la question de cette « phase de démonstration en vrai grandeur », combien faudrait-il d’années pour confirmer l’étanchéité des containers, et la totale sécurité de la solution proposée ?

Pour un résultat optimum, il faudrait limiter à 11 kg la matière radioactive, piégée dans une enveloppe de verre, au cœur d’un container en acier inoxydable, ce qui rend illusoire toute solution raisonnable : traiter 700 000 tonnes représenterait plus de 60 millions de containers. lien

Jacqueline Denis-Lempereur avait étudié diverses solutions dont on découvre la complexité dans le N° 835 de « Sciences & Vie » d’avril 1987lien

Quant aux opposants, ils s’inquiètent de la décision prise qui correspond pour eux à assouplir le calendrier…pour mieux continuer, alors que la demande d’autorisation a été repoussée à 2017. lien

Ils ont raison de s’inquiéter car Ségolène Royal, hostile préalablement au projet, a, par un tour de passe-passe, inscrit sa réalisation dans l’article 34 du projet de transition énergétique. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « c’est toujours trop tard quand le poisson découvre l’hameçon »

L’image illustrant l’article vient de « suite101.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/des-egouts-et-des-douleurs.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
24 novembre 2014 13:46
De la viande bonne pour la poubelle transformée en steaks hachés

Bon appétit

INTERVIEW Ancien directeur du service qualité d'une importante société d'abattage et de découpe, Pierre Hinard signe «Omerta sur la viande, un témoin parle», paru ce jeudi, un livre sur les dessous cachés des usines à viande... 

Vous ne regarderez plus votre hamburger ou vos lasagnes surgelées de la même manière. L'envie de vous convertir au végétarisme va même s'emparer de votre être, chamboulé et nauséeux à la lecture de Omerta sur la viande, un témoin parle(Grasset), le livre de Pierre Hinard à paraître ce jeudi. Ingénieur agronome, il est nommé en 2006 directeur qualité chez 
Castel Viandes, l'une des plus grandes entreprises de transformation de la viande de Loire-Atlantique et découvre l'envers peu ragoûtant d'une industrie agroalimentaire qui, motivée par la quête du gain, n'a pas de scrupule « à faire bouffer de la merde aux consommateurs ».

Après avoir tenté les choses de l'intérieur, en vain, Pierre Hinard est viré pour avoir alerté les services vétérinaires à propos d'un lot de viande impropre à la consommation. Retourné auprès de sa trentaine de vaches Salers engraissées à l'herbe bio et soignées aux huiles essentielles, il signe un brûlot qui jette un pavé dans la mare et se confie à 20 Minutes

Votre livre dénonce les travers peu ragoûtants des « usines à viandes », que retrouve-t-on de pire dans nos assiettes ? 

Evidemment, et heureusement, cela ne concerne qu'une partie de la production, mais dans les faits, j'ai vu des viandes vertes, puantes, parfois bourrées d'asticots et qui, au lieu de finir à la benne comme je l'avais ordonné, ont été transformées en steaks hachés, ceux-là même qui finissent dans l'assiette des enfants.
Et des steaks taillés dans les invendus d'une grande surface, eux aussi bons pour la poubelle, être expédiés à une chaîne de restauration plus de quarante jours après l'abattage des bêtes -au lieu du délai de huit jours prévu par la loi. Sans compter les viandes congelées, décongelées et recongelées au mépris de la chaîne du froid, l'absence de traçabilité, le trafic d'étiquetages et autres joyeusetés. 

On a du mal à concevoir que ces viandes passent au travers des contrôles sanitaires, la chaîne est-elle corrompue à tous les échelons ? 

Bien sûr ! Les clients, grande distribution, chaînes de restauration, fast-foods et sociétés agroalimentaires qui fabriquent les plats cuisinés, tous ferment les yeux pourvu qu'ils achètent leur viande au prix le plus bas. Ils n'hésitent pas à nourrir les vaches avec des céréales et du soja, alors qu'elles devraient être nourries à l'herbe et au foin.
On vous fait passer des vaches laitières, usées jusqu'à la corde et qui ne sont pas des races à viandes, et 
du cheval pour du bœuf de qualité supérieure ! L'industrie ne tire pas les enseignements du passé, la vache folle ne les a visiblement pas calmés. 

Pour ce qui est des contrôles sanitaires, les usines à viande bernent facilement les services de l'Etat qui, en plus d'être en sous-effectifs, ne font parfois pas correctement leur travail sciemment et détournent le regard plutôt que d'incriminer un gros employeur local. Il y a une passivité et une impunité déconcertantes.

Dans mon cas, sur les douze agents vétérinaires qui étaient affectés dans mon abattoir, seuls deux ont accepté de témoigner des horreurs qu'ils ont vues devant la justice et ils ont été placardisés. Les autres, complaisants, ont bénéficié de promotions. 

Alors où le consommateur peut-il trouver de la viande de qualité ? Et à prix abordable ? 

Il faut passer par les circuits courts, au plus près des éleveurs. Il est possible de trouver de la bonne viande à prix raisonnable, notamment via les 
AMAP, directement auprès des producteurs sur les marchés ou de son artisan boucher. Pour avoir de la viande de qualité, d'une traçabilité irréprochable et qui a du goût, il faut privilégier les initiatives reliant le producteur au consommateur, avec le moins d'intermédiaire possible.
Et ne pas hésiter à poser des questions sur l'origine de la viande, avec des preuves écrites. Et pas besoin d'habiter en pleine campagne : vous pouvez même vous faire livrer vos commandes sur Internet directement à la maison dans des conditions respectueuses de la chaîne du froid, et pour un prix même moins élevé qu'en grande surface, entre 15 et 20 euros le kilo. 

Le consommateur oublie que c'est lui qui a le pouvoir de faire changer le modèle agricole et qu'il vaut mieux manger de la viande moins souvent mais meilleure.

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/de-la-viande-bonne-pour-la-poubelle-transformee-en-steaks-haches.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
24 novembre 2014 01:37

En septembre 2014, Jacques Daidié est parti à la rencontre, en Italie de Rosario Marciano, militant connu contre la géo-ingénierie, créateur du sitewww.tankerenemy.com, et de sa famille. Le présent travail est né de cette rencontre.

Chemtrails : la guerre secrète

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/chemtrails-la-guerre-secrete.html

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
22 novembre 2014 01:18
Gravelines: La plus grande centrale nucléaire française stocke ses rejets radioactifs liquides dans des réservoirs défectueux

Le recours à la sous-traitance par EDF est pointé du doigt.



L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a sommé EDF de se conformer à la réglementation à la suite d'une série de défaillances qui illustre le décalage entre le discours rassurant de l'opérateur sur l'entretien de ses installations et l'état réel des équipements à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord). 
La mise en demeure d'EDF par l'ASN est datée du 15 avril 2014 mais a été publiée sur le site internet de l'Autorité seulement ce 7 novembre [1]. 

« Fuites, perforations », « inétanchéité », « présence de sous-épaisseurs » : voici ce que rapporte l'ASN sur des réservoirs contenant les rejets liquides des six réacteurs nucléaires de Gravelines.
Ces réservoirs reçoivent les rejets liquides radioactifs et chimiques de la centrale nucléaire afin de les traiter ou les stocker [2]. La centrale de Gravelines en possède 18, dont le volume total s'élève à 11.000 m³.


« Des risques accrus de rejet incontrôlé » 

Le constat dressé par l'ASN dans sa décision écrite de mise en demeure d'EDF est sans appel : « La situation des réservoirs d'effluents de la centrale nucléaire de Gravelines n'est pas conforme à la réglementation et induit des risques accrus de rejet incontrôlé du fait de l'inefficacité de la première ligne de défense contre les fuites ». 

Lors d'une inspection à la centrale de Gravelines le 8 octobre 2013, l'Autorité a noté l' « état dégradé » de réservoirs de stockage de rejets radioactifs et chimiques liquides et des « dysfonctionnements » dans leur maintenance [3]. 

Ainsi un réservoir destiné à contenir des rejets radioactifs liquides, issus du circuit le plus radioactif des réacteurs, a été percé en deux points [4]. En cause : une paroi métallique trop mince par endroits.
Afin que le réservoir ne se déchire pas, l'ASN a alors ordonné de ne pas dépasser une limite de remplissage mais EDF a contrevenu à cette consigne. Des fuites ont été observées sur d'autres réservoirs, parfois à plusieurs reprises. 


EDF ne surveille pas ses sous-traitants 

Dans un courrier adressé à EDF le 22 octobre 2013, l'ASN explique ces détériorations par une maintenance de piètre qualité : « (...) certains réservoirs ne faisaient l'objet de visites pour maintenance que selon une périodicité théorique de 5 ans. » alors que ces visites auraient dû se dérouler tous les trois ans [5]. 

Mais la première cause de la dégradation des réservoirs est la gestion désinvolte de la sous-traitance par EDF, qui a confirmé « ne pas avoir réalisé ces dernières années de surveillance de ses prestataires dans le domaine du contrôle de ces réservoirs ».

L'Autorité ne mâche pas ses mots en ce qui concerne la détérioration du réservoir à destination de rejets radioactifs liquides des circuits primaires : « Les inspecteurs considèrent qu'une maintenance plus rigoureuse par des prestataires correctement surveillés auraient permis de prévenir la dégradation du réservoir. ». 

>> Au sein de la plus grande centrale nucléaire de France, ce n'est plus EDF qui contrôle ses propres équipements mais des sous-traitants livrés à eux-mêmes. 

L'ASN a mis en demeure EDF de « remettre en état » les réservoirs défectueux au plus tard en juin 2014 et « de procéder à un examen technique approfondi » sur l'ensemble des réservoirs d'ici décembre 2015.

L'Autorité n'a laissé qu'un mois à EDF pour lui présenter une refonte de l'organisation de la maintenance des réservoirs. 

Notes : 

[1] Décision n°2014-DC-0424 

http://www.asn.fr/Reglementer/Bulletin-officiel-de-l-ASN/Decisions-de-l-ASN/Decision-n-2014-DC-0424-de-l-ASN-du-15-avril-2014 

[2] Ces réservoirs abritent chacun une radioactivité allant de 500 méga becquerel (MBq) à 1,5 giga becquerel (GBq). 

[3] Courrier ASN CODEP-LIL-2013-058499 LD/NL 

http://www.asn.fr/content/download/69423/452781/version/1/file/INSSN-LIL-2013-0244.pdf 

[4] Il s'agit du circuit primaire. 

[5] Courrier ASN CODEP-LIL-2013-058499 LD/NL 

http://www.asn.fr/content/download/69423/452781/version/1/file/INSSN-LIL-2013-0244.pdf

 

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
17 novembre 2014 01:10

15 Novembre 2014

Nevada: 101 séismes ressentis depuis le 12 juillet, les autorités s'inquiètent

Le Nevada tremble

Nevada: 101 séismes ressentis depuis le 12 juillet, les autorités s'inquiètent

 

Un essaim de tremblements de terre  qui secoue le Nevada depuis le 12 Juillet dernier, s'est intensifié la semaine dernière. Il est centré prés de la frontière nord-ouest de l'État à environ 65 km au sud-est de la ville de Lakeview en Oregon.

Le laboratoire de sismologie de Reno a déclaré dans un communiqué, que deux tremblements de terre de magnitude 4,7, et plus de 50 de magnitude 3 y ont eu lieu la semaine dernière.

101 séismes de magnitude 3 et huit de magnitude 4 ont secoué la région depuis le 12 Juillet. 

L'essaim actuellement observé ressemble étrangement à celui qui est arrivé à Reno dans le Nevada, en 2008, et qui avait duré environ 2 mois.

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/nevada-101-seismes-ressentis-depuis-le-12-juillet-les-autorites-s-inquietent.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
15 novembre 2014 02:11

Pour les personnes désireuses de partir plus d’un mois à l’étranger, la caisse primaire d’assurance maladie dispose d’un système de dérogation permettant au pharmacien de délivrer et de facturer le nombre de mois souhaités par le patient en une seule fois. La règle habituelle étant la délivrance et la facturation mensuelles. Les conclusions de l’enquête sur la répartition des demandes de dérogation révèlent que 47% de celles-ci concernent un départ au sein de la CEE, mais omettent de détailler les 53% de celles concernant un départ dans un pays hors de la CEE.

A la lumière de cette enquête, l’assurance maladie vient de décider (voir courrier-ci-joint) que la dérogation ne concernera plus les départs pour un pays de la CEE…en revanche les sommes astronomiques dépensées pour les traitements des individus issus de l’immigration africaine continueront sans aucun frein.

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/536705-les-curieuses-economies-cpam-du-rhone

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
13 novembre 2014 18:29

 

Une tempête de neige remarquable par sa précocité vient d'envahir comme prévu les États centraux de l'Amérique du nord. L'air glacial arctique est descendu jusqu'au Texas. Par endroit, les températures ont chuté de plus de 25°C en quelques heures seulement. Le point.

Depuis ce week-end, une descente d'air polaire issue du nord-ouest du Canada a plongé vers les Etats-Unis. Le front froid a d'abord balayé le Montana avant de s'engouffrer vers les Grands-Lacs (Minnesota), les grandes plaines du Middle West puis les régions séches du Colorado et du Kansas. Phénomène plus rare en cette saison, le front froid est arrivé jusqu'au Texas où la température est passé de 27°C à -5°C en 3 heures, provoquant à son passage une tempête de sable.

Une énorme dépression en Alaska responsable de cette vague de froid

A l'origine de cette coulée d'air froid, la "dépression du siècle" qui s'est formée le week-end dernier dans l'océan Pacifique, au large des côtes de l'Alaska. Il s'agissait de l'ex typhon Nuri, qui est arrivé jusque-là, formant la plus grosse dépression jamais enregistrée dans le Pacifique Nord (avec une pression de 920 hPa en son centre: il faut remonter en 1977 pour retrouver une pression quasi similaire avec 925 hpa).
Par effet de balancier, l'approche de cette dépression a fait remonter un puissant anticyclone sur les montagnes Rocheuses, lequel a déversé tout l'air froid du Grand Nord Canadien vers les Etats-Unis.

Un front froid à grande vitesse

La coulée d'air froid aura mis seulement 2 jours pour traverser toute l'Amérique du Nord, jusqu'au Texas. La côte Ouest n'a pas été concernée, ni la côte Est : l'air froid s'est vraiment répandu dans les grandes plaines centrales. Au passage du front froid, les températures ont perdu 20° à 25°C, plongeant brutalement dans l'hiver des régions où il faisait encore 25°C! La neige et les orages de grêle ont accompagné ce front.
Mais plus au sud, dans les Etats secs du Colorado et du Texas, il ne s'est accompagné parfois que d'un mur de sable et de poussière soulevé par le vent glacial.

On relevait des épaisseurs de neige de 30 à 40 cm de neige dans le Michigan, accompagné d'un blizzard soufflant à 80 km/h (4 victimes). Au Colorado, 20 à 30 cm de neige sont tombés dans la région de Denver (certes en altitude) avec des rafales de vent à 120 km/h en montagne.
Dans le Wisconsin, des épaisseurs de 56 cm ont été relevées. Au Montana, on relève généralement de 24 à 35 cm par une température de -10°, et 110 km/h de vent. Enfin, les deux Dakota ont été recouvert de 15 cm de neige.

source

 

vu sur : http://www.brujitafr.fr/2014/11/usa-tempete-de-neige-historique-aux-etats-unis-jusqu-a-33-c-en-3h-au-texas.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
13 novembre 2014 13:44
Ebola: le cap des 5.000 morts est dépassé et pourquoi silence média

Moins dans les médias, et pourtant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ebola: le cap des 5.000 morts est dépassé

 

L'épidémie d'Ebola semble s'être calmée, mais ce n'est qu'une apparence, on n'en parle simplement moins dans les médias. Aujourd'hui, le bilan de ce virus très contagieux est revu à la hausse.

En effet, le nombre des morts dus à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a dépassé le cap des 5.000, avec 5.160 décès enregistrés pour 14.098 cas, selon le dernier bilan de l'OMS.

Ce bilan diffusé mercredi a été actualisé jusqu'au dimanche 9 novembre.

 

WIkiStrike avec Belga

 

Mais pourquoi en parle-t-on moins ?

 

Une possibilité scientifique expliquerait une soudaine et fulgurante propagation du virus.
Si tel est le cas, le silence qui prévaut dans les médias actuellement risque de laisser la place à un vacarme incessant au cours des prochains mois.
C'est ce qui expliquerait pourquoi des centaines de responsables des services d'urgence vont se déployer dans deux jours pour simuler la gestion d'une épidémie d'Ebola à New York alors qu'il n'y a pas de cas rapportés depuis quelques semaines.
Certains membres du gouvernement et des autorités sanitaires connaissant ce fait se prépareraient donc au pire...


http://www.naturalnews.com/047603_Ebola_mutations_disease_detection_virus_transmission.html

 

Lu ici

 VU SUR : http://www.wikistrike.com/2014/11/ebola-le-cap-des-5-000-morts-est-depasse.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
13 novembre 2014 01:04
Produits alimentaires contaminés aux OGM, la France se classe 3ème

La France, bonne 3ème

 

 

Produits alimentaires

contaminés aux OGM, la

France se classe 3ème

 

 

La France se classe troisième pour les produits alimentaires contaminés par les OGM, révèle une étude publiée dans l'International Journal of Food Contamination. A priori peu enviable, cette place s'explique avant tout par une surveillance plus attentive que dans d'autres pays. 

Depuis les premières cultures commerciales en 1996, les OGM n'ont cessé de se répandre dans le monde. Et, mécaniquement, les contaminations aussi: selon une étude menée sur le « GM Contamination Register », mis au point par les associations Greenpeace et GeneWatch, leur nombre est en hausse : de plus de 10 par an entre 2000 et 2005, il a dépassé les 20 annuels depuis 2005. 

Parmi les 63 pays touchés, l'Allemagne arrive en tête (37 cas entre 1997 et 2013), suivie par les États-Unis (27 cas), la France (24 cas) et le Royaume-Uni (19 cas). Selon les chercheurs, pas étonnant que les pays européens soient si bien (ou si mal) classés: l'UE dispose d'un Système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) unique au monde, qui recense tout cas de contamination GM en Europe. 

En raison de règles strictes sur l'étiquetage, la surveillance y est plus exhaustive qu'ailleurs. Bien que grands producteurs d'OGM, le Brésil n'a ainsi recensé que 8 cas de contaminations en 16 ans, l'Argentine un seul! 

Le riz, 34% des contaminations 

C'est avec le riz que les contaminations sont les plus fréquentes: sur les 396 recensées depuis 1997, 34% le concernent. Pourtant, le riz GM n'est pas censé être commercialisé dans le monde, aucune variété n'ayant théoriquement dépassé le stade des essais expérimentaux. 

Selon les chercheurs, la faute en incombe à seulement deux variétés expérimentales, le LLRICE (Bayer Crop Science) aux États-Unis et le Bt63 (université d'agriculture de Huazhong) en Chine. Si les contaminations ont été stoppées pour le premier, dont le dernier cas remonte à 2011, elles se poursuivent pour le second. Le riz chinois fait d'ailleurs l'objet d'une surveillance accrue en Europe depuis 2008, et le nombre de cas recensés ne diminue pas. 

Le riz n'est pas le seul à avoir sauté à avoir sauté de la case essai en champ à la case assiette du consommateur: bien que non autorisées, des papayes GM de Thaïlande se sont ainsi retrouvées en UE, où elles ont fait l'objet de 11 alertes au RASFF depuis 2007 (voir leJDSA).

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/produits-alimentaires-contamines-aux-ogm-la-france-se-classe-3eme.html

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
11 novembre 2014 02:56
Énergie libre : un générateur d’électricité portable produisant de 5 à 15 kW fonctionnant à l’eau !

Invention du siècle ?

Énergie libre : un générateur d’électricité portable

produisant de 5 à 15 kW fonctionnant à l’eau !

 

 

Cette vidéo est un clip promotionnel de démonstration de la société canadienne GDS Technologie sur ses générateurs électriques fonctionnant à l'eau !

 

Ne me demandez pas comment cela fonctionne, je n'en ai aucune idée, la vidéo comme le site officiel de la compagnie ne donnant aucune explication sur le principe de fonctionnement. Surement un secret industriel qu'ils souhaitent de pas divulguer.

 

Bien que le modèle présenté génère 3.000 watts, les générateurs à la vente sur le site offrent 5.000, 10.000, et 15.000 watts avec les prix suivants :

 

  • GDS 5000 : 5.360 $CAD, soit environ 3.570 €.
  • GDS 10000 : 7.870 $CAD, soit environ 5.240 €
    GDS15000 : 14.885 $CAD soit environ 9.920 €.

 

C'est bien trop cher à mon avis, mais nul doute que le prix baissera avec le temps et la concurrence.

 

15.000 watts, c'est une puissance biens suffisante pour une maison individuelle très confortable possédant même par exemple l'air conditionné et une piscine chauffée.

 

Les maigres explications de GDS Technologies :

 

Nous avons développé un générateur alimenté en eau portable qui crée une grande quantité d'énergie pour faire fonctionner nos générateurs portables qui génèrent de l'énergie simplement en ajoutant de l'eau. Dépenser de l'argent pour de ​​l'essence chère est une chose du passé. Nous avons trouvé un moyen de produire de l'énergie à partir de l'eau du robinet.

 

GDS Technologies a créé une nouvelle solution d'alimentation d'urgence et de secours pour le camping, les camping-cars, les chantiers de construction, etc. Nos générateurs sont 50% moins bruyant que les générateurs ordinaire à essence et peuvent être utilisés à l'intérieur parce-qu'ils ne produisent pas de fumées et aucune pollution.

 

Économisez de l'énergie, réduisez vos coûts, et aidez l'environnement avec nos générateurs.

 

Source : GDS Technologie. Traduction amateur par BlueMan.

 

Un nouveau procédé d'énergie libre promise à un avenir certain, si les lobbies pétrolier, nucléaires, et de distribution d'électricité ne mettent pas de bâtons dans les roues de cette compagnie innovante.

 

À connaître !

 

Nota Bene :

  • Le site officiel de GDS Technologies est www.gdstechnologies.ca.
  • Pour un meilleur confort auditif, j'ai rehaussé le son de cette vidéo de 17 dB.
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "énergie" et "libre", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "générateur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "électricité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "$eau", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "innov", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Énergies Libres", cliquez [ici].

 

​​Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/energie-libre-un-generateur-d-electricite-portable-produisant-de-5-a-15-kw-fonctionnant-a-l-eau.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
10 novembre 2014 22:32
MAJ =   Une tempête encore plus puissante que la supertempête Sandy devrait frapper les îles Aléoutiennes, à l’ouest de l’Alaska, au cours des prochaines heures, avant de déferler sur l’ensemble des États-Unis la semaine prochaine.

Elle prend son origine dans les restes du Typhon Nuri qui a frappé le Japon il y a quelques jours. Ceux ci sont en train de s'éloigner des côtes du Japon en direction du nord-est. Ils se mélangeront avec de l’air froid et un courant chaud, ce qui leur fournira la puissance nécessaire pour donner naissance à un ouragan ainsi qu'à des vagues hautes de 15 mètres. Cet ouragan pourrait être la tempête la plus forte de cette année, et peut-être de l'histoire pour le détroit de Béring et l'Alaska

Les services météorologiques ont prévenu que cette tempête pourrait compter parmi les plus puissantes à avoir jamais déferlé dans le Pacifique-Nord. Les gardes-côtes américains et les autorités de l’Alaska surveillent de près sa progression.
Cette tempête pourrait battre le record de la pression atmosphérique la plus basse enregistrée en Alaska en 1977 (925 mb à Dutch Harbor le 25 octobre).  Pour mettre cela en perspective, il faut savoir que la pression la plus basse enregistrée dans l'ouragan Sandy était de 940 millibars



Dès la semaine prochaine, la tempête devrait faire chuter les températures en dessous de zéro dans des grandes villes comme Minneapolis ou Chicago . On attend également des chutes de neige sur le nord des Rocheuses et les plaines. 
source

* Dr. Michio Kaku admits government weather control on CBS News
http://www.intellihub.com/dr-michio-kaku-admits-government-weather-control-cbs-news/

 



Il dit que les perturbations seront au plus fort, aux États-Unis, entre le 13 et le 15 novembre et qu'elles pourraient causer des dommages importants à certaines infrastructures.

Source:
http://www.cbsnews.com/videos/how-the-impending-arctic-blast-will-unfold/

Accuweather: "Strongest Storm in the World to Approach Alaska"
http://www.accuweather.com/en/weather-blogs/weathermatrix/strongest-storm-in-the-world-to-approach-alaska/36942007
Vu sur : http://www.brujitafr.fr/article-usa-michio-kaku-a-annonce-ce-matin-sur-cbs-que-250-millions-d-americains-risquent-d-etre-touches-p-124960594.html
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
10 novembre 2014 00:54
L’étrange malédiction des microbiologistes dans le monde

L'actualité ancienne et présente

L’étrange malédiction des microbiologistes dans le monde

 

 

Les récentes polémiques sur l’origine du virus Ébola combinées à la mort accidentelle en juillet dernier du spécialiste mondial de ce virus, Glenn Thomas, et de nombreux autres microbiologistes dans le crash du vol MH17 en Ukraine, nous a remis en mémoire cet inquiétant et très documenté chapitre du livre de l’écrivain italien Roberto Quaglia "Il Mito dell 11-Settembre o l’opzione Dottore Stranamore" paru en 2007 et traduit en anglais sous le titre "The Myth of September 11" mais pas en français (!) faute une nouvelle fois d’éditeur intéressé.

 

Voici donc ces quelques paragraphes qui, rappelons-le, datent de 2003 [pour la première édiction complétée par d'autres exemples en 2007] mais qui semblent sinistrement actuels. L’auteur écrivait donc ces lignes peu après l’épidémie de SRAS qui avait sévi entre novembre 2002 et mai 2003 touchant de nombreux pays, et environ un an après les lettres à l’anthrax d’octobre 2001.


 

Les étranges disparitions de microbiologistes

 

par Roberto Quaglia, traduction IlFattoQuotidiano.fr

 

Entre le 12 novembre 2001 et le 11 février 2002, pas moins de sept microbiologistes ont découvert à leurs dépens qu’ils faisaient un métier bien plus dangereux que de piloter une formule 1, de pratiquer le benji-jumping tous les week-ends, ou d’être victime du hobby du sexe sans protection. Et par la suite, d’autres microbiologistes ont connu la même fin.[1]

 

 

Tous les microbiologistes ne courent pas les mêmes risques, et ce sont les spécialistes du séquencement de l’ADN qui semblent être les plus susceptibles de mourir dans des circonstances « suspectes et inhabituelles ». Précisons tout de suite que le séquencement de l’ADN est l’une des techniques nécessaires aux recherches émergentes sur les applications des armes biologiques de destruction de masse, surtout en ce qui concerne la création de nouveaux virus et de nouvelles bactéries.

 

Il faut dire que le métier de microbiologiste était une activité à risque depuis quelque temps déjà. Particulièrement, et curieusement, depuis les attentats du 11 septembre 2001.

 

Il se trouve par exemple que le 4 octobre 2001, un avion commercial reliant Israël à Novossibirsk a été abattu « par erreur » au-dessus de la Mer noire par un missile sol-air tiré à plus de 100 km d’une zone où les militaires s’exerçaient, semble-t-il, à ce moment-là.
On a dit au début qu’il s’agissait d’un vol transportant des marchandises, mais il s‘agissait bel et bien d’un vol de ligne, le vol Air Sibir 1812. Novossibirsk est connue pour être la capitale scientifique de la Sibérie, et elle est reconnue comme le siège d’importantes recherches en microbiologie. Il se trouve qu’à bord, voyageaient au moins cinq microbiologistes israéliens.[2]

 

Le 12 novembre 2001, Benito Que, 52 ans, expert en maladies infectieuses et en biologie cellulaire, est retrouvé dans le coma dans une rue proche du laboratoire de l’Université médicale de Miami où il travaillait.
Le Miami Herald a écrit qu’il aurait été agressé par quatre personnes armées de battes de baseball, mais la version officielle veut qu’il ait été victime d’iun malaise. Il meurt le 6 décembre 2001. C’était un expert du séquencement de l’ADN. Il avait travaillé avec Don C. Wiley et David Kelly(*), deux autres microbiologistes retrouvés « suicidés » par la suite.[3]

 

Quatre jours plus tard, le 16 novembre 2001, Don C. Wiley, 57 ans, qui était l’un des principaux experts américains dans ce domaine, disparait.[4] Sa voiture de location est retrouvée abandonnée sur le pont Hermando de Soto près de Memphis (Tennessee), avec le réservoir plein et les clefs sur le contact. Wiley venait de terminer son diner et était sur le point de partir en vacances en famille.[5] Son corps a été retrouvé le 20 décembre dans le Mississippi, à 500 km de là. La thèse officielle fut que, pris de vertige, il serait tombé du pont. Wiley était spécialiste dans le domaine de la réponse du système immunitaire face à des attaques virales comme le Sida, l’Ebola, ou encore la grippe.[6] Il avait reçu un prix très prestigieux pour son travail dans le domaine des vaccins antiviraux. Il s’occupait lui aussi de séquencement ADN, et avait collaboré avec David Kelly.[7]

 

Le 23 novembre 2001, Vladimir Pasechnik, 64 ans, biologiste spécialisé dans des passetemps aussi sympathiques que la vaporisation de la peste bubonique, fut retrouvé mort à Wishire en Angleterre, non loin de son domicile. Pasechnik avait été responsable pour le développement d’armes biologiques en Union Soviétique et était passé à l’Ouest au début des années 1990.[8]

 

Le lendemain, le 24 novembre 2001, un avion de Crossair s’écrasa en Suisse. Parmi les passagers se trouvaient trois éminents [chercheurs] Israéliens : Yaakov Matzner, 54 ans, président du département de médecine à l’Université juive, Amiramp Eldor, 59 ans, chef du département d’hématologie de l’hôpital de Tel-Aviv, et Avishai Berkman, 50 ans, directeur du département de Santé publique à Tel-Aviv.[9]

 

Le 10 décembre, Robert Schwartz, 57 ans, fut retrouvé assassiné dans sa maison de campagne dans le comté de Loudoun en Virginie, Il s’occupait de séquencement ADN et d’organismes pathogènes.[10]

 

Le 11 décembre, Set Van Nguyen, 44 ans, fut retrouvé mort à l’entrée d’une chambre froide dans le laboratoire où il travaillait, à Geelong dans l’Etat de Victoria en Australie. Van Nguyen était entré dans la chambre froide sans s’apercevoir qu’elle était remplie d’un gaz empoisonné, qui l’avait rapidement tué. Dans ce même centre de recherches, cinq ans plus tôt, avait été isolé un virus de la famille des paramyxoviridés qui provient de la même souche que le virus du SRAS. Ce genre de virus avait été identifié comme étant transmissible aux êtres humains.[11]

 

Le 9 février 2002, Victor Korshunov, 56 ans, directeur de la sous-faculté de microbiologie à l’Université d’État de Moscou, fut retrouvé mort sur une route. Deux autres chercheurs russes, Ivan Glebov et Alexi Brushlinski, avaient été tués au cours des semaines précédentes. [12]

 

Le 11 février 2002, Ian Langford, 40 ans, est retrouvé mort dans sa résidence à Norwich en Angleterre.[13]

 

Le 27 février, Tanya Holzmayer, 46 ans, une chercheuse russe émigrée aux États-Unis est tuée d’un coup de pistolet par un autre microbiologiste, Guyang Huang, lequel est retrouvé mort peu après dans un parc, avec le pistolet non loin de sa main. Mme Holzmayer s’occupait du génome humain.[14]

 

David Wynn-Williams, 55 ans, astrobiologiste impliqué dans la recherche sur l’éventuelle existence de microbes extra-terrestres, meurt le 24 mars, renversé par une voiture alors qu’il faisait son jogging.[15]

 

Le lendemain, Steven Mostow, 63 ans, connu comme le « Docteur Grippe » de par son expérience dans le traitement de cette maladie, meurt dans le crash de son avion Cessna lors de la phase d’atterrissage, apparemment un de ses deux moteurs se serait détaché. Mostow était aussi connu pour être un expert en bioterrorisme.[16]

 

Le 24 juin 2003, le docteur Leland Rickman, 47 ans, meurt apparemment des suites d’un malaise. C’était un expert en maladies infectieuses et il travaillait aussi comme consultant en matière de bioterrorisme.[17]

 

Pour finir [façon de parler], le 17 juillet, le corps sans vie de David Kelly, 59 ans, expert en microbiologie, mais aussi consultant en armes biologiques de destruction de masse pour le gouvernement britannique, est retrouvé dans un bois. L’enquête conclut au suicide, mais toutes les preuves indiquent au contraire qu‘il s’est agi d’un homicide(*). Quelques mois plus tard, des témoignages affirmèrent que Kelly était sur le point d’écrire un livre sur les programmes de guerre biologique des grandes nations.[18]

 

Il faut ajouter à cette liste le cas de Jeffrey Paris, 49 ans, retrouvé écrasé à côté d’un parking le 6 novembre 2001,[19] et aussi Christopher Legallo, 33 ans, analyste spécialisé dans les problèmes de terrorisme, dont l’avion s’est écrasé le 30 septembre 2002. A bord de ce même avion, devait se trouver également sa femme, Laura Koepfler, analyste dans le domaine des armes de destruction de masse, mais elle avait changé de programme au dernier moment.[20]

 

Nous nous arrêterons là, mais les décès étranges de microbiologistes se sont poursuivis depuis. D’après Maurizio Blondet [21], en juin 2004, le nombre total de microbiologistes morts dans des circonstances suspectes se montait à 24.[22]

 

Il est difficile de savoir si la mort de tous ces microbiologistes est une anomalie statistique ou autre chose, pour cela il faudrait connaitre la quantité exacte de microbiologistes dans le monde et calculer si le taux de morts suspectes est supérieur ou pas à la normale. Je n’ai pas ces chiffres, et de toute façon ils ne m’intéressent pas. Parfois le doute est de loin préférable aux certitudes. J’aime mieux me tromper sans être sûr, qu’être sûr de ne pas me tromper.

 

Pour la deuxième édition de ce livre en 2007, je me dois de confirmer que la « malédiction » a continué de frapper les microbiologistes. Ce sont maintenant plusieurs dizaines d’entre eux qui ont disparu. Les énumérer tous n’aurait pas de sens, mais je vous en livre quelques-uns à titre d’exemple.

 

John Clark, un microbiologiste dont les recherches avaient amené au clonage de la fameuse brebis Dolly, s’est pendu le 12 août 2004.

 

Leonid Strachunsky, spécialiste dans la création de microbes résistants aux armes biologiques, est tué le 8 juin 2005 par une bouteille de champagne qui au lieu de lui faire tourner la tête, la lui a fracassée d’un bon coup sec.

 

David Banks, expert en prévention d’épidémies, et en mesures de quarantaines, meurt le 8 mai 2005 à bord de l’habituel avion qui s’écrase.

 

Matthew Allison, biologiste moléculaire, entre le 13 octobre 2004 dans sa voiture qui explose comme cela se produit seulement dans les films.

 

Et terminons notre liste par Antonina Presnyakova, une scientifique qui s’occupait directement d’armes biologiques, et qui le 25 mai 2004, se croit elle aussi dans un film et se pique par erreur avec aiguille infectée par le virus Ebola ; elle décède rapidement.

 

Si vous en voulez encore, la liste continue sur Internet.[23]

 

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques spécialisés dans un secteur meurent de façon rapprochée dans le temps et dans des conditions mystérieuses. Cela était par exemple arrivé quelques années plus tôt en Angleterre, à au moins 6 experts de la société Marconi (certains disent qu’il y en avait bien plus que 6), une société qui à l’époque constituait un colosse industriel, mais qui est aujourd’hui au bord de la faillite.[24]

 

Nous sommes à peine sortis du film America under attack [avec les attentats du 11-Septembre, puisque le livre date de 2003] et nous nous retrouvons déjà aux prises avec un nouveau film qui s’annonce suffisamment horrible pour nous faire presque oublier le précédent.
Peut-être, allons-nous même regretter America under Attack, et avec lui le bon temps où la participation de tous les spectateurs à la réalisation d’un colosse médiatique était encore un devoir social. Ou un destin inévitable. Avec SARS Attack II [ou Ebola Attack III – NdT], la musique pourrait être bien différente.


Roberto Quaglia
http://ilfattoquotidiano.fr/letrange-malediction-des-microbiologistes-dans-le-monde/


 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/l-etrange-malediction-des-microbiologistes-dans-le-monde.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
8 novembre 2014 15:21

8 Novembre 2014

Ce que vous devez vérifier quand vous achetez de l’eau en bouteille

Prenez soin de vous

Dernièrement, lors de l’achat d’eau en bouteille, les consommateurs sont priés de vérifier le fond de la bouteille afin de protéger leur santé.

 

Les bouteilles en plastique marquées avec des lettres comme HDP, HDPE, PP et certaines autres ne dégagent pas de matières toxiques dans l’eau, et les autres lettres peuvent représenter les produits chimiques dans l’eau que vous buvez.

Chaque marque doit indiquer la teneur de la bouteille, et nous vous offrons un peu d’aide pour reconnaître les bouteilles d’eau toxiques.

PET ou PETE : on l’utilise pour les bouteilles jetables. Ces bouteilles peuvent libérer des métaux lourds et des substances chimiques qui affectent l’équilibre hormonal.

PEHD : plastique qui ne libère pratiquement aucune substance chimique. Les experts recommandent de choisir ces bouteilles lors de l’achat d’eau en bouteille, car c’est probablement l’eau la plus saine qu’on puisse trouver sur le marché.

PVC ou 3V : libère deux substances chimiques toxiques qui affectent les hormones de notre corps.

PEBD : cette matière plastique ne peut pas être utilisée pour fabriquer des bouteilles ou des sacs en plastique, même si elle ne libère pas de substances chimiques dans l’eau.

PP : une autre matière plastique de couleur blanche ou semi-transparente, utilisée comme emballage pour les sirops et les pots de yaourt.

PS : libère des substances cancérigènes. On l’utilise couramment pour produire les tasses à café et les sachets de restauration rapide.

PC ou plastique non étiqueté : le plastique le plus dangereux dans la production alimentaire qui libère des substances chimiques BPA. Il est souvent utilisé pour produire des bouteilles d’eau pour le sport et des contenants pour aliments.

À compter d’aujourd’hui, vérifiez le fond de la bouteille plutôt deux fois qu’une !

 

Source

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/ce-que-vous-devez-verifier-quand-vous-achetez-de-l-eau-en-bouteille.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
7 novembre 2014 22:14

 

im-copie-37.jpg

 

vu sur : http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-une-usine-en-chine-fabrique-6000-combinaisons-par-jour-de-protection-contre-le-virus-ebola-124951884.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
7 novembre 2014 01:42
Ébola : « C’est une affaire politique: une épidémie sans morts n’ est pas crédible »

Entretien

Ébola : « C’est une affaire politique: une épidémie sans morts n’ est pas crédible »

 

 

 de Carlos Arturo Guerrero, virologue colombien

Grâce aux grands médias les virus comme Ébola ont provoqué la paranoïa chez les gens et génèrent des dividendes pour les entreprises pharmaceutiques. Le Dr. Carlos Arturo Guerrero explique pourquoi il n’y a pas réellement de danger que ce virus atteigne la Colombie et d’autres pays d’Amérique latine.

Interview du Dr. Carlos Arturo Guerrero, chirurgien et virologue colombien, professeur dans les domaines de la biologie cellulaire et moléculaire, la biochimie, la génétique, le cancer et la virologie, chercheur à l’Université nationale de Colombie.

FSJ: Avant, les virus se transmettaient entre animaux sans atteindre les humains, pourquoi semblent-ils désormais passer si facilement de l’animal à l’homme?

CAG: La raison principale est que les humains détruisent l’habitat des animaux qui sont des réservoirs naturels. Deuxièmement, parce que nous allons dans des zones où coexistent les virus et les hôtes vivants, qui hébergent des parasites. C’est de cette manière que les humains ont contracté la variole, la dengue et le paludisme, entre autres.

gal_9287

Y a-t-il un réel danger que le virus Ébola atteigne des pays comme la Colombie, le  et le Chili, où on observe déjà une panique à ce sujet?

Aucun, parce que nous n’avons pas d’agent naturel de transmission. La seule possibilité viendrait de l’arrivée de voyageurs mais c’est facilement contrôlable : il suffit d’isoler les patients et d’éviter tout contact avec leurs fluides et sécrétions. Il faut un contact étroit et direct avec le patient [pour être contaminé].

Il n’est pas vrai que la transmission se fasse facilement par l’air, par la toux ou les éternuements. Cela se produit lorsque les virus sont déjà adaptés à l’espèce comme le virus de la grippe humaine.

Pour affecter d’autres espèces, les nouveaux hôtes doivent absorber des milliers ou des millions de particules simultanément et de manière répétée. Si un virus d’une autre espèce affecte l’homme aussi facilement, comme c’est le cas pour le virus de la grippe (un éternuement une demi-heure auparavant suffit), c’est parce qu’il a été intentionnellement manipulé dans ce but. Dans la nature, cela est impossible. Le grand ramdam est entretenu par les médias au service des entreprises pharmaceutiques et des intérêts des USA. Pour cela, ils peuvent compter sur l’ OMS et les médias comme CNN; les médias nationaux ne font que répéter ce que les autres disent.

gal_9285

« Mange, petit, ça contient beaucoup de fer ! » Josetxo Ezcurra, Tlaxcala

Pourquoi les  se produisent-elles toujours dans des pays pauvres avec des systèmes de santé déjà fragiles?

La pauvreté est liée à des conditions insalubres (pas d’eau potable, pas d’égouts, les maisons sont construites de façon précaire etc.), où il n’y a pas d’accès facile, rapide et en temps utile aux systèmes de santé. De plus, dans ces zones, les faibles revenus et / ou le manque de connaissances ne permettent pas à la population de se nourrir convenablement. Par conséquent, ces facteurs ont un impact sur ​​le système immunitaire, abaissant les défenses contre les virus et les parasites communs. Les virus affectent davantage le mal-nourri que le bien-nourri.

Un autre aspect à prendre en compte est la manie consistant à rendre responsable seulement le virus ou le micro-organisme de l’épidémie. Cela est faux ! Toutes les épidémies qui ont frappé l’humanité (voir encadré) ont en commun une ambiance de stress aigu ou chronique, généré par la pénurie économique, la guerre ou les catastrophes géographiques ou climatiques.

Par exemple, les bactéries (de peste bubonique) qui ont balayé la population au Moyen-âge n’ont  pas disparu, elles vivent toujours parmi nous, mais il n’y a pas épidémie. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a plus les conditions du Moyen-âge.

Il en va de même avec le virus de la grippe, la bactérie du choléra, le typhus etc. Ils sont avec nous et vivent avec leurs hôtes près de nous, mais il n’y a pas d’épidémie. Celle-ci apparaîtra si les conditions de stress, de malnutrition, et autres prennent des proportions de masse.

Dans les pays appauvris d’Afrique et d’Amérique du Sud, les micro-organismes ont tué la population sensible, à cause de ses conditions  de malnutrition. Les survivants sont des réservoirs et ces nouvelles épidémies ne se propageront à partir d’eux que si les conditions sociales et économiques le permettent.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est réunie les 29 et 30 septembre avec des représentants des autorités de santé, des chercheurs et des entreprises multinationales pharmaceutiques afin de discuter de vaccins contre le virus Ébola. Quelle est la responsabilité de l’OMS dans l’alerte générale créée dans le cas du virus Ébola et dans le passé avec le virus H1N1?

Depuis des années, la communauté scientifique dénonce le fait que les entreprises pharmaceutiques contrôlent l’OMS. Celle-ci est devenue un appendice des boîtes pharmaceutique et elle autorise de manière impudente les «cartes» de couleurs qui indiquent quand déclarer une épidémie ou pas.

L’impudence a commencé à partir de «l’épidémie» de virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Ils l’ont bien maniée, ont acquis de l’expérience et  réussi à tromper le monde, y compris la communauté médicale clinique.

Le virus du VIH n’a pas été isolé, aucun scientifique ne peut reproduire en laboratoire le modèle infectieux parce qu’aucun laboratoire scientifique ne le possède. En virologie, c’est ce qui est la clé. On doit démontrer la relation entre le nombre de virions* (particules infectieuses) qui s’ajoutent à une cellule (appelée MOI) et la réaction qui se produit à l’intérieur de la cellule pour établir la corrélation avec la pathologie.

Cela, on n’a jamais été en mesure de le faire parce que lors de la manipulation du sérum de patients infectés, on peut faire des erreurs graves parce que nous avons des centaines de particules normales dans nos cellules qui se comportent de manière similaire à ce que le VIH est censé faire. Cela signifie que tout ce qui a été publié à ce jour est en grande partie un subterfuge technique. Mais ils ont vendu des millions de dollars en médicaments et selon eux, ils ont guéri ou tué parce que les mécanismes biologiques normaux appelés transcription inverse sont affectés.

L’indécence a été évidente avec «l’épidémie» de H1N1 : on a déclaré une épidémie inexistante et on a fait pression sur les gouvernements pour qu’ils se « préparent » en achetant des médicaments vendus par les boîtes pharmaceutiques US.

En Colombie, le ministre de la Santé Diego Palacios (2009-2010) a acheté pour 27 millions d’Euros de « Tamiflu » et un an et demi plus tard, on a jeté le médicament qui était périmé. [En France, Mme Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de Sarkozy, a, elle, fait acheter 50 millions de doses du même Tamifl(o)u pour 670 millions d'Euros, dont, officiellement, seulement 6 millions de doses ont été administrés. Pour une annulation de commande, la dame au tailleur rose a du payer des indemnités de rétractation aux labos fournisseurs. Il n'est pas inutile de préciser que le Docteur (en phamacie) Bachelot a travaillé pendant douze ans pour l'industie pharmaceutique-NdT]

Les chauffeurs de taxi, les réceptionnistes et toute personne au contact du public portaient des masques et des gants. Ils ont vendu des milliards de dollars de médicaments pour une épidémie inventée. La presse de caniveau alimente ces campagnes de terreur, en reprenant irrationnellement ce que dit l’OMS.

Est-ce un hasard si après l’apparition de la première personne infectée, le patient zéro, par un virus quelconque, par épidémie ou pandémie, apparaît aussi le moyen probable de guérison par un vaccin?

Non, parce que la santé s’est convertie en une affaire très rentable pour les entreprises pharmaceutiques. Nous vivons à une époque où on invente des épidémies, on exagère et on pervertit les connaissances scientifiques pour inciter les gens à acheter des médicaments ou à se faire vacciner.

Par exemple, on a donné le Prix Nobel à  celui qui a trouvé le vaccin conte le papillomavirus et ça a été la base idéale pour le lancement de la vaccination de masse. Actuellement, l’industrie pharmaceutique privée contribue financièrement aux prix décernés.

En ce qui concerne le papillomavirus, dire que c’est le virus du cancer du col utérin est un mensonge. Je dois préciser qu’il n’y a aucun virus producteur de cancer. Si cela était vrai, cela signifierait que le cancer du col utérin est contagieux, puisque le virus l’est. S’il était vrai qu’il produit le cancer, les personnes atteintes par le virus devraient avoir un cancer en peu de temps puisque le virus se réplique rapidement.

Cela n’arrive pas parce que le virus tout seul n’est pas responsable du cancer, il contient même des molécules qui inhibent la prolifération des cellules (une caractéristique du cancer). Les statistiques indiquent que de nombreuses femmes atteintes d’un cancer du col utérin ont le virus, elles peuvent l’avoir dès l’enfance, alors que le cancer apparaît à l’âge adulte; donc, cela explique que la présence du virus n’est pas la seule cause d’apparition de la maladie. D’autres facteurs sont requis, comme la présence de bactéries agressives, un déséquilibre nutritionnel et immunitaire pendant de nombreuses années.

Les papillomavirus habitent normalement la peau et des voies digestives. Ils se trouvent chez des nourrissonnes dont le vagin peut être contaminé par les fèsses, il n’est donc pas sûr qu’il se transmette uniquement par la voie sexuelle. Donc, je pense qu’il est irresponsable de faire des vaccinations de masse, il serait plus correct de les réserver  à certains groupes à risque comme certains pays le font. L’arrière-plan de la vaccination de masse est le business des multinationales pharmaceutiques.

Il en va de même avec le virus du chikungunya. Il a d’abord été breveté, puis on a développé des médicaments qui atténuent les symptômes et le vaccin, mais il y avait un problème: les usagers étaient peu nombreux, car il était restreint à certaines régions.

Ce sentiment a été exprimé par le Journal de l’Institut national de la Santé des USA, où on écrit sans honte que les résultats seraient meilleurs si le marché était plus grand (Chikungunya virus and prospects for a vaccine). Et voilà que, tout d’un coup – quelle coïncidence ! – le virus se propage dans le monde entier!

GSK2

Outre les retombées économiques, la hausse des actions en bourse, pour des multinationales comme  , quels autres objectifs poursuit-on avec la «paranoïa» sur les épidémies et les pandémies ?

Il y a longtemps que les USA ont l’antidote et le vaccin. On peut trouver ça sur Internet, ils ont tout breveté –évidemment, l’ antidote efficace doit être un secret militaire -, ils ont intérêt à créer la panique. De toute évidence ils jouent avec le feu.

Les infections sont la meilleure et la plus efficace arme politique pour soumettre les adversaires. Il vaut mieux avoir un nombre (limité) de morts que de risquer une guerre totale contre d’autres puissances concurrentes comme la Chine. Les USA ont  déjà fait des manœuvres conjointes dans le cadre de qu’ils appellent  l’ Alliance Pacifique qui comprend l’Australie et le Japon; les USA ont averti la Chine qu’ils ne vont pas faire de cadeaux. Ce n’est pas un jeu, il en va de la survie de l’empire.

Pour leur survie, les USA ont besoin du plus petit marché, du plus insignifiant. La crise du capitalisme le justifie. Ils se noient dans leur propre production et ont besoin de la vendre au monde pour sortir de leur crise.  Tous les marchés sont bons à prendre, si petits qu’ils soient en apparence.

Dans la guerre économique ils font feu de tout bois. L’autre chose dont ils ont besoin ce sont des ressources naturelles, en particulier celles qui sont le fondement de l’avenir : des éléments peu connus (j’ai oublié comment ils s’appellent) [coltane et terres rares, NdT) nécessaires pour développer les supraconducteurs et d’autres technologies. Et ils se trouvent en Afrique.

g_1991

Appel du virus Ebola. Que pourrait-on attendre d’autre de la Nation indispensable? Josetxo Ezcurra, Tlaxcala

Ils ont besoin de justifier la militarisation de l’Afrique. Le jeudi 16 octobre Barack Obama, le président des USA, a annoncé l’envoi «humanitaire» de troupes en Afrique. C’est une affaire politique et économique. Une épidémie sans morts n’est pas une épidémie crédible. Ce sont des morts « nécessaires » pour que la panique gagne.

En outre on a répandu la rumeur que le vaccin est très cher, car on investit dans la  pour vacciner des pauvres mais ce sera rentable avec les voyageurs en provenance des pays riches. C’ est ce qu’ils ont fait avec le chikungunya. Les épidémies apparaissent dans des zones appauvries, mais importantes pour le tourisme. Le business futur consistera à promouvoir le tourisme et le vaccin, une vraie aubaine, et ils ont le pouvoir des médias pour le faire.

Peut-on parler d’une « Pharmafia » qui grossit avec le soutien de l’OMS et des médias?

C’est une mafia plus puissante que les cartels des drogues psycho-actives et ils gagnent plus que les marchands d’armes, et avec un avantage sur eux : tout est légal et ils font même figure de «bienfaiteurs». Ils influent sur les campagnes politiques, ils font et défont les présidents, manipulent les revues scientifiques, ils tripatouillent les résultats de recherches sur des produits, ils disposent d’une gamme d’avocats et d’autres bureaucrates pour obtenir des brevets rapidement.

La façon la plus commune de faire en sorte que tout «aille bien» est de donner des cadeaux aux « médecins prestigieux ». Par exemple, ils sponsorisent leurs congrès, financent leur participation à ces congrès ou à des réunions, et,  à l’occasion, leur payent des soldes mensuelles.  Cette pratique aberrante est considérée comme normale par les cliniciens. La meilleure façon d’assurer la vente d’un produit est de «gagner les cœurs» des médecins.

Que faudrait-il pour que la médecine sociale l’emporte sur la médecine de profit ?

Pour résoudre les problèmes de santé, il y a plus important que de de créer des milliers d’hôpitaux, c’est d’avoir les ressources nécessaires pour bien manger, pour résoudre l’aspect nutritionnel. L’accès aux connaissances est important pour avoir une adéquate. Autrement dit, il faut  un réel bien-être économique.

Ces connaissances, les riches les ont déjà. C’est pour ça que dans les pays développés, on ne voit pas de riches gros. Tous les riches du monde sont minces parce qu’ils sont dans le coup. De nos jours, bien manger coûte cher.

Les gens du peuple ne consomment pas suffisamment de vitamines et de minéraux et absorbent plus de glucides et de gras saturés que nécessaire, ils sont dans un stress chronique, ils fument, ingèrent de grandes quantités d’alcool, font peu de sport. Tout cela entraîne que des micro-organismes suscitent facilement des maladies et qu’ils soient plus sujets au cancer, au diabète, à l’obésité et à l’hypertension.

gal_9286

-Bonne nouvelle, fiston : l’ébola peut se guérir
-Et comment s’appelle le médicament ?
-Argent

*Le virion est un virus, ou particule virale, éjecté avec ses congénères de la cellule infectée et dont la machinerie génétique a été détournée pour les fabriquer.[NdT]

Épidémies

 1918 grippe “espagnole” 1957 grippe “asiatique” 1968 grippe de “Hong Kong”

 

 1976 Grippe porcine (USA)

 1984 SIDA (“Haïti” “Afrique”)

 2001 Anthrax “Al Qaïda”

 2003 Syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus (SRAS), Asie

 2003 virus de “Babylone”

 2005 grippe aviaire (“chinoise”)

2005 Chikungunya, La Réunion

 2009 « grippe du Mexique »

 2010 Grippe porcine

 2013 Ébola

 


Fernanda Sánchez Jaramillo

Traduit par  Fausto Giudice

Source: http://www.es.lapluma.net/index.php?option=com_content&view=article&id=6172:2014-10-21-15-53-47&catid=58:opinion&Itemid=182

http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=13776

http://www.wikistrike.com/2014/10/ebola-c-est-une-affaire-politique-une-epidemie-sans-morts-n-est-pas-credible.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
5 novembre 2014 19:08

 

Telle est la conclusion de Bruno Comby, ingénieur en génie nucléaire, président de l’association des écologistes pour le nucléaire.

En un peu moins d’un mois, 13 des 19 centrales nucléaires françaises ont été survolées par des drones qui volent la nuit équipés de caméras infrarouge…

Très probablement, ils cartographient les transformateurs des centrales, lesquels se trouvent à l’extérieur et  en sont le talon d’Achille car qui détruit les transformateurs fait tomber la France voire l’Europe… paralysant absolument tout et pour longtemps.

Intervention à  écouter attentivement et tout s’éclaire!

 

vu sur : http://www.delitdimages.org/video-143/

EN FRANCE LE GVT EN PARLE...

EN CHINE ON A LA SOLUTION >> http://www.citoyens-et-francais.fr/article-la-chine-devoile-l-arme-laser-anti-drone-capable-d-abattre-de-petits-avions-en-5-secondes-124942875.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
5 novembre 2014 19:05

La Chine dévoile l’arme laser anti- drone capable d’abattre de » petits avions » en 5 secondes

La Chine a développé et testé avec succès un système laser de défense très précis contre des  légers. L’appareil fabriqué avec la locale se vante d’avoir une portée de deux kilomètres et peut abattre « divers petits avions  » dans les cinq secondes après la localisation de sa cible.

Bénéficiant d’une grande vitesse, d’une formidable précision et d’une faible production de bruit, le système vise à détruire les petits drones volants sous une altitude de 500 mètres et à des vitesses inférieures à 50 mètres par seconde, a rapporté l’agence officielle de presse Xinhua, citant une déclaration faite par un des développeurs, l’Académie chinoise de génie physique (ACGP).

Un test récent a vu l’appareil abattant avec succès plus de 30 drones – un taux de réussite de 100 pour cent, selon le communiqué. Le système de laser est appelé à jouer un rôle clé pour assurer la sécurité lors de grands évènement en zones urbaines.

 » Intercepter de tels drones est généralement le travail des hélicoptères et de tireurs d’élite, mais leur taux de réussite est moins élevé et les erreurs de précision peuvent entraîner des dommages indésirables», a expliqué Yi Jinsong, un gestionnaire chez China Jiuyuan High-Tech Equipment Corp.

Yi a déclaré à Xinhua qu’à petite échelle, les drones sont relativement peu coûteux et faciles à utiliser, ce qui fait d’eux un choix rentable pour les . D’autres préoccupations ont été soulevées récemment sur les drones impliqués dans des activités de cartographie sans licence, et également sur l’effet négatif que cela pourrait avoir sur les activités aériennes  et civiles.

L’Académie travaille actuellement sur le développement de systèmes de sécurité laser semblables avec une plus grande portée et puissance, a rapporté l’agence de presse chinoise.

L’industrie du drone est en plein essor ces dernières années, avec le défi de construire de petits drones, difficiles à pister et à abattre.

L’armée américaine est sur le point d’obtenir un nouveau drone, assez petit pour tenir dans une poche d’uniforme, pesant à peine 80 grammes. Le drone, baptisé « Extreme Access Pocket Flyer », peut voler pendant deux heures, transmettant une vidéo de qualité HD tout le temps du vol, sans avoir recours à une connexion Wi -Fi.

Selon un rapport publié par Stimson, un institut indépendant à but non lucratif de politiques publiques, les États-Unis ont «la flotte de drones armés la plus grande et la plus sophistiquée du monde», bien qu’il soit « peu probable » pour l’Amérique « de rester le leader mondial dans le développement de la technologie innovante des drones ».

Les forces armées américaines avaient au moins 678 drones en service en 2012, selon une étude réalisée par l’Institut international d’études stratégiques, comme le rapporte le Guardian.

Traduit par Paul Kem (kpf) pour Réseau International

Source http://rt.com/news/201795-china-drone-defense-laser/

http://www.wikistrike.com/2014/11/la-chine-devoile-l-arme-laser-anti-drone-capable-d-abattre-de-petits-avions-en-5-secondes.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
5 novembre 2014 17:54
Des chercheurs canadiens auraient découvert le secret de la jeunesse éternelle !

Miracle !

 

Des chercheurs canadiens auraient découvert le secret de

la jeunesse éternelle !

 

 

 

Des scientifiques de l’Université d’Harvard et de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud ont réussi à arrêter et à inverser génétiquement les effets du vieillissement, rapporte le journal The Mirror. Pour l’instant, ces résultats n’ont été observés que chez des souris, ont fait savoir les chercheurs américains et australiens.



Le professeur de génétique de l’Université d’Harvard, David Sinclair, a expliqué au média qu’il était possible de lutter contre 
le vieillissement des cellules, ce qui laissait présager l’élaboration de traitements médicaux extrêmement avancés. 

« Nous avons découvert les gènes qui contrôlent la manière dont le corps combat le vieillissement et ces gènes, si vous les activez correctement, peuvent avoir des effets très puissants et même parvenir à inverser le processus de vieillissement, du moins chez les souris », a expliqué le scientifique. 

A l’aide de protéines naturelles et de molécules, les scientifiques ont réussi à « éteindre » les gènes responsables du vieillissement et à activer les gènes « jeunes ». Pour l’instant, les tests n’ont été concluants que chez les souris mais les chercheurs ont d’ores et déjà initié la première étape d’essais cliniques sur des humains et les résultats pourraient être très prometteurs. 

« Nous avons nourri les souris avec une molécule appelée NMN et le processus de vieillissement s’est complètement inversé dans les muscles en une semaine de traitement. Nous cherchons à présent à inverser tous les aspects du processus de vieillissement », a encore indiqué Sinclair. 

Les molécules qui ont allongé la durée de vie des souris sont sans danger pour les humains.
Par ailleurs, elles semblent avoir des propriétés anti-inflammatoires et pourraient ainsi être utiles pour lutter contre des inflammations telles que les rougeurs cutanées ou même les maladies inflammatoires de l’intestin. 


« Nous souhaitons que ces molécules soient prises par de nombreuses personnes afin de lutter contre les pathologies liées au vieillissement et ainsi les faire vivre plus longtemps et en meilleure santé ». 


Selon le Time Magazine, le professeur Sinclair est une des personnes les plus influentes dans le monde en raison de son travail en génétique.
Il est l’un de ceux qui estiment que boire régulièrement un verre de vin rouge peut allonger l’espérance de vie grâce à la présence dans ce breuvage et dans le raisin d’une molécule, 
le resvératrol, qui aurait des propriétés anti-oxydantes et un effet anti-vieillissement sur la peau.

http://www.express.be/articles/fr/sciences/des-chercheurs-auraient-ils-decouvert-le-secret-de-la-jeunesse-eternelle.htm

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/des-chercheurs-canadiens-auraient-decouvert-le-secret-de-la-jeunesse-eternelle.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
5 novembre 2014 01:54

Eolienne-CC-Flickr-FredArt

Le drame de santé publique lié aux implantations d’éoliennes, ainsi que l’imposture écologique de leur développement sont dénoncés par un court article clair et précis dans Le Point du 24 octobre par un médecin, le Dr Laurent Chevallier qui évoque la responsabilité des préfets et demande une distance de précaution de 5km entre les éoliennes et les habitations les plus proches.

Ce même 24 octobre, la presse nous apprend que des élus et des propriétaires de parcelles qui avaient accepté des éoliennes sur leurs terres étaient convoqués devant le Tribunal de Grande Instance de Lille pour atteinte à la vie d’autrui.

Un autre quotidien indique que six élus venaient d’être condamnés pour prise illégale d’intérêt, dans un projet éolien qui n’a même pas vu le jour…

Toujours ce 24 octobre, le Conseil européen publie un nouveau « Cadre d’action en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2030 » dans lequel l’objectif en matière d’énergies renouvelables, entre autres, devient « non contraignant » pour les États, c’est-à-dire qu’aucune pénalité ne pourrait plus leur être infligée s’ils ne respectent pas leurs engagements.

Ce cadre d’action introduit un objectif de 10% minimum d’interconnexion électrique a atteindre « de toute urgence ». Laissant à penser que l’intermittence de la production des énergies renouvelables posait un problème auquel on n’avait pas encore songé.

Ces interconnexions permettraient, en effet, à des pays qui se sont lancés tête baissée dans la production éolienne, comme l’Espagne, de lui trouver un débouché lorsque le vent souffle et qu’ils ne savent plus quoi faire de l’électricité produite. En permettant d’en exporter plus, ces interconnexions permettraient également à d’autres pays de respecter leur engagement en matière d’énergies renouvelables consommées, tout en évitant plus facilement les problèmes évoqués au début de l’article.

Pourtant l’Espagne risque de devoir aller jusqu’à l’Angleterre pour trouver preneur de ce courant.

La France, qui ne semble pas pressée par de nouvelles dépenses permettant cette invasion d’une électricité dont elle n’a pas besoin, reproche, en effet, à l’Espagne d’avoir « déployé des capacités de renouvelables très importantes, et ce inutilement, puisqu’ils ne trouvent pas de débouchés nationaux », selon Euractiv.

Pierre Audigier, Ingénieur général des Mines écrivait il y a moins d’un an dans ParisTech Review « c’est donc à des déversements considérables d’électricité fatale en provenance d’Allemagne que les pays voisins doivent se préparer. La Tchéquie a décidé d’installer à sa frontière avec l’Allemagne un transformateur déphaseur en 2016 (un tel transformateur lui permettra de repousser l’électricité indésirable qui pourrait lui arriver d’Allemagne). D’autres – Pologne, Pays-Bas déjà cités et plus récemment la Slovaquie – envisagent sérieusement de faire de même afin de protéger la stabilité de leurs réseaux ; et – loi de Kirchhoff oblige – la France ne sera pas épargnée. »

Refuser de payer pour de nouvelles connexions sous prétexte qu’on devrait avoir à payer à nouveau, afin de parvenir à les bloquer dès qu’elles peuvent servir, quel égoïsme ! Après tout, étions-nous vraiment à ça près ?…

Et pour finir quand même sur une note d’écologie, Le Figaro publiait en début de mois un article sur la mortalité des chauves souris dues aux éoliennes. Cet article cite une étude américaine qui évalue entre 7 et 50 milliards de dollars l’impact de cette mortalité aux États-Unis sur le seul plan des récoltes, en raison du rôle crucial assuré par les chauves souris dans l’équilibre écologique.

Jean-Pierre Riou

 

http://www.lepeuple.be/effets-secondaires-renouvelables/24121

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
4 novembre 2014 14:40

La CSPE (Contribution au service public de l’électricité) est l’une des taxes que vous payez sur l’électricité pour subventionner les énergies renouvelables (éolienne et solaire). En 2014, cette taxe ponctionnera 16 milliards d’euros aux Français, explique Colette Lewiner.
L’exemple allemand du passage aux énergies renouvelables est une catastrophe économique qui va avoir des répercutions sur l’énergie en France, regrette-t-elle.

 

 

vu sur : http://www.ndf.fr/nos-breves/03-11-2014/video-la-catastrophe-economique-des-energies-renouvelables?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
31 octobre 2014 12:34
Here's to retirement!

Afin de faire progresser la science plus rapidement que ces dernières années, une maison de retraite (dont on ne donnera pas le nom pour des raisons éthiques) a accepté de signer un partenariat avec l’Institut Pasteur. L’accord est simple, l’Institut paye toutes les factures de la maison de retraite et en échange celle-ci lui livre quelques-uns de ses résidents pour qu’ils servent de cobayes humains.

 

 

Pourquoi ce partenariat maintenant ?

C’est en effet la première question que l’on peut se poser. Les maisons de retraite existent depuis au moins aussi longtemps que l’Institut Pasteur, qui a été créé en 1888, mais cette idée n’arrive que maintenant.

D’après nos sources diverses et variées, les virus et autres microorganismes qui s’en prennent à nous deviennent de plus en plus résistants et, par conséquent, la fondation française n’arrive plus à les combattre avec les méthodes conventionnelles, qui font perdre trop de temps aux scientifiques.
Ils doivent agir vite pour lutter plus efficacement et préfèrent donc sauter l’étape des essais sur les rats de laboratoire pour tester leurs remèdes directement sur des cobayes humains. Une maison de retraite n’étant composée que de personnes en fin de vie et dont plus personne ne s’occupe, c’est donc l’alternative idéale pour faire progresser la science en choquant le moins de monde possible.

 

 

 

Où se situe l’éthique dans tout ça ?

L’éthique (définition par notre partenaire Wikipédia) : (du grec ηθική [επιστήμη], « la science morale », de ήθος (« ethos »), « lieu de vie ; habitude, mœurs ; caractère, état de l’âme, disposition psychique » et du latin ethicus, la morale) est une discipline philosophique pratique (action) et normative (règles) dans un milieu naturel et humain. Elle se donne pour but d’indiquer comment les êtres humains doivent se comporter, agir et être, entre eux et envers ce qui les entoure.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, la définition en elle-même n’interdit rien, tout dépend du point de vue de chacun. Étant donné que c’est une discipline philosophique, que la plupart des gens n’ont jamais eu la moyenne dans cette matière et qu’en plus ils ne peuvent pas voir en peinture Bernard-Henri Lévy, on peut donc en conclure facilement qu’on s’en fiche royalement de l’éthique si au final c’est bon pour notre santé…

 

VU SUR : http://boulevard69.com/une-maison-de-retraite-fournit-des-cobayes-humains-a-linstitut-pasteur/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
31 octobre 2014 03:00
En 2014, le nombre des gros séismes a doublé et les scientifiques ne savent pas pourquoi

2014, une année à fortes secousses sismique

En 2014, le nombre des gros séismes a doublé et les scientifiques ne savent pas pourquoi

 

 

Si vous pensez qu'il y a eu plus de tremblements de terre que d'habitude vous avez raison. Une nouvelle étude a démontré qu'il y a eu deux fois plus de grands tremblements de terre dans le premier trimestre de 2014 que par rapport à la moyenne depuis 1979.

"Nous avons récemment connu une période qui a vu l'un des taux les plus élevés de grands tremblements de terre jamais enregistré », a déclaré Tom Parsons  l'auteur principal de l'étude, un chercheur en géophysique de de l'US Geological Survey (USGS) à Menlo Park, en Californie.

 

"Mais même si le taux de tremblement de terre mondial est à la hausse, cela peut encore s'expliquer par le  hasard ", affirme Parsons et son co-auteur Eric Geist, également chercheur à l'USGS. Leurs résultats ont été publiés en ligne le 21 Juin dans la revue " Geophysical Research Letters".

 

Avec autant de tremblements de terre qui secouent la planète en 2014, Parsons espérait qu'il pourrait démontrer que leur augmentation avait pour origine un autre gros séisme.

 

Des recherches antérieures ont démontré que les ondes sismiques provenant d'un tremblement de terre peuvent voyager autour du globe et déclencher de petites secousses ailleurs.

 

"Alors que notre groupe s'est intéressé à la capacité d'un séisme à en déclencher d'autres à l'échelle mondiale, nous nous demandions si ce n'était pas ce qui était en train de se produire. Je m'attendais vraiment à voir des preuves de quelque chose que nous ne pouvions pas expliquer par le hasard", déclare Parsons.

 

Avec cette nouvelle étude, ce n'est pas la première fois que des chercheurs ont tenté vainement à établir une connexion entre un tremblement de terre et un autre plus éloigné dans le temps et dans l'espace.
Des études antérieures ont démontré que les plus grands séismes de la planète - ceux de magnitude 8 et 9 - déclenchent généralement beaucoup de secousses plus petites, de magnitude 2 et 3. Cependant, personne n'a jamais prouvé que les grands tremblements pouvaient en déclencher d'autres. Trouver une relation statistique entre les grands tremblements de terre est une étape vers la preuve que de telles connexions existent.

 

Mais la nouvelle étude a révélé qu'en dépit du récent déluge de tremblements de terre, ils semblent toujours frapper au hasard,

 

Le taux moyen des grands tremblements de terre - ceux de magnitude supérieure à 7 - a été de 10 par an depuis 1979, rapporte l'étude. Ce taux est porté à 12,5 par an à partir de 1992, puis a grimpé à 16,7 par an à partir de 2010 - une augmentation de 65 pour cent par rapport au taux depuis 1979 Cette augmentation s'est accélérée au cours des trois premiers mois de 2014 pour atteindre plus du double de la moyenne depuis 1979.

En 2014, le nombre des gros séismes a doublé et les scientifiques ne savent pas pourquoi

Selon les scientifiques, cette hausse des tremblements de terre est statistiquement similaires aux résultats du jeu de pile ou face,

Parsons a déclaré : Parfois, pile ou face se répètent plusieurs fois de suite, même si le processus est aléatoire.

"Fondamentalement, nous ne pouvons pas prouver que ce que nous avons vu au cours de la première partie de 2014, ainsi que depuis 2010, n'est pas simplement une chose comparable à faire une suite gagnante de six coups,».

 

Mais Parsons a déclaré que ces résultats statistiques ne permettent pas d'exclure la possibilité que les plus grands séismes peuvent déclencher un autre sur de grandes distances. Selon lui, "Les chercheurs peuvent tout simplement ne pas disposer des données pour comprendre une telle relation au niveau global."

 

"Il est possible que ces relations à l'échelle mondiale se produisent si rarement que nous n'en avons pas vu assez pour en trouver parmi des événements plus rares et plus importants", a déclaré Parsons.

 

Les chercheurs ont toutefois constaté que les tremblements de terre plus petits que la magnitude-5.6 pouvaient se recouper à l'échelle mondiale, . Ceci suggère que ces tremblements de terre moins puissants sont plus susceptibles d'être influencés par d'autres - une constatation confirmée par des recherches antérieures.

 

Par exemple, il a été démontré que le nombre de tremblements de terre de magnitude 5 a bondi après les catastrophiques  tremblements de terre de magnitude 9 au Japon et à Sumatra, et ce même à des distances supérieures à 1000 km.

Source: Rorschach

 

http://www.wikistrike.com/2014/10/en-2014-le-nombre-des-gros-seismes-a-double-et-les-scientifiques-ne-savent-pas-pourquoi.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
31 octobre 2014 01:09
Les scientifiques admettent qu'ils peuvent contrôler la météo avec des lasers

Bonjour pluie, bonjour soleil

 

 

 

 

 

Les scientifiques admettent qu'ils peuvent contrôler la météo avec des lasers

 

 

Au-delà des applications "bienfaitrices" se trouve, derrière cette technologie scalaire financée par le département de la Défense, une arme militaire capable de créer un chaos sans commune mesure. 
 
Les chercheurs ont trouvé un moyen de viser un faisceau laser de haute énergie dans les nuages ​​pour faire tomber la pluie ou pour déclencher la foudre.
Des chercheurs de l'University of Central Florida et de l'Université de l'Arizona disent qu'un faisceau laser active de grandes quantités d'électricité statique et crée des tempêtes sur demande.
 
Le développement de la technologie a été financé par le ministère de la Défense et les conclusions des chercheurs ont été publiés dans la revue Nature Photonics.
 
Sources:
 
http://www.wikistrike.com/2014/10/les-scientifiques-admettent-qu-ils-peuvent-controler-la-meteo-avec-des-lasers.html
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science
30 octobre 2014 18:11
Le créateur du vaccin expérimental contre Ebola plaisante sur l’extermination de l’humanité

 

En 2013, ce personnage plaisantait (ou pas), affirmant qu'il fallait tuer  quasi toute l'humanité à partir d'un virus génétiquement modifié. 

 

LU SUR : http://www.wikistrike.com/2014/10/le-createur-du-vaccin-experimental-contre-ebola-plaisante-sur-l-extermination-de-l-humanite.html

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science