Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 02:02
840.000 Algériens ont quitté le pays sous Bouteflika pour aller en France

Je ne veux pas rédiger ce texte sur une information reçue en ce dimanche pour casser de l’algérien ou que sais-je. Mais force est de constater que cette nouvelle est plus que navrant pour notre pays la France. Ce n’est parce qu’ils sont algériens, même si notre pays a une histoire douloureuse avec cette nation création française, que ce chiffre est plus que préoccupant.

Il ne faut donc surtout pas mettre de l’émotionnel dans ce qui est un problème de société très grave, l’analyse doit être froide et objective.

Donc depuis l’avènement de M. Bouteflika en 2005, 840 000 Algériens ont quitté leur pays pour venir en France soit environ 84 000 par an. Nous avons accepté tous ces gens en sachant que nous ne pouvions plus les accueillir, n’ayant ni travail, ni logement. Il faut différencier cette immigration algérienne avec celle des années 50-60 qui n’a plus rien à voir avec celle de ces 10 dernières années.

Nombre d’Algériens venaient à l’époque avec l’assurance d’avoir un travail, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Nous importons des gens par centaines de milliers tout en sachant qu’ils seront de futurs chômeurs subventionnés par les français. Notre idéologique pro-étrangère malgré les chiffres désastreux relatifs à l’immigration de masse nous oblige à les prendre, pour nous déculpabiliser d’une colonisation qui a été somme toute positive quoi qu’en disent nos antiracistes.

On va me dire que j’attaque ces chiffres car concernant les algériens. Non aucunement, nous avons dépassé depuis plus de 30 ans le niveau d’alerte sur les questions d’immigrations en France, déjà en 1978 Georges Marchais qui n’est pas vraiment de ma tendance parlait déjà de « cote d’alerte ».

Déjà en 1978 du fait du regroupement familial, nous n’arrivions plus à assimiler les vagues successives d’immigrés. Leurs nombres commençaient déjà à être bien trop importants. A cette époque-là nous devions arrêter d’importer ce qui serait un problème à l’avenir, seulement personne n’a souhaité le faire. Pour des raisons idéologiques néfastes, nous gouvernants ont décidé d’ouvrir les frontières à qui voulaient venir, comme si la France était un simple terrain vague où chacun posait son baluchon pour s’y installer.

Seulement ce n’est pas le cas, et ce n’est pas être xénophobe que d’écrire que nous ne voulons plus de ces masses de primo-arrivants posant le pied sur notre sol. Nous n’avons pas à accepter ce trop-plein de monde, comme les algériens eux-mêmes n’acceptent plus l’immigration chinoise ou sub-saharienne car personne dans le monde ne veut être minoritaire chez soi. Sauf visiblement nos élites mondialisées et malheureusement ce sont-elles qui font les politiques migratoires en France.

http://www.huffpostmaghreb.com/2014/09/20/algerie-immigration-annee_n_5854048.html


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/03/01/840-000-algeriens-ont-quitte-le-pays-sous-bouteflika-pour-aller-en-france/#YhPxj0V00UxEtGKp.99

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration