Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 18:17

 

Le directeur des magazines d’info de la Six revient pour puremedias.com sur la version donnée par les « jeunes de Sevran » après l’agression de l’animateur vue dans « Dossier tabou ».

(…)
Qu’est-ce qu’il s’est passé à Sevran ?
Ce qu’il s’est passé, c’est que Bernard a rendez-vous avec un imam, l’imam de la mosquée dite « des radars », en plein Sevran. C’est au départ une épicerie devenue une mosquée, que cet imam loue à une association. Bernard veut faire cette interview car beaucoup de jeunes ayant fréquenté cette mosquée sont ensuite partis vers la Syrie. Sevran est une des villes qui a contribué à envoyer le plus de jeunes vers la Syrie. Bernard veut donc faire une interview sur la voie publique de cet imam, tout ce qu’il y a de plus normal…

Ils n’ont pas le temps de commencer que des jeunes interviennent en disant en gros qu’ils sont chez eux, qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi dans cette interview. A ce moment-là, tout le monde parle calmement comme on peut le voir sur une nouvelle vidéo (ci-dessous, ndlr) qui n’a pas été diffusée dans l’émission ni sur le site internet.

Dans cette dernière, Bernard salue les jeunes. Tout se passe bien. A un moment, les jeunes deviennent intrusifs et demandent à Bernard ce qu’il va poser comme questions. En gros, ils affirment qu’on ne peut pas travailler sans leur accord. Calmement, Bernard et ses équipes vont malgré tout commencer l’interview de l’imam.

C’est à ce moment-là que l’agression va démarrer et que les images vont être tournées par les jeunes de la cité de Sevran. Ils les transmettront ensuite à Buzzfeed. Sur ces dernières, Bernard dit simplement qu’il a travaillé dans le monde entier et qu’il n’a jamais eu de situations comme celle-là. Et ça se transforme en « il nous a méprisés », « il ne nous a pas dit bonjour ». Mais quand on vous agresse, vous croyez que votre premier réflexe est de dire bonjour ?! Alors qu’il avait dit bonjour dix minutes avant en plus !

« On accuse Bernard d’être manipulateur. Mais c’est l’inverse ! »

Les « jeunes » disent que Bernard de La Villardière et ses équipes les ont ignorés et ont été « irrespectueux dès le début ». Que leur répondez-vous ?
Bernard n’avait pas rendez-vous avec ces jeunes. Ils n’étaient pas là quand il a rencontré l’imam au tout début et ce sont ces jeunes qui sont eux-mêmes venus au contact de l’équipe. Ils se disent bonjour et ça discute comme vous pouvez le voir dans la nouvelle vidéo.

La question n’est pas de dire bonjour ou pas bonjour d’ailleurs, la question c’est : est-ce que Bernard, sur la voie publique, a le droit de faire l’interview d’un imam, devant la propriété-même de cet imam ? Aujourd’hui, on a donc des endroits où l’on ne peut pas travailler sans l’accord de certains jeunes… Ces derniers prennent ensuite la parole et des grands médias nationaux reprennent tels quels leurs interprétations sans aucune contextualisation, sans aucune contre-enquête….

(...)

Sur Buzzfeed, les « jeunes » accusent aussi M6 de présenter une image déformée de leur quartier et de ses habitants qui seraient systématiquement présentés comme des « voyous » ou des « djihadistes ». Que leur répondez-vous ?
C’est complètement faux ! Est-ce que « Dossier Tabou » montre une image déformée de Sevran ? Absolument pas ! C’est incroyable ! « Dossier Tabou » a été d’une rigueur absolue. Encore une fois, Bernard vient juste interviewer ce monsieur devant la mosquée parce que cette dernière a envoyé de nombreux jeunes de la ville de Sevran en Syrie et en Irak. Ca, ce sont les faits ! A aucun moment, il ne parle de cette cité !

Une des autres critiques des « jeunes » porte sur le commentaire en voix off de Bernard de La Villardière dans « Dossier Tabou ». Ce dernier les présente comme un « groupe de jeunes, un mélange de salafistes et de dealers de drogue ». Comment pouvez-vous affirmer qu’il sont un « mélange de salafistes et de dealers », ce qu’ils récusent d’ailleurs ?
Ils peuvent récuser s’ils le veulent. Si la phrase a été dite, elle ne l’a pas été sans vérification auprès des gens du quartier. Je ne veux pas en dire plus mais je fais totalement confiance à Bernard sur ce point. J’ajoute qu’on a en plus respecté l’anonymat de ces jeunes qu’on ne voulait pas pointer du doigt. Ils sont floutés dans la séquence et ne peuvent pas être reconnus. Ce sont eux-mêmes qui se dévoilent dans la presse !

« Arrêtons le délire ! »

Quelle est votre réaction à la contre-enquête de Buzzfeed ?
Ce n’est pas une contre-enquête. Une contre-enquête est à charge et à décharge.

Ils disent avoir contacté M6 qui s’est contentée de les féliciter « d’avoir pu retrouver ces jeunes »…(...) C’est là où nous, M6, on dit : « Arrêtons le délire ! Arrêtons le délire ! ». Les faits sont là !

Ozap

via http://www.fdesouche.com/775299-agression-de-bernard-de-la-villardiere-m6-repond-aux-jeunes

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS