Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 14:09

Xavier Bertrand. Photo ©SIPA

 

 

 

 

 

 

L'incorrect. Pour le président de la région Hauts-de-France et le sénateur du Pas-de-Calais, le désert français est plus qu'un crime : une faute.

La fracture entre les territoires ruraux et les métropoles ne cesse de s’accroître… C’est le constat amer que nous faisons immanquablement lorsque nous nous rendons dans les communes rurales de notre région. Dans notre pays, deux communes sur trois sont situées en milieu rural, il est donc urgent de nous préoccuper de ces territoires qui continuent de se fragiliser, en tenant compte de leurs spécificités diverses.
 

Les élus ruraux sont courageux et investis

Les élus ruraux sont courageux et investis, nous le savons pour les rencontrer régulièrement. Ils ont à coeur de développer leur village, de conserver des services publics, des commerces de proximité, de voir s’installer de nouveaux habitants, des entreprises, de faire perdurer leur école… Car, c’est bien de cela qu’il s’agit, ils doivent se battre au quotidien pour faire vivre leur commune.

En parallèle, les spécificités de ces collectivités, premier échelon de proximité, sont peu entendues. La baisse des dotations les touche. Elles sont en permanence bousculées par les réformes territoriales engagées depuis plusieurs années, notamment celle de la loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), d’application récente et dont les impacts ne sont pas encore mesurés.

Certaines communes peu peuplées se retrouvent aujourd’hui noyées ou isolées dans une intercommunalité aux frontières larges et où leur voix n’est pas audible. La ruralité est une richesse aux valeurs exemplaires, que nous devons valoriser et non sans cesse malmener.

 

Nous ne pouvons nous résoudre à la désertification de ces territoires

Nous entendons ici et là parler d’une France périphérique, constituée de territoires ruraux qui souffrent d’exclusion et d’enclavement ; nous nous y refusons. De la même façon, nous ne pouvons nous résoudre à la désertification de ces territoires. La ruralité a fait la force et le socle de notre pays, elle est le creuset de nos traditions et le bon sens qui en émane doit être un exemple pour la France.

Il est crucial de mener une politique de long terme et de stabiliser l’organisation de nos territoires. Un aménagement équilibré doit également passer par un niveau de dotation suffisant, afin de permettre à ces communes d’investir, de se développer et de s’adapter aux enjeux actuels et futurs. Le numérique reste l’une des clés de la vitalité des territoires ruraux : pour s’affranchir des contraintes physiques, ces villages ont besoin d’accéder au très haut débit. De plus, son déploiement reste une condition essentielle à l’implantation d’entreprises et donc au développement des bassins d’emplois.

La ruralité n’a que trop souffert, ces dernières années

… Nous avons le devoir d’accompagner les élus ruraux afin de rendre leur territoire attractif, et cela ne se fera pas sans le numérique, sans l’accès aux services publics et aux soins médicaux ni sans un réseau de transport efficient.

La ruralité n’a que trop souffert, ces dernières années. Il est urgent d’agir dans un souci d’égalité des territoires, tout en s’opposant à toute décision qui la pénaliserait de nouveau. L’échelon communal est central dans notre démocratie, il a fondé les bases de notre nation et il est garant d’une stabilité sociétale indispensable. La ruralité peut nous apporter beaucoup, cessons de l’ignorer, écoutons-la et considérons-la.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS