Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 19:50

Der Chef der österreichischen Bundesbahnen, Christian Kern Répondant aux questions de Sputnik, le chancelier autrichien Christian Kern a reconnu que les États-Unis n’étaient plus un partenaire fiable et que les sanctions antirusses nuisaient à l’économie de son pays.

Dans un contexte où les États-Unis abandonnent le jeu politique actuel, comme en témoigne la décision du président Donald Trump sur le retrait de l'Accord de Paris, le chancelier autrichien Christian Kern partage l'opinion d'Angela Merkel et appelle l'Europe à prendre son destin en main.

Il estime que les Européens doivent aller de l'avant, conclure de nouvelles alliances et, en ce sens, la Russie est un partenaire sûr.

 

Évoquant la position de son homologue allemande, M. Kern a signalé qu'il fallait développer une perspective européenne, être plus confiant dans ses propres forces et réduire la dépendance envers les acteurs extérieurs.

« En ce qui concerne la protection du climat, si le président Trump ne veut pas, cela ne signifie pas que nous devons changer de position.
Au contraire, nous devons consentir davantage d'efforts et intensifier la coopération en la matière. Si nous prenons la Russie, la Chine, l'Inde et l'Europe, il y a d'importantes forces qui veulent coopérer et il faut approfondir cette coopération », constate M. Kern.

Il a reconnu que les sanctions antirusses nuisaient à l'économie autrichienne, coûtant 0,3 % du PIB national, ce qui était sensible pour l'Autriche.

« C'est une question délicate, mais l'Europe a formulé sa position. Les sanctions sont discutées, il y aura une discussion sur leur prolongation et le rôle de l'Autriche consiste à y participer », a signalé le chancelier.

Il a reconnu cependant que si le président Trump annulait les sanctions à titre unilatéral, « l'UE devrait bien réfléchir à sa future position ».

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS