Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 18:14

Après l’estimation de janvier, le ministère de l’Intérieur vient de publier le chiffre provisoire de juin qui n’est, habituellement, pas très éloigné du chiffre définitif, tout en lui étant légèrement inférieur. En effet le chiffre du mois de juin est fondé sur les enregistrements, tels qu’ils apparaissent au mois de juin, pour l’année précédente.

L’estimation, en janvier 2017 du nombre de premiers titres de séjour délivrés avait surestimé de près de 15 000 le nombre définitif (262 000 au lieu de 247 436), mais le chiffre provisoire de juin lui était beaucoup plus proche (242 665, soit une sous-estimation de 2 %).

En 2018, l’estimation de janvier, plus prudente, est très proche du chiffre provisoire de juin (255 956 en juin contre 255 550 en janvier). Si la sous-estimation du nombre de premiers titres définitifs délivrés en 2018 est la même que celle observé l’année d’avant (2 %), le nombre définitif pour 2018 devrait donc être proche de 261 000.

[…]Source : Ministère de l’Intérieur, Eurostat, Insee

Un flux en forte croissance

La statistique du ministère de l’Intérieur est établie à partir de l’application de gestion de délivrance des titres de séjour à des étrangers soumis à l’obligation d’en détenir un1. Elle ne mesure pas stricto sensu les entrées, lesquelles ont pu intervenir avant, pas plus qu’elle n’a connaissance des étrangers qui n’ont eu aucun contact en préfecture ou dont le dossier est en cours de traitement. Ces données donnent donc une idée du flux réel plus qu’elle ne le mesure. Mais, la statistique du ministère de l’Intérieur n’est qu’une des sources permettant de se faire une idée de l’immigration étrangère en France.

[…]Source : Ministère de l’Intérieur, Eurostat, Insee

Demandes d’asile, publication du 12 juin 2019 (Source)

De même, ne sont comptés parmi les enfants entrés avec ou sans leurs parents que ceux qui obtiennent un titre de séjour à leur majorité ou à 16 ans s’ils souhaitent travailler. Les étrangers entrés mineurs sont comptés dans la rubrique « Divers » du regroupement des motifs effectué par le ministère de l’Intérieur.

Leur nombre, modeste, a beaucoup augmenté en dix ans : 7 345 en 2018 contre 3015 en 2008. Ces enfants sont donc comptés dans les flux avec un décalage dont l’ampleur varie avec leur âge à l’entrée en France. Figurent parmi eux, les mineurs non accompagnés, du ressort de l’aide à l’enfance lorsqu’ils arrivent en âge de détenir un titre de séjour et qu’ils en obtiennent un.

En 2017, 14 908 personnes ont été déclarées mineurs non accompagnés, dont 96 % de garçons. Ils ont presque tous au moins 13 ans, avec une concentration dans les âges juste avant la majorité (44,7 % ont dit avoir 16 ans et 15,1 % 17 ans), et 62 % d’entre eux sont originaires de Guinée, de Côte d’Ivoire ou du Mali. Le nombre de mineurs non accompagnés pris en charge s’était accru de 85 % par rapport à 2016. Il a sans doute encore augmenté.

D’après les chiffres mis en ligne par le ministère de la Justice, entre le 1er janvier et le 7 juin 2019, soit un peu plus de 5 mois, c’est 8 863 mineurs non accompagnés qui ont été confiés aux Services d’aide à l’enfance des départements, suivant une clef de répartition fixée par décision du 26 avril 20185Source : Ministère de l’Intérieur, Eurostat, Insee

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration