Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 21:14

Le groupe de distribution français Fnac Darty a annoncé dimanche avoir obtenu un prêt de 500 millions d’euros, dont 70 % garantis par l’État, pour « sécuriser la liquidité du groupe » et « préparer la reprise des activités » affectées par l’épidémie de Covid-19.

 

lire >>Qui est le géant allemand Ceconomy, nouveau propriétaire de Fnac-Darty ?

 

Ce prêt, « le premier que l’État français octroie à une grande entreprise française », selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire cité dans un communiqué, a été souscrit auprès d’un pool de banques comprenant Arkéa, BNP Paribas, Bred, CIC, Crédit Agricole CIB, La Banque Postale, LCL, Natixis CIB et Société Générale CIB.

Ce prêt « aura une maturité d’un an, avec option d’extension jusqu’à cinq années additionnelles (avril 2026). Ce nouveau financement permet à Fnac Darty de bénéficier du soutien des institutions bancaires françaises de premier plan, dans un contexte de crise sans précédent », a déclaré le groupe.

« Avec plus de 20 milliards d’euros de prêts accordés à 150 000 entreprises, le déploiement du prêt garanti par l’État est aujourd’hui une réalité pour les entreprises françaises, quelle que soit leur taille », a noté Bruno Le Maire dimanche. « Le prêt garanti par l’État est un levier majeur pour les aider à franchir sans heurt cette période économique difficile », a-t-il ajouté.

 

Pas de dividende

En contrepartie, et pour ne pas s’exposer à des pénalités, Fnac Darty dit également dans un communiqué avoir renoncé à son projet de verser un dividende au titre de 2019 – il avait été fixé à 1,50 euro par action – et décidé de ne pas procéder cette année à des programmes de rachats d’actions.

 

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans FRANCE Economie