Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 14:41

L’analyse définitive de l’Insee sur le taux de pauvreté en France, publiée le 9 septembre 2020 et portant sur l’année 2018, soit la première année du quinquennat d’Emmanuel Macron, montre que le taux de pauvreté est en hausse.

Les inégalités de richesse sont en hausse également ; de quoi faire conserver au Président son surnom de « Président des Riches ».

14,8% de personnes pauvres en France en 2018

Dans son analyse, l’Insee dévoile que le taux de pauvreté en France a atteint 14,8% en 2018, un taux en hausse de 0,7% sur un an. Pour être considéré comme « pauvre », un Français seul ne doit avoir comme budget mensuel qu’un montant inférieur à 1.063 euros. En France, donc, 9,7 millions de personnes disposent d’un budget mensuel pour vivre inférieur à ce montant.

Le seuil de pauvreté est toutefois inégalement réparti selon le statut d’activité. Les chômeurs, sans surprise, sont les plus touchés : quasiment 4 sur 10 (37,8%) sont considérés pauvres. Mais être en activité ne garanti pas un niveau de vie décent : 8,4% des personnes ayant un emploi sont pauvres au sens de l’Insee. Quant aux retraités, leur situation se dégrade : en 2017, 7,6% des plus de 65 ans étaient pauvres, un taux qui a augmenté à 8,7% en 2018 selon l’institut de statistiques.

Malheureusement, on compte également de plus en plus d’enfants pauvres en France : plus d’un enfant sur cinq, 21%, vit dans une famille en situation de précarité.

Les inégalités de richesse se creusent

Cette dégradation du niveau de vie épargne les riches : alors qu’en moyenne le niveau de vie des personnes des trois premiers déciles de richesse en France a baissé (-1,6% pour les plus pauvres, -0,4% pour le troisième décile), le niveau de vie du 9e décile, les plus riches, a augmenté de 0,6%. De fait, les inégalités de richesse se sont creusées.

Les 10% les plus pauvres ne disposent que d’un niveau de vie inférieur à 11.210 euros par an ; inversement, pour se situer dans les 10% les plus riches, il faut désormais avoir un niveau de vie de 39.130 euros, plus de trois fois plus. Et l’augmentation du niveau de vie, souligne l’Insee, est encore plus importante pour les 5% les plus riches : il augmente de 1,2% en 2018 sur un an.

source

Partager cet article

Repost1
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS