Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 02:37

« Notre système de soins est le meilleur au monde ! Il n’est pas étonnant que l’on vienne de loin pour en bénéficier…

Les Sénégalais débarquent en charter à Roissy pour suivre une chimiothérapie à l’hôpital Saint-Louis, les Chinois viennent se faire enlever la prostate, les insuffisants rénaux des pays de l’Est affluent en car pour profiter d’une dialyse… Et qui finance tout ça ? La France. »

Si le Dr Didier Legeais, chirurgien urologue à Grenoble et vice-président de l’UCDF (Union des chirurgiens de France), affirme ne jamais refuser de soigner un patient, quelle que soit sa nationalité, il déplore que les pays d’origine ne prennent pas en charge ces opérations, souvent extrêmement coûteuses.

« Que les étrangers réclament nos compétences, c’est une excellente nouvelle, argue-t-il. Mais que les Français financent la santé de leurs voisins, n’est-ce pas stupéfiant? Notre pays est devenu une véritable vache à lait médicale. »…

En cause, la « philosophie de supermarché », dénoncée par de nombreux médecins, où l’on se porte candidat à une greffe « comme l’on fait la queue chez le boucher ». Pour bénéficier de l’AME, soit de la prise en charge à 100 % des soins médicaux et d’hospitalisation sans avoir à avancer les frais, il suffit de justifier d’une résidence ininterrompue de trois mois en France et d’un revenu inférieur à 634 euros par mois. 

« C’est très facile, confie Mounia, Marocaine de 32 ans, à la veille d’une opération de l’appendicite. Vous pensez bien qu’on ne laisse pas dans la rue ceux qui ne remplissent pas les critères. Les soins sont gratuits, alors pourquoi se priver ?

Certains en profitent pour dépenser quelques milliers d’euros en chirurgie esthétique ou pour des opérations qui ne relèvent plus de l’urgence… »

Résultat, au chapitre des dépenses, de janvier à septembre, l’AME aurait déjà coûté 613 millions d’euros, ce qui revient à 818 millions en 2013, contre 700 millions les années précédentes (+ 16,4 %).« Et même 897 millions, calcule Claude Goasguen, si l’on inclut la perte de recettes liée à la réforme de tarification voulue par le gouvernement Ayrault. » Les bénéficiaires de l’AME, « ce sont 500 000 personnes, avance le Dr Legeais, et un déficit d’un 1,7 milliard payé par l’État français pour les seuls soins des non-cotisants. »

À gauche comme à droite, on en appelle à davantage de contrôle et de transparence…

Le Point,

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science