Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 02:16

Les autorités iraniennes ont triomphalement annoncé la dernière découverte de leurs savants : une scie électrique pour découper les membres. Cela s'appelle le progrès technologique.

 

Des nouvelles encourageantes nous parviennent de Téhéran. Ça n'arrive pas souvent. En effet – et comme nul ne peut l'ignorer, ce pays passe pour être diabolisé par les médias occidentaux. Le régime des mollahs est ainsi fréquemment qualifié de moyenâgeux. Les plus méchants disent qu'il en est à l'âge de pierre. Les plus modérés écrivent qu'il en est à l'âge de fer.

Tout cela est assurément injuste. C'est pourquoi les médias officiels de Téhéran, soucieux de corriger cette détestable image, viennent – photos à l'appui – d'annoncer une nouvelle découverte technologique due au génie de la République islamique. En un grand bond en avant, l'Iran est passé de l'âge de fer à l'âge électrique. Au vestiaire, les couteaux, sabres et haches qui servaient à amputer en application de la charia!

Nous avions nous autres, pauvres Français, inventé le fil à couper le beurre. Les techniciens iraniens ont inventé la machine (toute électrique) à couper les mains et les bras. Une petite scie circulaire qui fait le travail rapidement et avec une efficacité garantie : pas besoin de s'y reprendre à deux fois. Sur les photos diffusées par les médias officiels de Téhéran on voit un homme, les yeux bandés, mettre son doigt dans la machine. Il s'agit, nous dit-on, d'un individu condamné pour vol, recel et adultère. Outre l'amputation de son doigt, il recevra 99 coups de fouet et passera trois ans en prison.

Sur la photo, le condamné n'a pas l'air de trop se plaindre. Il est vrai qu'on ne lui enlève qu'un doigt : en Iran, et souvent, on coupe beaucoup plus. Fini, disions-nous, l'âge de fer. C'est un peu moins vrai pour l'âge de pierre. On en garde encore quelques-unes, la lapidation étant toujours en vigueur dans le code pénal iranien… A l'heure qu'il est, nous ne savons pas encore si l'Iran, très jaloux de son savoir-faire, envisage des transferts technologiques de sa machine à couper vers l'étranger.

D'autres nouvelles réjouissantes – vraiment réjouissantes celles-ci – nous arrivent également de Téhéran. Un sociologue proche des mollahs au pouvoir vient de lancer un cri d'alarme concernant la télévision officielle (la seule autorisée) de la République islamique. Il se lamente, pointant du doigt sa "décadence". Les Iraniens, ne la regardent, déclare-t-il, "que deux minutes par jour" ! La télévision officielle ne diffuse pour l'essentiel que des émissions religieuses : ceci explique peut-être cela.

Ce que les Iraniens regardent en revanche, et en masse, ce sont les télés satellitaires en iranien diffusées à partir de Londres et de New-York. C'est pourquoi des forêts d'antennes paraboliques recouvrent les maisons des grandes villes iraniennes. De temps en temps, des pasdarans viennent les arracher. Mais il y en a trop, alors ils baissent les bras.

Les images de ces télévisions montrent des jeunes filles, le plus souvent très jolies, et toujours court vêtues. Il y a des chansons, de la danse, des films, des émissions de variété. La vie, quoi. La vie telle que la jeunesse iranienne a envie de la vivre. Et cette vie-là triomphera sans aucun doute un jour des promoteurs des machines à amputer.


source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions