Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 14:19

Les citoyens excédés se rassemblent dans la rue, poussant hors de leur lice traditionnelle les syndicats qui s'en vont vociférer ailleurs.

Le tricamérisme de fait s’est installé en France !

Confronté aux couacs gouvernementaux, et revirements en série, le Président pouvait, en particulier sur des sujets de société, recourir au référendum pour sortir par le haut des labyrinthes qui butent régulièrement sur de pitoyables impasses. Oublions celui, dit d’initiative populaire (ou partagé), que l’on a fait miroiter aux citoyens en 2008 et qui ne peut être initié que par un nombre élevé (185) de parlementaires. Autant dire que ce serait une manière de s’auto-flageller pour les représentants du peuple.

Mais si l’on comprend que ceux de la majorité n’ont aucun penchant pour l’autocensure, pourquoi l’opposition qui en réunit suffisamment (199 UMP + 30 UDI) ne s’en est-elle pas saisie ? Probablement par crainte du même retour de bâton après une alternance.

Alors, les citoyens déçus puis excédés se rassemblent dans la rue, poussant hors de leur lice traditionnelle les syndicats qui s’en vont vociférer ailleurs. Les agrégations désordonnées sont devenues rapidement, en moins d’un an, structurées, organisées et quasi exemplaires depuis la dernière. 200.000 personnes, voire 1.000.000, c’est considérable ! Ce n’est pas encore le dixième des électeurs inscrits (environ 4.600.000) requis pour soutenir le susdit et nébuleux référendum d’initiative populaire, mais beaucoup plus élevé que le pourtant très pléthorique Parlement avec ses 927 membres !

C’est beaucoup plus courageux aussi !

Après le refus du Conseil économique, social et environnemental de recevoir la pétition des 700.000 signataires contre le mariage pour tous, alternative civique et pacifique au défaut de référendum, une fracture profonde s’est ouverte entre les citoyens et leurs élus.

En étant enfin entendue par le Président, la rue est devenue, de fait, la troisième Assemblée de notre République. Une chambre très basse mais largement étalée qui n’a pas besoin de prime de chauffage pour revigorer la démocratie en hiver !

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique