Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 01:05

I

 

Mgr Ignace Éphrem Joseph III Younan, patriarche catholique syriaque, déclare à l'AED :

Nous ne sommes partisans de personne. Je le répète : Nous voulons seulement jouir des mêmes droits que tous les autres. À supposer que nous prenions parti, ce serait pour le peuple syrien. Mais de nos jours, si quelqu’un ne s’exprime pas contre Assad, on dit immédiatement qu’il est partisan d’Assad.

Savez-vous exactement qui se trouve de l’autre côté et si ces forces reconnaîtront les droits civils, la Charte des Nations-Unies ?

L’Union européenne se trompe-t-elle en prenant parti pour les rebelles ?

Permettez-moi d’être franc. Nous sommes en présence de beaucoup d’hypocrisie. De nombreux gouvernements ne pensent qu’à leurs intérêts économiques.

Le destin des chrétiens au Proche-Orient n’a aucune espèce d’importance pour eux, sinon, ces gouvernements s’engageraient en faveur de l’égalité devant la loi, du respect des droits de l’Homme pour tous, même dans des pays où le soi-disant printemps arabe n’a pas eu lieu. 

Il y a plus d’un an, nous avions déjà affirmé que le printemps arabe apporterait le chaos et la guerre civile. Cela n’a rien d’une prise de parti pour ou contre Assad ou l’un des autres potentats de la région. C’est une question de droits identiques pour tous. C’est une question relevant de la primauté des droits de l’Homme et non de la primauté d’une religion. L’intégration et la coexistence ne peuvent fonctionner que si la première primauté est respectée. Je l’ai dit au Gouvernement français à Paris et je vous le répète.

 À long terme, l’islam fondamental refuse le dialogue d’égal à égal. Si l’Union européenne prenait au sérieux ses principes des droits de l’Homme, elle s’engagerait ouvertement en faveur de l’avenir des jeunes générations dans cette région du monde. Mais nous sommes confrontés à beaucoup d’opportunisme économique. [...]"

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions