Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 02:24

Visionnaires. Ils ont dit la vérité, trop tôt. La bien-pensance leur a déclaré la guerre, mais la réalité leur a donné raison.
bougrabSes larmes ont ému la France entière. Ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, laïque convaincue, fervente républicaine, Jeannette Bougrab, compagne du dessinateur Charb, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo assassiné le 7 janvier, a surmonté sa peine pour dire, sur le plateau de BFM TV, son rejet de l’islamisme radical. Mais sa clairvoyance et sa détermination à nommer le mal (« c’est le mot guerre qu’il faut employer », dit-elle) auront suffi à convaincre certains ayatollahs de la bien-pensance de l’attaquer. Humiliée par ses contempteurs, qui sont allés jusqu’à nier sa relation avec Charb (elle a demandé à ses amis de publier les photos prouvant leur relation), Jeannette Bougrab paye surtout le tribut de sa libre parole. Elle en a l’habitude : en 2011, Matignon l’accusait déjà de « haute trahison », lorsqu’elle était ministre, pour avoir refusé d’accréditer le terme d’« islamisme modéré »…

Comme elle, d’autres résistants de la première heure ont été voués aux gémonies pour avoir alerté l’opinion des dangers de l’islamisation du pays.

zemmour_rioufol_iafrate_jbv_newsÉric Zemmour le premier, licencié d’une chaîne de télévision pour avoir pointé la radicalisation de l’islam des banlieues et désormais placé sous protection policière après avoir reçu des menaces de mort. Michel Houellebecq, coupable d’avoir anticipé avec son livre Soumission, dans la France de 2022, l’avènement d’un islamisme qui n’a de modéré que le nom. Notre confrère Ivan Rioufol, cloué au pilori pour avoir sommé, sur RTL, les musulmans de se désolidariser des attaques terroristes, à l’heure où 70 écoles voyaient la minute de silence en hommage aux victimes perturbée et où fleurissaient sur les réseaux sociaux les messages de soutien aux frères Kouachi…

Avant eux, d’autres ont connu les foudres du système médiatique et de la bien-pensance : notre chroniqueur Robert Redeker, sous la menace d’une fatwa depuis 2006 pour avoir dénoncé l’intégrisme musulman, la démographe Michèle Tribalat, critiquée pour avoir démontré le poids toujours croissant d’une immigration ayant rendu l’assimilation impossible, Malika Sorel, infatigable porte-drapeau de notre modèle républicain, Laurent Obertone, qui diagnostiquait, dès 2013, l’ensauvagement de la société, sur fond d’islam radical et d’immigration massive, Gilles Kepel, dont les travaux sur la “hallalisation” des banlieues françaises n’ont pas suffisamment alerté les autorités…

Face à ce constat implacable, Valeurs actuelles s’est entretenu avec deux de ces résistants : l’écrivain Boualem Sansal, censuré en Algérie pour sa critique contre les islamistes, et la jeune Lydia Guirous, menacée pour sa dénonciation de la « gangrène » obscurantiste régnant dans les banlieues. Parce que, comme le disait Boris Vian, « les prophètes ont toujours tort d’avoir raison ». Leurs interviews sont à lire sur "Valeurs actuelles".

Geoffroy Lejeune

vu sur : http://www.lepeuple.be/rioufol-bougrab-zemmour-des-resistants-face-a-lislamisme/43006

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société