Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 02:51

Alors que quelque 25’000 demandes d’asile ont été déposées en Suisse depuis janvier, la Confédération estime que le nombre de requêtes sera de 27’000 à 31’000 l’an prochain.

La hausse des demandes d’asile devrait se poursuivre l’année prochaine. Selon les pronostics de l’Office fédéral des migrations (ODM), le nombre de demandes pourrait s’élever entre 27’000 et 31’000, contre 22’000 depuis le début de cette année. Malgré cela, la Confédération estime que la pile des dossiers pendants devrait diminuer.

« La pression migratoire persistera », a déclaré jeudi à Berne le directeur de l’ODM Mario Gattiker.

Le début du 2e semestre 2014 a été marqué par une forte hausse des demandes d’asile, selon les chiffres publiés jeudi par l’Office fédéral des migrations à l’occasion de son bilan annuel. Entre juillet et septembre, 7825 requêtes ont été déposées, soit 45% de plus qu’au précédent trimestre.

Cette situation est avant tout liée à la guerre en Syrie, qui  pousse les candidats à l’asile vers la Turquie puis les Balkans, avant d’arriver en Suisse. Plus de 300 Syriens, en moyenne, ont déposé une demande d’asile chaque mois depuis janvier.

L’autre région responsable de cet afflux est la Libye. Plus que jamais, l’effondrement des structures étatiques a fait disparaître tout contrôle aux frontières.

Les passeurs font la loi, générant un flux constant de migrants, venus de la Corne de l’Afrique et de l’Erythrée en particulier, vers la Méditerranée et l’Italie avant de rejoindre la Suisse.

L’ODM constate que les autorités italiennes ont été complètement dépassées l’été dernier par l’ampleur des arrivées. Beaucoup de migrants n’ont pas été enregistrés comme prévu par les procédures Dublin. Cette situation complique ensuite les renvois par la Suisse.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration