Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

9 août 2017 20:46

 

 

Plus de 300 clandestins africains subsahariens ont forcé, le 6 août dernier, la frontière espagnole de Ceuta, l’enclave espagnole en territoire marocain. Un véritable assaut qui a pris de court les douaniers des deux pays.

Il s’est produit au point frontalier du Tarajal où les migrants sont arrivés en courant en un groupe compact qui a réussi à pénétrer en territoire espagnol jusqu’à la place Jean XXIII, vers 5 heure du matin, en empruntant le passage pour les voitures et les piétons.

Selon le ministère de l’Intérieur espagnol 10 751 migrants illégaux sont entrés en Espagne par terre ou mer durant les 6 premiers mois de l’année, 3 204 par l’enclave de Ceuta et Melilla. Le passage était à ce moment-là peu gardé parce qu’une majorité de douaniers espagnols et marocains étaient occupés à renforcer la clôture, ayant eu vent d’une possible tentative d’assaut en masse de migrants. Mardi dernier 73 Africains avaient réussi à escalader la clôture haute de 6 mètres.

Les images montrent, comme bien souvent, des hommes jeunes et forts qui se laissent aller à des scènes de liesse et des délires de joie agressifs… ils fêtent une invasion sans résistance !

Que les clandestins africains, attirés par une Europe qu’ils croient être un Eldorado de béatitudes, essayent de passer à tout prix est une chose qu’on peut à la limite concevoir mais que les autorités espagnoles, qui les voient, sous leurs yeux, commettre ce délit de passer une frontière en la prenant d’assaut, les hébergent et les nourrissent par la suite comme si de rien n’était, est raisonnablement inqualifiable. Quel meilleur signal pour attirer d’autres clandestins à faire de même ! Alors que la normalité voudrait qu’ils soient manu-militari renvoyés de l’autre côté de la frontière, sans attendre.

Les Occidentaux bien-pesants sont vraiment des masochistes !

Francesca de Villasmundo  

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS