Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

6 novembre 2013 02:42

logo-beta

Le site américain Top Ten List, (le top dix) vient de dresser la liste des 10 pires politiciens au monde… charmant.

10.  Rob Anders

Rob-Anders

Robert J. Rob Anders est un politicien canadien ; Il s’est fait une mauvaise réputation parce qu’il s’endort un peu partout. La dernière fois, ce fut lors d’une réunion du Comité des anciens combattants. Il en a été, depuis, exclus.

9.  Rod Tam

ROD-TAM

Rod Tam est l’ancien législateur d’Honolulu. Il s’est fait une réputation et un surnom : “le conseillé affamé” pour avoir utilisé les fonds de sa campagne électorale pour se taper la cloche avec sa famille, ses amis et ses électeurs dans les meilleurs restaurants. Il a été reconnu coupable de vol au troisième degré.

8.  Ernest Bai Koroma

Ernest-Bai-Koroma

Ernest Bai Koroma est un politicien, président du Sierra Leone depuis 2007, et il dirige son pays comme une région tribale. Il a fait de la pauvreté la fierté nationale, et n’a pas réduit la corruption de son pays, endémique dans sa tribu.

7.  John Boehner

John-Boehner

John Andrew Boehner, républicain, est le président de la Chambre des représentants des États-Unis. Selon les résultats d’un sondage récent, seulement 6% des Américains considèrent que le Parlement fait du bon travail.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

6.  C C Patil

C-C-Patil

C C Patil est un politicien indien et ancien ministre de la femme et de l’enfance. En 2012, un caméraman de télévision l’a filmé en train de regarder un film porno sur son portable pendant une réunion parlementaire. Son parti l’a contraint à la résignation immédiate.

5.  Julia Gillard

Julia-Gillard

Julia Eileen Gillard est l’ex premier ministre d’Australie. Elle a été harcelée par les médias – oui, de gauche – accusée de promouvoir le racisme, d’ignorer la théorie du genre, et de ne pas avoir créé de ministère du statut de la femme. Sa cote dans les sondages s’est écroulée.

4. Lisa Hanna

Lisa-Hanna

Lisa Hanna a été Miss World 1993, et elle est membre du parlement jamaïcain. En tant que Ministre de la jeunesse, elle a à peu près échoué dans toutes ses missions, faisant de son ministère la risée de la classe politique.

3. Altaf Hussain

Altaf-Hussain

Altaf Hussain est un politicien pakistanais qui a battu un triste record : celui de la violence pour arriver au pouvoir. Il a été accusé de diriger une milice armée impliquée dans le trafic de drogue, extortion et vol de terres. Il est également accusé de meurtre du leader de son parti, le Dr Imran Farooq, et de blanchiment d’argent. Scotland Yard enquête sur son cas. La BBC l’a surnommé « le politicien pakistanais le plus controversé ».

2. Silvio Berlusconi

Silvio-Berlusconi

Silvio Berlusconi a été trois fois premier ministre, en Italie, de 1994 à 1995, 2001 à 2006 et 2008 à 2011. Il a été condamné à un an de prison pour fraude fiscale, et il est toujours sous le coup d’une plainte pour avoir utilisé les services d’une prostituée mineure. Il lui est également reproché d’avoir plongé l’Italie dans les dettes, à hauteur de 2 trillions d’euros.

1.  Francois Hollande

tee_shirt-pas_besoin-b

Francois Gerard Georges Nicolas Hollande est le président actuel de la France et le co-prince d’Andorre. Il était auparavant le premier secrétaire du Parti socialiste de 1997 à 2008. Selon les derniers sondages, seulement 15% des Français ont une opinion favorable de lui. Le chômage a énormément augmenté sous sa présidence, et il franchit maintenant tous les reccords. Il a implémenté des changements dans la fiscalité qui a incité de nombreux riches entrepreneurs à quitter le pays. Il est l’un des plus grands défenseurs du socialisme en Europe, à un moment ou l’Europe a cruellement besoin d’innovation, de moins de dépenses publiques, de croissance et de liberté d’entreprendre.

 

 

 

eproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.toptensworld.com/2013/07/19/top-10-worst-politicians-in-the-world-of-2013/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
6 novembre 2013 02:02

Je me prosterne devant le courage, la lucidité, l’abnégation et, surtout, le patriotisme de cette jeune femme, Diane Lazarevic, dont le père, Serge, est depuis plus de trois années l’otage au Mali des terroristes d’AQMI. 
Elle s’insurge et crie sa colère devant la rançon payée pour libérer ces 4 autres otages car ces 25 millions d’euros (20 aux ravisseurs et 5 aux intermédiaires) vont servir (cela ne fait aucun doute) à armer ces djihadistes et leur permettre de tuer, d’enlever plus facilement et en plus grand nombre des militaires et des civils français.

 
Elle sait que son père risque de ne pas revenir, d’être abattu à chaque instant puisqu’il n’est qu’un « anonyme », mais n’accepte pas cette forme de chantage.
Diane, tout en participant à la joie des familles de retrouver les leurs, a eu la décence de ne pas s’élever contre la médiatisation outrancière organisée pour la réception de ces quatre otages par un Président de la République et un gouvernement qui ne sont absolument pas concernés par ce dénouement heureux, dû uniquement au versement de cette rançon.
**Combien de temps allons-nous continuer à financer et à armer ces groupes islamistes contre lesquels nous sommes en guerre au Mali depuis des mois ?
M. Fabius, le ministre des Affaires Etrangères, avec sa mimique de faux-témoin, a beau affirmer qu’aucune rançon n’a été versée « par la France », il n’en est pas moins vrai qu’AREVA a payé à la place de l’Etat et que ces 25 millions d’euros seront déduits de ses prochains impôts… par un arrangement « intime ».
Veut-il faire croire aux imbéciles que nous sommes que ces terroristes ont entretenus, nourris, promener et maintenu dans la meilleure forme possible, et cela durant plus de trois années, des otages qui ne leur rapporteraient rien ?
**Aujourd’hui Serge Lazarevic et les otages, qui n’ont pas la chance d’appartenir à un immense groupe international, continuent à croupir dans les sables maliens. 
Deux poids, deux mesures, même devant la mort !
Nos dirigeants français, quels qu’ils soient, sont des pleutres qui ne songent qu’à l’image qu’ils veulent donner à leurs concitoyens et cela contrairement aux gouvernants des pays qui refusent le chantage aux otages.
Des américains, des russes, des anglais, des australiens, des italiens sont enlevés par ces groupes terroristes sans qu’on en entende parler, sans que leurs portraits ne soient affichés aux frontons des hôtels de ville (servant ainsi d’attachés de presse et de publicité aux terroristes islamistes) et sans paiement de rançon car les ravisseurs n’ont que l’alternative de les assassiner ou de les relâcher.


**Quel sera le comportement médiatique du Président de la République, des ministres des Affaires Etrangères et de la Défense ainsi que de tout le gouvernement si on apprenait demain l’exécution de Serge Lazarevic ? Comme l’a été son ami Philippe Verdon ? 
**Viendront-ils nous affirmer, la larme à l’œil, que tout a été fait pour les libérer ?
**Embrasseront-ils Diane Lazarevic ??

 

manuel gomez

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
5 novembre 2013 02:19

Selon une source nigérienne proche des négociateurs, c’est en contre-partie du paiement de 20 à 25 millions d’euros que les quatre otages d’Areva ont été libérés. Cette somme comprend la rançon exigée par les ravisseurs, mais également le salaire exigé par les « intermédiaires ».

Selon Le Monde, cet argent a été versé directement par la France via les fonds secrets alloués aux services de renseignement, avec l’accord direct de François Hollande.


N’étant plus à un mensonge près, le gouvernement a une nouvelle fois démenti le versement de toute rançon, sans donner une raison rationnelle qui expliquerait sinon la délivrance des prisonniers.

 

http://www.lexpress.fr/pictures/741/379539_iyad-ag-ghali-le-leader-du-groupe-islamiste-arme-ansar-dine-g-le-7-aout-2012-a-kidal.jpgSelon une source touarègue, qui a confirmé le versement d’une rançon d’environ 20 millions d’euros, c’est l’impunité accordée à Iyad Ag Ghaly, chef d’un ancien groupe de rebelles touaregs reconverti dans la lutte djihadiste, les Défenseurs de l’Islam, ainsi qu’à ses proches, qui a été déterminante dans les négociations.

 

Alors que la prise d’otages avait été effectuée en 2010, ce n’est qu’hier que le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour enlèvement et séquestration en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste et mise en danger de la vie d’autrui.

Une source judiciaire citée par la presse a précisé que « l’ouverture de cette enquête n’était pas liée à la libération des otages ».

 

Source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
3 novembre 2013 02:56

ottomanoisme.jpg

 

"En visite au Kosovo le 23 octobre, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé : « Le Kosovo c’est la Turquie, et la Turquie c’est le Kosovo. Nous sommes tous les enfants du même pays, forts et unis comme des frères. Nous partageons la même histoire et la même civilisation. » De tels propos démontrent bien que ce voyage était loin de s’inscrire dans une simple logique de coopération économique. Si ces déclarations ont provoqué la colère des autorités serbes, elles s’inscrivent pour Erdogan dans une logique politique évidente tout autant qu’effrayante". Lire l'article dans Minute du 30 octobre


 

Rappel: l'UMP a voté à Strasbourg 2,26 miliards d'euros de crédits de pré-adhésion pour la Turquie. Fonds destinés à développer son agriculture et ses infrastructures."En visite au Kosovo le 23 octobre, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé : « Le Kosovo c’est la Turquie, et la Turquie c’est le Kosovo. Nous sommes tous les enfants du même pays, forts et unis comme des frères.

Nous partageons la même histoire et la même civilisation. » De tels propos démontrent bien que ce voyage était loin de s’inscrire dans une simple logique de coopération économique. Si ces déclarations ont provoqué la colère des autorités serbes, elles s’inscrivent pour Erdogan dans une logique politique évidente tout autant qu’effrayante". Lire l'article dans Minute du 30 octobre

Rappel: l'UMP a voté à Strasbourg 2,26 miliards d'euros de crédits de pré-adhésion pour la Turquie. Fonds destinés à développer son agriculture et ses infrastructures.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
3 novembre 2013 02:04

Le Canada y participera.

Hafedh Bouakez, professeur agrégé à l'École des Hautes Études Commerciales de Montréal, a qualifié la finance islamique de l'un des «canulars les plus notoires du XXIe siècle».

La finance islamique n'a rien «d'éthique». Elle est construite sur l'esclavage, l'oppression des minorités, des femmes, des esprits libres etc.

Question pour nos dirigeants : Combien, pour l'âme de la démocratie ?

Finance-islamique
______________________

Du 29 au 31 octobre prochains, Londres accueille le 9e Forum économique islamique mondial.

Forum-finance-islamiqueC’est la première fois qu’un pays non musulman est l’hôte d’un tel événement. La place de l’économie islamique dans le monde, mais avant tout de la finance islamique, est de plus en plus importante et se répand bien au-delà des pays musulmans, même s’ils demeurent toujours en pointe en la matière, à l’instar de Dubaï qui tend à devenir le pivot de cette économie en plein essor.

Jusqu’ici peu connue des non musulmans, la finance islamique a le vent en poupe. Elle représente aujourd’hui près de 500 milliards d’euros d’investissements à travers le monde. Elle regroupe l’ensemble des transactions et produits financiers conformes aux principes de la loi islamique, la charia : respect du principe de partage des pertes et des profits, interdiction de l’intérêt, de l’incertitude, de la spéculation, mais également interdiction d’investissement dans des secteurs considérés comme haram, c’est-à-dire illicites (alcool, tabac, paris, etc.).

Des instituts financiers islamiques existent dans plus de 75 pays. Aujourd’hui, afin d’attirer les investisseurs de pays du Proche-Orient, du Golfe mais aussi du Maghreb, de nombreux Etats non musulmans ont mis en place des aménagements pour favoriser les montages de finance islamique. Car de nombreux musulmans pratiquants rechignent encore à épargner ou à investir en raison des contradictions entre le système financier occidental classique, fondé sur l'intérêt, et la charia.

Les banques islamiques fleurissent aux quatre coins du globe. Londres reste tout de même leader en la matière, même si Bruxelles a récemment annoncé vouloir devenir la capitale européenne de la finance islamique.

Le Royaume-Uni, tout comme la France qui, depuis 2008, lorgne sur cette manne financière, ne se cantonne pas à la finance islamique stricto sensu mais s’ouvre de plus en plus à l’économie islamique dans sa globalité.

Parce que d’islamique, il n’y pas seulement la finance. L’ensemble des produits halal (des tubes de dentifrices aux boissons gazeuses en passant par l’alimentaire), le secteur du tourisme, l’éducation, la culture, les assurances, conformes à la loi islamique constituent ainsi cette économie aujourd’hui mondialisée.

Actuellement, l’économie de biens et de services conformes à la charia est estimée à 8 000 milliards de dollars, soit 5 900 milliards d’euros, pour une population mondiale de 1,6 milliard de musulmans. 

Le taux de croissance annuel de l’économie islamique mondiale est de 10% à 15%, quand le taux de croissance de l’économie mondiale est de 3,3% en 2013 selon les prévisions du FMI.

Dès lors, l’engouement des grandes puissances occidentales à se tourner vers cette économie, dont le Royaume-Uni a été le précurseur en 2006, est compréhensible. Mais la bataille est rude, d’autant que les dernières annonces venant des Emirats arabes unis affichent une ambition démesurée.

Lire la suite "Forum mondial sur la finance conforme à la charia à Londres (29-31 octobre)" »

Source : RFI, 8 octobre 2013


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
2 novembre 2013 23:27

 

En 5 minutes, le vrai visage des commissaires européens et la fin des illusions nationales… pour ceux qui en avaient encore :

Les autorités européennes ont voulu faire disparaître cette vidéo. N'hésitez pas à la dupliquer et à la partager par prudence (soyons vigilent face à la censure) !

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
1 novembre 2013 02:49

Alors que le Moyen-Orient souffre une nouvelle fois de la guerre des religions, le premier congrès général pour les chrétiens d’Orient s’est réuni au Liban.

Le Point.fr a rencontré l’organisateur du congrès général pour les chrétiens d’Orient, le docteur Fouad Abou Nader, actuel président du parti libanais le Front de la liberté et ancien chef de la résistance chrétienne au Liban aux côtés de Bachir Gemayel.

Le Point.fr : Pourquoi avoir organisé un tel événement ?

Nous avons organisé ce premier congrès de l’Assemblée des chrétiens d’Orient pour plusieurs raisons. Avec les révolutions, les coups d’État, les guerres civiles et le terrorisme qui secouent des territoires qui s’étendent du Maroc jusqu’au Pakistan, nous, chrétiens d’Orient, devions nous réunir pour unifier notre vision, penser notre avenir dans cette région, évaluer nos relations avec les musulmans, qui nous considèrent parfois comme des citoyens de seconde zone. Au Moyen-Orient, la religion et l’État sont indissociables. Il est donc capital pour nous d’étudier nos rapports avec les institutions étatiques, de revendiquer nos droits et une véritable citoyenneté, d’analyser notre problème démographique ainsi que l’émigration touchant nos communautés et enfin de faire face ensemble aux menaces sur nos vies. [...]

Les chrétiens d’Orient sont-ils abandonnés par l’Occident ?

Je pense que les gouvernements occidentaux ne prennent pas la mesure de ce qu’en France on appelait « la question des chrétiens d’Orient ». Si l’islam a droit à une place en Occident, le christianisme a également droit à la sienne en Orient. Avec ce premier congrès, nous voulons porter haut et fort la question des chrétiens d’Orient en Europe et dans le monde. Nous demandons à être reçus et écoutés par les chefs d’État et de gouvernements, ainsi que par les ministres des Affaires étrangères et chefs des principaux partis d’opposition en Occident, à commencer par la France, avec qui nous avons des liens historiques très forts. Nous ne demandons pas de protection, nous ne voulons pas de protection de la part de l’Occident ou des musulmans dans le cadre de la dhimmitude. Nous exigeons une protection par l’État dans lequel nous vivons, au même titre que tout autre citoyen.

Comment convaincre l’Occident des enjeux autour des chrétiens d’Orient ?

Je répondrai par une autre question : comment réussir pacifiquement l’intégration de l’islam en Occident si, en Orient, le christianisme venait à disparaître par la force ? Les enjeux autour des chrétiens d’Orient les dépassent. Les enjeux sont le christianisme, le rapport avec l’islam, la liberté, l’égalité, l’humanité, le droit, la femme, l’enfant, le rôle de l’État de droit, la citoyenneté, le dialogue des cultures et des religions. En deux mots, l’avenir du monde est en jeu !

Si les chrétiens venaient à disparaître de l’Orient, préparez-vous en Occident à refouler la vague déferlante des islamistes. La France ne reçoit-elle pas déjà des menaces terroristes pour son implication dans les conflits malien, afghan, libyen et peut-être bientôt syrien ?

Le Point

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
1 novembre 2013 02:00

A Hong Kong, certains logements sont si petits qu’ils ressemblent au mieux à des placards, au pire, à de véritables cages. Selon une association locale, 170.000 personnes vivraient dans ces pièces minuscules: des hommes célibataires venus de chine continentale, des retraités qui manquent d’argent, ou encore des familles entières, en attente d’un logement social.

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
31 octobre 2013 02:27

Nous savons que plusieurs articles ont déjà été écrits sur des sujets proches autour de la polémique sur « Zwarte Piet ». Je reprends néanmoins la plume, car l’ambiance générale à l’ONU reste malsaine. Cela pue la chasse à la culture occidentale, aux motifs douteux. La volonté de nuire à notre civilisation !

images[7]Pour clarifier mon propos, j’ai horreur du racisme et il est évident que rien ne le justifie. Nous pensons toutefois, que certains responsables, dans des organisations internationales et locales jouent un jeu pervers et dangereux pour jeter le discrédit sur les Citoyens Européens. Les raisons de ces comportements commencent à apparaître en filigrane.

Les occidentaux ne peuvent plus tout simplement parler leurs langues dans leur complétude ou vivre leur folklore.

Nous allons devenir les esclaves de la bien-pensance onusienne et mondialiste. Revenons un instant sur ce qu’a déclaré la « Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme », une Jamaïcaine, Verene Sheperd, à la télévision néerlandaise. Elle dit, je cite d’un média : « Ne pas comprendre que les gens aux Pays-Bas, ne peuvent pas voir qu’il s’agit d’un retour à l’esclavage et qu’au 21ième siècle, cette pratique devrait cesser ». Elle parlait bien sûr de la fête de St Nicolas (accompagné du Père Fouettard).

Parlons clair : c’est de la calomnie et de l’insulte ! Surtout de la part d’une responsable de ce niveau. Les Autorités Néerlandaises devraient demander des excuses publiques et demander son rappel à l’ONU, immédiatement pour sanction. Ne nous faisons aucune illusion, l’ONU ira farfouiller dans tout notre folklore européen, y compris chez nous, en Belgique. Je me demande pour quelles missions ces fonctionnaires Onusiens sont payés ? N’y-a-t-il pas des sujets qui demanderaient une attention majuscule ? Des exemples foisonnent : les massacres et viols du Kivu, qui apparemment ne soulèvent pas d’indignation de ce Haut-commissariat. Les assassinats collectifs et viols, dans toute une série de pays et des droits des femmes bafoués de manière généralisée dans des régions entières du globe, sans oublier les esclaves dans certains émirats.

Là, nous n’entendons pas la Commissaire. C’est pourtant des drames énormes.Elle préfère investiguer sur des faits anodins, sans aucune connotation, pour culpabiliser l’Europe, qui dans sa naïve candeur, octroie des sommes colossales pour aider les pays émergents et entretenir des parvenus onusiens. Préparez-vous chers Citoyens, à devoir modifier encore plus votre langage sous peine d’être traînés devant les tribunaux…..

Je plains les musiciens, ils vont devoir d’urgence modifier les règles du solfège : La blanche est la figure de note, dont la durée vaut la moitié de la ronde et le double de la noire. Donc, une blanche vaut deux noires. C’est très raciste, cela ! Et il faudra changer la couleur des touches noires du piano, et choisir une autre couleur, qui aura l’approbation de l’ONU. En effet les touches noires, représentent des altérations de tonalité (demi-ton chromatique). La façon dont les pianos sont construits, ont des relents d’esclavagisme, et donc, tous ces instruments sont voués au feu. Les musiciens devront faire acte de « repentance » où alors seront devant les cours de justice !

Les astrophysiciens risquent de devoir purifier d’énormes quantités de documents, où ils théorisent sur les « Trous Noirs ». Pas correct, cela, il faudra trouver un autre terme car, il y a là des exhalaisons putrides.
Plus question de parler de boîtes noires, pour les enregistrements des paramètres d’avions. Seront cloués au pilori, tous les écrivains qui auront le malheur de faire écrire leur ouvrage par un « nègre ». Quel racisme abject !

Toute une série d’expression va devoir être rayée des dictionnaires. Je n’en cite que quelques unes mais je suis certain que le lecteur en trouvera beaucoup d’autres.
- Argent noir
- Travailler au noir
- Le tableau noir
- Il est « noir » (saoul)
- Le chat noir qui passe devant nous et qui porte malheur, ……
- Plus question d’avoir des idées noires, ou de faire de l’humour noir.

La Commissaire de l’ONU va devoir enfin travailler pour essayer d’expurger, de toute la littérature occidentale, la moindre allusion, qui pourrait être considérée comme ségrégationniste ou un éloge de la sujétion. Ils vont instaurer « un Imprimatur » que chaque ouvrage devra porter, sous peine de confiscation pour des autodafés géants diligentés par le Haut-commissariat.

Madame, la « Haute-Commissaire »  de l’ONU, non seulement vous insultez nos traditions, mais vous n’avez qu’une priorité suspecte : vous soustraire à vos vraies obligations ! Nous avons de gros doutes  sur le fonctionnement et l’utilité de ce « Machin », comme l’appelait le Général De Gaulle !

JACQUES D’EVILLE

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
31 octobre 2013 01:23

Le régime algérien a peut-être gagné quelques années de sursis. En cause, la découverte d’un nouveau champ pétrolifère d’environ 1,3 milliard de barils dans le bassin d’Amguid Messaoud, dans le centre-nord de l’Algérie, rapporte l’agence officiel APS.

«C’est l’une des plus importantes découvertes réalisées par Sonatrach ces vingt dernières années», a déclaré, samedi 26 octobre, le ministre de l’énergie et des mines, Youcef Yousfi.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, l’Algérie était en 2011 le quinzième producteur de pétrole à l’échelle mondiale, et le deuxième en Afrique derrière le Nigeria.

Cette nouvelle vient relancer le débat autour de la fin du pétrole en Algérie. Estimée à 2030, la fin des hydrocarbures…..

Slate 

Rappel : 250.000 visas accordés aux algériens en 2013

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
30 octobre 2013 02:22

23-10-2013-20-01-00m

Alors que la Tunisie célèbre, ce mercredi 23 octobre, le deuxième anniversaire de son premier scrutin pluraliste et transparent, des fondamentalistes musulmans ont choisi cette date pour commettre un carnage contre les forces de l’ordre dans un village éloigné de Sidi Ali Bouaoun, dans la préfecture de Sidi Bouzid au centre du pays.

Les unités de la Garde nationale (gendarmerie) ont été attaquées par un groupe terroriste causant la mort de 8 membres des forces de sécurité, un officier, et neuf agents de la Garde nationale, alors que dans l’autre camp on dénombre la mort de deux terroristes.

Cette attaque est la plus spectaculaire depuis la montée des violences des djihadistes islamistes.

• Samedi 19 octobre, des terroristes de la mouvance salafiste ont attaqués – simultanément – quatre postes de police de la capitale (Médina à Tunis, Sidi Alouane, Ben Arous et Radès) ainsi que dans la ville touristique de Mahdia, heureusement sans réussir à faire de victimes.

• La veille, vendredi 18 octobre, deux agents des forces de l’ordre étaient blessés lors d’accrochages avec les terroristes dans la montagne Tella à Goubellat.

• Jeudi 17 octobre 2013, une attaque terroriste ciblait des postes frontaliers à Ghardimaou (à la frontière algérienne) et la Garde nationale à Goubellat près de Béja (nord-ouest). Le chef du poste ainsi qu’un agent ont trouvé la mort.

• Des terroristes ont kidnappé trois jeunes filles à Moknine (à coté de Monastir) la semaine dernière. L’une d’elles serait la fille d’un chef de poste de police.

 

Mais au delà de ces attaques ponctuelles, les autorités algériennes ont mis la Tunisie en garde contre un plan terroriste de grande envergure contre la Tunisie, suite à l’interception de communications téléphoniques entre des individus d’organisations armées positionnées à l’extrême sud des frontières tuniso-algériennes et près de la Libye.

Selon les services de renseignement algériens, des centaines de djihadistes tunisiens seraient au service des Mourabitoun, un groupe de djihadistes qui a pris la Libye comme base d’entraînement. Ayant fui l’attaque militaire française au nord du Mali, ils forment une réserve de combattant pour le djihad en Tunisie à la disposition d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Ennahda, accusé de complaisance avec les terroristes

La plupart des experts et analystes estiment que le laxisme du gouvernement des Frères musulmans conduit par le parti islamiste Ennahda vis-à-vis de l’activisme des groupes djihadistes dans les mosquées, mais aussi vis-à-vis des violences que ces groupes ne cessent de perpétrer contre les figures de l’opposition, les journalistes, les artistes et les femmes, a ouvert la voie vers cette extension des actes terroristes, et le pire est à venir.

D’ailleurs, mercredi 23 octobre, l’ancien secrétaire d’État chargé des affaires européennes, qui a travaillé dans le gouvernement islamiste avant de démissionner, a reconnu que le gouvernement d’Ennahda a fait un pari sur les groupes terroristes dans le but de les exploiter en tant que « bras militaire » pour le contrôle et la maîtrise de la rue.

• Il a indiqué également, sur les ondes de la radio privée Mosaïque FM, que le gouvernement actuel a, depuis le début, nié l’existence des groupes terroristes qui s’entraîneraient dans les montagnes de Chaambi, au nord-ouest du pays.

• En septembre dernier, un colonel à la retraite de l’armée tunisienne, Mohamed Saleh al-Hedrin a accusé deux hauts dirigeants du Mouvement Ennahda, Abdellatif Aal-Makki et Habib Ellouze, d’avoir participé à l’introduction de grandes quantités d’armes qui sont stockées près de la frontière algérienne.

• Le 9 octobre une unité de la Brigade de lutte contre le terrorisme interrogeait un dirigeant du parti d’Ennahda, Ahmed Ellouze, pour son implication dans des actes terroristes.

Les salafistes ont infiltré l’armée et la police

Alors que la transition est en crise depuis plusieurs mois, les observateurs estiment que les salafistes infiltrent déjà l’armée et la police. Les groupes terroristes se déplacent assez librement dans le pays et s’approvisionnent en armes Libyennes.

Une enquête de Tunisie Sondage sur la menace terroriste, réalisée les 2 et 3 août dernier, avait montré que 65% des Tunisiens considèrent que la menace terroriste sur le territoire national est élevée, et en font peser la responsabilité sur la complaisance du mouvement Ennahda (74%) envers les salafistes et au laxisme du gouvernement (50%).

La population tunisienne n’a pas oublié que depuis l’Angleterre, Rached Ghannouchi faisait l’éloge des tueurs islamistes en Algérie dans les années quatre-vingt-dix.

 


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/10/tunisie-attentat-terroriste-20-morts-le-spectre-du-terrorisme-se-rapproche/#sthash.TxGcGpIH.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
26 octobre 2013 01:03

url

Russie: une kamikaze islamiste fervente tue six personnes dans un autobus, blesse 37 passagers, dont un bébé de 20 mois.

Nos musulmans francophones qui nous lisent avec dégoût – mais qui nous lisent tout de même – vont sortir de leur mutisme pour nous expliquer que l’islam, ce n’est pas cela, car l’islam est une religion de paix et de tolérance. Je leur répondrais une fois de plus : « encore heureux ! Je n’ose imaginer le carnage si l’islam était une religion de guerre et d’intolérance. « 

J’ajouterai sans douter que si l’islam, « ce n’est pas ça », alors il convient d’expliquer ce qui, dans l’islam « qui n’est pas ça », conduit les terroristes à le devenir, puisqu’il n’existe pas l’équivalent chez les juifs, chez les chrétiens, chez les baha’i et dans les autres religions, même les religions polythéistes. Et lorsque j’écris qu’il n’existe pas l’équivalent chez les juifs, chez les chrétiens, chez les baha’i etc, je n’écris pas qu’il n’existait pas l’équivalent, j’écris qu’il n’existe pas l’équivalent : je me situe au présent, ce présent qui depuis les années 80 a vu la terreur de l’islam se répandre sur le monde.

Une jeune musulmane du Daguestan, cette république instable du Caucase russe – et, c’est un pur hasard, majoritairement peuplée de musulmans – a tué lundi six personnes en se faisant exploser dans un autobus rempli d’étudiants à Volgograd.

La kamikaze, Naïda Assialova, 30 ans, habitante de Makhatchkala, la capitale du Daguestan, s’est récemment convertie à l’islam.

• Bien-sûr, cela rappelle les attentats terroristes qui se produisaient presque quotidiennement dans les bus de Jérusalem avant que ne soit construite la barrière de sécurité que les radicaux de gauche veulent voir démonter, pour laisser « circuler » ces terroristes frustrés qu’ils nomment « résistants palestiniens ».

• Bien-sûr, cela appuie l’affirmation qu’il n’existe qu’un seul islam et qu’un seul projet de jihad mondial, de Saint Denis à Moscou en passant par Damas, Madrid, New-York et Tel Aviv – et je devrais ajouter la liste de toutes les grandes villes du monde.

• Et bien-sûr, les Français sont – provisoirement – épargnés de ces attentats parce que leur gouvernement cède progressivement, malgré les prises de décision cosmétiques, aux demandes des plus radicaux, en échange de la tranquillité.

Il est important que nos lecteurs comprennent, afin d’avoir une lecture plus claire du monde, que les agressions de citoyens, au couteau, en France, et dont nous nous faisons l’écho dans la rubrique faits de société, ne sont pas, en réalité, des faits de société. Ce sont des actes de terrorisme.

Hier, dans un bus qui circulait près de la ville juive historique de Bethlehem (la maison du pain en hébreu), un passager, et je ne pense pas avoir besoin de préciser qu’il était musulman, s’est levé, a sorti un couteau, et a tenté d’égorger des passagers.

En Israël, cela s’appelle un attentat terroriste.

Mais en France, presque chaque jour, des musulmans animés par les mêmes ressentiments, armés de couteaux, nourris à la haine du non musulman, frappent des Français. Pour un regard de travers. Qui peut dire qu’il ne s’agit pas du même terrorisme destiné là à chasser les Juifs de leur terre ancestrale, et là à chasser les Français de leur terre ancestrale ?


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/10/russie-une-kamikaze-islamiste-tue-six-personnes-dans-un-bus/#sthash.IKj9pOr5.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
18 octobre 2013 01:17

Le meurtre d Egor Chtcherbakov

Manifestation de protestation


Des milliers de personnes se sont livrées dimanche à des émeutes dans le sud de Moscou, en protestant contre le meurtre cette semaine d’un jeune Russe par un homme d’origine «non slave» qui a réussi à s’enfuir. Egor Chtcherbakov, 25 ans, un habitant avait été poignardé jeudi sous les yeux de sa fiancée.

Les émeutiers, des jeunes pour la plupart, ont enfoncé les portes du centre commercial Biriouza, dans le district de Biriouliovo (sud de la capitale russe), tabassé ses gardiens et brisé plusieurs vitres et devantures, avant de tenter d’incendier le bâtiment, selon la radio Echo de Moscou. La foule s’est ensuite dirigée vers un entrepôt de légumes où travaillent de nombreux immigrés que les habitants accusent d’être responsables du taux de criminalité très élevé dans ce district. «La Russie aux Russes», scandaient les protestataires.

Dix autocars de police des forces spéciales ont été dépêchés sur les lieux, et plusieurs émeutiers ont été interpellés, alors que d’autres ont tenté de s’opposer à leur interpellation notamment en lançant des bouteilles vides sur les policiers, selon la radio Echo de Moscou. Selon des témoins, des nationalistes radicaux figurent parmi les émeutiers, a ajouté la radio.

Au début, environ 200 personnes s’étaient rassemblées près du centre Biriouza pour protester contre le meurtre d’Egor Chtcherbakov, 25 ans, un habitant qui avait été poignardé jeudi sous les yeux de sa fiancée. Mais le rassemblement a dégénéré.

Le meurtrier, qui a réussi à s’enfuir, serait un homme originaire d’Asie centrale ou du Caucase, selon des images d’une caméra de vidéosurveillance. Les habitants se disent convaincus qu’il s’agit d’un immigré illégal et appellent les autorités à renforcer la lutte contre l’immigration clandestine à Moscou.

Une enquête criminelle pour meurtre a été ouverte, la police proposant une récompense de 1 million de roubles (environ 22.800 euros) à celui qui aidera à arrêter le meurtrier présumé, selon un porte-parole des forces de l’ordre locales, cité par l’agence publique ITAR-TASS. […]

Le Figaro

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
17 octobre 2013 01:07

url

La France s’est encore couchée devant l’argent du minuscule Qatar.

Grandeur de la France ? Elle était à vendre. Le Qatar l’a achetée, au rabais : la putain est vieillissante, elle ne fait pas la difficile.

• Le Qatar n’était pas satisfait du proviseur du lycée français Bonaparte de Doha, il l’a jeté en prison sous un prétexte vague (le proviseur, Hafid Adnani, se plaignait que sa comptable était peu qualifiée et ne possédait pas les diplômes qu’elle disait avoir, elle a porté plainte pour propos anti-musulmans, il a été jeté en prison).

La France n’a pas moufté.

• Le Qatar a ordonné à la France que le proviseur quitte le pays sur le champs. Et quand le Qatar dit sur le champ, la France est aux ordres.

Le Quai d’Orsay, si fier en d’autres occasions, si méprisant, si supérieur, s’est couché comme un caniche et a rapatrié son professeur trois heures après avoir reçu l’ordre.

Laurent Fabius et Vincent Peillon, en d’autres occasions si combatifs à dénoncer l’injustice, courbent l’échine. Belle gauche munichoise.

Le Qatar n’a pas autorisé la famille du proviseur Hafid Adnani a le suivre.

La France a rapatrié le proviseur et a laissé la famille, en otage, au Qatar.

• En novembre, le Qatar s’était plaint de  Franck Choinard, le proviseur du lycée Voltaire.

La France au garde-à-vous avait rapatrié le proviseur du lycée Voltaire.

 

• Le Qatar s’était plaint du contenu des livres d’histoire et de sciences naturelles.

La France avait obéit. Les livres ont été jetés, la gestion du lycée Voltaire a été confiée … au Qatar.

Le Qatar est une dictature islamiste. S’il n’y avait pas l’argent tout puissant, les journalistes l’appelleraient par son nom : une dictature islamo-fasciste. Et une dictature ne tolère pas d’être contredite, ni contestée. Ses ordres ne sont pas discutables.

François Hollande a rencontré le dictateur du Qatar en septembre. François Hollande a parlé des cadeaux que la France offrira au Qatar et a quémandé quelques aides. La France est un dhimmi docile, elle a appris que les ordres du Qatar ne sont pas discutables. Elle recevra des récompenses…

Claude Askolovitch peut en attester : il est lui aussi l’élève docile du Qatar. Il ne discute pas les ordres. Il diffuse le venin du Qatar. Lui aussi reçoit des récompenses.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/10/lycee-francais-du-qatar-la-france-se-couche-pour-de-largent/#sthash.uSsg920t.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
16 octobre 2013 01:28

En Iran, une loi a été votée autorisant les hommes à se marier avec leur fille adoptive

Ces jeunes iraniennes, encore dans l'enfance, achètent des poupées dans un grand magasin de Théhéran.

Le nouveau président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, a beau être plus modéré que ses prédécesseurs, son gouvernement reste visiblement rétrograde. Le 22 septembre, une loi autorisant les hommes à se marier avec leur fille adoptive de plus de 13 ans a été votée par le Parlement. Avant même d’être validée par le Conseil des gardiens de la Constitution (composé de six religieux et de six avocats), qui permet la mise en application des textes, cette nouvelle législation a très vite été contestée par la plupart des défenseurs des droits de l'homme dans le pays.
Ironie de l’histoire, la loi est intégrée à un vaste programme censé « protéger » les enfants. [...]

Une justification déconcertante pour l'avocate Shadi Sadr, militante des droits de l’homme au sein de l’ONG Justice for Iran : « Se marier avec un enfant adopté ne fait pas partie de la culture iranienne. Cette loi légalise la pédophilie.

Vous pouvez être pédophile et obtenir une proie en prenant le prétexte d’adopter un enfant. » Une inquiétude justifiée lorsqu’on sait qu’en Iran, les filles peuvent effectivement se marier dès 13 ans si elles ont la permission de leur père. Et même parfois plus jeunes avec le simple accord d‘un juge. Ce moyen est d’ailleurs très souvent utilisé pour contourner la limite d'âge imposée par la loi. Selon le site d’informations conservateur iranien Tabnak, quelque 42 000 enfants iraniens entre 10 et 14 ans sont aujourd’hui mariés. [...] 

 

source

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
15 octobre 2013 02:39

La Russie affirme que le directeur général du FMI a été emprisonné parce qu’il avait découvert que les réserves d’or des États Unis avaient disparu.

dsk-arrestation-500

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre Poutine par le Service de sécurité fédéral ( FSB ) dit que l’ancien chef du Fonds monétaire international (FMI)
 
Dominique Strauss-Kahn a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour des crimes sexuels pour l’empécher de révéler sa découverte du 14 mai : l’ or des États-Unis situé au Bullion Depository à Fort Knox etait « manquant ou porté disparu « .

Selon ce rapport secret du FSB, M. Strauss-Kahn était devenu «de plus en plus génant» plus tôt dans le courant du mois les États-Unis ont commencé à retarder la livraison promis au FMI de 191,3 tonnes d’or convenu dans le deuxième amendement de l’accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978 qui devaient être vendus pour financer ce qu’on appelle les droits de tirage spéciaux ( DTS ) comme une alternative aux monnaies de réserve. Ce nouveau rapport stipule Strauss-Kahn avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, il a été contacté par la CIA qui a apporté la preuve que tout l’ or détenu par les États-Unis «  avait disparu.
 
Strauss-Kahn reçoit la preuve de la CIA il prend donc des dispositions immédiates pour se rendre a Paris, mais lorsqu’il est contactépar les agents travaillant pour la France de la Direction générale de la sécurité extérieure ( DGSE ) et sachant que les autorités américaines étaient à sa recherche , il s’enfuit de New York vers l’aéroport JFK et les agents lui ordonnent de ne pas prendre son téléphone portable parce que la police des États-Unis pourrait suivre son emplacement exact. 
 
Strauss-Kahn a été arrêté sur un vol Air France a destination de Paris, cependant, ce rapport dit qu’il a fait une «erreur fatale» en appelant l’hôtel à partir d’un téléphone dans l’avion et en leur demandant de lui faire parvenir sont téléphone portable qu’il avait oublié . Ainsi les agents américains ont été en mesure de repérer son appel et l’arrêter. 
 
Durant la dernière quinzaine, le rapport stipule que , Strauss-Kahn a demande à son ami intime et banquier Mahmoud Abdel Salam Omar de récupérer aux États-Unis les éléments de preuve fournis par la CIA. Omar, cependant, et exactement comme Strauss-Kahn ,il a été accusé hier par les États-Unis pour délit sexuel envers une femme de chambre dans un hôtel de luxe, une accusation que les services du FSB a démenti . Omar est agé de 74-ans et est un fervent musulman. 
 
Poutine , après la lecture de ce rapport secret a pris la défense de M. Strauss-Khan et devient le1er leader mondial à dire que le directeur du FMI a été victime d’un complot des Etats-Unis . Poutine a ajouté : “Il est difficile pour moi d’évaluer les politiques des motifs cachés mais je ne peux pas croire à la version des faits tels qu’ils ont été présentés. »
 
Intéressant à noter à propos de tous ces événements est que l’un des premiers États-Unis du Congrès, et en 2012 candidat à la présidence, Ron Paul ] a longtemps affirmé sa conviction que le gouvernement américain a menti sur ses réserves d’or détenues à Fort Knox. et accuse la Réserve fédérale de cacher la vérité au sujet des réserves d’or américaines, il a présenté un projet de loi à la fin 2010 à la force une vérification d’entre eux , mais qui a été ensuite été battu par les forces du régime Obama. 
 
Lorsque la question a été directement posée par des journalistes s’il croyait qu’il n’y avait pas d’or à Fort Knox Paul a donné la réponse incroyable, ” Je pense que c’est une possibilité . ” 
 
Il est également intéressant de noter qu’à peine 3 jours après l’arrestation de M. Strauss-Kahn, le député Paul a fait un nouvel appel aux États-Unis de vendre ses réserves d’or en disant: « Compte tenu du prix élevé et le problème de la dette énorme il faut par tous les moyens vendre au prix le plus haut. Cependant, des rapports des États-Unis diffusés en 2009 affirment qu’il n’y a pas d’or à vendre, en 2009 : 
 
“En Octobre 2009, la Chine a reçu une cargaison de lingots d’or. L’or régule les échanges entre les pays pour payer leur dettes et le soi-disant équilibre du commerce. La plupart de l’or est échangé et stocké dans des coffres sous la supervision d’un organisme spécial basé à Londres, le London Bullion Market Association (LBMA ). Lorsque l’envoi a été reçu, le gouvernement chinois a demandé que des tests spéciaux soient effectués pour garantir la pureté et le poids des lingots d’or.Auatre petits trous sont percés dans les lingots d’or et le métal est ensuite analysé. 
 
Pour les effets pratiques sur l’économie mondiale devrait-il être prouvé que les États-Unis, en effet, a menti sur ses réserves d’or ? La Banque centrale de Russie hier a ordonné que le taux d’intérêt élevé de 0,25 à 3,5 pour cent et Poutine a ordonné l’interdiction d’exportation sur le blé et les céréales cultures a partir du 1er Juillet pour remplir les coffres du pays avec de l’argent qui, normalement, aurait du être versée aux États-Unis. 
 
 

Les américains ont le droit de savoir que leur pays se prépare a un terrible effondrement économique de leur nation et ce sera plus tôt que prévu.

Posté par rusty james

- See more at: http://actuwiki.fr/actu/34971/#sthash.asPSAHPB.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
13 octobre 2013 01:15

G
Un internaute réagit :

0
"Ces hommes mourant sur des civières ne sont pas des déportés à Buchenwald ou Mathausen, et pourtant avec des milliers d'autres camarades ils ont rejoint la longue cohorte des ombres et des martyrs de l'Histoire, qui appellent à un "devoir de mémoire" éternel et à l'indignation la plus vive, car le crime ici est resté impuni !

Ces soldats français font partie des prisonniers, torturés et assassinés dans les camps du Général Giap en Indochine, plus de 30000 n'en reviendront pas ! Puis ce sera le tour des Américains, des supplétifs indochinois, des minorités ethniques et de tous ceux qui refusant le joug communiste seront persécutés jusqu'à nos jours. Nguyen Giap vient de mourir à l'âge de 102 ans, et je doute que la paix sera facile à son âme ! Car si ce général vietnamien a marqué l'histoire de son pays pendant 40 ans luttant successivement contre les Japonais, les Français et les Américains... 

Il fut aussi et surtout un chef militaire impitoyable sacrifiant ses hommes sans vergogne en cherchant à écraser par le nombre l'ennemi, comme à Dien bien Phu en 1954, où la victoire n'est obtenu qu’après trois mois de combat et un effectif 10 fois supérieur en nombre ! Mais si Giap est le vainqueur incontestable de Dien Bien Phu (aidé par les généraux chinois, des erreurs stratégiques françaises et un abandon politique des soldats français) il est aussi et surtout le criminel de guerre qui organisa des camps de prisonniers qui furent le théâtre d'un programme d'extermination qui arriva jusqu'à 72% de taux de mortalité !

Bien sûr il ne s'agit pas ici de refaire l'Histoire, ou de réclamer le prix du sang, ni même jubiler ou de sourire à la mort de ce vieillard de 102 ans, ce ne serait qu'une minable et facile expression d'un sentiment de vengeance incongru. Une page de l'histoire se tourne et il est important de s'en souvenir pour ne pas avoir à la relire une nouvelle fois. Ceci aurait du être le "fait divers" banal d'un écho d'une passé mourant à l'aube de ce nouveau siècle.

Mais voilà que vous, Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, toute honte bue, léchant cupidement les pompes d'un pays émergent, faites l'éloge de cet assassin ! Chaque jour, votre indignation sélective nous mène à l'abreuvoir putride de la repentance communautariste, imposant votre vision partielle et donc partiale de l'Histoire. Car cet éloge, qui est une injure aux victimes de Giap constitue bel et bien un nouvel acte de trahison intolérable digne des plus infâmes collaborateurs (mais il est vrai que la gauche avec Doriot, Darnand, Laval... a de l’expérience dans le domaine !)

Il y a un mois à peine, disparaissait Hélie Denoix de Saint Marc, résistant, déporté, ancien combattant d'Indochine et d'Algérie, écrivain humaniste de renom, Grand croix de la Légion d'Honneur. Cet homme, ce commandant de Légion, ce héros qui toute sa vie, sublima les souffrances vécues en leçons de sagesse et d'espérance... ce Français exemplaire, vous l'avez ignoré ! méprisé !

 Votre absence a brillé aux cérémonies officielles d'hommage qui lui ont été rendues. Aujourd'hui j'ai honte de vous, de ce gouvernement de faquins et de cette France qui a oublié les chemins de la révolte et se laisse insultée et acheter par les criminels dont vous êtes les complices !"

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
3 octobre 2013 00:24

DOCUMENT BFMTV - Alors que leur embarcation de fortune s'apprêtait à chavirer, une centaine de réfugiés syriens ont pu être sauvés par un paquebot de croisière. Un passager raconte la scène.
 

"Des images impressionnantes. Jeudi, le Costa Pacifica, un paquebot de croisière, a croisé la route de naufragés syriens au large des côtes italiennes.

Environ 120 personnes dérivaient sur une petite embarcation en bois d’à peine quelques mètres de long. Au bord du naufrage, elles ont été d’abord pris en charge par le bateau des garde-côtes italiens. Les passagers du paquebot ont assisté à toute la scène.

"On les entendait crier ‘Syrie, Syrie, aidez-nous, c’est la guerre’", explique un passager du paquebot, Adrien Boquet. "On voyait des gens tomber par terre au moment de changer de bateau, tellement ils étaient faibles." Le passager voit des femmes jeter leurs enfants sur le bateau des garde-côtes pour être sûres qu’ils soient sauvés".

 

 

source

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
1 octobre 2013 19:28

1380072472453.cached

Les lois de la charia peuvent être modifiées pour servir la cause d’Allah.

Ainsi, des dignitaires salafistes ont émis une fatwa, approuvée par les Frères musulmans, afin de rendre licite ce qui, en principe, est illicite : le jihad al-nikah, qui permet des rapports sexuels hors mariage avec des partenaires multiples comme forme légitime de la guerre sainte.

Des jeunes tunisiennes sont ainsi parties en Syrie, revêtues de la burqa, pour encourager les mercenaires d’Allah, les soulager et les revigorer dans leur lutte sacrée contre les ennemis de l’islam, les Alaouites, les Chrétiens et autres minorités non musulmanes syriennes.

Recrutées pour la plupart dans les quartiers populaires de la périphérie des grandes villes tunisiennes, les jeunes filles sont amenées par des associations caritatives de la mouvance islamiste, à se prostituer pour « satisfaire les pulsions sexuelles des jihadistes en Syrie.

Voici le récit de l’une d’entre elles, une jeune femme tunisienne, revenue de son jihad al-nikah en Syrie, enceinte et atteinte du sida.

Le journal tunisien Al Sharaouk décrit la terrible expérience de Lamia, naïve victime de la mafia religieuse salafiste :

Agée de 19 ans, Lamia, pendant son séjour en Syrie, réconforta de nombreux jihadistes qui se battaient pour renverser le régime laïque de Bachar al Assad. Elle se souvient d’avoir eu des relations sexuelles avec des Pakistanais, des Afghans, des Libyens, des Tunisiens, des Irakiens, des Saoudiens, et des Somaliens.

Lamia raconte aux journalistes d’Al Sharouk qu’elle devint religieuse en 2011, après avoir vu un programme islamique et rencontré un imam. Elle décida alors de porter le hijab, et fait sienne la croyance selon laquelle une femme qui sort en public, commet un péché.

 

Ensuite, elle se persuada (grâce à l’aide du religieux) qu’une femme pouvait participer au jihad pour éliminer les ennemis de l’islam en offrant son corps aux combattants, après chaque combat, pour qu’il devienne leur propriété.

Masraway, un site internet égyptien, diffusa également une vidéo où une certaine Aisha, une autre jeune femme tunisienne,, raconta comment elle fit la connaissance d’une femme musulmane qui lui parla de toute l’importance de la piété, du port du hijab, et du voyage en Syrie pour aider les jihadistes à combattre et tuer les infidèles, afin de magnifier la parole d’Allah.

Cette « muslima » ajouta que les femmes qui mouraient dans le chemin d’Allah devenaient des martyrs et entraient dans son paradis. (Selon l’enseignement islamique, mourir en jihadiste est la seule garantie d’éviter l’enfer).

Pour en revenir à Lamia, au moment où éclata la guerre en Syrie, l’esprit de la jeune femme était modelé comme une pâte à pain par le religieux qui l’avait prise sous sa protection. Il prit les dispositions pour l’envoyer à Benghazi, puis en Turquie, et enfin à Alep en Syrie.

Le premier à se faire « revigorer » par Lamia

 

Là, dans un ancien hôpital, transformé en « camp de repos » pour jihadistes, elle rencontra de nombreuses femmes et jeunes filles. Un homme se disant l’émir se présenta à Lamia sous le nom d’Abu Ayoub le Tunisien. Mais, dit-elle, le véritable chef était un Yéménite, qui semblait diriger un groupe de jihadistes appelé les bataillons d’OmarIl fut le premier à se faire « revigorer » par Lamia.

Lamia avoua qu’elle était incapable de dire avec combien d’hommes elle a eut des relations sexuelles. Tout ce dont elle se souvient, c’était l’enfer dans lequel elle a été plongée : elle a été violée, battue, et contrainte de se soumettre à des pratiques en contradiction totale avec toute dignité humaine. Elle déclara avoir rencontré des femmes tunisiennes qui furent torturées, et d’autres qui furent abattues par la suite pour avoir essayé de se soustraire à l’abomination.

De retour en Tunisie, Lamia subit un examen médical et découvrit qu’elle était enceinte de 5 mois et porteuse du virus du sida, ainsi que son bébé.

Lamia s’est sacrifiée pour la noble cause d’Allah, et elle a reçu sa récompense. Avant de rejoindre le paradis de sa divinité, elle et son enfant vivront l’enfer sur terre.

 

(Source :” AIDS and pregnant: Tunisian girl recounts her sex jihad in Syria” Raymond Ibrahim (Traduit, adapté et commenté par Rosaly)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/09/recit-dune-jeune-tunisienne-partie-faire-le-jihad-du-sexe-en-syrie-revenue-enceinte-et-atteinte-du-sida/#sthash.40XqPc9m.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
1 octobre 2013 00:16

Cette charte aura deux principaux objectifs : affirmer les valeurs québécoises et la neutralité religieuse de l’État, et baliser les accommodements raisonnables afin de définir des « règles claires pour tout le monde ».

Radio-Canada

 

source

 

 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
25 septembre 2013 01:32
Moins bien doté en personnel en en moyens que la NSA américaine, la DGSE n'en est pas moins très performante pour assurer une surveillance très fine des communications.

Le réseau de stations d'écoute de la DGSE, surnommé Frenchelon. (DR)
Le réseau de stations d'écoute de la DGSE, surnommé Frenchelon. (DR)
SUR LE MÊME SUJET

"Les habitués l'appellent "le salon de lecture". Une pièce sans âme au cœur de la Piscine, le siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), boulevard Mortier, à Paris. C'est dans ce lieu secret que les représentants de grands groupes français peuvent accéder aux documents rassemblés par les services de renseignements sur leur secteur. "Ce sont des centaines de milliers de pages de documents internes de concurrents internationaux, offres commerciales, technologies, explique un familier de la DGSE. Les types envoyés par les boîtes, dont on ne sait pas trop quel est leur poste exact, passent des heures à potasser des piles de dossiers. La règle, c'est qu'aucun document ne sort de la pièce."

Bigre. La France se serait-elle convertie à l'espionnage à l'américaine, Big Brother dévoilé par l'ancien sous-traitant de la National Security Agency (NSA) Edward Snowden depuis juin ? Quelques semaines après ses révélations, Le Monde assurait, le 5 juillet, que la France disposait d'un outil de surveillance d'Internet similaire. Un "supercalculateur", situé dans le sous-sol du siège de la DGSE, assurait le quotidien, "stocke les interceptions d'une grande part des communications, mails, SMS, fax, ainsi que toute activité Internet des Français, et les flux entre la France et l'étranger".

La ROEM moins bien doté que la NSA

Où en est vraiment la France dans le renseignement technique, affublé du nom barbare de ROEM (renseignement d'origine électromagnétique)? "On a longtemps été à la traîne, car le renseignement humain était considéré comme plus noble dans la culture française", explique un ancien cadre de la DGSE. La France a désormais rattrapé une partie de son retard. "Elle est en première division sur ces technologies, dans le sens où nous maîtrisons tous les modes d'interception (mobiles, Internet, communications satellites…), assure Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Mais nous restons à des années-lumière des moyens de la NSA, ou même du Government Communications Headquarters britannique, le GCHQ."

De fait, le GCHQ emploie 6.000 spécialistes des écoutes, quand la direction technique de la DGSE ne s'appuie que sur 1.100 employés, auxquels il faut ajouter les spécialistes de la Direction du renseignement militaire (DRM), soit environ 700 personnes. Quant à la NSA, c'est un monstre : elle disposerait de 55.000 employés, avec un budget annuel de 10,8 milliards de dollars, selon Edward Snowden, soit quatorze fois plus que le budget de la DGSE (600 millions d'euros), aux attributions pourtant beaucoup plus larges.

Des antennes satellites en Dordogne et dans les Pyrénées-Orientales

"Le renseignement français fait du bon boulot avec ses moyens", veut se rassurer Louis Caprioli, ancien patron de l'antiterrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST), désormais conseiller au cabinet de gestion des risques GEOS. "Le renseignement français a le meilleur rapport coût-efficacité du monde occidental", appuie Eric Denécé.

La France dispose notamment d'un large réseau de stations d'écoute dotées d'antennes satellites, parfois surnommé Frenchelon, en référence au réseau Echelon américain (voir carte ci-dessus). Les sites les plus connus sont ceux de Domme (Dordogne) et Saint-Laurent-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales). Mais la DGSE profite aussi de stations à Kourou (idéalement placée pour écouter les Etats-Unis), en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte et dans plusieurs bases à l'étranger (Abou Dhabi, Djibouti).

"Nous stockons bien évidemment tous les mots de passe"

Le renseignement français peut aussi compter sur les capacités d'écoute électronique des équipements militaires français, notamment les six sous-marins nucléaires d'attaque, le navire espion Dupuy-de-Lôme, ou les deux avions Transall Gabriel bardés d'électronique. La Direction générale de l'armement (DGA) dispose également de quatre microsatellites d'écoute lancés en 2011, la constellation Elisa, qui préfigurent le système d'écoute électromagnétique Ceres prévu vers 2020.

La France n'est pas dépourvue non plus dans la surveillance du Web. "A la suite des préconisations du Livre blanc de 2008, nous avons pu développer un important dispositif d'interception des flux Internet", reconnaissait l'ancien patron de la DGSE Erard Corbin de Mangoux devant les députés de la commission de la Défense, le 20 février. Le directeur technique de la DGSE, Bernard Barbier, est allé plus loin en septembre 2010, lors d'un colloque évoqué par le journaliste Jean-Marc Manach dans son blog : il affirmait que la DGSE avait "la meilleure équipe de cryptomathématiciens" de France, qu'elle pouvait pénétrer sans problème les ordinateurs pas assez sécurisés. "Nous stockons bien évidemment tous les mots de passe, nous avons des dictionnaires de millions de mots de passe", assurait même Bernard Barbier.

Un "data-center" implanté dans les Yvelines

De quoi accréditer la surveillance généralisée d'Internet évoquée par Le Monde ? La DGSE, selon la lettre Intelligence Online, dispose d'un nouveau data center "de 100 mètres de long sur 10 de large" dans les Yvelines, près des Alluets-le-Roi, sur le site d'un ancien bunker allemand. Mais les spécialistes sont sceptiques sur la possibilité d'interceptions systématiques.

"Le réseau téléphonique français est bien plus décentralisé qu'aux Etats-Unis, ce qui suppose des moyens énormes pour en surveiller l'intégralité, indique Kavé Salamatian, professeur d'informatique à l'université de Savoie. Contrairement aux Etats-Unis, la France n'a pas les moyens d'une telle surveillance généralisée, en aveugle. En gros, on peut faire de la pêche à la ligne sur des sujets précis, mais pas au chalut."

Le rôle stratégique d'Alcatel Submarine Networks

Pas si grave puisque la France dispose d'un moyen efficace de scanner le trafic Internet international à moindre coût : la surveillance des câbles sous-marins en fibre optique, par lesquels transite une bonne partie des données. Edward Snowden a ainsi dévoilé que les Américains et les Britanniques ne se privaient pas de se brancher sur ces câbles. Selon deux familiers de la DGSE, la France les "scanne" aussi allègrement. "On aurait tort de se priver, Alcatel est le leader mondial de la pose de câbles", s'amuse l'un d'eux.

Voilà qui explique peut-être pourquoi les rumeurs de cession de cette activité, Alcatel Submarine Networks, ont immédiatement mobilisé le gouvernement qui, par la voix de la ministre Fleur Pellerin, a insisté en janvier sur un nécessaire "ancrage national", avec une possible entrée au capital du Fonds stratégique d'investissement. Techniquement, la manœuvre est facile : "Il suffit de mettre un petit équipement, un splitter optique : c'est très peu cher, ça dure trente ans, et c'est totalement indiscernable", souligne Kavé Salamatian. Une telle opération est possible aux points d'"atterrissage" des câbles, en Bretagne (Lannion, Penmarc'h) ou en Provence (Marseille). Face au monstre américain, la France a encore quelques arguments.

A DECOUVRIR La carte de toutes les stations d'écoute qu'utilisent les services français

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
23 septembre 2013 02:30

Chers lecteurs, partagez un maximum cette vidéo. Il faut absolument que le peuple européen ouvre les yeux…et vite !

 

Le syndicat de police espagnol UFP (Union Federal de Policía)  a publié sur YouTube le 2 septembre 2013 une vidéo très politiquement incorrecte dénonçant l’invasion quotidienne de masses arabo-musulmanes et africaines à  Melilla, une enclave espagnole située sur le territoire marocain.

Les policiers auteurs de la vidéo, probablement à bout de nerfs car ils risquent  quotidiennement leur vie, ont filmé les agressions de hordes tentant de s’introduire en Europe par tous les moyens et parfois avec la connivence de la police marocaine.

Le gouvernement espagnol va t’il dissoudre l’UFP pour avoir montré la réalité de l’immigration de  masse incontrôlée dont la responsabilité incombe aux politicards qui ont transféré la souveraineté des Etats à la funeste union européenne sans demander l’avis des peuples ?

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
23 septembre 2013 00:58

 

BAMAKO (Reuters) – François Hollande a promis jeudi à Bamako que la France resterait aux côtés des Maliens pour reconstruire le pays comme elle les a aidés à chasser les rebelles islamistes qui menaçaient d’envahir leur territoire.

Huit mois après le début de l’opération Serval et un mois après l’élection présidentielle malienne, le chef de l’Etat français a assisté à la cérémonie d’installation du président Ibrahim Boubacar Keïta devant des dizaines de milliers de personnes réunies dans un stade de la capitale malienne.

« Nous avons donné la plus grande leçon de solidarité entre les peuples pour la sécurité du Mali, du Sahel et aussi de l’Europe, quand il s’agit de lutter contre le terrorisme », a-t-il déclaré dans un discours.

« C’est quand le droit est bafoué, que des femmes et des enfants sont massacrés, c’est à ce moment-là que la communauté internationale doit se lever », a-t-il ajouté dans une référence implicite au drame syrien à propos duquel la France essaie d’agir, sans réussir à faire porter sa voix au niveau de celles des Etats-Unis et de la Russie.

Le sujet sera au coeur de sa visite à New York la semaine prochaine pour l’Assemblée générale des Nations unies.

Lors de la cérémonie entrecoupée d’intermèdes musicaux, François Hollande et la quinzaine de dirigeants africains présents ont apporté leur soutien à Ibrahim Boubacar Keïta.

Elu le 11 août avec 78% des voix, celui que l’on surnomme « IBK » a prêté serment le 4 septembre, quelques jours avant la nomination du gouvernement. Des élections législatives doivent parachever en novembre le processus de transition politique.

« Aujourd’hui, le Mali a pris son destin en main », a souligné François Hollande. « Cette élection ouvre la voie de la reconstruction, de la transition et là aussi, je vous l’assure, la France sera là pour vous accompagner ».

« NOUS AVONS GAGNÉ CETTE GUERRE »

La France, qui a perdu sept soldats au Mali, compte faire passer son contingent de 3.200 hommes aujourd’hui à un millier d’ici la fin de l’année. Elle a en outre promis 280 millions d’euros d’aide sur les 3,5 milliards levés lors d’une conférence de donateurs à Bruxelles.

Chaleureux, l’accueil du président français n’a pas atteint le degré de ferveur qui avait accompagné sa visite du 2 février dernier, que François Hollande avait alors décrit comme « la journée la plus importante de sa vie politique ».

« Nous avons gagné cette guerre », a-t-il dit.

Les accrochages qui se déroulent régulièrement dans le nord du pays démontrent cependant que la situation est loin d’être totalement normalisée.

Par cette intervention, l’ancienne puissance coloniale « est venue honorer une dette qui a été contractée lors des deux conflits mondiaux du XXe siècle », a-t-il aussi fait remarquer.

L’investiture d’Ibrahim Boubakar Keïta « annonce un nouveau départ, un nouveau soleil pour le Mali », a déclaré au micro l’animateur de la cérémonie organisée dans le stade du 26 mars, date du renversement de la dictature en 1990.

[...]

Une foule colorée et endimanchée, réunie par une très forte chaleur, a applaudi les discours.

« Je suis optimiste pour le Mali, tout va rentrer dans l’ordre, dans le respect de la loi », a confié à Reuters une spectatrice en boubou violet chatoyant. « ‘IBK’ a été élu par près de 80% des voix, ce n’est pas rien ».

Edité par Yves Clarisse

source

beaucoup plus applaudi qu'en France, Hollande dans l'euphorie, à promis de nouvelles aides financières pour reconstruire le pays ! et trouver de l'emploi pour tous.

les chômeurs français apprécieront remarquez au Mali hollande la france et ses problèmes comme lorsqu'il dit que les français ne sont aussi productifs que les allemands. >>
Envie t'il l'élection  du président Malien et ses 80% ? remarquez que Hollande ministre de l'inaction au Mali, nous ne sommes pas contre !

 

On lui retire son passeport français avant son retour de vacances ????

http://www.citoyens-et-francais.fr/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
21 septembre 2013 01:18

En 1936, les chefs Alaouites, parmi lesquels un certain Suleyman Assad, grand-père de l’actuel Président syrien Bachar el-Assad, écrivirent une lettre émouvante au Premier Ministre socialiste de l’époque, Monsieur Léon Blum, afin de solliciter son intervention pour éviter que la nation Alacouite ne soit annexée à la nation syrienne musulmane, à l’expiration du Mandat français.

Assad

« La nation Alaouite, que nous, soussignés représentons, supplie le gouvernement français et le parti socialiste français de garantir sa liberté et son indépendance dans ses frontières. La nation Alaouite, amie fidèle de la France, qui lui a rendu de grands services, et qui se trouve aujourd’hui sous la menace de la destruction et de la mort, remet son sort entre les mains des leaders socialistes français, certaine de trouver auprès d’eux un soutien fort et loyal. »

Cette lettre, écrite il y 87 ans est d’une cruelle actualité.

En 2013, retournement ironique de l’histoire, le président socialiste français n’aspire qu’à « punir » le petit fils Assad et soutient les islamistes arabes contre les Alaouites au pouvoir, sans se soucier le moindre du monde du sort qui sera réservé aux minorités – y compris les Chrétiens que le monde a déjà abandonné en Egypte. Ils auront droit à être égorgés jusqu’au dernier par les membres d’al-Qaïda, si les islamistes s’emparent du pouvoir grâce à l’aide occidentale.

Ci-après, la traduction d’un article rédigé en 2012 par le Dr Mordechai Kedar, analyste de l’arène interne syrienne, fruit d’une longue recherche, très éclairante sur la situation complexe de la Syrie, ainsi que la traduction de la supplique adressée par les chefs Alaouites à Léon Blum en 1936 :

« Depuis le début des pogroms en Syrie il y a un an et demi, j’ai écrit de nombreuses fois que si les Alaouites agissent avec sévérité, cruauté et font preuve d’ une insensibilité effroyable envers l’opposition, c’est qu’ils savent que cette dernière n’ambitionne pas seulement prendre le pouvoir, mais planifie également leur destruction, dès lors ils luttent avec férocité pour garder le pouvoir entre leurs mains et leurs têtes sur leurs épaules. De temps à autre, j’’entends les Musulmans s’exprimer oralement et par écrit de façon très dure à l’encontre des Alaouites, mais jamais, je n’ai pu percevoir la peur qui étreignait les Alaouites, la peur d’être massacrés par les Musulmans, si ces derniers en avaient un jour l’opportunité.

La Syrie moderne naquit dans le giron du Mandat français, qui fut imposé à ce pays après la première guerre mondiale et se termina en 1943. Comme c’est le cas avec d’autres états arabes du Moyen- Orient, la Syrie souffre de nombreuses maladies « génétiques », qui trouvent leurs origines dans les erreurs commises par les pays chargés d’exercer leurs mandats, à savoir la France et la Grande Bretagne. L’Italie, qui contrôlait la Libye, est responsable, dans une certaine mesure, du chaos qui règne dans ce pays.

La principale erreur commise par les nations européennes au Moyen-Orient, fut de créer des Etats qui regroupèrent des peuples d’ethnies différentes, composés de tribus, de minorités religieuses et laïques, les unes opposées aux autres, dans l’espoir qu’un jour tous ces groupes antagonistes se retrouveraient autour d’un feu de bois, entonnant joyeusement des chants patriotiques dans une parfaite harmonie. Ce beau rêve ne se réalisa pas, ne se réalise pas aujourd’hui et est loin de se réaliser demain.

Les 30 août dernier, une conférence eut lieu au Conseil de Sécurité des Nations Unies avec comme thème la guerre civile qui ravage la Syrie, responsable de la mort de 5 000 personnes rien qu’en ce mois d’août 2012.

Parmi les participants à la conférence, il y avait le Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius et le représentant syrien aux Nations Unies, Bashar al-Jafari. Le représentant syrien critiqua les pays occidentaux et notamment la France pour son soutien aux rebelles. Le ministre français lui rétorqua : « Vous parlez de façon négative du Mandat français, mais j’aimerais vous rappeler que le grand père de votre président actuel demanda à la France de ne pas quitter la Syrie et de ne pas lui accorder son indépendance. Ce document officiel, signé par le grand-père de Monsieur el-Assad, se trouve dans nos archives, au Ministère de l’Intérieur, et je peux vous donner une copie. »

Fabius se référait à une lettre, que des Chefs Alouites, parmi lesquels Suleiman el-Assad, le grand père de l’actuel président syrien, écrivirent et envoyèrent au Premier Ministre socialiste de l’époque, Léon Blum. La date de réception, qui figure sur le document, est celle du 15 juin 1936.

A cette époque, il y avait des négociations en cours entre le gouvernement français et un groupe d’intellectuels syriens, qui croyaient en la possibilité de créer un grand état syrien, regroupant des communautés différentes, comme en Europe. Cette lettre fut publiée par le journal libanais al-Nahar et dans le journal égyptien al-Ahram, mais elle ne fit pas la une des journaux.

Ce document devrait être lu en gardant à l’esprit les évènements tragiques qui se déroulent actuellement en Syrie.

« Cher Monsieur Léon Blum, Premier Ministre de France,

 

A la lumière des négociations actuelles entre la France et la Syrie, nous, les chefs Alaouites de Syrie, attirons respectueusement votre attention et celle de votre parti socialiste sur les points suivants :

1. La nation Alaouite, qui a su, avec zèle et courage, préserver son indépendance au cours des années, au prix de nombreuses pertes humaines, est une nation différente des nations musulmanes sunnites, dans sa foi, ses coutumes et son histoire. Jamais la nation Alaouite, qui vit dans la montagne, sur la côte occidentale de la Syrie, n’a été dirigée par les Musulmans, qui règnent sur les villes à l’intérieur du pays.

2. La nation Alaouite refuse d’être annexée à la Syrie musulmane, car la religion islamique est censée être la religion officielle du pays et la nation Alaouite sera dès lors considérée comme hérétique par la religion islamique. Dès lors, nous vous prions de prendre en considération le destin terrible qui frapperait les Alaouites s’ils étaient forcés à s’annexer à la Syrie musulmane, à la fin du mandat français. Les Musulmans auront alors le pouvoir d’instaurer leurs lois religieuses. (L’Hérétique dans l’islam a le choix entre se convertir ou être exécuté. Les Alaouites appartiennent à une secte chiite hétérodoxe, une branche du chiisme, qui s’écarte de la « doctrine », ils sont donc considérés comme hérétiques par les Musulmans sunnites.)

3. Accorder l’indépendance à la Syrie et annuler le mandat constituerait un bon exemple de l’application des principes socialistes en Syrie, mais cela signifierait aussi la prise de contrôle de la nation Alaouite par quelques familles musulmanes en Cilicie, à Askadron (la bande d’Alexandretta, que les Français ont enlevé à la Syrie et annexé à la Turquie) et dans les montagnes d’Ansariyya (dans la partie occidentale de la Syrie, la continuation topographique des montagnes libanaises).

Même le fait d’avoir un parlement et un gouvernement constitutionnel ne garantira aucune liberté individuelle. Le contrôle parlementaire n’est qu’une façade, sans aucune valeur réelle et la vérité dans cette histoire, c’est qu’il sera contrôlé par des fanatiques religieux, qui persécuteront les minorités.

Est-ce l’objectif des responsables français de voir les musulmans contrôler la nation Alaouite et de la précipiter dans la misère ?

4. L’esprit de fanatisme et l’étroitesse d’esprit, dont les racines sont profondément ancrées dans le cœur des Musulmans arabes envers tous les non Musulmans, est l’état d’esprit qui nourrit continuellement la religion islamique, et dès lors, il n’existe aucune espoir pour que la situation change.

Si le mandat est annulé, les menaces de destruction et de mort s’abattront sur les minorités en Syrie, même si l’annulation du Mandat sera suivi d’un décret autorisant la liberté d’expression et la liberté de culte.

Aujourd’hui encore, nous voyons les habitants musulmans de Damas exiger des Juifs, qui vivent sous leur domination, qu’ils signent un document leur interdisant d’envoyer de la nourriture à leurs frères juifs en Palestine, victimes d’une situation terrible (NDT: c’était l’époque de la grande révolte arabe). La situation désastreuse des Juifs en Palestine illustre de façon concrète toute l’importance du problème religieux chez les Arabes musulmans envers quiconque n’appartient pas à l’islam.
Ces braves Juifs, qui ont apporté la civilisation et la paix aux arabes musulmans et ont répandu richesse et prospérité en Palestine, n’ont fait de mal à personne, n’ont rien pris par la force, et malgré cela, les musulmans leur ont déclaré la guerre sainte et n’ont pas hésité à massacrer leurs enfants et leurs femmes, en dépit de la présence de l’Angleterre en Palestine et de la France en Syrie.
Dès lors, un avenir des plus sombres attend les Juifs et les autres minorités si le mandat est annulé et si la Syrie musulmane est unifiée à la Palestine musulmane. Cette union est le but ultime des Arabes musulmans. (NDT : et l’actualité montre qu’ils n’ont pas abandonné ce but)

5. Nous apprécions votre générosité d’esprit de vouloir défendre le peuple syrien et votre volonté de leur accorder l’indépendance, mais la Syrie est loin du noble objectif auquel vous aspirez pour elle, car elle est toujours emprisonnée dans son esprit religieux féodal. Nous refusons de croire que le gouvernement français et le PS français marqueront leur accord à l’indépendance syrienne, car cela signifierait l’assujettissement de la nation Alaouite et la mise en danger de mort de son peuple.

Nous ne pouvons pas croire que vous accédiez à la requête de la Syrie nationaliste d’annexer la nation Alaouite à la Syrie, au nom de nobles principes. Si les Alaouites soutiennent l’idée de la liberté, ils n’accepteront jamais qu’une nation (la Syrie musulmane) essaye de voler la liberté à une autre nation (l’Alaouite) en la forçant à l’annexion.

6. Vous pensez certainement que les droits des Alaouites et des autres minorités seront protégés par les clause d’un traité (le traite franco-syrien qui définit les relations entre les états) mais nous insistons sur le fait que les contrats n’ont aucune valeur pour les musulmans syriens. Nous avons pu le constater par le passé avec le pacte signé par l’Angleterre avec l’Irak, qui interdisait aux Irakiens de massacrer les Assyriens et les Yazidis.

La nation Alaouite, que nous, soussignés représentons, supplie le gouvernement français et le parti socialiste français de garantir sa liberté et son indépendance dans ses frontières. La nation Alaouite, amie fidèle de la France, qui lui a rendu de grands services, et qui se trouve aujourd’hui sous la menace de la destruction et de la mort, remet son sort entre les mains des leaders socialistes français, certaine de trouver auprès d’eux un soutien fort et loyal. »

Signés par:Aziz Agha al-Hawash, Mahmud Agha Jadid, Mahmud Bek Jadid, Suleiman Assad (le grand père de Bashar], Suleiman al-Murshid, Mahmud Suleiman al-Ahmad.

 

Cela conclut le document qui fut écrit il y a 86 ans, mais qui aurait aussi bien pu être écrit hier. Ce document décrit tous les maux dont souffrent les peuples au Moyen Orient : fanatisme religieux, violence, marginalisation de quiconque n’appartient pas au groupe dominant, stéréotypes qui déterminent la manière dont il faut penser, maux aggravés par l’ignorance occidentale et sa naïveté à l’encontre des problèmes régionaux et la façon de les résoudre.

Avec tout le respect que je dois aux signataires de ce document, les Alaouites ne sont pas non plus exempts de problèmes. Malgré le fait qu’ils soient arabes et parlent arabe, ils se différencient des arabo-musulmans et de la scène arabe et se définissent comme la nation alaouite, parce qu’ils sont membres d’une religion différente. Les Alaouites forment des tribus distinctes des tribus arabes, vu qu’ils se considèrent comme les habitants de souche des montagnes de la Syrie occidentale, par opposition aux arabo-musulmans qui envahirent la région au VII siècle, en provenance de la péninsule arabique, et s’y imposèrent par le sabre du second calife musulman Umar bin al-Khattab, qui força les peuples conquis à se soumettre à l’islam.

Sans aucun doute, les Alaouites tirèrent les conclusions appropriées de ce qui fut écrit dans ce document et dirigèrent les Musulmans depuis 1966 avec une cruelle poigne de fer, car ils étaient conscients de ce qui les attendraient si les Musulmans devaient un jour les dominer.

Un détail important à noter est le fait que l’empire Ottoman n’est pas du tout mentionné, dans la lettre, même s’il essaya d’islamiser les Alaouites et les obligea à construire des mosquées dans leurs villages. Peut-être ne firent-ils aucune allusion aux Turcs afin de protéger la minorité alaouite qui vivait en Turquie, et par crainte d’une vengeance des Turcs sur leurs frères, s’ils avaient mentionné les Turcs d’une façon négative.

Mais le détail le plus surprenant fut la façon élogieuse dont ils parlèrent des Juifs dans la terre d’Israël.

Qui sait, peut être qu’à l’avenir, les Alaouites seront forcés de fuir les villes musulmanes syriennes pour échapper à leur sort funeste, comme décrit dans cette lettre de 1936, et éviter d’être décapités. Ils établiront leur état indépendant dans les montagnes d’Ansariyya et alors, cette minorité persécutée, dans une nouvelle ironie de l’histoire, essayera de s’unir aux Sionistes, qui, aux yeux des Arabes et des Musulmans, demeure toujours une Entité illégitime et méprisée »

Les Arabo-musulmans, aveuglés par leur idéologie pseudo-religieuse, restent fidèles à eux-mêmes quelle que soit l’époque : violence, oppression, conversion forcée des minorités et/ ou mise à mort. Partout où l’islam domine, c’est le chaos, la misère, l’injustice, le crime.

En fait, la crainte des Alaouites de tomber sous la domination musulmane les rend féroces et elle rejoint en quelque sorte la nôtre – sans la férocité. Eux s’accrochent au pouvoir, car ils savent quel avenir leur réserveront les Arabo-musulmans, s’ils venaient à le perdre.

Nous devons empêcher que les Musulmans ne prennent un jour le pouvoir en Occident et fassent de nous les minorités à soumettre, à humilier, à exterminer.

Mais l’internationale socialiste, leurs alliés écologistes, et les partis traditionnels de droite ne semblent pas le réaliser et ils s’enfoncent jour après jour dans le déni de la réalité du danger islamiste, malgré les clignotants d’un rouge qui devient de plus en plus écarlate.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

Source : Assad’s Grand father’s 1936 letter Predicts Muslim slaughter of Minorities, Praises Zionists” by Dr Mordechai Kader – The Jewis Press.com/Elder of Zyion 01.09.2013. (traduit, adapté et commenté par Rosaly)

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/09/les-alaouites-et-le-parti-socialiste-francais-une-longue-histoire-damour-de-haine-et-maintenant-de-revanche/#sthash.JBBxoGMz.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
20 septembre 2013 09:04

Le président français François Hollande a déclaré jeudi soir à Bamako que la France aura « sans doute à être davantage présente » en Centrafrique.

S’exprimant devant les soldats français de la mission Serval, le chef de l’Etat a déclaré:

« Les Français sont fiers de vous partout où vous êtes et notamment en Centrafrique où nous aurons sans doute à être davantage présents ».

Auparavant, lors d’une conférence de presse à Bamako où il avait assisté aux cérémonies d’investiture du nouveau président malien, François Hollande avait prévenu qu’il « ne resterait pas sur la réserve ». « Pourquoi? parce que le chaos engendrera le terrorisme« , a-t-il poursuivi, en citant « les femmes victimes de viols », « les enfants déplacés, perdus », « les villages anéantis ». Il a jugé que « le conflit (était) en train de devenir une confrontation religieuse ».

Le président français a expliqué que la France « fera en sorte que dès l’Assemblée générale des Nations unies, l’on puisse donner le cadre juridique pour permettre à cette force africaine d’avoir l’ampleur nécessaire ». « Nous sommes en train d’y travailler », a-t-il dit.

Europe 1

source 

Reactions à chaud des lecteurs : avec une armée qui manque de matériel et obsolète, dont le gvt veut diminuer les effectifs, comment pouvons nous envisager d'être présent encore ples en Centreafrique ???

Cela va couter très cher, comme notre présence au Mali et les Français paieront encore plus de taxes pour la démagogie d'un président qui oublie que notre dette représente presque 2 000 milliards soit 30 000 par citoyens "Français".

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International