Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

28 décembre 2012 02:28

 

lien vers: http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

 

En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village.

A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française.

Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler. 35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat. Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé !

Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi) Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

 

source : LOUANCHI

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
28 décembre 2012 02:24

Armée-Syrienne-Libre-20-minutes.jpg

Lu sur le blog d'un syrien francophone Le Veilleur de Ninive:

 

"Alep - 25 Décembre 2012 - Ce matin, quatre 4 malades en états graves, sont arrivés à Alep en provenance du village de Jdaydeh, qui se trouve à la frontière turque. Ils ont été emmenés à l'hôpital universitaire de la ville, bien que ce dernier soit aussi privé d'électricité. 

Ces personnes ont pu raconter le récit de l'occupation du village de Jdeydeh par l'Armée Syrienne "Libre" et Forsat al-Nosra. 

 

Les éléments armés ont tout d'abord occupé l'Eglise et le Couvent qui domine le village voisin de Ya'coubieh où se trouvait la dernière base de l'armée syrienne tombée depuis dans les mains des « rebelles ». Ils ont installé des armes lourdes et obligé les hommes et les femmes âgées à rester dans l'Eglise pour servir comme bouclier humains (دروع بشرية). De plus ils ont obligé les femmes à se voiler et à occuper des maisons dominant le village.

 

Depuis, que s’est-il produit dans ces villages ? En résumé, il y a une semaine à présent,  ils ont incendié et détruit la grande et unique boulangerie de Jirs-al-Choughour qui assurait la fabrication du pain destiné à toute la région. Le village de Qnayeh est aussi occupé par l'Armée Syrienne « Libre ». Toute la récole d'olives et d'huile d'olive du village a été confisqué. Les habitants n'ont ni électricité ni pain, ni carburant. Nous essayons de leur faire parvenir des produits de nécessité par le Croissant-Rouge. 

 

La grande peur des chrétiens de ces trois villages cités, Jdeydeh, Ya'coubieh et Qnayeh est de connaître le sort d’un autre village celui de Rableh ou plus de 200 chrétiens avaient été enlevés et les femmes violées. 

 

Quant aux localités qui se trouvent au sud de Dara’a, un ultimatum a été lancé par l'ASL pour que les chrétiens évacuent. 

 

Venons-en à Alep à présent, où l'armée arabe syrienne tient toujours la route de l'aéroport; l'ASL a tiré ce matin sur trois avions civils rendant les vols très dangereux."

 

Enfin terminons par cette infamie qui est l'appel du Front al-Nosra lancé aux chrétiens à ne pas célébrer la Messe de minuit au risque de voir l'Eglise détruite par une explosion. Le responsable de l'Eglise Evangélique d'Alep a-t-il aussi conseillé à ses paroissiens de rester à la maison. Les Eglises étaient pour la première fois presque vides malgré une présence forte de gardes républicains."

 

Retrouvez toutes les actualités censurées par les médias français sur la Syrie sur Le veilleur de Ninive

 


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
27 décembre 2012 02:24

Comme on le sait, même ceux qui sont sur place pour faire du bien sont objets de la haine des fanatiques islamistes au Pakistan.

« Tous les bénévoles, les médecins, les opérateurs de la Caritas et des ONG sont en danger et constituent des victimes potentielles des talibans » : telle est l’alarme que lance par l’intermédiaire de Fides le Père Bonnie Mendes, prêtre pakistanais et ancien directeur de Caritas Asie, après les nombreux attentats talibans d’hier et aujourd’hui ayant pris pour cible des médecins et des bénévoles qui pratiquaient la vaccination antipoliomyélitique dans l’ensemble du pays.

Le Père Mendes remarque que la Caritas Pakistan et d’autres Églises chrétiennes mènent des programmes d’assistance médicale dans tout le pays, y compris à Peshawar et Quetta, villes particulièrement dangereuses. « Mais le danger est désormais étendu à tout le Pendjab » explique-t-il. « Les talibans s’opposent à toute forme de développement et d’émancipation et, dans cette lutte, ils utilisent également, en la déformant, la religion islamique. L’instruction et la santé sont deux droits de l’homme ».

« Nous sommes réellement choqués par les actes inhumains qui frappent des personnes engagées à sauver des vies humaines de la paralysie » ajoute le PèreJames Channan, OP, directeur du Peace Center de Lahore. « Depuis longtemps, explique le dominicain, les talibans sont opposés aux vaccinations. Ils disent qu’elles pourraient constituer un moyen subreptice pour les identifier et leur soutirer leur ADN.

Ils sont surtout opposés à toute intervention qui représente, selon eux, un programme occidental. Mais il faut dire cependant que 98 % de la population pakistanaise se déclarent favorables aux vaccinations et que le Parlement national l’a lui aussi réaffirmé ». Le Père Channan rappelle que, « au travers de la Caritas, l’Église au Pakistan est très fortement engagée au sein de programmes d’assistance sanitaire afin de montrer de cette manière la compassion et l’amour du Christ pour toutes les personnes malades ou souffrantes ».

Source : Agence Fides

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
27 décembre 2012 00:36

Ce samedi, destruction d'un mausolée à Tripoli.

Les islamistes armés qui occupent la ville de Tombouctou (nord-ouest du Mali), étaient en train d’y détruire aujourd’hui à coups de pioche les derniers mausolées qui avaient jusqu’alors été épargnés, a annoncé un chef islamiste de la villle, information confirmée par des témoins.

« Il ne va pas rester un seul mausolée à Tombouctou, Dieu n’aime pas ça, nous sommes en train de casser tous les mausolées cachés dans les quartiers », a déclaré Abou Dardar, un responsable d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), groupe islamiste armé qui occupe Tombouctou avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Mohamed Alfoul, qui se présente comme un membre d’Aqmi à Tombouctou, a de son côté justifié ces destructions en affirmant que tout ce qui ne relève pas de l’islam, « ce n’est pas bien, l’homme doit vénérer seulement Allah ». Les destructions des mausolées de saints musulmans de Tombouctou, ville historique baptisée « la ville aux 333 saints », a été confirmée par des habitants. [...]

Le Figaro

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
26 décembre 2012 03:19

сирия беженцы сирийские беженцы лагерь гуманитарная катастрофа турция Рейханлы

 
Photo : EPA

La Syrie est en train de devenir après l’Irak et la Lybie un nouveau pays des fous, - a déclaré vendredi le président du Comité des affaires internationales de la Douma Alexeï Pouchkov. Son opinion est partagée par de nombreux observateurs qui affirment que la société syrienne est au bord d’une catastrophe humanitaire.

D’ailleurs, la catastrophe humanitaire est bien commencée. L’exode prend de l’ampleur et il y a déjà au bas mot plus de 500 000 réfugiés voire un million selon les estimations plus réalistes. L’ONU est en train de former un comité spécial chargé de les encadrer mais les experts estiment dans leur majorité qu’il sera incapable d’arrêter la tragédie des réfugiés. Pis encore, leurs nouvelles vagues pourraient déstabiliser définitivement la situation dans la région.

Diaporama : La vie sous les balles

Il faut préciser que selon certains experts, c’est la Turquie qui a joué un rôle très négatif dans ces processus. La parole est au journaliste jordanien Fahm al-Halidi.

«Les autorités turques ont commencé à parler des réfugiés dès le début de la crise quand il n’y avait encore pas un seul réfugié syrien. Elles préparaient le terrain pour acceuillir les réfugiés et les utiliser à leurs fins. Dansles camps des réfugiés il n’y avait rien sans compter les armes et les officiers étrangers. A cette époque la Turquie préparait le renversement du régime syrien qui selon ses calculs devait s’effondrer en l’espace de deux à trois mois. Or, l’équipe d’Erdogan ne s’attendait pas à l’action aussi résolue de l’armée syrienne ».

D’un autre côté, on aurait tort de présenter l’Occident comme l’unique responsable de la catastrophe syrienne. La parole est à notre expert Vladimir Issaev:

« La faute est avant tout à ceux qui ont initié les événements qui ont fait que la Syrie se trouve actuellement en état de la guerre civile. Plus encore, il s’agit déjà d’une intervention étrangère.

De toute façon, de nombreux détachements de l’opposition armée sont commandés et recrutés avec les fonds d’Al-Qaïda. Le régime syrien en place porte également sa part de responsabilité. En effet, de nombreux experts disaient qu’il tardait constamment à réformer le systeme vieillot qui existe depuis plus de 40 ans. Mais évitons de peser la part de responsabilité de chacun des acteurs. A mon avis, la faute est à ceux qui ont été les premiers à faire parler les armes ».

Certes, le début du dialogue entre l’opposition et le pouvoir serait à meilleure façon de prévenir la catastrophe humanitaire mais cette solution paraît peu probable aujourd’hui. Pourtant, les chances d’arriver à la paix civile s’accroîtront grandement si les parties de la guerre civile cessent d’être soutenues de l’extérieur.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
26 décembre 2012 02:42

Atlantico : Le président de la République a estimé ce jeudi que la colonisation française en Algérie avait été « brutale et injuste ».

Interrogé par Public Senat, l’ex ministre de la justice Gérard Longuet a déclaré ce vendredi matin que le colonialisme ne peut être jugé à l'aune d'aujourd'hui, et que, replacé dans son contexte historique, il a eu un bilan « acceptable » et même « positif ». Il a également ajouté que "si elle était injuste, elle constituait, au regard de ce qu'était la société traditionnelle ottomane, un véritable progrès".

 Cette bataille des mémoires est-elle de nature à faire avancer le débat ?


[...]

Les anciens colonisateurs ont une logique comptable, alignant le nombre d’hôpitaux construits, les pourcentages d’enfants scolarisés ou encore les kilomètres de routes quand les anciens colonisés parlent de dignité bafouée. A l’applaudimètre de l’émotionnel, les seconds sont assurés d’être les vainqueurs. Que pèse en effet un livre de comptes face à une humiliation historique, réelle, supposée ou ressentie ?

Pour tenter de « reprendre la main » les premiers devront alors mettre en avant leurs propres souffrances : exode de 1962, spoliation, attentats, assassinats, enlèvements qui ont d’ailleurs été scandaleusement oubliés par François Hollande dans son discours d’Alger. Désormais, ce sera donc Mémoire contre Mémoire.  Mais dans ce type d’exercice, les jeux sont faits par avance et les anciens « coloniaux » assurés de perdre une fois de plus. 

En effet, et à supposer que leur part de souffrance soit prise en compte, il leur sera toujours opposé, in fine que, pour respectable qu’elle soit, la leur l’est dans tous les cas moins que celle de ceux qu’ils ont humilié en les colonisant… Les colonisateurs étant toujours présentés comme des agresseurs et les colonisés comme des victimes, nous sommes donc dans une impasse [...]

 

Pour autant, peut-on laisser de côté le bilan "civilisationnel" de la colonisation ?

Evidemment non car il est nécessaire de rappeler à ceux qui ne cessent d’accuser la France de les avoir colonisés, qu’à la veille des indépendances, ils mangeaient à leur faim, étaient gratuitement soignés et se déplaçaient le long de routes ou de pistes entretenues  sans risquer de se faire rançonner. Mais cela avait un coût pour les Français, toutes les infrastructures créées en Afrique, ports, routes, pont, écoles, hôpitaux, voies ferrées etc., ayant été payées par les impôts de nos grands-parents.

Daniel Lefeuvre a magistralement démontré comment l’Algérie fut un insupportable fardeau pour la France. En 1959, toutes dépenses confondues, celle qu’il baptise la « Chère Algérie » engloutissait ainsi à elle seule 20% du budget de l’Etat français,  Quels intérêts la France avait-elle donc à défendre en Algérie pour s’y ruiner ainsi avec une telle obstination, l’on pourrait presque dire avec un tel aveuglement ? La réponse est claire : économiquement aucun ! 

 


Vous avez écrit que "la question coloniale sert à désarmer moralement les Français". Pouvez-vous expliquer ?

Si nous faisons le bilan, c’est pour nos sociétés européennes que la colonisation fut une catastrophe. Aujourd’hui, elle est devenue une véritable « tunique de Nessus » qui fait peser sur les générations européennes à venir une hypothèque d’autant plus lourde qu’elles ne l’ont  pas signée et dont elles demanderont un jour pourquoi elle sont condamnées à en honorer les traites.

Combien de temps encore les jeunes européens accepteront-ils en effet de se soumettre aux incantations accusatoires de ceux qui veulent leur faire croire que, puisque, et par postulat, leurs grands-parents ont « pillé » l’Afrique, ils sont donc condamnés à subir et à réparer ? D’autant plus qu’ils ont sous les yeux le spectacle de ceux qui, tout en accusant la France de tous les maux, forcent cependant ses portes pour y trouver de quoi survivre ou pour s’y faire soigner. 

Laissons parler les chiffres. Il y  eut au maximum 1 500 000 nationaux (ou Européens) installés dans tout l’Empire français, dont les deux tiers dans la seule Algérie. Or, aujourd’hui, les populations originaires de notre ancien empire et vivant en France, comptent plus de 6 millions de personnes, naturalisés compris, soit quatre fois plus qu’il n’y eut de « colons ». Là est le vrai bilan colonial.

Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud


 source

 


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
26 décembre 2012 02:38

PARIS (SIWEL) — " Tel Cyrano, me « bouchant le nez devant l’azur », je laisserai à d’autres le soin de dénoncer le discours de François Hollande devant les députés algériens pour m’en tenir à la seule question du Mali. " déclare l'historien, et ami des Touaregs, Bernard LUGAN. Ce dernier se demande comment " Face à cette insolite mais néanmoins louable reculade, comment vont réagir les « conseillers » de l’Elysée dont la principale activité a consisté jusque là à dynamiter les analyses que les militaires font « remonter » depuis le terrain?.

Bernard LUGAN considère que " François Hollande, avec la fermeté de vues que nous lui connaissons, s’est purement et simplement rallié aux options d’Alger…"


L'historien, Bernard LUGAN sur I-Télé.PH/DR
L'historien, Bernard LUGAN sur I-Télé.PH/DR
A la suite de l'accord de partenariat entre les deux frères ennemis, le MNLA et Ansar Dine, les observateurs avertis de la question considèrent cet accord comme étant une "pure et simple reddition internationale face au chantage de l'Algérie" ayant abouti à " contraindre les laïcs du MNLA à signer un accord contre-nature avec les islamo-terroristes d'Ansar Dine dont tous le monde sait qu'ils ne sont rien d'autre que la vitrine de la branche d'Al Qaida sévissant dans le Sahel. 

Nous reproduisons, ci-après, la déclaration de l'historien, Bernard Lugan publiée jeudi 20 décembre, soit la veille de l'accord signé entre le MNLA et Ansar Dine, sous l'égide de l'Algérie et que d'aucuns considèrent comme étant " le baiser de la mort ". 


Mali : entre réalpolitique et dhimmitude, quand l’Algérie dicte la politique de la France 

Tel Cyrano, me « bouchant le nez devant l’azur », je laisserai à d’autres le soin de dénoncer le discours de François Hollande devant les députés algériens pour m’en tenir à la seule question du Mali. 

Quand les services français et les hommes de terrain démontraient qu’il était impératif de soutenir les Touareg contre les islamistes, les conseillers de l’Elysée considéraient qu’une telle analyse relevait du romantisme colonial, parce que nous ne sommes plus à l’époque de l’Escadron blanc. Englués dans leur idéologie et donc totalement déconnectés des réalités, ils soutenaient au contraire l’idée d’une rocambolesque intervention de la CEDEAO, ce volapuk ouest africain, cache-sexe de leur incompétence ou, comme l’aurait dit Péguy, de leurs « lâchetés civiques et intellectuelles ». 

Or, miracle de Notre Dame d’Afrique, il aura suffi de quelques minutes à peine au président Bouteflika pour convaincre François Hollande qu’il s’agissait pourtant là de la seule politique réaliste à tenir dans la région et qu’il convenait donc d’oublier une intervention militaire à laquelle l’Algérie était, avec raison, totalement opposée
 

Face à cette insolite mais néanmoins louable reculade, comment vont donc réagir les « conseillers » de l’Elysée dont la principale activité a consisté jusque là à dynamiter les analyses que les militaires font « remonter » depuis le terrain?
Vont-ils continuer à bloquer l’aide aux Touareg, permettant ainsi aux islamistes de conforter leurs positions, ou bien vont-ils soutenir la nouvelle politique française qu’il va falloir expliquer à nos amis de la région sahélienne ? Comme ce changement a été décidé par l’Algérie, gageons que tous les héritiers des « porteurs de valises » l’adopteront, soit avec l’ethno-masochisme des collabos, soit avec la résignation des dhimmis … 

dhimmitude : Un dhimmi est, selon le droit musulman, un non-musulman ayant conclu, avec les musulmans, un traité de reddition (dhimma)

source 

Bernard Lugan 
20/12/12 
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
23 décembre 2012 03:39

En visite à Alger, François Hollande a tenu à rendre hommage appuyé à Maurice Audain, un communiste pro FLN disparu en 1957.
Le Président français s’est recueilli sur une place du centre d’Alger qui porte le nom de cet homme engagé contre la présence française en Algérie.

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
23 décembre 2012 02:50

 

Niqab-finger-obscurantisme

Quand CAIR-Can, un lobby des Frères musulmans au Canada, se félicite d'une décision de la Cour suprême dans laquelle ils voient une «confirmation retentissante» de la légitimité du choix des musulmanes de porter le niqab, on peut conclure que c'est une mauvaise nouvelle.

Les extraits du jugement cités ci-dessous sont tirés du jugement la Cour suprême du Canada dans l'affaire R. c. N.S., rendu le 20 décembre 2012 (source :site de la Cour suprême du Canada)

Dans une décision partagée, la Cour suprême a tranché un litige mettant en cause le droit d'une musulmane de témoigner à visage couvert pour le ministère public dans un procès criminel. La défense contestait ce droit en invoquant le droit constitutionnel de l'accusé à un procès juste et équitable qui implique de pouvoir confronter les témoins face à face.

Les quatre juges de la majorité (McLachlin, Deschamps, Fish et Cromwell), ont statué qu'il faut accommoder le niqab dans certaines circonstances et ils ont élaboré une série de critères complexes applicables au cas par cas, notamment l'importance et la nature de la déposition, qui ouvriront la porte à des débats sans fin (plus vraisemblablement, à des concessions sans fin à la charia). La cour conclut essentiellement qu'il faut adapter notre droit moderne aux coutumes bédouines obscurantistes présentées comme des convictions religieuses. Pour la Cour, le refus d''accommoder les croyances extrémistes devant les tribunaux serait une mesure «extrême» :

Une mesure extrême, qui obligerait toujours, ou n’obligerait jamais, le témoin à enlever son niqab durant son témoignage serait indéfendable. [   ]

La nécessité de respecter les croyances religieuses sincères et de les mettre en balance avec d’autres intérêts est profondément enracinée en droit canadien.

Il convient de concilier les droits qui s’opposent au moyen d’un accommodement si possible, et si le conflit ne peut être évité, au moyen d’une pondération au cas par cas. La Charte, qui protège à la fois la liberté de religion et le droit à un procès équitable, n’exige rien de moins.

Pour deux juges dissidents (LeBel et Rothstein), le multiculturalisme ne doit pas aller jusqu'à accepter des valeurs arriérées contraires aux normes enracinées dans nos traditions. Ils se prononcent en faveur de l'interdiction totale du niqab devant les tribunaux :

La Constitution exige une ouverture aux nouvelles différences qui apparaissent au Canada, mais aussi l’acceptation du principe qu’elle reste en contact avec les racines de notre société démocratique contemporaine.

Le niqab soustrait le témoin à une interaction complète avec les parties, leurs avocats, le juge et les jurés. Le port du niqab est également incompatible avec les droits de l’accusé, avec la nature des procès publics contradictoires au Canada et avec la transparence et la neutralité religieuse — des valeurs constitutionnelles — dans cette démocratie contemporaine mais diversifiée qu’est le Canada. Le port du niqab ne devrait pas non plus dépendre de la nature ou de l’importance de la déposition, ce qui rendrait encore plus complexe la procédure du procès. Une interdiction claire de porter le niqab à toutes les étapes du procès criminel respecterait le principe de la publicité du procès et préserverait l’intégrité de celui‑ci en tant qu’acte de communication. 

La juge Abella, dissidente, estime que les juges de la majorité ne vont pas assez loin. Elle se prononce en faveur de l'acceptation systématique du niqab sous réserve d'une seule exception. Elle assimile en outre les musulmanes intégristes aux personnes handicapées :

À moins que le visage de la personne qui témoigne soit directement pertinent à l’instance, notamment lorsque son identité est en cause, cette dernière ne devrait pas être tenue d’enlever son niqab. [   ]

Les tribunaux acceptent régulièrement les dépositions des témoins dont ils ne peuvent observer le comportement que partiellement et il existe nombre d’exemples où les tribunaux acceptent les dépositions de personnes qui ne peuvent témoigner dans des conditions idéales à cause d’un handicap visuel, oral ou auditif. ... Il arrive aussi que la déficience physique ou les restrictions médicales du témoin influent sur la capacité du juge ou des avocats d’évaluer son comportement. ... Les personnes qui portent un niqab ne devraient pas être traitées différemment.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
22 décembre 2012 02:14

ALGERIE ….. A L’ORDRE DU JOUR

« C dans l’air » est l’une des émissions télévisées que j’apprécie le plus. Elle nous apporte des échanges assez objectifs qu’il est bon de signaler.


Mohamed Sirfaoui y est souvent invité et présente souvent des analyses clairvoyantes mais hier soir, il nous a débité quelques absurdités dont il n’est pas coutumier.
*Par exemple que toutes les infrastructures construites par la France en Algérie ne l’étaient qu’au bénéfice des colonisateurs. Il me semblait pourtant, moi qui ai vécu là-bas et lui non, que les hôpitaux étaient bien plus remplis d’Arabes que d’Européens, que les aéroports, les ports, les chemins de fer, le TA et le CFRA, étaient utilisés aussi bien par les Arabes que par les Européens, etc. etc.


Et je lui pose la question : depuis 50 ans à qui servent-elles ces infrastructures construites par la colonisation ?


*Ensuite, que la mortalité n’était pas la même pour les deux communautés : 
Elle était strictement la même dans les villes, quant au « bled », où vivait 80% des Arabes agriculteurs, elle ne pouvait qu’être différente comme c’était d’ailleurs le cas pour les agriculteurs métropolitains de cette époque. Je lui fais souvenir tout de même que la durée de vie était de 25 ans avant 1830 pour les moins de 2 millions d’Arabes et qu’elle était passée à 50 ans en 1954 pour les dix millions. Comme génocide on a fait mieux ailleurs !


Il ajoute, et là je lui en veux tout particulièrement, que la France a ignoré la scolarisation des Arabes.
Qui a appris à lire et à écrire le français aux Messali Hadj, Ferhat Abbas, Boumendjel, Farès, et j’en passe, tous opposants à la colonisation ? Ainsi qu’à tous les intellectuels algériens? Sinon les instituteurs français dont plus d’une centaine ont été assassinés par le FLN justement pour qu’ils ne puissent instruire les enfants arabes.
Mohamed Sirfaoui sait parfaitement que dans le « bled » on n’envoyait pas les enfants à l’école. Ou du moins c’était rarement le cas, on les y retirait à l’âge de travailler, c’est-à-dire 10 ans.
Quant aux filles il n’était pas nécessaire de les scolariser car elles n’avaient pas besoin d’apprendre.


*Enfin, terminons avec les mines anti-personnelles. Elles existent malheureusement dans toutes les guerres et il aurait été humain que l’armée dès l’indépendance remette la carte des emplacements afin d’éviter des morts et des blessés innocents et, surtout, cela aurait évité le massacre de centaines de harkis que le FLN a forcé à marcher sur ces mines afin de les faire sauter tout le long des lignes Morice et Challe.
J’allais en terminer en disant à Mohamed Sirfaoui qu’il se rassure car malgré toutes ses absurdités il n’arrivera jamais à la cheville d’un Noël Mamère, lui est inimitable dans sa stupidité de « petite frappe ». 

Mais je viens d’écouter une partie du discours de François Hollande devant l’assemblée algérienne. 
*Hier c’était le côté pile : « pas de repentances, pas d’excuses »
*Aujourd’hui c’est le côté face : « Je reconnais toutes les souffrances faites aux Algériens par la colonisation » et de citer Sétif, Guelma et Kherrata.

Pas un mot sur le massacre des européens justement à Sétif, oublié la tuerie sanguinaire d’El Halia, les milliers de cadavres et de disparus d’après le 19 mars 1962, alors que la France avait « cessé le feu » et qu’elle autorisait le FLN à poursuivre « l’épuration ».
Je conseille au président de la république d’éviter de se rendre sur la plage de Sidi-Ferruch car c’est là que s’est fait sodomiser, paraît-il, un ambassadeur de France. Il ne faudrait pas que cela arrive à un président.

Manuel Gomez est journaliste  et écrivain 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
22 décembre 2012 00:25

Сирия Иран сирия

 
Collage : La Voix de la Russie

L’Iran a formulé de nouvelles propositions concernant le règlement de la crise en Syrie. La discussion s’impose car il semble s’agir de la dernière tentative de régler le conflit sans recourir à la force. Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des questions du Proche-Orient arabe et de l’Afrique du Nord, Hossein Amir-Abdollahian, en visite à Moscou, a accordé une interview exclusive àLa Voix de la Russie.

« La République islamique d’Iran croit que la question syrienne peut être résolue par voie pacifique, a dit le vice-ministre. C’est cela l’essence de notre proposition. Du point de vue de Téhéran, le gouvernement transitoire doit être formé en présence de Bashar Assad comme président légitime syrien.

Ce gouvernement d’entente populaire composé des représentants des diverses couches de la société, pourrait comprendre ceux des opposants qui n’ont pas impliqués dans la commission des crimes de ces derniers temps. Une partie des opposants fait déjà partie du gouvernement syrien actuel. Des conditions seront ainsi créées pour organiser les nouvelles élections législatives, puis les élections présidentielles dans les délais établis »,a conclut M. Amir-Abdollahian.

Qui va fixer ces délais ?a demandé notre correspondante.

« Le gouvernement syrien, a répondu le vice-ministre iranien. Il y a en plus les délais réglementaires qui pourraient être pris comme référence. La principale condition de la tenue des élections est le déroulement de celle-ci dans le calme. C'est-à-dire qu’il faut arrêter la violence. Nous croyons que les Nations unies pourraient jouer un rôle dans l’instauration du calme en Syrie. Il y a par ailleurs des terroristes qui opèrent aujourd’hui en Syrie. Leurs activités sont dangereuses pour tout le monde. Pour le peuple, pour le gouvernement et pour l’opposition syrienne.

Une autre condition consiste à mettre fin au soutien depuis l’étranger des groupes d’opposition armés. Tant que cela n’est pas fait, il sera impossible de former un gouvernement de transition. Un moment clé de notre initiative : ces ont les Syriens eux-mêmes qui doivent prendre la décision relative à leur avenir.

Aucun autre Etat n’a pas le droit d’en prendre la responsabilité. Certes, nous devrons contribuer à la recherche des solutions, créer les conditions pour cela y compris au niveau régional, mais en aucun cas nous ne devons imposer notre volonté au peuple syrien », est convaincu le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, qui a aimablement accepté de répondre aux questions de La Voix de la Russie.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
21 décembre 2012 02:00


Le quotidien algérien « El Watan » nous apprend, entre autres choses, que François Hollande ira rendre hommage à Maurice Audin sur la place qui porte son nom, en plein centre d’Alger.
Mais qui est Maurice Audin ? Pour ceux qui ne le connaissent pas il s’agit d’un assistant en mathématiques de l’université d’Alger, né le 14 février 1932 à Béja (Tunisie) et français.
Militant anticolonialiste et membre du Parti communiste algérien, Audin a collaboré activement avec le FLN. Il a été arrêté par les paras du 1er REP le 11 juin 1957.
Quelle aide Audin a-t-il apporté au FLN ? 
Difficile de le savoir. On sait qu’il a organisé le départ vers l’étranger de Larbi Bouali (premier secrétaire du PCA) une fois sa mission terminée en septembre 1956. Et que c’est également dans son appartement, qu’Henri Alleg (Directeur du quotidien Alger républicain) recherché pour collaboration fut arrêté le 12 juin 1957.
Il faut tout de même retenir que Maurice Audin a aidé les ennemis de la France, le FLN, qui, à l’époque, fracassait les bébés contre les murs, violait et éventrait les femmes (EL Halia le 20 août 1955), a égorgé 17 jeunes soldats français avant de leur enfoncer les organes génitaux dans la bouche (Palestro le 18 mai 1956), posait des bombes dans les bars et les dancings et massacrait des milliers d’européens et de musulmans.
Peut-être ne méritait-il pas la mort au même titre qu’un Jeanson, Laban, Timsit, Fanon ou Maillot car il semblerait qu’il ait été exécuté soit en tentant de s’évader, soit par des services français (d’après des archives du colonel Godard découvertes aux USA)
J’insiste sur le fait que Maurice Audin était communiste et que ses « camarades » communistes n’ont jamais hésité au gré des conflits à exécuter de nombreux intellectuels français sous prétexte de « collaboration idéologique ou politique » avec l’ennemi. (Par exemple Robert Brasillach et Paul Chack).

 
Il est déjà assez ignoble et déshonorant la France que le maire de Paris, Bertrand Delanoé, ait inauguré le 26 mai 2004, une place dans le Ve arrondissement de Paris au nom de Maurice Audin ainsi qu’un Parc à Argenteuil quelque temps après. Alors que pas une rue, pas une impasse, n’honore le nom d’un officier ou d’un soldat mort pour la France en Afghanistan.
Nous ne pouvons qu’espérer que le président de la république ne tombera pas dans ce piège, comme il est tombé dans celui de la commémoration du soi-disant massacre du 19 octobre 1961.

 

manuel gomez
 journaliste et écrivain 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
20 décembre 2012 03:36

JPEG - 68.5 ko
Le 16 aout 1860, un corps expéditionnaire français débarque à Beyrouth. D’après Napoléon III, les militaires français allaient « rétablir l’ordre » en Syrie, alors province ottomane. Citée aujourd’hui comme « la première manifestation du droit d’ingérence à but humanitaire », cette intervention militaire servit en fait à accentuer l’emprise économique de la France sur la région.



Aujourd'hui c'est la France hollandiste qui reprend le même chemin. Quelles en seront les conséquences, néfastes, que subiront les populations de la région.

Une intervention humanitaire en Syrie est régulièrement évoquée pour mettre fin aux souffrances qu’endure depuis 2011 la population prise dans les combats entre le régime et l’opposition armée. Des combats dont on attribue la responsabilité principale – à tort  – à la partie gouvernementale.

Cette action de secours passerait donc par le renversement du régime en place. Elle aurait même déjà commencé à être mise en œuvre depuis plusieurs mois, sous une forme indirecte, avec l’armement des insurgés ainsi que l’envoi sur le terrain d’agents et de groupes de combattants étrangers. Or faire usage de la force sur le territoire d’un pays étranger, contrevient au principe de la souveraineté des Etats ancré dans la Charte de l’ONU. 

[...]

JPEG - 74.7 ko
Le 17 novembre 2012, le président français François Hollande reçoit à l’Elysée le chef de la « Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution », fabriquée à Doha moins d’une semaine avant. Malgré son nom à rallonge, la nouvelle créature des Occidentaux et des monarchies du Golfe s’avère incapable d’unifier l’opposition, mais son existence a déjà servi à justifier le déblocage de 1,2 millions d’euros à titre d’« aide humanitaire d’urgence ». 

Les raisons de ces interventions : protéger la vie de n’importe quelle population contre des menaces d’atteintes massives qui pèsent sur elle... (lesquelles sont-elles en Syrie ?)

  Comment s’assurer que cela se serve pas de l’immense pouvoir que s’octroie les USA et l'Europe en employant la violence envers un autre Etat pour poursuivre d’autres motifs qui seraient répréhensibles ? Comme ce fût le cas en Irak en définitive pour exploiter le pétrole).

 

« Il y a là-bas, au fond de je ne sais quelle vallée, au sommet de je ne sais quelle montagne du Liban, des maris, des femmes, des enfants, qui s’aiment et qui s’amusent, qui seront massacrés demain parce que les USA, l'Europe  et les pays Islamiques se seront dit: “Il faut que la Syrie s’insurge, sinon, nous ne pourrons prétendre la sauver et ensuite l'exploiter et la détruire ”

 

suite et source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
15 décembre 2012 03:40

Egypte-manifestant-blesse

Un récent article d’Al Akhbar est intitulé : «Morsi fait venir 3000 djihadistes d’Afghanistan, de Tchétchénie, de Bosnie, de Somalie et d'Iran pour former une armée islamique qui frappera la police et l'armée» d’Égypte.

 

 

Selon l’article, Ibrahim Ali, un avocat de différents groupes islamistes, a affirmé que 3.000 leaders et membres de groupes djihadistes et du tristement célèbre Groupe Islamique – y compris le frère de Khaled al-Islambouli, l'officier de l'armée qui a planifié et participé à l’assassinat du président Anouar el-Sadate, arriveront en Egypte dans quelques jours.

Ali a ajouté que la plupart de ces leaders viennent d’Afghanistan, de Tchétchénie, de Bosnie-Herzégovine, de Somalie, du Kenya, de l’Iran, et même de Londres. Des rapports similaires avaient été publiés en novembre. Ces djihadistes chevronnés sont peut-être déjà en Egypte.

De surcroît, en août dernier, quelques jours après son entrée en fonction comme Président, Morsi avait libéré des détenus djihadistes appartenant aux deux plus tristement célèbres organisations terroristes du pays, le Djihad islamique et le Groupe Islamique, dont plusieurs étaient détenus sous haute sécurité après avoir été condamnés à mort pour avoir commis des actes terroristes particulièrement haineux en Égypte.

On oublie souvent que Morsi lui-même, le Président d’Égypte, est un ancien détenu, ayant été emprisonné pour son projet d’imposer la charia dans l’ordre social – ce qu’il fait maintenant sans entraves, y compris en convoquant ou en libérant des djihadistes pour soumettre les Égyptiens qui s’opposent à l’islamisation de l’Égypte, qui compte des millions de chrétiens et de musulmans libéraux. [   ]

En d'autres termes, Morsi a besoin de toute l'aide qu'il peut obtenir, et ce n'est certainement pas exagéré de croire qu'il ferait venir des djihadistes étrangers. À titre d’exemple, voici une liste du groupe djihadiste Ansar Al Sharia (les Défenseurs de la charia) circulant sur Twitter, avec les noms des personnes qu’ils comptent assassiner si Morsi devait échouer : le nom du nouveau pape copte Tawadros y figure.

En outre, le niveau de violence infligé à ce jour aux manifestants égyptiens peut certainement être qualifié de terrorisme. Mis à part les Égyptiens qui ont été tués par les milices des Frères musulmans, voici des photos de ceux qui ont été battus et torturés.   Beaucoup de ces victimes racontent la même histoire : ils étaient forcés d'avouer publiquement que des sources « extérieures » les avaient embauchés pour protester, faute de quoi ils seraient sévèrement battus et torturés. Les Frères musulmans, qui engagent des djihadistes étrangers, font de la projection à la manière typique des islamsites et tentent de présenter la révolte citoyenne comme une conspiration étrangère.

Il n'y a aucun doute que les Frères musulmans ont toujours été plus intéressés par le renforcement de l’islam que l’amélioration de l’Égypte – une conséquence naturelle de la mentalité islamiste pour qui le triomphe de l'islam et des musulmans, la Oumma collective, est plus important que le succès de la nation et de ses voisins immédiats. [   ]

Étonnamment, il y a quelques jours, sur une chaîne égyptienne par satellite, un responsable des Frères musulmans a admis que « Oui, le Guide suprême des Frères musulmans contrôle Morsi »  à un présentateur sidéré, qui, résigné, a dit : «Eh bien, c'est ça, c’est fini. Quoi dire de plus ? »

En effet, que peut-on dire de plus sur un Président égyptien qui terrorise les citoyens pour leur faire accepter la charia ?

Avec les islamistes, le peuple doit se soumettre à la charia, par la terreur si nécessaire...

Mais en Égypte, ça ne passera pas. Sur son blog, l'Égyptienne Zeinobia écrit que les habitants de Suez ont renvoyé le gouverneur et annoncé que si le referendum constitutionnel a lieu à la date prévue, ils proclameront leur indépendance de la capitale. D'autres villes ou provinces pourraient faire la même chose. 

Source : 3,000 Foreign Jihadis to Terrorize Egyptian Opposition?, par Raymond Ibrahim, ME Forum, 11 décembre 2012. Traduction par Poste de veille

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
15 décembre 2012 02:48

GENÈVE, 10 décembre - UN Watch a condamné l'élection aujourd'hui de la Mauritanie, un pays qui tolère la réduction en esclavage de 800.000 citoyens, à la vice-présidence du Conseil des droits de l’homme.

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU s’est réuni aujourd’hui à Genève et a élu la Mauritanie comme Rapporteur et Vice-président pour la prochaine année, le deuxième poste le plus élevé de la plus importante institution pour les droits humains dans le monde.

«Il est scandaleux que l’ONU profite de la Journée des droits humains commémorant l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme pour élire à ce poste prestigieux le pire facilitateur de l’esclavage dans le monde, a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch. L'ONU a nommé un pyromane à la tête du Service des pompiers. Cela défie à la fois la morale et le sens commun ».

Selon un récent rapport publié dans le Guardian, «près de 800.000 personnes dans ce pays de 3,5 millions d’habitants sont asservies», le pouvoir et les richesses sont massivement concentrées dans les mains des Maures à la peau plus claire, «les Maures et les Àfricains à la peau plus foncée qui descendent des esclaves sont relégués aux marges de la société. »

UN Watch a exprimé ses regrets … qu’aucun pays démocratique n’ait prononcé un seul mot sur l’élection de la Mauritanie… .

Silences complices

 

Source : UN Watch, 10 décembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
14 décembre 2012 03:31

Tunisie-1957-2012

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
14 décembre 2012 02:48

 

La Cour suprême de Californie doit se prononcer sur la légitimité de l’élection de Barack Obama en raison de l’utilisation par lui de fausses pièces d’identité, et pour avoir obtenu illégalement une carte de sécurité sociale.

L’avocate et candidate au Sénat américain Orly Taitz a convaincu la Cour suprême d’accepter la plainte de quatre plaignants : Edward Noonan, vainqueur des primaires présidentielles de Californie pour le Parti américain indépendant, Keith Judd, candidat démocrate à la primaire de West Virginie à l’élection présidentielle ayant obtenu 40% des votes, Thomas Gregory Macleran, républicain et ancien candidat à l’élection présidentielle, et elle-même.

La plainte se compose de deux volets.

1- Les plaignants ont fourni à la Cour les preuves de l’existence de près d’un million et demi d’inscriptions irrégulières pour voter lors de l’élection présidentielle pour la Californie.

2- Les plaignants ont fourni la preuve que le candidat Obama a commis une fraude majeure.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

  • Pour avoir utilisé de faux documents d’identité,
  • Pour avoir utilisé des faux documents pour obtenir une carte de sécurité sociale de l’Etat du Connecticut numéro 042-68-4425, qui n’a jamais été délivrée au nom de Barack Obama,
  • Pour avoir utilisé un nom qui n’est pas le sien, car il est enregistré sous le nom Soebarkah dans le passeport américain de sa mère, et qu’il n’existe aucune preuve qu’il a changé son nom de Barack Obama Soebarkah en Barack Obama.
  • Parce qu’il est stipulé sur ses relevés scolaires indonésiens qu’il est indonésien, et non américain, et qu’il n’existe aucun document qui indique qu’il a renoncé à sa nationalité indonésienne pour épouser la nationalité américaine.
  • Et parce que s’il a fait plus tard dans sa vie la demande de changement de nationalité, il serait alors devenu citoyen américain et non né en Amérique comme le requiert la loi pour être éligible comme président, poste auquel l’ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a dû renoncer car il est né en Autriche.

Les plaignants ont également fourni à la Cour

  • La déclaration sur l’honneur de Mike Zullo, qui mène une enquête criminelle pour le comté de Maricopa en Arizona, sur l’utilisation par Barack Obama de faux et usage de faux acte de naissance, carte de recrutement de l’armée, et carte de sécurité sociale.
  • Les attestations du Shérif Joseph Arpaio, de l’officier en charge des expulsions d’illégaux John Sampson, des experts Paul Irey, Douglas Vogt et Felicito Papa, et de l’enquêteur Susan Daniels, qui tous ont certifié que les papiers d’identité d’Obama sont des faux.
  • De l’attestation du fonctionnaire de la ville d’Honolulu Timothy Adams, qui a déclaré sur l’honneur qu’il n’existe pas de certificat de naissance au nom de Barack Obama dans aucun des hôpitaux de Hawaï.
  • Des déclarations du ministre de la santé du Kenya, James Orenga, qui atteste que Obama est né au Kenya, et que la biographie d’Obama soumise à son agent littéraire en 1991 indique qu’il était né au Kenya et avait grandi en Indonésie.

Les plaignants déclarent que si la Cour n’annule pas les résultats de l’élection, elle commettra une trahison contre les Etats Unis d’Amérique pour avoir accepté qu’un étranger, citoyen d’Indonésie et peut-être toujours citoyen kenyan, accède au poste de président des Etats Unis et de commandant en chef des armées, au moyen de faux papiers d’identité, et d’une carte de sécurité sociale volée.

L’avocate Orly Taitz poursuit également en justice Barack Obama, Nacy Pelosi, le commissaire de la sécurité sociale Michael Astrue, et le parti démocrate.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://beforeitsnews.com/alternative/2012/12/ca-supreme-court-to-rule-on-obama-eligibility-2510320.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
14 décembre 2012 01:28

Les  chamailleries sur le projet de budget européen remplissent abondamment les journaux. Chacun des pays veut tirer la couverture à lui tout en accusant  bruyamment les autres de faire de même. La Grande-Bretagne et la France se signalent  particulièrement à cet égard. La première réclame le maintien du chèque obtenu de haute lutte il y a longtemps par la baronne Thatcher. La deuxième veut la poursuite de la politique agricole commune ou PAC, laquelle est un instrument précieux pour les gouvernements successifs puisqu'elle asservit le monde rural à leur bon plaisir.

Le budget qu'il est si difficile de mettre sur pied a une particularité : c'est un budget pluriannuel allant de 2014 à 2020. On comprend que  la mafia des Eurocrates qui est au centre du projet y trouve son intérêt. Refusant les économies absolument nécessaires, tout en les saluant distraitement, ils rêvent d'une autorisation de dépenser sur plusieurs années. De ce fait les eurosceptiques en Grande-Bretagne deviennent de plus en plus nombreux. David Cameron osera-t-il  sauter le pas et sortir de la CEE ? 

Les faits sont brutaux. L'Europe est devenue de plus en plus une machine à fabriquer du cash au profit des Eurocrates. La fortune des Commissaires européens est célèbre dans le monde entier. Un seul exemple : quand un Commissaire quitte ses fonctions il touche son traitement pendant trois ans pour lui donner le temps de se recaser. Ils sont « combinards » et se recasent tous très vite et le masquent de diverses façons. Les chômeurs qui le sont à cause de l'Europe et ne reçoivent rien  pour se recaser  apprécieront. Le poste de député européen est un « fromage » dont les multiples saveurs se lisent dans tous les journaux. La richesse des dirigeants s'étend selon l'usage jusqu'aux échelons les plus bas.

Cette richesse des eurocrates est un des moteurs de l'accroissement de la dictature européenne ; c'est un principe absolu que plus les unités publiques s'agrandissent, plus la richesse des acteurs s'accroît et moins il existe de contrôles !

La dictature

Sur le plan économique, la CEE court vers la ruine qui s'inscrit dans les chiffres officiellement publiés. Le chômage atteint des niveaux insupportables dans la plupart des pays. La croissance est désespérément plate. Par ondes successives cette situation délétère se propage dans le monde entier et jusqu'en Chine.

La raison principale de ces faits est que la  CEE est   une dictature à 27 têtes.  Les 27 Commissaires, une fois nommés, exercent leur pouvoir pratiquement sans contrôle. Par ailleurs, le  parlement, théoriquement chargé d'un certain contrôle, est lui-même élu d'une façon extrêmement douteuse. Les votes ont lieu à mains levées, leur convergence étant laissée au « jugement » du président de séance ! Les gouvernements exercent en principe une surveillance, par l'intermédiaire de fonctionnaires non élus, mais ce n'est qu'une gentille parodie de contrôle.

Pourquoi et comment la ruine

Au premier chef des explications, se trouve la gigantesque ponction fiscale nécessaire pour alimenter la fabuleuse machinerie. Une autre cause de ruine est le flot ininterrompu de directives et autres réglementations déversées par la CEE ; un Commissaire  ne saurait exister sans créer des directives ; la dictature européenne s'occupe de tous les détails de la vie d'un immense continent : cela va de la pêche au thon rouge, aux ascenseurs, et jusqu'au choix des ampoules.  Par cette vision socialiste de la politique, elle met le désordre dans une foule d'industries et de consommations.

La  Cour de justice aggrave l'effet du déluge : de son fait personne n'est vraiment sûr du droit et cette incertitude est meurtrière pour la richesse générale.  La fraude généralisée s'ajoute : la très coûteuse Cour des comptes européenne refuse depuis plusieurs exercices de certifier les comptes de la CEE ; les dictateurs vivent sur des comptes pourris.

L’égalitarisme mène également à la ruine. Pour mettre soi-disant à niveau les nouveaux membres,  de l'argent est volé aux anciens pour investir chez ces nouveaux et il y a beaucoup de fuites. A cette fausse idéologie peuvent se rattacher des idées folles comme la convergence fiscale franco-allemande ; messieurs les Eurocrates, il faut supprimer les impôts au lieu de chercher des convergences impossibles.

Actuellement la seule prétendue riposte imaginée à la crise est de demander plus de gouvernance européenne, c'est-à-dire d'accroissement de la dictature ! Pour leur défense, les Eurocrates  prétendent que la construction européenne était nécessaire au marché commun : c'est une erreur. La libération des échanges, chemin nécessaire à l'accroissement de la richesse générale, pouvait se faire sans la création de la formidable et ruineuse bureaucratie européenne.

La construction européenne s'est faite en partie contre la volonté affirmée des peuples. Le projet insensé de budget pluriannuel  est un effort pour consolider, malgré les disputes, un édifice branlant. Ira-t-il jusqu'au bout ? Le proche avenir nous le dira.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
12 décembre 2012 02:31
La carte mondiale Transparency International de la corruption classement 2012• Voir cette carte en plus grand• Teléchargez cette carte en PDFLa carte mondiale Transparency International de la corruption classement 2012
• Voir cette carte en plus grand
• Teléchargez cette carte en PDF
Le monde est toujours aussi corrompu. C'est le premier bilan, forcément caricatural, que l'on peut tirer du classement dévoilé aujourd'hui par Transparency International. Selon l'ONG, "deux tiers des 176 pays évalués dans l'indice 2012 obtiennent un score inférieur à 50, sur une échelle allant de 0 (perçu comme fortement corrompu) à 100 (perçu comme très peu corrompu)". 

Dans ce classement, le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande occupent conjointement la première place avec un score de 90. Ces pays ont en commun d'avoir un accès sécurisé aux systèmes d'information et des règles régissant le comportement de leur dirigeants. En dernière place, on trouve l'Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie. 

Indice de corruption Transparency International  2012
Indice de corruption Transparency International 2012 - Voir ce graphique en plus grand

Téléchargrez le fichier PDFTéléchargrez ce graphique en  PDF >>> 





La carte mondiale Transparency International de la corruption classement 2012

Téléchargrez le fichier PDFTéléchargez cette carte en PDF >>>
source Courrier international
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
11 décembre 2012 12:55

$

Nous sommes un réseau d'hommes et de femmes, jeunes et vieux, Québécois de souche, partisans du principe de l'union sacrée entre une terre et son peuple. Nous sommes nationalistes.

Notre but est de diffuser de l'information et de discuter de sujets traitant d'actualité, de culture, d'art, de science, de philosophie, de politique, d'histoire, etc. Aussi, nous voulons permettre de créer des liens entre les nationalistes québécois. En savoir plus sur la FQS.

 

sourcelink

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
11 décembre 2012 02:37

191277038.jpgLa Grèce dispose de réserves de gaz naturel qui lui suffiraient à régler non seulement ses problèmes énergétiques, mais aussi financiers, indique un rapport de la Deutsche Bank cité mercredi par le site d'informations économiques Capital.gr.



Selon le rapport, les prospections géologiques montrent que les gisements sous-marins situés au sud de la Crète pourraient rapporter au pays 427 milliards d'euros de revenus, soit près de 214 milliards d'euros de bénéfices nets, ce qui constitue 107% du PIB grec. 

Il s'agit de l'évaluation initiale des gisements. La prospection est effectuée par la société norvégienne Petroleum Geo-Services depuis l'automne dernier. Ses résultats définitifs sont attendus à la mi-2013. Les gisements pourraient être mis en exploitation d'ici 8 à 10 ans. Ainsi donc, la Grèce obtiendrait les premiers revenus aux alentours de 2020, c'est-à-dire au moment où elle devra ramener sa dette extérieure à 120% du PIB, souligne la Deutsche Bank. 

En règle générale, les frais de production et de vente de gaz constituent environ 25% des revenus rapportés par un gisement, le même pourcentage est en outre versé aux compagnies exploitant la licence. Cela signifie que les bénéfices nets obtenus par l'Etat atteindraient 50%.

La Grèce pourrait devenir le 15e détenteur mondial de ressources de gaz naturel. Cela étant, les calculs de la Deutsche Bank ne se rapportent qu'aux gisements situés sur le plateau continental au sud de la Crète et ne concernent pas les champs gaziers des mers Ionienne et Egée qui pourraient s'avérer également très importants.

 

Source: Ria Novosti

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
11 décembre 2012 02:24
L’Algérie boucle l’année 2011 avec des réserves de changes allant jusqu’à 178,30 milliards de dollars. Ce qui place le pays au 13e rang mondial en matière de réserves de change. Mais à qui profite tout cet argent ?

Du pognon à tire-larigot ! Alors que les pays développés traversent une crise économique sans précédent, les contraignant à multiplier les plans de rigueur, l’Algérie, elle, termine l’année 2011 en fanfare. Les réserves de changes ont atteint un niveau record. D’après les dernières données publiées en début de semaine par des organismes financiers internationaux, celles-ci totaliseraient 178,30 milliards de dollars, soit une hausse de 23,3 milliards de dollars depuis le début de l’année (+ 19,1%). Le PIB du pays est à 111,8%, réserves d’or non incluses. L’Algérie est le 13e pays au monde, et le 2e pays arabe après l’Arabie saoudite, en termes de réserves de change.

Qui sont les premiers bénéficiaires ?

On aurait tendance à penser que le peuple est le bénéficiaire privilégié de l’argent issue des exportations d’hydrocarbures. Mais en fait, selon TSA-Algérie, une bonne partie des récoltes est placée dans des bons du Trésor américain ! Une accumulation des réserves qui s’effectue dans un contexte plutôt difficile pour le pays.

Bien que le Centre national d’études spatiales (SNES) indique que le produit intérieur brut (PIB) par habitant est passé de 1600 dollars/an en 1999 à 5000 dollars en 2008 et que le taux de chômage est passé de 30% au début des années 2000 à 10% en 2010, les indicateurs ne reflèteraient pas la réalité du terrain selon les économistes. Ils ne montrent pas si la rente a été redistribuée de manière équitable. La création d’emplois reste faible. Le chômage est bien présent, surtout chez les jeunes, et les secteurs de l’éducation et de la santé sont en difficulté.

Ceux qui profiteraient le plus de la manne pétrolière seraient les groupes internationaux grace aux investissements publics que multiplie le gouvernement. Les entreprises publiques perçoivent tous les ans des sommes vertigineuses pour leur programme d’assainissement. Mais au final, les résultats sont loin d’être satisfaisants.

La gestion de la rente

Selon certains économistes, l’Algérie aura dépensé plus de 400 milliards de dollars entre 2004 et 2014. Ce qui devrait placer le pays parmi les pays émergents. Or, le taux de croissance est faible étant donné la mauvaise gestion et redistribution de la rente.

La qualité de vie d’une bonne partie de la population reste limitée. Pendant que beaucoup peinent à boucler les fins de mois, les plus aisés, eux, préfèrent transférer leur argent à l’étranger ou les placer dans des paradis fiscaux. A la fin des années 1990, les statistiques montraient que les avoirs des milliardaires algériens à l’étranger étaient de 40 milliards de dollars.

Dans une étude datant de septembre 2010, intitulée « Algérie : les illusions de la richesse pétrolière », Luis Martinez, directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales, écrivait que « le retour de l’abondance financière suscite des attentes divergentes et provoque une inquiétude fondée sur la conviction que cette richesse inattendue ne profitera pas à la population. »

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
10 décembre 2012 02:26

Diffusion d’un autre reportage de la chaîne de TV Russe RT (Russia Today) sur les investissements plus que douteux du Qatar dans les banlieues françaises où il est expliqué sans détour la double stratégie de ce pays arabo-musulman [...]

« Sans travail, les « jeunes » se tournent vers la religion et la violence et c’est catastrophique pour la République et pour la France. » – Leila Leghmara 

« Nos services de sécurité savent parfaitement que la Qatar a une double stratégie. D’un côté une stratégie économique pour faire de l’argent, de l’autre une stratégie de nature religieuse et politique. » – Eric Denécé 

 

Révoltes en Europe

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
10 décembre 2012 02:18

Décembre 2008. La Grèce, financièrement aux abois, cède à la compagnie chinoise COSCO (China Ocean Shipping Company) la concession de l’embarcadère numéro 2 et la construction de l’embarcadère numéro 3 du port du Pirée pour 3,5 milliards d’euros. Durée du bail : 35 ans.

A l’époque, le gouvernement grec justifie sa décision par la nécessité de privatiser certaines entreprises publiques pour réduire le déficit du pays.
 

L’arrivée des Chinois provoque un tollé chez les dockers, les employés de l’Autorité Portuaire du Pirée et la partie publique du port malgré le surcroît d’activité et les promesses d’embauche.

Pour beaucoup d’entre eux, la réalité est rude : quatre ans après, le rêve chinois s’est transformé en mirage…

(Également au sommaire de l’émission : “Japon : terres souillées” & “L’or maudit des Philippines”)

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International
10 décembre 2012 02:17

Nigeria-djihad
______________________

Mais pour l'OCI, l'islamophobie en Occident est la principale menace à la paix mondiale, et la solution réside dans l'adoption de lois réprimant la critique de l'islam !


Et c'est ainsi qu'allah est grand, disent-ils :

«Des hommes armés, on pense qu'ils sont de Boko Haram, sont arrivés à cinquante en voiture et en moto, vers 8h30, et ils ont attaqué et brulé des postes de sécurité à la frontière» avec le Cameroun, a déclaré à l'AFP, Modugana Ibrahim, un habitant.

 «J'ai vu le cadavre de deux policiers en sortant de la ville, près du commissariat» incendié, a ajouté M. Ibrahim. L'information a été confirmée par un autre habitant, Sani Kani, qui a précisé qu'un des corps gisait sur le bas-côté de la route alors que l'autre était assis dans un fourgon de police.

Les hommes armés «scandaient Allahu Akbar (Dieu est grand)ils ont brûlé le poste de police et trois églises», a déclaré Hamidu Ahmad, un autre habitant, à l'AFP.

Égorgement rituel halal  : 

Dix personnes ont été égorgées par des islamistes présumés qui sont passés de maison en maison samedi soir dans le quartier chrétien de la ville de Chibok, dans le nord du pays, a-t-on appris dimanche auprès de responsables locaux.

 «Les assaillants sont arrivés vers 21h en scandant Alahu Akbar (Dieu est grand) (...) ils se sont rendus dans des maisons qu'ils avaient identifiées dans un quartier à dominante chrétienne de la ville pour massacrer 10 personnes comme des moutons», a déclaré à l'AFP un responsable local qui a requis l'anonymat.

Source : cyberpresse.ca, 1er décembre 2012

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans International