Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

18 septembre 2013 01:51

Alors que le Service des Relations avec l’Islam de la Conférence des évêques de France fête ses 40 ans, son directeur, Christophe Roucou*, prêtre à la Mission de France, analyse les enjeux du dialogue islamo-chrétien. Retour du débat sur les signes religieux dans l’espace public, peur de l’Islam… il fait le point.

Le SRI fête ses 40 ans… Quel bilan peut-on faire du dialogue islamo-chrétien aujourd’hui ?

Difficile de répondre à votre question en quelques mots ! En France, côté chrétiens, les pionniers de la rencontre et de la fraternité avec des musulmans ont été des militants, des prêtres-ouvriers, des religieuses qui ont accueilli ces travailleurs migrants dans les années 60/70. Ils se sont battus avec eux pour la reconnaissance de leurs droits et de leur dignité. Puis les familles sont venues et donc les enfants dans les écoles, d’où une visibilité plus grande. A ce moment-là, la dimension religieuse de ces populations a été prise en compte ; là encore des chrétiens ont été au premier rang.

Aujourd’hui, je vois deux enjeux à ces relations entre chrétiens et musulmans. Le premier est politique ou citoyen : apprendre à vivre ensemble en France dans la diversité des cultures et traditions religieuses. Le second est spirituel : dans un monde sécularisé témoigner de Dieu et du sens de l’homme qu’il nous donne. Il y a urgence à développer des relations au plus quotidien, à la base, entre voisins et passer de la tolérance qui peut se confondre avec l’indifférence au respect de l’autre.

Quand on se rencontre régulièrement des relations de confiance et d’amitié naissent, alors on peut se parler en toute franchise, même des situations qui fâchent.
Depuis le Concile Vatican II, l’engagement de l’Eglise catholique est constant : désir de rencontre, de dialogue, attitude de respect et d’estime pour les musulmans. Les papes successifs de Jean-Paul II à François en passant par Benoît XVI, ont maintenu le même cap.[...]

* Christophe Roucou cosigne ce mois-ci avec Tareq Oubrou, recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux, un livre d’entretiens : Le prêtre et l’imam (Bayard). [Tareq Oubrou est membre de l'UOIF, branche française des frères musulmanes, il milite pour la mise en place d'un califat mondial]*

Suite sur La Vie, merci à Lilib

Rappel :

Environ cent mille chrétiens sont tués violemment chaque année à cause de leur foi. C’est le chiffre avancé par Mgr Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège près les Nations Unies et les autres organisations internationales à Genève lors de la 23e session du dialogue interactif entre le Conseil des droits de l’Homme et le Haut-Commissaire.

A ce nombre de morts s’ajoute bien d’autres plaies. Les chrétiens, dénonce Mgr Tomasi, sont contraints de tout quitter, de supporter la destruction de leurs lieux de prière ; ils subissent les viols et les enlèvements de leurs chefs comme récemment en Syrie avec les deux évêques orthodoxes. Le Proche-Orient, l’Afrique et l’Asie sont les régions ou les continents où se sont déroulées le plus de violations contre la liberté religieuse. Elles sont le « fruit du sectarisme, de l’intolérance, du terrorisme et de lois d’exclusion » a expliqué le représentant du Saint-Siège. [...]

Radio Vaticana

source

*califatUn califat ou khalifat (arabe : خِلافة) est le territoire reconnaissant l'autorité d'un calife (arabe : خليفة), successeur du prophète de l'islam dans l'exercice politique du pouvoir. Ce mot sert aussi à désigner le régime politique lui-même et la période pendant laquelle il s'exerce (ex. « pendant le califat de Haroun Al Rachid »).

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
18 septembre 2013 01:19

 

Lors de ses vœux aux autorités juives pour la nouvelle année, le ministre de l’Intérieur a répondu à leurs craintes sur la laïcité.(…)

Dans sa réponse, Manuel Valls dont l’entourage a montré quelques petits signes d’agacement aux propos de Joël Mergui, s’est voulu rassurant. «Il ne faut pas avoir peur de la laïcité», a-t-il lancé, soutenant la charte de son collègue, ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon. Malgré ce différend, les relations semblent au beau fixe entre le ministre de l’Intérieur et la communauté juive. Manuel Valls partage ainsi l’analyse de cette dernière sur les nouvelles formes d’antisémitisme.

Il a aussi confirmé la subvention de deux millions d’euros qu’apportera l’Etat au futur centre européen du judaïsme.

Dans les cartons depuis plusieurs années, c’est un projet d’envergure de 5 000 m2 sur cinq étages, comprenant notamment une synagogue, un hall d’exposition, des salles de réunion et des bureaux. Les travaux devraient commencer prochainement. Ils seront achevés au plus tôt en 2015. «La France compte la communauté juive la plus importante d’Europe», rappelle Joël Mergui, soulignant que le judaïsme français a une vocation particulière de rayonnement sur le vieux continent.

Évalué à neuf millions d’euros, le projet de centre européen bénéficie de l’appui, outre de l’État, du conseil régional d’Ile de France (qui versera, lui, 700 000 euros) et de la mairie de Paris, propriétaire du terrain.

Libération

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 septembre 2013 01:50
Image d'archive

Image d’archive

Une famille du Yémen a donné sa fille de huit ans en mariage à un homme de plus de cinq fois son âge, et elle est morte d’hémorragies internes pendant la première nuit de son mariage arrangé.

Rawan est morte dans la ville de Hardh, dans le gouvernorat de Hajjah au nord-ouest du Yémen près de l’Arabie Saoudite, rapporte le quotidien Al Watan, citant des médias yéménites.

La petite fille a subi une déchirure des organes génitaux alors qu’elle a été pénétrée de force par un mari particulièrement bestial qui lui a déchiqueté le vagin, ont déclaré des militants yéménites des droits de l’homme qui ont exhorté la police locale à arrêter l’”époux bestial” ainsi que la famille de la jeune fille, et de les traîner devant un tribunal où justice sera rendue, ce qui permettra de freiner ces pratiques de mariage de très jeunes filles.

Plus d’un quart des femmes du Yemen sont mariées de force avant l’âge de 15 ans, selon un rapport du ministère des affaires sociales yemenite de 2010.

Les coutumes islamistes jouent un rôle déterminant dans ces pratiques pédocriminelles, car l’islam soutient qu’une épouse pré-pubère pourra être “modelée en femme obéissante”, porter plus d’enfants, et être gardée à l’abri des “tentations”.

En septembre 2010, toujours au Yemen, une enfant de 12 ans est morte après avoir lutté et souffert le martyr pendant trois jours pour accoucher.

Le Yemen avait porté l’âge minium du mariage à 15 ans, mais le Parlement a annulé la loi en 1990, déclarant que “les parents doivent décider quand marier leurs filles”.

RIP petite Rawan, victime de la folie mortifère de l’islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://gulfnews.com/news/gulf/yemen/bride-8-dies-of-injuries-on-wedding-night-in-yemen-1.1228706

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2415871/Yemeni-child-bride-8-dies-internal-injuries-night-forced-marriage-groom-40.html#ixzz2ePYoeA4r

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/09/yemen-rawan-8-ans-morte-dune-dechirure-des-organes-genitaux-pendant-sa-nuit-de-noce-avec-un-homme-de-cinq-fois-son-age/#sthash.hqAdAsSD.dpuf


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 septembre 2013 23:57

 

 

source you tube

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 septembre 2013 23:50

 

 

source you tube

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 septembre 2013 00:02

JT France 2 6/09/2013

__________________________

 

Au delà de leur violence inouïe, ces images illustrent l’extrême complexité de la situation sur le terrain en Syrie. Qui sont les rebelles, à qui François Hollande a promis du soutien même si les Etats-Unis renonçaient à intervenir? Quelle est la part d’islamistes radicaux parmi eux? Le groupe extrêmiste Jund al-Sham compte environ 300 membres et était relativement peu connu jusqu’alors. En existe-t-il beaucoup d’autres, aux méthodes similaires? Une vidéo dans laquelle un rebelle syrien mangeait le coeur d’un soldat mort avait déjà créé le même débat en avril dernier.

De telles vidéos sont ensuite utilisées comme des films de promotion, a expliqué celui qui a fourni la vidéo au New York Times. Elles sont montrées à d’éventuelles soutiens financiers ou à ceux qui fournissent des armes aux rebelles, afin de prouver leur détermination dans la lutte anti-Assad. La vidéo se termine sur un plan des cadavres des soldats, jetés dans un trou.

Le Figaro

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 septembre 2013 01:14
Islam politique

 

Un intellectuel arabe éclairé, Ali Salim, analyse la situation actuelle au Moyen Orient et critique le manque de discernement de l’Occident quant à la menace que fait planer l’islam sur le monde libre.

Les islamophiles devraient suivre les sages conseils de cet homme, avant que les ténèbres de l’islam ne s’abattent sur l’Occident. Et ce n’est pas un affreux islamophobe occidental, un paranoïaque à tendance obsessionnelle, dixit les apologistes d’un chimérique islam à l’occidentale, qui s’exprime, mais un Arabe lucide, qui connaît très bien la mentalité et la culture des peuples arabo-musulmans.

Nos « intellectuels » de salon, adeptes du « peace and love », les exaltés du « multiculturalisme » à outrance réaliseront toute l’horreur de leur aveuglement le jour où, grâce à leur stupide ignorance, ils goûteront aux bienfaits de la « pax islamica » selon la charia, à laquelle ils sont en train de paver un chemin royal: soumission à leurs maîtres musulmans, paiement d’un impôt sur la vie, décapitation, lapidation, lynchage et autres gâteries « chariatiques » très en vogue à l’époque du prophète bien aimé de l’islam, la « religion » parfaite, la seule, l’unique, la vraie, selon les délires de ce même prophète, porte parole d’Allah.

Si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera en Occident

Les Américains doivent prendre conscience que les intérêts occidentaux sont menacés d’être attaqués et détruits, à la fois par les ennemis de l’extérieur et les ennemis de l’intérieur, car si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera en Occident.

La situation au Moyen Orient est en train de changer très rapidement. L’espoir, suscité par les printemps arabes, qui devaient conduire à la prospérité, à une reprise économique et à un changement social dans la vie de millions d’Arabes, s’est transformé en déception. La détérioration de la situation est telle que de graves dangers menacent le monde arabo-musulman.

La télévision arabe, notamment Al-Jazeera, diffuse des émissions pour savoir si la seule mission de l’islam est l’effusion de sang, et si le jihad, la guerre au service de l’islam, motive encore les croyants pour envahir d’autres pays, en faisant preuve d’une certaine désinvolture et d’une grande indulgence envers les massacres perpétrés.

Au vu de la situation actuelle, le Moyen Orient s’interroge :

  • « Qui est responsable de la catastrophe qui frappe les Musulmans ? »
  • «Qui nous retient enchaînés au passé, tandis que le reste du monde progresse, va de l’avant dans tous les domaines : social, économique et technologique ? ».

« Inutile de préciser que les imams ne se sentent en rien responsables. Ils prétendent que la seule façon de changer la situation est d’étudier et de pratiquer plus intensément la foi islamique. Comme toujours, la société islamique prétend que la chance lui est contraire et accuse le reste du monde de ses malheurs. Au temps du prophète, nous blâmions les Juifs de Khaybar, de la péninsule arabique, de tous nos maux. De nos jours, les imams à la tête des organisations islamistes militantes affirment que les Juifs, qui ne représentent aucune menace au pouvoir de l’islam, sont responsables de tous nos problèmes, de tous nos échecs. »

Les islamistes radicaux, toutefois, détestent non seulement les Juifs, mais aussi les Chrétiens, qui sont devenus les ennemis jurés des Musulmans. Le Christianisme, tout comme le Judaïsme, est diffamé.

« L’origine de notre haine pour l’Occident chrétien est liée aux Croisades et au fil des siècles, cette même haine pour les Croisades s’est reportée sur les impérialistes européens et les colonialistes. »

La haine pour l’Occident chrétien est fondée sur un sentiment d’humiliation, d’infériorité, sur fond de misère sociale, sur l’impression d’être menacé et exploité. Et tout cela jette des doutes sur l’éternel message de l’islam, la seule « vraie religion», destinée à gouverner le monde et à invalider les autres religions. Les sages islamiques qui interprètent la volonté d’Allah disent que le Christianisme et le Judaïsme, tout en étant monothéistes, sont anachroniques. Et s’ils peuvent encore exister, sous le patronage de l’islam mais dans son ombre, tous les Chrétiens et les Juifs devront un jour se convertir à l’islam.

L’islam exprime publiquement son désir de contrôler le monde, mais ce désir est à des années lumière de sa situation misérable actuelle

« La mauvaise image que nous les Musulmans avons de nous-mêmes nous rend non seulement suicidaires, mais suscite en nous l’envie de détruire quiconque a du succès, même si cela implique notre propre destruction. Le seul pays prospère et puissant au Moyen Orient est Israël, comparé à ses voisins arabes en proie aux massacres, à la pauvreté et à l’arriération, et cela crée un antagonisme, de la jalousie, de la rage, et un désir meurtrier de revanche parmi les musulmans, toujours sous l’influence des printemps arabes et excités par les cheikhs des Frères Musulmans. »

Les imams, dans les mosquées, endoctrinent les masses, prêchent que les véritables ennemis de l’islam sont les Chrétiens, les Croisés, manipulés par les Juifs qui les contrôlent. Dans le but de duper les Chrétiens en Occident et affaiblir Israël, les islamistes édulcorent la situation réelle et disent aux Chrétiens que tout ce qu’ils ont à faire est de résoudre le problème palestinien. Une fois cette épine arrachée, l’existence artificielle des Juifs en Palestine sera terminée, tout le Moyen Orient se métamorphosera en un paradis fleuri. Et tous les peuples vivront en harmonie pour l’éternité. Malheureusement, de nombreux Européens ont avalé et continuent de gober ce « conte » de fée des milles et une nuit.

Mais, quand ils ne s’adressent pas aux Occidentaux, les islamistes répètent un ancien adage : Nous commencerons avec Dimanche et nous terminerons avec Samedi, ce qui signifie : nous nous débarrasserons d’abord des Chrétiens (comme nous pouvons actuellement l’observer au Nigéria, en Irak et en Egypte) puis des Juifs.

Les théologiens islamistes déclarent que les Juifs ont dévoyé la Torah pour dissimuler la future mission de Mahomet. Et ces mêmes théologiens n’éprouvent que du mépris pour la croyance chrétienne en la naissance divine du Christ. Dans le même temps, à cause du chaos au Moyen Orient, les leaders radicaux de l’islam politique dissimulent leurs véritables sentiments envers le Christianisme et ne claironnent pas leur plan de conquérir le monde et de le faire gouverner par les élus d’Allah. Bien au contraire, ils recrutent des agents parmi les Chrétiens pour empoisonner la vie des Juifs.

Les Cheiks radicaux pleurent toujours la perte de l’Andalousie, de la Palestine, de l’ancien empire islamique, et ils veulent restaurer l’islam, non seulement sur ces terres perdues, mais aussi l’imposer à tous les peuples du monde. Dès lors, les terroristes islamistes, inspirés et aiguillonnés par les prêches de leurs leaders, font exploser les avions, les ambassades, les tours, les métros, les gratte-ciel, afin de faire le plus grand nombre de victimes. Envoyés en « mission » par leurs imams, ils se déchaînent lors des massacres et se réjouissent de l’effusion de sang au nom d’Allah. Ils recrutent et endoctrinent des jeunes musulmans, afin d’assurer le futur terrorisme islamiste et la violence pour la gloire d’Allah.

Une grande partie de l’activité des cheikhs islamistes se focalise sur l’endoctrinement à l’intérieur des communautés musulmanes en Occident, où de nombreux membres y ont trouvé le nirvana. Là, ils ont formé des enclaves et se nourrissent de terrorisme et de violence, et lorsque le moment propice sera arrivé, ils sortiront de leurs ghettos et déferleront, comme des hordes sauvages, sur leurs hôtes tolérants, bêtement confiants, ceux-là même qui les accueillirent généreusement et librement en Occident et aux USA.

Les leaders occidentaux clament obstinément, comme l’UE le fit avec le Hezbollah, qu’il existe une différence entre les leaders religieux et les leaders politiques, mais ces Occidentaux bien-pensants paieront chèrement cette fausse distinction, fruit de leur ignorance de l’islam. Le politiquement correct occidental, le déni de la réalité islamiste de la part des dirigeants occidentaux, le fait de croire en les mensonges des leaders islamistes politiques, de rejeter comme une idée saugrenue la nécessité, pourtant de plus en plus réelle, de devoir un jour se défendre contre nos ennemis de l’intérieur et de l’extérieur, mèneront l’Occident à la catastrophe.

Pour nous les Arabes, quand quelqu’un vous dit qu’il a l’intention de vous tuer, c’est qu’il a l’intention de vous tuer.

La naïveté, l’ignorance obstinée et le manque total de compréhension à la fois de la mentalité arabe et musulmane et de ses codes opérationnels ont induit l’Occident en erreur. Soit il traite l’islamisme avec condescendance et essaye stupidement de diriger ses leaders, soit il le craint bêtement et montre par là sa faiblesse.

Chaque tentative américaine d’apporter la démocratie occidentale au monde arabo-musulman a échoué de façon abyssale et a mis au pouvoir des régimes islamistes radicaux, comme par exemple en Iran et en Egypte. Le même constat s’applique aux déclarations européennes relatives à la participation « antidémocratique» de l’armée au gouvernement en Turquie. Cela a abouti au régime islamiste d’Erdogan, qui fit jeter en prison tous les officiers supérieurs de l’armée turque, qui avait pourtant contribué à maintenir l’équilibre obtenu par Atatürk en maîtrisant l’islamisme radical. La fuite des Américains du Yemen, suite aux alertes données par les Renseignements Généraux concernant des menaces d’attentats diffusées par al-Zawari et al-Qaida, a apporté plus de succès à al-Qaida qu’une attaque terroriste réelle.

Alors que les héritages de l’islam et de son prophète sont profondément ancrés dans la conscience de chaque activiste religieux et lui indiquent que tous les moyens – terrorisme, violence, duperie – sont justifiés pour vaincre l’ennemi, les Américains semblent toujours éprouver quelques problèmes à comprendre que l’islam radical signifie exactement ce qu’il exprime. L’impuissance américaine face à l’intransigeance iranienne, la renaissance de la puissance russe, ainsi que le manque de soutien au gouvernement de Sissi en Egypte, vont conduire à un désastre régional.

L’Amérique doit abandonner son rêve d’un Happy End démocratique au Moyen Orient et commencer à voir la réalité en face. Une fois pour toute, l’Amérique doit prendre conscience du fait suivant : les intérêts occidentaux sont en danger d’être attaqués et détruits par des ennemis à l’intérieur et à l’extérieur.

 


Les appels à l’Amérique pour qu’elle ignore et se distancie des évènements du Moyen Orient paveront éventuellement le chemin à une violente, explosive et puissante invasion de l’Europe et des USA. Si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera alors en Occident, dès qu’il aura atteint son point de basculement.

Confronté aux défis de l’islam radical, il est suicidaire de poursuivre une politique de faiblesse et/ou de soutenir des processus démocratiques, qui ne correspondent qu’aux valeurs américaines.

Les Sionistes en Israël comprennent les menaces de l’islam radical et ses intentions envers Israël mieux que l’administration américaine ne les comprendra jamais. Les Juifs n’ont pas peur de montrer leur détermination et leur volonté de mener une lutte à la vie à la mort pour leur survie et c’est cette détermination qui a empêché les islamistes de se confronter directement aux Israéliens, du moins pour l’instant. Dès lors, ils ciblent les Chrétiens.

Ce qui paraît surréaliste, ce sont les diktats imposés par l’Amérique à Israël, y compris la demande de relâcher des meurtriers et d’obtenir un accord de paix avec M. Abbas, qui n’a pas le soutien des « Palestiniens ». Cette approche conduira le Hamas à prendre le pouvoir en « Cisjordanie » et très probablement aussi en Jordanie. Et cela détruira ce qui reste de la communauté chrétienne à Bethléem et à Jérusalem Est, dont les membres, après les Accords d’Oslo et le retrait d’Israël des territoires, furent harcelés, persécutés, parfois tués, pour les forcer à quitter leurs maisons.

Les Chrétiens au Moyen Orient sont menacés d’anéantissement. Si les fanatiques islamistes qui collaborent avec la soi disant armée de libération syrienne parvenaient à faire tomber Assad, les Chrétiens, qui font partie de la coalition des minorités au sein du régime syrien, seront victimes d’un massacre sans précédent, qui s’étendra probablement au Liban. En essayant de stabiliser la région, l’Occident devrait reconsidérer sa politique avec la Russie, quand il s’agit de la Syrie, de l’Iran nucléaire et de son serviteur le Hezbollah.

Une ligne plus dure devra aussi être suivie avec l’Egypte. Si les Frères Musulmans devaient réussir à faire chuter le gouvernement provisoire du Président Mansour et du général Sissi, il y aura un bain de sang, au cours duquel périront tous les Coptes, les premiers habitants de l’Egypte, actuellement brutalisés et jetés hors de leur patrie historique. Les Chrétiens, qui ont soutenu les récents évènements qui conduisirent à l’éviction de Morsi, ont vu leurs églises brûlées et les membres de leur communauté tués par les musulmans depuis de nombreuses années, bien avant la chute de Morsi.

Aujourd’hui, des musées et de nombreuses églises coptes ont été détruites. Les partisans du président déchu n’oublient pas que les Coptes se sont alignés avec le nouveau gouvernement contre Morsi. Et ils ont commencé à décapiter des hommes d’affaires coptes dans le Sinaï, qui, autrefois, sous le contrôle des Israéliens, était un site touristique très apprécié. Aujourd’hui, on y attaque les Coptes, on les dépouille de leurs biens et on les force à fuir.

Toutefois, si l’Occident ouvre les yeux et traite le Vendredi comme il le devrait, alors un soleil plus optimiste se lèvera sur le Samedi et le Dimanche.

Alors, vive l’alliance des lumières du Dimanche et du Samedi contre les ténèbres du Vendredi. Que ce dernier soit battu à plate couture pour l’éternité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/08/si-lislam-politique-nest-pas-arrete-au-moyen-orient-il-explosera-en-occident/#sthash.CT6se7pS.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 septembre 2013 00:31

6ab15370-8be6-4302-a1bb-5fa84e5654a4

 

À Plouagat, on a des chapeaux ronds, mais surtout, par-dessous, une caboche courageuse qui ne s’en laisse pas conter. Les Plouagatins, récemment interrogés par leur maire via un référendum sur l’avenir de leur église en passe de s’effondrer, ont voté à 80 % pour sa restauration. L’église bretonne faisait partie de ces églises non classées – et elles sont nombreuses parmi les 45.000 que compte la France –, dans le collimateur de la municipalité en raison de son état de délabrement. En 2013, cinq d’entre elles ont été rayées de la carte à la pelleteuse sur un haussement d’épaules fataliste du conseil municipal : vous ne voudriez pas non plus qu’on investisse des fortunes pour les retaper, alors qu’en France les pratiquants sont si rares ?

Mais à Plouagat, pour la première fois, le maire a eu l’honnêteté de consulter au préalable les habitants. Une initiative « insolite », lit-on dans la presse. C’est vrai qu’un élu, en France, qui demande l’avis de ses administrés, c’est quand même très incongru, voire un peu dingue : pourquoi ces ploucs auraient-ils le droit de l’ouvrir ? Quand on voit le résultat à Plouagat, on comprend même que c’est très imprudent. Car ce « oui » ressemble singulièrement à un plébiscite de la France des clochers.

On leur a pourtant doctement expliqué que leur église, un patchwork architectural du XVe, XVIIIe et XIXe siècle, était moche. « Surplombant la localité, la haute flèche en granit sans charme particulier de l’église masque mal l’état de délabrement général de l’édifice, strié de larges lézardes. À tel point que la mairie a pris l’an passé, en accord avec l’évêché, un arrêté de fermeture en raison des risques d’effondrement », peut-on lire dans une dépêche AFP reprise in extenso par vingt-cinq sites de presse, de libération. fr àla-croix.com (Eh, les gars ! vous pourriez au moins vous fouler un peu et faire de la paraphrase).

Sans doute n’est-ce pas un chef-d’œuvre de l’art roman digne de faire se pâmer un journaliste d’Arte, mais si elle leur plaît, à eux, avec ses statues sulpiciennes aux joues roses, ses ex-voto, son harmonium et ses vitraux ? Leur maison de famille non plus n’aurait pas les faveurs de Des racines et des ailes, mais ils n’ont aucune envie pourtant de la dynamiter.

On leur a dit que la facture de la restauration ne serait pas indolore, et induirait sans doute l’augmentation des impôts locaux. Ils acceptent. Ce n’est pas parce que l’opération de la grand-mère coûte cher que l’on va pour autant la piquer comme le chien. Et dans cette église-là, il y a un peu de la grand-mère, mais aussi de toutes les générations qui l’ont précédée et y ont usé leurs genoux. De quel droit dilapideraient-ils ce trésor familial ? Quant à leurs impôts, pardon bien, mais on les a cent fois affectés à plus opaque et moins noble cause que celle-là. Et en se passant de leur permission.

Il faut croire que même ceux qui ne croient ni à dieu ni à diable, et n’ont pas gravi le porche de la paroisse depuis l’enterrement de leur vieux père, sentent confusément que leur village sans son clocher ne serait plus le même. En profondeur. Qu’il deviendrait aussi vide et cafardeux qu’une ville nouvelle centrée sur son Géant Casino. Que la démolition programmée de leur église, comme des autres, va bien au-delà des arguments utilitaires qu’on leur avance. Qu’elle serait le début d’un vaste chantier, le premier coup de ciseaux, avant d’en faire gaiement des chiffons, dans le blanc manteau d’églises couvrant la France dont parlait le moine Glaber au Xe siècle. Les Plouagatins ne sont pas tous pratiquants, mais pas bigleux non plus. Ils voient comme tout un chacun, parce qu’ils lisent la presse, que l’on a silencieusement retourné le sablier : pendant que l’on détruit des églises, on construit des mosquées.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 septembre 2013 01:11

Qutb.jpg

Son nom n'était connu que des spécialistes avant la médiatisation des Frères Musulmans subséquente aux révolutions arabes (voir cet excellent documentaire). Sayyed Qutb (1906-1966) nommé dès 1951 responsable de la Section de propagande (dawa') des Frères Musulmans, membre du Bureau de l'orientation (irshâd) puis membre du Comité exécutif de la confrérie auprès du Guide suprême de l'époque al-Hudaybi (guide de 1951 à 1973). Dès 1954 il dirige La Revue des Frères Musulmans, l'hebdomadaire officiel de la confrérie, ce pendant dix ans entrecoupés de périodes d'interdiction de publication par le régime de Nasser.

En 1953 il représente les Frères au Congrès général islamique de Jérusalem aux côtés d'un certain Said Ramadan, père chéri de Tariq et Hani...

  Ses ouvrages sont disponibles dans les plus grandes librairies musulmanes de Paris, alignées rue Jean-Pierre Timbaud (voir). On orientera vers les biographies qui lui sont consacrées ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les détails de la vie de celui qui fut pendu par Nasser en 1966, lui consacrant son statut impérissable de martyr (shahîd), en faisant un mythe chez les islamistes.

Le Monde, dans son édition du 21/08, souligne que le nouveau Guide suprême Mahmoud Ezzat, nommé suite à l'embastillement de Mohamed Badie, est un fervent dévot de la pensée de Qutb. 

L'ouvrage phare de la pensée de Qutb -sacralisant l'ultra violence au nom d'Allah- s'intitule "A l'ombre du coran" (Fî zilâl al-qur'ân). Il est largement diffusé en France, étant donné que la branche informelle des Frères Musulmans dans l'hexagone, l'UOIF, s'est vue livrer les clés des plus grandes mosquées françaises grâce à la reconnaissance de Nicolas Sarkozy en tant qu'interlocuteur au sein du CFCM ("l'islam plus épicé a toute sa place à la table de la république" affirma Sarkozy à l'Académie des sciences morales et politiques en 2005) puis aux aides matérielles des maires UMP et PS (voir notre dossier).

Les Grandes mosquées de Nantes, Mulhouse, Lille, Poitiers, Caen-Hérouville, et bientôt Bordeaux à cause de l'islamophilie de Juppé, parmi 400 salles de prières plus modestes, font partie de cette fédération. L'UOIF fait venir les chefs de la confrérie islamiste en stars à ses congrès depuis vingt ans, et son président Ahmed Jaballah est allé visiter Mohamed Morsi en Egypte le 3 janvier dernier (source agence QNA).

Il est nécessaire de citer longuement Sayyed Qutb afin de mettre en évidence la nature violente, totalitaire, expansionniste, exclusiviste et frontalement anti-chrétienne de la pensée des Frères Musulmans (ikwans) qui se répand jusque dans les librairies islamiques de Paris . Voilà deux extraits tirés du livre "A l'ombre du Coran" : 

 

Lire la suite

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 septembre 2013 00:20

 

Après 20 ans d’attente, Copenhague autorise la construction d’un minaret. Dans quelques semaines, un minaret de 22 mètres viendra surplomber la ville.

Cette construction fait suite à l’autorisation du conseil municipal de la ville de construire une mosquée dans le nord-ouest de la capitale. L’édification d’un lieu de culte au cœur d’un pays régulièrement aux prises avec des scandales islamophobes représente un symbole fort pour la communauté musulmane danoise.

Dans quelques mois, les fidèles auront enfin leur propre mosquée dotée d’un minaret, actuellement en construction, après de nombreuses années d’attente. « Cette édification représente l’acceptation officielle de la communauté musulmane », se félicite Hamid el Mousti, ancien conseiller municipal de Copenhague.

Le lieu de culte en construction est subventionné par le Qatar.

Le parti du peuple danois  n’a d’ailleurs pas tardé à faire part de son mécontentement. Son porte-parole, Carl Christian Ebbesen, a vivement critiqué la construction du « symbole d’une religion qui ne reconnaît ni la démocratie ni les droits des femmes ».

Dans une tribune publiée en juillet dernier dans le journal Politiken, l’ancienne ministre danoise de l’emploi et de l’égalité des chances, Inger Stojberg, appelait également les Musulmans à « aller voir ailleurs » s’ils n’étaient pas prêts à intégrer les valeurs danoises.

En vingt ans, la communauté musulmane a doublé, atteignant près de 225 000 personnes, soit environ 4 % de la population danoise.

jeuneafrique.com

SOURCE

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 septembre 2013 01:46

220px-Commanderie_Coulommiers_logis.jpg

Photo : commanderie des Templiers construite en 1173 à Coulommiers. Bien avant le Grand remplacement organisé par l'UMP et le PS.

 

Voir ce tract distribué par les promoteurs de la mosquée, qui comportera aussi une école !

 coulommiers.jpg

 

Lu sur la page Facebook de "L’association culturelle et cultuelle « ARRAHMA » qui a vu le jour en 1996 a toujours eu pour objectif de servir les intérêts de la communauté musulmane. Je viens vers vous pour vous informer qu’à ce jour la municipalité de Coulommiers a mis à notre disposition un terrain de 3000 m2 à proximité de l’hôpital René Albertier afin de BATIR UNE MOSQUEE !

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
29 août 2013 01:58

La

 

ministre de l’Emploi, du Travail et de la Condition féminine de la province francophone du Québec, Agnès Maltais, a demandé au gouvernement fédéral canadien à Ottawa de prendre des mesures rapides concernant la venue de prédicateurs islamistes obscurantistes à Montréal.

Comme l’a annoncé le site Poste de veille le 12 août dernier, les 7 et 8 septembre prochain, le Palais des congrès de Montréal sera l’hôte d’une conférence mettant en vedette quatre «spécialistes de la charia» dans le cadre de conférences organisées par le «Collectif indépendance» qui rassemble des jeunes musulmans montréalais de la mouvance des Frères Musulmans.

«Ces prédicateurs véhiculent des valeurs qui vont totalement à l’encontre des principes d’égalité entre les hommes et les femmes défendus au Québec», souligne Agnès Maltais dans une lettre publique.

Dans la rue, les femmes doivent raser les murs

Ces quatre islamistes francophones, qui exercent en France, connus pour leur idéologie extrémiste, qui bannissent la mixité, disent, entre autres, que les femmes devraient raser les murs lorsqu’elles marchent dans la rue, que les hommes ne devraient jamais leur serrer la main, que les femmes devraient faire preuve de pudeur dans leur habillement, etc.

Un article de presse, mercredi dernier au Québec, fait état de plusieurs propos endossés par les conférenciers (1). L’un d’eux, Nader Abou Anas, affirme dans l’un de ses discours intitulé « Le vêtement de la femme», que «la tenue vestimentaire si elle est attirante, si elle est provocante, elle peut attirer certains loups».

Pas de bijoux, pas de paillettes, pas de boucles d’oreille, pas de pantalons. C’est «interdit», martèle Nader Abou Anas. «La femme ne doit pas être attirante», affirme-t-il sauf à la maison pour son mari . Et ne pas se parfumer. Sauf à la maison, pour son mari, dit-il.

Il exhorte d’ailleurs les jeunes à «arrêter immédiatement toute relation copain-copine. [...]. Efface tous les numéros de filles dans ton téléphone, sinon tu vas te faire découper le jour du jugement.»

Cet orateur qui vient à Montréal pour séduire un jeune auditoire, affirme qu’on n’a pas le droit de «toucher une femme, de lui serrer la main» : «C’est déjà de la fornication, de l’adultère», tranche-t-il.

Un autre conférencier, Farid Mounir, affirme quant à lui que les lectrices de bulletins de nouvelles à la télévision sont habillées de manière indécente. «On regarde les informations, on a des demoiselles qui sont presque toutes nues, on voit tout ! Et personne ne baisse la tête.» dit-t-il.

Ces islamistes rétrogrades, qui débarquent à Montréal, veulent profiter des installations du Palais des congrès pour propager leur discours misogyne auprès des jeunes musulmans québécois (2). Cette manifestation, baptisée «Entre ciel et terre», est organisée par le «Collectif 1ndépendance», qui rassemble des «jeunes musulmans montréalais» (3).

L’événement est soutenu par L’Association des musulmans du Canada et l’Islamic Relief Canada (4), parmi les plus puissantes associations musulmanes au Canada. L’Association des étudiants musulmans de l’Université de Montréal cautionne aussi l’invitation de personnalités connues pour leur discours dégradant envers les femmes (5).

Faut-il rappeler encore que ce sont des milliardaires musulmans qui financent, directement ou non, la plupart des événements islamistes de la diaspora en Amérique du Nord ? Marc Tremblay, le PDG sortant du Palais des congrès de Montréal, et les neuf membres du Conseil d’administration, ont subi des pressions durant plusieurs semaines pour autoriser l’événement. Un véritable lobby arabe existe au Canada au travers de centaines « d’associations caritatives » musulmanes ou religieuses, très bien protégées par la législation canadienne. Ces associations sont aussi les principales pourvoyeuses de fonds aux associations universitaires, et font du lobbying sur le terrain.

En autorisant cet événement, les islamistes, qui gagnent du terrain partout, auront l’opportunité de prêcher leur « bonne parole » qui sort enfin des mosquées marginales de Montréal pour se faire entendre au Palais des congrès.

Ce n’est pas la première fois que cette conférence, dite « 1ndépendance », a lieu à Montréal…

En octobre 2011, l’Assemblée nationale du Québec avait voté à l’unanimité une motion exigeant que le gouvernement fédéral refuse l’entrée au Canada à deux individus, considérant leurs propos homophobes et leurs discours banalisant la violence envers les femmes. À cette occasion, l’Assemblée nationale affirmait que « ces positions rétrogrades n’avaient pas leur place dans une société démocratique et vont à l’encontre des valeurs fondamentales de la société québécoise, soit l’égalité entre les hommes et les femmes et le respect de l’intégrité physique des personnes», rappelait la ministre de l’Emploi, du Travail et de la Condition féminine.

Au bureau du ministre fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander explique dans un courriel que «tous les visiteurs au Canada sont tenus de respecter les lois et les valeurs canadiennes. S’ils ont fait quoi que ce soit qui viole nos lois, ils peuvent être considérés comme inadmissibles au Canada. Notre gouvernement est fier de son bilan en matière de condamnation de l’intolérance, de la haine et des pratiques culturelles barbares», indique son attaché de presse, Alexis Pavlich.

Le 7 septembre 2011, une conférence islamiste fut organisée à Montréal avec l’active coopération de l’Université de Montréal. Tariq Ramadan, l’élève de Youssef Al Qaradawi, qui est le chef de fil du mouvement mondial des Frères Musulmans, fut parmi les invités qui dénigrèrent les droits des femmes. Cette conférence islamiste avait réunit une masse de conférenciers qui sont venus dire qu’aucune des lois qui s’opposent aux principes de l’islam et de ses fondements établis par le Coran, la Sunna et le consensus, ne doivent être respectées.

Les Frères Musulmans manifestent leur hostilités aux droits des femmes devant l’ONU

En mars dernier, la mouvance mondiale des Frères Musulmans a exhorté les gouvernants des pays islamiques, leurs ministres des Affaires étrangères, leurs représentants aux Nations-Unies, à refuser les conclusions de la Commission des Nations-Unies sur le Statut de la femme et à les condamner. Les responsables de la Confrérie ont appelé L’ONU à « prendre de la hauteur, à progresser au niveau de la pureté et de la propreté des relations familiales prônées par l’islam » (6).

Les conclusions de la Commission des Nations-Unies sur le Statut de la femme (Commission on Status of Women, CSW), qui a tenu sa 57e session du 4 au 15 mars 2013, n’ont pas été du goût de l’organisation pan-islamiste.

La nébuleuse des Frères musulmans a attaqué le titre même du rapport de la Commission : « Élimination et prévention de la violence à l’encontre des femmes et des filles ». Elle exige que soit maintenu le statut de la femme tel qu’il a prévalu au 7e siècle, et s’oppose donc aux dix points des conclusions du rapport, en déclarant :

  • NON à l’octroi à la femme et à la fille d’une liberté sexuelle ou l’élévation de l’âge minimum du mariage.
  • NON à la mise à disposition des contraceptifs pour les adolescentes et à la formation des jeunes filles à leur utilisation.
  • NON à la garantie d’égalité entre une femme adultérine et une femme légitime, entre enfants illégitimes nés de relations adultérines et enfants légitimes et NON pour qu’ils jouissent des mêmes droits.
  • NON à la garantie des droits égaux pour les homosexuels « les déviants » et à la protection des prostituées.
  • NON au droit des épouses de porter plainte contre leur époux pour viol ou harcèlement sexuel, ce qui oblige les autorités compétentes à appliquer aux époux les mêmes peines que celles prescrites aux étrangers (à la famille) en cas de viol ou harcèlement sexuel.
  • NON à l’égalité homme / femme lors d’un héritage.
  • NON au remplacement de l’autorité paternelle par celle de l’autorité conjointe et au partage de pleine égalité des rôles dans la famille concernant les dépenses, l’éducation des enfants et les charges domestiques.
  • NON à l’égalité complète dans les lois du mariage prônant par exemple l’abolition de la polygamie, de la dot, de la suprématie masculine dans la responsabilité familiale, ou à l’autorisation du mariage d’une musulmane avec un non-musulman.
  • NON à la suppression de la répudiation de l’épouse par son mari,
  • NON au renvoi du divorce devant l’autorité judiciaire civile,
  • NON à la suppression de l’autorisation de l’époux pour le voyage de l’épouse, son travail, ses sorties et l’utilisation des moyens contraceptifs.


La Confrérie des Frères Musulmans, qui a des ramifications dans la plupart des pays à majorité musulmane ainsi que dans de nombreux pays occidentaux à minorité musulmane, considère ces conclusions comme destructrices de l’institution de la famille musulmane, ruineuse pour l’entité de la société parce qu’elles appellent au retour au « temps de l’ignorance » (période préislamique), ce qui est impensable pour un musulman.

Ensuite, les Frères Musulmans ont lancé un vaste appel mondial à tous les groupes, à toutes les sociétés islamiques, pour qu’ils prennent une position ferme sur le document de l’ONU et sur tout document similaire.

Les Frères Musulmans se sont aussi adressés aux organisations féminines en Occident attachées à la religion, à la moralité des sociétés et aux fondements de la vie sociale. Ils les mettent en garde contre les appels trompeurs au modernisme et aux programmes déroutants et destructeurs.

Pour les Frères Musulmans, la femme doit s’incliner devant son mari et tout musulman (en arabe muslim signifie : soumis) est, par définition, soumis à Allah. Et il n’y a point de salut ailleurs que dans l’islam.

Une idéologie misogyne

Sourate 4:34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »

C’est l’une des sourates du Coran les plus humiliantes envers les femmes, souvent récitée dans les mosquées, et qui autorise l’oppression des femmes, légalement inférieures et civilement irresponsables.

L’oppression des femmes résulte de diverses obligations en islam : le voile, qui doit être grand et cacher efficacement les formes féminines ; l’ordre de rester chez elle (cela s’adresse certes spécifiquement aux femmes du prophète, mais la valeur d’exemple pèse lourd); le droit accordé aux hommes de les frapper ; les règles d’héritage défavorables ; le droit de témoignage restreint ; les menstruations considérées comme un mal ; ou encore le droit accordé aux chefs musulmans de posséder sexuellement autant de femmes esclaves qu’il pourront.

Dans son livre « Le licite et l’illicite en islam », le guide spirituel des Frères Musulmans Youssef Qaradawi explique à ses propres partisans pourquoi les femmes musulmanes doivent porter le hidjab, il apporte deux justifications d’un tout autre ordre :

  1. Il déclare que les musulmans doivent se distinguer des non-musulmans, notamment dans leur apparence : le hidjab sert à distinguer les femmes musulmanes des autres femmes et la barbe joue un rôle similaire chez les hommes,

  2. Il ajoute qu’en portant le voile et en s’affichant comme musulmanes, les femmes éviteront d’être molestées.

Le port du hidjab fait donc partie de la politique d’auto-isolement prônée par les islamistes comme le refus de serrer la main des personnes de l’autre sexe.

Au Canada, les partenaires des Frères Musulmans disséminent les livres de Qaradawi. Ils plaident pour que les femmes musulmanes soient différentes des mécréantes, des juives, des chrétiennes et des idolâtres.

Dans un autre ouvrage (Priorities of the Islamic Movement), Qaradawi pousse la promotion de l’auto-isolement jusqu’à inciter ses partisans à développer des ghettos musulmans en Occident (Try to have your own « Muslim ghetto then »).

En 2010, la Gendarmerie royale du Canada et l’agence de sécurité canadienne (SCRS) ont prévenu le gouvernement canadien des efforts déployés par les islamistes pour développer une «société parallèle» au Canada.

Comme l’a confirmé le Professeur Alan Dershowitz à l’AIPAC le 21 mars 2010, « les extrémistes islamistes ne peuvent accepter la notion d’une démocratie laïque, une démocratie qui accorde des droits égaux aux femmes, l’égalité des droits pour tous ». La discrimination envers les femmes est même observable au sein même de certaines mosquées intégristes du Canada (7).

Nouvelle tentative d’améliorer l’image de l’islam au Canada ?

L’islam, il ne faut pas l’oublier, ni le passer sous silence, considère comme légitime et encourage la violence contre les femmes et contre les infidèles. Le problème, c’est que l’opinion publique au Québec n’est pas consciente des visées des lobbyistes musulmans qui peuvent tout s’offrir pour améliorer l’image de l’islam réactionnaire et rétrograde ; convertir des non musulmans, et rallier plus de canadiens francophones à la cause islamiste mondiale.

Tout porte à croire que la conférence qui se déroulera à Montréal le 7 septembre prochain sera une nouvelle tentative pour les leaders islamistes de promouvoir la pénétration de l’islam politique véhiculé par les Frères Musulmans et les autres islamistes au Québec. Dans la classe politique, beaucoup au Québec (sauf la députée de Québec solidaire, Françoise David qui soutient les Frères Musulmans) s’inquiètent des ambitions de l’islam radical (8).

Le gouvernement de la province francophone du Québec, et Madame Pauline Marois, se préparent déjà à l’interdiction des signes religieux ostentatoires dans les institutions publiques québécoises. C’était d’ailleurs une promesse électorale pour les Québécois et des Québécoises en leur annonçant l’adoption d’une « Charte de la laïcité » puis d’une « Charte des valeurs québécoises» bannissant les signes religieux, entre autres, dans les ministères, tribunaux et sociétés d’État.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info

  1. Des prédicateurs islamistes radicaux attendus à Montréal : lapresse.ca

  1.  La racaille arrive en ville :journaldemontreal.com

  2. Il est possible de visionner la vidéo de promotion pour l’événement. Il y a même une Québécoise de souche qui prétend que seul l’Islam peut apporter la paix. youtube.com

  3. Voir macnet.ca et islamicreliefcanada.org

  4. Voir la vidéo youtube.com

  5. Lien en arabe ikhwanonline.com

  6. Documentaire sur les femmes et l’univers des mosquées au Canada : onf.ca

  7. Pour mémoire, un excellent reportage sur la Confrérie, diffusé en mai 2013 sur France 3, décortique l’internationale islamiste des Frères, ses méthodes et sa volonté de domination du monde : youtube.com

freres-musulmans1

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/08/montreal-les-freres-musulmans-organisent-un-congres-pour-la-soumission-des-femmes/#sthash.tAKLJBoh.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 août 2013 23:03

Votre Sainteté,

Décidément vous avez décidé de plaire, non pas à St-Pierre dont vous êtes le successeur, ni à Jésus-Christ qui à trois reprises lui a dit : « pais mes brebis » mais au « monde », celui dont Jésus a parlé quand il a dit :

        « Dans le monde vous aurez à souffrir, mais gardez courage! J’ai vaincu le monde.»

Fayoum5Il est loin le temps où l’Esprit Saint qui habitait les chrétiens transformait le « monde ». À présent c’est le « monde » qui transforme les chrétiens du plus humble jusqu’au plus élevé, c’est à dire jusqu’à vous. L’Église n’est certes pas populaire, l’Église a mauvaise presse, on peut même dire qu’elle est copieusement dénigrée, non sans raisons, mais lesquelles?

Certainement pas parce qu’elle reflète de moins en moins le Christ et qu’elle a pratiquement cessé d’offrir l’Évangile à ceux qui ont faim et soif de vérité. Si ce n’était que pour cela elle se mériterait plutôt les éloges et les félicitations de ceux dont vous souhaitez l’approbation. Non, les censeurs contemporains et les ingénieurs sociaux, n’ont que faire du message évangélique qui les fait fuir, comme la lumière fait fuir les chauves-souris; le fiel qu’ils déversent à profusion sur l’Église n’a qu’un seul but, l’inciter à se transformer en miroir, pour refléter le « monde » qu’ils s’évertuent à remodeler.

Grâce à vous l’Église est en train de vivre une métamorphose, elle cessera d’être conservatrice, elle se conformera aux normes du « monde », et entrera sagement dans le moule, celui d’une « avant-garde » conformiste et stérile, qui se fait une obsession de suivre le courant dominant.

Bien dans l’esprit du temps, l’Église à travers vos déclarations officielles, ne dit pas toute la vérité, seulement celle qui est correcte ou politiquement rentable de dire.

Vos propos larmoyants sur la « mondialisation de l’indifférence » à la plage de Lampedusa le 8 juillet dernier, font bon marché des souffrances des habitants de cette petite île, jadis paisible, qui sert de porte d’entrée à des centaines de milliers de jeunes musulmans, dont un grand nombre se destine au djihad au cœur même de l’Europe.

Quelle était votre intention quand vous avez parlé de « mondialisation de l’indifférence?» Souhaitez-vous que l’Italie, et tant qu’à y être l’Europe entière, affrètent paquebots et traversiers pour recueillir ces clandestins sur les bords même de l’Afrique?

Avez-vous la conviction que les européens tardent à se suicider et qu’ils feraient mieux de se dépêcher? À qui cherchez-vous à plaire par vos propos, si ce n’est à ceux qui plaident haut et fort pour une politique de porte grande ouverte à l'immigration, et qui  pratiquent le terrorisme intellectuel contre ceux qui s’inquiètent pour l’avenir de l’Europe?

Il y a à peine quelques jours vous avez déploré les centaines de victimes des affrontements entre les frères musulmans et les forces de l’ordre en Égypte, ce faisant vous avez fait écho à la désinformation des médias en occident, pour qui les assassins sont les victimes et ceux qui protègent leur pays, les bourreaux.

Pourtant, grâce à l’information de première main que vous recevez régulièrement, vous étiez au courant des horreurs perpétrées par les frères musulmans contre les chrétiens et les églises en Égypte. Vous avez observé de votre palais pontifical, l’escalade continue de la violence programmée et minutieusement exécutée contre tout ce qui est chrétien.

Le 14 août, en quelques heures plus de soixante églises, monastères et couvents ont été incendiées et plus de cent civils chrétiens égorgés ou lynchés par les frères musulmans dans des attaques coordonnées, sans compter les centaines de maisons et de commerces détruits, les viols, les rapts d’enfants et de jeunes filles.

Vous l’avez appris assez tôt mais vous avez choisi de ne rien dire.

La pyromanie anti-églises est sans aucun doute halal et conforme au coran et à la sunna de Mahomet, pour qui, contrairement à votre prédécesseur, vous exprimez le plus profond respect.

Désireux de rebâtir les ponts avec les milliers d’imams qui intoxiquent de leurs propos haineux l’esprit des jeunes en Europe, vous vous êtes soigneusement abstenu de dénoncer le martyr systématique des chrétiens, non seulement en Égypte mais partout dans les pays à majorité islamique, particulièrement en Irak et en Syrie. Vous avez même demandé publiquement aux chrétiens catholiques de s’autocensurer en s’interdisant de dire la vérité sur l’islam et sur le double discours des islamistes.

Lire la suite "Lettre ouverte au Pape François, par Hélios d'Alexandrie" »

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 août 2013 02:19

Egypte : Attentat islamiste à Alexandrie... Massacre de chrétiens coptes !

 

"Aujourd'hui donc, en matière de violence conjugale, on sait qu'un coup n'est jamais justifiable. Ce qui est fort dommage pour les chrétiens d'Egypte, c'est qu'ils ne sont pas des femmes battues. Et j'avoue que les termes de "représailles" et de "heurts interconfessionnels" décrivant dans la presse ce qui se passe aujourd'hui pour les coptes au pays des Pharaons commence à me chauffer un peu la cochlée. "Représailles", ça veut dire quoi? Ça veut dire : tu m'as pris un oeil, je t'en prends un. Tu as fait quelque chose de répréhensible, je te rends la pareille.

"Heurts interconfessionnels", ou son avatar "violences interreligieuses", ça évoque quoi? Ça évoque deux milices de religion différente, pareillement armées, jouant dramatiquement à qui pisse le plus loin sans qu'on puisse vraiment dire qui a commencé ni qui a raison. Ça sous-entend que chacune des deux communautés a fait du mal à l'autre. Le pékin lambda, quand il entend parler de "heurts interconfessionnels", éteint sa télé en se disant que, décidément, les religions elles font rien qu'à se battre tout le temps, et que tout le monde l'a un peu cherché. Fermez le ban.

Oui mais non. Ce qui se passe aujourd'hui en Egypte, ce ne sont pas des "représailles", ce ne sont pas des "heurts interconfessionnels", ce sont des pogroms - et je salue, une fois n'est pas coutume, Rue 89 de l'avoir dit tel quel... bien qu'entre guillemets. Entre 25 (estimation basse par l'ONG Initiative égyptienne pour les droits de la personne) et plus probablement une soixantaine (liste visible sur le Blog Copte) d'églises attaquées, brûlées dans tout le pays.

Le pape des coptes, Tawadros II, menacé de mort, bien qu'il ait supplié ses ouailles de ne pas répondre à la violence - ce qu'elles ont fait.

Des dizaines de commerces appartenant à des coptes saccagés, leurs propriétaires battus. Des écoles chrétiennes détruites. Des enfants tués.

L'Egypte n'a pas le monopole de la pudeur journalistique. Partout où des gens se font tuer pour nulle autre raison que d'être chrétiens, le refrain du virus des "violences interreligieuses" revient. Au PakistanAu Nigeria. Si les chrétiens ne sont pas les seules victimes de cette étrange épidémie (les Rohingyas musulmans de Birmanie peuvent en témoigner, eux qui se font atomiser par des bouddhistes), ils sont très largement représentés.

La vérité est qu'aujourd'hui, en Egypte, les chrétiens se font éliminer de façon ouvertement planifiée par les islamistes, même si certains musulmans ont le courage de leur porter secours.

Ce n'est pas le dire qui est criminel, c'est de le taire."

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 août 2013 01:58

MohamedBadi.jpg

"Des manifestants anti-Morsi ont dit à Amnesty International avoir été capturés, frappés, soumis à des décharges électriques ou poignardés par des individus loyaux à l'ancien président.

Des éléments de preuve, dont des témoignages de victimes, attestent que des partisans du président déchu Mohamed Morsi ont torturé des membres du camp politique adverse.
 

Entre le début des rassemblements de grande ampleur des deux camps, fin juin, et le 28 juillet, huit corps présentant des traces de torture sont arrivés à la morgue du Caire. Au moins cinq d’entre eux ont été retrouvés à proximité de zones où se tenaient des sit-ins en faveur de Mohamed Morsi.

Un rapport du 6 août relatant des faits bien antérieurs à la répression de l'armée  à lire sur le site d'Amnesty International.

 

source


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 août 2013 01:48

SAMSUNG

Chez Cora, une tête de gondole avec toute la panoplie pour être un bon musulman…(ou le devenir).

SAMSUNG

SAMSUNG

Ainsi vous pouvez acheter le coran en édition de luxe, le coran de poche, le coran de voyage et tout le reste.

SAMSUNG

C’est donc cela la tolérance ? Comme disait Léo Ferré, « il y a des maisons pour ça ».

SAMSUNG

SAMSUNG

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/08/supermarche-cora-du-commerce-au-proselytisme/#sthash.KFulZtZo.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
19 août 2013 01:54

Accrochez vos ceintures ! Le témoignage que vous allez voir est de madame ou mademoiselle Salwa El Matayri, une militant “féministe” koweïtienne, qui a été mis en ligne voici un peu plus de deux ans.

J’ai traduit à votre intention en français les sous-titres originaux en anglais, pour que vous ne perdiez rien du grand intérêt de ce témoignage appuyé sur les meilleurs théologiens islamiques sunnites (j’ignore le point de vue des théologiens shiites sur cette question : honnêtement, je m’en fiche un peu…). Misérable théologie, et en plein XXIe siècle ! Et je vous invite, évidemment, à faire suivre ce lien à votre carnet d’adresses…

 

« La paix soit avec vous et que les bénédictions miséricordieuses d’Allah soient sur vous ! Je m’appelle Salwa El Matayri, je voudrais vous transmettre un message audacieux.

Un commerçant m’a dit que son père lui avait fait cadeau d’une esclave sexuelle et qu’il avait l’intention de bien la traiter et que l’esclavage est permis dans l’islam.


Cette histoire m’en rappelle une plus ancienne. Voici deux ans, je travaillais avec un jeune homme qui avait un goût immodéré pour les femmes. J’en étais désolé mais, à cette époque, le me consacrais à mon travail, alors que suis allée à La Mecque pour obtenir à son intention les recommandations des mouftis [théologiens musulmans sunnites] : je voulais obtenir leurs conseils pour ce jeune homme riche qui aimaient les femmes. Je leur ai demandé quelles étaient les règles concernant les esclaves sexuelles.

Le moufti m’a expliqué que le moyen d’obtenir des esclaves pour un pays musulman, c’est d’attaquer un pays chrétien ou un pays non musulmans et de faire esclaves les prisonniers de guerre [bonjour les Conventions de Genève !]. Je lui ai demandé si la chose n’était pas haram [illicite] [car] une esclave sexuelle est légalement inférieure à une femme libre, une femme libre ne peut exposer en public que son visage et ses mains, mais une esclave peut être exposée nue en public, depuis son ventre et au dessus.

Dans l’islam on ne peut posséder une femme libre que par un contrat de mariage, mais une esclave elle est vendue et après que le prix a été payé elle devient une propriété, l’esclave est inférieur à la femme libre. J’ai aussi posé la question à des religieux au Koweït, et ils m’ont certifié que le seul moyen de préserver un croyant musulman de l’adultère, c’était qu’il achète des esclaves sexuelles.

 

Personnellement, j’espère que le Koweït légalisera l’esclavage sexuel. J’ai connu le cas au Koweït d’une femme d’un autre pays qui n’était pas officiellement une esclave, mais après que ses parents l’eurent reniée elle alla vivre chez une Koweïtienne : en échange elle lui faisait la cuisine et le ménage. Quand je l’ai vue, j’ai rendu grâce à Allah parce que sa situation était celle d’une esclave plutôt que celle d’une femme sans toit avançant sur le chemin du péché, c’est mieux pour elle d’avoir trouvé un “nouveau foyer” après que ses parents l’eurent rejetée.

J’espère vraiment qu’on légalisera de tels cas et qu’on ouvrira la porte à l’esclavage de la même manière qu’on a légiféré sur le travail des employés de maison, parce qu’on ne peut pas tolérer que nos hommes tombent dans le piège dégoûtant de l’adultère, il vaut mieux que nos achetions des esclaves sexuelles, de Tchétchénie par exemple, assurément on peut acheter des prisonniers de guerre. N’est-ce pas mieux que ces esclaves soit vendues légalement à des commerçants Koweïtiens plutôt que d’être l’objet de trafic illégaux ? Tout ça est très normal. Un exemple digne de foi d’un propriétaire d’esclaves sexuels, est celui offert par le calife Harun al-Rashid.

Quand il est mort, on a découvert qu’il possédait 2 000 esclaves sexuelles, alors qu’il n’avait qu’une épouse. C’est quelque chose dont on peut être fier ! Notre sharia l’autorise ! Et grâce à Allah, notre pays dispose de nombreux et pieux commerçants qui sont intéressés par ce type de commerce. Je souhaite toujours le meilleur avenir pour le Koweït ! »

Source : vidéo sur Youtube

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
17 août 2013 23:31

images

Istanbul a été, jusqu’à une période récente, une ville que j’aimais beaucoup.

Je savais quel avait été le sort des Chrétiens lorsque l’empire byzantin était tombé, il y a des siècles. Je savais aussi ce qui était arrivé aux Arméniens, les transferts de population entre Grèce et Turquie au début du vingtième siècle. Mais je savais aussi que c’était un passé désormais lointain. Et Istanbul était, et reste, une ville belle, chargée d’histoire.

Istanbul était aussi, chose rare dans le monde musulman, une ville où des Juifs pouvaient être ouvertement juifs sans risquer quoi que ce soit, et où de superbes églises et synagogues coexistaient avec des mosquées. C’était une ville où je croisais moins de femmes voilées qu’à Londres, et où, au moment de l’appel du muezzin, des Turcs musulmans buvaient un verre de raki, indifférents. C’était une ville où, dans les casinos, cabarets à la turque, on trouvait sur les tables des drapeaux de tous les pays du monde dont ceux des Etats Unis et d’Israël, et, au répertoire des chanteurs, des chansons de tous les pays, dont les Etats Unis et Israël.

Istanbul a connu, voici quelques semaines, des manifestations de Turcs fiers de l’héritage d’Ataturk et voulant préserver le rattachement de la Turquie à l’Occident et aux sociétés ouvertes. Et je n’ai pas été surpris que ces manifestations aient lieu à Istanbul. J’étais à Istanbul à ce moment, et j’ai vu les jeunes gens fraternels de la place Taksim. Je revenais d’Israël, je l’ai dit, et ils m’ont dit bienvenue, Israël est notre ami. Nombre de ces jeunes gens fraternels ont été blessés, emprisonnés, victimes de brutalités policières sans retenue.

Ils ont incarné, je le crains désormais, un sursaut désespéré.

Erdogan assoit chaque semaine davantage un système autoritaire islamiste. Il est patient, opiniâtre, rusé (bien plus que des hommes tels que Morsi en Egypte), et il avance vers ses buts.

Les peines prononcées dans le procès Ergenekon la semaine dernière ont été le fruit d’une parodie de justice et ont achevé de décapiter l’armée, gardienne des valeurs de la société ouverte voulue par Ataturk. Quasiment pas un seul des généraux de l’armée d’Ataturk, formés aux Etats Unis, n’est encore en liberté, et ceux qui ont échappé à la purge font très attention. Des dizaines de journalistes sont en prison eux aussi, et ceux qui écrivent encore pèsent soigneusement leurs mots.

Erdogan entend devenir le leader du monde islamique radical, et n’a pas renoncé. Il dépend financièrement de l’Arabie Saoudite, et ne peut donc présentement se montrer trop hostile à Israël et se rapprocher trop de l’Iran, mais le reste lui est permis, et il ne s’en prive pas.

Ataturk est mort une première fois voici sept décennies, juste avant la Deuxième guerre mondiale. Nous sommes sans doute en train de vivre la deuxième mort d’Ataturk.

Et je suis surpris que cela inquiète aussi peu en Europe. Une Turquie islamiste, ce sera le basculement vers l’islam radical du seul pays musulman développé économiquement du bassin méditerranéen, et du seul pays de la région ou l’islam (parce qu’encadré strictement par un Etat établi pour cet encadrement strict) s’était montré compatible avec les valeurs de la société ouverte.

Ce sera le basculement dans le camp ennemi d’un pays qui a, après l’armée américaine, la plus importante armée de l OTAN, et qui contribue aux décisions et orientations de celle-ci.

Ce sera le basculement dans le camp ennemi d’un pays qui a été un allié fiable d’Israël pendant des décennies (et, dirai-je, un allié plus fiable que nombre de pays européens).

La Turquie est, ajouterai-je, un pays qui est toujours candidat à l’entrée dans l’Union Européenne.Une puissance islamiste anti-occidentale dans l’OTAN équivaudrait à annihiler l’OTAN de l’intérieur.

Un maintien de la candidature d’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, c’est désormais le maintien de la candidature d’un pays quasiment islamiste dans l’Union Européenne, et les négociations continuent néanmoins comme si de rien n’était.

Quand il était encore possible d’arrimer la Turquie au monde occidental, ce qui me semblait une idée géopolitiquement positive et cruciale, les négociateurs européens ont tergiversé. Maintenant que l’arrimage devient quasiment impossible ou signifierait une islamisation accélérée de l’Europe, les négociateurs européens tergiversent moins. Comme s’ils n’avaient pas voulu d’une Turquie laïque et occidentalisée. Et comme si une Turquie islamiste les dérangeait moins.

Dois-je dire que je m’interroge plus que jamais sur les buts des négociateurs européens. La soumission préventive impliquée par le projet Eurabia explique-t-elle la réticence vis-a-vis d’une Turquie laïque et occidentalisée (réticence qui a été vécue comme une blessure par de nombreux Turcs) et la mansuétude extrême vis-à-vis d’une Turquie islamiste qui serait à même de renforcer la soumission de l’Europe à l’islam, y compris l’islam radical ?

L’AKP d’Erdogan présente le procès Ergenekon comme une victoire de la « démocratie » en Turquie. J’ai vu certains journaux européens parler aussi en ces termes. C’est inquiétant.

Je sais, la conception de la « démocratie » qui est celle d’Erdogan ressemble à la conception de la « démocratie » qui monte en Europe. La conception de la liberté de la presse qui est celle d’Erdogan ressemble à une conception de la liberté de la presse qui monte en Europe. La conception de la justice qui est celle d’Erdogan ressemble à une conception de la justice qui monte en Europe, et que les procès multiples intentés à Berlusconi, dont j’ai traité récemment, illustrent, hélas, fort bien. Tout comme en France une multitude de procès dont je devrai un jour tenter de dresser la liste.

Dois-je ajouter qu’Erdogan a été, ces cinq dernières années, cité en exemple par Barack Obama ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/08/la-deuxieme-mort-dataturk/#sthash.P81R7zZb.dpuf

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 août 2013 15:24

 

La fête de l’Assomption est célébrée dans le monde entier par les catholiques qui se réunissent en de très nombreux lieux et depuis des siècles, aux alentours du 15 août

L’Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Elle célèbre la gloire de Marie avec Dieu au terme de sa vie terrestre. Marie, après sa mort, a été enlevée de la vie terrestre pour entrer dans la vie en Dieu. L’Assomption vient d’un mot latin qui signifie «enlever» et non ascension qui veut dire « monter».

Pour Marie, l’Assomption est la suite de sa participation à la vie de Jésus. Marie est celle qui croit dans la confiance jusqu’au bout. Pour les catholiques, elle rejoint pour l’éternité son Fils Jésus, ressuscité. « Élevée en corps et en âme dans la gloire du ciel » (Pape Pie XII); Marie nous précède dans la joie du royaume de Dieu et nous rappelle par sa vie ce à quoi nous sommes tous appelés : accueillir le don de Dieu dans notre vie, célébrer cette force de Dieu qui élève les humbles et rabaisse les puissants. Marie nous aide à comprendre qui est le Christ.

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 août 2013 01:57

 

 

Invité des GG de RMC, Bruno Julliard (PS) annonce la construction d’une salle de prière pour les musulmans qui bloquent encore les rues à la Goutte-d’Or (Paris).

« Elle sera totalement financée par des fonds privés, en l’occurrence par la grande mosquée de Paris. » – Bruno Julliard

NDLR : le fameux bâtiment « culturel » est pourtant bien financé par la mairie de Paris à hauteur de 22 millions d’euros.

En raison de ses origines tunisiennes, Bertrand Delanoë souhaitait doter la capitale d’un lieu de découverte et de réflexion sur « les » cultures musulmanes, qu’elles soient arabe, subsaharienne ou asiatique.

Tout comme la préfecture de Paris, il désire par ailleurs « apporter une réponse adaptée à l’indignité des conditions d’accueil des croyants dans le XVIIIe arrondissement et aux troubles à l’ordre public qu’occasionne la prière dans la rue », comme le résume l’exposé des motifs de la délibération que vient de voter le conseil de Paris. [...]

Chacun de ces deux bâtiments – plus de 1 200 m² au total – comprendra un grand espace culturel dédié aux expositions, conférences et ateliers et une salle de prière. Confiée à l’architecte Yves Lion, la construction des bâtiments coûtera 22 millions d’euros à la mairie de Paris, dont 6 millions, correspondant à la partie cultuelle, devront lui être remboursés par l’association musulmane locale. [...] C’est ce changement de statut ainsi qu’une subvention de fonctionnement de 650 000 € (à laquelle s’ajoutent 46 000€ de subvention d’équipement) qu’a adoptés le conseil de Paris. [...]

A relire : La laïcité selon Delanoë : 22 millions d’euros pour une mosquée à Barbès

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 août 2013 01:06

Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIXBeaucoup de prophètes de cette fin des temps sont disséminés un peu partout de par le monde. Ils ont une vie un peu de reclus car Jésus leur a défendu de lire la presse et de suivre internet. Ils sont suivis par des prêtres ou des évêques assermentés par Jésus 

 

Message de l'Archange Saint Michel:

Regardez !

L’heure du changement est sur vous !

 

Citoyens du monde — Soyez conscients que les péchés de l’humanité ne peuvent plus désormais être tolérés par le Père qui es aux Cieux.

C’est le temps alors pour les changements de prendre place; changements qui résulteront dans une transformation globale de toutes les âmes humaines sur la surface de la terre. Ces changements vous seront incompréhensibles à moins que vous ne compreniez le plan du Père du Ciel pour vous tous. 

Les changements seront incompréhensibles parce que vous direz : « Comment un tel malheur et une telle malchance peuvent conduire à une meilleure situation ici sur la terre ? »

Les changements sont nécessaires pour vous dépouiller de vos conforts matériels qui vous ont permis d’ignorer Dieu qui es aux Cieux. 




Même les meilleurs et les plus saints d’entre vous ont rigoureusement poursuivi l’accumulation des richesses matérielles en ignorant la présence du Père céleste, du Fils et Rédempteur et de votre Mère céleste qui vous ont protégés et guidés dans vos vies alors que la plupart d’entre vous avez consacré si peu de temps à reconnaître l’importance de la présence de Dieu dans vos affaires courantes. 

Ainsi, plusieurs d’entre vous se sont détournés vers des poursuites triviales dans votre quête de la richesse et des possessions matérielles.

Maintenant votre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, devient de plus en plus reconnaissable dans vos vies parce qu’en effet vous êtes présentement préparés pour les grands événements qui sont à venir.

Plusieurs d’entre vous sont à se préparer pour ces temps à venir alors que d’autres considèrent seulement comme des demi-vérités les articles de votre foi. 

C’est le temps maintenant de mettre de côté vos affaires courantes et d’expérimenter l’Amour du Père céleste dans une vraie façon.

Vous devez être conscients que les grands événements sont imminents et que les événements les plus ténébreux sont orchestrés à votre niveau par des forces du mal avec des énergies draconiennes qui sont conçues pour créer une toxicité dans vos esprits afin de vous aveugler de la réalité que le Père des Cieux vous a aussi préparé une place pour vous dans Son Nouveau Ciel et Sa Nouvelle Terre.




Le temps est venu pour les guerriers, les choisis de Dieu, de prendre position contre les forces du mal qui ont infesté la Terre depuis des millénaires. 

Ce sont les temps où vous devez revêtir votre armure de protection afin de passer à travers ces temps troublants qui sont devant vous.

Sachez ceci : que les ennemis du Père sont à se préparer pour se battre contre contre vous; vous ferez bien de vous préparer.




Examinez attentivement vos dirigeants et vos politiques maintenant. 

Observez les laquais du Malin qui essaient de contrôler et de dominer les peuples de la Terre par le biais du contrôle des banques, des ressources naturelles, des ressources alimentaires, de vos systèmes et de vos institutions d’éducation ainsi que de vos églises et de vos écoles.

Les pantins, qui sont les laquais du Malin, ont planifié et pratiqué depuis des années le renversement des gouvernements du monde afin de mettre en place un nouvel ordre d’esclavage mondial et d’instituer des règles ayant pour objectif de vous rendre esclaves.

Vous voyez les fruits de leurs oeuvres mauvaises dans l’implantation draconienne du système de santé (note : ObamaCare, USA) destiné à enrichir les laquais tout en essayant de vous contrôler tous. 

Les trompeurs planifient maintenant de rendre esclave et de contrôler le monde entier en introduisant leur modèle de système de santé dans les nations riches comme un exemple pour les nations pauvres.

Lorsqu’ils auront complètement implanté leur contrôle sur vous tous en ayant la main haute sur votre système de santé, ils introduiront la puce électronique chez tous les habitants de la Terre en vous disant qu’il vous faut prendre la puce pour bénéficier des soins de santé.

La puce électronique sera alors utilisée pour marquer ceux qui sont destinés à l’extermination et à la mort alors qu’ils commenceront à faire une sélection en vue d’une baisse de la population mondiale tout comme si vous étiez du bétail dont on peut se passer; et pour ces laquais du Mal, chacun d’entre vous est facilement remplaçable à moins que vous ne leur serviez dans un but utile dans l’atteinte de leur futur draconien.

Mais ça n’arrivera jamais parce que le Père céleste en a ordonné autrement ! Et chaque laquais qui a pris parti avec le Malin fera face à l’éternelle damnation à cause de leurs péchés contre l’humanité. Qu’il en soit ainsi !

Maintenant que vous êtes conscients de leurs plans, c’est nécessaire pour ceux d’entre vous qui en avez l’inspiration et la mission de dévoiler ces laquais de le faire vigoureusement. 

Les laquais du Mal doivent être dévoilés et mis en évidence afin que le reste d’entre vous puissiez connaître qui est le vrai ennemi réellement.

Les pantins du Nouvel Ordre Mondial s’en sont sortis avec le meurtre parce qu’ils se cachent derrière les banques, les grandes entreprises et les institutions soit disant de haut-savoir. 

Ces laquais du Nouvel Ordre Mondial sont des hommes qui portent des costumes trois pièces et des femmes avec des tenues vestimentaires d’affaires si bien qu’ils peuvent déguiser le fait qu’ils ont les cornes et les queues du diable bien implantées en eux. 

Et ils déambulent parmi vous comme s’ils étaient d’une classe privilégiée qui regarde de haut leurs vrais frères et sœurs du Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ; Jésus-Christ qui travaille parmi vous et qui en inspire plusieurs afin qu’ils dévoilent ces éléments dangereux et criminels de votre société qui regardent en silence dans l’ombre essayant de manipuler et de contrôler le reste de vous qui sont des vrais croyants dans le Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

Les pantins du Mal ne s’échapperont pas avec leurs plans diaboliques.

De fait, ils ne verront jamais leurs plans se réaliser parce que le Père des Cieux est intervenu pour parler à tous Ses Enfants. 







Attachez-vous avec le vrai gagnant de cette Fin des Temps — Il est votre unique et seul Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ qui est ici pour vous ramener le long du chemin vers votre vraie maison dans le Royaume des Cieux ! 

Message terminé à 13 :11

Saint Michel Archange


source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 août 2013 23:25

 

Maman de deux enfants scolarisés à la maison, je suis en contact régulier avec d’autres familles pratiquant l’ « IEF » (Instruction en famille). L’instruction en famille ou école à la maison est autorisée par la loi française, à condition de satisfaire à certaines obligations de déclaration et de se soumettre à un contrôle annuel dès les six ans de l’enfant, âge à partir duquel l’instruction est obligatoire et non la scolarisation.

Nos motivations sont nombreuses et variées selon les familles : respect des rythmes (rythme biologique, rythme d’apprentissage propre à chaque enfant), choix de pédagogies alternatives, perte de confiance vis à vis de l’école, raisons de santé, de précocité, activité des parents difficile à concilier avec les horaires scolaires…

Lectrice régulière d’une des multiples pages facebook consacrées à l’IEF, je me suis rendue compte depuis un an environ, que les mamans musulmanes y étaient de plus en plus présentes. Sur cette page, qui compte environ 600 membres, j’ai recensé à peu près 100 mamans musulmanes. Vous allez me demander à quoi on reconnaît une maman musulmane. C’est facile : la presque totalité des inscrites musulmanes adjoint « Oum » à son nom (souvent typé d’ailleurs, sauf pour certaines converties) ou à son pseudo. « La madrassa, c’est oummi », phrase qui revient assez souvent sur les blogs des familles concernées.

Face à ce chiffre, dont je ne soupçonnais pas à ce point l’importance, je tentais de comprendre la raison de cet engouement subit, pour la scolarisation à la maison de la part de ces familles.

Mon idée de départ est que cela est un véritable non-sens : l’école fait partie des facteurs d’intégration des populations immigrées, qu’on le veuille ou non, et même si l’école va mal actuellement, des enfants chez qui on ne parle pas français ne peuvent que trouver un bénéfice certain à s’ouvrir quelques heures par jour à leur pays d’accueil par le biais de l’école. Mais il faut se rendre à l’évidence, de plus en plus nombreux, des enfants issus de l’immigration ne passent plus par la case « école ».

A partir de 2004, à la suite de la loi sur le voile, une première vague de déscolarisations a eu lieu, notamment concernant les filles, désormais gardées à la maison lorsque les moyens des parents ne permettent pas l’inscription de l’enfant dans une école catholique autorisant le port du voile, ou dans une école islamique (encore rares et souvent onéreuses).

(Pour l’anecdote, à la suite de ces déscolarisations, les parents de quatre filles voilées ont été condamnés à la prison avec sursis après un contrôle pédagogique annuel ayant révélé que leur aînée de 14 ans n’atteignait pas le niveau CM1 et leur refus de les scolariser à la suite de ce contrôle).

J’ai donc cherché à en savoir plus sur ces familles et même si je me doutais des raisons les poussant à la déscolarisation, je suis tombée de haut lorsque je les ai eues sous les yeux.

D’une part j’ai visité les pages facebook personnelles de ces mamans (en libre accès), et d’autre part j’ai fait une recherche (pas sur googlehalal !) « mamans musulmanes école à la maison », que vous pouvez faire vous-mêmes, c’est une recherche fort instructive…

On peut d’abord dire que la plupart des pages personnelles des mamans se ressemblent : recette de ramadan, vidéos de propagande à l’intention des enfants incitant à pratiquer le jeûne, appels de fonds pour le financement d’écoles islamiques (donc en partie financées par la CAF !), pages de vente de charmants caftans et autres foulards, des versets du coran par kilos, des articles d’actualité présentant les émeutiers de Trappes ou d’ailleurs comme des victimes, des hommages à Merah, des articles scandalisés par le mariage homo… Un profil « type » des mamans, par ailleurs quasiment toutes voilées.

J’ai poussé un peu plus loin mes recherches et je suis tombée sur des morceaux choisis (notamment sur le blog : « mamanief.blogspot.com »). A la question « qu’est-ce qui vous a poussée à instruire vos enfants à la maison ?», voilà ce qu’on peut trouver comme réponses :

-          « Ce qui m’a poussée à faire l’IEF c’est avant tout les fatwas des savants qui interdisent de mettre les enfants chez les kouffars ».

-          «  Les mamans doivent mettre dans un coin de leur tête qu’elles n’aimeraient pas passer 6 heures par jour avec des non-musulmans, à vivre comme eux »…

-          « En premier lieu ce sont des raisons religieuses qui me poussent à instruire mes enfants moi-même à la maison. J’ai l’intime conviction que l’école française laïque est totalement incompatible avec ma religion, l’Islam et ses valeurs ».

Sur un autre site : « L’enfant à l’école est amené surtout à fréquenter des non-musulmans alors que le Prophète (…) a mis en garde contre lesmauvaises fréquentations »… « donc suivre un enseignement de ce type amène les jeunes enfants à prendre pour amis des mécréants et à les imiter dans leurs manières ou pire à éprouver de l’amour pour eux »…

Voilà, cela a au moins le mérite d’être clair, on navigue allègrement entre racisme et apartheid… Que peut-on attendre de « jeunes » élevés dans un tel esprit ?

On peut ajouter à ces raisons qui motivent l’IEF musulmane le refus de l’enseignement des théories darwiniennes, le refus de la mixité dès 7 ans, le refus de l’apprentissage de la musique (entre autres matières), le refus des mesures de lutte contre l’homophobie, le refus de la théorie du genre (là je suis plutôt d’accord, mais cela est-il suffisant pour rejeter l’école laïque en bloc ?), la peur des « mauvaises fréquentations » (peur des mécréants ou peur des racailles ?)

Un élément inquiétant de cette déscolarisation est le prosélytisme exercé par certaines, en général titulaires d’un niveau d’études relativement élevé, auprès d’autres mamans dont l’expression écrite seule suffit à comprendre qu’elles n’ont pas passé bien longtemps à l’école. On rencontre parfois des dialogues surréalistes, des échanges tels que : « J’ai envie de faire l’école à mes enfants, mais j’ai peur de ne pas en être capable », et la réponse arrive : « Ne t’inquiète pas, aie confiance en toi et en Allah, ce n’est pas difficile d’instruire ses enfants, mashallah etc »…

Les conséquences de cette désaffection pour l’école Républicaine ? Elles sont nombreuses et pas tellement réjouissantes :

-          Aucune intégration n’est possible dans ces conditions, l’idée même d’intégration est clairement rejetée.

-          Les conséquences au niveau des enfants : aux dires de certaines mamans, elles vont « en faire des élites ». De quoi ? De qui ? Sachant que le temps consacré aux apprentissages fondamentaux dans le cadre de l’IEF est réduit (pas besoin d’attendre la mise en place et l’attention de 25 à 30 élèves ; l’enfant instruit à la maison est souvent demandeur et très motivé…), en une ou deux heures dans la journée à la maison, on fait la même chose qu’en une journée entière d’école.

Il reste donc énormément de temps pour se consacrer à l’étude de la religion. Alors en effet, certains garçons risquent de devenir de grands savants religieux et pourquoi pas des futurs meneurs politiques ? Quant aux filles (souvent voilées, on les imagine mal passer du temps à la piscine, au poney-club, à la danse ou au centre aéré), sans doute de parfaites femmes soumises, sachant juste lire, écrire, compter, très savantes religieusement, prêtes à être mariées dès leurs 16 ans (âge auquel cesse l’obligation d’instruction), bref la femme musulmane idéale.

-          Autre conséquence pour les famille IEF non musulmanes : les contrôles pédagogiques* deviennent draconiens (on se demande pourquoi et à cause de qui ?), nous subissons de plus en plus  fréquemment des contraintes allant au-delà de celles prescrites par la loi (multiplication illégale des « tests », auxquels se refusent certaines familles, ce qui peut les mener au tribunal).

De là à supprimer cette liberté fondamentale qu’est la liberté des modalités d’instruction, déjà précaire, il n’y a qu’un pas…

Marie-Adeline Duverdier

* Le contrôle pédagogique annuel, mené par un Inspecteur d’Académie souvent accompagné par un Conseiller pédagogique, a été instauré en vue de lutter contre les dérives sectaires…

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 août 2013 02:28

 

Ces rassemblements-déjeuners dans l'espace public de la République démocratique algérienne ne devraient pas être interprétés comme des actes contre la religion musulmane.

Non ! Ces êtres humains ne sont ni des mécréants, ni des "koufars" encore moins des renégats, des apostats, des fauteurs de troubles et surtout pas des personnes qui cherchent à semer la discorde et la zizanie entre les Algérien-ne-s et à plonger le pays dans la fitna (désordre).

Non ! Ce groupement d'individus à Tizi Ouzou et à Aokas était représenté par des personnes humaines qui au fond posent la question de la liberté de conscience, sujet fondamental et éminemment démocratique qui nécessite d'être mis au cœur des débats de la République algérienne.

La liberté, du latin liber qui signifie "libre", de conscience, du latin conscientia, c'est-à-dire "for intérieur", est, en effet, le point essentiel que les "Dé-Jeûneurs" du 3 août à Tizi Ouzou et à Aokas ont mis en évidence à travers leur mobilisation citoyenne qui a suscité tant de haine, de rancoeur et de rancune. Certains ont été jusqu'à considérer cette initiative comme un acte de souillure.


La visite de Ali Belhadj, l'ex-dirigeant de l'ex-Front Islamique du salut (FIS) et de bien d'autres religieux venus d'autres villes d'Algérie, le lendemain de ce rassemblement sur le lieu du déjeuner "démocratique" n'avait-elle pas pour unique objectif de purifier cette ville de l'action "blasphématoire" des "Dé-Jeûneurs" de la République ?

 

La liberté de conscience est l'un principes garanti par des textes législatifs internationaux et nationaux. L'article 18 de la Déclaration des Droits de l'Homme stipule que "toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites".

La Constitution algérienne (1996/2002/2008) dans son article 36 met l'accent sur "l'inviolabilité" de la liberté de conscience et de la liberté d'opinion de même que l'article 32 garantit "les libertés fondamentales et les droits de l'homme et du citoyen".

 

A la lumière de ces principes universels qui constituent des droits naturels, chaque personne humaine dispose de la liberté de choisir ses croyances et son propre système de valeurs et de principes qui guident et structurent son existence. Le rôle d'un Etat de droit est justement de garantir à chaque individu ce droit fondamental et inaliénable à la liberté de conscience et ainsi la possibilité de croire ou de ne pas croire ou encore de changer de religion.

L'égalité et la liberté sont des conditions sine qua non pour l'instauration d'une démocratie et d'une co-existence pacifique dans la société algérienne. Tant que l'Islam continue à être institué religion d'Etat (article 2 de la Constitution algérienne); tant que le Politique, le droit, l'institution familiale et bien d'autres aspects de la vie publique et sociétale seront régis par l'idéologie religieuse, il ne saurait y avoir d'égalité, de liberté et de respect de la personne humaine dans sa diversité et ses spécificités.

La religion ne doit en aucun cas être une autorité politique dont la fonction est de régenter le champ politique, juridique et les rapports sociaux et familiaux. La religion est une affaire strictement personnelle et privée. La sécularisation de tous les aspects des affaires de la République algérienne, publiques et familiales est une voie à privilégier et à envisager, à moyen et à long terme. Et que chacun et chacune prêche en son for intérieur.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 août 2013 01:29

Le 3 août, des centaines de personnes ont mangé en public en plein ramadan à Tizi-Ouzou en Kabylie pour affirmer la liberté de conscience et dénoncer l'Inquisition de l'État. Un rassemblement s'est tenu à Montréal le même jour par solidarité. Dans cette interview diffusée sur Dzaîr le 4 août au JT Soir, Samia Ait Tahar, initiatrice de cette action, explique la démarche des non-jeûneurs :



 

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Les non-jeûneurs se sont attirés les foudres du Haut conseil islamique d'Algérie. (source : AFP via 20 minutes) :

«Nous condamnons avec force cette attitude qui relève de la provocation et de l'exhibitionnisme», déclare le HCI qui critique cette «minorité d'individus» qui ont affiché «avec ostentation leur non respect du jeûne en plein jour».

L'instance officielle affirme sa «solidarité avec la population de Tizi Ouzou et à sa tête les imams et les forces politiques représentatives de la région qui se sont fermement opposés à cette minorité de semeurs de discorde». Citant l'un des préceptes de l'islam sur la liberté de conscience, le HCI estime que les manifestants «ne se seraient pas livrés à une telle provocation s'ils n'étaient encouragés par certains cercles à l'intérieur du pays, notamment certains médias, mais aussi à l'étranger et qui oeuvrent à déstabiliser notre Nation».

Ils ont également suscité une violente réaction des islamistes, dans un langage qui n'est pas sans rappeler celui des fanatiques ayant massacré 200.000 Algériens dans les années 1990. (source : Tamurt.info):

Les islamistes appellent à une guerre contre le peuple Kabyle. Le déjeuner contre l’inquisition organisé, samedi dernier, à Tizi Wezzu, a provoqué l’ire des arabisants et des islamistes. [   ]

Ils ont violemment critiqué les militants du MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie) et le président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni. Un appel est lancé à tous les Algérois de brûler le drapeau Kabyle et les poster du MAK, le mercredi prochain, 07 aout.

Selon un militant du MAK qui a été présent à Alger, les intégristes ont appelé au meurtre de tous les militants de la cause berbère. Cela s’est passé en présence des éléments des services de sécurité qui n’ont pas réagi à ces appels aux meurtres. «Nous demandons à nos frères Moudjahidine dans les maquis de Kabylie - allusion faite aux terroristes - de raser toutes les églises en Kabylie et de liquider physiquement tous les mécréants», a lancé un barbu. 

 

source

L'Islam religion de paix et de tolérance qui respecte les individus... En tout cas en Kabylie comme en syrie les catholiques et juifs ne vivent pas dans la peur !

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 août 2013 23:21

 

"Mosquée Abou Baquer de Roubaix à l'heure de la prière, 5 jours après la diffusion d'un documentaire intitulé "qui a peur de l'islam ?" notre caméra n'est pas la bienvenue. A l'origine de la polémique une interview d'un des responsables de cette mosquée qui face à la caméra du journaliste dérape sur la question de la charia et de la lapidation.

Des propos dénoncés par la plupart des réprésentants de la communauté musulmane, pour Lamine Taleb Ahmed ces phrases chocs risquent d'avoir un effet désastreux notamment chez les plus jeunes."

 

Les propos de Rachid Gacem, trésorier de la mosquée du Pile, sur la lapidation et la burqa, surprennent et choquent.

La polémique est en train d’enfler à la suite de la diffusion sur France 4 vendredi soir dernier du documentaire Qui a peur de l’Islam ? réalisé par le journaliste indépendant John-Paul Lepers. Au cours de son reportage, celui-ci s’est rendu à Roubaix et a notamment interrogé Rachid Gacem, le trésorier de la mosquée Abou Bakr, dans le quartier du Pile. Celui-ci tient des propos pour le moins étonnant sur l’intégration, sur le port de la burqa, la lapidation ou encore l’application de la charia.

La conseillère régionale Front national Françoise Coolzaet a notamment rédigé un communiqué de presse où la ville de Roubaix est qualifiée de « territoire perdu de la République ». Elle fait le lien entre les propos tenus par Rachid Gacem et l’organisation vendredi dernier d’une grande prière réunissant plusieurs milliers de musulmans au Parc des Sports de Roubaix [voir la vidéo]. Et accuse le maire socialiste de Roubaix, René Vandierendonck de « clientélisme pro-musulman ».

 

Par ailleurs, des responsables de l’AFL (association familiale laïque) tenaient ce midi une conférence de presse pour présenter leurs projets. Interrogés sur ces deux sujets d’actualité (la prière au Parc des Sports et le documentaire de John-Paul Lepers), ils se montrent mesurés mais fermes. Selon ces militants laïques, le maire de Roubaix n’a pas à prêter un terrain public pour une manifestation religieuse et encore moins à y participer. [...]

source

autre source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions