Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

24 janvier 2013 03:35

Extrait de la 1ère vidéo :

« Hé mec, ici t’es en zone musulmane. T’as quoi sur le visage ? Pourquoi t’es habillé comme ça ? T’as l’air d’un pédé. Dégage d’ici, dégage en vitesse. T’es qu’un gros dégueulasse. Ici, c’est une zone musulmane. Dégage, sale pédé ! »

Plus : harcèlement d’un gay aux États-Unis

Creeping Sharia – Merci à VegetaMoustache
——————
Complément : relire GB : « Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia »

source
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
24 janvier 2013 03:25

Belgique : La députée régionale Marion Lemesre (MR) a dénoncé lundi des propos «tenus et revendiqués» par l’ASBL**  «Les petits savants», qui fait la promotion de l’instruction des enfants musulmans en famille, plutôt que de les envoyer dans des écoles publiques, qualifiées d’ »écoles de mécréants».

«Par le biais d’articles, d’interviews et de références à l’interprétation du Coran, les rédacteurs du site (des «petits savants», ndlr) incitent les parents à ne pas mettre les enfants musulmans dans des écoles publiques, a souligné Mme Lemesre dans un communiqué.

«Car nos écoles sont tenues par des institutrices mécréantes qui font faire aux enfants des activités +qu’Allah n’agrée pas+ (…) comme le chant, la danse ou l’art plastique», a-t-elle ajouté, citant des passages trouvés sur le site de cette ASBL**.

Et de fait, à la question «Est-il permis que les musulmans mettent leurs enfants dans les écoles des mécréants, sachant les nombreuses contradictions avec la Législation islamique qu’il y a dans leurs écoles et les effets qu’elles ont sur nos enfants? «, un certain Cheikh Mouhammad Omar Bâzmoul répond:

«il ne lui est pas permis de les inscrire dans les écoles des mécréants, car on craint qu’ils ne soient tentés et qu’on nuise à leur croyance et à leurs moeurs».

«Ce qui m’apparaît, et Allah est plus savant, est qu’il n’est permis, sous aucune circonstance, aux musulmans de mettre leurs enfants dans les écoles des non-musulmans», ajoute Cheikh Mouhammad Omar Bâzmoul, que certains sites présentent comme un «docteur en science religieuse» (…)

** association sans but lucratif

Sudinfo

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 janvier 2013 03:57

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement français, était présente lors de la célébration du nouvel an berbère, Yennayer 2963, organisée à l’initiative de l’association Awal Grand-Lyon.

- Bientôt les Berbères à l’Elysée ?
- Inch’Allah !


source 

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 janvier 2013 02:58

C’est la plus vieille mosquée de Marseille, bâtie en 1975 et presque… enterrée au début des années 2000. C’est que la mosquée « El Taqwa » a connu de gros problèmes de structure, au point qu’elle a été frappée d’un arrêté de fermeture en 2002 et d’un arrêté de péril en 2009.

Mais ces problèmes semblent appartenir au passé. Hier, en présence du sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin et de Lisette Narducci, maire PRG de secteur (2e-3e), Moussa Bouzenzen et Amar Tazir, responsables de l’association qui gère l’édifice (ACIM), ont inauguré les travaux de rénovation.

(…) Jean-Claude Gaudin s’est réjoui de voir « un symbole au coeur d’Euromediterranée où la mosquée sera partie intégrante du nouveau paysage. » Il a également rappelé les autres projets en matière de culte musulman: création de mosquées à St-Barthélémy, aux Cèdres, au Plan d’Aou et à St-Mauront. Lisette Narducci, qui représentait le président PS du Département Jean-Noël Guérini, a mis l’accent sur « le lien social » que la mosquée allait tisser.

La Provence

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 janvier 2013 02:57

 

Reportage de Channel4 , une chaîne anglaise, sur l'invasion des islamistes au nord du Mali, tourné en août 2012 donc avant l'intervention française. On y voit un chef musulman menacer qu’après la France, les Etats-Unis et Londres seront conquis et le drapeau de Mahomet flottera du lever au coucher du soleil…

 Menaces proférées alors qu’au sud du pays, l’armée malienne est en décomposition, des milices populaires se forment un peu partout et l’Etat malien désorganisée et totalement impuissant face à l’invasion islamiste appelle au secours. Apparemment, il semble qu’il ait été entendu.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 janvier 2013 02:30

Le Coran ferme toutes les portes du progrès

Le coran s’est chargé de fermer toutes les portes du progrès aux musulmans. Pour s’en sortir, les musulmans doivent cesser de prendre au sérieux le Coran, la charia, Mahomet, ses hadiths, sa sunna, sa sira et toute référence au religieux pour gérer leurs affaires terrestres.

 

En France, par respect pour la chrétienté, on ne dit pas que la laïcité est le résultat d’une lutte féroce entre le profane et le sacré, mais une entente entre les deux. Les ancêtres des Français se sont battus contre leur religion envahissante, incarné par le clergé. Ce combat n’était pas seulement un combat d’idées, mais un réel combat physique.

Quand les musulmans pendront le premier imam obscurantiste au lieu de l’écouter, je dirais qu’ils sont mûrs pour la démocratie. Pour le moment, ils n’arrivent même pas à condamner fermement un djihadiste terroriste. Au contraire, au fond d’eux-mêmes ils approuvent les djihadistes car ceux-ci appliquent la charia (la voie d’Allah). Charia entièrement inspirés du coran, des hadiths, de la sunna et de la sira, On y revient toujours.

Ataturk a essayé d’imposer la laïcité par la baïonnette à un peuple qui n’a jamais été mûr pour ça. La preuve est que la Turquie a aujourd’hui un gouvernement islamiste.

La laïcité en France (victoire contre le clergé qui servait de béquille au féodalisme) ne peut pas servir d’exemple. Les musulmans doivent refaire ce combat contre leurs ouléma et les idées islamiques en majorité rétrogrades et obscurantistes. Les sociétés musulmanes doivent enfanter de quelque chose qui ressemblerait à la loi 1905. Elles doivent la porter en gestation et en accoucher et non la ramener de France pour l’adopter. Pour en devenir enceintes, les sociétés musulmanes doivent « tromper » l’islam et « coucher » avec le 21e siècle. Sans trahir en partie ou totalement l’islam, les musulmans n’évolueront pas vers la démocratie.

Quant à la résistance de l’islam à toute réforme, elle est inscrite dans ses textes fondateurs. Le Coran contient les anticorps qui défendent l’islam contre toute réforme, contre tout changement positif, contre toute idée née ailleurs qu’en terre d’islam (c’est-à-dire en Arabie).

Les puissances coloniales ont colonisé l’espace physique et privé les personnes de leur liberté et de leurs biens, mais elles n’ont pas colonisé les idées et n’ont pas détruit la capacité des gens à s’adapter à leur temps une fois libérés. L’islam existe depuis un millénaire et demi et les musulmans sont volontairement restés cloués à cette date mythique du « dhouhour el islam ». Leur mental n’a pas évolué d’un poil car ils rêvent d’imiter Mahomet dans ses moindre gestes, ses moindres paroles et surtout dans ses moindres déviations. Les musulmans se chargent de donner une piètre image d’eux-mêmes. S’ils veulent évoluer, ils n’ont pas besoins des encouragements des autres.

Depuis l’indépendance algérienne, on assiste à une islamisation galopante de la société dans le sens rigoriste plutôt que dans le sens de la démocratie et de la libéralisation de la vie sociale. La société devient de plus en plus rigide et le pouvoir suit la vox-populi par souci de garder un peu de représentativité, donc de légitimité. Il y aura de plus en plus d’islam dans la société algérienne, donc de plus en plus de rigorisme, donc de plus en plus de charia.

 

Une vidéo qui montre bien ce que souhaitent réellement les musulmans :

 

On ne peut pas dire que l’Algérie montre des signes d’évolution des mentalités, ni des signes de libéralisation de la société. Le pays s’enfonce dans l’islamisme primitif. Ce constat est pareil dans tout le monde musulman.

Les musulmans reculent et se font de plus en plus intégristes, quelle que soit leur « race », leur couleur de peau, leur identité culturelle, leur couleur de cheveux ou leur nationalité, ce tableau reste identique sur tous les continents : il y a une course effrénée vers le radicalisme islamique. Le monde musulman est en pleine reconstruction dans le sens de sa version ancienne, c’est-à-dire un empire califal. C’est la civilisation que les textes fondamentaux islamiques permettent de construire, pas une autre. Ce n’est qu’en ignorant ces textes que les musulmans pourraient construire autre chose de plus moderne (pas forcément occidental).

Arilès

source

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
23 janvier 2013 02:06

Dans Bourdin & Co, un auditeur réagit en faveur des terroristes islamistes du Mali et de la charia, ce qui fait sourciller Jean-Jacques Bourdin.

« L’égalité homme-femme ? Dites-moi elle est où déjà en France l’égalité homme-femme ? [...] On parle du hijab, mais tout le monde le bloque ! » – Rachid

source
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
22 janvier 2013 01:44

salafistes

L’armée algérienne a donné l’assaut jeudi pour libérer les otages de la station BP au sud-ouest du pays. D’après la télévision locale, un citoyen français figurait parmi les terroristes.

Jean-Charles Brisard : Il n’est pas exact de dire que la France produit des terroristes, ou qu’elle en produirait plus que d’autres pays. Les groupes islamistes tentent de s’y installer durablement ce qui attire les islamistes radicaux étrangers, notamment ceux présents en Occident.  La mise en place d’une opération militaire par l’Occident, et la possibilité qu’aie lieu une véritable guerre, (qu’ils qualifient de djihad), ne fait que renforcer cet attrait notamment auprès des jeunes radicalisés qui se trouvent stimulés dans leur envie de se rendre sur le front. Cette tendance s’observe en France mais aussi dans beaucoup d’autres pays européens et, plus particulièrement, dans les pays du Moyen-Orient.

 

Alain Chouet : Les services de renseignement intérieur évaluent à quelques dizaines et, en tout cas à moins de mille, les musulmans résidant en France, Français ou naturalisés, musulmans d’origine ou convertis, qui ont depuis 20 ans rejoint les théâtres d’opérations où s’exprime la violence djihadiste (Balkans, Tchétchénie, Afghanistan, Irak, Sahel, Syrie).

 Jean-Charles Brisard : Nous comptons entre 5 000 et 8 000 salafistes en France. Il en existe plusieurs formes, la principale étant une forme quiétiste et donc non-violente. Seuls les révolutionnaires prônent la violence via le djihad. Nous les estimons à quelques centaines et ils sont sous surveillance des services de renseignement et de police.

Cela dit il est clair que les volontaires de la violence – qu’elle soit politique ou crapuleuse – se recrutent sous tous les cieux parmi les jeunes mal intégrés, sans repères, en rupture d’intégration sociale, familiale, scolaire, professionnelle, en révolte contre leur environnement. Il se trouve qu’en France de nombreux jeunes issus des milieux immigrés du sud de la Méditerranée se trouvent dans cette situation et constituent un terreau fragile où tout peut basculer du jour au lendemain au hasard d’une rencontre, d’une frustration, d’une vexation, d’un accident de vie personnelle. 

Jean-Charles Brisard : Ce que nous observons, en France est une montée de l’islam radical, souvent chez des jeunes en recherche d’identité qui, au travers de cette expérience, retrouvent un groupe identitaire fort et une vision du monde qui faisait défaut. Internet est d’ailleurs un facteur accélérateur de la radicalisation [lire notre article spécialement dédié à ce sujet, ndlr].

Alain Chouet : Le problème ne fera que s’aggraver tant que la collectivité nationale continuera de tolérer l’existence de véritables zones de non-droit sur son territoire, d’entretenir de véritables ghettos culturels et sociaux, de tolérer la propagande, l’influence et l’emprise des éléments les plus réactionnaires du monde musulman, prêts à toutes violences et toutes les manœuvres pour s’emparer du pouvoir ou le conserver.

Atlantico

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 janvier 2013 03:19

Après avoir financé la moitié de la mosquée allemande de Marxloh en 2006 (minaret de 34 mètres, 2474m2), la technostructure nommée "Union Européenne" continue son entreprise anti-européenne :

7/01/2013 – 12h00
BRUXELLES (via le site de Lionel Baland) – Le député européen du Vlaams Belang Philip Claeys a découvert que l’Union européenne va donner de l’argent pour des mosquées turques située dans le Nord de Chypre, occupé par la Turquie. 

En 1974, l’armée turque a envahi Chypre et occupé le Nord de l’île. Les Grecs en ont été chassés, des milliers d’entre eux ont été assassinés. Des centaines d’églises grecques orthodoxes et de monastères ont été détruits par les Turcs, pillés, brûlés et depuis lors négligés.

Depuis 2004, Chypre est membre de l’Union européenne, mais la Turquie poursuit l’occupation de la partie située au Nord. Les Turcs refusent d’entretenir les restes des églises orthodoxes situées dans leur zone.

Après une longue opposition des Turcs, la Commission européenne a maintenant décidé d’établir une liste de 11 monuments prioritaires au sein des deux communautés qui doivent recevoir de l’argent. Les Turcs ont placé, en tant que provocation, quatre mosquées sur la liste. Pas de problème pour l’Union européenne : elle s’engage à verser 4 millions d’euros et encore plus d’argent suivra.

Pour Philip Claeys, « l’Union européenne va donc payer aux occupants au profit de bâtiments qui sont le symbole de l’occupation. Pas étonnant que l’Union européenne ne soit prise au sérieux nulle part dans le monde. »

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
21 janvier 2013 01:25

Drapeau de la Palestine 1920

1- Un peu d’histoire

Le peuple juif a une histoire, une histoire millénaire, connue de tous et transmise de génération en génération par un livre que les confessions chrétiennes appellent « Les Saintes Ecritures », et que l’on désigne communément du nom de Bible, mot grec qui signifie : le livre.

On jugera du degré d’information de certains propagandistes arabes, puisque souvent, dans un passé récent, cette propagande a voulu confondre le nom antique de la ville, aujourd’hui libanaise de Byblos avec le mot grec Biblos : le livre !!

La patrie du peuple juif était la Palestine, sa capitale Jérusalem. C’est là que le roi Salomon, mille ans avant notre ère, édifia son Temple à l’Eternel.

Qui sont les Palestiniens si ce n’est justement les juifs ?

Sans doute le terme de Palestine vient-il probablement du nom de la peuplade côtière des Philistins, avec lesquels les juifs eurent souvent maille à partir. On ne sait pas exactement à quoi rattacher ces Philistins, ni s’ils étaient des Sémites comme les Phéniciens qui s’établirent dans les ports de Tyr et de Sidon.

Au moment de la prise de possession du terrain par les Hébreux, la Palestine était une terre de nomadisme où se rencontraient les peuplades les plus diverses : des Indoeuropéens, des Asianiques, et que commençaient d’envahir les Sémites. Abraham, « père de tous les croyants » ne venait-il pas d’Ur en Chaldée ? Toutes les tribus nomades qui venaient du sud et du sud-est entretenaient entre elles et avec les Hébreux les relations habituelles de ces primitifs : tantôt hostiles avec des actes de pillage, tantôt amicales, avec des alliances de bon voisinage ou de liens matrimoniaux.

Enserré entre ses puissants voisins de l’est et du sud-ouest, Assyriens, Chaldéens, Perses, Hittites ou Egyptiens, l’état juif eu un mérite certain à se maintenir ainsi dans son unité.

Les puissants potentats qui ne purent le briser emmenèrent ses fils et ses filles en captivité, mais les Hébreux revinrent de Babylone aussi unis, aussi fidèles à leur foi que lorsqu’ils s’étaient échappés d’Egypte sous la conduite de Moïse.

Il fallut la puissance de Rome pour asservir la nation juive. Encore que, les procurateurs romains avaient l’ordre de respecter les traditions, et Jérusalem demeura interdite aux aigles et aux enseignes des légions romaines.

Malgré cela, malgré la dispersion, malgré la fuite de ceux qui ne voulaient pas se soumettre, la lutte continua pendant plus d’un demi-siècle.

L’empereur Hadrien fit alors raser Jérusalem et construire sur ses ruines une colonie, à laquelle il donna le nom nouveau d’Aelia Capitolina. Cette fois-ci l’état juif était bien détruit. Mais sous les empereurs chrétiens, en particulier Constantin, la ville connut une magnifique renaissance.

 

Prise une première fois par les Perses de Chosroês en 614, reprise par l’empereur Héraclius en 629, elle fut conquise par les Arabes d’Omar en 636.

Et si la magnifique mosquée, qui perpétue le nom de ce conquérant, se dresse à Jérusalem, c’est sur les ruines du Temple qu’elle a été construite. Le fameux Mur des Lamentations reste le dernier vestige de cette construction sacrée, pour lequel les juifs ont conservé jusqu’à aujourd’hui une grande vénération.

Aux Arabes succédèrent les Turcs. Puis, en 1099, les Francs.

Et depuis le XIVe siècle, Jérusalem, capitale de l’Etat d’Israël, fut possession des Mameluks, des Circassiens, et enfin des sultans de Constantinople. Elle était possession turque lorsque les forces franco-britanniques du Général Allenby, dont faisait partie une légion juive, y firent leur entrée en 1917.

Pendant ces longs siècles, Jérusalem, toujours aimée et toujours chantée, toujours désirée par les juifs du monde entier, n’a jamais été la capitale d’un autre royaume que celui des juifs (si l’on excepte le court intermède de Godefroy de Bouillon). Et il ne viendrait à l’idée de personne, en France, de revendiquer la possession de Jérusalem au nom du royaume des Croisés.

Il faut en convenir : Romains, Byzantins, Perses, Francs, Mameluks, Circassiens, et Turcs n’ont jamais été que des conquérants, et nul Etat palestinien n’a jamais voulu s’établir sur les ruines de l’Etat juif (y compris pendant le règne ottoman, y compris en 1947 lorsque l’ONU l’a proposé, y compris en 1948 lorsque la Jordanie a conquis Jérusalem, et y compris en 2011 lorsque les habitants arabes de Jérusalem Est ont demandé à être rattachés à Israël en cas de partage).

Si les Arabes, au VIIe siècle, ont à leur tour conquis la Palestine et marqué sa capitale du signe de leur domination, ils ne l’ont pas fait pour satisfaire des revendications nationales, religieuses ou ethniques, mais simplement dans cet esprit de conquête qu’animait le djihad, c’est-à-dire la guerre sainte (ou la guerre juste), c’est à dire le fanatisme religieux au service de l’esprit de conquête.

Cette terrible marée humaine qui roula à travers tout le Maghreb entraîna dans son raz-de-marée Berbères, Latins, Phéniciens de Carthage, Vandales et Wisigoths, pour s’en aller conquérir l’Espagne. Ils poussèrent jusqu’en France où ils furent battus à Poitiers un siècle plus tard, mais ils se maintinrent plus de sept siècles encore en Espagne, où ne subsistent plus que quelques noms de rivières comme Guadalquivir (Guad al Kibir) ou des monuments imposants comme l’Alcazar (al Khazar), ou l’Alhambra (al ambra).

Va-t-on entendre parler bientôt d’une revendication arabe sur Gibraltar, l’antique Djebel al Tarik ou sur Séville ?

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Elie Levy pour www.Dreuz.info

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 janvier 2013 02:10

Après sa Une sur «l’islam sans gêne» en octobre 2012, Le Point consacre sa une, cette semaine du 14 janvier, à la viande halal avec pour sous-titre «le dossier noir du halal». Le journal contient également les extraits du livre «Halal à tous les étals». Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) n’apprécie pas.

L’intégration doit-elle passer par le saucisson et le pinard ?», s’interroge alors le CCIF

  

 

 

 

 

 

 

 

 

«On voit bien où les journalistes ont voulu en venir en comparant le problème de la viande à une « guerre de religion», commente le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui estime que Le Point «joue à nouveau avec les fantasmes islamophobes». […]

Cette vision négative est surtout présente avec l’interview de l’auteur d’une enquête sur le sujet. «Sous la plume sensationnaliste du journaliste qui pose les questions et dans les réponses orientées de son invité, on retrouve tous les clichés et raccourcis islamophobes habituels : le halal serait un ‘moyen de prosélytisme’, le signe d’un ‘communautarisme exacerbé’, en proie à des ‘dérives inquiétantes’.

Exemples de dérives, selon l’auteur du livre : ‘l’extension du port du voile’, les ‘petits pots pour bébé halal’, ou encore des chambres d’hôtel halal où l’on trouve ‘un Coran à la place de la Bible dans le tiroir de la table de nuit’, et où les téléviseurs ‘ne diffusent pas de films pornographiques’», indique le CCIF. […]

saphirnews

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
20 janvier 2013 01:42

Michel Garroté, réd en chef Rien qu’en 2013, la guerre du Mali coûtera un milliard € aux contribuables français. Récapitulons. Les crédits dédiés aux Opérations extérieures de la France pour 2013 s’élevaient à 630 millions d’euros, pour les contribuables, avant la guerre du Mali. Mais les « économies » escomptées du retrait afghan devraient être effacées par l’opération au Mali. « C’est une opération qui durera au minimum une bonne partie de 2013, sinon toute l’année 2013. Ça ne tiendra pas dans le budget », estime Axel Poniatowski, ancien président UMP de la commission de la Défense de l’Assemblée nationale.

En 2011, année des opérations en Libye, le coût des Opérations extérieures de la France avait atteint 1,2 milliard d’euros. Il s’agissait d’une opération aéronavale différente de l’intervention au Mali, avec une campagne aérienne de huit mois et le déploiement du porte-avions Charles de Gaulle en Méditerranée. Et aucunes troupes n’avaient été engagées au sol.

Autres conséquences financières de la guerre du Mali, les opérations extérieures précipitent l’usure du matériel, en particulier dans des zones éprouvantes comme le Sahel. Les Transall utilisés pour acheminer les troupes sont à bout de souffle et les deux drones Harfang de l’armée de l’air en bout de course après trois ans de service et 5’000 heures de vol en Afghanistan.

Dans la Guerre du Mali, l’armée française engage 2’500 hommes sur le terrain, appuyés par l’aviation. La nature même de toute guerre, qui repose sur l’incertitude, ne permet pas d’anticiper combien de temps durera cet engagement. Il semble que le budget annuel sera largement dépassé et que le milliard d’euros pourrait être atteint rapidement. Dans ce cas, le surcoût des opérations militaires sera pris sur un fonds de prévention interministériel : les autres ministères seront sollicités pour mettre à disposition une partie de leur budget pour financer la guerre.

La Guerre du Mali a débuté le 11 janvier, mais personne ne sait quand elle finira et si une occupation suivra. Toujours est-il qu’elle coute de l’argent et que la note devra être payée d’une manière ou d’une autre par les contribuables français quelles qu’en soient les conséquences. La question est donc la suivante : un pays comme la France, endetté, en quasi récession économique, perdant son élite entrepreneuriale, augmentant la pression fiscale sur les contribuables, peut-il se permettre d’engager son armée dans un conflit dont le coût et la durée sont imprévisible ?

Dans ce cadre, il faudrait peut-être cesser d’appréhender, d’une part, l’islam en terre d’islam ; et d’autre part, l’islam en Occident. Car il s’agit, dans les deux cas, du même islam et du même coran. L’hypocrite « politique islamophile » de l’Europe ne changera rien à cette réalité géopolitique. En Occident, l’islam doit respecter l’ordre constitutionnel et laïc. Les zones de non-droit sont à remettre au pas, par la force, la force légale et le droit. Ce que l’on prétend réaliser au Mali, encore faudrait-il commencer par le faire en France.

Car de toute façon, le monde musulman taxera le monde occidental « d’islamophobe » quoi que celui-ci fasse ou ne fasse pas. En effet, l’accusation « d’islamophobie » fait partie intégrante du plan à court, moyen et long terme, de l’Organisation de la Coopération Islamique, et, de ses 57 Etats-membres, notamment l’Arabie saoudite, le Qatar et l’Iran.

L’Occident a tout intérêt à maintenir un équilibre des forces entre islam sunnite et islam chiite. Et si les deux branches de l’islam, la branche sunnite et la branche chiite sont en guerre, l’Occident doit apprendre à en tirer profit. Car le temps que ces deux branches consacrent à se combattre signifie un temps de répit pour l’Occident. Si des conflits éclatent entre chiites ou entre sunnites, l’Occident doit également apprendre à en tirer profit.

 

Cette stratégie ne poserait aucun problème aux Etats européens, s’il s’agissait de l’appliquer à une forme contemporaine de fascisme ou de national-socialisme. Il n’y a donc aucune raison de ne pas appliquer cette stratégie au monde musulman, notamment à ses régimes islamiques les plus extrémistes, aussi longtemps que le monde musulman restera (il le devient toujours plus) un obscur voile islamique.

 

 

Reproduction autorisée Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/l-operation-au-mali-coup-dur-pour-le-budget-en-periode-de-rigueur_1210830.html

http://www.contribuables.org/2013/01/17/les-contribuables-et-la-guerre-du-mali/

http://www.dreuz.info/2013/01/malistan-vol-714-pour-bamako-le-nid-de-coucous/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
18 janvier 2013 02:49

Australie-wahwah
Cheikh Al-Wahwah

________________________

Un cheikh radical appelant à la transformation de l'Australie en État islamique régi par la charia devrait être « rabroué » par les musulmans modérés, affirme un député fédéral.

Australie-cioboLe cheikh Ismail Al-Wahwah, leader du groupe islamique extrémiste Hizb ut-Tahrir, a suggéré, lors d’un sermon prononcé la veille de Noël, qu’il faut recourir au djihad pour mettre en application ses enseignements radicaux. Pour le député libéral Steve Ciobo de Queensland [ci-contre], le cheikh doit épouser les valeurs australiennes de tolérance et de justice pour tous, sinon il doit «faire ses valises et quitter le pays.»

«Franchement, nous avons quantité de gens qui incitent délibérément à la haine et veulent saper les principes de base de ce pays, a-t-il dit. Le cheikh Al-Wahwah doit être rabroué par les musulmans modérés pour qui ce genre d'attitude n'a aucune place en Australie.» 

Le cheikh enseigne à ses partisans qu’ils ont «le devoir d’apporter la lumière de l’islam au reste de l’humanité ... Et pas avec des fleurs. C’est l’armée des musulmans qui a quitté Médine et s’est rendue en Chine, en Inde et au Maghreb. C’est le djihad.» Il a ajouté que sous un gouvernement islamique, l'alcool serait interdit, un code vestimentaire strict serait imposé à tous les Australiens et les langues autres que l’arabe seraient interdites dans les écoles.

M. Ciobo a dit que si Al-Wahwah a la double nationalité, le gouvernement devrait faciliter son installation dans un autre pays plus conforme à ses désirs. «Je me moque qu’il prêche à cinq personnes ou 5000, a-t-il dit. Il suffit d’un seul dingue qui capte le message du djihad pour créer des problèmes. S’il prêche que ce pays devrait vivre sous la charia, eh bien, qu’il aille dans un pays où il peut vivre sous la charia – et ce n’est pas l’Australie.»

Source : Ship out Sheik Ismail Al-Wahwah, says Queensland Liberal MP Steve Ciobo, The Daily Telegraph, 11 janvier 2013. Traduction par Poste de veille

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
18 janvier 2013 02:45

Egypte-famille-prison
L'islam est une idéologie suprémaciste qui ne reconnaît pas la liberté de conscience.

__________________

La cour criminelle de Beni Souef (115 km au sud du Caire) a condamné une famille entière à la prison pour s'être convertie au christianisme.

Nadia Mohamed Ali et ses enfants Mohab, Maged, Sherif, Amira, Amir, et Nancy Ahmed Mohamed Abdel-Wahab passeront 15 ans en prison. Sept autres personnes impliquées dans l'affaire ont été condamnées à cinq ans de prison.

L’histoire de la famille de Nadia Ali Mohamed a commencé en 2004 quand elle-même et ses enfants ont décidé, après leur conversion, de remplacer leurs noms musulmans sur leurs cartes d'identité par leurs noms chrétiens et d'indiquer le lieu de leur nouvelle résidence. Pour ce faire, ils ont obtenu l’aide de sept employés du bureau de l’état civil.

Née chrétienne, Nadia avait changé de religion pour épouser son mari Mustafa Mohamed Abdel-Wahab. Après la mort de son mari en 1991, elle a décidé de revenir à sa religion d'origine et d’encourager ses sept enfants à se convertir.

En 2006, un de ses fils a été arrêté par la police dans un centre d'information de la ville de Beni Souef. Les papiers du garçon, où son nom avait été changé pour Bishov Malak Abdel-Massih ont éveillé leurs soupçons, et la police l’a interrogé pendant des heures jusqu’à ce qu’il avoue s’être converti au christianisme comme le souhaitait sa mère. Les juges ont ensuite décidé d’arrêter non seulement la mère mais aussi tous ses enfants ainsi que les sept employés du bureau de l’état civil ayant modifié leurs documents.

Source : Egypt, 15 years in prison for mother and seven children, converts to Christianity, Asia News, 14 janvier 2013. Traduction par Poste de veille

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
18 janvier 2013 02:41

Henri Pena-Ruiz, philosophe, écrivain, ancien membre de la commission Stasi et militant au Parti de Gauche, demande la suppression de la loi Debré du 31 décembre 1959 qui organise le financement public d’écoles privées sous contrat. Au nom de la «laïcité». Même s’il fait allusion aux «religions du Livre», c’est surtout l’Eglise catholique qui est sa cible.

Je ne respecte ni la croyance raciste ni une religion qui brûle les hérétiques ou proclame l’infériorité de la femme. (là il doit parler de l'Islam)

Triste sort que celui de la laïcité dans notre pays. Evoquée sur un mode incantatoire, elle ne cesse d’être bafouée. En particulier dans le domaine scolaire. Le secrétaire général de l’enseignement catholique, Eric de Labarre, tente d’enrôler les élèves de ces écoles dans des débats sur le mariage pour tous, projet émancipateur programmé par les représentants du peuple. De qui se moque-t-on en prétendant que ces débats ne sont pas un appel déguisé à manifester contre ce projet ? Un enseignant de l’école publique commettant le millième de ce genre de détournement serait vertement rappelé à la déontologie laïque. […]

Par contre Mme Belkacem qui prêche dans les classes ce n'est pas de la propagande ?

Ils ont le beurre (la faculté de prosélytisme auprès de la jeunesse) et l’argent du beurre (les fonds publics payés par des contribuables athées ou agnostiques). Ces derniers se trouvent ainsi contraints de financer la diffusion d’une foi qu’ils ne partagent pas.

Libération

Par contre les >>Français qui financent les mosquées sur leurs impôts !? Mr Henri Pena-Ruiz ne s'en offusque pas ! 

dernier exemple : http://www.fdesouche.com/344116-besancon-la-mairie-paye-200-000-e-pour-agrandir-le-cimetiere-musulman


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
18 janvier 2013 02:29

La Grande-Bretagne a été condamnée mardi par la Cour européenne des droits de l’homme pour avoir interdit à une hôtesse de British Airways d’arborer ce symbole religieux durant son service.

Ce n’est qu’une petite croix en argent, mais pour la compagnie aérienne britannique British Airways, c’était un symbole religieux beaucoup plus ostensible qu’un turban sikh ou qu’un foulard islamique.

Nadia Eweida, une hôtesse chrétienne copte qui avait préféré, en 2006, quitter la compagnie plutôt que de renoncer à son pendentif, tient aujourd’hui sa revanche: la Grande-Bretagne a été condamnée mardi par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) de Strasbourg. (…)

Cette hôtesse anglo-égyptienne travaillait depuis 1999 pour British Airways. Selon le code vestimentaire de cette compagnie, le personnel féminin devait porter un chemisier à col montant, une cravate, et pas de bijoux visibles. En 2006, quand Nadia Eweida décide de porter son pendentif sur son chemisier, elle est aussitôt mise à pied.

La juridiction du Conseil de l’Europe estime que les tribunaux britanniques, qui ont débouté Nadia Eweida de ses recours contre son employeur, n’ont pas ménagé un juste équilibre entre son désir de manifester sa foi et la volonté de la compagnie d’imposer un code vestimentaire. En clair, que ces tribunaux avaient accordé «trop de poids» au souhait de l’employeur de véhiculer une certaine image de marque

Elle relève également que des employés appartenant à d’autres religions pouvaient au même moment porter un foulard islamique ou un turban sikh…

À partir de 2007, quelques mois après le départ de Nadia Eweida, British Airways modifiera sa politique, autorisant finalement des symboles religieux comme l’étoile de David ou la croix. Depuis, l’hôtesse a été réintégrée. (…)

Le Figaro

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
16 janvier 2013 02:29

A l’occasion des vœux de la Fédération protestante de France jeudi 10 janvier à Paris, le ministre de l’Intérieur et des cultes Manuel Valls a défini sa vision d’une « laïcité apaisée » qui n’est pas la négation du fait religieux. Et égratigné Georges Clémenceau comme «bouffeur de curés».

Il fait aussi référence au 850e anniversaire de Notre-Dame de Paris, la mosquée de Strasbourg et la synagogue de Mulhouse.

Devant lui, il y a non seulement les leaders protestants, mais aussi le Grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le patron du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, et le nonce apostolique, Mgr Luigi Ventura, seul représentant qualifié de l’Eglise catholique. […]

Le but n’est pas seulement de faire comprendre aux protestants qu’il les apprécie sincèrement.Si Manuel Valls établit un parallèle entre l’ADN des protestants et le « pacte républicain », c’est qu’il est utile, en ces temps troublés, d’établir une convergence philosophique entre les valeurs de gauche et au moins l’une des grandes interprétations du christianisme, le protestantisme. Positionnement très habile : Valls sait que la majorité des chrétiens en France sont des catholiques non pratiquants, qui se reconnaissent dans un esprit protestant au sens large.

C’est-à-dire un christianisme davantage axé sur la promotion de l’individu qu’à l’attachement à un corpus doctrinal ou une hiérarchie. […]

Bien qu’il soit en terre protestante, Manuel Valls fait clignoter de petits marqueurs symboliques à l’égard de tous. Il recompose une France kaléidoscopique : «On peut critiquer la France, qui a beaucoup de défauts. Mais c’est le pays qui accueille l’islam comme la deuxième religion de FranceJe suis convaincu qu’elle a la capacité d’être cette vieille terre chrétienne, catholique, qui a vu les guerres de religions, où le protestantisme a joué un rôle essentiel, qui accueille l’une des plus vieilles communautés juives du monde, d’autres religions, l’islam, en dépit des difficultés du moment, des attaques contre les édifices, les lieux de culte.» […]

La Vie

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
15 janvier 2013 02:17

musulmansLes condamnations ne cessent de se multiplier contre Charlie Hebdo, le grand Satan qui profane tout, même la vie du vénéré prophète des musulmans. Avant même la parution de la première partie de cette BD , « Les débuts d’un prophète », le 2 janvier dernier, plusieurs associations islamiques ont commencé à mettre la pression sur le journal : blasphème, islamophobie, provocation… et tout le blabla, parfois pleurnicheur, souvent menaçant.

L’Organisation de la coopération islamique a raté une bonne occasion de se taire : son secrétaire général a exprimé son inquiétude, soulignant même qu’il s’agirait d’un « autre cas de mauvais usage de la liberté d’expression » !

Monsieur Ekmeleddin Ihsanoglu ne ferait-il pas mieux de s’inquiéter du sort des prisonniers d’opinion dans les contrées islamiques ? Un mauvais usage de la liberté d’expression en Occident vaut mille fois l’absence totale de cette liberté dans les pays colonisés par l’idéologie islamique.

Pire encore, Charlie Hebdo incitant, selon lui, à la haine et à la violence, il a exhorté, dans son communiqué, les autorités françaises compétentes à prendre les « mesures appropriées » à l’encontre de ce journal…

Mais qui sont ceux qui incitent à la violence et à l’intolérance, qui encouragent le communautarisme ségrégationniste ?

Ceux qui racontent l’histoire d’un personnage historique en images en se basant sur des faits racontés par les chroniqueurs musulmans eux-mêmes ?

Ou ceux qui appellent les musulmans à ne pas s’intégrer dans les sociétés d’accueil ? Ceux qui chérissent la notion du citoyen ?

Ou ceux qui font tout pour la faire disparaître au profit de celle de croyant ?

Ceux qui défendent la laïcité ?

Ou ceux qui combattent la loi contre les signes religieux à l’école et la loi sur la burqa ?

Ceux qui prônent la liberté de conscience et l’autonomie de la personne humaine ? Ou ceux qui pratiquent encore l’apostasie et la politique du troupeau ?

Ceux qui ne jurent que par l’égalité entres les deux sexes ? Ou ceux pour qui la femme n’est que la moitié de l’homme ?

Ceux qui respectent les choix sexuels de chacun ?

Ou ceux qui considèrent comme sacrés des textes religieux appelant ouvertement à tuer les homosexuels ?

À vous de choisir.

Hamid Zanaz, le 9 janvier 2013

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
14 janvier 2013 00:18

10/01/2013 – 16h00
RIYAD (NOVOpress) – À l’exception de la Corée du Nord, les pays figurant en tête du classement mondial de persécution 2013, publié par l’association Portes Ouvertes, sont des nations musulmanes. L’Arabie saoudite, l’Afghanistan et l’Irak se classent ainsi aux deuxième, troisième et quatrième rangs. Cinq nouveaux États, tous situés en Afrique subsaharienne, font leur entrée au classement cette année : Tanzanie, Kenya, Ouganda, Niger et Mali. Ce dernier pays se hisse à la septième place : les islamistes imposent la charia (loi islamique) au nord, en brûlant les églises et déportant les chrétiens vers Bamako.

 

Les violences peuvent survenir dans des pays à majorité chrétienne, mais où vivent d’importantes minorités musulmanes. Elles « s’expriment de manière de plus en plus violente et haineuse », note le pasteur ougandais Umar Mulinde. Le prélat africain a été défiguré avec de l’acide en 2011. Ses agresseurs lui reprochaient d’avoir renoncé à l’islam pour se convertir au christianisme. Portes Ouvertes constate par ailleurs que le « printemps arabe » s’est transformé en « hiver arabe » pour de nombreux chrétiens persécutés en Egypte, Tunisie et Syrie.

Chaque année, depuis 1997, Portes Ouvertes publie cet Index mondial de la persécution, un classement des 50 pays où les chrétiens sont les plus persécutés en raison de leur foi. Le classement est basé sur différents aspects de la liberté religieuse : vie privée, familiale, sociale, civile et ecclésiale, ainsi que la violence physique.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 janvier 2013 02:49

Islamistes-Tunisie-3

 

Michel Garroté, réd en chef – Le christianisme est la religion dont les membres souffrent le plus de persécutions à travers le monde, confirme l’association chrétienne Portes ouvertes dans son rapport annuel publié ce mardi. Cette situation découle principalement de la montée en puissance dans de nombreux pays de l’islam radical. C’est ce que nous ne cessons de démontrer sur dreuz.info…

« Depuis quelques années, on entend dire que le christianisme est la religion la plus persécutée dans le monde, ça nous semble juste », déclare Michel Varton, directeur de Portes ouvertes France, lors d’une conférence de presse à Strasbourg.

S’appuyant sur 21 bureaux à travers le monde et un millier de collaborateurs, l’organisation non gouvernementale (ONG) établit son Index mondial de persécution depuis 1997, en notant les pays selon six critères affectés chacun d’un même coefficient : les persécutions subies à l’échelle personnelle, familiale, sociale, constitutionnelle, ecclésiale et les violences physiques en tant que telles.

Cinq nouveaux venus font leur apparition parmi les cinquante pays recensés : le Mali, la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda et le Niger. « Tous sont des pays d’Afrique subsaharienne », souligne Claire Lacroix, coordinatrice de l’Index, en attribuant cette entrée à l’action des groupes musulmans djihadistes.

Huit des dix pays où la situation des chrétiens est la plus problématique sont des pays à majorité musulmane. Le conflit syrien a fait monter le pays de la 36e à la 11e place, tandis que la Libye monte de la 26e à la 17e. « Le Printemps arabe s’est transformé en hiver arabe pour les chrétiens », note le rapport.

La Corée du Nord occupe la première place pour la onzième année consécutive. La seule possession d’une Bible y suffit pour être envoyé en camp de travail. 70’000 chrétiens nord-coréens sont condamnés à un tel sort.

On se demande vraiment pourquoi tant de responsables chrétiens font une fixette obsessionnelle sur Israël…

 

Reproduction autorisée Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://fr.news.yahoo.com/les-chr%C3%A9tiens-croyants-les-plus-pers%C3%A9cut%C3%A9s-selon-un-133508921.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
13 janvier 2013 00:07

hollande-drapeaux-étrangersA la suite des publications de nouvelles caricatures de Mahomet par le journal satirique Charlie Hebdo, la porte-parole du gouvernement, Najat Belkacem a affirmé « la nécessité de ne pas jeter de l’huile sur le feu », dénonçant le travail des dessinateurs et reniant, au passage, la liberté d’expression.

Dans le même temps, son camarade Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, soutenu par le président Hollande, interdisait aux établissements catholiques de débattre sur le mariage homosexuel. Interdire aux Chrétiens de s’exprimer sur un sujet de société tout en dénonçant ceux qui oseraient critiquer l’Islam : la république socialiste islamiste, c’est maintenant ?

L’année dernière, quand des crétins subventionnés s’amusaient à déverser des excréments sur le Christ dans des salles de théâtre fiancées par le contribuable, les socialistes et Belkacem trouvaient cela formidable et défendaient becs et ongles la liberté d’expression contre l’obscurantisme religieux.

La semaine dernière, quand la cible des attaques est devenue l’Islam, l’amour de la libre expression deNajat Belkacem s’est envolé et la spécialiste du communautarisme, ancienne représentante officielle d’un roi du Maroc pas très démocrate, a mis en garde les auteurs qui pourraient « jeter de l’huile sur le feu ». Recouvrir le Christ de déjections constitue une formidable manifestation de liberté, mais dessiner Mahomet est une vilaine provocation. #deuxpoidsdeuxmesures

Najat Vallaud-Belkacem et ses camarades socialistes n’avaient pas de problème à « jeter de l’huile sur le feu » quand son parti, pourtant au pouvoir, organisait des manifestations avec de nombreux slogans violemment antichrétiens, sans que cela n’émeuve quiconque, pour défendre le pouvoir en place et son projet totalitaire de mariage pour tous et d’homoparentalité !

Cette affaire illustre encore une fois les rapports malsains du gouvernement avec les Musulmans. Les socialistes ont été portés au pouvoir par les Musulmans de France, qui leur ont fait comprendre, dès le soir de la victoire de François Hollande, qu’ils attendaient un retour d’ascenseur. Qui a oublié les drapeaux tunisiens et algériens flottant place de la Bastille, pour célébrer l’élection d’un président de la France ?

Nos bons socialistes, dans leurs calcules politiciens, se font toujours un plaisir de prouver leur attachement à la laïcité et leur mépris du religieux sur le dos des Chrétiens, ce qui leur permet par ailleurs, en toute discrétion (le soir du 6 mai ça c’est un peu vu tout de même), de courber l’échine devant les Musulmans et l’Islam. Diviser pour mieux régner, dresser les Français les uns contre les autres pour imposer son nihilisme…

A quand les sacrifices de chrétiens, infidèles et des lapidation sur les places publiques ?

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 janvier 2013 03:28

Lire aussi :

Interview exclusive du père Henri Boulad par PdV

__________________

Vidéo d’une émission diffusée sur France 24. Il s’agit d’un entretien mené le 25 juin dernier par le journaliste Gauthier Rybinski. Son invité : le père Henri Boulad, ancien directeur du Centre culturel jésuite d’Alexandrie. Autant dire quelqu’un qui sait de quoi il parle. Et qui ne mâche pas ses mots. Pour lui, pas de doute, les Frères musulmans ont un plan, « clair comme le jour » dit-il, de« conquête ou de reconquête du monde ». Un « fascisme vert » qui profite de la « naïveté monumentale » de l’Occident.

Tout cela, je l’ai entendu mille fois. Non, la nouveauté — en tout cas, pour ce qui me concerne — c’est que le père Boulad ne met pas en cause certains musulmans, les plus extrémistes, les fondamentalistes, les salafistes, mais l’islam en tant que tel. Il y a, affirme-t-il, « incompatibilité totale entre islam et démocratie ». Et pour trois raisons, explique-t-il, qu’il me semble essentiel de comprendre et de retenir.

La première : pour les musulmans, le Coran est incréé, c’est-à-dire qu’il est intouchable.

La seconde : les versets médinois qui appellent à la guerre, à la violence et à l’intolérance remplacent, abrogent, selon les musulmans, les versets mecquois, mystiques, religieux, ouverts.

La troisième : au Xe siècle, les musulmans ont décrété qu’il n’y avait plus lieu de réfléchir sur leur foi, c’est ce qu’on appelle la fermeture de la porte de l’interprétation,l’ijtihâd.

Cerise sur le gâteau islamiste, si j’ose dire, le père Boulad rappelle le principe de la Taqiyya qui fait du mensonge, de la duplicité, non seulement un droit mais un devoir pour tous les musulmans si c’est pour le bien de l’islam.

Qu’ajouter ? Rien. Si ce n’est — et le père Boulad s’en charge — que « l’islamophobie » est le nouvel argument, « la nouvelle arme » des Frères Musulmans pour faire taire des Occidentaux pétris de mauvaise conscience. Et pendant ce temps, accuse notre jésuite, ils continuent leur« infiltration ». Troublant…

Source :  Bvoltaire, Robert Ménard, 24 octobre 2012

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 janvier 2013 03:07

Islam-science

Au sein du monde musulman, la pensée rationnelle s’est déployée durant le règne des souverains tolérants de la dynastie des Abbassides. C’est cependant après la montée en puissance de « savants » comme Al-Ghazali que toute pensée scientifique s’est alors éteinte, depuis le 13ème siècle.

Alors que, nous vivons toujours dans l’aura de nos découvertes scientifiques passées, nous oublions qu’il n’y vraiment là que bien peu de choses à nous attribuer, bien peu dont nous pourrions être fiers, nous, en tant que musulmans.

Plus de 90% des traductions arabes des philosophes grecs ont été réalisées soit par des lettrés chrétiens, soit par des lettrés juifs

C’est durant le règne des califes abbassides, en particulier celui d’Al Mamoun (autour de l’an 813 après JC), que les érudits musulmans, au sein de sa « Dar-Al-Hikam » (sa maison de la sagesse) ont pu commencer de traduire les classiques grecs, principalement la tradition aristotélicienne. Sachant que pour cela, ils se sont essentiellement référés à des sources indirectes, perses et indiennes. Ils laissèrent également une quantité considérable de commentaires sur la philosophie grecque.

Et pourtant, il n’y eut qu’un petit nombre de traducteurs musulmans, des esprits curieux pour la plupart. Plus de 90% des traductions arabes des philosophes grecs ont été réalisées soit par des lettrés chrétiens, soit par des lettrés juifs. Nous noterons avec intérêt que l’astronomie musulmane défendait une conception géocentrique, fondée sur le système de Ptolémée, que l’algèbre était initialement une discipline grecque, et que les nombres dits « arabes » étaient en fait indiens.

L’Occident avait connaissance de la plupart de ces recherches lors du 12ème siècle, au temps de la première renaissance. Bien que certains savants occidentaux aient pu voyager en Espagne pour y étudier les traductions arabes de la pensée grecque classique, ils ont pu rapidement se rendre compte qu’ils pouvaient aussi trouver les versions originales des textes grecs dans les bibliothèques de l’ancienne ville grecque de Byzance [Note d’Olaf : voir également les travaux de Sylvain Gouguenheim, évoqués ici].

Lire la suite "Y-a-t-il jamais eu de grands hommes de science musulmans ?, par Waseem Altaf" »

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 janvier 2013 02:34

London_police

Image : policières de Londres

_____________________________

Les policières de Norvège ne seront pas autorisées à porter le hijab, ou foulard islamique, avec leur uniforme, a déclaré lundi la ministre de la Culture, rejetant ainsi la proposition d’une commission nommée par le gouvernement.

La ministre de la Culture Hadia Tajik a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse donnée après avoir reçu le rapport d’une commission de 15 membres proposant de changer la politique actuelle et d’autoriser les couvre-chefs religieux. «La commission avait un mandat large. Elle a soulevé la question des symboles religieux avec les uniformes, a déclaré Tajik. Le gouvernement a abordé cette question en 2009 et décidé que les symboles religieux ne seraient pas autorisés dans la police.»

Le Parti travailliste, principale force de la coalition rouge-verte au pouvoir, a également refusé tout changement à la politique actuelle lors de la convention du parti en 2011. Tajik a ajouté qu’aucun changement n’était envisagé «dans un avenir prévisible.» La plupart des partis politiques sont opposés au changement de l’uniforme des policiers. En 2009, la Fédération des policiers de Norvège s’était prononcée contre le port de couvre-chefs religieux au motif que la police doit donner une image de neutralité.

La question a été soulevée en 2008 quand une jeune musulmane a demandé à pouvoir porter le hijab comme policière à l’entraînement et ensuite comme policière. Dans la Suède voisine, les policières sont autorisées à porter le hijab depuis 2006.

Le président de la Commission, Sturla Stalsett, qui est aussi pasteur, a déclaré que lui-même ainsi que la majorité des 15 membres estiment que les policiers et les juges devraient être autorisés à porter des couvre-chefs ou des symboles religieux comme la croix.

Source : No hijab for Norway female police officers, TheNewAge, 7 janvier 2013. Traduction par Poste de veille

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 janvier 2013 01:51

canada islam.jpg

Agence QMI. 03/01/2013

OTTAWA – De dangereux islamistes se sont établis au Canada, ce qui met en péril la sécurité du pays, selon une analyse du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) datant de février dernier qui a été obtenue en vertu de la Loi d’accès à l’information.

«La radicalisation de l’islamisme sunnite menant à la violence est une sérieuse menace pour le Canada et ses alliés», a précisé l’évaluation du SCRS, qui a fait l’objet d’une importante censure.

Le document mentionne aussi qu’un «grand nombre de sites ont été, et continuent d’être utilisés pour propager l’idéologie islamiste» au Canada.

Bien que la GRC a ciblé un endroit comme le Salaheddin Islamic Centre à Toronto comme lieu d’endoctrinement pour l’idéologie extrémiste musulmane, le SCRS a déterminé que ces idées se propagent souvent au sein même des familles par un membre qui influence ses proches.

D’autres personnes sont mises en contact avec ces idées sur les forums de discussions et les sites de jihad sur internet, ainsi que dans les prisons canadiennes.

Le SCRS n’anticipe pas la fin du problème de sitôt.

«Le Service estime que la radicalisation va continuer à se développer dans un avenir prévisible au Canada», a souligné le rapport.

Une porte-parole du SCRS a indiqué que les Canadiens doivent être au fait des dangers réels.

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions