Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

13 novembre 2012 02:52

A Lyon, citoyens et responsables communautaires musulmans s’inquiètent du «raidissement» de la société française vis-à-vis de l’islam.

La montée du communautarisme souvent dénoncée par les politiques, en revanche, ne préoccupe pas le père Delorme. «Dans la société qui est la nôtre, on a besoin d’un groupe pour exister».

«Tous ces fidèles qui vont sortir tout à l’heure de la mosquée après la prière, ces barbus en djellabah, ces femmes portant le foulard, ça pose évidemment questions aux gens qui nous regardent». Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, est très conscient des réactions que peut susciter dans l’opinion publique, l’augmentation de la pratique chez les musulmans, et son extrême visibilité. «Les églises se vident et les mosquées se construisent, observe-t-il.

Vendredi 26 octobre, premier jour de l’Aïd-el-Adha, principale fête du calendrier musulman, la grande mosquée de Lyon est bondée. A la fin de la célébration, une volée de femmes coiffées de foulards multicolores descend l’escalier de la salle de prière qui leur est réservée. Elles aussi témoignent de ce sentiment de ne pas être aimées. «Je ne porte le voile que pour me rendre à la mosquée. Et je vois la différence dans les regards des gens» , dit l’une. «Je travaille dans le milieu hospitalier. Depuis quelques mois, trois femmes portent le foulard. J’ai entendu dans les couloir des commentaires du style «on commence à voir des voilées ici». Ca blesse. […]

Lors de la visite à la grande mosquée de Lyon, le premier jour de l’Aïd, une femme a longuement attendu que ses coreligionnaires aient fini de parler à la journalistes. Toutes portaient le foulard, elle était tête nue. Algérienne, elle vit en France depuis l’enfance. Et son discours tranche avec celui, souvent victimaire, de beaucoup de musulmans. «Je trouve inacceptable de choquer les gens dans un pays qui n’est pas le nôtredéclare-t-elle. Le Coran dit que le musulman doit se fondre dans la masse. Je suis sûre que si le prophète vivait de nos jours, il serait en costume-cravate». […]

Libération

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2012 02:43
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2012 02:36

En France, environ un tiers (sic) des détenus sont musulmans. Pour les encadrer, et éviter qu’ils optent pour un islam radical, des aumôniers sont nommés par le ministère de la Justice. Les prisons bretonnes bénéficient de cette présence. Excepté à Brest, où un groupe d’obédience salafiste a tenté de s’imposer.
(…)
À Brest, par exemple, un groupe d’obédience salafiste de la mosquée Sunna, située dans le quartier de Pontanézen, a tenté de mettre un pied en prison. En vain. «Les pressions ont été fortes poursuit Mohamed Loueslati. Ces personnes sont prêtes à tout pour arriver à leurs fins.»
(…)
L’apparition de nouveaux convertis, embrigadés dans des groupes radicaux, a été largement commentée ces derniers temps. «Généralement, ces gens sont les plus durs, les plus extrêmes. Ils cherchent à trouver une légitimité à leur comportement violent, précise Mohamed Loueslati. Comme si l’islam, par nature, était contre l’Occident. Et contre la société qui, pensent-ils, les rejette.» (…)

Depuis Brest, un imam traditionaliste étend de mois en mois son influence en France et dans les pays francophones. Grâce à internet où il est particulièrement présent et actif. En revanche, il n’a pas réussi à s’imposer à l’Hermitage, la prison de Brest. Rachid Abou Houdeyfa, d’origine marocaine, est né dans la ville du Ponant il y a une trentaine d’années. (…)
Il prône également le port du niqab, le voile intégral, seul moyen, d’après lui, de garantir à la femme qu’elle ne sera pas considérée comme un objet.
(…)
Lors de la dernière élection présidentielle, il a recommandé aux musulmans et aux musulmanes de voter au nom de «l’intérêt» de la communauté musulmane.

Suite et source : Le Télégramme

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2012 02:34

L’étudiante de 23 ans en dernière année de gestion est outrée. (YF) Stéphanie Gilson a décidé de quitter l’IPES de Verviers. Dimanche, elle a critiqué le mouvement Sharia4Belgium sur Facebook. Le lendemain, elle était agressée par deux camarades. Pour la direction de l’école, Stéphanie n’avait pas le droit de s’exprimer sur les musulmans sur Facebook… Comme elle ne peut plus donner son avis, elle a décidé de quitter l’école. [...]

Tout part d’une vidéo postée sur Facebook ce dimanche. Celle-ci montre un reportage de RTL-TVI sur Sharia 4 Belgium où Fouad Belkacem, porte-parole du mouvement extrémiste, défend une femme arrêtée pour port illégal de la Burka.

Il y explique que les musulmans n’ont pas “ un gramme de respect ” envers les Belges de confessions différentes de la leur. “ On a notre religion: supérieure à la vôtre. On a notre système: supérieur à votre système. On a nos valeurs: supérieures à vos valeurs ”, scande Belkacem.

Les deux camarades de classe de Stéphanie Gilson ne supportant pas les propos de la Verviétoise et lui ont jeté banc et chaises à la figure.

Pour la direction, Stéphanie (23 ans) n’avait pas à s’exprimer sur les musulmans via internet. Les trois filles ont écopé d’un jour de renvoi. Mais pour Stéphanie Gilson, il est hors de question d’accepter la sanction. « C’est moi la victime, et je n’ai fait que donner mon avis », s’indigne-t-elle. L’étudiante a porté plainte à la police et s’est désinscrite de cette école qui n’a pas su, selon elle, protéger les bonnes personnes.

LaMeuse.be

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
12 novembre 2012 02:15

Un vociférateur salafiste de la RATP…

À peine élu comme successeur deShenouda III, le nouveau patriarche de l’Église copte, Tawadros II a, dès son premier discours, fait savoir que l’Église copte jugerait inacceptable que l’assemblée constituante impose, dans la constitution qu’elle est en train de rédiger, la loi islamique, la sharia, à l’ensemble de la nation égyptienne.

Des propos qui n’ont pas plu aux salafistes dont une centaine, armés de bâtons et de barres de fer, a occupé lundi soir un terrain propriété de l’Église copte près de l’église St. Mina dans le quartier Shubra al-Kheima au centre du Caire.

Les envahisseurs ont planté sur ce terrain un panneau indiquant « Mosquée Al-Rahma ». Les forces de police présentes en nombre dans le voisinage de l’église n’ont pas réagi. Ce n’est que le lendemain matin que les occupants ont été priés de lever de camp.

Ce n’est pas la première fois que les chrétiens d’Égypte sont victimes de spoliations de la part de leurs concitoyens musulman, mais c’est la première fois que des musulmans s’en prennent à une haute autorité copte.

D.H.

Source : Asia News

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 novembre 2012 03:29

Selon leurs habitudes, les musulmans se sont appropriés des personnages bibliques, les ont arabisés, puis islamisés.

Ci-dessous, un extrait d’un article de l’Abbé Alain René Arbez, publié sur Dreuz le 23 juillet 2012 qui vous éclairera:

« Le Juif Jésus (YESHUA) des évangiles n’est pas le Jésus (ISSA) du coran et des hadiths »

Le Jésus du Coran, appelé Issa, est le résultat conjoint de l’imagination, de la fiction et de l’ignorance. Quand les musulmans vénèrent ce Issa, ils ont en tête quelqu’un qui n’a rien à voir avec le vrai Jésus, premier né de Marie, fils d’Israël, lié à l’histoire biblique. Le Issa du Coran est basé sur des affirmations non historiques émanant de légendes caravanières de l’Arabie du 7ème siècle.

Pour l’immense majorité des croyants musulmans, Issa est le seul Jésus qu’ils connaissent. Mais quiconque accepte ce Jésus islamique accepte aussi le Coran et la religion de Mohamed. En faisant du Jésus des évangiles Issa, un prophète de l’islam, les musulmans réduisent à néant l’existence propre du christianisme, comme ils l’ont fait du judaïsme en vampirisant Abraham, Moïse et David.


Il n’existe aucun document historique attestant l’existence de l’islam en tant que religion avant le neuvième siècle, soit deux cents ans après Mahomet (mort en 632). Il y a bien eu une biographie de Mahomet rédigée par Ibn Ishaq vers 750, c’est-à-dire 118 ans après la mort du prophète, mais le texte original est perdu et il n’est que partiellement restitué dans des versions revues et modifiées par des historiens ultérieurs comme Ibn Hisham (mort en 834) et surtout Al Tabari (mort en 923).

  Le puzzle des origines de l’islam

Tout porte à croire que l’islam tel que nous le connaissons n’existait pas du temps de Mahomet et de ses successeurs immédiats. L’affirmation selon laquelle tous les éléments de la doctrine ont été définitivement établis par Mahomet ne s’appuie sur aucune preuve tangible, elle est de surcroît contredite par les données archéologiques, épigraphiques et documentaires.

L’islam a été lentement élaboré au cours du siècle qui a suivi l’avènement des califes abbassides plus de cent cinquante ans après la mort de Mahomet, c’est durant cette époque que l’édition du coran a été réalisée et que le corpus des hadiths a vu le jour. C’est aussi durant cette période que la loi islamique a été promulguée et que l’histoire officielle de l’islam a été établie.

http://www.citoyens-et-francais.fr/



Selon les hâdith, la fin des temps verra ce Issa combattant venant détruire la foi chrétienne et faire de l’islam la seule religion triomphante dans le monde entier. Issa en personne démontrera la désobéissance des juifs et mettra les chrétiens en accusation pour les condamner à l’enfer en raison de leur croyance à la crucifixion et à l’incarnation.

L’acte final du musulman Issa reflète bien la stratégie apologétique qui consiste à remplacer le vrai Jésus historique, le Yeshua pacifique, par un clone agressif de Mohamed, de sorte que rien ne subsiste en dehors des visées planétaires de l’islam. L’altérité ne fait pas partie du paysage culturel de l’islam.”

Selon l’Apocalypse de St Jean, le Christ ne reviendra pas sur terre pour tuer les Juifs et les Chrétiens , mais pour combattre aux côtés d’Israël contre ses ennemis. Les mahométans ont repris cette révélation et l’ont réécrite à leur avantage. La falsification des Ecritures est l’une de leurs spécialités. Faire croire aux Chrétiens que l’Issa du coran est le Jésus des Evangiles est une ruse pour séduire les mécréants.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 novembre 2012 03:10

Dialogue avec Ansar Eddine : Bouteflika veut la charia en Algérie

Bouteflika ne désespère pas d’obtenir du groupe terroriste armé, Ansar Eddine, affilié à Al Qaïda au Maghreb islamique, la « paix » qu’il n’a pas réussi à avoir du GSPC de Hassan Hattab.

Le dialogue qui s’amorce ce vendredi, à Alger, est un des chaînons du projet islamiste de Bouteflika qui veut promulguer la chari’a d’ici 2014.

Après celle de Juin dernier, c’est la deuxième rencontre d’Abdelaziz Boutelflika avec le groupe terroriste armé, Ansar Eddine, affilié à Al Qaïda au Maghreb islamique à Alger pour le dialogue au Nord Mali. Occupant Tombouctou aux premières heures de l’occupation du Nord-Mali, Ansar Eddine a tôt fait de passer à l’action politique en imposant la chari’a par la destruction de mausolées, de sites historiques puis en terrorisant la population par les pratiques barbares d’amputations et de flagellations de citoyennes et citoyens de la ville au nom de cette même chari’a.

Abdelaziz Bouteflika s’apprête donc à faire de cette aubaine malienne,  sous prétexte d’apporter la paix dans les pays du Sahel, la rampe de lancement pour la  promulgation de la loi islamique, la chari’a, telle que défendue par Ansar Eddine, dans la prochaine révision constitutionnelle.

Les partis représentés au parlement de Bouteflika appuient ce dialogue avec Ansar Eddine et en font un événement politique majeur qui intervient dans le contexte des commémorations au pas de charge du 1er Novembre 54 qui prend des allures de campagnes « anti-françaises« .

Le MatinDZ

et bientôt un califat ??? (http://fr.wikipedia.org/wiki/Califat)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 novembre 2012 02:52

La tirade du présentateur suédois-algérien Yahya Abu Zakaria sur la  «pourriture morale» et la  «dépravation» des musulmans vivant en Occident. Extraits d’une interview du chercheur islamologue égyptien Ali Abd Al-Aal diffusée par Mayadeen TV le 12 octobre 2012.

Yahya Abu Zakaria (présentateur): De plus en plus, dans les mosquées les imams se plaignent dans leurs prêches et sermons de « l’infiltration de l’Ouest infidèle », de « l’Occident européen croisé », et de « la maison des infidèles et la maison de l’islam ».

J’ai déjà évoqué le fait qu’en Andalousie les musulmans pratiquaient la fornication, l’homosexualité et la débauche. De nos jours, si vous voyagez en Europe où vivent 50 millions de musulmans… vous voyez que 80 % d’entre eux sont des mendiants qui vivent de l’aide sociale occidentale. En d’autres termes, les Européens paient des impôts et l’Etat donne aux musulmans de l’argent pour se nourrir.

Le musulman en Occident ne gagne pas son pain quotidien. S’il vivait dans un pays musulman, ça aurait  été moindre, les vaches et les chèvres ont  accès à la nourriture aussi.  80 % d’entre eux sont au chômage.

Je vais vous citer un exemple venant de Suède : il y a 500 associations islamiques et une seule association juive. Toutes les mosquées en Europe subissent des vols. En accord avec les lois européennes qui soutiennent la diversité des religions et des cultures, l’Etat subventionne les musulmans, et les dirigeants des mosquées volent ces fonds.

Parfois, vous voyez un iman qui embauche sa femme pour entretenir les sols, puis il lui demande de rester à la maison. Vous avez aussi l’arnaque des faux divorces : un musulman divorce de sa femme sur le papier, ensuite les services sociaux procurent une maison à sa femme, puis il reprend sa femme et loue cette maison au marché noir.

 

J’ai souvent visité des prisonniers musulmans en Occident. Ces dealers de drogue et violeurs me disaient : « Demande au gardien de nous donner des repas halal ». Ils voulaient de la viande sacrifiée selon le rite musulman. Je leur répondais : « Je vous renie tout autant que si vous mangiez du porc. Vous faites du trafic de drogue au nom de Mahomet et de l’islam, et vous osez encore proclamer que vous appartenez à la pure civilisation de l’islam ».

Les musulmans ne s’élèvent pas au niveau de leur religion. Les attentats à Londres, Madrid, et partout ailleurs… et les images en Occident de ces musulmans fiers de leurs massacres… Les caméras montrent ces musulmans à longues barbes en train d’égorger un autre musulman tout en criant : « Allah Akbar ».

Qu’attendez-vous de l’Occident quand il voit une moralité aussi pourrie ? Qu’il ignore ces faits et les pardonne ?

Ali Abd Al-Aal : Monsieur, vous êtes un type bizarre

Yahya Abu Zakariya : aussi bizarre que le monde de l’islam

Ali Abd Al-Aal : je ne sais vraiment pas quoi faire de vous

Yahya Abu Zakariya : que dieu vous vienne en aide

Ali Abd Al-Aal : Laissez-moi aussi m’exprimer. Nous savons tout ce que vous dites-là. Ces faits sont réels mais je ne pense pas que nous devrions perdre votre temps, mon temps et celui des téléspectateurs à écouter votre liste de tragédies, d’afflictions et de crimes…

Yahya Abu Zakariya : Je ne suis pas venu ici pour dénoncer l’Amérique et l’Europe. Je suis entièrement d’accord avec vous : détruisons l’Amérique, mais d’abord, arrêtons de nous massacrer entre nous et alors nous pourrons attaquer l’Amérique.

Ali Abd Al-Aal : Mon frère, je ne vous ai pas demandé de dénoncer qui que ce soit. Je suis venu discuter des relations entre l’Occident et la civilisation arabe et islamique. N’importe quel gamin au Caire ou au Yémen pourrait raconter les choses dont vous parlez. Tout le monde est au courant de cela.

[…]

Il ne faut pas croire que tous les musulmans sont comme cela. Qui vous a raconté des choses pareilles ? L’islam est plein de respect envers les animaux, et même envers les objets inanimés

[…]

Yahya Abu Zakariya : Nous invitions des prédicateurs islamiques dans les capitales occidentales. On leur disait qu’il est difficile d’organiser des sessions le matin car la plupart des jeunes musulmans sont à l’école, et que c’est plus facile de les rejoindre en soirée.  Or certains de ces prédicateurs préféraient passer leurs soirées à regarder du porno plutôt que d’enseigner aux enfants musulmans.

[...]

Source : MEMRI. 12 octobre 2012. Traduction par Capucine pour Poste de veille


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 novembre 2012 11:39

Lu dans le « Petit Niçois

« Nous ne sommes pas là pour faire de la pub à Vardon » tranche le journaliste, en admettant craindre une instrumentalisation politique.


1/11/12

Addendum 23H :

« Insultes, menaces, propos anti-Français et antisémites (j’ai été traité à plusieurs reprises de « sale juif » pour le simple fait de dénoncer l’islamisation) ont émaillé l’incident. » Nissa Rebela

____________________________________
« A midi, j’ai été interviewé devant la mosquée rue de Suisse par l’équipe de « Complément d’Enquête » (France 2) qui tourne un reportage sur les identitaires. Un attroupement s’est peu à peu constitué autour de nous, la discussion s’est engagée et nous avons rapidement été violemment pris à partie. Il a fallu pas mal de sang froid pour éviter le lynchage par ce sympathique mélange de racailles et de barbus… J’espère que ces images seront gardées dans le reportage ! Beau témoignage d’esprit de dialogue et d’ouverture. »

Facebook de Philippe Vardon

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 novembre 2012 03:13

Nouvelles de France s’est procuré une lettre envoyée mardi par un jeune catholique strasbourgeois à Roland Ries, le premier édile de la ville alsacienne, dans laquelle il lui annonce son intention de se marier religieusement dans cinq mois sans passer devant un officier d’état civil auparavant, lui demandant au passage« de reconnaître des effets civils au mariage catholique ».

Pour justifier sa décision que sanctionne l’article 433-21 du Code pénal, il cite notamment Balzac qui, dans  son roman La femme de trente ans, traite le mariage républicain de « contrat de prostitution légalisée » et le projet de loi légalisant le « mariage » homosexuel.

 

Les convictions "respectables" des uns et des autres vont bientôt devenir ingérables ! l'avenir risque de nous réserver encore bien des surprises !!

En effet, l’auteur de la lettre, juriste de profession, voit dans l’obligation de se marier civilement une atteinte à « [sa] liberté religieuse ». Voici une copie de la lettre :

Les convictions "respectables" des uns et des autres vont bientôt devenir ingérable ! l'avenir semble sous réserver encore bien des surprises !!

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 novembre 2012 03:37

Alain Wagner de l’association Vérité, Valeurs et Démocratie met à nu l’islam dans une présentation courte rappelant qu’il s’agit d’un système politique et religieux agressif, totalitaire dont les conquêtes successives se sont toujours faites dans la violence et le sang depuis son origine.

Face à l’enfumage médiatique permanent des activistes musulmans en France comme Tariq Ramadan, Dounia Bouzar ou Malek Chebel présentant l’islam comme pacifique et tolérant et surtout face au déni de réalité de nos gouvernants et des médias, il convient de rétablir la vérité sur cette idéologie nocive, voir funeste si on ne fait rien, pour nos sociétés.

Une vidéo à diffuser en masse à nos familles, nos amis et à notre entourage.


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 novembre 2012 01:21

A quand le réveil des bonnes consciences face à cette humiliation?

"Sur fond de tensions et d'interventionnisme de l'émirat dans les programmes, l'association qui gère le lycée franco-qatarien de Doha devra plier bagages en décembre. Le proviseur s'apprête à quitter le territoire.

Depuis 1956 et le canal de Suez, la Mission laïque française (MLF) n'avait pas connu d'expulsion.

Mais fin décembre, l'association devra quitter le Qatar, où elle gère, depuis 2007, le lycée Voltaire de Doha. Un lycée franco-qatarien, ouvert à la demande de l'émirat, et qui accueille à ce jour 700 élèves -dont 40 % de Qatariens, les autres étant essentiellement des Libanais, Égyptiens, Marocains, Algériens et Tunisiens. Son proviseur, Franck Choinard, détaché de l'Éducation nationale française, au même titre qu'une dizaine de professeurs sur place, vient d'être évincé. Il devrait rejoindre la France ce week-end.

Que s'est-il passé? Visiblement, l'interventionnisme régulier de l'émirat dans les programmes a été un sujet de friction entre les deux parties, comme le rapporte un article du Nouvel Observateur 

.Il y a un an et demi, l'émirat wahhabite avait interdit un ouvrage d'histoire-géographie de classe de 5e, traitant, entre autres, de la chrétienté au Moyen Âge. Celui-ci a finalement été réintroduit. En revanche, un manuel d'enseignement de la langue arabe a bel et bien été remplacé par un autre, mêlant apprentissage de la langue et de la religion. Il s'ouvre, d'ailleurs, sur un verset du Coran".

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 novembre 2012 01:05

Le reportage « Islam radical : les djihadistes en embuscade » diffusé le 29 octobre 2012 sur Canal + dans “Spécial Investigation” 

Enquête sur les salafistes, les islamistes les plus radicaux. En Libye, ils ont tué l’ambassadeur américain. En Tunisie, ils ont voulu attaquer l’ambassade de France. En Syrie, ils combattent aux côtés des rebelles mais sans jamais apparaître au grand jour.

En Syrie, en Tunisie, en Libye, partout les salafistes gagnent du terrain. Leur objectif : imposer la charia. Ils soutiennent le djihad - la guerre sainte - et certains sont proches d’Al Qaïda. Ils veulent aussi profiter du chaos né des révolutions arabes pour prendre le pouvoir, et même un peu plus : certains imams rêvent de créer un grand califat islamique qui irait du Maroc à l’Arabie saoudite.

En Tunisie, le drapeau noir du djihad (la guerre sainte) flotte sur les remparts de Kairouan. Ces manifestants sont des islamistes radicaux. Leur idole est nul autre que le terroriste le plus célèbre au monde : Oussama Ben Laden. « Écoute-nous Obama, nous sommes tous des Oussama ! ». Ce sont des salafistes. Leur but : créer un état islamique gouverné par la charia. Les salafistes ne veulent pas d’une démocratie à l’occidentale. Pour imposer leurs idées, ils sont prêts à prendre les armes. Ils ambitionnent de faire main basse sur les révolutions arabes.

En Égypte, les salafistes sont bien plus puissants. Comme en Tunisie, les islamistes modérés ont gagné les élections, mais les salafistes ont récolté plus de 24% des voix, ils sont devenus la deuxième force politique du pays.

Lire la suite "Reportage sur les salafistes [video]" »

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 novembre 2012 00:58

Stoning___________________

Selon un rapport publié par le site Melli-Mazhabi, quatre femmes ont été lapidées à mort au cours des derniers jours en Iran.

Les agents de sécurité de la justice iranienne auraient transféré les corps des quatre femmes au département de médecine légale de Téhéran. Selon des sources fiables en contact avec le site Melli-Mazhabi, les femmes portaient des marques de blessures supplémentaires à celles causées par la lapidation. Elles avaient été accusées de «conduite sexuelle immorale» et d'«usage de drogue».

Les sources avec lesquelles Iran Human Rights (IRH) est en contact affirment qu’il n’y a «aucun doute que ces femmes sont mortes après avoir été lapidées … et que les lapidations ont été exécutées par la justice iranienne. »

Iran Human Rights a demandé aux Nations unies de mener une enquête urgente sur la lapidation des quatre femmes. Mahmood Amiry-Moghaddam, porte-parole d'IHR, a déclaré: «À l’heure actuelle, nous ne possédons aucun renseignement sur l'identité de ces femmes, mais les preuves indiquent qu’elles ont été lapidées à mort par les autorités iraniennes. »

Source : Four women stoned to death in Iran according to unofficial report -  IHR demands international investigation, Iran Human Rights, 3 septembre 2012. Traduction par Poste de veille



Islam tolérant comme nous l'aurons en France avec la mise en place de la charia 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 novembre 2012 02:54

Addendum 1/11/12 : Quand Marwan Muhammad, l’actuel porte-parole du CCIF, prêchait à la mosquée d’Orly…

« Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’Islam.
Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. »

Islamineurope

Il est vrai que tout prouve que l'islam, religion politique et conquérante respecte les règles et les citoyens des pays quelle "envahie"

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 novembre 2012 02:44

On savait déjà qu'une petite centaine de Français sont déjà morts pour le gouvernement mafieux de Hamid Karzai et ses tribunaux islamiques toujours en vigueur. Désormais, des enfants français seront aussi orphelins pour que l'Arabie Séoudite consolide l'islamisme radical dans le pays indomptable :

D'Yves Daoudal :

"L’Arabie saoudite va construire à Kaboul un centre islamique géant comprenant notamment une gigantesque mosquée sur le modèle de celle déjà construite à Islamabad au Pakistan (elle peut accueillir jusqu’à 15.000 personnes), et une « université » pour 5.000 « étudiants » (rappelons que le mot étudiants se dit taliban en arabe). L’Arabie saoudite s’occupe du projet, de la construction, et de son financement : 100 millions de dollars.

L’annonce a été faite lundi par le vice-ministre saoudien des Affaires religieuses, qui parle d’un projet « unique en son genre ». Le centre sera géré conjointement par les ministères des Affaires religieuses des deux Etats.

L’Arabie saoudite est l’un des trois pays qui avaient reconnu le régime des talibans en 1996"

 

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 novembre 2012 02:33

Les extrémistes musulmans qui se battent pour construire une « méga-mosquée » dans l’est de Londres interdisent aux femmes d’assister à leur propre mariage. Les ségrégationnistes radicaux du Tablighi Jamaat, un groupe surnommé « l’antichambre du fondamentalisme » par les services du renseignement, insistent sur la ségrégation des sexes.

Women-bannedHier soir, le Dr Taj Hargey, imam de la congrégation islamique d’Oxford et directeur du Centre d'éducation islamique d'Oxford, a déclaré : « La cérémonie est normalement une affaire exclusivement masculine : un parent de sexe masculin, habituellement un père ou un frère, signe au nom de la femme ; un imam de sexe masculin agit comme officiant ; et les témoins sont exclusivement des hommes. Nous sommes totalement opposés à ce genre de sexisme. »

Dr Jenny Taylor, de Lapido Media, un organisme de bienfaisance voué à la sensibilisation aux affaires religieuses, a qualifié cette pratique de « médiévale », ajoutant que « les femmes ne sont pas autorisées à assister à leur mariage. Il est ridicule de penser que cela favorise la cohésion sociale. » 

Plus tôt ce mois-ci, nous avons révélé que si le projet du groupe de déménager son siège de Dewsbury, dans le West Yorkshire, à Newham dans l’est de Londres, obtenait le feu vert, ils pourraient établir la première zone britannique régie par la charia.

Le Dr Taylor a ajouté : «Des enfants sont élevés dans des endroits où les interactions avec le reste de la société sont minimes. Le siège de Dewsbury est actuellement une enclave des Tablighi. Des tonnes de recherches ont été faites sur ce problème après les attentats du 7/7 mais elles semblent presque complètement ignorées par le gouvernement. Des normes différentes voient le jour, comme en témoigne cette affaire du mariage des femmes. Permettre la construction à Newham d’un immense centre qui déversera ces valeurs à grande échelle est terriblement irresponsable. Dans notre pays, des femmes sont mortes pour la liberté. Laisserons-nous l’est de Londres devenir complètement islamique et se scinder du reste de la société ?  Ce serait une catastrophe absolue. Ce n’est pas de la diversité : c’est de l’apartheid ».

Le Dr Taylor est appuyée par Tehmina Kazi, directrice  du groupe British Muslims for Secular Democracy (les musulmans britanniques pour une démocratie laïque) et ancienne directrice de projets à la Equality and Human Rights Commission (commission sur l’égalité et les droits humains). Mme Kazi a déclaré : « les femmes musulmanes sont gardées en réclusion et les valeurs entourant leur réclusion sont transmises à leurs enfants ».

Source : Muslim girls miss own wedding, Daily Star, 28 octobre 2012. Extrait traduit par Poste de veille


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 novembre 2012 02:28

Amel Bent explique : « Je suis fière d’être algérienne, fière d’être la fille de ma mère (…) mais je ne peux pas dire encore que je suis fière d’être française ». Ce à quoi elle ajoute :

« Aujourd’hui, je ne peux pas brandir un drapeau bleu blanc rouge, non je peux pas, alors que pour moi c’est plus facile de lever le drapeau de l’Algérie, alors que je ne connais pas l’Algérie. »

http://img853.imageshack.us/img853/9876/algeriefootball431.jpg

Ces déclarations de la chanteuse de La Courneuve, née en France de mère algérienne et de père marocain, sont passées quasiment inaperçues lors de l’émission du Hit Machine qui lui était consacrée le 25 octobre dernier. Les propos sans détour de cette jeune chanteuse francilienne relancent pourtant une nouvelle fois le problème sensible de l’identité « d’une nouvelle génération de Français » explique-t-elle. (…)

Très directe, Amel Bent parle de ses origines maghrébines, de l’attachement quasiment viscéral qu’elle a pour la culture de sa famille et au contraire de la distance qu’elle entretient vis-à-vis de sa nationalité française. Pas à court de contradiction, la chanteuse rappelle néanmoins qu’elle ne se voit pas un instant aller vivre en Algérie… (…)

Staragora

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 novembre 2012 00:22

l-Islam-doit-détruire-les-églises-chrétiennesIl est vrai que tout prouve que l'islam, religion politique et conquérante respecte les règles et les citoyens des pays quelle "envahie"

Addendum 13H : Sur i>Télé, Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF, a mis en cause Fdesouche.com, Riposte Laïque, Marine Le Pen et les Identitaires dans la montée de l’islamophobie en France.


___________________________________

Le Collectif contre l’Islamophobie lance aujourd’hui une opération marketing baptisée « Nous sommes la nation ». Site internet, affiches sur le périphérique, relais sur les réseaux sociaux..

salafistes

Nous sommes partis d’un constat simple : le discriminant ou l’agresseur islamophobe sont moins souvent motivés par une idéologie construite rationnellement, que par un sentiment de rejet nourri de préjugés. Pour cette raison, il nous a paru pertinent d’axer l’ensemble de la campagne sur une idée centrale : La déconstruction des clichés.

Nous sommes la nation

Il est vrai que tout prouve que l'islam, religion politique et conquérante respecte les règles et les citoyens des pays quelle "envahie"
Il n'y aura que les "bisounours" pour croire cette pub machiavélique

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 novembre 2012 03:20

drapeau eurabia europe islamiqueMagdalena a adressé une lettre ouverte aux politiciens qu’elle nous a soumise. Chrétienne et fille d’immigrés, elle énonce une série de questions sur la liste Islam, une petite liste qui a décroché deux conseillers communaux à Bruxelles et vise à long terme l’instauration de la charia en Belgique. (…)

La lettre ouverte de Magdalena, enseignante:

« Je me pose au moins les questions suivantes:

1. A-t-on jamais vu une liste s’appeler juste CHRISTIANISME ou CATHO ?  (le PSC a perdu son nom il y a plus de dix ans)

2. La loi belge n’impose-t-elle pas de séparer sphère publique et sphère privée ?

3. N’y a-t-il pas eu un tollé, une levée de boucliers de la part de certains pays lorsque, au moment de la Constitution Européenne, certains autres voulaient voir dans ladite Constitution « L’Europe est chrétienne » ?

4. Les échevins arrivent-ils au conseil communal avec la Bible ou le Nouveau Testament sous le bras ?

5. Quel élu commence une interview par « Notre Père » ou « Je vous salue Marie » ?

6. Les musulmans iront-ils travailler le jour de la Toussaint, de Noël, de Pâques et autres fêtes chrétiennes ?

7. Que dire de la souffrance des enfants des couples séparés ou dont l’un des parents est décédé ?

Nous voilà en tout cas bien loin de tout ce pour quoi nos mères se sont battues ! NON, je ne suis pas devenue raciste, NON je n’oublie pas d’où je viens ! Justement, j’y pense tout le temps, MOI, à ce que mes parents ont vécu en arrivant ici. Bien sûr c’était il y a longtemps, mais ce que je sais, c’est que l’INTEGRATION s’est faite relativement rapidement et cette diversité-là, basée sur l’ECHANGE, c’est la seule acceptable, constructive et enrichissante !!

Les Italiens ont apporté des choses (par exemple des produits inconnus, certaines manières de faire qui, au début, ont aussi surpris) et ont reçu et accepté des choses du pays dans lequel ils ont décidé de s’installer en respectant ses lois, pas en voulant y imposer la leur.

Je signe : une fille d’immigrés (italiens, tout le monde l’avait compris), enseignante, et qui a encore le courage de se dire chrétienne… » (…)

RTL.be

Lors des élections communales du 14 octobre dernier, la nouvelle liste Islam a présenté trois candidats. Un à Anderlecht, un à Molenbeek, un troisième à Bruxelles-Ville. La réussite a été au rendez-vous puisque deux sur trois ont été élus. Redouane Ahrouch (4,13% des voix à Anderlecht) et Lhoucine Aït Jeddig (4,12% à Molenbeek) siégeront bientôt en tant que conseiller communal. Deux semaines plus tard, le 25 octobre, les deux conseillers, corans sous le bras, ont rencontré la presse pour exposer leur projet. Leurs priorités concrètes résident dans l'instauration de repas halal dans les cantines, un jour de congé lors des grandes fêtes musulmanes, l'autorisation du port du foulard à l'école. Plus généralement, les élus de la liste Islam souhaitent peu à peu sensibiliser la population belge à l'avantage d'avoir des dirigeants islamiques et la loi islamique (la charia) en Belgique.

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 novembre 2012 02:57

salafistes…) Interrogé par Le Figaro, Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l’IFOP, a expliqué que «le sondage va dans le sens du durcissement des opinons vis-a-vis de l’Islam en France, avec une perception de plus en plus négative de cette religion.»

Pour cet expert, les polémiques sur la viande halal, le port du voile ainsi que le terrorisme qui sévit dans de nombreux pays du monde sont les raisons principales qui ont conduit a la détérioration de l’image de la deuxième religion de France.

«Ces dernières années, il ne passe pas une semaine sans que l’Islam ne soit au cœur de l’actualité, d’ou cette impression chez 60% des français qu’il occupe une place trop importante en France», selon Jérôme Fourquet.

Par ailleurs, à la question : «Etes-vous d’accord ou opposé au port du voile dans la rue ?», 63% des sondés répondent par la négative et se disent contre le port de ce signe religieux.
Aussi, 43% se disent contre l’édification des mosquées, tandis que 28% des gens jugent que l’Islam est une religion qui rejette les valeurs occidentales.

En revanche, 69% des français estiment que la société française est suffisamment ouverte et accueillante vis-à-vis des musulmans, alors que 67% jugent aussi que les personnes d’origine musulmane ne sont pas assez intégrées dans la société française. Dans le même sillage, même l’hostilité vis-à-vis des élus ou maires d’origine musulmane est devenue forte ces deux dernières années. Alors qu’en 2010 seuls 33% des Français se disaient contre un vote en faveur d’un candidat de religion musulmane, ce pourcentage a atteint désormais 45%.

Autant dire qu’une «digue politique» vient aussi de céder.

Contrarié par la mauvaise image véhiculée par l’Islam en France, Mohamed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé, pour sa part, l’amalgame fait entre l’Islam et les problèmes liés à l’immigration. (…)

El watan

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 novembre 2012 02:33

Le veto russe au Conseil de sécurité de l’ONU permet aux Européens de justifier leur non-intervention en Syrie. En face, la diplomatie russe se félicite, après le fiasco libyen, de sa ténacité sur le front syrien. Affaibli sur le plan intérieur, le président Vladimir Poutine flatte l’orgueil national pour resserrer les rangs autour de lui.

Les élites patriotiques de Russie ne veulent pas trahir leur allié syrien, qui bénéficie de l’assistance militaire de Moscou depuis les années 1950. Ils veulent maintenir la Russie dans le jeu ouvert par les révolutions arabes.

Car la Russie est le premier pays musulman d’Europe.

Avec plus de 20 millions de musulmans, elle veut à tout prix limiter la propagation de l’islamisme sur son territoire. C’est pourquoi Moscou accuse les Occidentaux de laisser les puissances sunnites du Golfe « armer les salafistes » de l’opposition syrienne.

La situation est d’autant plus préoccupante pour la Russie que la région Volga-Oural, peuplée de 5 millions de sunnites, vient d’être victime d’attaques terroristes. Or, si ce verrou venait à lâcher, c’est la Sibérie pétrolifère qui serait touchée.

Le régime soviétique n’a pas réussi à extirper la foi religieuse, et le renouveau des années 1990 a placé l’islam « traditionnel » des vieux mollahs autoproclamés en concurrence avec un islam urbain, plus identitaire et parfois radical. (…)

L’apparition sur plusieurs sites islamistes d’appels à la création d’un califat d’Idel-Oural (du nom du grand Etat voulu par les nationalistes tatars) montre l’actualité du projet de déstabilisation de la région Volga-Oural. L’influence du contexte géopolitique est évidente avec la montée en force des pays du Golfe et le positionnement opposé de la Russie aux côtés de Bachar Al-Assad et de l’Iran, l’ennemi chiite.

Après avoir sponsorisé la construction de mosquées (dont celle de Kul-Sharif), les Saoudiens investissent dans des organisations plus clandestines, comme ils le font déjà dans le Caucase du Nord en soutenant les boïviki (« combattants ») wahhabites. (…)

Or leur isolement dans un milieu russe aggrave le risque de radicalisation islamique. Les risques de déstabilisation restent encore limités mais, s’il venait à tomber, le domino ouralo-volgien risquerait d’emporter avec lui celui de Sibérie. L’Arabie saoudite verrait peut-être d’un bon oeil l’affaiblissement du deuxième exportateur mondial de pétrole.

Mais les conséquences d’une guerre de religions dans les champs de pétrole sibériens seraient catastrophiques, dans une Russie encore multiethnique où le projet des communistes d’établir une religion séculière a freiné le processus de sécularisation. (…)

Le Monde

source

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 novembre 2012 23:08

La cohabitation avec l’islam, les conversions secrètes au christianisme, la violence islamiste et les peurs d’une domination musulmane sont revenues de manière lancinante au long du synode des évêques catholiques qui vient de s’achever au Vatican.

Du Moyen-Orient mais aussi de toute l’Afrique et d’Europe, des dizaines d’évêques ont pris la parole pour exprimer leur préoccupation et parfois lancer de vrais appels angoissés, ce qui n’était jamais arrivé à un synode précédent.

Ce malaise a débouché sur le seul incident du synode quand le cardinal ghanéen Peter Turkson a diffusé en l’absence du pape une vidéo circulant sur Internet, intitulée « Muslim demographics ». Ce film, au ton alarmiste, annonce une domination à terme de l’islam en Europe, en raison du très fort taux de fécondité des populations musulmanes. Le cardinal africain s’est fait critiquer par plusieurs de ses pairs et a présenté ses excuses. Mais un évêque allemand a défendu ce film en reprochant à certains de refuser « un problème qu’ils ne veulent pas voir ».

Phénomène assez nouveau, les Africains, du Nigeria, du Mali, mais aussi de pays plus au sud, où l’islam est très minoritaire, ont exprimé leurs inquiétudes, estimant que la bonne coexistence avec une majorité de musulmans était menacée par l’islamisme salafiste financé de l’extérieur. (…)

 


Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
2 novembre 2012 02:36
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
1 novembre 2012 03:54

Je dois à une lectrice, A. M., que je remercie d’avoir pris connaissance d’un intéressant commentaire paru le 11 octobre sur le blogue de Samuel Metias, un habitant de Colombes (Hauts-de-Seine) que je crois être lui-même Copte, à propos des “tracasseries” que Philippe Sarre, maire socialiste de cette commune, fait subir à la communauté Copte de Colombes. Qu’elles aient des arrière-pensées électoralistes chez le maire, est une hypothèse qu’on peut raisonnablement prendre en compte : le vote des musulmans est très sollicité chez les socialistes : on en a vu quelque chose lors de l’élection présidentielle passée… M’est avis, mais ce n’est qu’une opinion, que ce maire n’aurait pas fait autant de “tracasseries” aux mahométans de sa commune dans un cas similaire à celui qu’évoque le blogueurs… Enfin, lisez donc ce texte de Samuel Metias paru sous les titre « Philippe Sarre maire de Colombes veut la peau des coptes de Colombes »… D.H.

Oui vous avez bien lu, et pourtant nous sommes bien en France ! Si, je vous assure, vous n’êtes pas au Moyen-Orient, où la liberté de culte est « encadrée ». Non, absolument pas, non, vous êtes bien en France, pays des Droits de l’Homme et de la Liberté. Pays aux origines chrétiennes au demeurant… Et pourtant.

Attendez que je vous raconte un peu une petite histoire.

Il était une fois une communauté chrétienne, la plus importante située en pays arabe, la plus ancienne aussi après les chrétiens de Palestine, qui, après plus de 1500 ans de persécutions dans son pays d’origine, a en partie fui vers des pays réputés plus favorables. C’est donc naturellement qu’une partie de cette communauté persécutée depuis des siècles a émigré en France. Après tout, dans ce pays réputé si tolérant, il y avait tellement d’Antoine, de Paul, de Georges, de Pacôme, d’Athanase, de Maurice ou de Cyrille, tous des patronymes de saints que l’Église Copte a donné à la chrétienté, qu’ils ne pouvaient qu’être bien accueillis. Mais pas à Colombes, petite bourgade peuplée d’irréductibles socialistes qui résistent encore et toujours aux valeurs de la République.

Les Coptes, une fois dans leur pays d’accueil, se sont pour la plupart bien intégrés puisqu’une grande partie des personnes de cette communauté sont des citoyens exemplaires, investis dans la vie publique et dans les associations caritatives. Ils se réunirent donc pour acheter un ancien garage et le transformer en paroisse dans notre belle ville de Colombes. A l’époque, l’ancien maire, sans aider particulièrement la communauté, ne s’opposa en rien au projet ; au contraire, elle le vit avec bienveillance. En même temps, comment en être autrement, devant une communauté meurtrie jusque dans sa chair par plus de 1500 ans de persécutions violentes commencées dès l’antiquité romaine.

La paroisse grandit à une vitesse incroyable, aidée par une ferveur oubliée de nos contrées. Animés d’amour et de compassion, plus de 1200 coptes assistent chaque année à la messe de minuit à Noël ou à la veillée de Pâques. Alors, évidemment, cela pose des problèmes de stationnement. C’est sûr qu’une paroisse vide aurait été plus paisible, mais bon. Devant ces difficultés, la paroisse a plusieurs fois sollicité le maire pour régler les problèmes de stationnement. Le terrain municipal situé entre la paroisse et l’école, vide et en friche depuis des années, pourrait servir de parking les dimanches et jours de fête ? Et bien non, l’idée ne plaît pas au maire. Colombes est riche (de vos impôts parmi les plus élevés du 92) et le prix de la location, en sus des frais d’entretien, que les paroissiens se proposaient de prendre en charge ne l’intéressent pas. Et puis, pourquoi rendre service à un électorat qu’il méprise et qui représente à peine 1% du corps électoral de la ville ?

Finalement, après de longues et difficiles tractations, le maire autorise les paroissiens à se garer… 500m après la paroisse dans un parking dont la sécurité n’est pas le premier avantage. Peu importe, les paroissiens jouent le jeu et les problèmes de stationnement sont réduits de deux tiers. Il faut dire que les instructions du maire visant à verbaliser avec une « tolérance zéro » les coptes qui viennent prier a aidé. Et tant pis si la voiture est cassée, rayée ou volée. La municipalité n’est pas responsable de la sécurité des voitures stationnant sur le parking municipal. Étonnant !

Finalement, le pavillon voisin de la paroisse est à vendre. Mais pas à n’importe qui. Les propriétaires, reconnaissant la ferveur et l’amour qui se dégagent de cette communauté si simple, vendent à prix préférentiel à la paroisse qui souhaite transformer le terrain en parking. Pour ce projet, l’ensemble des paroissiens vont se cotiser. Les plus anciens donneront une partie non négligeable de leur retraite pendant des mois ; les plus jeunes casseront leur tirelire pour permettre à la paroisse de grandir un peu plus. Tous le font avec le sourire, en France, il est inutile de se battre contre les administrations, les politiques et les religieux pour ouvrir une petite église et prier. Une libération psychologique en somme.

Mais là, patatras, coup de tonnerre. Le maire décide de bloquer la vente. Les services de la mairie informent que le maire veut préempter. Préen-quoi ? Préempter, c’est se porter acquéreur du pavillon à la place des paroissiens. C’est possible ? En théorie oui, mais là, ce n’était pas possible. Pourquoi ? Si toute la ville est placée en zone de préemption, la préemption ne peut se faire que dans le cadre d’un projet d’équipement public précis. Problème, il n’y a aucun projet voté dans la rue qui pourrait concerner ce terrain. Mais ce n’est pas grave ; après tout,en bon politique, le maire est habitué à manier les mensonges en tous genres ; il fait donc voter au conseil municipal de septembre une résolution lui permettant de préempter le bien.

Et quand un élu d’opposition lui demande la motivation de cet acte agressif envers une communauté paisible vivant des moments difficiles en Égypte et qui est encore en deuil suite à la mort du Pape d’Alexandrie, que répond le maire ? Pas qu’il s’agit d’un projet d »équipement public bidon comme on aurait pu s’y attendre pour tenter de rester un minimum dans la légalité. Non. Il avoue son crime : les habitants (lesquels?) ne veulent pas de la paroisse dans le coin et la paroisse génère trop de problèmes de stationnement le dimanche. Raison tout à fait illégale (vérifiez ici) et surtout tout à fait hypocrite. Pourquoi empêcher la création d’un parking s’il y a des problèmes de stationnement ?

Alors oui, vous pouvez le voir, le maire se croit au Far-West ; il dégaine plus vite que son ombre qui elle-même a honte d’être contrainte de le suivre. Ces agissements sont dignes de la dictature Moubarak, quoique je pense que cet ancien dictateur aurait pu être plus clément que lui envers les coptes. Il méconnaît complètement les libertés et les valeurs fondamentales de la République : le droit à la propriété, la liberté de culte, la fraternité. Et de plus, il monte les habitants les uns contre les autres en érigeant en première ligne les habitants du quartier qui réclameraient (conditionnel, il est dur de croire un maire aussi malhonnête) le départ des chrétiens coptes du quartier.

Et pendant ce temps, au même conseil municipal, le maire de Colombes nommait son épouse maire-adjoint, doublant par la même occasion les revenus familiaux, ce qui va lui permettre d’aller encore plus souvent en Égypte faire de la plongée à Charm el-Cheikh, où il a ses habitudes : sourire aux coptes sur place pour mieux les « flinguer » par derrière dans sa ville. Qui a dit hypocrite ?

Source : Samuel Metias

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions