Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

11 octobre 2012 01:27

____________
25/09/12

Deux inscriptions à l’orange fluo ont été inscrites, dans la nuit de vendredi à samedi, sur la façade de l’église de Chassieu : « M. Merah » sur la gauche du parvis, « L’Islam monte en puissance » sur la droite de la porte.

Des inscriptions recouvertes très rapidement à la peinture blanche par les services techniques de la ville, « pour ne pas perturber les mariages de l’après-midi », précise Yves Imbert, conseiller communautaire. La première adjointe Florence Cecchellero a, de son côté, porté plainte auprès du commissariat de Bron-Chassieu. Pour l’instant, le commissaire Bouquin indique « n’avoir aucun élément sur ces faits, que nous avons constaté samedi matin. » Un message avertissant de ces tags avait été envoyé par mail lundi à la presse par le groupe identitaire Rebeyne.

Le Progrès

____________
24/09/12

Dans la nuit de vendredi 21 au samedi 22 septembre l’Eglise de la ville de Chassieu a été taguée. En orange, le où les auteurs ont inscrit : « L’islam monte en puissance » ainsi que le nom du terroriste et nouvelle idole des banlieues « M.MERAH ».

La mairie socialiste s’est empressée de repeindre ces messages explicites inscrits sur le lieu sacré. Un nettoyage grotesque de peinture blanche sur une église grise fait dans l’urgence, mais qui ne cache pas la gêne des autorités municipales.

C’est grâce à la vigilance des sympathisants identitaires de Chassieu que nous pouvons avoir ces images avant que la mairie en efface les traces. Une mairie qui aurait pu avertir les médias locaux mais qui a décidé d’étouffer l’affaire pour continuer de faire croire aux Chasselands que le vivre-ensemble fonctionne, alors que cette ville est ethno-culturellement coupée en deux.

Rebeyne ! attend avec une grande impatience la réaction des associations dites « anti-racistes », des représentants de l’Etat et des médias. Ces derniers sont pourtant d’habitude bien plus réactifs et bruyants lorsqu’il s’agit de profanations sur des lieux de cultes musulmans… qui sont rarissimes comparées au nombre de profanations anti-chrétiennes constatées chaque années.

Rebeyne!

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
11 octobre 2012 01:20

FranceQatar - Copie

Eh oui, la présence du Qatar et de ses millions d'euros d'achats et d'inverstissement n'est pas une lubie : le prestigieux prix de l'Arc de Triomphe n'est plus. Un exemple parmi d'autres du week-end.

L'occasion de demander une commission d'enquête parlementaire sur ces investissements et les facilités fiscales accordées à cet Emirat.

 

Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), élu de l'Essonne, s'est également dit vivement opposé à l'entrée de capitaux qataris dans les cités. "Pauvre pays où une puissance étrangère, je dirais la même chose si c'était les Etats-Unis ou le Japon, vient intervenir dans nos affaires intérieures. Mais où est tombée la France pour accepter ça ? C'est fou !"

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 octobre 2012 03:15

Dans Bourdin & Co, une mère de famille raconte comment son fils a sombré dans l’islam suite à de mauvais résultats scolaires et une rencontre avec un copain musulman.

« L’attitude de mon fils change complètement. J’ai une jeune fille qui a 2 ans de moins que lui, et il interdit à sa soeur de sortir. Il faut pas qu’elle soit trop découverte, il faut pas qu’elle aille sur Internet, il faut pas qu’elle lise des magazines… Lui aussi devient un petit peu original avec la barbe qui pousse etc. Sur le coup on a pas vraiment fait attention. » – Sabine

« A un moment il est rentré à la maison en pleurant. Quand on lui a demandé ce qui se passait, il nous a raconté que son petit copain Ahmed avait été arrêté par la police avec d’autres personnes pour un cambriolage. En discutant avec lui, il nous a expliqué qu’il allait à la mosquée avec ce jeune garçon, et qu’il rencontrait plein de gens, et qu’il avait peur des gens qu’il rencontrait. » – Sabine

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 octobre 2012 02:43

Dans la ville de Malmö au sud de la Suède, les musulmans, issus de l'immigration massive, représentent déjà 25% de la population. La gauche en a fait sa base électorale et soutient leur revendication comme les manifestations violentes contre Israël et les juifs.

Aujourd'hui, ils ne peuvent plus sortir dans la rue sous peine d'être agressés et battus. Comme partout en Europe, le multiculturalisme à Malmö a tourné au cauchemar, exacerbé par l'alliance de la gauche et des musulmans dont le but est l'islamisation du pays. La situation de la ville préfigure l'avenir de la Suède : les experts prévoient que les musulmans y seront majoritaires vers 2050.  


 

source
Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 octobre 2012 01:15

Dans la partie Est de Londres, largement musulmane, un mural antisémite intitulé « liberté pour l’humanité » représente des banquiers juifs comptant leur argent devant un jeu de Monopoly posé sur le dos de noirs courbés.

Sur la gauche, un texte tiré des slogans antisémites qui ont permis la Shoah : « le nouvel ordre mondial est l’ennemi de l’humanité ».

L’auteur de cette incitation à la haine des Juifs, un artiste de Los Angeles, Kalen Ockerman, a reconnu que « certains des banquiers sont juifs, mais le mural n’est pas antisémite ».

Lutfur Rahman, le maire du quartier où le mural a été peint, a déclaré au Jewish Chronicle « partager les préoccupations » de ceux qui pensent que le mural est antisémite, car il « perpétue la propagande antisémite sur la conspiration et la domination de la finance internationale et des institutions politiques par les Juifs »

Peter Golds, un membre du conseil municipal, a demandé à la police de poursuivre Ockerman selon la loi contre la haine. « Quand j’ai vu le mural, j’ai été choqué, a déclaré Golds au Daily Mail, car il est très raciste et extrêmement offensant ».

Après les plaintes contre le message antisémite du mural, le conseil municipal du quartier des tours Hamlets a prévenu la police qui a donné au propriétaire du mur 28 jours pour l’effacer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
10 octobre 2012 01:13

RTL, 9/10/12


(merci à Lee H. Oswald)

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2012 13:29

Et la France...

 

(…) Interrogé par i-TELE, celui qui fut porte-parole du PS a voulu aller au-delà de l’anecdote elle-même. « Cette histoire-là prend une tournure folle, ça peut arriver partout et ce n’est pas parce que c’est le ramadan qu’il y a des gens qui jalousent le pain au chocolat », a-t-il commenté. « La question posée derrière – et celle-là mérite débat –

c’est : qu’est-ce qui est en train de se passer avec un islamisme radical qui s’est installé dans un certain nombre de quartiers, qui ne touche pas quelques individus, mais plusieurs milliers de personnes », a ajouté l’ex-député. (…)

Source : Lci.Tf1.fr

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2012 02:42

“Querelle de minaret” autour d’une mosquée à Epinay-sur-Seine

Serrures brisées, vols, pneus crevés, assignations en justice et accusations croisées de « manipulation » : la mosquée d’Epinay-sur-Seine est au cœur d’une “querelle de minaret”, illustrant les difficultés de l’islam à s’organiser. (…)

Le journal de Saône-et-Loire

Un imam et deux responsables d’une association musulmane ont été interpellés jeudi à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) sur fond de désaccord sur la gestion d’un espace de prière construit par la mairie, ont indiqué, le 28 septembre 2012 des sources concordantes.

La gestion de cet espace culturel, qui abrite aussi une mosquée, a été confiée à la Grande mosquée de Paris il y a deux ans. Des membres de l’Union des associations musulmanes d’Epinay-sur-Seine (UAME) contestent cette attribution, ce qui a débouché sur nombre de procédures de part et d’autre.

L’imam a été interpellé pour participation à une manifestation non autorisée, après que des personnes se furent rassemblées jeudi soir devant le commissariat de la ville pour protester contre la garde à vue de deux responsables de l’UAME, a indiqué une source préfectorale, confirmant une information du Parisien.

Ces deux responsables avaient été interpellés et entendus jeudi, après le dépôt de plusieurs plaintes pour dégradation des lieux. L’un d’eux, Youssef el-Ouachouni, a été candidat aux législatives dans la circonscription.

Dans la soirée, les trois gardes à vue ont été levées.

La dernière plainte date de jeudi matin. Elle a été déposée par la mairie après qu’un système de serrures électro-magnétiques, dont l’installation avait débuté mardi, a été endommagé à deux reprises en deux jours.

« Ces gens veulent prendre possession des lieux par la force, sans aucun respect des lois de la République, c’est inacceptable »,

juge le maire Hervé Chevreau (divers droite), assurant à l’AFP qu’ils « ne représentent qu’eux-mêmes, et surtout pas l’ensemble des musulmans d’Epinay-sur-Seine ».

L’imam de la Mosquée de Paris venu dire la prière ce vendredi a été mis dehors par une vingtaine d’individus, a-t-il continué, dénonçant « des détériorations en permanence » et expliquant que les canons de serrure des portes avaient été changés sans autorisation à de nombreuses reprises depuis deux ans.

La mairie « n’a pas à s’immiscer dans la gestion du culte! » a rétorqué M’hammed Henniche, président de l’Union des associations musulmanes 93, proche de l’UAME.

« Les jeunes qui sont nés ici ne comprennent pas et n’acceptent pas qu’on les mette sous tutelle », a-t-il argué. (…)

Le courrier des maires

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2012 02:38

salafistesInterwiew- Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

LE FIGARO. – Vous venez de rencontrer François Hollande. Que vous a-t-il dit?

Richard PRASQUIER. – Le président nous a annoncé qu’il allait sécuriser tous les lieux de culte, en particulier en cette période de fêtes de Souccot. Il a également dit son inquiétude, car il existe peut-être en France d’autres cellules comme celle qui vient d’être démantelée.

Les membres de cette cellule sont tous français, ils se sont radicalisés en France même, et assez vite. Ce sont des éléments qui laissent penser qu’il est facile de se radicaliser en France, notamment en prison.

Nous avons exprimé notre conviction que, derrière les juifs, au premier rang, c’était l’ensemble de la communauté nationale qui était ciblé. C’est donc l’ensemble de la communauté nationale qui doit se défendre contre des valeurs qui ne sont pas du tout celles de la République. Il faut des signaux forts, qui proviennent également de la communauté musulmane, confirmant que ses responsables se démarquent complètement de ces actes.

- L’attentat dans une épicerie à Sarcelles s’est déroulé six mois jour pour jour après l’affaire Merah. Y voyez-vous un lien?

- Je n’en sais rien. C’est en tout cas la même mouvance. La communauté juive est très inquiète car elle voit que, loin de servir de repoussoir, en particulier auprès des jeunes, Mohamed Merah fait des émules. Il faut faire tout un travail, notamment dans l’Éducation nationale, pour fixer les limites à ne pas dépasser. Depuis plusieurs années se poursuit, dans certains pays musulmans, la banalisation d’un antisémitisme bestial: les juifs sont considérés comme des «fils de singes», les chrétiens comme des «fils de porcs», d’ailleurs… Pour certains jeunes de nos cités, cela signifie la possibilité de tuer, puisque lorsque l’on est dans la voie de Dieu, on a la vérité avec soi…

- Vous établissez un parallèle entre islam radical et nazisme. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela?

- Je regarde tous les jours ce qui se passe dans les journaux et les télévisions du monde musulman.

En Égypte, à Gaza, au Yémen ou ailleurs. Les caricatures, les commentaires sont d’une violence qui n’a d’égale que celle des nazis. D’ailleurs, il suffit de lire la charte du Hamas ou d’écouter les prêches de certains imams respectés, comme le mufti de Jérusalem.

La plupart des gens refusent d’en parler. On a préféré ne pas trop insister sur cet aspect-là, de peur de stigmatiser l’islam, sachant que les musulmans dans nos pays sont souvent victimes de discriminations, et que nous avons une certaine culpabilité vis-à-vis d’eux. Mais la réalité, c’est qu’il se développe un islam de haine, de guerre et de meurtres. (…)

Le Figaro

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
9 octobre 2012 01:15

burqaGris à pois blancs, vert forêt, noir brodé de paillettes… « Celui qui marche le mieux, c’est le mauve avec les rubans façon Burberry », s’enorgueillit Ameur alors qu’il désigne un « hijab-abaya », cette tenue couvrante de la tête aux pieds que portent désormais nombre de musulmanes dans les rues de Tunis.

Depuis que la révolution de Jasmin a bouté hors du pays l’ancien président Ben Ali, le 14 janvier 2011, sa petite échoppe nichée au cœur de la médina ne connaît plus la crise. Fini les touristes qui boudaient les tenues traditionnelles.

http://imageshack.us/a/img694/9333/2208933e23b72560f3511e2.jpg

« Désormais, je fais 70% de mes ventes avec des vêtements islamiques, on est même en rupture de stock sur les niqabs (NDLR : voile intégral) », se réjouit le vendeur du souk. Bannis par l’ancien régime qui a longtemps persécuté les islamistes, les signes religieux s’étalent dorénavant au grand jour.

Des bouts de tissu plus ou moins enveloppants ont aussi fait leur entrée dans les salles de classe. Devant le campus de l’université El-Manar, Haïfa, 21 ans, s’en félicite. « Dès que Ben Ali est parti, je suis allée m’acheter un foulard. Avant, on n’avait pas le droit d’afficher notre religion », sourit l’étudiante en informatique.

Sous le soleil de plomb, elle agite ses mains gantées : « L’islam est la chose la plus importante de ma vie », lâche-t-elle, sûre que le voile est l’expression d’une liberté retrouvée. Un signe de défi aussi pour beaucoup, et une façon de montrer qu’en Tunisie la page Ben Ali est bien tournée. (les droits des femmes plus importants)

« Mais maintenant, ne pas le porter peut aussi être mal vu », l’interrompt Enissa, étudiante en chimie, en triturant ses cheveux. (…)

Le Parisien

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
8 octobre 2012 08:35

Filmé le 6 octobre 2012. L’abbaye de Westminster, l’un des édifices religieux les plus célèbres de Londres, date du 13e siècle. C’est le lieu de sépulture d’une partie des rois et reines d’Angleterre. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye.

• Commentaire du vidéaste : « La police a failli m’arrêter parce que je filmais la scène ».

Source 1 – 2 – 3

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 octobre 2012 02:25

islam au japonAvez-vous jamais lu qu’un dirigeant politique ou un premier ministre d’un pays islamique a visité le Japon ?

Avez-vous jamais entendu que le roi d’Arabie saoudite ou le Président iranien ont visité le Japon? (Il y a eu 4 visites d’un officiel d’Arabie Saoudite au Japon en presque un siècle, et 1 visite d’un président iranien, en 2000.

Le Japon impose des restrictions strictes à l’islam et aux musulmans.

a) Le Japon est le seul pays qui ne donne pas la citoyenneté aux musulmans.
b) Au Japon les musulmans n’ont pas droit à la résidence permanente.
c) la propagation de l’Islam au Japon est très mal vue par la population.
d) Dans les Universités du Japon, l’arabe et l’islam ne sont pas enseignés, dans quelle que langue que ce soit.
e) l’importation de Coran en langue arabe est interdite.
f) Selon les données du gouvernement japonais, il a été donné le droit à résidence temporaire à seulement 2 musulmans lakhs, qui doivent respecter la loi japonaise. Ces musulmans doivent parler le japonais et effectuer leurs rites religieux dans leurs appartements.
g) Le Japon est le seul pays au monde qui dispose d’un nombre négligeable d’ambassades de pays islamiques.
h) les Japonais ne sont pas attirés par l’Islam.
i) Les rares musulmans résidant au Japon sont des salariés des sociétés étrangères.
j) Aujourd’hui, le Japon n’accorde plus de visas aux médecins, ingénieurs, ou gestionnaires musulmans envoyés par des sociétés étrangères.
k) Dans la majorité des entreprises, il est précisé dans leurs règlements que les musulmans ne peuvent pas postuler pour un emploi.
l) Le gouvernement japonais est d’avis que les musulmans sont des fondamentalistes qui même à l’ère de la mondialisation, ne sont pas prêts à changer leurs lois musulmanes.
m) les musulmans peuvent difficilement louer une maison, au Japon.
n) Si quelqu’un apprend que son voisin est musulman, tout le quartier est alerté.
o) Nul ne peut créer une cellule islamiste ou école islamique, au Japon.
p) La charia n’est pas autorisée au Japon.

 

q) Si une femme japonaise se marie avec un musulman, elle est considérée comme une paria.
r) Selon M. Komico Yagi (chef de département de l’Université de Tokyo) « Il y a un état d’esprit au Japon selon lequel l’islam est une religion très étroite d’esprit et chacun devrait se tenir à l’écart de cette religion »
s) Le journaliste indépendant Mohamed Juber a visité de nombreux pays islamiques après les attentats du 11 septembre, y compris le Japon. Il a constaté que les Japonais sont persuadés que les extrémistes musulmans ne peuvent pas frapper au Japon.
t) Le Japon compte 126 millions d’habitants. Interrogé sur le nombre de musulmans, Abu Bakr Morimoto, ex-président de l’association islamique japonaise répondait : « franchement, il y a peut-être 1000 musulmans japonais, et le nombre de 30.000 est très largement exagéré ».
u) Quelques Japonais ont entendu parler de l’islam pour la première fois en 1877, mais seulement comme « histoire des cultures ».
v) le « boom de l’islam » au Japon a été provoqué par l’armée japonaise et date de la seconde guerre mondiale. Une mosquée à a été construite à Kobe, et une centaine de livres et journaux ont été publiés sur l’islam. L’objectif de l’armée était d’être mieux équipé afin d’acquérir une bonne connaissance de l’islam et des musulmans. En 1945, l’islam disparu rapidement du Japon.
w) en 1890, l’Empire Truc Ottoman a envoyé un vaisseau au Japon dans le but d’entamer des relations diplomatiques et pour présenter l’Islam aux Japonais. Le navire s’appelait Ertugrul, et sur son chemin de retour, il a été coulé par le Japon avec 609 personnes à bord.
x) Il y a une trentaine « d’appartements mosquées » dans tout le Japon.
y) Les Japonais considèrent que l’islam est une religion étrange de pays sous développés.
z) AU Japon, on ne trouve ni nourriture halal, ni éducation islamique, ni médias en arabe, ni littérature islamique.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.islamawareness.net/Asia/Japan/history.html

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
7 octobre 2012 01:29

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pharmacies parisiennes bientôt obligées de décrocher leur enseigne en forme de croix ?

 

Une association maghrébine parisienne, ‘‘Paris-Beurs-Cités’’, a adressé il y a une dizaine de jours une lettre à la mairie de Paris afin de demander que soient « progressivement supprimées des devantures des pharmacies les enseignes en forme de croix. »

 

La conseillère technique du Cabinet de Bertrand Delanoë en charge des cultes, Ilda Vrospinos, a officiellement répondu que la demande allait être «examinée avec la plus extrême attention.»

 

L'association, qui se présente pourtant comme « non confessionnelle » et entend « regrouper les jeunes Français issus de l'immigration maghrébine afin de les aider à trouver leur place dans une société encore largement discriminatoire », explique sa démarche par le fait que « ce symbole religieux ostentatoire, vestige d'une époque révolue où la religion catholique était omniprésente dans notre pays » est susceptible de « heurter la susceptibilité des croyants non chrétiens, mais aussi des personnes non ou antireligieuses » et « contrevient gravement au principe républicain de laïcité ».

 

« Alors que la crise économique accroît les risques d'affrontements inter communautaires, ces enseignes à forte connotation religieuse pourraient être ressenties par certains comme une forme de discrimination, voire comme une provocation », poursuit ‘‘Paris-Beurs-Cités’’.

 

La demande pourrait bien aboutir si l'on en croit la réponse officielle de Mme Vrospinos, qui affirme dans la lettre qu'elle a adressée à l'association « comprendre pleinement ces préoccupations »

 

La conseillère indique qu'elle va « soumettre sa demande à Bertrand Delanoë qui, n'en doutez pas va l'examiner avec la plus extrême attention. La conseillère technique précise également que Le maire de Paris « qui a fait du "vivre ensemble" l'un des fondements de son engagement », « est très attentif à la bonne entente entre communautés » et qu'il est « pleinement conscient du caractère néfaste de certains anachronismes » Une dernière phrase lourde de menaces.

 

A savoir pour les abrutis qui veulent nous faire retirer les enseignes : La croix verte qui signale les pharmacies est issue, comme la Croix Rouge, du symbole de protection civile et militaire porté par les croisés du Moyen Age. La couleur verte vient d’une loi de la Révolution Française, qui attribua le vert aux collets despharmaciens militaires (et le rouge aux chirurgiens)

                                                                                                     K.R

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 octobre 2012 01:54

L’interview de Diam’s  dans l’émission « Sept à Huit » ce dimanche soir fait couler beaucoup d’encre. De nombreux journalistes français n’ont pas hésité à qualifier de « dérangeant » le fait que l’ancienne rappeuse française soit entièrement voilée dans ce reportage. Un débat qui déchaîne les passions.

Nous vous en parlions ce lundi, Diam’s a fait son grand retour médiatique dimanche sur TF1. C’est entièrement voilée que celle qui veut qu’on l’appelle Mélanie désormais, est apparue à l’écran. Une tenue qui a lancé un vif débat.

En effet, quelques jours après la diffusion de ce reportage, de nombreux journalistes sont revenus sur le message envoyé par l’ex-chanteuse. Selon certains d’entre eux, celle-ci prônerait l’islam en France.

C’est le rédacteur en chef du JDD, Jeudy Bruno, qui a fait part de son mécontentement en premier sur la toile. Le journaliste s’est dit dérangé par la tenue vestimentaire de la chanteuse. « La promotion de Diam’s voilée de la tête aux pieds, c’est très dérangeant », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Des propos qui ont provoqué une véritable polémique. (…)

7sur7

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
6 octobre 2012 01:37

France 3 Poitiers 2/10/2012

A Saintes (17), une polémique est née autour de l’attribution d’un lieu culte.
La mairie s’apprête à accorder une salle de prière aux fidèles musulmans.
Inadmissible estime une association qui évoque la loi sur la séparation de l’église et de l’état.

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 octobre 2012 19:47

Convertis au christianisme, les parents d’une femme assassinée devant ses enfants par son mari à Mantes-la-Jolie en juillet dernier témoignaient pour Phare FM. La version médiatique officielle avançait la théorie d’un viol que la jeune femme aurait avoué à son mari. Une thèse formellement démentie par les parents.

Entretien diffusé le mercredi 29 Août 2012 sur Phare FM.

Rappel des faits par Le Point.fr :

24 juillet 2012. Il est environ 3 h 30 du matin lorsqu’un homme âgé de 29 ans, accompagné de ses quatre enfants ayant 1 à 5 ans, se présente au commissariat de  Versailles, dans les Yvelines. Le jeune de père de famille vient avouer le meurtre de sa femme. Dépêchés immédiatement au domicile conjugal, les policiers de la sûreté départementale découvrent en effet le cadavre de la jeune femme allongé sur le lit. (…) Le drame s’est joué quelques instants plus tôt dans l’appartement familial situé à Mantes-la-Jolie. (Le Point).

Source : Actualité chrétienne, via Islamisation.fr

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
5 octobre 2012 01:45

media_l_4706804.jpg

La presse française cache cette importante information :

La Ligue des musulmans belge, membre de la Fedération européenne des organisations islamiques (FIOE), dont est membre l'UOIF en France, organisait avec le même prestataire que l'UOIF au Bourget, Gedis, le premier salon du même type à Bruxelles samedi et dimanche dernier.

Le président actuel de l'UOIF, Ahmed Jaballah, fut lui même un des invités. On se rapelle de sa phrase inquiétante : « L'UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » (cité dans le livre de Fiamenta Venner, OPA sur l'islam de France, Calman-lévy, 2005)

Les présidents successifs de l'UOIF ont toujours confirmé leur appartenance à la mouvance des Frères Musulmans. Lahj Thami Breze quand il était à ce poste : « Les Frères musulmans, c’est un mouvement qui est vraiment valable, légitime, dans les pays de l’Islam. Il a un projet… Mais ici, nous sommes une minorité. On ne peut pas reproduire la pensée des Frères musulmans…. » (source: INA) Donc son slogan qui avait fait polémique lors du rassemblement du Bourget en 2002 "Le coran est notre constitution", doit encore patienter jusqu'à ce qu'ils deviennent majoritaires. Ils pourront alors clamer l'intégralité du slogan des Frères "Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance"

Les dirigeants des Frères Musulmans de tous les pays arabes ont été les stars des congrès de l'UOIF, de l'algérien Mahfoud Nahnah dans les années 90 au Tunisien Rached Ghannouchi jusqu'au kowetien Tareq Al-Suwaidan qui avait évoqué la nécessaire conquête de Rome lors de l'édition 2009.

Autre invité à Bruxelles, le cheikh  séoudien Saad Al-Breik qui avait défendu les thèses négationnistes sur la chaîne  séoudienne Iqraa le 9 mars 2006 :

"La liberté a été suffisamment large pour maudire les prophètes et les messagers d'Allah, mais quand Roger Garaudy a écrit son livre sur les mythes d'Israël, qui répand le doute sur [la véracité de] l'Holocauste, cela a été considéré comme de l'antisémitisme. La liberté n'est pas pour ceux qui disent la moindre bonne chose d'Hitler. Ceux-là sont immédiatement accusés de racisme."

On retrouve évidemment Tariq Ramadan, qui a participé en France au mouvement pour un "printemps des quartiers" , "puisant son énergie dans les révoltes des quartiers en 2005" selon ses meneurs (lire). Des émeutes à prévoir en Belgique?

Donc la vice-présidente du parlement européen, Isabelle Durant (que personne ne connait, et pour cause, elle n'a pas été élue) est venue en amie chez les islamistes leur apporter tout le soutien de l'Union Européenne. Elle a assurée à l'agence de presse kowétienne Kuna qu'elle venait pour "combattre le populisme et contre ceux qui veulent présenter les musulmans comme des extrémistes"

Une telle déclaration chez les Frères Musulmans, voilà qui donne envie de rejoindre les mouvements populistes européens contre la forfaiture des technocrates européens livrant notre continent aux islamistes.

Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 octobre 2012 02:43


Faire peur, humilier et détruire la société occidentale aux racines judéo-chrétiennes,
affaiblie par son apostasie et son matérialisme, pour lui substituer l’Oumma, la communauté musulmane, régie par la charia, les lois et les règles issues du Coran et de la tradition mahométane.

Voilà le projet du djihad au service d’une idéologie qui mêle spirituel et temporel, religiosité et politique. Pour mettre en œuvre cette stratégie, l’islam met en œuvre quatre tactiques complémentaires.

1. Le djihad terroriste

Attentats, tueries, agressions armées, mutilations. Le djihad terroriste est le plus voyant, c’est celui qui fait le plus peur aux dirigeants européens. Il occulte les autres djihad et les fait passer pour modérés.

2. Le djihad de déstabilisation et d’intimidation

Comportements illégaux, délinquance systématique, violences, agressions, insultes, intimidations, provocations, guérilla contre les représentants de l’ordre (police, pompiers, conducteurs de bus, ambulanciers… )

3. Le djihad d’implantation progressive de la charia

  • Immigration et démographie (plus de 50 millions de musulmans en Europe), permettant une danse du ventre électorale qui fait tourner la tête aux candidats et aux rééligibles
  • Alimentation (nourriture hallal, refus de l’alcool et du porc dans les collectivités)
  • Habillements féminin (voile, burqa) et masculin.
  • Finance et banques islamiques, tribunaux islamiques, boutiques musulmanes
  • Multiplication des mosquées avec dômes, minarets
  • Cimetières islamiques
  • Alignement sur le calendrier islamique (Ramadan, fêtes musulmanes)
  • Prières dans les lieux publics, dans les entreprises
  • Multiplications des établissements scolaires musulmans et des écoles coraniques
  • Ségrégation par refus de la mixité (piscines – salles de sport – hôpitaux et maternités…)
  • Multiplication des quartiers et des cités à majorité musulmane,
  • Infiltration des structures d’influence (police, armée, services publics, postes d’élus, bienfaisance…)

4. Le djihad de victimisation

  • La moindre critique contre l’Islam, le Coran ou le Prophète sont suivis de dépôts de plaintes, tohu-bohu médiatique, manifestations de mieux en mieux coordonnées.
  • Amalgame de l’islamophobie de l’islam avec le racisme et l’extrême droite.
  • Revendication d’un délit de blasphème.

Dans l’islam, le djihad est une obligation du Coran. Tout musulman se doit d’être un djihadiste, d’une façon ou d’une autre. Sur ces quatre fronts, c’est une guerre qui nous est menée. Il faut commencer par la reconnaître puis y faire face, ce qui nécessite de sortir de notre confortable avachissement.

 

 

© D’après la fiche n°6 d’Etienne Péléant publiée le 21 septembre 2012 dans CLAIR et NET. http://islamclairetnet.com/

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 octobre 2012 01:39

Lu ici :

"Selon l’organisation musulmane « The Mercy » œuvrant dans la da3wa, chaque année 2 millions d’Indonésiens quitteraient l’islam pour devenir chrétiens.

Un nombre qui préoccupe l’organisation qui a décidé de lancer une campagne de communication et de récolte de fonds afin de répondre à un certain nombre de besoins de la communauté musulmane d’Indonésie. Avec un tel taux de conversion, en 2035 les musulmans y seraient minoritaires."

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 octobre 2012 01:26

Recep Tayyip Erdogan, devant le portrait de Kemal Atatürk. Là où Charles X avait échoué en France, le Premier ministre turc serait-il en passe de réussir sa “Restauration” ?En 2003, Recep Tayyip Erdogan devient Premier ministre turc. Premier à avoir été élu dans des conditions “normales”, après des années de kémalisme autoritaire et de dictature militaire. A-t-il retenu les leçons du passé ? Ça y ressemble.

Issu de ces confréries soufies persécutées par Kemal Atatürk, mais remontant aux premiers temps de l’islam, il sait que l’arbre, avant d’être tronc et branches, est avant tout racines. Que la Turquie, avant que d’avoir été kémaliste, a agrégé des peuples aussi variés que les Hittites, les Phrygiens, les Cimmériens, les Lyciens, les Grecs, les Gaulois, les Romains, les Byzantins et… même les Ottomans. La Turquie, bien que musulmane, est aussi chrétienne, tandis que le paganisme gréco-romain a également contribué à façonner son paysage. De ce passé, il ne fera donc pas table rase.

Kemal Atatürk avait voulu encaserner l’islam et transformer les imams en équivalents de nos prêtres jureurs d’autrefois ? Erdogan libère cet islam, tout en prenant le risque de sa diversité : des soufis aux chiites alévis dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils ont une pratique assez décontractée du Coran et de la Sunna. Et même redonne le droit aux Kurdes de parler kurde, de s’habiller kurde et de pratiquer cet islam kurde qui laisse parfois perplexes les islamologues les plus érudits. Dans la foulée, en 2004, anniversaire de la chute de Constantinople, Erdogan a proposé aux chrétiens turcs de rouvrir la cathédrale Sainte-Sophie, transformée par Atatürk en musée, afin que la messe de Pâques puisse y être dite. Depuis, les musulmans aimeraient qu’un tel privilège leur soit accordé, mais entre l’afflux de touristes et la restauration des miniatures byzantines, l’affaire risque bien de prendre encore un peu de temps.

Recep Tayyip Erdogan sait qu’il lui faut aussi composer avec le kémalisme et ses révolutionnaires acquis laïques. Interdire le voile a causé bien des problèmes ; le rendre obligatoire aboutirait à autant de soucis. Il est donc laissé à l’appréciation de chacune et il n’est pas rare de voir, dans les vieux quartiers d’Istambul, et ce en plein Ramadan, deux amies, l’une voilée et l’autre en mini-jupe. Qu’importe, tant qu’on est Turque et qu’on en est fière…

L’actuel Premier ministre aura donc compris qu’en un pays où l’histoire, la grande histoire, se niche à chaque coin de rue et derrière chaque pierre, il n’avait d’autre moyen de composer. Ainsi, le moindre vestige, fut-il le plus modeste, pierres éparses léguées par les Grecs, restes de temples dus aux Romains, est-il soigneusement entretenu et en permanence visité. Seul petit détail : on y verra toujours le drapeau national, planté bien en vue.

Ce patriotisme inclusif, au contraire d’un nationalisme naguère exclusif, culmine à Ephese, là où la Vierge Marie a séjourné en compagnie de saint Jean l’Évangéliste. On peut y voir les vestiges de la première église qui lui fut consacrée.

Les Turcs en sont plus que fiers et à en croire les guides, c’est tout juste si la mère du Christ n’est pas née à Ankara, ville fondée il y a plusieurs siècles par les Gaulois, ces Galates ayant donné leur nom au célèbre club de football stambouliote, le Galatasaray. Bref, de l’art de restaurer le califat sans le dire. Alors que les Arabes s’embourbent dans leurs printemps, les Turcs, forts de leur passé, anticipent déjà l’avenir.

Un exemple ? Pourquoi pas…

Nicolas Gauthier, le 2 octobre 2012

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 octobre 2012 01:26

alaouite.gifUne fois de plus, François Hollande a appelé la « communauté internationale » à une « action urgente » en Syrie.

C’était à la tribune des Nations unies.

Le régime syrien de Bachar al-Assad « n’a pas d’avenir parmi nous », a-t-il lancé avant de dénoncer, au cours d’une conférence de presse, l’ingérence « inacceptable » de l’Iran. Et de poursuivre : « Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que l’ONU réagisse ? (…) Combien de morts faudra-t-il attendre, comment admettre plus longtemps la paralysie de l’ONU ? »

Rien de bien nouveau.

D’autant que, sur les moyens à mettre en œuvre pour « que les Nations unies accordent dès maintenant au peuple syrien tout le soutien qu’il nous demande et protègent les zones libérées, en assurant une aide humanitaire pour les réfugiés », François Hollande n’a pas apporté le moindre début de réponse.

Sur le fond maintenant, permettez-moi quelques remarques.

D’abord sur l’ingérence « inacceptable » de l’Iran. 
Pour être tout à fait crédible, il faudrait évidemment la mettre en balance avec celle, tout à fait « acceptable » je suppose, du Qatar et de l’Arabie saoudite, deux pays qui arment l’opposition. Et qui sont, comme chacun sait, des parangons de vertu, des modèles en matière de respect des libertés…

Quant au régime de Bachar al-Assad, s’il est autoritaire et fait preuve d’une sauvagerie inadmissible, il n’est pas celui d’un homme esseulé. Il est perçu, que cela plaise ou non, comme un rempart contre l’islamisme par les différentes minorités du pays : Chrétiens, Ismaéliens, Druzes, Chiites et, bien sûr, Alaouites.

Deux millions d’Alaouites qui se vivent « comme les Juifs en Israël, le dos à la mer avec le seul choix de vaincre ou mourir », pour reprendre les mots d’Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE.

Ne pas prendre en compte l’angoisse de ces minorités, se contenter de condamner un régime, certes criminel, ignorer les rares démocrates syriens au profit d’intégristes soutenus par des Etats théocratiques, c’est se condamner à l’impuissance ou, pire, à assister, en spectateurs, à l’installation d’un régime qui perpétuera le malheur des Syriens et menacera nos intérêts (j’en conviens, un gros mot).

Une dernière remarque, à l’adresse, cette fois, des médias. Hier encore, je lisais dans la presse que 120 personnes, dont 71 civils, 18 rebelles et 31 soldats avaient trouvé la mort, samedi, à travers le pays, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Et si, chers confrères, vous vous interrogiez un peu sur cet OSDH ? Sur sa crédibilité.

Ainsi, une personne basée à Londres, qui affirme s’appuyer sur un réseau de correspondants que personne n’a jamais pu rencontrer, peut faire un décompte journalier des tués et des blessés dans un pays en guerre ! Pourquoi ne pas pousser vos investigations sur ses liens avec les uns et les autres, et sur son financement ?

Robert Ménard, le 1 octobre 2012

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
4 octobre 2012 01:13

Un collectif d’une cinquantaine de femmes s’est rassemblé, ce samedi après-midi, place de la mairie, à Rennes, afin de dénoncer la discrimination envers les femmes voilées.

Les manifestantes, dont certaines portaient le voile, souhaitaient interpeller le public pour engager le dialogue. « L’objectif est de faire un travail de démystification et de dédramatisation pour porter un nouveau regard sur le voile », soulignait Morgan, une militante du collectif.

Au-delà du voile, ce rassemblement voulait aussi dénoncer « l’islamophobie et ses amalgames ».

Suite et source : Le Télégramme

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2012 10:04

Nice Matin – 7/7/12

Nissa Rebela

En voici un qui a de la chance, une page entière pour s’exprimer… A quand une page d’entretien avec Philippe Vardon dans Nice Matin ?

Le converti Kevin Sellès – leader des salafistes à Nice et dirigeant de la mosquée rue Saint Joseph (quartier Gambetta) – nous explique donc qu’il y a déjà 17 salles de prières/mosquées à Nice, qu’il en faudrait dans tous les quartiers d’ailleurs, qu’ils sont “salafis oui, mais salafistes non” (heu…) ou encore que la charia c’est formidable car “si la loi islamique est bien appliquée il n’y a plus de vols, plus de crimes, plus de viols”.

Bonne lecture…

 

 

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2012 01:43

encart-itw-semaine-new-v2.jpgDans cette émission, le journaliste Paul Ohlott reçoit un couple algérien, Djemaa et Razika. Ce couple d’anciens musulmans convertis au Christianisme, réside en banlieue parisienne, et a vécu un terrible drame, dans la nuit du 23 juillet 2012*, puisque leur fille a été assassinée par son mari dans leur maison de Mantes-La-Jolie.

Un crime violent qui a été commis sous les yeux hagards des quatre enfants. Beaucoup de mensonges ont circulé autour de cette affaire et c’est pour mieux comprendre ce qui s’est réellement passé, que Paul Ohlott reçoit aujourd’hui, un couple courageux et rempli d’amour, malgré le drame vécu.

A la fin de l’émission, Djemaa et Razika témoignent également pourquoi ils ont quitté l’Islam pour embrasser la foi chrétienne. Ecouter

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions
3 octobre 2012 01:20

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions