Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 19:35

Un homme a été abattu à la préfecture de police de Paris après avoir attaqué au couteau des policiers. Plusieurs agents ont été blessés dont quatre sont morts, d’après le dernier bilan.

Une attaque à l’arme blanche a eu lieu ce jeudi 3 octobre dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris. Un individu qui faisait partie du personnel de la préfecture a attaqué au couteau plusieurs agents dont quatre ont succombé par la suite à leurs blessures. L’assaillant a été abattu.

 
 

L'auteur de l’attaque s’est converti à l'islam il y a 18 mois, d’après BFM TV

Sans donner d’autres détails, BFM TV informe que l’auteur de l’attaque dans la préfecture de police de Paris s’est converti à l’islam il y a 18 mois.

«La piste terroriste est privilégiée», selon Actu 17

Le site Actu 17, se référant à ses sources, écrit que «la piste terroriste est privilégie» dans l’attaque. Selon le média, l’assaillant était «converti à l’islam» et devait être prochainement convoqué par sa chef, qui figure parmi les victimes, pour s’expliquer sur le fait qu’il ne saluait plus les femmes.

Un homme qui était dans la cour de la préfecture témoigne de l’attaque au Parisien.

Selon le témoignage d’un homme qui se trouvait dans la cour de la préfecture de police au moment de l’attaque, l’agression s’est produite vers 12h30.

«Autour de moi, il n'y avait que des policiers. Ils ont immédiatement tous dégainé leur arme. J'ai été très surpris d'entendre ces tirs car ce n'est pas l'endroit où on imagine que ça puisse se produire. J'ai d'abord pensé à un suicide, car il y en a beaucoup en ce moment. Et puis quelques instants plus tard j'ai vu des policières en pleurs. Je me suis dit que ça devait être grave. Les policiers étaient en panique, ça courait partout. Beaucoup de personnes étaient en pleurs», a-t-il déclaré cité par le quotidien.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS