Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 03:20
Economie: Du juif au musulman, de l’ouvrier au banquier, de l’athée a l’illuminé nous allons tous souffrir

Michael Snyder est convaincu que nous sommes à quelques mois de revivre une crise similaire à celle de 2008. Voici les voyants qui, selon lui, clignotent à nouveau et n’augurent rien de bon (traduction condensée de l’original) :

  1. Un mauvais début d’année pour les actions

Durant les 3 premières séances de 2015, le S&P 500 a baissé de 2,73 %. Les 2 seules fois où cette baisse fut supérieure à 3 %, ce fut en 2000 et en 2008.

  1. Des marchés agités

En général, lorsque le marché est calme, il a tendance à augmenter. Quand il s’agite, il a tendance à baisser.

  1. Baisse substantielle des Treasuries à 10 ans

Lorsque les investisseurs prennent peur, ils ont tendance à se retrancher sur des actifs « sûrs », comme les obligations. C’était arrivé en 2008, et c’est en train d’arriver en ce moment. D’après Bloomberg, les obligations à 10 ans des Etats à travers le monde n’ont jamais eu un taux moyen aussi bas.

  1. Crash du cours du pétrole

Au moment d’écrire ces lignes, le pétrole est passé en dessous de la barre des 48 $ le baril. Il n’y a qu’un seul précédent d’une baisse de plus de 50 $ le baril en moins d’un an, c’était juste avant la crise de 2008 (voir ci-dessus).

  1. Chute du nombre de derricks pétroliers et gaziers

En ce moment, le nombre de derricks en activité chute à une vitesse effrayante. On avait vécu cette tendance en 2008 également.

  1. Chute de l’essence à la pompe

Des millions d’Américains sont ravis de voir le prix de l’essence chuter à la pompe. Ils avaient fêté le même événement en 2008, avant que septembre ne vienne gâcher la fête.

  1. Baisse de nombreuses matières premières

Lorsque le prix des matières premières industrielles baisse, il s’agit d’un signe que l’activité économique ralentit. Nous assistons en ce moment à une telle baisse, comme en 2008.

  1. Crash des obligations pourries

Comme en 2008, nous assistons à un crash des obligations pourries. La dette risquée du secteur énergétique vit également un véritable bain de sang.

  1. L’inflation au niveau mondial ralentit

Lorsque l’activité économique ralentit, l’inflation suit la même tendance. Nous avons été témoins de ce phénomène en 2008, et il se répète aujourd’hui. On estime que l’inflation globale va bientôt tomber au plus bas depuis la seconde guerre mondiale.

  1. Crise de confiance chez les investisseurs

Juste avant la dernière crise financière, la confiance des investisseurs de pouvoir éviter un effondrement boursier dans les 6 prochains mois venait de baisser significativement. Ce qui arrive également en ce moment, d’après l’Index « Crash Confidence » de l’Université de Yale (ci-dessous).

Crash-Confidence-Index-550x367

Or-argent

http://www.chaos-controle.com/archives/2015/01/13/31311273.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie