Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 14:19
Tristesse

Tristesse

ls sont 81.000 adultes et près de 31.000 enfants à ne pas avoir d’adresse. La population de SDF a atteint les 112.000 personnes en 2012 dans les moyennes et grandes agglomérations, selon une étude de l’Insee rendue publique mercredi.

Le constat est alarmant: en 11 ans, le nombre de sans-domicile a augmenté de 44% en France. Dans son «Portrait social de la France» rendu public mercredi, l’Insee dévoile la «grande diversité» de cette population, une enquête réalisée sur les personnes ayant fréquenté les services d’hébergement ou de restauration dans les agglomérations de plus de 20.000 habitants. Ce qu’il faut retenir du rapport:

» 111.700 personnes étaient sans domicile fixe en 2012 dans les agglomérations d’au moins 20.000 habitants. Parmi elles, 81.000 adultes et 30.700 enfants. Mais les SDF sont sans doute beaucoup plus nombreux étant donné que l’étude n’inclut pas ceux vivant dans des communes rurales ou de moins de 20.000 habitants.

» 1 sans-domicile sur 10 dort dans la rue ou dans d’autres endroits non prévus pour l’habitation (parc, squat, gare…). Une proportion qui monte à 14% en région parisienne, en raison du nombre croissant de sans-domicile et de la pression immobilière. Les autres sont accueillis dans les hébergements mis à disposition par des organismes d’aide (centre collectif, hôtel..). Selon le rapport, plus de 4 SDF sur 10 n’ont en outre jamais vécu dans un logement personnel indépendant. Et pour ceux qui en ont déjà eu un, 35% l’ont perdu à cause de difficultés familiales (séparation, décès du conjoint, violences conjugales), 30% en raison de problèmes financiers (perte d’emploi, loyers trop élevés, expulsions, etc.).

» 44% des SDF vivent dans l’agglomération parisienne, qui concentre à elle seule autant de sans-domicile que l’ensemble des agglomérations de plus de 200.000 habitants. 10% d’entre eux vivent dans les villes de 20.000 à 200.000 habitants.

» 55% des sans-domicile sont nés à l’étranger (soit 45.000 personnes) et près de 60% d’entre eux sont originaires d’Afrique (23% du Maghreb et 35% du reste du continent), souvent francophones. Près d’un tiers sont originaires d’Europe de l’Est et sont majoritairement non-francophones. En outre, 40% des SDF nés à l’étranger sont accompagnés d’enfants, contre seulement 16% pour les sans-domicile nés en France.

» 86% des 66.300 SDF francophonesinterrogés par l’Inseedisent avoir vécu dans leur enfance au moins un événement douloureux lié à l’environnement familial (problème de santé grave, handicap, décès d’un parent). Un quart d’entre eux ont été placés en famille d’accueil ou en foyer dans leur enfance.

» 80% ont moins de 900 euros par mois, et 30% n’atteignent pas 300 euros. Plus des trois quarts sont inactifs ou au chômage et 24% travaillent, mais occupent souvent des emplois à temps partiel, peu qualifiés et précaires. Ils sont majoritairement employés ou ouvriers, et 22% n’ont aucun contrat de travail.

Source: Le Figaro


 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2014/11/en-france-la-population-de-sdf-a-augmente-de-44-en-onze-ans.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société