Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

19 janvier 2021 12:04

Souhaité en 2016 par le candidat républicain à l’élection présidentielle, le mur entre les Etats-Unis et le Mexique a permis d’enregistrer une nette diminution des passages clandestins.

Il n’est peut-être pas aussi parfait que Donald Trump l’avait rêvé, mais le mur entre les Etats-Unis et le Mexique a toutefois montré son efficacité. Comme le relaye Le Figaro, les chiffres de la Custom and Border Protection (CBP) montrent en effet une réduction importante des passages clandestins.

A titre d’exemple, dans la zone géographique de Yuma (Arizona), le nombre d’entrées illégales est tombé de 87 % entre 2019 et 2020. Dans celui d’El Paso, une diminution de 60 % à 81 % a été enregistrée.

Dans le même temps, le mur a permis d’augmenter les saisies de drogues. En octobre dernier, 1406 kilos de méthamphétamine, héroïne, poudre et capsules de fentanyl, d’une valeur totale de 7,2 millions de dollars, ont été ainsi découverts dans un semi-remorque, contraint de passer par les postes frontières.

Un coût de 15 milliards de dollars

D’un coût de 15 milliards de dollars, pour 40 % de frontière sud sécurisée, le mur est toutefois loin d’avoir protégé les 3 142 km de frontière. Début 2020, le Pentagone avait renoncé à l'achat de plusieurs avions furtifs F-35 et de drones afin de débloquer 3,8 milliards de dollars supplémentaires pour ce fameux mur.

Pour rappel, les Etats-Unis ont fait face en 2019 à une explosion des passages clandestins depuis le Mexique, majoritairement des Centraméricains fuyant la violence et la misère dans leur pays.

En avril, plus de 100 000 migrants avaient été interpellés à la frontière mexicaine. A la veille de son investiture, Joe Biden a fait savoir que qu'il ne démolira pas ce qui a été érigé.

 

source

Partager cet article

Repost0